Les Troubles dys

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
marmotte
Messages : 400
Enregistré le : lun. 29 avr. 2013 21:37
Présentation : presentations/bonjour-t3561.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Gironde
Âge : 49

Re: Les Troubles dys

Message par marmotte » jeu. 29 août 2013 13:56

Merci des réponses, je mets le bilan dans le bac "à faire plus tard si j'ai envie".

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » ven. 4 oct. 2013 12:24

J'ai enfin lu tout le topic.

Merci pour vos interventions vraiment enrichissantes.


Ma fille a 7 ans et est dyspraxique. Elle est en CE2 et est en train de passer le test pour connaitre son niveau de difficulté à l'écriture. Elle a des difficultés en math aussi.

Elle se donne un mal fou pour écrire joliment. A tel point que, hier après-midi, lors du test, elle a éclaté en sanglots.
Son ergo ne se rendait pas compte à quel point ma fille prend sur elle. Sa maitresse avait aussi sous-estimé ce point d'ailleurs.

Je m'interroge sur l'outil ordinateur.

L'ordinateur peut sembler être le remède idéal. Mais la dyspraxie ne rend-elle pas particulièrement difficile son usage ? Ou l'apprentissage de son utilisation ?

Je vous admire pour avoir vécu votre scolarité sans que l'on sache ce qu'est la dyspraxie !
Je crois que nous avons affaire ici à des dyspraxiques particulièrement épatants.



Post du Dim 18 Mar 2012 15:33 :
Aspasie a écrit : La clé, c'est la relaxation
As-tu des conseils à donner pour la relaxation ?


---------------


Je constate dans vos témoignages que l'intelligence et la maturité contre-balance l'handicap causé par la dyspraxie.

On sent dans vos histoires une certaine force vitale. Une sorte de magnétisme. Développez-vous certains super-pouvoirs ;) que nous ne pouvons comprendre de là où nous sommes ? La synesthésie, par exemple, y ressemble...


J'ai aussi l'impression que la vie en société du dyspraxique est constituée de 3 périodes :
1 vie "normale en société"
2 vie "plus ou moins en marginal ou, je préfère, en original :P "
3 vie "normale en société"

Ça se rapproche d'ailleurs du schéma du surdoué.
Mais peut-être que la confiance en soi est mise à plus rude épreuve.

Il est évident qu'un tas d'indicateurs rentrent en compte et vont influencer tout ça.
Tel que l'environnement familiale et scolaire.
L'influence peut être, à priori, radicale dans un sens comme dans l'autre.
Et tout le monde ne vie sans doute pas les 3 phases.

Schématise-je trop ?

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » sam. 5 oct. 2013 14:57

J'ai enfin lu tout le topic.

Merci pour vos interventions vraiment enrichissantes.


Ma fille a 7 ans et est dyspraxique. Elle est en CE2 et est en train de passer le test pour connaitre son niveau de difficulté à l'écriture. Elle a des difficultés en math aussi.

Elle se donne un mal fou pour écrire joliment. A tel point que, hier après-midi, lors du test, elle a éclaté en sanglots.
Son ergo ne se rendait pas compte à quel point ma fille prend sur elle. Sa maitresse avait aussi sous-estimé ce point d'ailleurs.

Je m'interroge sur l'outil ordinateur.

L'ordinateur peut sembler être le remède idéal. Mais la dyspraxie ne rend-elle pas particulièrement difficile son usage ? Ou l'apprentissage de son utilisation ?

Je vous admire pour avoir vécu votre scolarité sans que l'on sache ce qu'est la dyspraxie !
Je crois que nous avons affaire ici à des dyspraxiques particulièrement épatants.



Post du Dim 18 Mar 2012 15:33 :
Aspasie a écrit : La clé, c'est la relaxation
As-tu des conseils à donner pour la relaxation ?

Mushu, j'ai vu dans un autre topic que tu évoquais le shiatsu. Qu'en penses tu pour un enfant ?


---------------


Je constate dans vos témoignages que l'intelligence et la maturité contre-balance l'handicap causé par la dyspraxie.

On sent dans vos histoires une certaine force vitale. Une sorte de magnétisme. Développez-vous certains super-pouvoirs ;) que nous ne pouvons comprendre de là où nous sommes ? La synesthésie, par exemple, y ressemble...


J'ai aussi l'impression que la vie en société du dyspraxique est constituée de 3 périodes :
1 vie "normale en société"
2 vie "plus ou moins en marginal ou, je préfère, en original :P "
3 vie "normale en société"
(J'aime pas ces termes et notions mais je ne sais pas comment exprimer avec des mots le schéma qui vient devant mes yeux : genre un entonnoir à l'endroit et dessus un entonnoir à l'envers :shock: . C.-À-D. plus ou moins dans le moule, puis s'éloigne et revient)

Ça se rapproche d'ailleurs du schéma du surdoué.
Mais peut-être que la confiance en soi est mise à plus rude épreuve.

