Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Avatar du membre
Daysofwonder
Messages : 250
Enregistré le : ven. 7 nov. 2014 18:20
Présentation : ici
Profil : En questionnement
Test : MENSA
Localisation : Suisse
Âge : 31

Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Daysofwonder » lun. 10 avr. 2017 08:00

Après "Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués", Béatrice Millêtre publie "Le livre des vrais surdoués", toujours aux éditions Payot (avril 2017).

Résumé que l'on trouve sur le site de payot-rivages.net :
Ce n’est pas parce que votre enfant ou vous-même êtes brillants ou talentueux que vous êtes surdoués. Et ce n’est pas parce que vous êtes surdoués que vous êtes malheureux. Le vrai surdoué a un QI supérieur à 125, un fonctionnement intuitif, et une bonne insertion sociale. La souffrance n’est pas un critère, mais juste le signe que le surdoué a besoin – comme tout le monde – d’une thérapie. Béatrice Millêtre remet les pendules à l’heure ! Elle explique tout ce qu’il faut savoir sur les « hauts potentiels » – les vrais. Des données scientifiques à leur fonctionnement au quotidien, qu’il s’agisse des enfants ou des adultes, elle aborde concrètement tous les aspects de leur vie et de leurs relations aux autres (les surdoués en amitié, en couple, en famille, à l’école, au bureau) et fournit des outils pour leur plein épanouissement.
Dans le dernier "Matin dimanche", hebdomadaire suisse romand, il y a eu une interview d'elle. Je vous la retranscris (edit : après 3 questions, j'en ai eu marre et j'ai fait une recherche sur internet. J'ai pu trouver une retranscription sur le site pressreader, que je mets en forme ici) :
Le matin dimanche, interview de Geneviève Comby a écrit :Précoces, surdoués, ###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani###, hauts potentiels... Les qualificatifs ne manquent pas pour identifier ces enfants aux capacités intellectuelles hors normes. Les préjugés non plus. ils seraient incompris, isolés, en échec scolaire. Autant de clichés mis à mal par la psychologue Béatrice Millêtre dans un livre à paraître. Un ouvrage qui rappelle qu'être brillant ne veut pas pas forcément dire être surdoué, et qu'être surdoué ne veut pas forcément dire être malheureux.

Vous signez "Le livre des vrais surdoués". Y en a-t-il des "faux" ?
Il fallait un titre qui accroche, bien sûr, mais au-delà de ça, la notion de surdoué a évolué depuis son apparition, il y a une centaine d'années. On considérait alors que les surdoués étaient des gens plus intelligents, qui menaient des études brillantes, possédaient un Q.I. supérieur. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. On parle bien de gens plus intelligents, mais de gens qui sont intelligents différemment. Un polytechnicien, un premier de classe n'est pas forcément un surdoué.

On connaît tous des parents qui suspectent leur enfant d'être surdoué. On a l'impression qu'il y en a partout… N'est-ce pas un peu exagéré ?
Oui, c'est très à la mode. On voit des parents qui poussent leur progéniture, veulent leur faire sauter des classes. Leur enfant est-il vraiment surdoué ? Pas forcément. On peut apprendre à lire à un enfant à partir de l'âge de 2 ans, en lui montrant des images. C'est un conditionnement à la lecture : on associe un son à une lettre.

On suspecte un haut potentiel chez des enfants dont le comportement scolaire est inadapté. Ne confond-on pas parfois surdoué et hyperactif ?
Oui, comme on a tendance à penser que le premier de classe est un surdoué, on a tendance à penser que certains enfants qui ont des difficultés scolaires sont surdoués. Ce qu'il faut comprendre, c'est que le surdoué, de par son fonctionnement particulier, est capable de faire plusieurs choses en même temps. Il peut, en classe, se lever et faire autre chose, pas parce qu'il s'ennuie, mais parce que ça lui permet de faire aboutir sa réflexion. Il va donner l'impression de ne pas rester en place. Mais paradoxalement, lorsqu'un précoce s'intéresse à un domaine, il l'investit avec une concentration extrêmement soutenue. Il peut rester sans bouger des heures pour démonter une radio, ou jouer aux Lego, par exemple, ce qu'un enfant hyperactif ne fera pas.

