Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
Louise
Messages : 1102
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Louise » lun. 5 mars 2018 15:53

Merci pour la vidéo, tu la vends bien, je regarderai.

Mais avant.... J'y peux rien, face à un argument d'autorité
Grabote a écrit :
lun. 5 mars 2018 14:46
Une conférence du Dr Françoise Wilhelmi de Toledo invitée par l' ESSEC Business School qu'on ne peut pas je pense soupçonner d'illumination.
moi ça me titille systématiquement d'aller fouiller. (J'y serai pas allée sans cette phrase, j'espère sincèrement que tu ne m'en voudras pas, parce qu'au final vu ce que j'ai trouvé, sans gratter, je debunke un peu)
En plus, quand y'a école de commerce dedans (j'y suis passée, j'ai pas adhéré :D) ça a enfoncé le clou.

Quand tu tapes son nom, tu tombes sur son site web. Et bin, la dame vend sa came sur internet.
https://www.buchinger-wilhelmi.com/fr/c ... -nous-news
Et elle le vend bien, elle a deux instituts un en Allemagne et en en Espagne où elle te propose de ne pas manger dans un endroit magnifique pour la modique somme de 200 à 300 euros la nuit.
Je ne sais pas où elle a obtenu son doctorat en médecine, mais sans doute pas en France, parce que pour moi c'est une base déontologique : pas d'attitude publicitaire. L'inverse a tendance à m'effrayer (même si je reconnais que c'est culturellement français hein)

Y'a pas mal de choses qui allument mes alertes, moi.
Le sous titre de son site c'est "Jeûne Thérapeuthique/Médecine Intégrative/Inspiration".
"Médecines universitaire occidentale moderne et asiatique millénaire ; Contemplation et Training circulatoire ; Philosophie et Pilates... Couvrant des entités très différentes, nos offres holistiques multifacette de santé ont en commun de s'appuyer sur une conviction essentielle : tout un chacun est doué pour et aspire naturellement à s'épanouir sainement. Et si cette aptitude peut, certes, se perdre ou se dégrader pour une foule de raisons, il est néanmoins parfaitement possible de la raviver, stimuler et favoriser." "Intégrant les méthodes et les procédés de la Médecine Conventionnelle, notre concept emprunte également certains outils thérapeutiques à la Naturopathie, et aux médecines complémentaires et psychosomatiques." "En outre, nous éditons continuellement dans nos cliniques des publications scientifiques en plusieurs langues, et échangeons régulièrement nos expériences et points de vue avec des institutions ecclésiastiques qui valorisent la dimension spirituelle du jeûne."
Hors-sujet
@Grabote, Je fais un aparté pour rebondir parce que tu as opposé médecines dites alternatives et conventionnelles en opposant danse et médicaments comme exemple. Je suis la première à être réticente face aux médications à outrance, et suis plutôt ouverte aux formes de développement personnel. Je veux dire, je ne me sens pas dans une posture pour ou contre, pour moi ce n'est pas le bon paradigme. Je suis assez persuadée qu'il y a des ponts entre disciplines. Je suis intimement persuadée que la danse est excellente pour limiter le vieillissement cognitif, comme travail corporel, pour les fonctions visuo spatiales, et j'en passe, à commencer par l'estime de soi et l'acceptation de son corps. A vrai dire pour moi cela ne s'oppose pas, ni n 'est exclusif. Toutes ces disciplines peuvent échanger, en fait, ce n'est pas tant une question de "quoi" qu'une question de "comment". Jamais je ne me serais lancée par exemple dans de l'art-thérapie, par de la danse ou dans n'importe quoi de "thérapeutique" sans un énorme bagage, de la rigueur, et un accompagnement/supervision. A partir du moment où on intègre une notion de "thérapeutique" pour moi il doit y avoir une déontologie de base. Et elle comprend démarche scientifique, formation et rigueur. Que je ne ressens pas à la lecture du site que je viens de partager. J'y sens plutôt vocabulaire new age, jargon pseudoscientifique, et talent marketing. Et ça me met un peu en colère, parce que ça dessert les gens qui ont envie de bosser sérieusement sur ces ponts.
Alors bien sûr ça ne remet pas en question l'intégralité de ce qu'elle peut dire ou avancer, mais ça incite à la remise en perspective, on va dire. Moi c'est justement ça qui m'effraie un peu, les dérives commerciales, voire spiritualo-commerciales. Donc je regarderai.. avec un certain recul.

