Nous sommes le Jeu 23 Oct 2014 22:14


Nettoyage émotionnel

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...

Modérateur: W4x

Nettoyage émotionnel

Messagepar Chouchou Rebelle » Lun 6 Aoû 2012 22:33

J'avais lu un post où quelqu'un parlait de nettoyage émotionnel (c'était un gars qui parlait de ça dans une conférence sur youtube...) Bon, j'ai pas retrouvé ce message..

Par contre ce sujet m'intéresse au plus haut point, j'ai découvert il y a un an en allant voir un ostéo que mon ventre était quelque peu tendu.. Je m'en étais pas rendu compte à vrai dire. Et c'est là que j'ai appris que les émotions (qu'on ressent souvent au niveau du ventre "avoir la peur au ventre", ""avoir l'estomac noué"..) Peuvent parfois rester "coincées" là, mal digérées.

Donc j'ai commencé à creuser cette voie, et je me suis rendu compte qu'effectivement je trimballe pas mal de "vieux dossiers", voire très vieux dossiers, vieilles peurs, vielles colères, vieilles peines, en moi, que ça me pèse, et surtout ça me perturbe dans mon quotidien, dans mes choix. Quand je pense à certaines personnes par exemple, je ressent un malaise, parfois grand, parfois de la colère (genre "zone dangeureuse, personne à éviter à tout prix") mais je sais rarement pourquoi, qu'est-ce qu'il s'est passé..

Et ces émotions mal digérées se transforment bien souvent en rumination mentale, je met une petite citation choppée dans un autre post:

La rumination mentale est une autre forme d’émotion rémanente, elle consiste
en retour souvent intrusif de pensées, images mentales ou souvenirs liés à un
événement émotionnel passé.

psychologie-sante/ces-emotions-qui-nous-font-peur-t2343.html


Donc je suis à la recherche de techniques de nettoyage émotionnel, à ce jour j'en ai trouvé deux qui me paraissent intéressantes et complémentaires:

Le massage du ventre:

Le Chi Nei Tsang:
C'est une technique de massage du ventre qui est sensée aider à la digestion émotionnelle. Je pense que c'est un peu un travail de fond, qui fonctionne sur le long terme.
Plus d'infos:
http://chineitsang.marin.free.fr/LeCNT.htm
J'ai fais une séance l'autre jour, à la sortie j'avais le ventre bien détendu, c'est déjà ça, je respirais beaucoup mieux, ça avait bien défait quelques noeuds.
J'aimerai apprendre des techniques d'auto-massage parce que une séance de temps en temps c'est pas forcément suffisant.. et ça coute des sous... Ca me parait vraiment bien d'avoir une approche physique de la question des émotions en zappant un peu le cerveau, qui peut se complémenter avec une approche verbale:

La co-écoute:

J'ai découvert très récemment, c'est pas du tout connu à priori. C'est une technique pour vider son sac émotionnel. Ca se pratique à deux, chacun a un temps de parole, décidé ensemble (par exemple 45 min), pendant que l'un parle l'autre écoute attentivement, sans donner de conseils gratuits, juste en accompagnant la personne, en l'aidant parfois à creuser un peu plus un sujet qui parait chargé d'émotions en posant quelques petites questions.. Souvent, quand ça marche bien ça débouche sur des cris, des pleurs, des envie de frapper, des tremblements...
Les personnes engagées dans ce processus s'engagent à ne pas avoir de relations en dehors des sessions, ce sont des personnes totalement neutres et extérieure à notre vie.
En partant parfois d'un événement un peu douloureux vécu dans la journée on arrive à revenir à d'anciens souvenirs mal digérés... Je me suis retrouvé comme ça à pleurer un chagrin d'amour vieux de 10 ans!! Qui était toujours là. C'était incroyable et super fort...

Plus d'infos:
Un article un peu long sur le site de l'association historique qui a lancé ce réseau:
http://www.rc.org/publications/translat ... howto.html

Sinon sur wikipedia, en anglais (ça vient des Etats Unis):
http://en.wikipedia.org/wiki/Co-counselling

Voilà, c'est super interressant et enrichissant parce que c'est sur une base de réciprocité, donc ça permet aussi de travailler la qualité de son écoute! Le seul problème c'est que c'est un réseau complètement informel et finalement pas très développé, donc c'est très difficile de trouver des gens qui en font, l'idée si il n'y a pas de gens qui font ça là où on est c'est de créer son propre groupe.