Vous insistez sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une maladie. Comment définir les surdoués ?
Ce sont des enfants, ou des adultes, qui possèdent une intelligence plus grande, c'est une réalité neurophysiologique. Leur mémoire, leur capacité à traiter les informations est plus grande. Mais ils fonctionnent aussi de manière intuitive. Je prends toujours l'exemple d'Archimède dans sa baignoire. Il a amassé des connaissances et, pendant qu'il fait autre chose, ces connaissances s'assemblent comme les pièces d'un puzzle en bruit de fond dans sa tête.
Lorsque le puzzle est terminé, et seulement à ce moment-là, le résultat arrive à sa conscience comme une fulgurance et eurêka! Dans cette forme de raisonnement, tous les éléments sont perçus en même temps, pas de manière séquentielle. C’est ce que l’on appelle la vision globale. Et c’est ce qui fait que les surdoués, lorsqu’ils arrivent à un résultat, ne savent pas expliquer pourquoi ils y sont arrivés. Dans un premier temps, en tout cas. Ils ont le résultat avant d’avoir le cheminement. Les surdoués sont aussi dotés d’une sensibilité exacerbée. Imaginez que vous ayez cette vision globale. Disons que vous vous trouvez dans une pièce, vous allez voir tout ce qui vous entoure en même temps, la fenêtre, la table, le fauteuil, alors qu’avec une vision séquentielle, vous balayerez la pièce du regard. Les intuitifs ont les sens extrêmement aiguisés, ce qui leur permet de tout percevoir, y compris de petits éléments périphériques que les autres n’auront perçu qu’en tournant leur tête. Alors, oui, les surdoués ont des sens plus aiguisés, que ce soit l’ouïe, l’odorat, la vue, etc. C’est la même chose pour leurs émotions. Avec, comme corollaire, une très grande empathie. Ils sont hypersensibles aux émotions, comme à la fatigue ou à la faim, d’ailleurs.

Quelle proportion de la population peut être considérée comme surdouée ?
Il n’est pas si simple de donner un chiffre. On dépiste les surdoués grâce aux tests de Wechsler. Si on se base là-dessus, on se situe entre 2,5 et 5% de la population. Or ces tests ne dépistent pas, ou très peu, le côté intuitif. On pense qu’environ 30% de la population possède cette particularité-là. Mais nous ne sommes pas très bien outillés pour faire le mélange des deux. Outre-Atlantique, l’évaluation se fait à l’aide de questionnaires que l’on donne aux enseignants, à la famille, bref à l’entourage d’un enfant, afin de tenir compte de toutes ces dimensions.

Est-ce que les surdoués font tout plus tôt que les autres, dès leur plus jeune âge, ou les repère-t-on plus tard ?
On les repère très vite. Ils affichent effectivement une précocité dans tous les domaines. Certaines études sur les nourrissons montrent un décalage, y compris concernant les acquisitions motrices. Ces bébés vont tenir leur tête plus tôt, marcher plus tôt. L’éveil à la conscience sera plus précoce.

L’activité cérébrale des surdoués est atypique. En quoi se distingue-t-elle ?
La vitesse de circulation de l’influx nerveux est plus élevée. On sait que, pour une même tâche, les surdoués n’utilisent pas les mêmes zones du cerveau que les autres. Ils vont également produire plus de connexions dans leur cerveau.

