Vivre avec un surdoué

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Za » ven. 12 juin 2015 05:44

Ah mais Lelaelig, malgré tout je pense que le sujet est effectivement intéressant !! Et plus généralement, comment les personnes non-HP perçoivent un ami/conjoint/parent HP. Ca permettrait d'aller plus loin que l'image qu'on a l'impression (l'impression seulement) de renvoyer.
Par contre je ne suis pas sûre que ce type d'article soit vraiment très constructif... donc ça serait en effet mieux d'avoir de vrais témoignages !!
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Thymée
Messages : 31
Enregistré le : sam. 4 avr. 2015 11:06
Présentation : 3 2 1 blastoff
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Thymée » ven. 12 juin 2015 09:39

Je suis complètement d'accord avec Madeleine, il faudrait trouver des questions types à leur poser. Et ainsi avoir de vrai témoignage et se les comparer et ainsi comme dit Za, connaître l'image que les autres ont de nous.
J'avoue que j'ai pas trop d'idée pour les questions...
Peut-être :
1/ Avez vous le sentiment que votre conjoint est différent ? Si oui en quoi ?
3/ Ressentez vous un sentiment d'infériorité ?
4/ Quels sont ses qualités et ses défauts
..

Bref c'est assez bateau ce que j'annonce là ><

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 271
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Lelaelig » ven. 12 juin 2015 11:41

Elles sont très ces questions je trouve, puisqu'elles poussent aux réflexions de la vision qu'il a de l'HP en question et aussi de son ressenti. Personnellement je pensais lui faire lire l’article de départ de ce post et lui demander ce qu'il en pensait, si il y a des points sur lesquels il rejoignait l'auteur (quel qu'il soit :P ) histoire de lui donner une base.
Il faut s'adapter à chaque personne qu'on a en face pour susciter la discussion :lol:

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3499
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Vivre avec un surdoué

Message par madeleine » ven. 12 juin 2015 11:56

Il faut s'adapter sur la forme, bien sûr, mais si on veut obtenir autre chose qu'une succession de cas particuliers (très intéressants aussi bien sûr ), il faut des questions dont on puisse comparer les réponses, enfin il me semble mais je ne suis pas spécialiste: )
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Thymée
Messages : 31
Enregistré le : sam. 4 avr. 2015 11:06
Présentation : 3 2 1 blastoff
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Thymée » ven. 12 juin 2015 12:05

Que proposerais-tu comme questions ?

Avatar du membre
soazic
Messages : 1359
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Vivre avec un surdoué

Message par soazic » ven. 12 juin 2015 17:57

Je trouve intéressantes tes questions, juste les transformer en questions ouvertes.

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Za » sam. 13 juin 2015 07:09

Hors-sujet
Hé vous savez quoi ? Les témoignages de ses "clients" sont également rédigés dans le même style, et avec le même type et la même fréquence d'erreurs orthographiques (qu'on peut lui concéder parce que d'après ses dires, elle est dyslexique). Ce site sent le bon gros délire, et à mon avis mériterait d'être présenté comme tel. On peut simplement lui concéder qu'il a ouvert un questionnement intéressant. "Le surdoué veut la vérité brute", ah qu'elle est belle celle-là. :roll:
Sinon, pour pouvoir dégager des traits distinctifs dans une relation avec une personne HP, il me semble qu'il faudrait pouvoir comparer les témoignages à ceux de personnes vivant avec des non-HP...
On peut poser des questions sur la gestion du quotidien, la gestion ds conflits, le comportement en tête à tête comparé au comportement en groupe ou en société...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Mei Citron
Messages : 193
Enregistré le : sam. 15 févr. 2014 01:12
Présentation : Chrys
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Mei Citron » sam. 13 juin 2015 09:21

Je ne suis pas allée jusqu'à vérifier le style d'écriture des clients en comparant avec les autres articles (ce qui pourrait effectivement être intéressant) mais je n'écarte pas la possibilité aussi que la psy ait retranscrit expressément chaque témoignage (donc avec ses propres réflexes d'écriture, ses erreurs orthographiques habituelles) : elle rassemble peut-être les éléments en une seule réponse répondant à chaque question dans un souci de clarté rédactionnelle.

Cependant, j'ai proposé à mon chéri de lire l'article en question. Il m'a écrit ce qu'il en pensait :

"La première partie de l'article n'est pas vraiment la plus intéressante, elle part d'un cas particulier pour parler d'une généralité et j'ai toujours eu du mal avec cette approche car je considère que chaque personne est différente. Alors même si quelques personnes ont des HP (hauts potentiels hein pas health points :p) et donc des réactions parfois similaires, leur vécus et leurs expériences auront forgés une personnalité et du coup des réactions par rapport à une même situation bien différente.
La deuxième partie, écrite par la psychologue est plus générale et explique bien que si un HP agi d'une manière, un autre pourra agir tout autrement. C'est pourquoi il y a autant de passages ou je me retrouve dans la relation que j'ai avec toi que de passages ou je ne m'identifie pas du tout.
Ça reste un article super intéressant mais ça ne constitue pas un mode-d'emploi-à-destination-des-gens-qui-vivent-avec-un-surdoué, il faut savoir rester dans l'écoute, la tolérance et l'ouverture d'esprit pour réellement comprendre l'autre dans sa singularité et pas s'en tenir à un article, car au fond chaque personne est différente et chaque couple à sa propre conception de l'harmonie.
"
► Afficher le texte
"In the end, human beings are not entirely guilty - they did not start history. Nor are they wholly innocent - they continue it."
Albert Camus, feat. Mei Chrys

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3291
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Grabote » dim. 14 juin 2015 09:14

J'me disais que je lirai plutôt du qualitatif plutôt que du quantitatif,
donc avec plutôt des questions ouvertes que des questions avec réponses codifiées permettant de faire des stats.
Ça serait bien de pouvoir garantir l'anonymat afin que la parole soit la plus libre possible.
On pourrait peut être concocter un petit questionnaire à envoyer par mail, donner une adresse mail pour le retour et quelqu'un.e se chargerait de transférer les réponses sur un fil dédié .

Dans les questions, je verrais bien déjà une description du couple
du style(pour reprendre l'exemple de départ) homme non surdoué avec femme surdouée.
Une idée de la classe d'âge ?

Qu'est ce qui vous a attiré chez cette personne ?
Qu'est ce qui vous a dérangé ?

Qu'avez vous pensé à l'annonce du diag+ ?

Aujourd'hui qu'est ce qui vous paraît spécifique, en positif et en négatif ?

Y a t'il quelque chose que vous avez envie de nous exprimer ?
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3499
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Vivre avec un surdoué

Message par madeleine » dim. 14 juin 2015 10:08

*Za* a écrit :Sinon, pour pouvoir dégager des traits distinctifs dans une relation avec une personne HP, il me semble qu'il faudrait pouvoir comparer les témoignages à ceux de personnes vivant avec des non-HP...
Clairement :)
Je me demande s'il n'existe pas déjà des questionnaires-type, en socio ou en psycho, qui pourraient être adaptés ? Des trucs très bateau (limite Marie Claire), mais ça serait déjà un début, plus simple que la compilation de témoignages, forcément plus riches, mais méthodologiquement plus exigeants.
Au final, toutefois, dans la mesure où nous ne sommes pas coaches, la question de l'utilité de ce travail se pose :)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
256Cecile
Messages : 275
Enregistré le : ven. 15 nov. 2013 19:00
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... ml#p119728
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Loire-Atlantique
Âge : 50

Re: Vivre avec un surdoué

Message par 256Cecile » dim. 14 juin 2015 10:28

Une amie me disait récemment que nous, les femmes surdouées, sommes exigeantes, y compris lorsqu'il s'agit de notre vie de couple. Mais il semble, de mémoire, qu'il y a déjà eu un topic à propos des couples hpi-non hpi.... que je ne l'ai pas retrouvé.

C'est pourquoi je ne suis pas sûre que toutes ici, et tous, apprécieront mon humour du jour, mais bon...hein...les femmes intelligentes vues par un journaliste financier britannique, je vous assure, ça vaut le détour :lol:

en anglais:
http://www.thewire.com/national/2011/03 ... men/35597/

en français (version proche, voire interprétative, de l'article en anglais):
http://bridoz.com/mesdames-plus-vous-et ... ibataires/

En contrepoint, deux lectures qui évitent de devenir misandre ou mysogyne :angel: : "L'homme expliqué aux femmes" de Vincent Cespedès (philosophe post-deleuzien) (je trouve que le titre de cet opus aurait du indiquer "et expliqué aux hommes") et "XY, de l'identité masculine" d'Elisabeth Badinter.
"Chaque homme prend les limites de son propre champ de vision pour les limites du monde" A.Schopenhauer

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3499
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Vivre avec un surdoué

