Tremblements incontrôlés en parlant

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » mar. 26 janv. 2016 23:41

J'aurais une question que je n'avais jamais pensé à poster ici.
Comme indiqué dans le titre, quand je parle de sujets sensibles, qui me tiennent à cœur, je commence à avoir des tremblement de tout mon corps.
J'ai du mal à comprendre le mécanisme. Je pense qu'il s'agit sûrement d'une réaction physique face à un grand stress, mais peut-on ressentir un tel stress rien qu'en parlant de soi?
Je me pose la question car je me dis que si c'est le cas, ça voudrait dire que j'ai de sacrées barrières psychologiques et que je m'impose peut-être trop en les forçant à chaque coup. Il faudrait que je m'y prenne autrement avant que mes articulations ne sautent :lol:
Donc je me dis qu'il y a peut-être une autre explication.

Connaissez-vous le phénomène et auriez-vous une explication/idée ?

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mercador » mer. 27 janv. 2016 00:09

Je sais que si je parle de quelque chose qui a une connotation émotive pour moi, je vais sentir une surcharge émotionnelle intense venant du thorax. Je remets très rapidement le couvercle (sans le vouloir) et je peux continuer à parler. Mais je sais que si j'arrivais à laisser aller, oui, j'aurais assurément des tremblements (et sûrement des larmes aux yeux).

Je pense que c'est simplement que notre corps extériorise les émotions intenses. Ce qui tendrait à prouver que de garder "quelque chose en dedans" n'est vraiment pas une bonne idée, même physiquement parlant.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3885
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par madeleine » mer. 27 janv. 2016 08:55

Je tremble également dans certaines circonstances, un tremblement comparable à celui associé à un grand froid. C'est lié à une forte émotion contenue, que j'analyse comme un conflit entre le besoin de dire certaines choses et la peur de le faire. En tout cas chez moi :)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Grabote » mer. 27 janv. 2016 09:38

Ça me fait penser à "La femme qui tremble, une histoire de mes nerfs" de Siri Hustvedt chez Acte Sud
J'ai adoré ce bouquin, qui est à la fois très intime et balaye en même temps l'histoire des "maladies mentales", de Charcot aux dernières découvertes en neuropsychologie.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » mer. 27 janv. 2016 10:10

Du coup, vous confirmez mon impression de bloquée psychologique... Merci pour vos réponses :P
Madeleine, c'est exactement comme ça que je le décrirais effectivement : semblable à celui ressenti par grand froid.
Donc du coup reste à apprendre à gérer ce genre de situation, car comme tu dis Mercador, ça tend à prouver que garder des choses n'est pas bon. Encore faut-il trouver un moyen de les extérioriser sans violence car j'ai bien l'impression que le tremblement prouve que l'effort est trop intense émotionnellement.
Une idée serait de non pas abandonner l'idée de s'exprimer verbalement, mais s'y essayer un peu pour s'y habituer et "compléter" la thérapie par un autre moyen d'expression peut-être.
Merci Grabote pour ton livre en tout cas, je vais me renseigner :)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mlle Rose » mer. 27 janv. 2016 10:15

Va voir ton médecin. Il peut s'agir d'un tremblement essentiel ou d'un signe d'autre chose.
Problème médical à éliminer en premier lieu avant toute autre recherche de piste psy..
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Galadriel
Messages : 397
Enregistré le : jeu. 23 juil. 2015 16:38
Présentation : J'y wais
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Parmi les canards et les étoiles

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Galadriel » mer. 27 janv. 2016 10:30

c'est tout a fait ça, un blocage... personnellement quand je dois parler de sujets qui me touchent émotionnellemnt, au delà des tremblements, c'est mon debit vocal qui s'accelere...
Mais si je rebondis sur ton post , c'est surtout qu'il me rappelle une desagreable experience avec mon osteopathe energeticien!
Je le consulte il y a quelques mois pour debloquer quelques tensions, que je sais en lien avec le travail mené avec ma therapeuthe.
J'ai passe 1heure frigorifiée, à trembler de tous mes membres , voire à tressauter comme si j'étais en transe! :(
Son verdict : lache tes émotions, exprime les... exactement ce sur quoi je travaille avec ma psy !
Pour l'instant j'en suis à essayer de nommer les èmotions qui me traversent lors de certaines situations..
Prochain objectif, pouvoir les exprimer à mon entourage sans somatiser. Enfin plutot m'autoriser à ressentir et exprimer certaines émotions.
“L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris." Giacomo Casanova

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » mer. 27 janv. 2016 10:49

Oui effectivement Mlle Rose c'est ce que je me suis dit. Ce genre de manifestations doit être pris au sérieux de toute façon. Mais vu les moments auxquels ils se manifestent, je pencherais davantage vers la piste psy, mais merci de la recommandation de prudence, j'en toucherais un mot à mon médecin à l'occasion ;)

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 884
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Judas Bricot » mer. 27 janv. 2016 12:19

:ensoleillé:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par TourneLune » mer. 27 janv. 2016 14:26

Qu'est-ce donc que les tremblements essentiels?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
noway
Messages : 373
Enregistré le : dim. 28 avr. 2013 19:44
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3568.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à côté

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par noway » mer. 27 janv. 2016 14:39

Il s'agit d'une maladie génétique et neurologique qui touche 1 personne sur 200, aussi bien hommes que femmes. Elle se traduit pas des tremblements incontrôlés lors de mouvements ou du maintien d'une posture (tremblement d'action ou tremblement postural). le tremblement peut affecter les mains, le menton, les mâchoires, la tête, plus rarement les jambes.Il touche les deux côtés du corps.
"Récemment, une mutation directement liée au tremblement essentiel a été identifiée au niveau d'un gène situé sur le chromosome 3. Ce gène est responsable de la fabrication par les cellules nerveuses d'un récepteur membranaire sensible à la dopamine (un messager chimique du cerveau). La mutation identifiée rend ce récepteur (dit D3) hypersensible à la dopamine. Cette découverte est importante pour la mise au point d'un traitement spécifique contre le tremblement essentiel."
" À l'heure actuelle, il n'existe aucun test spécifique par analyse de sang, examen urinaire ou autre qui permette de diagnostiquer le tremblement essentiel. "

Sources :http://www.aptes.org/tremblement-essentiel/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tremblement_essentiel
https://www.axaprevention.fr/sante-bien ... -essentiel

Voilà quelques éléments de réponse !
"bizarre", vous avez dit "bizarre"...comme c'est étrange"

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » mer. 27 janv. 2016 15:11

Oui mais moi ce n'est pas tout le temps hein, c'est juste quand je parle :D

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mercador » mer. 27 janv. 2016 15:31

Je suis quand même de l'avis de Mlle Rose, t'es mieux d'exclure des raisons physiologiques d'abord avant de regarder du côté psychologique. Je ne sais pas comment ça marche de votre côté, mais c'est sûrement plus facile pour vous de voir un médecin que de mon côté de l'océan.

Perso, ce que tu as écrit d'entrée de jeu me ressemble beaucoup mais moi je sais hors de tout doute que si quelque chose me touche émotivement, je vais avoir une surcharge anxieuse, justement parce que je suis incapable de dealer avec mes émotions (je suis incapable de dire quoi est quoi en fait).

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » mer. 27 janv. 2016 19:37

Merci pour toutes ces pistes tant physiques que psychologiques, je vais creuser tout ça. :)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mlle Rose » mer. 27 janv. 2016 20:12

De manière générale, consulter devant toute manifestation somatique anormale permet d'éviter bien des emmerdes. Principe de précaution. Sans tomber dans la sur-consommation médicale, ou sans devenir hypocondriaque non plus hein, dans un certain nombre d'atteintes (pour ne pas dire toutes), le diagnostic précoce permet une meilleur efficacité des traitements quand il y en a (qu'il s'agisse de médicaments ou de traitements d'autres types).

Je ne peux pas ne pas le rappeler que ce soit en raison de mon rôle de modératrice, ou de mon rôle de soignante dans la vraie vie.

Le tremblement en dehors de situations de peur ou de froid n'est pas normal, il peut être évocateur de troubles divers, de gravité variable.

Il va sans dire qu'il n'est pas possible d'évaluer le type de tremblement et donc le type d'atteinte sur un forum, pour savoir si c'est grave ou non. La consultation d'un médecin paraît donc indispensable.

Juste pour que vous compreniez bien mon point de vue sur ce type de topic (je ne suis pas là que pour faire la rabat-joie gratuitement, j'ai d'autres sources de plaisir à disposition ce soir : une bière, un bain par exemple :P) :

1 : On évoque un symptôme en recherchant d'autre personnes qui seraient atteintes elles aussi par cela. Et on en discute.
MAIS on ne sait pas si les troubles se recoupent exactement, car on ne sait pas soi-même les évaluer exactement.

