La méthode Feldenkrais

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
Papillon
Messages : 16
Enregistré le : mar. 11 déc. 2012 17:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 46

La méthode Feldenkrais

Message par Papillon » dim. 23 déc. 2012 16:23

Comme je n'ai rien trouvé de relatif à cette méthode sur le forum, je vous propose ici quelques liens afin que vous puissiez la découvrir.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de construire ce post principalement par le biais d'infos puisées sur internet, mais elles seront plus claires que si je m'y attelais moi-même.
Rien, à propos de nos schémas de comportement, n’est permanent,
si ce n’est notre conviction qu’ils le sont.
M. Feldenkrais
Qui est Moshe Feldenkrais:
Né en 1904 en Russie, il obtint son doctorat en physique à Paris avant de devenir l’assistant de Joliot-Curie puis de P. Langevin.

Pionnier du judo en France et en Grande-Bretagne, Moshe Feldenkrais réalise la convergence entre la culture traditionnelle orientale et les dernières découvertes de la science moderne.

A la suite d’un traumatisme grave au genou et grâce à ses connaissances scientifiques très étendues, il a élaboré sa méthode: à partir du mouvement et de son application dans l’image de soi, il fait appel aux quatre parties intégrantes de l’action (le mouvement, la sensation, le sentiment, la pensée) dans une unité de fonctionnement.

Décédé en 1984, il a consacré les trente dernières années de sa vie à enseigner sa méthode en Israël, aux Etats-Unis et en Europe.
Voici le lien Wiki: http://fr.wikipedia.org/wiki/Moshe_Feldenkrais
* "liens externes" en bas de page pour approfondir

La méthode Feldenkrais:
Si vous savez ce que vous faites,
vous pouvez faire ce que vous voulez
M. Feldenkrais
Elle s’appuie sur le mouvement, car il est le meilleur révélateur de notre façon d’être et d’agir. Par son approche globale du corps en mouvement, elle permet une clarification de ses rapports d’orientation dans le temps et dans l’espace et une reprise du développement général de l’individu.

Ce n’est pas une gymnastique, parce qu’il ne s’agit pas de répéter mécaniquement un mouvement ni de le réussir, ni d’imiter un modèle.

L’objectif est d’explorer les chemins par lesquels le mouvement circule à travers les différentes parties du corps et de clarifier leurs orientations dans l’espace au cours du mouvement exécuté.

La méthode se pratique de deux façons :

La Prise de Conscience par le Mouvement, exploration de mouvements faciles mais inhabituels exécutés sans efforts, avec l’esprit curieux et l’envie de jouer, de se faire plaisir, permettant de retrouver souplesse et joie de vivre, des capacités inattendues et réconfortantes.

L’intégration fonctionnelle, séances individuelles où l’enseignant, par ses mains, guide l’élève à travers de nouvelles façons de bouger et d’utiliser son corps par rapport à l’environnement et par rapport à l’intention.
Ici, le site dont j'ai issu ce résumé.
Feldenkrais France , où l'on trouve notamment un annuaire de praticiens.
Un autre site: http://www.didee.fr/pg_moshe_methode.php

Mon intention n'est pas de faire bêtement de la pub pour une technique de plus, mais j'ai longtemps cherché une pratique qui permette d'avancer sur le terrain de la connaissance de soi, privilégiant le corps dans son ensemble et pas seulement la tête. Feldenkrais a développé un outil d'apprentissage qui semble ne négliger aucun aspect de l'être dans son intégrité. Sa méthode apparait basée sur des études scientifiques sérieuses, au croisement de la kinesthésie et de la neurologie.

Certains d'entre vous connaissent peut-être déjà, auquel cas, ce serait un plaisir de recueillir quelques témoignages de vos expériences.
Personnellement, si je ne pratique pas depuis assez longtemps pour attester déjà de changements en profondeur, je perçois dans cet accompagnement, un potentiel de découvertes juste énorme.
Mes prisons sont des modèles de sublimes inquiétudes
A. Bashung

Répondre