On associe presque systématiquement haut potentiel et difficultés scolaires. On a tort ?
En effet, ce n’est pas aussi simple que ça. En France, par exemple, les gens qui parlent des surdoués sont principalement des thérapeutes. Il y a donc un biais, car, par définition, les gens que reçoivent les thérapeutes ne vont pas bien. Certaines études, réalisées dans d’autres pays, qui englobent des participants de tous horizons, montrent que les surdoués vont bien! Certains sont en échec scolaire, oui, mais dans les mêmes proportions que les autres. La majorité des adolescents surdoués va bien, notamment parce que ces jeunes possèdent une plus grande maturité, une grande empathie, une capacité d’adaptation et un côté «connecteur». Comme ils s’intéressent à beaucoup de choses et qu’ils les partagent, ils ont la faculté de mettre en relation les gens, ce qui est très apprécié socialement.

On dit volontiers qu’ils s’ennuient en classe. Ça aussi, ce n’est pas tout à fait vrai.
Les enfants que je reçois ne me disent pas qu’ils «s’ennuient», ils disent que ça ne va pas assez vite. Le surdoué, qui a une imagination très fertile, ne va pas s’ennuyer, il va «partir» dans son monde. Il décroche, et parfois ne raccroche pas, c’est vrai. Mais quand il décroche, il s’occupe autrement. Les plus jeunes font leurs devoirs, et ils sont tranquilles quand ils rentrent chez eux. Dans les plus grandes classes, ils en profitent pour penser à autre chose, au devoir d’histoire qu’ils vont avoir à faire. Cela n’est pas forcément vécu comme une souffrance.

Faut-il les scolariser à part, dans des écoles spécialisées ?
Je n’y suis pas favorable. Il faut garder à l’esprit qu’un jour ces enfants seront des adultes. Ça peut paraître bête, mais ils ne vivront pas en vase clos, ils vont travailler en entreprise, notamment. Je reçois beaucoup d’adultes surdoués qui ne savent pas comment faire avec leurs collègues, parce qu’ils ne savent pas comment les autres fonctionnent, ni comment eux doivent fonctionner. Je ne serais pas contre ces écoles spécialisées si je les trouvais adaptées. Mais dans ces établissements, on considère surtout que les enfants surdoués sont plus intelligents, on leur en demande donc plus dans une perspective «élitiste», sans tenir compte de leur intelligence particulière. Par ailleurs, comme les surdoués y sont considérés comme plus matures, on leur laisse beaucoup d’autonomie. Or considérer que ce sont des adultes dans des corps d’enfants, ça ne marche pas. Je vois beaucoup d’enfants qui suivent ces écoles et qui vont mal.

À la maison aussi, la tentation est grande, pour les parents d’un enfant surdoué, de le stimuler, de le pousser. Est-ce une bonne idée ?
C’est une bonne idée de stimuler un enfant, n’importe quel enfant. Mais on se dit effectivement qu’il faut «nourrir» un surdoué. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille lui faire faire des milliards de choses. Le surdoué a besoin de souffler, peut-être même plus qu’un autre enfant, car quand il s’investit dans quelque chose, il s’investit à fond. En contrepartie, il faut qu’il puisse jouer, simplement, comme il en a envie. Si les adultes ont tendance à surstimuler les enfants surdoués, c’est parce qu’ils focalisent très vite sur eux certains enjeux liés à une forme de réussite sociale.

Est-ce qu’on pourrit son enfant lorsqu’on est convaincu d’avoir engendré un génie ?
Ça arrive. Certains parents transmettent à leur enfant l’idée qu’il est le meilleur. Je suis en ce moment un enfant de 6 ans qui remet tout le monde à sa place. Comment s’étonner quand on entend que, dans la cour de récréation, ces enfants sont isolés, qu’ils n’ont pas de copains. Quand on leur demande ce qu’ils pensent de leurs camarades, ils répondent que ce sont des crétins… Même les parents tiennent ce genre de propos, parfois.