Par exemple avec le sujet de ce fil :
"Je tremble quand je parle" ça ne veut pas dire grand chose (malgré des précisions qui ne sont pas à proprement parler forcément très informatives, sauf pour un médecin qui peut raccrocher tout ça à une terminologie précise), et ça peut être mille choses différentes :
- je n'ai plus le contrôle sur mes cordes vocales qui se rapprochent et s'ouvrent de manière anarchique > dyskinésie laryngée/dysphonie spasmodique (pas grave mais chiant - traitement : orthophonie, injections de toxine botulique au niveau des muscles atteints)
- il existe des manifestations physiques de mon malaise/de mes émotions lorsque je parle à quelqu'un (mais ce n'est pas là quand je me parle à moi-même quand je suis seul), de type tremblements, crispations de la langue, ruptures de fluence dans la parole et dans la respiration en phonation > bégaiements.. (parfois le bégaiement est très bien compensé, il n'existe pas de redoublements de syllabes, c'est un peu plus compliqué que ça... encore pas grave mais encore chiant et encore pour l'orthophoniste).
- ma mâchoire tremble toute seule, ou d'autres muscles impliqués dans la phonation...
- j'ai d'autres signes associés que je ne sais pas détecter et surtout dont je ne sais pas qu'ils peuvent s'associer au trouble dont je parle, dans un tableau clinique particulier (tous ces trucs détectés par les petites questions "pénibles" du médecin à chaque fois qu'on y va pour autre chose qu'une grippe manifeste et qu'il démarre sa quête)...

ETC...

Un pdf pour rendre compte de la complexité de la réflexion menée sur le plan médical face à un tremblement (avec dedans des tas de choses qui se ressemblent évidemment sinon ce ne serait pas drôle :vgeek: ) : http://sites.uclouvain.be/ecu-ucl/Jeanjean.pdf
NB : ce pdf n'est pas destiné à vous mettre les miquettes à tous, juste pour que vous compreniez la démarche diagnostique face à un truc qui peut se résumer aussi simplement que par un seul mot comme "tremblement" par exemple.

2 : Si par hasard on finit par avoir un diagnostic, on va le décrire aux autres, et ces autres peuvent alors penser qu'il s'agit de la même chose pour eux-mêmes. Et donc soit s'affoler pour rien en attendant terrifié une consultation, soit minimiser les signes d'un truc plus grave qui aurait dû mener directement à téléphoner au médecin.

Je ne sais pas si je suis claire tout à fait. Et c'est vraiment pas pour vous enquiquiner tous.
Mais la vie et la santé sont nos biens les plus précieux. Mieux vaut éviter de déconner avec. Et même si pour soi on s'en fout mieux vaut éviter de risquer de contribuer à ce que d'autres déconnent avec.
Du coup : dans cette section-là, je trouve très préférable d'éviter les topics de témoignage et d'exposé de symptômes hors diagnostic précis, avec documentation à l'appui.
Que l'on parle de certaines maladies, qu'on documente notre propos, pour les faire connaître, c'est super.
Mais dès lors que l'on tombe dans le perso (notamment dès lors que l'on touche à des symptômes physiques), on frise forcément la limite du machin dont on ne maîtrise pas forcément les conséquences pour tout le monde :)

Voilà, petit couplet pénible fini, faites-en ce que vous voulez ^^
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3885
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par madeleine » mer. 27 janv. 2016 20:37

Rose je suis terrifiée, je ne vais plus oser répondre sur aucun fil pendant au moins deux semaines :pale:
Nan, mais je ne crois pas qu'on a le syndrome doctissimo, juste un besoin de se faire son idée des possibles, avant d'aller consulter, une sorte de précaution liminaire.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 884
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Judas Bricot » mer. 27 janv. 2016 20:48

Bon j'ai bien lu ton message Mlle Rose.
En fait, la question n'est pas de savoir ce que l'on doit faire de tes propos mais plutôt de ce qu'il faut faire de ce sujet. :nod:
En allant au bout de ta logique, il faudrait purement et simplement le supprimer, en conservant tes derniers propos pour les mettre en introduction sur le forum psycho/médical... :P

Du coup je préfère éditer mon message précédent.

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mlle Rose » mer. 27 janv. 2016 21:10

Rha madeleine j'ai pas dit non plus qu'on flirtait avec le syndrome doctissimo komem :wait:

J'ai dit de faire gaffe que ce soit pour ce sujet ou un autre !

Quand quelqu'un évoque un symptôme c'est toujours que ça le fait marronner et parfois effectivement en parler c'est déjà entamer une démarche vers la résolution du problème.
Sur AS je ne suis pas trop inquiète parce que tout de même en majorité il n'y a pas que des tanches :P Je n'ai d'ailleurs pas pensé une seconde que Lelaelig venait nous demander un diagnostic hein ;)

Mais note quand même, c'est un couplet réflexe chez moi, parce que même chez des pas trop tanches j'en connais qui ont laissé traîner certains symptômes cons une dizaine d'années avant de se faire consulter par la force des choses après un petit tour dans une pimpon-mobile qui aurait pu très mal se finir :wasntme:

En allant au bout de ma logique on peut se dire que juste on fait gaffe JB ;) Moi ça me rassure parce que je sais que chacun a conscience qu'on se trouve à la limite, et les gens ça les incite à consulter si nécessaire. Picétou.

Au passage j'en profite pour te souhaiter bon courage Lelaelig dans la recherche étiologique de ce truc, en espérant que ce soit tout à fait rien du tout, que tu y trouves une solution si ça te pompe l'air :)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Mercador » jeu. 28 janv. 2016 03:50

Merci de la clarification Mlle Rose, je vais également faire plus attention.

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » jeu. 28 janv. 2016 09:19

Merci Mlle Rose pour ce rappel à la prudence.
Il est vrai que sans dire que l'on doit prêter de mauvais mobiles aux personnes qui postent, ni même sans les considérer comme des hypocondriaques qui vont se jeter sur le moindre diagnostique sauvage posté ici, il vaut mieux être prudent dans ce qu'on dit.

Je te remercie aussi d'avoir ajouté ceci:
Mlle Rose a écrit :Je n'ai d'ailleurs pas pensé une seconde que Lelaelig venait nous demander un diagnostic hein ;)
Effectivement, ça m'a soulagée que tu n'ai pas pensé cela.
Pour clarifier mon état d'esprit qui a induit ce post : je ne me sens pas "malade" et ne souffre pas de cette situation. Je trouve ça tout au plus dommage de ne pas arriver à verbaliser et exprimer facilement des émotions. Mais cela ne se guérit pas sur un forum (quoique l'expression écrite puisse servir "d'entrainement" :) )

Comme tu le dis, je ne cherchais pas de diagnostic mais plutôt des témoignages en fait. Je n'en avais jamais parlé à qui que ce soit jusque là, parce que ça faisait partie de ma vie tout simplement, donc c'était normal. Du coup, maintenant que je me suis rendue compte que tout le monde qui réagit comme ça, je cherche plutôt un échange d'expériences histoire de me donner des pistes de réflexion. Je suis dans une phase de récolte d'informations en fait.

J'espère d'ailleurs avoir réussi à m'exprimer clairement (sans trembler en plus! Mais c'est juste...:D )

Avatar du membre
litia
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 13 nov. 2014 16:00
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5880.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par litia » jeu. 28 janv. 2016 10:22

Alors ça.... je ne suis donc pas la seule a avoir ce genre de "réaction" physique?? :o
Je n'en ai jamais parlé à personnes car :
1- ça ne m'arrive qu'occasionnellement quand je parle d'un sujet qui me tient particulièrement à coeur ou que je sens que la personne en face est un tantinet réfractaire...
2- j'oublie très vite que cela m'est arrivé... donc je ne pense pas à en parler!! :lol:

Ce que je ressens: l'impression que les muscles de tout mon corps se contractent comme si j'avais froid et j'ai la mâchoire qui tremblotte, les bras aussi. J'ai également une sensation de "dédoublement", comme si je devenais spectatrice de la conversation. Et la j'espère de tout mon cœur que cela ne se voit pas!!!! :sweat:
Ça passe très vite en général. A vrai dire dès que j'ai fini de dire ce que j'ai à dire...

Rdv sur le chat pour en parler? ;)

Avatar du membre
Galadriel
Messages : 397
Enregistré le : jeu. 23 juil. 2015 16:38
Présentation : J'y wais
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Parmi les canards et les étoiles

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Galadriel » jeu. 28 janv. 2016 12:25

Du coup une question hypothetique...
Si et je dis bien SI tous les facteurs medicaux ont ete écartés, et qu'il ne reste que la piste psychologique, est ce que ces manifestations peuvent se rapprocher du trac ?
Un trac qui ne se manifesterait que dans des situations particulieres de prise de parole?
“L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris." Giacomo Casanova

Avatar du membre
Lelaelig
Messages : 273
Enregistré le : dim. 26 mai 2013 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Lelaelig » jeu. 28 janv. 2016 13:22

J'ai bien aimé le résumé du livre qu'a proposé Grabote par rapport à ça :
En 2005, alors qu’elle vient à peine de commencer à prononcer le discours préparé en l’honneur de son père disparu deux ans auparavant, Siri Hustvedt voit soudain tout son corps secoué par d’irrépressibles tremblements. Aussi effrayée que stupéfaite, elle constate que cette crise n’affecte cependant ni son raisonnement ni sa faculté de s’exprimer.
http://www.actes-sud.fr/catalogue/litte ... ui-tremble
Tout y est, le sujet sensible émotionnellement et le tremblement.

Et la différence entre le trac et le tremblement dont on parle est là justement. Le trac aurait tendance à paralyser ou entraver aussi la capacité de raisonnement, ce qui n'est pas mon cas (à voir pour les autres). Mis à part la déconcentration que ça engendre, j'ai encore clairement en tête les idées que je veux développer, donc je peux m'exprimer.

Litia, effectivement ça ressemble à ce qui m'arrive :)

Avatar du membre
Melkoa
Messages : 349
Enregistré le : lun. 6 juil. 2015 21:15
Présentation : Par ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par Melkoa » jeu. 28 janv. 2016 15:17

Je vais réagir -mais également avec prudence- car ce sujet me parle plutôt bien et m'a interpellée.
Je ressens le même type de fonctionnement : personnellement (même si je ne suis pas médecin, certes), je le rattache de façon assez claire aux émotions, car je suis capable précisément de dire dans quelle situation cela peut m'arriver, et c'est toujours lié à celles-ci.

Bref, dans mon cas, je sais que toute émotion trop forte peut provoquer ce genre de tremblement si c'est un sujet sensible qui me touche vraiment trop (tout comme toi donc) : par exemple si le sujet me tient beaucoup à cœur, si je dois parler trop de moi et (trop) me dévoiler, mais aussi si je suis très énervée, très triste, etc... Bref tout "trop plein" d'émotions on va dire, quel qu'en soit le type.
Mais bon, il faut vraiment que ce soit un extrême, cela ne m'arrive pas non plus tous les quatre matins ! Cela dit tout de même de temps à autre, assez pour avoir pu le noter, et l'analyser de cette façon.

Pour moi c'est très différent du tract (que je peux ressentir par exemple avant une pièce de théâtre), qui se manifeste différemment : plus de l'ordre de la boule au ventre, mais avec un stress que je ressens comme "positif".
Là j'ai vraiment l'impression (comme tu l'évoques) que dans ces cas là ce qui se manifeste c'est une sorte de barrière/verrou qui se sent forcé et a peur de ne plus être assez bien maîtrisé (une peur du "lâcher prise" ?).

Cela dit parfois de simples respirations, et être capable de nommer le sentiment et cet instant de stress, peut suffire à faire retomber la pression (parfois :lol: ).
Et vice versa.

melelise
Messages : 122
Enregistré le : lun. 20 févr. 2012 17:31
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Tremblements incontrôlés en parlant

Message par melelise » lun. 8 févr. 2016 17:27

Bonjour,
ça me parle aussi. Ce n'est pas du tout quelque chose d'handicapant au quotidien car cela m'arrive rarement en fait.
C'est un léger tremblement de tout le corps, peut être un peu plus intense au niveau de la mâchoire. Mon corps se contracte aussi, comme si j'avais froid. Je ne me suis jamais vraiment penchée sur cette sensation familière mais en y réfléchissant, comme Litia je crois que cela se produit quand je raconte quelque chose qui a de l'importance pour moi mais que mon interlocuteur n'est pas réceptif. Peut-être à rapprocher du fait de ne pas se sentir entendue.
ça se produit plutôt quand je suis au téléphone, à bien y réfléchir. C'est peut-être juste une manifestation nerveuse après une longue conversation.

Répondre