Message par madeleine » dim. 14 juin 2015 11:40

Coucou Cécile :) Tu pensais à ce topic http://adulte-surdoue.fr/post134883.htm ... le#p134883 ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
256Cecile
Messages : 275
Enregistré le : ven. 15 nov. 2013 19:00
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... ml#p119728
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Loire-Atlantique
Âge : 50

Re: Vivre avec un surdoué

Message par 256Cecile » dim. 14 juin 2015 11:54

Merci Madeleine :-) C'est bien à ce topic-là je pensais...
"Chaque homme prend les limites de son propre champ de vision pour les limites du monde" A.Schopenhauer

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3291
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Grabote » dim. 14 juin 2015 14:22

madeleine a écrit :la question de l'utilité de ce travail se pose :)
Simple curiosité ?
Ou ... besoin de retours d'expériences ? ;)
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1961
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Vivre avec un surdoué

Message par sandrinef » dim. 14 juin 2015 16:25

J'imagine aussi qu'il faut faire le distingo entre compagnon non HP ( c'est à dire ayant passé le test et étant diagnostiqué non HP) et compagnon n'ayant pas passé de test (donc sans aucun diagnostic).
Cela me semble important pour éviter certains biais.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Za » lun. 15 juin 2015 06:33

Et... il y a encore un problème, c'est qu'en interviewant votre propre conjoint, vous risquez d'obtenir un biais dans la colonne "défauts". Personne n'a intérêt à ce que ce genre de discussion finisse en dispute conjugale !!

C'est pourtant un sujet intéressant à creuser, un peu plus profond que les "défauts de CV" proposés dans la page en question ("elle est trop perfectionniste" "elle déteste voir souffrir"...). Pour moi, je t'aime, ce n'est pas seulement "je t'aime parce que" ; c'est aussi et surtout "je t'aime malgré".

J'ai arraché à mon homme mon plus gros défaut selon lui (mais il semble un peu trop HP pour participer, et surtout pas du tout volontaire) : "tu réfléchis trop" Christelle Petitcollin, sort de ce corps !!!. Il est probable que ce soit aussi le plus avouable sans risquer de me vexer ^^
Derrière il y a mille situations souvent discutées, parce qu'insolubles pour l'instant... "Parfois j'aimerais que partages le moment avec moi, mais je vois bien que tu es ailleurs - j'essaye de te ramener, mais je n'y arrive pas" "je ne comprends pas que tu te prennes autant la tête sur des choses que tu pourrais mépriser".
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3291
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Grabote » lun. 15 juin 2015 07:42

C'est bien pour ça que je suggérais de garantir l'anonymat .:bandit:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 271
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Lelaelig » lun. 15 juin 2015 07:46

C'est clair *Za* que selon le moment où on pose la question ça peut vite mal finir :P
Personnellement, je vais passer mon tour, j'ai l'impression d'un malaise/désintérêt quand je tente une percée de discussion sur la douance. Donc je suis avec intérêt vos suggestions :)

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1115
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Chacoucas » lun. 15 juin 2015 10:12

Moi c'est bon je risque pas de problème conjugal et je vais me contenter d' une supposition de wais positif pour dire mon défaut.
A priori la qualité curiosité, intérêt passionnel pour une chose (une personne donc) qui fluctue selon les époques et circonstances est à double tranchant.... ça aide à séduire, mais pour vivre avec on peut se sentir d' un coup très très très seule... quand le gus commence à s' intéresser à autre chose (internet, livre, musique, sport...) Et je crois que jusqu' ici j' ai blessé mes copines avec ça, aucune ne trouvant la force de dépasser ce choc.
Ca évoque quelque chose? Surement lié en partie au choix de copine, mais pas que... j' imagine que n'importe qui ressentirait un choc.

Avatar du membre
dédale
Messages : 660
Enregistré le : mar. 24 juil. 2012 09:37
Présentation : Par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest d'Angers
Âge : 38

Re: Vivre avec un surdoué

Message par dédale » mar. 16 juin 2015 14:36

Si vous arrivez à monter un questionnaire, je veux bien le présenter à ma compagne. ;)
Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », Antoine de Saint-Exupéry

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Fabs le vaurien » mer. 17 juin 2015 08:04

j'ai trouvé ça pourrav' ..

Ca fait un peu "la rubrique du doc" de chez phosphore...Et la "psy" (sans dec..) ne sait absolument pas écrire correctement..à moins que ce soit pour se rendre accessible et faire cool.

