La psychologie des enfants très doués

Répondre
Avatar du membre
Dicizit
Messages : 223
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

La psychologie des enfants très doués

Message par Dicizit » mer. 9 mai 2018 13:03

A 14h cet après-midi, mais sans doute aussi en replay, une émission sur ce sujet dans " la tête au carré " sur France Inter.
A bon entendeur ;)

https://www.franceinter.fr/emissions/la ... 9-mai-2018

Avatar du membre
Fu
Messages : 118
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Fu » mer. 9 mai 2018 13:16

Cool ! Invitée : Arielle Ada.
Pour l'instant l'émission parle du jeûne (thérapeutique, chez les animaux, etc.), ça me rappelle une conversation passée par ce forum il y a peu. On apprend aussi que les requins aiment le jazz…


Edit :

Voilà, j'ai écouté. Beaucoup de redite si on a déjà lu et écouté Arielle Ada, mais c'est normal, il n'y a pas de raison que son message change soudainement.

Elle insiste toujours sur les bienfaits du saut de classe, sur lequel je me montre plus sceptique quand l'enfant ne montre pas de signe d'ennui et qu'il a des amis. Je ne me souviens pas qu'elle ait abordé cette nuance dans ses articles, ce qui m'a toujours surpris.

Un truc qui m'a fait sourire, des extraits (sonores) de films étaient diffusés, sur lesquelles elle réagissait. On a notamment entendu un bout du film Mary, que j'ai vu il y a quelques mois, dans lequel une petite fille impressionne sa maîtresse avec du calcul mental. En voyant le film, j'étais repris du syndrome de l'imposteur, à me demander si la psychologue qui nous avait vus, mon fils et moi, nous avait menti : aucun de nous deux ne calcule comme ça. Oui je sais, c'est bête comme réaction. :)
Mais entendre Arielle Ada dire qu'elle n'a (presque ?) jamais vu d'enfant comme ça, et que les collègues qu'elle a consultés n'en ont pas croisé non plus, ça m'a soulagé. Selon elle, les surdoués « flottent » un peu, ils répondront que 3 × 8 font 21 parce qu'ils n'apprennent pas les tables, il suffit de compter, etc. Comme quoi, les mythes ont la vie dure.

Miss souris
Messages : 1170
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : presentations/miaou-une-nouvelle-plus-e ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Miss souris » mer. 9 mai 2018 15:07

Oui, Fu, chez moi aussi ça a été le cri du cœur de la fille de onze ans écoutant l'extrait de l'enfant prodige qui fait du calcul mental : maman, tu es sûre que je suis ###Charcutier-zingueur en reprise d’études ### ? ( Je me fais plaisir avec la censure...)
Et Arielle Adda a répondu avant moi qu'elle n'avait jamais rencontré de ###Charcutier-zingueur en reprise d’études ### ( hihihi) de ce modèle, et qu'ils étaient plutôt du genre à dire que trois fois huit font 21...Elle a au moins rassuré Souricette, et moi ça m'a fait rire, tellement ça colle avec ce qu'on vit...

Sinon, j'ai trouvé que sans rien de nouveau c'était plutôt bien, sauf sur un des dadas d'Adda, à savoir que les surdoués ne peuvent faire couple qu'avec des surdoués, au motif que sinon ils s'ennuient, et que le mur entre Pyrame et Thisbée 120 / 130 de qi serait infranchissable et sans trou...Je trouve cette idée un brin élitiste et je ne suis pas du tout à l'aise avec, dans l'absolu.

Et une question qui m'est venue en écoutant l'émission : il faut donner le goût de l'effort à l'enfant dès son plus jeune âge, parce qu'il ne sait pas ce que c'est que travailler pour réussir. D'accord, la partie théorique, nous l'avons bien intégrée. Au plan pratique, ça ne marche pas si bien que ça... Il faut dire que les enfants peuvent à loisir observer leur procrastinateur professionnel de père dans son milieu naturel, et m'entendre, moi, parler de la nécessité de l'effort du fond du canapé pendant un certain temps, avant que je m'y mette et que je plie le truc en une demi heure.
Bref on fait comment pour apprendre à ses enfants le goût de l'effort quand on prend brutalement conscience qu'on ne l'a pas soi même et qu'il est vain d'espérer en la valeur de l'exemple ?

Avatar du membre
Fu
Messages : 118
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Fu » mer. 9 mai 2018 15:29

Oui, je n'ai pas mentionné ces deux derniers points de son discours mais je te rejoins. Je ne pense pas que les deux conjoints doivent être doués, mais je veux bien croire qu'un trop grand écart sur le plan intellectuel puisse créer des insatisfactions.

Je vois très bien ce que tu veux dire avec l'exemple sur le goût de l'effort… :lol:

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 519
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : presentations/bonjour-t7720.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Pascalita » mer. 9 mai 2018 15:55

Ah parce qu'on peut vraiment avoir le goût de l'effort ????? :shock:

Bon, je :porte: , je n'ai même pas écouté l'émission...

Dark Vadrouille
Messages : 148
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Dark Vadrouille » mer. 9 mai 2018 15:58

Que des Joe la branlette en puissance !!! :rofl:

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 519
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : presentations/bonjour-t7720.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Pascalita » jeu. 10 mai 2018 09:49

Le lien, pour ceux qui sont intéressés :

https://www.franceinter.fr/emissions/la ... 9-mai-2018

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1208
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 38

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Riffifi » ven. 11 mai 2018 17:12

Merci pour vos commentaires, j'ai écouté l'émission et si effectivement on n'apprend rien quand on a un peu lu sur le sujet, je trouve que c'est pas mal pour l'approcher.
L'effort, sujet intéressant en lui-même ;)
Elle ne parle cependant pas de "goût de l'effort" mais de "sens de l'effort", ce qui est bien différent.
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 519
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : presentations/bonjour-t7720.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Pascalita » dim. 13 mai 2018 19:26

Effectivement, "sens de l'effort" et "goût de l'effort", ce n'est pas pareil.
Et effectivement, ça mériterait un sujet s'il n'y en a pas.

Je n'avais jamais entendu Arielle Adda, seulement lu un ou deux articles retranscrits, et peut-être à un moment où ça ne m'avait pas spécialement frappée. Là, quand j'ai entendu le passage sur l'échec scolaire, j'ai un peu vacillé. Ce qu'elle en a dit, c'est ce que j'ai vécu, et ça fait drôle de l'entendre à la radio, d'entendre les mots qu'elle a choisis et qui correspondent tellement à ce que j'ai expérimenté – avec douleur.

Miss souris
Messages : 1170
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : presentations/miaou-une-nouvelle-plus-e ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Miss souris » dim. 13 mai 2018 20:31

Oui, Pascalita...je ne sais plus si elle l'a dit où si je l'ai pensé, mais il me semble qu'elle parlait d'échec en prépa, de gens tellement pas prêts à ça qu'ils se construisent un raisonnement pour rendre les choses supportables...ce qui me cause beaucoup. Beaucoup !
Et ces enfants qui ne savent pas travailler...j'en ai au moins un ( vraisemblablement deux, mais l'autre est plus petite, et puis il est de notoriété publique que les filles s'adaptent mieux...).
Du coup je vais me renseigner sur la gestion mentale...

Effectivement, goût et sens de l'effort sont deux choses différentes. Il est entendu que le goût de l'effort, c'est à ranger dans la même catégorie que le Père Noël et le programme social de Macron : on en parle, mais personne ne l'a jamais vu pour de vrai.
Mais le sens de l'effort me pose aussi problème...un protoraisonnement, pas vraiment officialisé, une perfide petite voix me demande pourquoi faire un effort programmé, puisque très souvent c'est au débotté/ à l'arrache et au dernier moment que je suis la plus efficace. Sauf que pas toujours...
Et pire : dans l'effort contraint, je suis très peu rentable. La plupart du temps.
Donc je me retrouve à prôner l'organisation et la rigueur...et les enfants me voient fonctionner. Retour à la case départ ...

Avatar du membre
Louise
Messages : 1067
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Louise » lun. 14 mai 2018 14:05

Aaaaah, l'effort. Une des 5 injonctions pourries de nos flics intérieurs avec lesquelles on peut grandir, selon je ne sais plus quel modèle : "Fais effort". (celle ci ne me concerne pas :D, moi j'ai "dépêche toi", "sois fort" et parfois "sois parfait" comme petites musiques intérieures :D)
Bon sauf que, comme souligné plus haut, l'effort n'est pas un "goût" qu'on peut aimer.