Qu'en pensez-vous, est ce que vous avez d'autres idées, d'autres pistes?

Est-ce que vous pensez qu'un travail de nettoyage émotionnel doit s'accompagner d'un travail pour mieux vivres ses émotions quand elles arrivent.. sans attendre qu'elles vieillissent?
Avatar de l’utilisateur
Chouchou Rebelle
 
Messages: 17
Âge: 31
Inscription: Dim 29 Jan 2012 12:09
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Ethylene » Ven 17 Aoû 2012 16:52

Hello Chouchou Rebelle :)

J'ai lu ton message, et comme ça ressemble à ce que j'ai posté il y a dix minutes dans le sujet des allergies alimentaires, j'en rajoute une couche ici ^^

Comme je disais, je suis tout à fait d'accord avec l'idée de mal digérer les émotions, ce qui fait qu'on digère mal tout court (et t'as bien résumé donc je complèterai pas plus).

Moi qui baigne dans le magnétisme etc, peut-être que ca peut ressembler au massage que tu préconises, l'idée serait de travailler sur les énergies (par magnétisme, lithothérapie, acupuncture ou autre médecine que je considère comme naturelle), afin de re-dynamiser (au passage, c'est souvent le foie qui lutte ou pose problème et qu'il faut soigner) ou nettoyer effectivement.

Et également, comme tu le dis à la fin de ton message, ca va de paire avec un travail intérieur, un travail mental. Car ca ne sert à rien de se décrasser si c'est pour réutiliser les même énergies et les même pensées négatives après, ce serait comme se rouler dans la boue en sortant du pressing !! :o
Ethylene
 

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Dim 19 Aoû 2012 13:46

A vrai dire je ne comprends pas très bien ce que vous voulez nettoyer exactement.
Le fait de ressentir des émotions est ce qui nous distingue du banal caillou ou de l'humain mort, je préfère largement donc continuer de ressentir toutes ces choses. Accepter, analyser et intégrer est bien plus simple que "nettoyer" non ?

Il faut bien comprendre que les émotions ont eu et ont toujours un rôle dans l'évolution de l'espèce et dans sa survie à long terme. Elle sont l'apanage de notre cerveau primitif (cf système limbique). Elles sont là depuis toujours et travaillent de concert avec le raisonnement pour permettre à l'Homme d'aller dans une direction qui n'altérera pas significativement sa (sur)vie.
Exemple : la peur. Elle est souvent considérée comme une émotion négative. MAIS elle est aussi là pour nous signaler un danger et nous demander de nous méfier, par exemple face à une arme. Elle nous dit de fuir, de nous éloigner, elle met en route la cervelle à la recherche de stratégies d'évitement ou de solutions où la confrontation pourrait se faire sans risque majeur. Si on la "nettoie" on devient quoi ? Une sorte d'Homo Crétinus Témérarius qui ne passera pas la trentaine ?

Par ailleurs, concernant le lien gestion des émotions/digestion tout court, la médecine normale peut expliquer et soigner ça très bien, pas besoin d'aller chercher des explications farfelues ou de parler de maladie psychosomatique ou encore de travailler sur "les énergies" (C'est quoi d'ailleurs "les énergies" ? A-t-on des études qui puissent expliciter clairement comment tout ceci fonctionne ou qu'un tel travail aurait un impact bénéfique au delà de l'effet placebo ?). C'est juste chimique, et physiologique.

Prenons l'exemple du "stress" dont on parle de plus en plus comme étiologie principale des maladies psychosomatiques. Il n'y a rien de bien mystérieux là-dedans pourtant. Diverses hormones, notamment l'adrénaline et le cortisol, présentes en trop grosse quantité et pendant une période trop longue altèrent les fonctions considérées comme non-vitales par notre organisme (dont les fonctions digestives), qui se prépare surtout à affronter une épreuve plus ou moins vitale, elle.
La libération de ces substances chimiques est une défense de notre organisme ; à court terme il y a sans doute de petits désagréments (syndrome du pet coincé ^^), mais aller dézinguer sciemment un mécanisme utile là tout de suite est un peu con non (notre corps ne fait rien vainement...) ?
Outre l'effet direct sur la physiologie des organes de ces hormones (à long terme : ralentissement ou accélération de la machinerie), on se crispe, on n'a pas faim ("estomac noué") ou alors on se remplit de tas de trucs plus ou moins infects pour faire taire ces émotions-là... on altère ainsi significativement le fonctionnement de son corps.... Pas la peine d'aller voir un charlatan-guérisseur-pour crédules pour se soigner... il suffit d'analyser son stress et de se demander d'où il vient (utiliser sa raison puisqu'il paraît qu'on en a une), de comprendre pourquoi "nous" ne voulons pas aller dans cette direction, ce que notre tête cherche à nous dire, ce que nous allons en faire, et en attendant que ça passe se forcer à manger normalement et soigner les symptômes (et non pas éliminer l'étiologie puisqu'elle a un sens)...
Notez que je ne milite pas pour l'allopathie, il y a des tas d'autres moyens (sauf quand il n'y en a pas ^^).