Il est évident qu'un tas d'indicateurs rentrent en compte et vont influencer tout ça.
Tel que l'environnement familiale et scolaire.
L'influence peut être, à priori, radicale dans un sens comme dans l'autre.
Et tout le monde ne vie sans doute pas les 3 phases.

Voyez ce que je veux dire ? :grattelatete:
Schématise-je trop ?
(On n'a pas la même vue lorsque l'on est en train de monter la montagne que lorsque l'on est au sommet)

Avatar du membre
Za
Messages : 2921
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Troubles dys

Message par Za » lun. 7 oct. 2013 05:51

Kan a écrit :Elle se donne un mal fou pour écrire joliment. A tel point que, hier après-midi, lors du test, elle a éclaté en sanglots.
Son ergo ne se rendait pas compte à quel point ma fille prend sur elle. Sa maitresse avait aussi sous-estimé ce point d'ailleurs.

Je m'interroge sur l'outil ordinateur.

L'ordinateur peut sembler être le remède idéal. Mais la dyspraxie ne rend-elle pas particulièrement difficile son usage ? Ou l'apprentissage de son utilisation ?
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » lun. 7 oct. 2013 06:46

Kan a écrit :
Post du Dim 18 Mar 2012 15:33 :
Aspasie a écrit : La clé, c'est la relaxation
As-tu des conseils à donner pour la relaxation ?

Mushu, j'ai vu dans un autre topic que tu évoquais le shiatsu. Qu'en penses tu pour un enfant ?
Le shiatsu c'est bon pour la relaxation, mais je ne saurais pas trop t'en dire a ce sujet car je n'ai pas encore vraiment commencé au final, mais je vais demander a mon ami shiatsuteur au sujet des enfants et je te redis.

Pour ce qui est des autres problématiques dyspraxiques autres que la dysgraphie, la pratique du théâtre peut être une bonne activité, ludique, pour gérer le rapport au corps, le sien, celui des autres... car on "sait" plus ou moins d'avance ce qui va se passé grâce à la scénarisation, du coup on peut anticiper les situations et cela doit contribuer a compenser dans "la vraie vie" hors de la scène le rapport à l’autre
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » lun. 7 oct. 2013 07:52

Merci Mushu et Za.

Za, quand tu dis "lisibilité sans effort démesuré" : J'ai justement expliqué ça à ma fille ce WE. Car ce test de niveau de difficulté m'y a fait penser.

Car j'ai peur que le trop jolie, ce soit le "dommage collatérale" de la découverte de la dyspraxie et de son encadrement.
On accepte qu'ils écrivent moins et qu'ils soient aidés pour être moins fatigués. Mais finalement, ne passeraient-ils pas à coté de ce qui est important : Ce débrouiller pour noter tout le texte ?

Là dessus j'ai prévu d'être attentif mais aussi de faire confiance aux professionnels qui l'entourent.

Merci.

Avatar du membre
Za
Messages : 2921
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Troubles dys

Message par Za » lun. 7 oct. 2013 10:40

Kan a écrit :j'ai peur que le trop joli, ce soit le "dommage collatéral" de la découverte de la dyspraxie et de son encadrement.
Je ne comprends pas vraiment ton idée, tu veux dire que ça a stigmatisé le problème ?... tu peux développer ? Dommage, en tout cas... mais je crois que cette idée de "bien écrire = écrire joliment" est malheureusement ancrée dans la mentalité scolaire...
Kan a écrit :On accepte qu'ils écrivent moins et qu'ils soient aidés pour être moins fatigués. Mais finalement, ne passeraient-ils pas à coté de ce qui est important : Se débrouiller pour noter tout le texte ?
Est-ce si important de noter tout le texte ? Aujourd'hui on a les moyens de proposer des polycop' pour leur permettre d'utiliser leur énergie à suivre et d'avoir un support lisible pour réviser. Et en réalité tous les élèves pourraient profiter de ça : écouter, participer, comprendre, plutôt que gratter.
Là encore, recopier interminablement ne me semble pas une fonction essentielle de l'écrit !... Je pense plutôt que c'était une contrainte autrefois légitime, mais qui aujourd'hui n'a plus vraiment lieu d'être...

Ce qui compte, c'est de pouvoir écrire sans peine, sans entrave, le jour où on en a besoin ou envie.
Or, ta fille est en situation reconnue de handicap. Son suivi tend normalement vers ce but-là, pas celui de devenir sténo ou calligraphe.

S'intéresser un peu à la situation des enfants dys, ça permet de se rendre compte qu'on a parfois des exigences démesurées, inutiles ou illégitimes envers TOUS les enfants. Il me semble alors capital de démêler l'important de l'accessoire, et de montrer à ces enfants qu'on ne les délivre en fait souvent que du superflu.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » lun. 7 oct. 2013 11:32

*Za* a écrit : Est-ce si important de noter tout le texte ? Aujourd'hui on a les moyens de proposer des polycop' pour leur permettre d'utiliser leur énergie à suivre et d'avoir un support lisible pour réviser. Et en réalité tous les élèves pourraient profiter de ça : écouter, participer, comprendre, plutôt que gratter.
Là encore, recopier interminablement ne me semble pas une fonction essentielle de l'écrit !... Je pense plutôt que c'était une contrainte autrefois légitime, mais qui aujourd'hui n'a plus vraiment lieu d'être...
...
S'intéresser un peu à la situation des enfants dys, ça permet de se rendre compte qu'on a parfois des exigences démesurées, inutiles ou illégitimes envers TOUS les enfants. Il me semble alors capital de démêler l'important de l'accessoire, et de montrer à ces enfants qu'on ne les délivre en fait souvent que du superflu.
Hors-sujet
En même temps je me pose la question des techniques d'apprentissage, certaines personnes (parceque'après tout c'est valable pas forcement que pour les enfants) retiennent mieux ce qui est copié, alors que d'autre ont plus une mémoire auditive, ou visuelle... bref le fonctionnement de "forcer" à gratter les cours doit venir (en plus du reste -histoire du papier et du crayon vs photocopie et ordinateur- ) aussi de là :
entre le prof qui dicte et les élèves qui notent, il y en a pour tous les types d'apprentissage ou presque
Par exemple, étant prof en supérieur, je leur donne beaucoup de cours en support numérique, et ils ne retiennent pas vraiment bien
après je me souviens que lorsque je révisais, il m'était impossible de me relire, du coup si j'arrivais a me souvenir du moment ou j'avais copié, c'est que je savais ma leçon...
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » lun. 7 oct. 2013 15:45

C'est vrai qu'il est plus important de pouvoir rédiger un texte sur ordi que sur papier aujourd'hui. J'espère que ma fille y arrivera le moment venu.
Mushu a écrit : après je me souviens que lorsque je révisais, il m'était impossible de me relire, du coup si j'arrivais a me souvenir du moment ou j'avais copié, c'est que je savais ma leçon...
Que veux tu dire Mushu ?
*Za* a écrit :
Kan a écrit :j'ai peur que le trop joli, ce soit le "dommage collatéral" de la découverte de la dyspraxie et de son encadrement.
Je ne comprends pas vraiment ton idée, tu veux dire que ça a stigmatisé le problème ?... tu peux développer ?
Je me disais que :

- A l'époque, lorsque l'on ne connaissait pas la dyspraxie, un dyspraxique était probablement un élève étiqueté :"qui écrit comme un cochon et paresseux". On le poussait et il forçait pour écrire tout le texte (ou presque) tant bien que mal.
- Aujourd'hui, un dyspraxique est reconnu comme tel. Et encadré, aidé. Il fait moins en quantité que les autres. Du coup, peut-être met-il toute son énergie pour écrire le plus joliment possible.
Alors qu'autrefois, il mettait toute son énergie pour écrire autant (ou presque) que tout le monde.


C'est l'image vieillotte et grisâtre d'un élève "cancre" en train d'être forcé à la baguette de finir d'écrire sa copie confronté à l'image joliment colorée (à tord) de ma fille en train de se battre en silence pour écrire peu mais joliment.
D'une part, elle en chie grave quand même, et d'autre part elle apprendra moins à écrire en quantité qu'à l'époque.

Voilà un peu l'idée. Mais c'est bête. Je schématise trop. Finalement, je pense que c'est juste une peur ponctuelle que j'ai eu au sujet de ma fille suite à ce test.
Chaque cas est particulier et dépend, non seulement de l'enfant, de sa dyspraxie, de sa maitresse, des pros qui l'entoure et de sa famille.
Tout ce qu'on fait aujourd’hui pour aider les enfants dyspraxiques est une chance considérable.

Bon bref, tu vois ce que je veux dire :$


Si je peux me permettre MUSHU, comment as-tu fait pour passer tes exams ?

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » lun. 7 oct. 2013 17:30

Kan a écrit :C'est vrai qu'il est plus important de pouvoir rédiger un texte sur ordi que sur papier aujourd'hui. J'espère que ma fille y arrivera le moment venu.
Mushu a écrit : après, je me souviens que lorsque je révisais, il m'était impossible de me relire, du coup si j'arrivais à me souvenir du moment ou j'avais copié, c'est que je savais ma leçon...
Que veux-tu dire Mushu ?

Tout ce qu'on fait aujourd’hui pour aider les enfants dyspraxiques est une chance considérable.

Si je peux me permettre MUSHU, comment as-tu fait pour passer tes exams ?
Sans être diagnostiqué Dyspraxie j'ai été envoyé chez le psychomotricien pour (ré-)apprendre a écrire en CM2
mon père a été assez catasphopé lorsque ce pro a 6 mois de la retraite lui a dit "c'est la pire écriture que j'ai vue de toute ma carrière : je ne saurais jamais la faire bien écrire, mais si elle peut se relire ça sera déjà bien" :lol:

J'ai eu de la chance au collège qu'une de mes profs de français soit suffisamment intéressée par le peu de contenu qu'elle parvenait a lire dans mes disertes pour m'autoriser à les lui rendre taper a l'ordi

pour le bac je suis passé de 16 de moyenne en philo toute l'année à 8 à l'exam, j'en ai déduit après coup que l'on m'avait surement sanctionné pour l'orthographe ce que ne faisait pas ma prof (sans doute trop contente d'avoir, dans sa classe de mecs "genre j'en ai rien n’a foutre de la philo", qqn qui s'intéressait à sa matière)

après je me suis orienté dans l'informatique, du coup on rendait tout a l'ordi ou presque :)

Aujourd'hui je suis prof d'info et en ce moment même j'ai un étudiant de BTS dysgraphique et dysorthographique qui bénéficie d'un PAI, du coup c'est tout un bazar pour réorganiser les DS du mercredi, car il a le droit a un ordi et notre procédure n'est pas prévu pour, mais du coup on travail là-dessus, car cela va se produire de plus en plus souvent chaque année

Pour mon apprentissage au collègue, notamment les cours d'histoire, il m'était impossible de relire les notes que j'avais prises j'arrivais tout au plus a relire mes titres, du coup j'ai mis comme compensation ma mémoire à profit, en essayant de déchiffrer mes écris cela m'obligeait a me souvenir de ce dont on avait parlé dans le chapitre (vu que j'avais que le titre) donc a partir du moment ou je relisais mes cours c'était tout ce dont j'avais besoin comme révision, si je me souvenais c'est que je savais le cours, je l'avais déjà "appris" en live, mais cela ne marchais que si je l'écrivais à la main le fait de faire le geste d'écrire me permettait de me concentrer sur ce que dictais le prof pour le mémoriser auditivement, mais je ne mémorise pas auditivement si je n'écris pas (mémoire plus efficace en double tache)

par exemple si on me donne un numéro de tel à l'oral je ne m'en souviendrai pas. si je l'écris quand on me le donne pas besoin de le relire je m'en souviens... je m'oblige a écrire des choses justes pour les mémoriser, mais je n'ai pas besoin de les relire
je sais pas si je suis clair dans mon explication... :$

Sinon elle a quel age ta fille?
si tu la mets assez tot sur l'ordi cela sera peut etre plus facile pour elle?

EDIT :
sinon pour le shiastsu mon pote conseil le masunaga shiatsu plus doux donc plus adapté pour les enfants (ne pas atteindre le seuil de douleur)
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5911
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Les Troubles dys

Message par pixelvois » lun. 7 oct. 2013 18:07

Hors-sujet
Mushu a écrit :le fait de faire le geste d'écrire me permettait de me concentrer sur ce que dictais le prof pour le mémoriser auditivement, mais je ne mémorise pas auditivement si je n'écris pas (mémoire plus efficace en double tache)
( ... )
je sais pas si je suis clair dans mon explication... :$
Oui, cela me semble clair ;) ...
Et c'est un peu à quoi je pensais quand tu disais :
Mushu a écrit :entre le prof qui dicte et les élèves qui notent, il y en a pour tous les types d'apprentissage ou presque
Le fait d'écrire ( ou en tout cas de noter ) m'apparaît aller au-delà de la simple mise en action d'une forme de mémoire ( visuelle, auditive ) et/ou d'une autre : lors de la prise de note, ou du simple fait de recopier, il me semble qu'il est mis en oeuvre plusieurs répétitions de l'attention portée au sujet étudié, et qui plus est à des rythmes différents ( on entend ou voit, on répéte ou visualise intérieurement, on écrit ou dactylographie -- reproduction externe, et on visualise à nouveau le résultat que l'on se formalise d'une façon ou d'une autre en interne, probablement en rapport avec la forme de mémoire qui nous convient le mieux )... je pense que c'est cette répétition sous diverses formes qui favorise la mémorisation.

En ce sens, j'ai toujours "milité" contre le par coeur pour le par coeur, en faveur de l'utilisation et la réutilisation ( par exemple, je suis persuadé qu'une formule de math' ne rentrera jamais mieux qu'à force d'avoir le besoin de l'utiliser er d'aller la chercher dans un bouquin, ou pareil pour des dates historiques ). Et je n'ai, toujours dans ce sens, jamais compris l'intérêt de pouvoir restituer par coeur et sans les manuels, plutôt que d'apprendre à aller chercher au bon endroit dans les manuels les éléments à restituer lors des exercices ( quelle que soit la matière ).
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » lun. 7 oct. 2013 18:31

Hors-sujet
pixelvois a écrit : Le fait d'écrire ( ou en tout cas de noter ) m'apparaît aller au-delà de la simple mise en action d'une forme de mémoire ( visuelle, auditive ) et/ou d'une autre : lors de la prise de note, ou du simple fait de recopier, il me semble qu'il est mis en oeuvre plusieurs répétitions de l'attention portée au sujet étudié, et qui plus est à des rythmes différents ( on entend ou voit, on répéte ou visualise intérieurement, on écrit ou dactylographie -- reproduction externe, et on visualise à nouveau le résultat que l'on se formalise d'une façon ou d'une autre en interne, probablement en rapport avec la forme de mémoire qui nous convient le mieux )... je pense que c'est cette répétition sous diverses formes qui favorise la mémorisation.
Oui je le pense aussi, c'est pour cela que le boulot de prof c'est de répéter les meme choses de plein de façon différente jusqu'a ce qu'une face tilt pour l'un puis une autre pour un autre, voir directement la répétission pour certains, mais je pense aussi quand meme qu'il y a des formes de mémorisation plus faciles que d'autres en fonction de la personne, mais peut etre pas aussi isolés que ce que j'ai écris dans mon post précédent, deja vu que pour moi c'est auditif + kinésique (bon ok je :arrow: j'allais rajouté et aussi un peu visuel :mrgreen: : Ok j'ai compris ou tu voulais en venir du coup :lol: )
pixelvois a écrit : En ce sens, j'ai toujours "milité" contre le par coeur pour le par coeur, en faveur de l'utilisation et la réutilisation ( par exemple, je suis persuadé qu'une formule de math' ne rentrera jamais mieux qu'à force d'avoir le besoin de l'utiliser er d'aller la chercher dans un bouquin, ou pareil pour des dates historiques ). Et je n'ai, toujours dans ce sens, jamais compris l'intérêt de pouvoir restituer par coeur et sans les manuels, plutôt que d'apprendre à aller chercher au bon endroit dans les manuels les éléments à restituer lors des exercices ( quelle que soit la matière ).
Après c'est surtout comme la notion d'index en base de donnée, si on utilise très souvant ca va plus vite de savoir par coeur que d'ouvrir le bouquin a chaque fois ;) mais vu qu'on l'utilise souvant a force on retiens tout naturellement
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
Za
Messages : 2921
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Troubles dys

Message par Za » mar. 8 oct. 2013 04:31

@Kan : c'est vrai que ça peut se passer comme ça à un moment, vu qu'on met sans arrêt de doigt juste où ça fait mal... mais au fil de la rééducation et de ses progrès, ça devrait aller de mieux en mieux, avec satisfaction à la clé... :-)
Hors-sujet
Mushu a écrit :En même temps je me pose la question des techniques d'apprentissage, certaines personnes (parceque'après tout c'est valable pas forcement que pour les enfants) retiennent mieux ce qui est copié, alors que d'autre ont plus une mémoire auditive, ou visuelle... bref le fonctionnement de "forcer" à gratter les cours doit venir (en plus du reste -histoire du papier et du crayon vs photocopie et ordinateur- ) aussi de là :
entre le prof qui dicte et les élèves qui notent, il y en a pour tous les types d'apprentissage ou presque
Par exemple, étant prof en supérieur, je leur donne beaucoup de cours en support numérique, et ils ne retiennent pas vraiment bien.
après je me souviens que lorsque je révisais, il m'était impossible de me relire, du coup si j'arrivais a me souvenir du moment ou j'avais copié, c'est que je savais ma leçon...
Tu as raison Mushu, j'exagérais un peu, et j'étais dans ce cas moi aussi... Je suis bien consciente de l'importance (apparemment impossible à prendre en compte) du fonctionnement cognitif de chacun.
Mais la transcription est utile à certains élèves, pas à tous. Et pour ceux qui mettent toute leur énergie sur la forme de leur écrit (graphisme et orthographe), il a été assez clairement mis en évidence que le moment de la copie ne sert strictement à rien. Dans un monde parfait, on pourrait même juste laisser le choix aux gamins, après les avoir aidés à repérer leur fonctionnement propre !
Enfin comme le dit Pixel, je suis d'avis que le moment important n'est pas celui de l'assimilation du texte de la leçon, mais plutôt celui de la mise en œuvre... Malheureusement, c'est vrai, on n'y est pas encore dans la plupart des écoles.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Cali25
Messages : 15
Enregistré le : mer. 30 oct. 2013 12:55
Présentation : C'est par là !!
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Les Troubles dys

Message par Cali25 » ven. 8 nov. 2013 14:30

Pour l'instant je n'ai que rapidement parcouru les 9 pages de ce fil, mais je tenais à vous dire merci pour cette mine d'information et d’expérience.

De mon côté j'ai trouvé 1 émission sur le sujet que j'ai trouvé plutôt intéressante et surtout bien faite pour les enfants mes loulous y auront le droit pour leur expliquer un peu mieux en quoi consiste les troubles dys. Je pense que ça peut permettre à certains enfants de vraiment comprendre que ce n'est pas parce qu'ils sont "nuls" mais bien qu'il y a une cause réelle.
Voici donc le lien:
http://c-est-pas-sorcier.france3.fr/?pa ... ticle=1891