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » mar. 6 mars 2018 10:11

Je la trouve plutôt sympa sa conférence, elle maîtrise son sujet, les références citées semblent pertinentes et vont dans le sens des études publiées sur ce fil. J'avoue que je l'ai visionnée de manière fragmentée (ah... ce temps qui nous manque !), mais aucune mauvaise surprise.

Après, il est vrai que j'ai assez l'habitude, étant un peu à cheval entre le monde scientifique et le monde des médecines complémentaires à faire le tri entre sciences, pseudosciences, effets cliniques fréquents dont on ne comprend pas toujours le mécanisme physiologique (je suis aussi réflexologue depuis 15 ans... je comprends pas très clairement comment ça marche, mais les effets sont bien là et les études scientifiques indiquent qu'ils sont au-delà d'un effet placebo par exemple).

Cette prise de recul face à l'info est donc nécessaire, c'est sûr, tout le temps, dans le monde de la médecine allopathique aussi d'ailleurs. Et quand les données scientifiques ne sont pas encore là, il faut croiser les données de différentes sources, guetter les études....et continuer à avancer l'oeil ouvert.

Le pont ne se construit que si on s'écoute vraiment mutuellement (j'y travaille au boulot). Donc, oui, c'est important de resituer les choses, (et ça ne se fait pas toujours à ce que je vois par moment). Tentons "l'ouverture critique" sans s'arrêter trop à l'apparence, surtout garder un oeil prudent comme tu le proposes. Mais finalement, évaluons surtout la qualité du contenu, et là dans cet exemple précis je n'y ai rien à redire. C'est pas simple mais on peut tous y trouver une grande richesse :)
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1115
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Chacoucas » mar. 6 mars 2018 10:18

(pour la réflexologie c'est pas du tout ce qu'avance Richard Monvoisin dans son cours de zététique.) (autre exemple: j'ai bien trouvé des études suggérant une mesure/observation possible de phénomènes électro lumineux rappelant fortement méridiens et points majeurs d'acupuncture sur google scholar: mais les échantillons sont ridicules et j'imagine que ça reste non recevable).

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » mar. 6 mars 2018 10:27

(pour la réflexo, les études portent sur ses effets sur certains symptômes de femmes atteintes de cancer qui sont en chimiothérapie par exemple, pas sur son fonctionnement physiologique qui ne repose que sur des hypothèses ! en effet on ne sait toujours pas comment ça fonctionne en réalité. Pour l'acupuncture, idem, les études portent sur ses effets et pas sur son mécanisme, à ma connaissance. Mais les effets commencent à être bien documentés, à tel point que certains hôpitaux l'ont intégré dans leur offre en soin. Mais ça mériterait d'ouvrir d'autres fils, pas le temps là, ni la motivation surtout).
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » mar. 6 mars 2018 16:54

Cette résurgence du jeune est je pense une réaction à la défiance qu'une part croissante de la population à vis-à-vis de cette chose amorphe que j'appelle la science toute puissante.

Parce que ce qui nous a apporté le progrès du XXe siècle est ce qui nourrit les actionnaires des Sanofi, Monsanto ou Nestlé qui ne sont mû que par bien peu d'altruisme malheureusement. Alors à défaut de pouvoir surpasser ce système gangrené dont on se méfie (souvent à juste titre), on regarde en arrière.

Et en arrière, il y a l'homéopathie, la médecine chinoise, la théorie des humeurs... et la terre plate. Bon, il y a aussi la phytothérapie, dont la science a démontré les vertus... et pas mal de bon sens, ça et là.