Et puis le mari mielleux soumis qui excuse tout...
comme si tout était explicable..
Comme si il n y'avait pas non plus des facteurs individuels, des conditionnements, des habitus et des traits de caractères purs, y compris chez le mari qui ne s'appliquent pas là dedans..Comme si le recours "au tiers" était une nécessité..

Sincèrement, c'est une arnaque de coach.
Et à quelle place met on l'autre (le conjoint), justement ?! Ma surdouée...oui surdouée avant toute chose et moi je passe après..
Enfin bon..elle a commencé dans les assurances...Créons un besoin sur un supposé problème potentiel qu'on aura probablement pas..Misons sur la com aussi !
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
lady space
Messages : 2001
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 54

Re: Vivre avec un surdoué

Message par lady space » mer. 17 juin 2015 08:08

sandrinef a écrit :J'imagine aussi qu'il faut faire le distingo entre compagnon non HP ( c'est à dire ayant passé le test et étant diagnostiqué non HP) et compagnon n'ayant pas passé de test (donc sans aucun diagnostic).
Cela me semble important pour éviter certains biais.
Tu as raison sur ce point : pour être valable, il faudrait trouver des partenaires pour lesquels le test a dit "non" d'une personne HP testée, ce qui me paraît difficile à débusquer et je n'ai aucune idée sur la fréquence statistique de cette configuration, mais, à vue de nez, je suppose qu'elle est plutôt rare.

J'imagine qu'on arrive plus facilement à trouver des partenaires non testés, et qu'il faudra alors se contenter d'une affirmation du type "je pense que je ne suis pas surdoué".

Enfin bref, ce biais plus quelques autres entraves à la liberté d'expression pour cause de paix du ménage, ça risque d'être compliqué...
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Isabelle-06
Messages : 42
Enregistré le : mer. 17 juin 2015 13:40
Présentation : Par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nice under the sun
Âge : 64

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Isabelle-06 » dim. 21 juin 2015 18:43

Grabote a écrit :Mouais, c'est pas mal, mais chais pas, ça me laisse un drôle de goût ...
Ce couple est un peu trop idéal : la femme surdouée qui "a appris à s'imposer et à se faire respecter", qui "après un long travail sur elle même" s'assume et s'épanouit et l'homme qui n'est pas surdoué (sinon il le dirait hein?) qui a "lâché l'ego" depuis longtemps, qui est "zen" et se sent stimulé par sa femme ... :roll:

C'est surement mon coté paranoïaque, désolée :1cache: ou pessimiste :1cache: ou dépréssive :tmi:
mais je lis un truc du genre :
si vous venez faire "un long travail sur vous même avec moi " vous deviendrez cette femme surdouée" et vous rencontrerez ce partenaire "qui saura vous aimer telle que vous êtes".

Vous trouvez que j'éxagère ?
Si vous êtes ou connaissez des couples de ce genre, merci d'en témoigner, je me questionne beaucoup à ce sujet des relations de couple ... :rrmiaou:

Edit après message de TourneLune,j'en ai quand même "tiré des choses" en effet ;)

J'aurais tendance à penser comme Grabote....un peu trop idéal ce compagnon :^) : très ouvert, très tolérant, très au fait apparemment des particularités des HPI ; presque admiratif ??

A aucun moment il ne semble être en "porte à faux" , elle pourrait lui faire de l'ombre :rofl: ; mais non !!! pourtant souvent les hommes acceptent mal que leur compagne leur soit supérieure ;A moins qu'il ne soit lui même HPI ce qui expliquerait sa compréhension de la douane (ce qui n'est pas toujours le cas).

Bon c'est sans doute mon côté négatif...mais je trouve cela vraiment trop beau :fubar: et puis le côté "Pub" me gêne.
Nier, croire et douter sont à l'homme ce que courir est au cheval. Blaise Pascal

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Za » lun. 22 juin 2015 10:18

