ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Répondre
Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12727
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Mlle Rose » mer. 20 juin 2018 10:12

Le Haut Potentiel Intellectuel - Mise au point
Dossier coordonné par Nicolas Gauvrit (Laboratoire Cognitions Humaine et Artificielle, École Pratique des Hautes Études) et Léonard Vannetzel (A.N.A.E. Formations)


Malgré les biais méthodologiques régulièrement soulignés dans le champ de la recherche sur le haut potentiel, les études scientifiques et cliniques ont montré, de manière consensuelle, que l’intelligence très développée :
- constitue une ressource tant pour le développement personnel que la vie scolaire, professionnelle, psychologique ou sociale dès lors que les capacités de l’enfant sont prises en compte et soutenues dans un environnement adapté,
- ne « vaccine » pas pour autant contre d’éventuels problèmes psychologiques, sociaux, scolaires ou autres,
- ne constitue ni une pathologie ni une cause de difficulté en soi.

Ce numéro d’A.N.A.E. comprend des contributions de chercheurs et de praticiens (C. Bert, K. Terriot, G. Labouret, J. Grégoire, C. Brasseur, F. Ramus, F. Guénolé, J.-M. Baleyte, M. Speranza, M. Liratni, N. Gauvrit, A. Guez, P. Santinelli, L. Vannetzel). Il a pour objectif de d’informer sur plusieurs problématiques qu’il nous a paru indispensable d’examiner pour éclairer les débats actuels sur le haut potentiel intellectuel :
• Que nous apprend l’histoire des surdoués depuis le début du 20e siècle jusqu’à nos jours ?
• Que sait-on sur l’hétérogénéité intra-individuelle dans l’étude des profils cognitifs des personnes HPI ?
• Cette variabilité intra-individuelle renvoie-t-elle à des difficultés, à des spécificités ou à des troubles ?
• De quels principes psychométriques fondamentaux faut-il tenir compte pour ne pas traduire ces données quantitatives de manière réductrice ou erronée ?
• Le cerveau des HPI est-il quantitativement ou qualitativement différent de celui des non-HPI ? Fonctionne-t-il de manière spécifique ? Peut-on parler d’un « cerveau HPI » ?
• L’hyperémotivité et l’hypersensibilité s’observent-elles davantage chez les enfants avec HPI que dans une population dont les résultats aux examens spécialisés demeurent dans la moyenne de la courbe de Gauss ?
• L’enfant à HPI est-il plus exposé que les autres en termes de santé mentale et de psychopathologie (troubles cognitifs, TDAH, troubles psychologiques ou psychiatriques) ?
• Sur les questions de la réussite scolaire et de la vie professionnelles, quel est l’état des connaissances ?

Le périmètre couvert par les différentes contributions est loin d’être exhaustif. Nous espérons toutefois qu’il permettra au lecteur, chercheur, praticien ou usager de trouver des pistes de réponses à certaines questions actuelles ou, pour le moins, de nouvelles interrogations.

En France, jusqu’au début des années 80, les ouvrages et publications scientifiques sur les surdoués – appellation consacrée à l’époque – étaient quasiment inexistants, tout comme les réflexions sur les mesures pédagogiques et les politiques publiques à l’égard des enfants concernés. L’institution scolaire française s’y opposa même. Contrairement à ce qui existait dans d’autres pays, elle craignait – peut-être à tort – le célèbre effet Mathieu, bien connu en psychologie sociale, consistant à enrichir les plus riches et à creuser les inégalités.
C’est dans ce contexte peu propice à la prise en compte des différences et des spécificités que les années 80 et 90 ont été marquées, en France, par la naissance et le développement de mouvements de reconnaissance de cette population d’enfants. Il s’agissait, alors, d’obtenir, à l’instar de ce qui existe dans d’autres pays, des mesures permettant aux potentiels de s’exprimer pleinement et, autant que possible, d’éviter que les atouts ne soient gâchés par un système pédagogique qui refusait de les valoriser.
Dès lors, en France, la précocité intellectuelle n’a plus été mise en avant comme une richesse mais a progressivement été associée – dans les médias notamment – à des difficultés, des troubles, des pathologies, des spécificités plus ou moins handicapantes.
Par ailleurs, depuis une dizaine d’années, on assiste à une multiplication des sources, ouvrages, articles de presse, sites internet, etc., à destination du grand public, diffusant des informations de niveaux très hétérogènes, souvent non vérifiées scientifiquement ou tout simplement erronées, allant parfois même à l’exact opposé des faits établis en sciences depuis des décennies et répliqués dans de nombreux laboratoires internationaux.
Un tel usage de la notion de haut potentiel risque d’avoir pour conséquences :
- d’engendrer l’effet inverse de celui recherché – en diffusant des approximations ou des informations erronées – la problématique du HPI est susceptible d’attirer la défiance, notamment des institutions et des pouvoirs publics, voire, de n’être plus prise au sérieux,
- de stimuler des actions éducatives ou pédagogiques non appropriées car fondées sur des bases erronées,
- de desservir la cause des personnes concernées, à savoir, les enfants et les familles d’enfants dits à haut potentiel,
- enfin, d’attirer, de manière illusoire, vers ce concept prometteur, de nombreux enfants en difficultés psychologiques, sociales ou scolaires pour lesquels la question du HPI n’est pas pertinente.

