Livre : "Singuliers et ordinaires" , D. Lorenzi

Répondre
Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3712
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Livre : "Singuliers et ordinaires" , D. Lorenzi

Message par W4x » mer. 20 mars 2019 19:44

Image A travers les témoignages de neuf femmes et hommes surdoué(e)s et avec son propre vécu en filigrane, la journaliste Daisy Lorenzi dégage certaines grandes lignes du concept de "haut potentiel intellectuel" (HPI). Le livre s'adresse principalement au profane, à qui découvre la notion, pour soi-même ou quelqu'un de son entourage. Il ne contient pas de développement théorique ou scientifique particulier, mais vise comme d'autres, à sensibiliser le grand public à cette particularité.

Pour se faire une idée, le sommaire :
I. Le haut potentiel, moi-même et les autres
II. Mesurer l'intelligence, mais comment ?
III. Et si tout cela n'était qu'une imposture ?
IV. Quand tout est amplifié
V. Faire, défaire... et refaire les nœuds de son cerveau
VI. De la difficulté d'apprendre à apprendre
VII. Travail, ton univers impitoyable
VIII. Trouver l'autre en restant soi-même
IX. Porter haut ses particularités

Via ces neuf axes assez chronologiques dans la découverte de la douance, D.Lorenzi expose le parcours de vie des uns et des autres, diagnostiqués enfants ou adultes, à travers le prisme du HPI. Souvent abordées sous l'angle de la difficulté et à la première personne, les particularités des uns et des autres sont aussi exposées positivement, dans la mesure où c'est avant tout l'acceptation de soi qui doit être le moteur de toute dynamique positive. Scolarité, sensibilité, sociabilité, vie professionnelle, bien des facettes de la vie sont passés au crible. Les termes employés quant au HPI ne sont pas toujours les mêmes, on retrouve parfois des équidés de la savane, mais c'est assez ponctuel. La question du test est récurrente dans chaque partie.
Au niveau des références/notes de bas de page c'est assez varié, de C.Petitcollin et autres blogs rayés à N.Gauvrit et C.Bost, en passant par "la tête au carré" sur France Inter. On trouve aussi G.Wahl, E.Gilloots, J.Schovanec, M.Dubouloy. Un échantillon, donc, très varié d'autant que peuvent l'être les portes d'entrée dans le monde de la douance. Bien évidemment de plus amples recherches nous en feront préférer certaines a posteriori ;) D'ailleurs l'effet Barnum est évoqué çà et là.

Au niveau du contenu j'ai été agréablement surpris, bien que l'ouvrage et chacune de ses parties soient assez courts et principalement motivés par la "différence et souffrance de l'adulte surdoué" ;) on ne verse pas spécialement dans le misérabilisme et le repli sur soi, au contraire, le ton est assez partagé entre négatif et positif, et le livre termine sur une touche optimiste. Pour chaque thématique abordée il ne s'agit que d'instantanés de chaque personne, avec souvent la question de l'après". Les sujets de l'hypersensibilité, du décalage, du faux-self, de la pensée, de la quête de sens sont notamment détaillés au fil des témoignages. L'ensemble est inégal mais quand même d'assez bonne facture, et je trouve la partie concernant le faux-self plutôt bien menée, pour rendre la notion accessible.

Je dirais qu'il s'agit d'un bon ouvrage de découverte, vite lu (154 pages) pour qui aborde la notion de HPI. Moins complet que le livre de C.Bost mais plus digeste que d'autres, c'est une bonne porte d'entrée vers la douance, qui appelle toutefois à d'autres lectures pour plus de fond théorique (en sus de cet excellent forum :glasses: ).
L'auteur conclut logiquement quant à la différence, son acceptation, celle de l'autre... tout dépend si on lit ça pour la première fois ou non. Et pour ma conclusion à moi je dirais que comme toute première lecture je le préfèrerais à JSF par exemple :glasses:
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Répondre