les manifestations physiques de l'inconscient...

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » mer. 3 avr. 2013 17:28

Bonjour à tous !

Bon, c'est le premier topic que je lance, donc n'hésitez pas à me le dire si je suis hors sujet du forum :roll:

Dernièrement, j'ai eu de gros problèmes gastriques dont la cause était finalement le refoulement d'une blessure psychologique... Mais il a fallu que je fasses tous les examens médicaux possibles et imaginables pour m'en rendre compte, sans parler des traitements médicamenteux qui n'avaient aucun effet !

J'ai toujours entendu parlé de crises d'angoisse, d'insomnie ou autre, mais je ne pensais pas que l'inconscient pouvait également se manifester au travers d'autres symptômes...

Est-ce que vous en avez fait l'expérience ? Qu'en pensez-vous ?
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Avatar du membre
cléo
Messages : 1192
Enregistré le : mar. 19 févr. 2013 22:06
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par cléo » mer. 3 avr. 2013 17:47

Ce que tu décris, c'est la somatisation.

Le corps parle, dit ce que le langage ne peut pas dire.

Les manifestations spectaculaires des hystériques de Charcot sont l'exemple le plus connu,

mais tous les maux du corps peuvent être une manifestation d'un malaise psychique.

(On dit qu'il faut mettre des "mots sur les maux", afin d'en guérir ;) )

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1941
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par sandrinef » mer. 3 avr. 2013 19:17

Bonjour Galou,
On dit que le système digestif est le deuxième cerveau dans le sens où il serait le siège des émotions.
Certains peuvent avoir nausées, diahrrées avant de passer un examen par exemple. Le stress génère ce genre de manifestations. ceci est un exemple assez léger.
L'inconscient envoie des messages et il utilise le corps pour cela, hélas nous ne comprenons pas forcément le pourquoi du comment.
Après je ne suis pas sure de vouloir aller plus loin car le sujet est délicat, aussi je dirais seulement que pour moi, un grand nombre de nos maux sont le reflet de nos souffrances psychiques.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Gabalus
Messages : 344
Enregistré le : sam. 3 déc. 2011 23:37
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : autour de nulle part, à l'ombre face au soleil
Âge : 45

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Gabalus » mer. 3 avr. 2013 19:32

sandrinef a écrit :L'inconscient envoie des messages et il utilise le corps pour cela, hélas nous ne comprenons pas forcément le pourquoi du comment.
Pour avoir, en vain, passé une série d'examens et au final m'apercevoir que cela venait de problèmes refoulés, je dirais que c'est loin de se limiter aux problèmes gastriques...

Avatar du membre
sanders
Messages : 2519
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par sanders » mer. 3 avr. 2013 19:45

" Éliminer " d'abord les pistes physiologiques me parait très important voire indispensable. Car à l'inverse j'ai vu derrière le comptoir officinal des personnes en traitement au long cours pour des maux diagnostiqués d'origine psychique et qui ont été grandement soulagées par un traitement pour des causes physiques ( dépression versus problèmes thyroïdiens par exemple).
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » mer. 3 avr. 2013 20:27

Effectivement Sanders, je n'avais pas vu le problème dans l'autre sens... !
@Gabalus, j'imagine que ça ne s'arrête pas à l'estomac... Tu as eu quoi (si ce n'est pas indiscret bien sûr) ?

Je trouve ça incroyable qu'on puisse être malade "comme un chien" uniquement parce que l'on n'arrive pas à exprimer nos blessures ! Dans mon cas, j'ai quand même mis un certain temps (le temps de faire tous les examens en fait) avant de commencer à écouter ma tête et non mon corps...Si j'avais su, ça aurait coûté moins cher à la sécu... :wink:

@Sandrinef : je crois que la pharmacienne Danièle Festy (spécialisée dans les huiles essentielles) a écrit un livre sur les mots d'estomac "tout vient du ventre". Je ne l'ai pas encore lu, mais je pense que ça rejoint ce que tu dis.