Pour certains c'est un prix à payer, le prix du "mérite". Pour d'autres, comme moi, souvent, c'est connoté "désagréable". J'aime pas me forcer, j'aime pas souffrir, j'aime pas me faire mal. Un effort, c'est "se forcer". Ou un effort, c'est juste "faire"? On pourrait dire, simplement, que c'est un peu plus de ressources allouées consciemment à une tâche/action. Ou "faire ce qu'il faut"? :D (paf retour du moralisateur)

Bref, je n'aime pas trop ce mot, mais ne pas avoir le goût de l'effort ne m'a jamais empêchée de rien, ni de réussir ce que j'entreprends, ni de persévérer quand je me plante/c'est pas fini.
A vrai dire, ce n'est pas tant une question de volonté (concept qui aboutit souvent en mode moral judéo-chrétien, perso c'est pas ma came), qu'une question de motivation + ressources.

Ca veut dire quoi "ne sait pas travailler"? "ne fait pas d'effort?"
Le premier point pour moi c'est uniquement lié à de la méthodologie, et le second à de l'envie/motivation. Si c'est intéressant... on s'y intéresse. Si c'est "seulement" important... on fait ce qu'il faut pas mais pas plus :D

Quant à la persévération, déjà on ne naît pas avec, c'est quelquechose qui se mature en grandissant...et ensuite, je pense qu'elle est liée, pour sa part, à la peur de l'échec et la pression de la réussite (d'où le fait que ça grandisse en même temps que l'estime de soi). Lâcher vite, c'est que soit c'était pas assez intéressant, soit ça faisait trop peur de se planter, soit c'est carrément inenvisageable pour l'ego de se planter. Donc autant ne pas faire, impossible en ce cas de ne pas atteindre la barre trop haute (après, qui met la barre, soi même, parents, société, vaste question), la barre trop haute de Schrödinger!

Moi j'ai tendance à penser que ceux qui agissent différemment, les fameux qui ont le goût de l'effort et d'en chier, c'est ceux qui ont cette petite musique dans la tête : quelque chose ne vaut que si on a souffert, si on a "fait effort" pour l'obtenir.

Miss souris
Messages : 1170
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : presentations/miaou-une-nouvelle-plus-e ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Miss souris » lun. 14 mai 2018 16:04

Merci pour l'éclairage Louise ! Je n'avais pas pensé aux petites musiques intérieures pourries (ma préférée, celle qui n'a vraiment aucun sens, c'est "bouge toi"...mais il y en a plein d'autres, dont une qui dit "si c'est pas parfait c'est pas la peine de faire" :punch: ) et à l'estime de soi ...évidemment ça change le point de vue. Je vais me coucher plus légère !

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2089
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 35

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Napirisha » mar. 15 mai 2018 07:43

Hors-sujet
Image
Je vous lis avec attention, mais je n'avais rien de plus constructif à partager :P
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
Fu
Messages : 118
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par Fu » mar. 15 mai 2018 08:37

Louise a écrit :
lun. 14 mai 2018 14:05
Aaaaah, l'effort. Une des 5 injonctions pourries de nos flics intérieurs avec lesquelles on peut grandir, selon je ne sais plus quel modèle(...)
En cherchant « 5 injonctions internes » sur Internet, je suis tombé sur cette page, Les 5 croyances limitantes à dépasser pour être libre et efficient, qui résume ces injonctions :
Dans les années 1970, en s’appuyant sur les concepts de l’Analyse Transactionnelle, le psychologue américain Taibi Kahler identifie cinq principaux « drivers » : sois parfait(e), sois fort(e), fais des efforts, fais plaisir et fais vite.
C'est généralement du côté des parents qu'il faut chercher l'origine des ces injonctions chez chacun. Ce qui me fait penser que je ne dois pas reproduire la même chose avec ma descendance. D'après un test que j'avais fait lors d'une formation process communication, mon injonction pourrie à moi est « sois fort », et il y en a une qui arrive pas en loin en seconde place mais je ne me rappelle plus laquelle, peut-être « fais plaisir ».

@Napirisha, il n'y a pas très longtemps j'ai entendu parler de quelqu'un allergique à l'effort. Pas avec des éternuements mais d'autres symptômes genre rougeurs, urticaire, etc. :lol:

fu

Avatar du membre
W4x
Messages : 3469
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35
Contact :

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par W4x » mar. 15 mai 2018 14:37

Lien du podcast dans le premier message :)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 74
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 42
Contact :

Re: La psychologie des enfants très doués

Message par prince2phore » mer. 16 mai 2018 08:41

j'ai pris la psychologue au mot et j'ai fait écouté l'émission à mon fils, ça l'a en effet intéressé, on va voir sur le long terme si ça aide de recommencer ce genre d'expérience (lui faire lire des témoignages etc). Par contre le conseil d'aménager des "oasis" avec des enfants comme lui... plus facile à dire qu'à faire ! faut les trouver...
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Répondre