Se poser des sangsues sur la peau n'est pas très glamour, pourtant niveau détox y'a pas plus évident... alors on parle de jeûne. Après-tout, n'est-ce pas le plus simple au monde ? Cela n'empêche pas d'en faire commerce, en plus.

Je pense que Carac et Le Renard ont à peu près tout résumé.
Le jeûne est peut-être positif dans certains cas, mais il faut accorder le plus grand scepticisme à tous ceux qui annoncent avoir découvert la panacée dans une pratique authentique et millénaire.
Je pense notamment que psychologiquement le jeune est un moyen puissant de faire une pause dans sa vie, reprendre confiance en soi et opérer un pivot dans son mode de vie.

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » mer. 7 mars 2018 12:39

Merci korosion, ton post est très censé. Et personne n'a parlé d'une panacée, même si les réactions suscitées par ce post donnent à penser que ce fil cherchait à faire passer un tel message.

Oui, je pense qu'en effet les individus cherchent à retrouver une certaine autonomie vis à vis de leur santé, redevenir des acteurs dont l'avis compte, et développer un vrai rôle de partenaire avec leur toubib. Et on n'y est pas encore !

L'OMS promeut le développement de la médecine traditionnelle (et ils évoquent aussi dans leurs textes les médecines complémentaires) dans leur "stratégie pour la médecine traditionnelle 2014-2023) http://apps.who.int/iris/bitstream/1066 ... 99_fre.pdf

Il faut sortir des peurs liées au risque de dérive dans le sectarisme et l’ésotérisme, on est ailleurs là ! Et dans leurs stratégies ils donnent des pistes très intéressantes pour un développement mesuré et intelligent de ces différentes approches en en accord bien sûr avec les approches allopathiques classiques
► Afficher le texte
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1115
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Chacoucas » mer. 7 mars 2018 13:49

Pour la documentation, et comme le champ du topic s'élargit un peu sur "médecines alternatives et institutions légitimes" comme on dirait en argot médical, voilà un témoignage d'un journaliste de sciences et avenir au sénat en 2012, où il parle de son enquête sur des diplômes universitaires délivrés en pseudo sciences (chamanisme, 5 blessures, tout y passe, ayant moi-même été inscrit en psychanalyse à l'université je ne peux nier que les statuts scientifiques ne sont pas nécessairement soulignés), leur présence à l'hopital et les éventuels abus et changements de "norme" par les médecins que ça entraine (ben oui un médecin aussi peut ne plus très bien percevoir la différence entre expérimental et symbolique, en soi c'est pas forcément leur formation, l'épistémologie), voire les dérives commerciales (savoureux réseau de prostitution présenté comme écoles chamaniques) : http://www.senat.fr/rap/r12-480-2/r12-480-223.html C'est à lire je crois pour bien peser le problème et comprendre l'aspect légiférant et règlementation et ses limites.

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » mer. 7 mars 2018 19:20

Bon j'ai lu ça, j'y vois surtout certaines dérives que l'on ne peut en aucun cas généraliser. Ce qui me gêne, c'est qu'il combine des personnes (potentiellement malhonnêtes) à des approches (fasciathérapie, réflexologie) qui sont en passe d'être reconnues efficaces sur certains symptômes (je ne parle pas de leur système de pensée en amont qui n'est pas "prouvé scientifiquement", il est vrai. Quoique, les fascias sont actuellement étudiés dans les universités du monde entier (cf le documentaire sur le sujet posté il y a peu, mais on ne peut plus les visionner je crois))

Donc, pour moi, son approche n'est pas critique, mais anecdotique (ce qui ne veut pas dire que certains problèmes sont bien réels et doivent rendre les universités très attentives). Une approche réellement critique aurait également amené les bénéfices perçus par les bénéficaires. Pour moi, son discours est exagérément alarmiste.