Et merci Cleo pour tes précisions !
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Avatar du membre
antihero
Messages : 39
Enregistré le : jeu. 25 août 2011 18:00
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Un Oxycontinent rempli de vignobles.
Âge : 37
Contact :

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par antihero » jeu. 4 avr. 2013 09:21

Sans parler vulgairement d'ulcération, je voudrais insister sur le fait que l'inconscient s'exprime souvent dans notre manière de prendre soin de notre corps et donc à travers notre alimentation, notre mode de vie (trop sédentaire peut-être) qui offre des terrains favorables à l'apparition d'ulcères, de calculs, de polypes et de bien d'autres pathologies physiologiques.

Si on mêle bouffe grasse et stress, l'infarctus n'est pas loin...

Gardons dans un coin de notre tête que tout est lié et qu'être ulcéré n'est pas une vaine expression...
Cherchons ensemble prosexigenie et saillance...nous définirons ainsi l'eikoteron...

Avatar du membre
Le Ludoptère
Messages : 240
Enregistré le : mar. 18 déc. 2012 12:02
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Naoned

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Le Ludoptère » jeu. 4 avr. 2013 13:34

Sur le sujet, il y a le bouquin de Michel Odoul qui est médecin occidental ayant tripé sur la médecine taoïste et qui a pondu un bouquin "Dis moi où tu as mal, je te dirais pourquoi" ou un nom dans le genre. N'y connaissant à priori rien en médecine, je n'ai aucun jugement spécifique sur le sujet, mais si tu es intéressé par ces questions il y a sûrement des éléments à à aller y piocher. Après, de l'impression que j'en ai, il y a un peu un côté fourre tout avec des trucs à prendre, d'autres surs lesquels je reste sceptique.

Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » jeu. 4 avr. 2013 18:02

Merci Le Ludoptère ! Je vais essayer de trouver ce livre, ça m'a l'air effectivement très intéressant !
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1941
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par sandrinef » ven. 5 avr. 2013 19:36

Gabalus a écrit :
sandrinef a écrit :L'inconscient envoie des messages et il utilise le corps pour cela, hélas nous ne comprenons pas forcément le pourquoi du comment.
Pour avoir, en vain, passé une série d'examens et au final m'apercevoir que cela venait de problèmes refoulés, je dirais que c'est loin de se limiter aux problèmes gastriques...
Je suis bien d'accord avec toi, c'est pourquoi j'ai écrit qu'il s'agissait d'un exemple...La suite de mon message concerne dautres problèmes de santé, d'autres systèmes du corps humain...Mais parfois cela peut paraitre difficile à entendre pour certaines personnes...

Sinon je suis bien d'accord avec le fait qu'il faut être vigilant car effectivement tout n'est pas à mettre sur le compte de la somatisation...
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Kayeza » ven. 5 avr. 2013 21:29

Le Ludoptère a écrit :Sur le sujet, il y a le bouquin de Michel Odoul qui est médecin occidental ayant tripé sur la médecine taoïste et qui a pondu un bouquin "Dis moi où tu as mal, je te dirais pourquoi" ou un nom dans le genre.
C'est même tout à fait ça... Il passe en revue à peu près toutes les pathologies, du moins les plus courantes, du coup il passe parfois un peu vite sur certaines choses. Mais l'approche, à mon avis, est intéressante et elle a tout à fait sa place dans une recherche thérapeutique complète.
sandrinef a écrit :Sinon je suis bien d'accord avec le fait qu'il faut être vigilant car effectivement tout n'est pas à mettre sur le compte de la somatisation...
Je pense que l'intérêt majeur de ce genre d'approche, c'est l'ouverture : ne pas partir sur un postulat que le problème n'est QUE physique, ni de celui qu'il n'est QUE somatique donc psychologique. Essayer de faire la synthèse des deux et considérer peut-être que plusieurs facteurs sont en jeu, certains physiques, d'autres somatiques, d'autres enfin... mystérieux...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » mar. 9 avr. 2013 12:27