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1788
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 47

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Bradeck » lun. 10 avr. 2017 10:12

Ce n'est pas clair son truc sur l'intuition. Considère-t-elle que dès que l'on raisonne de manière intuitive (cf. son exemple d'Archimède), on est surdoué ?
Et comment teste-t'on ce paramètre.
Si ceux qui le lise pouvaient expliciter, cela serait sympa !
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Livingstone » lun. 10 avr. 2017 12:47

Le matin dimanche, interview de Béatrice Millêtre a écrit : Je prends toujours l'exemple d'Archimède dans sa baignoire. Il a amassé des connaissances et, pendant qu'il fait autre chose, ces connaissances s'assemblent comme les pièces d'un puzzle en bruit de fond dans sa tête.
Lorsque le puzzle est terminé, et seulement à ce moment-là, le résultat arrive à sa conscience comme une fulgurance et eurêka !
Ah oui, c'est comme Cléopâtre dans le lait d'ânesse !
Le résultat arrive à sa conscience comme une fulgurance et hop, ça fait des chocapics !
Et les autres humains, ils n'ont pas de "Ah je sais !".
► Afficher le texte




On se met sauce jourd'hui histoire d'évoluer de pousser les choses encombrantes sous le tapis et on contourne gentiment le mot arborescence dans la foulée (attation, on voit l'ombre !) ?
Le titre m'a bien amusée.

Si ce n'est que le titre ratisse large et cible habilement son public, c'est tout, qui est pas clair.
Quand on se restreindra au terme de hqi, on saura de quoi on parle. Un minimum, en tout cas. Faux surdoué ici, brillant bosseur ailleurs et autres tentatives de typologies du génie manqué... ça part dans tous les sens. Hqi sous-entendant batterie protocolaire. Le seul PPCM que l'on peut à peu près trouver à l'heure actuelle est là, s'affichant honnêtement comme un outil conceptuel avec ses défauts, si vraiment on veut trouver un profil minimal commun unique.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1945
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par sandrinef » mar. 11 avr. 2017 06:53

Y a quand même des bons trucs, elle "dépathologise" le surdon. Concernant l'intuition, c'est du boulgui-boulga en effet.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 11 avr. 2017 06:59

Moi j'aimerais bien savoir comment on peut réussir à rentrer à polytechnique et pas exploser les résultats à la wais.... Y en a qui ont jamais vu les sujets des concours d'entrée ni ne sont d'ailleurs capables d'en apprécier la difficulté....

Il faut forcement une grande part d'intuition pour développer une résolution de problèmes qui tiendra sur plusieurs pages quand l'énoncé prend quelques lignes.

Et ça n'a juste rien à voir avec être premier de la classe au collège lycée, ce qui peut se faire juste en étant très appliqué et travailleur.

Sinon c'est bien pour la "dépathologisation" de la douance. Des voies commencent à s'élever mais des dégats à se voir aussi....
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

dani
Messages : 634
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par dani » mar. 11 avr. 2017 07:40

TourneLune a écrit :Moi j'aimerais bien savoir comment on peut réussir à rentrer à polytechnique et pas exploser les résultats à la wais.... Y en a qui ont jamais vu les sujets des concours d'entrée ni ne sont d'ailleurs capables d'en apprécier la difficulté....

Il faut forcement une grande part d'intuition pour développer une résolution de problèmes qui tiendra sur plusieurs pages quand l'énoncé prend quelques lignes.
J'adhère ! je me demande si ce clivage que l'on voit parfois dans la littérature grand public entre personnes "brillantes" et "surdouées" n'est pas en rapport avec l'interprétation que ces auteurs font de comportements qui sembleraient assez différents entre les profils laminaires (HQI homogènes, personnes brillantes mais qui consultent peut-être moins les psys car moins "tourmentées" par leur fonctionnement cognitif qui leur est assez prévisible) et complexes (HQI hétérogènes, personnes brillantes aussi mais dont le fonctionnement cognitif est plus clivé, à risque de créer plus de mal-être, donc plus de consultations et donc une population de HQI finalement plus visible socialement. C'est juste une hypothèse de réflexion, hein ! mais il semblerait que les tests par IRM vont dans ce sens de différentiation des profils... mais je connais pas la validité de l'étude post247970.html#p247970)
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 11 avr. 2017 07:47

Ou de la petite revenche à 2 balles.
A un moment y a des gens qui sont très intelligents et qui le démontrent concrètement. Je ne comprends pas bien la démarche qui consiste à les exclure parce ...(insérez l'argument bidon de votre choix)...

Pour moi ça démontre seulement qu'on a affaire à des gens qui sont partis en raisonnement circulaire et qui ne ramènent plus leurs théories à une confrontation avec la réalité.

Quant à l'histoire laminaire/complexe je pense qu'il en faudra un peu plus pour que ce soit vraiment utilisable. Pour l'instant il me semble qu'il n'y a qu'une seule étude qui en parle et elle part de cette hypothèse pour y arriver, c'est louche ^^
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

dani
Messages : 634
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par dani » mar. 11 avr. 2017 07:50

TourneLune a écrit : Quant à l'histoire laminaire/complexe je pense qu'il en faudra un peu plus pour que ce soit vraiment utilisable. Pour l'instant il me semble qu'il n'y a qu'une seule étude qui en parle et elle part de cette hypothèse pour y arriver, c'est louche ^^
mouaip, à suivre et pas s'enflammer, suis tout à fait d'accord
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

En ligne
Avatar du membre
Grabote
Messages : 3149
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 48

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Grabote » mar. 11 avr. 2017 09:00

TourneLune a écrit :j'aimerais bien savoir comment on peut réussir à rentrer à polytechnique et pas exploser les résultats à la wais....
+1
celles et ceux qui sont entré-es à l' x ou autre grande école de ce niveau,
m'étonnerait qu'ils ressentent le besoin de passer la wais après ! :lol:
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1788
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 47

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Bradeck » mar. 11 avr. 2017 09:30

Hors-sujet
Grabote a écrit :m'étonnerait qu'ils ressentent le besoin de passer la wais après ! :lol:
Si si, je te rassure, cela peut arriver.
On peut intégrer une très grande école et se penser toujours bête, en se disant "Whoua, c'est limite pas normal / j'ai juste eu du bol à l'énoncé / je connais des gens beaucoup plus intelligent que moi en prépa, qui ont raté le concours, moi j'y étais juste allé en dilettante."
Pour le reste : cela reste une interview promotionnelle racoleuse pour vendre un livre au titre tout aussi racoleur, donc peut-être que la dame ratisse large juste pour tenter de vendre son truc dans l'espoir de devenir riche :P

Mais je partage l'avis : à la fois j'étais content de lire une dépathologisation du surdon, autant il y a énormément de choses limites dans cette interview.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 514
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : presentations/bonjour-t7720.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Pascalita » mar. 11 avr. 2017 09:43

Hors-sujet
Pas tout à fait sûr, Grabote ;)

On peut être entré dans ce genre d'école (prestigieuse, concours, machin...), même si ce n'est pas une école d'ingénieurs - d'ailleurs on peut chipoter ad vitam aeternam sur la définition d'une "grande école", mais je pense que la question n'est pas là - bref, on peut ressentir extrêmement le besoin de passer le test même en ayant réussi un de ces concours, parce qu'entrer dans ce genre d'école ne fait pas de soi quelqu'un de sûr, ni de ses "capacités", ni de soi, ni d'être à la bonne place. Pour certains (pour bibi notamment), plutôt l'inverse, en fait.