Par contre, il soulève un sujet important, relevé également comme tel par l'OMS dans le lien cité plus haut, c'est la qualité de la formation des thérapeutes. Car là c'est encore le gros foutoir, chez nous en Suisse aussi : tu peux devenir réflexologue après 3 jours de formation alors que la formation complète dure de nombreux mois, avec des travaux écrits à rendre (étude de suivi de patients sur plusieurs séances, etc..), des cours de physio pathologie etc.. Et les professionnels de la santé sont perdus pour accompagner les individus à faire un choix éclairé, alors qu'il est relativement aisé de les identifier (les assurances maladies complémentaires ne remboursent par exemples que les formations agréées qui peuvent certifier d'un panel de cours intégrant aussi des heures de physiologie-pathologie etc.. ils ont des listes qui permettent déjà de trier un peu les charlatans des personnes de bonne foi). Mais il est vrai que ce n'est pas toujours simple, et on navigue un peu à vue. Personnellement, quand je suggère à un proche une approche complémentaire et un thérapeute qui l'exerce, je ne le fais que sur la base d'une enquête un peu approfondie sur son parcours, ou sur ma propre expérience, et je recommande surtout des personnes en qui j'ai confiance.

Tout est encore à faire, tout autant les jalons de "sécurité" des techniques que de "formation" des thérapeutes . Mais ton lien témoigne tout à fait des peurs que je perçois ici, on pense tout de suite "secte" quand on parle médecine complémentaire. ça m'interpelle, car chez nous on n'a pas du tout cette crainte. Et l'OMS non plus... :-) C'est assez "français" je pense, très contextualisé, on n'a plus ces peurs en Allemagne non plus, ni en Grande Bretagne (où les réflexologues sont très nombreux par exemple)
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3499
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par madeleine » mer. 7 mars 2018 20:00

C'est vrai dani, la Suisse (d'où je viens moi aussi) a adopté un compromis concernant le remboursement de certaines médecines complémentaires ; cela révèle effectivement qu'elle sont appréciées des Helvètes, mais pas forcément de leurs autorités puisqu'il s'est agi de mettre en œuvre une initiative populaire (voir ce petit résumé : http://www.ouvertures.net/reconnaissanc ... -original/). Les médecines complémentaires rencontrent un vrai succès en France, mais là c'est le système politique qui est très différent. La loi est ici beaucoup plus loin des préoccupations et convictions des gens (euphémisme). Toutefois, les convictions populaires peuvent faire des lois qui régissent la manière dont l'argent public sera dépensé, mais pas donner une validation scientifique à ces convictions .
Il y a donc place pour la recherche, l'hypothèse, la proposition et la réflexion, mais ensuite chacun fait ses choix avec ses convictions , qu'on ne peut simplement qualifier de "peurs" alors qu'il s'agit sans doute souvent de prudence, ou de bon sens.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » mer. 7 mars 2018 20:39

Le sujet est un peu plus complexe que cela : des rapports ont été réalisés (je pense notamment à l'homéopathie) qui sont controversés (et je ne vais pas entrer dans le débat ici).

Alors, oui, la mise en place de ces approches doit rester prudente et circonstanciée dans les hôpitaux qui ne vont intégrer que les approches étudiées et sur lesquelles il y a consensus (on n'utilise par exemple pas l'homéopathie et la médecine chinoise dans les hôpitaux). On tente, à la manière suisse :-) de concilier les intérêts de la population et leur manière de gérer leur santé (je n'ai pas entendu de dérives à ce propos, les gens ne sont pas idiots et savent bien quand leur état de santé nécessite de faire appel à un médecin classique) et la validité scientifique pour les milieux aigus qui nécessitent des décisions médicales classiques.

Quand je parle de "peur", c'est quand je vois que parler du jeûne fait publier une vidéo sur les "thérapies de merde" en sous entendant que c'est juste un effet placebo ou que l'on parle tout de suite de "secte" (qui fait référence tout de même à une définition bien précise). Une sorte de diabolisation alors que garder une attitude juste critique et réfléchie suffit amplement.

