Livre : Les Philo-cognitifs

Répondre
usat
Messages : 9
Enregistré le : sam. 25 mai 2019 10:11
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 44#p303944
Profil : Diagnostic +
Test : CATTELL
Localisation : Montpellier
Âge : 39
Contact :

Livre : Les Philo-cognitifs

Message par usat » mar. 3 sept. 2019 15:36

Un ami m'a passé ce bouquin, je l'ai trouvé différent des autres dans l'approche et la classification. ça tape en plein dedans. ici pas dramatisation, mais des explications claires sur le fonctionnement des 2 types de HP définis dans ce bouquin.
une partie purement médicale basée sur des analyses Irm. instructif.
Le plus abouti que j'ai pu lire.
Le public serait plutôt les personnes concernées et déjà rompues au sujet que les personnes qui s’intéressent au sujet de façon extérieure et néophyte.

:coucou:
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1215
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par Unesoprano » mar. 3 sept. 2019 17:48

Il y a un fil où il y a eu des échanges concernant ce livre si cela t’intéresse :

viewtopic.php?f=43&t=9955&p=294187&hili ... fs#p292802

(Et d’ailleurs sans doute il y aura fusion de ton fil avec ce lien par la jardinerie)
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

usat
Messages : 9
Enregistré le : sam. 25 mai 2019 10:11
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 44#p303944
Profil : Diagnostic +
Test : CATTELL
Localisation : Montpellier
Âge : 39
Contact :

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par usat » mer. 4 sept. 2019 15:10

Unesoprano a écrit :
mar. 3 sept. 2019 17:48
Il y a un fil où il y a eu des échanges concernant ce livre si cela t’intéresse :

viewtopic.php?f=43&t=9955&p=294187&hili ... fs#p292802

(Et d’ailleurs sans doute il y aura fusion de ton fil avec ce lien par la jardinerie)
J'ai pourtant regarder mais je n'avais pas vu. je supprime ;)

Je ne peux pas intervenir sur l'autre.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1215
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par Unesoprano » mer. 4 sept. 2019 17:27

C’est normal. Ce sont les jardiniers qui le peuvent. Ou les modérateurs. Enfin en tout cas il faut des « super pouvoirs ». :clin:
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2737
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 37

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par Napirisha » mer. 4 sept. 2019 19:08

Le sujet existant sur les philocognitifs est dans le Grand Salon, réservé en écriture à ceux qui ont demandé à rejoindre le groupe diag+. Il porte sur le concept plus que sur le livre en lui même.
On peut sans doute laisser un sujet sur le livre en lui-même, s'il s'étoffe. Ce serait plus confortable pour les lecteurs d'apporter quelques informations de base : titre exact, noms des auteurs, dates de parution, expliquer avec des phrases complètes de quoi ça parle un peu plus précisément, en quoi il est différent d'autres approches... Ça inciterait davantage à la discussion.
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Lemano
Messages : 14
Enregistré le : ven. 26 juil. 2019 04:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10318
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Léman
Âge : 40

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par Lemano » jeu. 19 sept. 2019 11:14

Ce livre offre un angle de vue un peu différent des autres.
Les auteurs proposent un nouveau terme: les philo-cognitifs, en expliquant qu'il s'agit bien de la population jusqu'ici désignée par des termes jugés trompeurs :"surdoués", "HPi", "z è b r e s", etc.
Ils justifient cette nouvelle étiquette car correspondrait mieux que les autres à la réalité de ce qu'est cette population et ne laisserait aucune personne concernée dans l'inconfort d'une étiquette ne lui correspondant pas.
Par exemple:
- "surdoué"? On peut être très doué, sans HQI, dans un domaine grâce à l'environnement, la motivation, l'entrainement... Un HQI peut n'être surdoué en rien concrètement.
- "haut potentiel" ? ok pour un enfant, mais si le potentiel est réalisé, il semble inapproprié de parler de "potentiel". Ils font l'analogie avec une maison, si on prévoit des aménagements, des travaux, on peut dire qu'elle a du potentiel, si en revanche il s'agit d'une somptueuse villa tout confort on ne dira pas "quelle a du potentiel"... Ainsi si le potentiel s'exprime bien par exemple, le terme de "potentiel" ne convient plus.

En gros ce terme proposé de "philo-cognitif" correspond au fait d'avoir un mode de pensée, de réflexion, d'analyse, etc., bien plus intense et performant que la population à QI "normal".

Après une première partie expliquant les caractéristiques (mode de fonctionnement psychologique et cognitif, quelques théories neuro-fonctionnelles ) des philo-cognitifs en général,
les 2 parties suivantes, plus longues, décrivent chacune, un des 2 sous-types que les auteurs distinguent: les philo-complexes et les philo-laminaires.

