Webinaire "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les HP sans jamais oser le demander".

Avatar du membre
kid Pharaon
Messages : 48
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 23:57
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

oui, c'est ça merci, j'avais demandé de l'aide par ailleurs ;-)

Alors vers 47mn20 (pas facile le time code sur zoom) JSF et Revol expliquent que leur population d'étude est une population recrutée parmi les parents des patients et non une population consultante.
... j'ai pris les parents de mes patients, j'ai "recruté" comme le font les chercheurs, j'ai recruté parmi les parents, des personnes qui étaient ok pour venir passer des bilans, et tout ceux qui avaient effectivement un score de Qi égal ou supérieur à ce fameux 130, je les ai rentrés dans des groupes d'étude, des groupes de parole, des groupes cliniques, de recherche clinique, et c'est comme ça que j'ai écrit mon livre sur les adultes et c'est pas du tout avec une population consultante. Donc mon livre sur les adultes surdoués, y a pas une page qui a été élaborée sur une population de consultants. Parce que c'est ce qu'on nous reproche."

Jeanne Siaud-Faccin

Vers 1h29 à propos de la sensibilité et de l'empathie.
... chez les HP consultants ou non consultants. Je le précise puisque certains tiennent à ce qu'on fasse cette précision la."
Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 1079
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/pataboul-t5762.html]ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

A un moment, tout ce monde devrait poser pour de bon le procès à JSF ou y renoncer au lieu de le laisser noyauter tous les débats. Y'a eu un peu de mesure dans le premier round mais là ça part en couilles. D'un côté comme de l'autre, ça accuse ou se défend en se donnant l'air de faire de l'information grand public. C'est d'une hypocrisie détestable.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Pataboul pour son message :
Chris De Nice
Classement : 1%
Avatar du membre
Traum
Messages : 558
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=6895]Ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 33

J'ai visionné la première vidéo du webinaire et celle de réponse de F. Ramus, et au final, et pour tâcher de faire court, mes impressions rejoignent dans l'ensemble les vôtres, @TourneLune, @Bertilt, @kid Pharaon.
Je ne reviendrai pas les remarques concernant JSF, Revol, l'étude de Fanny Nussbaum (et l'émergence d'un nouveau terme… après les « zèbres », les « philo-cognitifs » :^) comme si on ne souffrait pas assez d'une inflation de mots autour de la douance avec tous leurs effets délétères)…
En revanche, je n'ai pas trouvé Sophie Brasseur confuse, mais est-ce parce que j'ai écouté d'une demi oreille et que je connais par ailleurs son travail (avec celui de sa collègue, C. Cuche) ? Peut-être.
À l'inverse, c'est François-Benoît Vialatte qui a plutôt produit sur moi une mauvaise impression, avant même d'entendre la vidéo de F. Ramus. Certes, le format lui a certainement fait vouloir dire beaucoup de choses en 5 minutes, mais j'ai regretté qu'il se contente de citer à la va-vite (et sans rigueur) les résultats d'études, sans propositions d'interprétation, ou alors avec des propositions d'interprétation partiales par rapport aux données… Je n'ai pas non plus accroché à sa conclusion, même si un rappel sur la prudence ne peut quand même être que bienvenu.
TourneLune a écrit :
jeu. 30 avr. 2020 12:35
Je ne dirais pas que Ramus et Gauvrit sont anti-cliniciens, ils sont anti-cliniciens qui généralisent leur vécu à l'ensemble de la population, ce qui est un peu normal quand même.
Tout à fait. C'est comme ça que je les comprends. Ramus a beaucoup être parfois acide dans ses propos, il est venu pour casser des mythes, remettre les chiffres à leur juste place (dans un sens comme dans l'autre), mais je ne le sens pas fondamentalement anti-clinicien.
Son commentaire concernant les travaux de F. Vialatte est tout à fait intéressant, pertinent, on sent un peu de dépit quant au fait que des études en population générale n'aient pas été mentionnées, de regret quant au manque de rigueur… J'avoue que je me suis demandée où F. Vialatte voulait en venir et certains énoncés me paraissaient curieux. Je prendrai peut-être le temps plus tard de me plonger davantage dans les études qu'ils citent.

Par ailleurs, je me demande jusqu'où, parfois, leurs querelles ne reposent pas en partie sur la différence du lieu d'observation quant à l'étude d'un même phénomène. Je m'explique à propos de la réponse que N. Gauvrit a fait à F. Pâris. La réponse de Gauvrit est, avant tout, une réponse de statisticien avant, et la réponse de quelqu'un qui a évoqué les difficultés de l'élève surdouée en question avec un regard absolu, en comparant les performances de cette élève, même en difficulté, par rapport aux autres élèves, notamment les autres en difficultés ; F. Pâris pensait certainement aux difficultés de cette élève par rapport à ce qu'elle aurait probablement pu produire, eu égard à ses performances cognitives, si elle allait bien et, donc, selon elle, cette élève était en difficulté scolaire. Deux visions d'un même problème, deux manières de désigner une souffrance individuelle.
Fanetys a écrit :
jeu. 30 avr. 2020 12:04
J'ai vu le débat, mais il m'a laissé sur ma faim. D'ailleurs, ce n'était pas vraiment un débat, mais plutôt une succession de monologues, seule JSF pouvait réagir à chaque intervention...
Totalement. Et je pense comme toi que le format joue aussi un rôle : trop d'intervenants pour trop peu de temps. (Ou alors, il aurait fallu plusieurs épisodes.)
En outre, comme déjà souligné par @kid Pharaon, il se trouvait plusieurs camps en présence, et sans doute aurait-on pu tailler un peu là-dedans.
Mais il n'est pas impossible que JSF ait éprouvé le besoin de se sentir entourée d' « amis », à qui elle a passé allègrement de la pommade durant le webinaire (« tu es un peu comme un doudou pour moi », que c'est chou…).

Il y a aussi tous ceux que l'on n'a pas vus / entendus, soit parce que plus discrets, soit parce que moins connus, soit parce que ça aurait impliqué que JSF dilue un peu trop son propre camp…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Répondre