Ce qui se passe en France est révélateur. Si les usagers souhaitent faire usage de médecines complémentaires (et c'est un phénomène international soutenu par l'OMS) c'est qu'il y a bien une raison : ils en voient des bénéfices. Du moment que personne n'est mis en danger (je parle bien de thérapies complémentaires, et non pas alternatives à un traitement médical), on peut avancer ainsi. En attendant que la science documente si ces bénéfices sont réels ou non. Mais les fonds de recherche ne sont pas prioritairement dirigés dans ces domaines et les résultats de recherche ne se publient pas aussi vite que souhaité (quoique les publications et revues systématiques foisonnent depuis environ 2 ans). En attendant, il faut avancer avec diligence et prudence, sans glisser dans l'obscurantisme ou la foi aveugle. ça me semble possible. Aller voir le plan de développement de l'OMS, c'est intelligent et bien jalonné.

EDIT :

Concernant la Suisse et les médecines complémentaires, voici ici un site officiel https://www.swissinfo.ch/fre/economie/t ... e/42384108

et moi j'arrête sur le sujet des médecines complémentaires, que les intéressés ouvrent un topic dédié. Ici c'est le fil sur le jeûne .. et on a fait un peu le tour du sujet me semble-t-il :)
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Za » jeu. 8 mars 2018 08:53

A ce sujet, je recommande l'écoute de cet ancien épisode de l'émission "les Savanturiers" sur France Inter, dans laquelle était interviewé Bruno Falissard, pédopsychiatre et chercheur dans le domaine des médecines complémentaires. Ça date un peu, mais j'avais beaucoup aimé son approche : tout en reconnaissant, études à l'appui, que ces thérapies alternatives ne produisaient concrètement qu'un effet placebo, il rappelait combien cet effet est efficace voire indispensable à la guérison, et pourquoi il serait sage d'en tirer parti. Et il est question du jeûne :)

https://www.franceinter.fr/emissions/le ... tobre-2015
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » ven. 9 mars 2018 08:37

Za a écrit :
jeu. 8 mars 2018 08:53
Ça date un peu, mais j'avais beaucoup aimé son approche : tout en reconnaissant, études à l'appui, que ces thérapies alternatives ne produisaient concrètement qu'un effet placebo, il rappelait combien cet effet est efficace voire indispensable à la guérison, et pourquoi il serait sage d'en tirer parti. Et il est question du jeûne :)

https://www.franceinter.fr/emissions/le ... tobre-2015
Cette émission est excellente, j'aime beaucoup sa vision et je n'ai pas eu l'impression que pour lui les approches complémentaires (et non pas alternatives comme le laisse entendre le titre de l'émission, il a bien la vision de médecines qui seraient complémentaires à l'approche allopathique classique) n'ont que un effet placebo (hier je t'ai lue un peu vite, il me semblait que tu avais écrit "n'ont pas qu'un effet placebo".. .comme quoi, parfois on ne voit que ce que l'on veut voir :-D !). En le réécoutant je garde ma première impression très positive : il est très nuancé, même sur le jeûne dès 32.29 : il ne conteste pas que le jeûne puisse aussi avoir un réel effet pour diminuer les effets indésirables des chimiothérapies (et depuis les résultats ont été publié dans ce sens, voir le post dédié plus haut ainsi que d'autres études qui témoignent d'un effet réel du jeûne sur plusieurs pathologies. Tout cela reste exploratoire et à confirmer, mais c'est intellectuellement injuste de ne voir dans les effets du jeûne qu'un effet placebo). Et plus largement sur les médecines complémentaires, il reste prudent et ne conteste pas que ces approches puissent aussi avoir un réel effet à 34.04

Il fait un travail vraiment remarquable, entretien à écouter (il faudrait le retranscrire mot à mot pour en percevoir les mille nuances et finesses).
Hors-sujet
Et ses travaux sur l'hypnose témoignent par exemple d'un réel effet de l'hypnose et d sur certains troubles ainsi que de l'effet de l'EMDR.. . https://www.vidal.fr/actualites/16292/r ... irritable/

d'autres auteurs documentent les effets des approches complémentaires sur la lombalgie https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-56 ... ientifique

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.