Toutes les émotions ont leur utilité, faut juste les saisir au vol et s'en servir. On ne peut éradiquer les émotions négatives sans se couper totalement de sa condition d'humain.

Perso je ne cherche pas à les éliminer, c'est même tout le contraire. Pas envie de devenir un caillou. Je vis AVEC elles et non CONTRE elles, et elles sont toujours là comme moteur, soutenant l'action de la raison pure...

La pathologie se trouve là où cela se transforme en envahissement, mais dans ce cas ce ne sont pas les émotions elles-mêmes qui sont en cause, c'est le sujet et son incapacité à se reconnecter avec elles et à en saisir le sens.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Absence » Dim 19 Aoû 2012 17:28

Psychosomatique, c'est bien le terme qui relie les troubles psychiques aux troubles physiques. Il existe des personnes aveugles qui ont recouvré la vue, des paralysés qui ont récupéré l'usage de leurs membres.

Ça me fait penser à un reportage sur une femme anorexique. Elle se sent tout le temps mal, vraiment mal. Un jour elle va faire une séance de réflexologie plantaire et là miracle, elle se sent mieux pendant la séance et un peu après aussi. Seulement voilà, ça fait 3 ans qu'elle fait de la réflexologie plantaire, mais le reste du temps elle se sent toujours mal.

Je pense que c'est du même acabit.
Quand à l'esprit nous gardons,
L'oscar de la meilleure interprétation,
La réalité nous échappe.
Avatar de l’utilisateur
Absence
 
Messages: 36
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 06:28
Localisation: Nantes
Présentation: prez
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Dim 19 Aoû 2012 18:12

Sauf que les émotions ne sont pas des troubles psychiques, mais des manifestations naturelles de notre humanité très cher ^^
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Absence » Dim 19 Aoû 2012 19:29

Merci, cependant, le psychisme, revêt autant le caractère cognitif que celui de l'affectif. De plus l'émotion est toujours déclenchée par une pensée. :oops:
Quand à l'esprit nous gardons,
L'oscar de la meilleure interprétation,
La réalité nous échappe.
Avatar de l’utilisateur
Absence
 
Messages: 36
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 06:28
Localisation: Nantes
Présentation: prez
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Dim 19 Aoû 2012 20:09

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire ni le lien avec ce qui précède, si tu pouvais éclairer ma lanterne...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Zyghna » Dim 19 Aoû 2012 20:52

Faites du yoga! Parce qu'en prenant conscience de son corps, on évite pas mal de maux.
Comme dit Melle Rose, le corps nous parle, à nous de l'écouter. Parce que quand cela retombe sur le corps, c'est qu'on a déjà pas mal refoulé.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
Barracuda
 
Messages: 5645
Âge: 36
Inscription: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Absence » Lun 20 Aoû 2012 07:48

Zyghna a écrit:Faites du yoga! Parce qu'en prenant conscience de son corps, on évite pas mal de maux.
Comme dit Melle Rose, le corps nous parle, à nous de l'écouter. Parce que quand cela retombe sur le corps, c'est qu'on a déjà pas mal refoulé.


Voilà exactement ou je veux en venir. Pourquoi attendre de refouler puis de soigner son corps, quand on peut travailler directement sur ce que l'on refoule?

Mlle Rose a écrit:Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire ni le lien avec ce qui précède, si tu pouvais éclairer ma lanterne...


Les émotions peuvent déclencher des troubles psychiques. (un exemple trouble de stress post-traumatique)
Les troubles psychiques déclenchent des troubles physiques. ( La psychosomatique
Soigner un trouble physique fait beaucoup de bien, mais si on soigne en même temps le trouble psychique, la guérison sera plus rapide et les troubles physique moins important.

Voilà le rapport que j'ai fait entre les émotions et le psychisme.
Quand à l'esprit nous gardons,
L'oscar de la meilleure interprétation,
La réalité nous échappe.
Avatar de l’utilisateur
Absence
 
Messages: 36
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 06:28
Localisation: Nantes
Présentation: prez
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Lun 20 Aoû 2012 10:31

Je crois que nous ne parlons pas de la même chose en fait.

Je fais la distinction entre un psychisme sain et un psychisme altéré.

Dans le cas d'un psychisme sain, les émotions sont normalement accueillies et traitées, y compris les émotions négatives.
Dans le cas d'un psychisme altéré, les troubles psychiques, puisqu'ils ne sont pas explicités et que la libération dans le corps de substances nocives perdure, dégénèrent en troubles physiques. On a donc là une maladie psychosomatique.

Dans les deux cas, ce ne sont pas les émotions qui sont en cause, mais le psychisme qui les reçoit. Il n'y a donc pas lieu de se "nettoyer" de ces émotions, mais de travailler sur le psychisme et, le cas échéant (s'il existe des troubles à ce niveau) de travailler aussi au niveau physique pour réduire les symptômes transférés.

Tu comprends ce que je veux dire ?
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 20 Aoû 2012 11:09

Perso, je n'en pense pas grand chose de ce Nettoyage émotionnel..en fait pour dire vrai je trouve ça un peu bidon.
Pour n'être pas forcément synchro avec mon corps, je ne doute pas une seconde des ponts psyche/soma et d'ailleurs les théories sur les conduites d'addiction en sont pour moi le parfait témoin. Aussi certainement que des techniques de relaxation ou je ne sais quoi permettent d'ajuster un peu, de rééquilibrer lorsque c'est déconnant (pas forcément que pour ça d'ailleurs).

Par contre, si je puis me permettre, je ne vois absolument pas en quoi la technique de la co-écoute est revolutionnaire, formidable ou mérite du moins d'être notifiée. Moi j'appelle ça juste parler et écouter. Point.

C'est tout de même grave d'en arriver à proposer des techniques qui expliquent aux gens comment avoir une attitude normale qui relève du bon sens. C'est évident que la parole est libératrice et que nos relations/interractions sont toute conditionnées par des enjeux affectifs, émotionnels et autre rapport de domination etc..

n'importe quel échange est par essence biaisé donc c'est sur qu'un échange un tantinet affranchi des biais , fera du bien non? déjà parcequ'il sortira du lot de ce qu'on connait habituellement...

Après, je ne suis pas convaincu que neutralité il y'ait dans cette facon de faire du simple fait que la technique prend son
sens dans la réciprocité entre les deux protagonistes..je parle et tu parles après..Je trouve ça contradictoire en fait...Tu écoutes l'autre et est redevable devant lui en devant te donner à lui aussi après..ça ne change pas grand chose d'une interaction classique du quotidien. Tu offres ton écoute tout en contractant une dette (et vice versa).

au final , il y'a une intention et c'est plus neutre, quand bien même tu la boucles durant la prise de parole de l'autre..

Perso dans mon métier, je passe mon temps à tenter d'offrir un espace de disponibilité et d'écoute pour permettre à la parole de se libérer...et bien que je pourrais l'intellectualiser et me laisser aller à la jouissance du verbe, je n'emploie pas de techniques pour ça, j'essaye juste d'être poli et consciencieux professionnellement.

bref, groupes de pairs, d'entraide, écoute etc.. sont des évidences en terme de construction identitaire et de support de valorisation à n’importe quel age de la vie...rien de bien exceptionnel...

quand on veut se vider émotionnellement, posons nous d'abord la question de ce qu'on cherche, par ce biais, à remplir..
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5135
Âge: 34
Inscription: Mer 2 Fév 2011 22:20
Badges: Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Joebar » Lun 20 Aoû 2012 12:43

sinon, se dire que ce n'est pas les émotions en cause mais les liens fait entre ces émotions et les souvenirs agréables ou non.
ce ne serait donc plus un nettoyage émotionnel à faire mais de liens... et quoi de mieux que de se laisser vivre avec plaisir et émotion en laissant filer toutes ces associations?
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2869
Âge: 37
Inscription: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 20 Aoû 2012 12:51

Joebar a écrit:sinon, se dire que ce n'est pas les émotions en cause mais les liens fait entre ces émotions et les souvenirs agréables ou non.


bah ouai, la question du conditionnement..Pour en revenir au cerveau, on en est donc en plein dans "le système de récompense".
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5135
Âge: 34
Inscription: Mer 2 Fév 2011 22:20
Badges: Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Absence » Lun 20 Aoû 2012 19:25

Mlle Rose a écrit:Je crois que nous ne parlons pas de la même chose en fait.

Je fais la distinction entre un psychisme sain et un psychisme altéré.

Dans le cas d'un psychisme sain, les émotions sont normalement accueillies et traitées, y compris les émotions négatives.
Dans le cas d'un psychisme altéré, les troubles psychiques, puisqu'ils ne sont pas explicités et que la libération dans le corps de substances nocives perdure, dégénèrent en troubles physiques. On a donc là une maladie psychosomatique.

Dans les deux cas, ce ne sont pas les émotions qui sont en cause, mais le psychisme qui les reçoit. Il n'y a donc pas lieu de se "nettoyer" de ces émotions, mais de travailler sur le psychisme et, le cas échéant (s'il existe des troubles à ce niveau) de travailler aussi au niveau physique pour réduire les symptômes transférés.

Tu comprends ce que je veux dire ?


Je comprend et je suis d'accord sur le fait que c'est bien sur le psychisme qu'il faut travailler, et éventuellement le physique.

En revanche, je ne fais pas de distinction entre un psychisme sain et un psychisme altéré, je m'explique:

Je considère le psychisme comme un tout, je ne met pas de barrière entre psyché saine et psyché altérée (d'ailleurs on peut naviguer entre les deux non?).
Je pense qu'une personne avec une psyché saine, peut se retrouver avec une psyché altérée suite à un évènement traumatique. Et je pense que ça marche aussi dans le sens contraire.

J'aimerai mieux comprendre ton point de vue, veux-tu aller plus avant dans ta démonstration?
Quand à l'esprit nous gardons,
L'oscar de la meilleure interprétation,
La réalité nous échappe.
Avatar de l’utilisateur
Absence
 
Messages: 36
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 06:28
Localisation: Nantes
Présentation: prez
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Lun 20 Aoû 2012 19:54

Je te parle de structure de base, de mode de construction de la psyché et cela dès la petite enfance. Je fais la distinction entre une altération structurelle liée au mode de développement, à l'établissement des schémas mentaux, des repères, en gros ce qui relève (en très gros) de la psychiatrie, de la maladie mentale, et une psyché saine c'est à dire une psyché qui se serait construite sur des bases normales et solides.

Il peut y avoir des troubles psychologiques liés à des vécus douloureux ou des évènements traumatiques, évidemment, mais il me semble qu'une psyché saine a des capacités de résilience qu'une psyché altérée n'a pas, justement en raison d'une construction qui n'est pas branlante.

Il existe des altérations irréversibles. J'en vois tous les jours. Malgré le travail psychiatrique, malgré le soutien psychologique d'autre part ou malgré les médocs. C'est terrible de se dire ça mais ça existe.
Il existe aussi des gens qui absorberont les traumatismes droits dans leurs bottes.

C'est du moins ce que j'ai intégré durant les longues heures où j'ai usé mes jeans en cours de psychiatrie.

Peut-être l'opinion d'un psychologue (je sais qu'il y a quelques membres ici qui pourraient répondre) serait-elle bienvenue ici, car malgré quelques bases et un peu de pratique ce n'est pas ma spécialité.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Absence » Mar 21 Aoû 2012 15:21

Je ne faisais pas la même distinction entre psyché saine et psyché altérée car pour moi une psyché altérée était simplement d'ordre mental, or il me semble que tu fais plus référence à des maladies mentales qui trouvent leurs sources dans des pathologies physiologiques. D'où l'impossibilité de traiter autrement que chimiquement, ou de ne pouvoir simplement traiter.
Quand à l'esprit nous gardons,
L'oscar de la meilleure interprétation,
La réalité nous échappe.
Avatar de l’utilisateur
Absence
 
Messages: 36
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 06:28
Localisation: Nantes
Présentation: prez
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Petitcaillou » Mar 21 Aoû 2012 18:46

Si je peux apporter ma petite pierre à l'édifice... Et désolée si toutefois je m'écarte trop du sujet de base...