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » ven. 8 nov. 2013 15:15

Mushu a écrit : Pour mon apprentissage au collègue, notamment les cours d'histoire, il m'était impossible de relire les notes que j'avais prises j'arrivais tout au plus a relire mes titres, du coup j'ai mis comme compensation ma mémoire à profit, en essayant de déchiffrer mes écris cela m'obligeait a me souvenir de ce dont on avait parlé dans le chapitre (vu que j'avais que le titre) donc a partir du moment ou je relisais mes cours c'était tout ce dont j'avais besoin comme révision, si je me souvenais c'est que je savais le cours, je l'avais déjà "appris" en live, mais cela ne marchais que si je l'écrivais à la main le fait de faire le geste d'écrire me permettait de me concentrer sur ce que dictais le prof pour le mémoriser auditivement, mais je ne mémorise pas auditivement si je n'écris pas (mémoire plus efficace en double tache)

par exemple si on me donne un numéro de tel à l'oral je ne m'en souviendrai pas. si je l'écris quand on me le donne pas besoin de le relire je m'en souviens... je m'oblige a écrire des choses justes pour les mémoriser, mais je n'ai pas besoin de les relire
je sais pas si je suis clair dans mon explication... :$
C'est impressionnant ce que tu arrives à faire. J'ai l’impression que ma fille est aussi en train de développer une technique et une mémoire de ce type.
Vous êtes sur-humaine :P
Mushu a écrit : Sinon elle a quel age ta fille?
si tu la mets assez tot sur l'ordi cela sera peut etre plus facile pour elle?
8 ans. On attaque l'ordi la semaine prochaine :cheers:
2 séances d'ergo par semaine sont prévues :cheers:

As-tu un ordi à me conseiller pour elle ?

Cali25
Messages : 15
Enregistré le : mer. 30 oct. 2013 12:55
Présentation : C'est par là !!
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Les Troubles dys

Message par Cali25 » jeu. 14 nov. 2013 13:03

Alors je poste ce message ici, bien qu'il mériterait peut-être un topic à part. N'hésitez pas à le déplacer si nécessaire.

Au départ de mes recherches du jour il y a la vidéo présenté ici: videos/les-besoins-scolaires-specifique ... t2710.html

Comme Solenn le passage où d'Arielle Adda dit qu'on ne peut pas apprendre à lire avec la méthode globale, et qu'il vaut mieux que l'on apprenne nous même à nos enfants à lire avec la méthode syllabique. Ce qui amené à m'interroger sur les liens entre la méthode d'apprentissage de la lecture et la dyslexie.Voici donc quelques liens qui me semblent intéressant:

http://www.cndp.fr/bienlire/01-actualit ... lettre.pdf

Extrait de: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie
Deux types d'atteinte sont distingués :
la dyslexie phonologique (ou dyslexie dysphonétique) se caractérise par une difficulté à lire les mots nouveaux que l'on n'a pas déjà rencontré. Les chercheurs utilisent des mots inventés (comme « sidale » par exemple) pour mettre en évidence ce trouble. Il reflète une difficulté/impossibilité à convertir les unités orthographiques (graphèmes) en unités sonores (phonèmes). Ce trouble est interprété comme résultant d'une procédure d'assemblage déficiente dans certains cadres théoriques ;
la dyslexie dyséidétique (ou dyslexie lexicale,ou dyslexie de surface) est une difficulté à mémoriser la forme globale des mots (procédure d'adressage déficiente).

http://www.coridys.asso.fr/pages/base_d ... ntree.html
Ce dernier article est particulièrement dense et mériterait un topic à lui tout seul tant la masse d'info est importante. Surtout j'ai trouvé intéressant le passage sur les avantages du cerveau dysléxique, parce que c'est un aspect que je ne connaissais pas du tout.
Hors-sujet
De l'avis "public", les "avantages" supposés de la douance sont perçus de façon exagéré avec une grande méconnaissance des "inconvénients, et on dirait bien que pour les dys se soit l'inverse, on connait particulièrement les troubles que cela provoque mais très peu ses côtés positifs.
Il me semble donc que la méthode globale et semi-globale complique encore plus l'apprentissage de la lecture pour les enfants dyslexiques par rapport à la méthode syllabique.
Et, c'est une conclusion toute personnelle sur la base de mon vécu et de quelques lectures, j'aurais tendance à dire que dans certains cas elle masque en partie le trouble dyslexique (par exemple j'ai mis assez longtemps à soupçonner la dysgraphie/dysorthographie de mon fils - aussi par méconnaissance -, et n'avait pas conscience de sa dyslexie - en fait je mettais cela sur la méthode d'apprentissage qui faisait qu'il lit le début du mot et devine la fin), et que dans d'autres elle l'a met encore plus en avant notamment dans les cas de dyslexie dyséidétique.

Avec le recul je pense que je devais être légèrement dyslexique/dysorthographique mais que la méthode syllabique, (et ma possible douance ?) m'a aidé en partie à contourner le problème.

Avatar du membre
Za
Messages : 2921
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Les Troubles dys

Message par Za » jeu. 14 nov. 2013 14:11

La méthode globale complique l'apprentissage de la lecture pour tout le monde.