Mais on s'éloigne du sujet du jeûne, mais je ne pouvais pas laisser dire qu'il n'y a qu'un effet placebo des médecines complémentaires :P
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3291
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Grabote » ven. 9 mars 2018 13:24

De l'intérêt d'adopter une frugalité alimentaire passé un certain âge et de jeûner 12h sur 24 :P
Un autre épisode des "Épaules de Darwin"
« Qui veut voyager loin ménage sa monture »
par J.C. Ameisen :favorite:
(mon gourou préféré, je tombe toujours sous le charme de sa voix, de son intelligence et de son humilité)
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » ven. 9 mars 2018 16:10

Jeûner 12h par jour c'est quelque-chose d'assez différent, que l'on appelle aujourd'hui l'intermittent fasting. Dans les 24 premières heures, les réserves de glycogène sont suffisantes pour alimenter le cerveau en glucose, sans recourir majoritairement par la néoglucogénèse qui est néfaste en particulier pour le foie... C'est un type de jeune parfaitement sain et très efficace pour brûler ses réserves de graisse.

Le jeune est surtout nocif entre 24 et 72 heures, quand la néoglucogenèse tourne à plein régime. Passé ce cap et pendant quelques semaines, le cerveau passe en sous-régime pour éviter une dégradation trop rapide des muscles (qui a tendance à être mortelle au bout d'un moment... )

D'ailleurs il n'est pas étonnant que les personnes en mal-être se sentent bien après 5 jours de jeune : le cerveau étant en mode économie d'énergie cela fait grosso modo l'effet d'un neuroleptique.

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » ven. 9 mars 2018 16:31

korosion a écrit :
ven. 9 mars 2018 16:10
Le jeune est surtout nocif entre 24 et 72 heures, quand la néoglucogenèse tourne à plein régime. Passé ce cap et pendant quelques semaines, le cerveau passe en sous-régime pour éviter une dégradation trop rapide des muscles (qui a tendance à être mortelle au bout d'un moment... )
Je pense que pour entreprendre un jeûne il faut avoir bien préparé la chose, et ne jamais se lancer sans savoir précisément pourquoi on le fait. Si c'est juste pour perdre quelques kilos, les jeûnes fractionnés sont en effet plus indiqués semble-t-il. Concernant la nocivité, il me semble qu'ils s'agit surtout chez les personnes en bonne santé et qui ne prennent aucun médicament, d'effets désagréables qui sont connus et restent modérés chez 75% des personnes (si ils sont réellement nocifs, il faudrait totalement renoncer au jeûne non ? voir post sur les contre indications ou tout au moins faire le jeûne sous surveillance médicale).
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29458369
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » ven. 9 mars 2018 17:03

Je parle de nocivité, pas de risque immédiat.

Le jeûne, c'est l'imposition d'un stress important au corps, qui va devoir déployer des moyens détournés pour puiser son énergie. La cétogénèse et la néoglucogénèse sont toute deux assurée par le foie qui va permettre de puiser l'énergie dans les réserves de graisses (le gras) et de protéines (les muscles).

La cétogénèse en particulier produit beaucoup de déchets, à commencer par l'acétone qui est toxique à forte concentration. Les reins apprécieront.
La néoglucogénèse est un processus plus propre, mais qui réduire la masse musculaire ce qui est assez rarement un bénéfice.

Enfin, on parle peu de la décalcification, pourtant il faut que le corps trouve 1g de calcium par jour, essentiellement pour la contraction des muscles. Des jeunes répétés mèneront immanquablement à une ostéoporose.

Je ne parle pas du stress oxydatif important, à mettre en parallèle de l'absence d'apport extérieurs d'antioxydants comme les vitamines A, C et E ou les polyphénols.

