La question du masculin chez l'enfant surdoué : Le masculin

Répondre
En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12634
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

La question du masculin chez l'enfant surdoué : Le masculin

Message par TourneLune » dim. 27 févr. 2011 14:02

Voilà un lien, pour ceux que ça peut intéresser.
Je ne l'ai pas lu et pour cause, il faut payer, mais je suis plutôt dubitative.
Le fait qu'on détecte plus de garçons surdoués ne signifie pas nécessairement qu'il y en ait plus. JSF, notamment, dit que chez les adultes, ce sont surtout des femmes qui se découvrent sur le tard....

Enfin pour ceux qui veulent creuser du côté de la psychanalyse:
http://www.refdoc.fr/Detailnotice?cpsid ... raduire=fr
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12634
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La question du masculin chez l'enfant surdoué : Le mascu

Message par TourneLune » dim. 27 févr. 2011 15:48

"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Mayumi
Messages : 54
Enregistré le : dim. 13 mars 2011 21:01
Test : NON
Localisation : Paris
Âge : 41

Re: La question du masculin chez l'enfant surdoué : Le mascu

Message par Mayumi » dim. 17 avr. 2011 07:55

c'est quoi la réponse? (le lien ne marche pas /plus)

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12634
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La question du masculin chez l'enfant surdoué : Le mascu

Message par TourneLune » dim. 17 avr. 2011 11:22

C'était une étude du côté féminin.
nouveau lien: http://www.sciencedirect.com/science?_o ... archtype=a
Si il ne marche pas, aller sur http://www.sciencedirect.com et chercher caroline goldman.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre