"Le mythe de la barrière de communication de 30 points de QI"

Avatar du membre
Nelea
Messages : 962
Enregistré le : dim. 5 mars 2017 15:05
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/presentations/est-parti-t8289.html]Là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: "Le mythe de la barrière de communication de 30 points de QI"

Message par Nelea »

J'avais déjà posté ça il y a quelques temps :
viewtopic.php?f=20&t=4275&p=260677&hilit=Marrer#p260677
:rofl:
"The only real conflict you will ever have in your life won't be with others, but with yourself", Shannon L. Alder
"Nous avons peur de nous-même et de ce que nous apercevons de nous chez les autres." Henning Mankell

Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: "Le mythe de la barrière de communication de 30 points de QI"

Message par Proxima »

Un article de 2017 que la relation QI <> leadership

Intelligence et leadership
L’intelligence générale est une caractéristique essentielle pour faire un bon leader. Dans une étude portant sur la relation entre le QI et la perception de l’efficacité d’un leader par ses équipes, John Antonakis et ses co-auteurs ont découvert que le niveau de QI optimal d’un leader dépendait de l’intelligence moyenne de son équipe. Un QI trop élevé ou trop faible peut s’avérer désastreux pour le leader.

Il a été prouvé que l’intelligence générale est liée à une meilleure capacité à acquérir des compétences, résoudre des problèmes et communiquer des pensées et des idées. Il n’est donc pas étonnant que le QI soit en corrélation avec l’efficacité d’un leader. Et si les personnes intelligentes font de meilleurs leaders, il paraît logique de penser qu’une plus grande intelligence signifierait un meilleur leadership.

Pourtant, l’étude récemment publiée par les chercheurs John Antonakis (Faculté des HEC de l’Université de Lausanne), Robert House (Wharton School, University of Pennsylvania) et Dean Keith Simonton (University of California, Davis) peut se révéler assez décourageante pour les personnes dotées d’un QI très élevé et aspirant à devenir un grand leader, que ce soit en entreprise ou ailleurs. ...
En fin d'article, il est possible de télécharger en PDF l'étude complète (51 pages en anglais).

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 1801
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: "Le mythe de la barrière de communication de 30 points de QI"

Message par Pascalita »

Je fais remonter le sujet (dont il a été question ailleurs), que j'en ai profité pour relire, et notamment le dernier lien fourni par Proxima (qui provient de l'université de Lausanne et concerne un travail de recherche publié par le professeur Antonakis, professeur en comportement organisationnel (sic) dans cette université). Je trouve l'article intéressant, et je pense qu'il faudrait rajouter à l'extrait cité par Proxima la première phrase du paragraphe qui suit, c'est-à-dire celle-ci :

"Ils y suggèrent qu’il existe un niveau de QI optimal associé à l’efficacité de leadership perçue, soit l’efficacité qu’attribue une équipe à son leader. " (C'est l'auteur lui-même qui met en gras.)

Et en gros, la conclusion de l'étude est qu'on peut bel et bien établir une corrélation entre leadership et QI élevé, mais que le QI ne fait pas tout et que les circonstances entrent en jeu, ainsi que des facteurs tels que la personnalité, le genre et l'âge du leader, ou encore la façon dont l'équipe est organisée et dirigée.

Répondre