Les résultats, on les a peut-être à la wais (pas forcément au niveau "explosion", d'ailleurs), après, une fois qu'on a franchi le pas... mais le doute, on l'a eu aussi.
Edit : Ah, Bradeck a posté pendant que j'écrivais... (et ah, je ne suis pas seule... chouette !) Du coup, je mets en hs aussi, parce que ça n'a rien à voir avec le sujet du topic.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 11 avr. 2017 09:59

Oh si je pense qu'on peut largement ressentir le besoin de le passer ...
Mais de là à avoir moins de 130...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1788
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 47

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Bradeck » mar. 11 avr. 2017 10:15

TourneLune a écrit :Mais de là à avoir moins de 130...
Surtout que l'on sait qu'à un certain niveau d'étude correspond un certain niveau de QI, et que l'inverse n'est pas vrai.

De mémoire en prépa, on est dans les 120, alors quand on intègre l'X, ou une autre parmi les plus sélectives des écoles d'ingés, je dis comme toi. (en plus d'autre choses, comme ne pas être tétanisé par un concours ^^)
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

En ligne
Avatar du membre
Grabote
Messages : 3149
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 48

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Grabote » mar. 11 avr. 2017 10:25

Désolée de ma généralité, je pensais à des proches ...
"...un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, je vais les retrouver" Jacques Prevert

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 11 avr. 2017 10:46

Oui il faut d'autres competences en plus et c'est probablement pas le meilleur des exemples du "surdoué moyen", de là à les exclure... Lol...
Après c'est pas valable pour toutes les hautes études mais Polytechnique c'est franchement pas le bon exemple à mon avis...
Bref on s'égare....
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Livingstone » mar. 11 avr. 2017 13:14

La "sauce jourd'hui", c'est de se mettre au parfum de ceux qui vraiment le dépathologisent. J'avais supprimé la phrase un peu grinçante où je faisais allusion à son éventuelle lecture du forum, et sa lecture certaine de N. Gauvrit... il faut peut-être rendre à César ce qui est à César. Au plus on peut lui concéder de vulgariser l'idée.

Il n'en reste pas moins que ça attaque bien en dessous de l'X
la notion de surdoué a évolué depuis son apparition, il y a une centaine d'années. On considérait alors que les surdoués étaient des gens plus intelligents qui [...] possédaient un Q.I. supérieur. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. On parle bien de gens plus intelligents, mais de gens qui sont intelligents différemment.
Mais
► Afficher le texte
J'aurais bien attribué la bouillie logique le la quatrième de couverture à l'éditeur, mais on peut difficilement imaginer que c'est lui qui pose par ailleurs un seuil de qi (125, mais quel qu'il soit). Pourtant le qi est la notion même qui est mise en porte-à-faux plus haut.

Le reste est à l'avenant, on cherche vainement la cohérence. On pourrait lui être reconnaissant de faire de la bonne vulgarisation si on trouvait cette cohérence.

J'appelle ça se raccrocher aux branches, elle semble tenter de modifier son discours sans arriver à changer ses idées au fond.

Il reste une chose très positive : les idées avancent. Ce livre n'en est pas la source, mais au moins le symptôme.



Tout le monde sent qu'il y a quelque chose qui cloche avec cette notion, que les multiples poignées pour la saisir sont posées de telle sorte qu'on ne peut pas la porter droit, et on essaie de corriger par de petits ajustages au lieu de se demander si ce n'est pas sa structure même qui fait qu'on ne peut guère poser les poignées autrement.
De ce fait, on reste sur la trame "pourquoi les hqi ils vont pas tous bien et ils n'ont pas tous des vies pleines de satisfaction et de reconnaissance ? " et en outre la représentation reste piégée par la rémanence du "surdoué exceptionnel", par la même sorte de raccourci mental qui fait l'illusion, rétrospective celle-là, par laquelle on oublie que les découvreurs d'idées encensés sont ceux qui par chance, contexte, talent relationnel et pugnacité, ont réussi à traverser le filet où les innovateurs sont plutôt généralement combattus (ceci étant une comparaison de biais mentaux, non une identité des sujets comparés, je préfère le souligner).