Alors oui, faire un jeûne de 2 semaines par an quand on est jeune et en bonne santé n'est pas dangereux, et sans doute peut-il avoir un certain intérêt thérapeutique et/ou psychologique, mais cela reste de la maltraitance imposée à son corps.

dani
Messages : 673
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par dani » dim. 11 mars 2018 10:14

Un jeûne qui maltraiterait le corps ne serait plus du jeûne, mais de l'anorexie non ?

Tout excès peut se révéler "maltraitant" : la boulimie, la malbouffe, faire excessivement du sport sans période de repos etc...

Je ne sais pas si tu viens du système médical comme ton ton très affirmé le laisse entendre. Mais il est souhaité sur ce forum, lorsque l'on affirme quelque chose de manière aussi péremptoire, de le documenter. Sinon on souligne que c'est une opinion personnelle et on utilise le conditionnel.

Ton avis néanmoins, et ceux d'autres personnes sur ce fil, révèle bien une certaine posture du corps médical, très méfiante vis à vis du jeûne.

L'auteur du reportage a dû y faire face suite à son reportage (celui qui a fait l'objet de ce fil). Il a donc écrit un livre qui retrace l'historique autour du jeûne, y compris les résistances des médecins face au jeune.
On y trouve ici la table des matières

https://books.google.ch/books?hl=fr&lr= ... ue&f=false

L'auteur explique ici les raisons de la publication de cet ouvrage qui semble fort bien documenté, pour tenter de passer de "la guerre à la coopération"

http://www.youtube.com/watch?v=heQHnpWZrw4&feature=youtu.be


Et concernant l'ostéoporose, les femme s'approchant de la ménopause sont concernées : cet article étudie les effets du jeune auprès de ces femmes et en montre les effets bénéfiques sur plusieurs paramètres, dont la santé osseuse tout en restant prudent car il y a encore trop peu d'études pour avoir un avis définitif. Mais cet article amène des références intéressantes.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4960941/

et ici auprès de personnes réalisant le jeûne du Ramadan
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4579416/

Concernant les corps cétoniques, je suis bien d'accord que lors d'un jeûne il faut un foie et des reins en bonne santé pour que le système nerveux puisse en tirer des bénéfices . Mais l'effet des corps cétoniques semble intéressant lors de lésions cérébrales https://ccforum.biomedcentral.com/artic ... 86/cc10020

ou peut-être même chez les personnes atteintes d'Alzheimer https://www.frontiersin.org/articles/10 ... 00053/full

Pas de conclusions hâtives, mais c'est intéressant et interpellant.

A savoir aussi qu'un régime pauvre en glucose et riche en graisse (diète cétogène) va provoquer la production de corps cétoniques, il n'est donc pas nécessaire de jeûner pour cela. c'est une voie d'exploration pour les personnes souffrant de sclérose en plaques par exemple (passez outre le titre provocoateur, et allez voir dès 19.46 de ce reportage https://www.youtube.com/watch?v=7x7OzHb6Bqo

J'ai mis un peu de temps à répondre, car je ne tiens pas non plus à être perçue comme une ardente défenseure du jeûne. Je cherche à en comprendre un peu mieux ses indications, contre indications. limites etc ...

Je me demande aussi si chez certaines personnes à risque d'addiction. le jeûne pourrait les faire glisser vers l'anorexie (pas vu de littérature à ce sujet, mais je n'ai pas beaucoup cherché).

De même, chez les personnes souffrant de troubles alimentaires comme la boulimie, le jeûne pourrait-il renforcer leur comportements de malbouffe entre deux périodes de jeûne ? c'est probablement un risque à également documenter.

Essayons de rester nuancés et critiques, sans glisser dans une terminologie un peu excessive dans un sens comme dans l'autre :)
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » dim. 11 mars 2018 21:23

Je n'ai jamais affirmé que le jeûne ne peut pas avoir d'effets positifs, je rappelle juste que c'est soumettre son corps à un stress important, et que se l'infliger sans raison est de la maltraitance.