Chaque philo-cognitif (HQI): a les 2 hémisphères cérébrales fonctionnant + que la population générale, avec une meilleure connectivité intra ET inter-hémisphérique.
La proportion (dominance) de l'activité du cerveau droit ou gauche distinguerait d'un point de vue neurofonctionnel ces 2 sous-types décrits.

Chaque philo-cognitif aurait une part de complexe et de laminaire, la proportion pourrait varier avec l'âge, en fonction de l'environnement et de l'utilisation, mais le caractère dominant complexe ou laminaire serait invariable chez un individu donné.
Ainsi la distribution entre ces 2 sous-types pour un individu donné irait de 60/40% à ...? Le 50/50 n'existerait pas.

Les chapitres 2 et 3 décrivent des modèles théoriques "pures":

- Les philo-complexes: HQI hétérogène, dominance cerveau gauche, ICV + élevé, très forte intériorité, motivations intrinsèques, références centrées sur le moi, conflits avec les règles et codes, comportement marginal, blessants sans s'en rendre compte, souvent admirés ou méprisés, laissant peu indifférent, difficultés à gérer les émotions, manque d'instinct de conservation...

- Les philo-laminaires: HQI homogènes, souvent QIT > 140, dominance cerveau droit, bien mieux adaptés à la société, aux codes et règles, évitent les conflits, tempérés, nuancés, hyper-rationalisation, inhibent leurs émotions, faible intériorité, en général appréciés car compétents et ne se mettent pas en avant et ne se mettent pas les autres à dos...

Ces chapitres sur les complexes et laminaires détaillent vraiment le mode de fonctionnement concret de ces individus, avec les avantages, les inconvénients, et des propositions de solutions pour diminuer les inconvénients, mieux vivre et exploiter ses capacités. Ces conseils s'adressent aux concernés eux-mêmes, à leur entourage et aux thérapeutes.

nb: je n'ai pas encore lu la 4ème et dernière partie.


Mon avis: je trouve ce livre intéressant, c'est un autre regard sur le sujet. On y apprend toujours quelques petites choses utiles, notamment sur la façon dont on se perçoit et perçoit le monde extérieur, et les conséquences psychologiques et comportementales qui en résultent. En tout cas l'ouvrage est positif et constructif.
Par contre, comme toute tentative de catégorisation, je la trouve très loin d'être juste et suis très septique concernant la catégorisation HQI complexe/laminaire avec correspondances psychologiques et comportementales, neurofonctionnement (cerveaux droit/gauche)...

Mon petit contre-exemple personnel: je me reconnais globalement beaucoup plus dans le profil laminaire (à 70% environ) et ai bien un QI >140, pourtant ce dernier est hétérogène (bon avec meilleure gestion du stress du chrono, de l'anxiété de performance et de la relation face à face, peut-être que j'aurai obtenu un résultat homogène) avec une large dominance en verbal (plafond) et une intériorité très très forte. Ce qui est très contradictoire dans la dichotomie décrite par les auteurs.
Ainsi, je suis bien plus favorable à une éventuelle catégorisation cognitive par indice (exploité, en tenant compte de sous performances par rapport au potentiel réel) et à croiser avec des tests de personnalité éprouvés.

Je pense que cette démarche des auteurs n'est qu'un premier pas vers quelque-chose de plus abouti et plus juste à l'avenir. La porte est entre-ouverte à mon sens.
- Le bonheur n'est pas une destination, mais une manière de voyager.
- En deux occasions prenez garde à bien fermer votre bouche: en nageant, et en colère.
- Ce que je fais ce jour est important puisque j'y consacre un jour de ma vie .
- Quand la vie vous botte le train, que cela vous serve à avancer !
- Tout le monde savait que c'était impossible. Un jour est venu un imbécile qui ne le savait pas, et qui l'a fait.

Lemano
Messages : 14
Enregistré le : ven. 26 juil. 2019 04:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10318
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Léman
Âge : 40

Re: Livre : Les Philo-cognitifs

Message par Lemano » ven. 20 sept. 2019 12:56

PS: la partie 4 fait le point sur les connaissances actuelles en neurophysiologie fonctionnelle. Faits et théories des auteurs. Intéressant pour certains, pas incontournable, beaucoup de suppositions.
- Le bonheur n'est pas une destination, mais une manière de voyager.
- En deux occasions prenez garde à bien fermer votre bouche: en nageant, et en colère.
- Ce que je fais ce jour est important puisque j'y consacre un jour de ma vie .
- Quand la vie vous botte le train, que cela vous serve à avancer !
- Tout le monde savait que c'était impossible. Un jour est venu un imbécile qui ne le savait pas, et qui l'a fait.

Répondre