Il faut le dire et le répéter : le haut potentiel n’immunise pas contre les difficultés scolaires, psychologiques, professionnelles, relationnelles, etc. De même, il est possible de présenter un trouble durable dans les apprentissages et, concomitamment, un haut potentiel intellectuel. L’un n’exclut pas l’autre ; ils ne corrèlent pas pour autant. Et avant de considérer le HPI comme un facteur de risque – ou pire, une cause de trouble – il faut tenir compte d’une marge qui doit être évaluée avec rigueur, tant au moyen des études scientifiques existant que des observations pratiques-cliniques qui peuvent être recueillies.

Ceci étant dit, qu’on les nomme surdoués, précoces, HPI, hauts talents ou autres appellations, nous pensons que les enfants concernés peuvent – et peut-être doivent – faire l’objet, comme c’est le cas dans de nombreux autres pays, de mesures et programmes éducatifs spécifiques à condition que l’état des connaissances scientifiques internationales, y compris françaises bien sûr, soit pris en compte de manière rigoureuse, systématique et qu’il intègre, avec nuances et subtilité, les spécificités de chaque situation, de chaque enfant sur le terrain. En dernier lieu une question peut-être à méditer: est-on HPI ou présente-t-on un haut potentiel ?


(reçu par mail aujourd'hui).
Pour commander la revue c'est ici si ça vous intéresse : https://www.anae-revue.com/la-documenta ... sponibles/
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Louise » mer. 20 juin 2018 12:21

Haaaaaaaaaan, tu l'as reçu!!! (l'as-tu lu/parcouru?)
Je le commande en début de mois prochain!

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12727
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Mlle Rose » mer. 20 juin 2018 12:39

J'ai reçu le mail, que j'ai lu ^^. Mais je n'ai pas commandé la revue et donc pas lu le dossier complet.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11934
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par TourneLune » mer. 20 juin 2018 13:52

Vu sur fb. Ça a l'air intéressant mais on veut bien un résumé ^^
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Louise » mer. 20 juin 2018 14:44

Ah mertt, j'avais mal compris. Le premier qui reçoit (et a le courage) fait un résumé :D (ceci dit, les thématiques + les auteurs ne sont pas exempts d'information :D)

Avatar du membre
La louve
Messages : 229
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 00:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9055
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par La louve » mer. 20 juin 2018 22:23

Je ne connaissais pas du tout !!! Jamais entendu parler de l'ANAE en formation… donc je viens d'envoyer un p'tit mail à ma conseillère pédagogique, histoire de savoir s'ils connaissent, à l'Inspection :D
Que les petites filles "surdouées" adviennent (...) que l'autorisation leur soit donnée de prendre place, sans attendre d'être parfaites pour se sentir le droit d'exister. Gianola, Les "surdoués" & les autres-Penser l'écart

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Louise » mar. 17 juil. 2018 08:04

Ayé, réceptionné, sur la table de nuit en prévision de lecture de vacances :D

Avatar du membre
Traum
Messages : 467
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Traum » dim. 5 août 2018 09:47

ANAE, autant pour la revue qu'il publie que pour la qualité de ses formations, est un très bon organisme, sérieux, soucieux de rigueur scientifique et aimant re-poser les bonnes questions, non pas à visée inutile et absurde de simplification, mais pour mieux relancer la machine à penser et parce que, intrinsèquement, l'être humain est complexe et que, par petit confort, nous avons souvent un peu trop tendance à nous reposer sur nos acquis, nos savoirs, les certitudes que l'on finit par construire malgré soi, et on en finit par perdre de la rigueur intellectuelle et potentiellement commettre des erreurs.
Bref, j'aime beaucoup cet organisme. J'ai suivi trois de leurs formations cette année, dont celle sur le HPI chez l'enfant. Je ne reçois pas d'enfants, que des adultes, mais même si je travaille avec des adultes HPI en m'étant formée par des lectures, j'ai éprouvé le besoin d'une validation externe par un organisme sérieux (et le DU de Mons en Belgique est malheureusement peu accessible pour moi). Je n'ai entendu qui m'a surpris là-bas, les intervenants sont de grande qualité (Gauvrit pour l'aspect statistique, Liratni, Vannetzel…) ils sont sérieux et osent enfin donner un coup de pied dans cette tentation de l'opinion publique de vouloir assimiler le HPI à un handicap.

Bon, on ne peut pas être d'accord ensuite sur toutes les solutions apportées / proposées, mais franchement c'est à lire.
Je compte le lire durant mes congés. Donc je veux bien en faire un résumé, du moins pour certains des articles.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Louise » mar. 4 sept. 2018 08:27

Ca y est, j'ai fini la lecture cet été. Je dois dire qu'après quelques mois (et ça continue, ma timeline FB kiffe le sujet des HP, et tout vivre à travers ce prisme, pour ma plus grande déprime personnelle) à lire des partages de media mainstream à base d'HP en souffrance, en échec scolaire, et de "pensée en arborescence", ça m'a fait un bien fou. Une bonne partie des articles sont désormais en libre accès.

Bref. Je nage peut être en plein biais de confirmation, mais fuck! ça fait tellement du bien de ne plus se sentir seule au monde avec ses théories et conclusions, même si elles sont "en l'état de la science".
(Miscellaneous : HP se corrèle avec meilleure réussite professionnelle et scolaire, les individus HP n'auraient pas une sensibilité émotionnelle différente et ce point devrait plutôt amener à s'interroger sur les TDAH, les troubles anxieux ou TSA, ils n'ont pas le cerveau ni l'intelligence qualitativement différentes, le dernier modèle pour rendre compte du HP ne lui est pas forcément spécifique et pourrait être appliqué au développement de l'enfant en souffrance ou en retard intellectuel, et sur le sujet des études : certains arrivent parfaitement à concilier clinique et recherche...).

Le magazine recommande ce bouquin
J'ai bien envie de me l'offrir!

Avatar du membre
Traum
Messages : 467
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Traum » mer. 5 sept. 2018 07:17

À propos du bouquin de Brasseur et Cuche dont tu parles, Louise, je te le recommande également. C'est, si je puis me permettre, une Bible sur le HPI.Ça ne donne pas des réponses à toutes les questions, mais il met les pendules à l'heure au sujet des neuromythes. Il m'a beaucoup aidée dans mes questionnements, à affiner encore ma compréhension du HPI (loin des « on dit », de la lecture d'articles scientifiques qui, pris un à un, ne sont pas toujours suffisants et faire une revue de lectures n'est pas toujours aisée quand on manque de temps) et à me rassurer / affermir dans ce que j'avais déjà construit.
Bref, franchement, offre-le-toi ! ! !
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
W4x
Messages : 3580
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par W4x » mer. 5 sept. 2018 13:24

Traum a écrit :
mer. 5 sept. 2018 07:17
Ça ne donne pas des réponses à toutes les questions, mais il met les pendules à l'heure au sujet des neuromythes. Il m'a beaucoup aidée dans mes questionnements, à affiner encore ma compréhension du HPI (loin des « on dit »[...])
Ça, ce serait très cool pour la section "Livres" ! :cheers:
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Traum
Messages : 467
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: ANAE N° 154 Le Haut Potentiel Intellectuel Mise au point Vol 30 – Tome III – année 2018

Message par Traum » mer. 5 sept. 2018 16:36

W4x a écrit :
mer. 5 sept. 2018 13:24
Ça, ce serait très cool pour la section "Livres" ! :cheers:
Hors-sujet
Oui. J'ai ouvert le topic il y a longtemps mais il faut que je pense à en faire un résumé. J'ai pris un peu de retard avec ces derniers mois. :devilish:
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Répondre