On sent confusément que la notion ne convient pas, mais on reste pris dans les ornières du même paradigme du surdoué. Et pour en sortir, on bricole, on pose des rallonges sur des rallonges, et on cherche à faire des typologies... à l'intérieur de ce paradigme. C'est aussi en quoi on peut ne pas jeter la pierre à B. Millêtre. Le bouquin fait partie des tentatives confuses pour se désembourber. Seulement, quand on se pose en autorité, à un moment il faut choisir ce qu'on dit, ne pas confondre nuance et flou artistique, ou alors attendre d'être au clair dans sa tête.




Quant à ce qu'a dit Bradeck, je plusseins. Nous seulement on peut réussir en pensant que "les autres sont les surdoués" mais on peut aussi rater, comme se trouver dans une situation critique par incapacité répétée à passer l'agrégation, cas d'un homme précédemment reçu 3e à l'ENS, s'étant trouvé ainsi dans l'impossibilité de rendre les années dues à l'institution, acculé à contracter un prêt étudiant, angoissé d'avance d'être incapable de le rembourser si sa quatrième tentative avortait. Et de conclure que ce qui lui manque est de ne pas être hqi.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Avatar du membre
sanders
Messages : 2567
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: Le livre des vrais zumheins, de Téabrice Limmêtre

Message par sanders » mar. 11 avr. 2017 20:29

Hors-sujet
Livingstone a écrit :on reste sur la trame "pourquoi les hqi zumheins ils vont pas tous bien et ils n'ont pas tous des vies pleines de satisfaction et de reconnaissance ? "
Oui, pourquoi ?
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
theudericus
Messages : 139
Enregistré le : mer. 18 mai 2016 18:38
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : toulouse
Âge : 44

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par theudericus » jeu. 13 avr. 2017 15:49

Livingstone a écrit :Nous seulement on peut réussir en pensant que "les autres sont les surdoués" mais on peut aussi rater, comme se trouver dans une situation critique par incapacité répétée à passer l'agrégation, cas d'un homme précédemment reçu 3e à l'ENS, s'étant trouvé ainsi dans l'impossibilité de rendre les années dues à l'institution, acculé à contracter un prêt étudiant, angoissé d'avance d'être incapable de le rembourser si sa quatrième tentative avortait. Et de conclure que ce qui lui manque est de ne pas être hqi.
Nan mais là, il est teubé le gars... 3e au concours de Normale et pas foutu de décrocher son agreg??? Mais les normaliens la passent en dormant, ou en faisant du tricot l'agreg !!! :1cache:

Plus sérieusement, pour le décalage dans la perception objective de ses capacités : il a été démontré que les individus placés par niveau dans un cadre scolaire (donc ici sélectionnés sur leur excellence) ont d'autant moins une bonne estime de soi qu'ils sont dans des classes ne réunissant que des bons éléments. C'est une sorte de régression vers la moyenne (sic!) : dans des classes normales, la personne est en tête, dans des classes sélectionnées avec que des mentions TB au bac, la comparaison est plus rude. Arriver après à Normale, l'X ou les Chartes, j'imagine qu'effectivement on doit pouvoir trouver de la matière qui incite à se sentir un peu terne... question de référentiel. C'est ces études qui permettent d'argumenter que le regroupement scolaire des HPI entre eux, c'est pas forcément l'idéal au niveau de la confiance et de l'estime de soi.

Pour le lien Grande Ecole et QI : il paraît illogique de supposer qu'il n'y a pas de lien vu que, ça a été rappelé, si il y a une corrélation établie c'est bien celle entre QI et scolarité. En revanche, à écouter les témoignages de mon homme qui fréquente quelques Grands écoliers dans son cadre pro, le panel intellectuel a l'air assez étendu aussi dans ce milieu là : des personnes qu'il reconnaissait comme d'une grande puissance intellectuelle et d'autres qu'il jugeait limitées (pas neuneu hein).