Hors-sujet
Bon, je crois que c'est devenu hors-sujet par rapport au topic, mais bon sang, c'est vrai quoi.
Isabelle-06 a écrit :J'aurais tendance à penser comme Grabote....un peu trop idéal ce compagnon :^) : très ouvert, très tolérant, très au fait apparemment des particularités des HPI ; presque admiratif ??
Oh, si peu :
L'ami imaginaire de la coach a écrit :"Alors que mes premiers mots, lors de notre première rencontre, étaient vides et très inappropriés, elle n’a pas sourcillé ; du moins sur l’instant, et faisait abstraction des mots pour ressentir mes maux. Elle ne m’a pas jugé sur ma maladresse et a réussi au contraire à percevoir ma profondeur que je cachais"
"J’ai constaté son exigence envers elle-même, et envers moi, ce qui me pousse à me surpasser. Et comme elle a bon fond, quand je me plante, elle ne me juge pas mais m’encourage. Elle a une acuité impressionnante sur tout"
"En fait, comme elle est ouverte au dialogue et qu’elle m’explique comment elle ressent les choses, ça m’aide."
"elle est sujette aux insomnies et que le moindre de mes mouvements dans le lit la réveille. Aussi, je dors dans un autre lit." [et ça ne me gêne paaaaaaaas du tout bien sûr]
"Ma partenaire ressent tout plus fort, c’est comme si les filtres de ces sens étaient perméables. De même, Je ressens ma partenaire comme plus spirituelle, sensuelle, intellectuelle, et plus vivante, que mes anciennes partenaires. Ses réactions spontanées, primaires, et farouches transpirent cette « beauté-bonté »"
Quant à la coach elle-même, son côté "les surdoués VS les autres" est quand même assez puant, non ??
la psy-coach a écrit : "Un(e) surdoué(e) est complexe, et difficile à cerner." et tout son paragraphe...
« ###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani###, car le ###Charcutier-zingueur en reprise d’études ###, contrairement à l’autre équidé qu’est le cheval à développé une astuce génétique pour chasser les mouches : ses rayures, et parce qu’il est indomptable et ne sommes pas pas des êtres épris de liberté ?"
"J’adorais rencontrer un homme surdoué, qui ait fait un travail sur lui et donc n’ait plus que le bon coté du surdouement : qui soit donc positif, discipliné, et ordonné tout en ayant un grain de folie. Qui soit comme nous : rapide, expert, téméraire, surprenant, tendre mais aussi affirmé, raffiné car sensible."
"Deuxième conseil, concernant la dyslexie j’en souffrais aussi, en travaillant sur la confiance en soi versus le stress, elle disparait." (bon là,hors-sujet, j'ai juste un petit pincement professionnel)
"j’ai l’impression d’être au coté d’un homme qui est à 2 de tension, et qui ne pige que dalle et que je n’apprécie pas du tout ce décalage, car même si il progresse car il m’aime et étant psy, je l’outille, moi aussi forcément je progresse et évolue, donc le décalage est permanent. J’ai fini par l’accepter, car mon compagnon à d’autres qualités qui compensent son manque de réactivité, son manque de précision"
"pour ma part, je dirais plutôt, que les personnes non ###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani###/HP/surdoudés, sont des zombies lobotomisés par le système."
Et ce ne sont que des extraits ! Sans rire, vous avez pas toutes les petites lumières rouges qui s'allument, là ???
Isabelle-06 a écrit :Bon c'est sans doute mon côté négatif...mais je trouve cela vraiment trop beau :fubar: et puis le côté "Pub" me gêne.
J'ai dit ça aussi au début, c'est vrai. Mais après réflexion, j'appellerais plutôt ça ton côté lucide.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Caligula
Messages : 125
Enregistré le : lun. 27 avr. 2015 18:28
Présentation : Lever de rideau
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Vivre avec un surdoué

Message par Caligula » lun. 22 juin 2015 14:15

Hors-sujet
*Za* a écrit : Quant à la coach elle-même, son côté "les surdoués VS les autres" est quand même assez puant, non ??
la psy-coach a écrit :[...]
"J’adorais rencontrer un homme surdoué, qui ait fait un travail sur lui et donc n’ait plus que le bon coté du surdouement : qui soit donc positif, discipliné, et ordonné tout en ayant un grain de folie. Qui soit comme nous : rapide, expert, téméraire, surprenant, tendre mais aussi affirmé, raffiné car sensible."
Et ce ne sont que des extraits ! Sans rire, vous avez pas toutes les petites lumières rouges qui s'allument, là ???
Outre, le côté puant, je remarque surtout que manifestement, pour elle, comme pour de nombreux non HPI, l'homme idéal est une femme.
Puis, je vois mal comment concilier d'être discipliné et indomptable...
Bref, la psy me semble egocentrée et paradoxale, mais pas plus que quelqu'un d'autre et pas moins.
"Les gens aiment bien inventer des monstres et des monstruosités. ça leur donne l'impression d'être moins monstrueux eux-mêmes." Andrzej Sapkowski

Répondre