Comme fumer une clope, boire quelques verres, faire trop d'exercice ou manger un repas copieux, absolument.

Bref, je te rejoins sur le fait qu'il faille encourager la recherche concernant le jeûne et il y a sans doute des personnes à qui cela peut être profitable, mais pour une personne bien portante cela ne porte aucun intérêt par rapport à un régime sain et équilibré, jusqu'à preuve du contraire.

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3291
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Grabote » jeu. 29 mars 2018 08:13

Voilà un petit retour après un jeûne de 4j à l'eau et 2j de jus et bouillon de légumes (avant et après)
J'ai attendu d'avoir terminé la reprise alimentaire pour venir poster ici.
Je suis très contente de cette expérience , (j'ai rédigé un compte rendu que je partagerai volontiers en mp à celles et ceux qui le souhaitent).
J'en reviens avec mon bon sens conforté dans l"idée que quand nous étions des chasseurs cueilleurs (ou jusqu'à il y'a peu quand nous faisions partie du peuple, ou aujourd'hui quand nous ne vivons pas dans un pays riche), nous ne mangions pas 3 repas par jour, aussi abondants, toute l'année.
L'hypothèse que notre corps est fait pour faire face aux moments de disette et pour pouvoir continuer à agir dans ces moments là me semble tout à fait pertinente. Nous avons une capacité de stockage et en ne déstockant pas régulièrement notre corps ne fonctionne pas normalement. Je ne serais pas étonnée qu'il soit, un jour, confirmé scientifiquement que c'est un des facteurs de certaines de nos maladies contemporaines, avec l'inertie physique, la vie à l'intérieure et bien sur la nourriture industrielle.
Les carences ne survenant qu'en cas de jeûne trop prolongé et surtout d'alimentation pauvre et non variée le reste du temps.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » jeu. 29 mars 2018 09:55

Grabote a écrit :
jeu. 29 mars 2018 08:13
L'hypothèse que notre corps est fait pour faire face aux moments de disette et pour pouvoir continuer à agir dans ces moments là me semble tout à fait pertinente. Nous avons une capacité de stockage et en ne déstockant pas régulièrement notre corps ne fonctionne pas normalement.
Il n'a jamais été dit que notre corps ne serait pas conçu pour être capable de survivre à la disette. Les mécanismes du jeûne sont bien connus de la science et en effet notre corps s'en accommode bien.
Enfin... jusqu'à un certain point. Pendant le mésolithique, seul un individu sur 5 atteignait les 30 ans, et seul 1 sur 20 les quarante.

En revanche, je ne vois pas où est la logique dans ton affirmation suivante. Ca n'est pas parce qu'on a une capacité en nous qu'il serait automatiquement bénéfique d'en user.
D'autant plus que les différents mécanismes du jeune (néoglucogénèse, cétogénèse) sont déjà exploités dans un régime moderne, dans des proportions simplement plus modestes. Il ne s'agit donc pas d'une fonction oubliée.

Le foie peut se régénérer à une vitesse folle, je ne vois personne recommander une hépatectomie partielle pour rééquilibrer ses énergies.

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 344
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par Tartempion » jeu. 29 mars 2018 12:55

Hors-sujet
D'où l'utilité de la saignée du don du sang (450ml en France) à laquelle auquel le corps s'accommode très bien.
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Avatar du membre
korosion
Messages : 59
Enregistré le : lun. 5 mars 2018 16:18
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Lille, France
Âge : 30

Re: Reportage : le jeûne, une nouvelle thérapie ? Des résultats scientifiques

Message par korosion » jeu. 29 mars 2018 14:20

C'est hors sujet mais un bon exemple. Le corps est capable de régénérer son sang une fois perdu, mais au prix d'une fatigue de l'organisme. C'est pourquoi le don du sang est limité en fréquence et très suivi.

On ne sait pas à quel point les jeunes prolongés et répétés peuvent impacter l'usure des organes, faute de véritable recherches sur le sujet.

Répondre