Les seuls enfants qui parviennent à lire de façon efficace et précise avec cette méthode, il me semble, sont ceux qui ont déjà appris par eux-mêmes auparavant... en se servant du code, c'est-à-dire en passant par les sons et les syllabes.

C'est d'ailleurs tellement absurde de partir du fonctionnement adulte, qui reconnaît d'un coup d’œil les mots patiemment engrangés pendant des années, et de l'appliquer à un lecteur tout neuf...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » jeu. 14 nov. 2013 17:51

Kan a écrit :
Mushu a écrit : Sinon elle a quel age ta fille?
si tu la mets assez tot sur l'ordi cela sera peut etre plus facile pour elle?
8 ans. On attaque l'ordi la semaine prochaine :cheers:
2 séances d'ergo par semaine sont prévues :cheers:

As-tu un ordi à me conseiller pour elle ?
Alors après avoir beaucoup réfléchi à ta question je n'ai pas de réponse toute faite.
J'ai débuté sous un vieux Win 98, mais personnellement j'utilise un Mac, car je ne supporte plus Windows depuis Vista (perte de temps phénoménale, car interface peu intuitive)
L'élève que j'ai en cour utilise aussi un Mac depuis l'âge de 8/10, mais c'est plus suite à une opportunité qu'un choix initial.
Ensuite, maintenant les ordis c'est "déjà dépassé" alors pourquoi pas plutôt une tablette...
c'est tactile, plutot pas mal si elle a des problèmes de praxies, par contre il manquera le clavier si c'est pour écrire
si c'est un ordi portable, la souris externe (pas le pad) est indispensable en terme de praxies qui déconnes

La vraie question est donc qui est ce que l'outil informatique va lui apporter.
Si c'est pour faciliter l'écriture, n'importe quel ordi avec un traitement de text ede base sera amplement suffisant a partir du moment ou contrairement à la tablette il y a un clavier.
Mais il faut aussi penser à son usage dans le temps.

Maintenant il y a des ordis-tablettes cela pourrait être un bon compromis, mais technologiquement ils sont sous Windows et Windows est en migration majeure de ces systèmes actuellement, il serait donc bon d'attendre la prochaine version (enfin en même temps on dit ça a chaque version de Windows :nesaitpas: )

Si elle l'emmène à l'école, il lui faut qqch. de léger à transporter. Comme un mac book air. Par contre Mac ne s’est pas donné. IL faut peut être regardé du côté des ordis sur lequel il sera possible d'installer un système de type Linux par exemple les dernières versions d'Ubuntu sont très proche du fonctionnement de mac, mais sans le surcout commercial, le problème reste les logiciels compatibles qui sont peu repeints
bref ce n’est pas le genre de question a posé a une informaticienne :mrgreen: ça peut vite entrainer des réponses incompréhensibles a rallonge

si le budget est ric-rac je préconise plutôt d'investir dans un bon correcteur d'orthographe tel qu'Antidote plutôt que dans un Mac

Voilà pour une première overview des possibilités en fonctions des besoins et des contraintes.
Good Luck :angel4:
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Les Troubles dys

Message par Kan » jeu. 14 nov. 2013 18:49

Merci beaucoup MUSHU.

L'ergo m'a conseillé de prendre un PC plutôt qu'un MAC à cause de la compatibilité des logiciels. Elle dit aussi qu'un MAC s'est "bridé".
Mon informaticien pense comme toi par rapport à Vista. Du coup, j'ai Windows 7 sur mes ordis.

D'après l'ergo, idéalement, il faudrait :

- Grand écran
- Écran tactile
- Présence d'un clavier numérique

Par rapport à la tablette, ma fille se sert de mon Ipad pour jouer et je lui ai installé "Pages", comme ça elle peut déjà un peu tapoter.

L'ergo dit que progressivement, sont ordi deviendra son cartable. Du coup, je me dis qu'une tablette s'est un peu limité, non ?

Je trouve aussi que les "mac book air" sont craquant, surtout pour une petite fille.

MAC / PC, telle est la question :P

Avatar du membre
Mushu
Messages : 372
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 15:20
Présentation : de Retour en Avant
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le rebord de la fenêtre
Âge : 35

Re: Les Troubles dys

Message par Mushu » jeu. 14 nov. 2013 19:08

Kan a écrit :L'ergo m'a conseillé de prendre un PC plutôt qu'un MAC à cause de la compatibilité des logiciels. Elle dit aussi qu'un MAC s'est "bridé".
Ca c'étais avant, quand Mac étais beaucoup moins répandu, avant le Iphones I-pad I-compagnie ^^
Kan a écrit : Par rapport à la tablette, ma fille se sert de mon Ipad pour jouer et je lui ai installé "Pages", comme ça elle peut déjà un peu tapoter.
...
L'ergo dit que progressivement, sont ordi deviendra son cartable. Du coup, je me dis qu'une tablette s'est un peu limité, non ?
C'est là toute la question, on ne sais pas bien comment vont évoluer les usages en fait entre Tablette et ordi, ca fait débat en ce moment. La plus grosse limite que je vois aux tablettes c'est le manque du clavier. Une tablette pour surfer beaucoup et écrire peu en tapotant ca suffit, par contre pour la production d'ecris en quantité il faut un clavier, et donc aujoursd'hui un ordi

après meme si le monde deviens full tablette, entre l'obsélésance programmé et la baisse des couts du matos informatique qui va presque aussi vite que la toute dernier nouvauté d'hier est deja dépassé par le truc too much d'aujourd'hui, meme si tu te "trompe" en lui choisissant un ordi, c'est pas l'erreur du sciècle, faudra racheter un tablette plus tard, quand elles seront devenue super abordable

Kan a écrit :Je trouve aussi que les "mac book air" sont craquant, surtout pour une petite fille.
:amour1: :inlove:
et dernier point bonus, MAC c'est FIABLE ;)
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:

Avatar du membre
dédale
Messages : 660
Enregistré le : mar. 24 juil. 2012 09:37
Présentation : Par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest d'Angers
Âge : 38

Re: Les Troubles dys

Message par dédale » ven. 15 nov. 2013 14:52

Mushu a écrit : C'est là toute la question, on ne sais pas bien comment vont évoluer les usages en fait entre Tablette et ordi, ca fait débat en ce moment. La plus grosse limite que je vois aux tablettes c'est le manque du clavier. Une tablette pour surfer beaucoup et écrire peu en tapotant ca suffit, par contre pour la production d'ecris en quantité il faut un clavier, et donc aujoursd'hui un ordi
Pour info il existe des claviers bluetooth pour tablette comme celles-ci.
Le minimum pour l'écran c'est 10", je pense. Je possède une de 7" et c'est bien juste pour surfer un peu et répondre aux mails.
Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », Antoine de Saint-Exupéry

Avatar du membre
rafw6
Messages : 17
Enregistré le : mar. 3 déc. 2013 00:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Les Troubles dys

Message par rafw6 » ven. 6 déc. 2013 22:40

je réalimente ce post car j'y découvre ce qu'est la dyspraxie et cela m'intrigue.
Outre le fait de me reconnaître en certains points (effet barnum sûrement), j'ai tout de même l'intime conviction d'avoir des modes de fonctionnement peu commun :

Je suis maladroit, comme Mr tout le monde,
Je pense aux gestes que je réalise, voilà pourquoi le rangement pour moi et une horreur (je n'aime pas pour autant la saleté qu'on se le dise), mais je prends conscience de chaque mouvements. Si je dois parler en même temps, alors je fais un tas de bourdes ou cela me prends 2 fois plus de temps.


Après maintes essais, je n'arrive toujours pas à jongler. je n'y arrive ton simplement pas.
Je suis musicien, n'ai aucun problème avec une guitare ou une contrebasse car les mouvements sont coordonnés, mais le piano ou la batterie deviennent difficiles (pour tout le monde j'en ai conscience mais j'ai eu l'occasion de passer pas mal de temps dessus et rien n'y fais).
Je me concentre sur la qualité de mon écriture (qui est variable) plutôt que sur sa rapidité.

En dehors de ça j'ai parfois des réflexes de malade, et suis assez bon au ping pong ou badminton, je me plais beaucoup dans l'intensité (disons quand la situation exige que mon cerveau ne soit affecté qu'à une seule tache)

J'apportais simplement mon expérience personnel, ne cherche pas bien entendu de diagnostic mais si quelqu'un est capable de faire l'analogie avec son vécu ça peut être intéressant de discuter

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12698
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Les Troubles dys

Message par Mlle Rose » lun. 9 déc. 2013 20:05

Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
sanders
Messages : 2568
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: Les Troubles dys

Message par sanders » mer. 11 déc. 2013 13:33

Article intéressant merci, je retiens cette phrase (qui peut d'ailleurs s'appliquer dans pas mal de domaines) : Il ne suffit pas d’avoir l’information disponible et stockée, il faut également pouvoir y accéder facilement pour pouvoir l’utiliser au moment voulu.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
Nexus-6
Messages : 321
Enregistré le : jeu. 11 juil. 2013 18:25
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : 1123.6536.5321-EU-FR-44
Âge : 32

Re: Les Troubles dys

Message par Nexus-6 » dim. 22 déc. 2013 00:51

Pour les dyslexiques, il existe une police de caractère fait pour eux. L'idée est de rendre chaque lettre unique pour éviter la confusion, l'espace entre les mots et entre les lettres sont plus grandes. Grâce à cela il parait que le dyslexique peut lire plus vite et fatigue beaucoup moins.

Voilà une vidéo explicative

[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=0M1KkaldKAY[/BBvideo]

Il existe deux styles de police une payante (9.95 euros/ans) et l'autre gratuite

Voici les liens:

version gratuite

http://opendyslexic.org/

version payante

http://www.auxilidys.fr/

J'ai testé la police de caractère gratuite et je dois dire que je suis plutôt convaincu, je fatigue beaucoup moins et ma lecture est beaucoup plus fluide.

Répondre