Kayeza a écrit :Je pense que l'intérêt majeur de ce genre d'approche, c'est l'ouverture : ne pas partir sur un postulat que le problème n'est QUE physique, ni de celui qu'il n'est QUE somatique donc psychologique. Essayer de faire la synthèse des deux et considérer peut-être que plusieurs facteurs sont en jeu, certains physiques, d'autres somatiques, d'autres enfin... mystérieux...
Entièrement d'accord avec toi Kayeza ! Le côté physique n'est absolument pas à négliger, mais je trouve que le côté psychologique n'est que rarement pris en compte dans le milieu médical (mais loin de moi l'envie de stigmatiser le milieu médical, j'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours !). On fait souvent seul la démarche de se dire "finalement, je n'ai rien physiquement, je somatise, il faut que je comprenne ce qui me rend malade".
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Kayeza » mar. 9 avr. 2013 14:22

Ça vient petit à petit, la prise en compte de la psyché dans la maladie. La France est, à bien des égards, très en retard là-dessus. Mais ne désespérons pas, ça finira bien par arriver ici aussi...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12697
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Mlle Rose » mar. 9 avr. 2013 20:27

Quelqu'un n'aurait pas envie de nous poser un petit cadre théorique pour ce topic sur ce que sont les maladies psychosomatiques, comment elles sont traitées ou maltraitées, quelles sont les disciplines qui s'y intéressent, etc ?
Ce serait un bon moyen de poser le débat ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
shinoune
Messages : 1012
Enregistré le : mer. 17 oct. 2012 17:14
Présentation : Par ici, par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Au bout du lac
Âge : 65

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par shinoune » mer. 10 avr. 2013 00:47

Je veux bien m'y coller. Je connais assez bien le sujet, en tant que personne concernée et sur le plan médical (enfin, je suis pas médecin...) et psychologique.
Mais il va me falloir quelques jours pour le faire, j'ai déjà des tas de trucs sur le grill.

Et vous complèterez si je ne suis pas (et je ne serai pas) exhaustive.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
René Char

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12697
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Mlle Rose » mer. 10 avr. 2013 08:00

Merci :) C'est pas urgent à la seconde, mais un cadre théorique c'est toujours mieux, ça évite de partir dans tous les sens.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » mer. 10 avr. 2013 08:32

Merci à vous 2 pour l'idée et votre implication ! Je vais essayer de faire quelques recherches également.

Bonne journée !
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Nath
Messages : 24
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 00:51
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Nath » mar. 23 avr. 2013 11:28

Je pense que ce genre de manifestations physiques sont courantes ; personnellement, j'ai déjà eu de grosses douleurs au ventre aussi, sans jamais réussir à savoir pourquoi, et en cherchant un peu je me suis aperçue que c'était toujours dans les mêmes situations, c'est à dire quand je me dispute avec quelqu'un et que je suis énervée...

Mais j'aimerais bien savoir, comment avez-vous fini par savoir que c'était à cause de blessures refoulées que vous étiez malades ?
"La réalité c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire." L'Empire des Anges, Bernard Werber

Avatar du membre
galou
Gateau d'Artifice
Messages : 2142
Enregistré le : ven. 29 mars 2013 18:47
Présentation : courage, elle est courte :-p
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par galou » mar. 23 avr. 2013 13:11

Nath, pour ma part, ça a été assez long...

J'ai d'abord passé tous les examens possibles, jusqu'à la fibroscopie gastrique... Et les médecins n'ont rien trouvé, tout comme les médicaments ne faisaient rien... Donc j'ai commencé à analyser les évènements qui s'étaient déroulés juste avant le début des symptômes et c'est comme ça que j'ai trouvé : mon mari et moi avions décidé d'agrandir la famille, et c'est ce nouveau choix de vie qui a fait que mes blessures passées (en relation avec ladite famille) sont remontées. Et c'est aussi comme ça que j'ai découvert mon mode de fonctionnement : j'enfouis la douleur, ce qui se traduit sur mon estomac, jusqu'à ce qu'une situation, un évènement, me permette de pleurer...Et après je peux manger ;)

Mon estomac est encore un peu fragile, mais l'accompagnement avec ma psy m'aide énormément et ça va mieux !
Par contre, je me suis vraiment sentie "abandonnée" par les médecins... J'ai eu le sentiment que, puisque ce n'était pas physique, j'allais forcément bien. Toute la démarche d'analyse des évènements, puis de recherche d'une psychologue, je l'ai fait seule... Après, je me dit aussi qu'ils ne pouvaient pas y faire grand chose et qu'ils avaient d'autres personnes à soigner, de "vrais" patients ;) J'aurais juste souhaité que mon médecin traitant évoque cette hypothèse et qu'il m'indique un psychologue adapté. Mon mal-être était grandissant (je commençais à ne plus dormir, à pleurer pour un rien, sans savoir d'où ça venait) et malheureusement je ne pense pas qu'il l'ait vu...

En fait, ce que je retiens de cette "aventure", c'est qu'un accompagnement psychologique peut aider pour trouver ce qui ne va pas. Evidemment, je ne dis pas qu'il faut forcément voir le côté psychologique dans toute maladie. Les premiers examens sont essentiels pour écarter les diverses hypothèses. Mais avoir comme réponse "vous êtes un cas intéressant pour la médecine" par son médecin traitant, c'est un peu léger je trouve :think:

Je n'ai pas encore fait de recherches approfondies, mais deux petits liens que j'ai trouvé intéressants pour un début de connaissances sur le sujet :

http://psychiatriinfirmiere.free.fr/inf ... atique.htm (je me reconnais bien dans les tendances de personnes faisant des ulcères^^)

http://www.aucoeurdusens.fr/pdf-site/So ... 0corps.pdf
Et, pour ceux qui se demandent, une biographie succincte de Eric Tognoni (auteur du lien précédent) : http://www.aucoeurdusens.fr/biographie.html. C'est un psychanaliste qui s'est spécialisé dans la gestion du stress. Mais je n'ai pas encore lu d'avis sur lui, donc je ne sais pas s'il est bien, fiable, etc.
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"

Nath
Messages : 24
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 00:51
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Nath » mer. 24 avr. 2013 13:06

Je comprends que ça doit être assez pénible de se sentir lâché par le médecin... Le mien c'était tout le contraire, à une époque où je n'étais pas du tout stressée (ou du moins je n'en avais vraiment pas l'impression), j'ai eu des grosses crises de douleur au ventre et tout ce qu'il a su me dire c'est que j'étais stressée pour le bac... Il m'a à peine examinée et m'a lâchée avec ce diagnostic, et quand je suis revenue la semaine suivante pour la même chose j'ai eu droit à la même réponse... J'avais trouvé ça un peu léger aussi...

Mais personnellement il m'arrive régulièrement d'avoir des douleurs liées au stress, surtout au ventre, et je connais pas mal de monde à qui ça arrive. Et les crises d'angoisse j'en parle même pas ^^

L'inconscient a une énorme part dans nos symptômes et nos états physiques, à un point dont peu de gens ont l'air de se rendre compte... On peut se rendre malade rien qu'en étant persuadé de l'être. J'ai aussi entendu parler d'un homme qui était mort de froid dans un camion réfrigéré... Qui n'était pas en marche... Persuadé qu'il allait mourir de froid, il en est mort. C'est comme la méthode Couet, qui est aussi un bon exemple de l'impact de l'inconscient sur le corps. Donc je pense que n'importe quel symptôme physique peut être issu d'un problème inconscient (comme les femmes tellement angoissées d'avoir un enfant qu'elles ne parviennent pas à tomber enceinte par exemple, c'est très courant et je pense que c'est bien, parfois, à cause de leur angoisse).
"La réalité c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire." L'Empire des Anges, Bernard Werber

Avatar du membre
amalia
Messages : 884
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par amalia » mer. 24 avr. 2013 13:21

J Assist Reprod Genet. 2003 Dec;20(12):485-94.
Psychogenic infertility--myths and facts.
Wischmann TH.
Source
Department of Medical Psychology, Heidelberg University Medical School, Bergheimer Strasse 20, D-69115 Heidelberg, Germany. tewes.wischmann@med.uni-heidelberg.de
Abstract
PURPOSE:
The hypothesis of this review is that the role of psychological factors as the sole cause of infertility is generally overrated.
METHODS:
A review is given of studies concerning the influence of psychological factors on the development of infertility.
RESULT:
A prevalence of psychogenic infertility of 10-15 per cent must be discussed critically. A value of approximately 5 per cent is more realistic. Equating unexplained infertility with psychogenic infertility is not justified. A definition of psychogenic infertility according to the German guidelines Psychosomatics in Reproductive Medicine is presented. Spontaneous pregnancies following adoption or the decision to remain childless are the absolute exception. The association of stress and infertility in humans is still unclear. For many women the effect of infertility and notably of medical therapy is a considerable emotional stress. This may make psychosocial counseling necessary in certain cases.
CONCLUSIONS:
An exclusive psychological/psychodynamical point of view on the complexity of infertility is as inadequate as a strictly somatic point of view. Infertility should always be treated as a psychosomatic entirety.


Miscellaneous Article

Psychogenic infertility: Some findings
1991, Vol. 12, No. 2 , Pages 163-168
PDF (318 KB)
PDF Plus (194 KB)
Reprints
Permissions
R. J. Edelmann1†, K. J. Connolly2, I. D. Cooke3 and J. Robson2
1Department of Psychology, University of Surrey, Guildford, UK
2Department of Psychology, University of Sheffield, Sheffield, UK
3Department of Obstetrics and Gynaecology, University of Sheffield, Sheffield, UK
†Correspondence: R. J. Edelmann, Department of Psychology, University of Surrey, Guildford, Surrey, GU2 5XH, UK


To explore the hypothesis that some cases of infertility are psychogenic, patients presenting with primary infertility were investigated psychologically at the time of their initial visit to an infertility clinic. Measures of personality and psychopathology were administered to the infertile group and to three comparison groups of proven fertility, two of which were preparing to undergo minor surgical procedures associated with sterilization. The infertile group was subsequently divided into five subgroups on the basis of investigations made over the ensuing year (female cause, male cause, female and male cause diagnosed, conceived, unexplained). The results give little indication of differences between any of the groups on the measures applied, nor do they suggest significant deviations from the normal range of scores on the various tests. The possible exception is an elevated state anxiety level in the case of the women presenting with primary infertility. The absence of any differences between the subgroups from the infertile sample on the measure suggests that anxiety is a consequence rather than a cause of infertility.



Read More: http://informahealthcare.com/doi/abs/10 ... 9109077998

en bref, peu d'éléments probants en faveur de causes psychologiques à l'infertilité (mais des conséquences psychologiques fréquentes) ; de même, peu d'effets certains des prises en charge psychologiques de l'anxiété, du stress ou de la dépression sur la fertilité ; ces prises en charge visent à restaurer la qualité de vie des couples mais pas à augmenter les chances de succès ;

en accompagnant les couples, on s'aperçoit cependant que l'infertilité diminue bien souvent la quantité/qualité des relations sexuelles...c'est balo pour faire un enfant...

quand aux couples qui conçoivent après adoption...à peu près mêmes causes probables : la reprise de la sexualité...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Keegane
Messages : 351
Enregistré le : lun. 22 avr. 2013 20:06
Présentation : deux mots
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : au milieu des vignes beaujolaises
Âge : 28

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Keegane » ven. 26 avr. 2013 11:15

Je pense sincèrement que notre inconscient nous parle à travers notre corps et qu'il n'y a pas qu'une seule partie du corps qui peut en faire les frais. J'ai expérimenté la double tendinite et la contracture musculaire au bras droit. Pour une droitière, ce fut bien ma veine. Malgré les soins, ma main ne s'est "guérie" qu'une fois que j'ai compris le problème qu'elle m'indiquait.
Je crois que le nombre d'ouvrages sur le sujet est assez important mais je n'en ai pas en tête à proposer. C'est de la somatisation pour moi, et les médecins généralistes s'en servent pour passer à un autre patient, et ne prennent pas en compte ce facteur.
Le domaine de la kinésiologie met en relation les émotions et l'état du corps en général. Pratique obsucre, à prendre avec des pincettes ou réelle façon de lire un patient, chacun y voit ce qu'il veut mais ça se rapproche un peu des flux d'énergie décrits dans la médécine asiatique.
La plus grande erreur de l'Homme, c'est de penser qu'un jour il n'aura plus besoin d'apprendre. - XXI-Dyë

http://xxi-dye.deviantart.com/gallery/

Cours Sciences Cognitives

Avatar du membre
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Enregistré le : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Miss dans la lune » mar. 28 mai 2013 21:48

Juste pour répondre sur les maux d'estomac:
Le stress provoque la sécrétion d’adrénaline et de cortisol (hormone surrénalienne), pour permettre à l'organisme de mobiliser son énergie face un danger (fuite ou attaque), (il permet notamment l'augmentation de la glycémie, énergie directement utilisable par les cellules), et il stimule la sécrétion de H+ (acide) au niveau des cellules gastriques.

Donc stress = acidité gastrique trop importante, d'ou le risque de gastrite, d'ulcère... (et l'utilisation systématique de médicament inhibiteur de la pompe à H+ (inexium, mopral...) chez les patients hospitalisés.)
J'ai pas mal entendu parlé de la "théorie du stress" (dans le sens cortico-stress) dans les troubles psychosomatiques, mais ce n'est pas vraiment mon domaine alors je ne m'avancerai pas plus pour l'instant.

Juste une précision:
Les pathologies dites psychosomatiques se différencient de l'hystérie (où conversion hystérique), parce que dans le premier cas il existe bel et bien des lésions anatomocliniques, biologiques objectivables (= somatique =organique) (asthme, eczema, psoriasis...), alors que dans l’hystérie il n'existe aucune lésion ( à ne pas confondre cependant avec les simulateurs).
Le point commun est qu'ils sont déterminés (en partie pour les pathologies psychosomatiques, on ne peut pas dire "uniquement", car le terrain génétique, allergique(...) a son importance) par un facteur psychologique. (note que pour l'hysterie je ne sais pas si l'on peut dire "uniquement"...)

Avatar du membre
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Enregistré le : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par Miss dans la lune » mar. 28 mai 2013 22:02

Keegane a écrit : C'est de la somatisation pour moi, et les médecins généralistes s'en servent pour passer à un autre patient, et ne prennent pas en compte ce facteur.
.
C'est vrai que la somatisation, et la psychologie c'est pas forcément le "truc" des généralistes, ça serait peut-être plus celui des psy/chiatre/chologue (faire de la psy en 20 minutes de consult c'est pas facile en pratique...). De là à dire qu'ils s'en servent pour passer à un autre patient... tu généralises les généralistes!

Avatar du membre
SolarLight
Messages : 51
Enregistré le : mer. 19 juin 2013 11:20
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Sur Terre, à la recherche d'un monde meilleur
Âge : 31
Contact :

Re: les manifestations physiques de l'inconscient...

Message par SolarLight » jeu. 27 juin 2013 11:10

Bonjour,

Je suis concerné aussi par ces problèmes de somatisation, j'ai eu des problèmes d'estomac, et aussi de dos, cependant les médecins m'ont fait passer des examens à profusion, qui sont remonté jusqu'à la neurologie.

En fait, à force de chercher par moi même, je me suis de plus en plus rapprocher d'une possibilité de problèmes psychologiques, et de là, un suivi psychologique a commencé, j'ai une tendance hypomane accompagné d'une symptomatologie somatique polymorphe.

Malgré ça, je ne pensais pas que ça venait du psychologique au point de tout détraquer et pourtant depuis quelques jours, je m'en rend compte, j'ai une anxiété généralisée que je refusais de voir, ma psychologue l'avait vu pourtant. Je me rend malade pour éviter la "confrontation" avec les gens, car je ne supporte plus les discussions classiques.

donc je pense que oui parfois on peut se développer tout un tas de trouble rien qu'à cause d'une cause psychologique. Cependant, toujours vérifier le physique car j'avais bien un problème de structure au niveau du dos qui m'a valu plus d'un an d'ostéopathie.

Ce message fait un peu personnel mais reflète bien la possibilité de l'inconscient à nous provoquer des problèmes physiques à l'image de Galou par exemple.
Trouver les 2 derniers nombres de cette série: 1 2 1 3 2 5 3 7 5 11 8 13 13 ... ... .

Répondre