Bon, en tout cas merci pour les commentaires : déjà on va économiser du temps en évitant cette lecture (héhé elle deviendra pas riche grâce à moi en tout cas :devil: )
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré

Avatar du membre
axolotl
Messages : 2976
Enregistré le : mer. 1 août 2012 21:13
Présentation : c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Saint-Nazaire by the sea
Âge : 60

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par axolotl » mar. 18 avr. 2017 09:28

Dites, vous connaissez la différence entre HP et HQI ?

Vous pensiez, comme moi, que c'est la même chose (QI>130) ?

D'après l'auteure du livre, on a tout faux ;) :

"HP = QI>125 + intuition
HQI = QI>125 - intuition"

:rrmiaou:

:punch:

:@

C'est dans cet article, qui reprend un extrait du bouquin :

"Le gloubi boulga des surdoués"
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼

Avatar du membre
Nelle
Messages : 1048
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 13:05
Présentation : https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t7904.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : En bas, tout en bas, à gauche
Âge : 44

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Nelle » mar. 18 avr. 2017 10:03

Hors-sujet
:-o
Nan, mais c'est aujourd'hui le 1er avril en fait, hein, dites moi que c'est çà, siouplaît !!
On rêve, là...
çà me rappelle cette magnifique théorie du hpe/hpi de, de, de qui déjà ?!!!
si si, les couleurs parlent

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 677
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Judas Bricot » mar. 18 avr. 2017 10:17

axolotl a écrit :Dites, vous connaissez la différence entre HP et HQI ?

Vous pensiez, comme moi, que c'est la même chose (QI>130) ?

D'après l'auteure du livre, on a tout faux ;) :

"HP = QI>125 + intuition
HQI = QI>125 - intuition"

:rrmiaou:

:punch:

:@

C'est dans cet article, qui reprend un extrait du bouquin :

"Le gloubi boulga des surdoués"
C'est du grand n'importe quoi...
Je ne comprends pas ce que cherche l'auteure avec ce livre. :worried:

Avatar du membre
-Olivier-
Messages : 1352
Enregistré le : jeu. 17 nov. 2016 16:52
Présentation : pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Par ci par là
Âge : 48

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par -Olivier- » mar. 18 avr. 2017 10:44

Judas Bricot a écrit :C'est du grand n'importe quoi... Je ne comprends pas ce que cherche l'auteure avec ce livre.
Elle cherche à vendre son livre, et ça ne va pas être facile...
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 18 avr. 2017 10:46

A priori le n'importe quoi est plutôt à la mode et se vend bien...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Back2Basics
Messages : 897
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : dans quelle étagère ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par Back2Basics » mar. 18 avr. 2017 11:05

GOD !!

article a écrit :Ce n’est pas parce que votre enfant ou vous-même êtes brillants ou talentueux que vous êtes surdoués. Et ce n’est pas parce que vous êtes surdoués que vous êtes malheureux. Le vrai surdoué a un QI supérieur à 125, un fonctionnement intuitif, et une bonne insertion sociale. La souffrance n’est pas un critère, mais juste le signe que le surdoué a besoin – comme tout le monde – d’une thérapie. Béatrice Millêtre remet les pendules à l’heure ! Extrait de l'ouvrage "Le livre des vrais surdoués" de Béatrice Millêtre, publié aux Éditions Payot. (2/2)
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comm ... h1AdBZY.99
C'est largement au-delà du n'importe quoi, à ce stade.
C'est presque rigolo en un sens... Le surdoué est un anti-###Charcutier-zingueur en reprise d’études ###, maintenant... :lol:
Un petit pas de rien du tout pour l'Homme, mais un grand pas pour moi... :lol:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11812
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Le livre des vrais surdoués, de Béatrice Millêtre

Message par TourneLune » mar. 18 avr. 2017 11:07

Qq un pourrait-il me faire passer le texte de l'article en entier? Comme j'ai été consulter la page plusieurs fois sans avoir le temps de lire en entier, il me demande de payer maintenant...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Répondre