En commençant par une phrase que j'aime beaucoup: "Ma maladie est mon remède". Tirée, si je ne m'abuse, de la philosophie hermetique.

C'est quoi être en bonne santé? Où est la limite entre le normal et le pathologique? (Je sais pas vous, moi je crois que je me colle quand même une bonne névrose... Suis-je malade pour autant?)
Pour avoir vu maintenant un certain nombre de patient défiler aux urgences, en consultations... :geek: On se rend compte que beaucoup de personnes viennent avec des symptômes certes, mais aussi assez souvent sans lésions objectivables, et pourtant une souffrance. Dans ces cas là, ben, on fait du "traitement symptomatique" (on fait taire le corps!), et on attend qu'une lesion daigne se manifester :mrgreen:
Quand 98% des atomes de notre corps sont renouvelés chaque année, pourquoi est-ce qu'on tombe malade?

Enfin, puisque de toute façon, à la fin, on meurt, est-ce que ce qui compte, ça n'est pas de s'affranchir, ou plutôt d'integrer ces contingences, plutôt qu'essayer de les aseptiser, de les étouffer à tout prix (par des médicaments chimiques, ou par des techniques dites douces)?
De s'affranchir du jugement, du "je vais bien, je vais pas bien", pour simplement vivre?

J'en connais une qui va faire un bon medecin plus tard :lol:



Et juste pour rebondir la dessus :p

Mlle Rose a écrit:
Je te parle de structure de base, de mode de construction de la psyché et cela dès la petite enfance. Je fais la distinction entre une altération structurelle liée au mode de développement, à l'établissement des schémas mentaux, des repères, en gros ce qui relève (en très gros) de la psychiatrie, de la maladie mentale, et une psyché saine c'est à dire une psyché qui se serait construite sur des bases normales et solides.


J'ai eu l'occasion de passer en pedopsy cette année. Profondément marqué par ces enfants qui avant même de commencer à vivre n'ont déjà aucune chance de se construire (A moins que ça soit là aussi jugement selon ma norme?). C'est sur que là, parler de troubles fonctionnels intestinaux, ça semble un peu secondaire... :p
Ya vraiment qu'en droits qu'on nait libre et égaux!
On pourra tout de même discuter des mesures à employer alors... Sont elles vraiment dans le fond si différentes?


Bien à vous :)
"Deux cailloux sont dans une boîte de nuit. L'un d'eux dit à l'autre:
- Hey, on danse?
- Ben non on peut pas, on est des cailloux..."


... Sorry about that....
Petitcaillou
 
Messages: 10
Âge: 25
Inscription: Dim 19 Aoû 2012 14:48
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Nettoyage émotionnel

Messagepar Mlle Rose » Mer 22 Aoû 2012 12:50

Absence a écrit:Je ne faisais pas la même distinction entre psyché saine et psyché altérée car pour moi une psyché altérée était simplement d'ordre mental, or il me semble que tu fais plus référence à des maladies mentales qui trouvent leurs sources dans des pathologies physiologiques. D'où l'impossibilité de traiter autrement que chimiquement, ou de ne pouvoir simplement traiter.


Le problème c'est que tu bases tes distinctions sur des impressions et non des connaissances plutôt que d'écouter ce qu'on te dis.

La construction délétère d'une psyché altérée n'a pas forcément quelque chose à voir avec la physiologie à la base. C'est une question de développement.
Il existe des psyché altérées par des dysfonctionnements physiologiques oui, mais ce n'est pas le cas pour toutes.

Par ailleurs je vois mal comment on peut réellement distinguer le biologique du psychologique sachant que l'un et l'autre participent d'un même tout en terme de processus chimiques en jeu. C'est le jeu de l'oeuf et de la poule, difficile de savoir ce qui est la conséquence ou l'origine de quoi.
La recherche sur les maladies mentales et leurs étiologies est loin d'être terminée. C'est pourquoi je ne te parle pas d'étiologie mais de tableau clinique... avec deux grandes catégories : altéré/sain.

Bref.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Hannibal
 
Messages: 11687
Âge: 35
Inscription: Mar 1 Fév 2011 13:56
Localisation: Bouseland-le-froid, 12ème sapin à gauche !
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS



Retourner vers Psychologie et Santé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités