Méditation(s) et thérapie(s)

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12679
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par TourneLune » jeu. 1 mars 2012 15:28

Je te laisse faire avec qq conseils pratiques aux débutants et je poursuivrais là-bas?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » jeu. 1 mars 2012 15:29

tssss tout de suite du travail!
Je m'y attelle de ce pas!
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Maluna » jeu. 1 mars 2012 20:47

Ce sujet m'interesse beaucoup. Je suis tombee y'a quelques temps sur le site d'un centre bouddhiste pres de chez moi, j'ai ete tres attiree et ai eu tres envie de m'initier a la meditation via une retraite d'une semaine destinee aux debutants. Bon, j'avoue que j'ai du mal a dire a mon mari : "cheri je te laisse les gosses une semaine et je me casse mediter dans la foret"...

Bref, peut-etre que je pourrais deja essayer un peu toute seule (?) J'aimerais apprendre a gerer voire a me debarasser de mes pensees negatives, apprendre a vivre dans l'instant, a etre en harmonie avec moi-meme et ce qui m'entoure
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » jeu. 1 mars 2012 20:49

Maluna a écrit :Bon, j'avoue que j'ai du mal a dire a mon mari : "cheri je te laisse les gosses une semaine et je me casse mediter dans la foret"...
J'ai le même soucis! Pourtant je sais qu'il dirait oui, mais je ne suis pas prête, avec mes filles à la maison à partir m'isoler ainsi. Peut-être devrais-je programmer une retraite pendant leurs vacances! (puis reste l'appréhension aussi de ne pas se sentir à l'aise lors d'une retraite).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Maluna » jeu. 1 mars 2012 21:46

Ben moi je serai prete a partir meme si c'est l'inconnu total, c'est juste la culpabilite qui me retient j'avoue :/
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12679
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par TourneLune » jeu. 1 mars 2012 22:02

Ils font souvent des stages pour débutants?
Faudrait que je creuse dans ma ville. Mais j'ai toujours peur de tomber sur des fous dans ces milieux-là, je sais pas pourquoi... Je mélange un peu tout par méconnaissance sans doute.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » jeu. 1 mars 2012 22:25

Il ne faut pas se leurrer, il y a des illuminés, mais en général ils ne restent pas dans des structures fixes. Ce qui peut être dérangeant par contre, c'est de se retrouver avec des personnes qui ne fonctionnent pas du tout comme nous, qui perçoivent le monde différemment.
L'image des hippies complètement shootés à tendance à nous venir tout de suite en tête: on se demande ce qu'ils ont pris comme substance pour être aussi zen, pour trouver la vie aussi belle.
Et puis on constate vite qu'il n'y a rien besoin de prendre pour être ainsi, c'est juste une façon de percevoir les choses qui change totalement le regard qu'on porte sur le monde.
C'est ça qui m'a attiré chez les méditants de longue date: il se dégage d'eux une telle sérénité, un tel calme (physique et mental).

Et il ne faut pas non plus se laisser influencer pour les reportages sur les sectes: l'avantage d'être intelligent c'est qu'on est plus lucide et critique!
(D'ailleurs ce serait un bon sujet à traiter: la douance et les sectes).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12679
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par TourneLune » jeu. 1 mars 2012 22:31

Je suis pas sûre que l'intelligence protège des sectes justement.
Mais bon, je fais assez confiance à mes pieds sur terre. J'ai pas trop peur de l'illuminé qui fume des pétards, plus de la bourgeoise des supermarchés bio qui fait le dernier truc à la mode....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4721
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Kayeza » dim. 4 mars 2012 23:51

Maluna a écrit : J'aimerais apprendre a gerer voire a me debarasser de mes pensees negatives, apprendre a vivre dans l'instant, a etre en harmonie avec moi-meme et ce qui m'entoure
Voilà qui est plutôt bien résumé... Un tout petit bémol cependant : la méditation est un entraînement, il s'agit d'observer ses pensées. Evidemment, on souhaite a priori se débarrasser de celles qu'on considère comme négatives et c'est une première étape qui est très gratifiante quand on y arrive (je ne dis pas que ce soit mon cas tout le temps, mais il y a des moments de grâce où j'arrive à me dire : "non, cette pensée-là, j'en veux pas"). Mais il y a aussi des gens (comme Chögyam Trungpa, et à sa suite Pema Chödrön) qui enseignent qu'il s'agit de tout observer et de tout accepter. Prendre les choses telles qu'elles sont, ne plus fuir, ne plus chercher quoi que ce soit de façon frénétique. Juste être avec les choses, avec les émotions, avec tout ce que nous sommes, ombre et lumière. Et donc ne pas chercher à se débarrasser de quoi que ce soit. Pouvoir être dans la peur, par exemple, sans pour autant se laisser emporter par elle. Etre en harmonie, comme tu dis. (Je ne suis pas du tout en désaccord avec ce que tu as dit, au contraire - je relève juste un point un peu à côté, je pinaille, je pinaille... :violent1: )

Sinon, pour les gens qu'on rencontre dans un centre (bouddhiste ou autre, d'ailleurs) : c'est justement eux qui m'ont donné envie d'y revenir, à l'époque. Dans le lot, il y avait au moins un mec "normal" et ça a suffi pour me montrer qu'on pouvait être "bouddhiste et normal" (j'avais aussi de grosses réticences à l'époque). Depuis, je confirme : plein de gens "normaux" (avec qui on peut discuter, disons) et quelques personnes bien à l'ouest, mais c'est plutôt plus marrant que vraiment un problème, en fait... Justement parce que les centres ont l'habitude de gérer les gens comme ça...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
MrAlabar
Messages : 28
Enregistré le : mer. 22 févr. 2012 11:21

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par MrAlabar » lun. 5 mars 2012 10:34

Kayesa, tu y vas souvent dans ce centre bouddhiste ? La méditation est-elle très connotée religieuse, ou bien au contraire cela reste laïc ?

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » lun. 5 mars 2012 12:10

Tout dépend déjà par ce que tu entends par religieux et laïc. Forcément, tant que tu n'as pas consacré ta vie à une religion, tu restes un pratiquant laïc. Par contre, il est clair que lors d'une pratique dans un centre bouddhiste, ou avec un maître bouddhiste, certains rituels participeront de la pratique.
Pour une pratique totalement laïque (dans le sens français du terme), il faut s'adresser à un thérapeute.

Comme le disait Kayeza, la méditation n'est pas seulement une pratique, c'est surtout une façon de vivre, de voir le monde. Je pense qu'il faut tenir compte de ses affinités spirituelles quand on choisit un type de méditation. Sinon la parole reçue ne sera pas perçue de la même manière.
(Dans mon cas, je me suis tournée vers le bouddhisme pour la pratique car je me sens plus proche du principe du Bouddha que de la psycho. Avec un psy, j'aurai été sceptique, plus réticente à me laisser guider).

Pour ce qui renvoie à la pratique purement bouddhiste, je renvoie au post de Kayeza sur le sujet (dans Passions).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Joebar » lun. 5 mars 2012 12:42

il en va de même pour le taoïsme et le zen. La religion n'y est pas forcément liée et peuvent être simplement une philosophie voir un art de vivre. Il n'y a qu'à voir les pratiques méditatives inspirées par ces courants: tir à l'arc zen, taiji quan...
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
MrAlabar
Messages : 28
Enregistré le : mer. 22 févr. 2012 11:21

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par MrAlabar » lun. 5 mars 2012 13:35

Zyghna a écrit :Pour ce qui renvoie à la pratique purement bouddhiste, je renvoie au post de Kayeza sur le sujet (dans Passions).
Arf oui j'avais pas vu, merci pour l'info !
Joebar a écrit :il en va de même pour le taoïsme et le zen. La religion n'y est pas forcément liée et peuvent être simplement une philosophie voir un art de vivre. Il n'y a qu'à voir les pratiques méditatives inspirées par ces courants: tir à l'arc zen, taiji quan...
Oui je suis d'accord avec cela, d'ailleurs j'en parle (quelques messages plus haut) à propos des arts martiaux. Peut-être que je devrais ouvrir un sujet là-dessus du coup...

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4721
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Kayeza » lun. 5 mars 2012 19:36

MrAlabar a écrit :Kayesa, tu y vas souvent dans ce centre bouddhiste ? La méditation est-elle très connotée religieuse, ou bien au contraire cela reste laïc ?
Un peu souvent oui, j'y vis :D1 J'exagère un peu, mais pas tant que ça : je vis tout à côté d'un centre bouddhiste en Auvergne et je passe beaucoup de temps chez mon chéri qui, lui, vit dans un centre en Dordogne. Dans les deux centres il y a des méditations très "religieuses" (rituels en tibétain) et d'autres complètement "laïques" (comme le stage sur les émotions qui a eu lieu dernièrement, avec des phases de méditation pas du tout "boubou"). Dans les deux centres (qui sont de la même "famille", ils savent très bien qu'il y a plein de gens qui s'intéressent à la méditation sans forcément vouloir devenir bouddhistes. Donc ils proposent régulièrement des instructions ouvertes à tous.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
MrAlabar
Messages : 28
Enregistré le : mer. 22 févr. 2012 11:21

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par MrAlabar » mar. 6 mars 2012 00:29

Merci pour ta réponse. J'ai vu l'autre topic depuis, ma question a l'air un peu bête du coup :smile:

A propos de ces stages pas trop "boubou", sais-tu où je pourrais trouver de l'info pour un équivalent en région parisienne ?

En tout cas merci de partager tout ça, c'est très intéressant !

marco
Messages : 117
Enregistré le : dim. 28 août 2011 11:04
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Région parisienne
Âge : 47
Contact :

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par marco » mar. 6 mars 2012 13:25

Une association propose pratiquement tous les mercredi soir à Paris 14eme une méditation suivie d'une conférence. L'accès est quasi gratuit (5 euros je crois).
La méditation est en groupe, mais très peu guidée. J'y suis allé et ai regretté ça un peu justement. Notamment car je n'ai pas su trouver seul une posture correcte, et les douleurs ne m'ont pas permis de bien faire la méditation.
Ils organisent des retraites plusieurs fois par an (je connais une personne très impliquée dans l'association) qui semblent très chouettes notamment parcequ'il y a vraiment cet accompagnement. Mais du coup une retraite de plusieurs jours c'est 3 ou 400 euros ce qui n'est pas rien.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » mar. 6 mars 2012 13:29

Il y a pas mal d'associations qui en proposent sur Paris. Le problème comme toujours étant de trouver la bonne.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Maluna » mer. 7 mars 2012 14:54

Kayeza a écrit :[Voilà qui est plutôt bien résumé... Un tout petit bémol cependant : la méditation est un entraînement, il s'agit d'observer ses pensées. Evidemment, on souhaite a priori se débarrasser de celles qu'on considère comme négatives et c'est une première étape qui est très gratifiante quand on y arrive (je ne dis pas que ce soit mon cas tout le temps, mais il y a des moments de grâce où j'arrive à me dire : "non, cette pensée-là, j'en veux pas"). Mais il y a aussi des gens (comme Chögyam Trungpa, et à sa suite Pema Chödrön) qui enseignent qu'il s'agit de tout observer et de tout accepter. Prendre les choses telles qu'elles sont, ne plus fuir, ne plus chercher quoi que ce soit de façon frénétique. Juste être avec les choses, avec les émotions, avec tout ce que nous sommes, ombre et lumière. Et donc ne pas chercher à se débarrasser de quoi que ce soit. Pouvoir être dans la peur, par exemple, sans pour autant se laisser emporter par elle. Etre en harmonie, comme tu dis. (Je ne suis pas du tout en désaccord avec ce que tu as dit, au contraire - je relève juste un point un peu à côté, je pinaille, je pinaille... :violent1: )
Non non tu as parfaitement bien fait de me reprendre :smile: Ce que tu dis est tres juste et je suis en phase avec le fait avant tout de s'accepter tel que l'on est, d'accueillir toute pensee, toute emotion, tout ressenti avec bienveillance, peut-etre en reussissant a prendre suffisament de recul pour ne pas les laisser prendre toute la place au point de se pourrir la vie et l'esprit (?)
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » mer. 7 mars 2012 15:56

Méditer consiste en effet à arrêter l'enchaînement inconscient des pensées, quelles qu'elles soient. Faire le tri entre les bonnes et les mauvaises implique de leur appliquer un jugement.
Le but est d'arrêter d'être dans la projection, dans le jugement. Ainsi, il n'y a plus de différence entre ce que l'on est et ce que l'on fait.
Cela vient petit à petit, c'est un long travail à faire sur soi, mais finalement, on trouve la vie plus sereine ainsi.

PS: je reviens d'un cours de yoga. Je n'en avais pas suivi depuis que j'ai commencé la méditation de façon régulière. Jusqu'à présent, je me sentais flotter, légère en sortant du cours de yoga, et là non. J'ai pris conscience à la fin de la séance que cela fait quelques temps que je me sens légère, zen. Comme quoi rester assis à méditer, ça apaise bien les tensions du corps! (Par contre, ça ne permet pas de travailler la souplesse, et j'en ai besoin ^^).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
La Magicienne
Messages : 278
Enregistré le : lun. 10 oct. 2011 17:05
Localisation : Est
Âge : 45

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par La Magicienne » jeu. 8 mars 2012 10:33

Est ce que quelqu'un sait :
Est il toujours bon de méditer ? Y a t il des risques ?
Est on plus exposé après une méditation, est ce que les pensées négatives s'ancrent plus fortement en nous ?

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Joebar » jeu. 8 mars 2012 10:59

A titre personnel et non universel, méditer est toujours bon (mais pas toute la journée tout de même) et le risque est, suivant la position, de mal tomber après s'être endormi... Plus sérieusement, je n'arrive pas à voir où il pourrait y avoir un risque à méditer (Edit rapport au post suivant de Zyghna) pour moi.

Concernant les pensées négatives, le but de la méditation étant d'intégrer toutes les pensées, de faire corps avec les bonnes comme les mauvaises, les autres me reprendront si je suis dans le faux, dans l'instant présent, avec un certain recul, alors oui, les pensées négatives s'ancreront plus fortement en nous. MAIS, non pour nous faire souffrir, au contraire, cela permet de mieux les appréhender, de pouvoir tirer du positif du négatif et pour le coup, en sortir plus fort et plus détendu.

Donc, au sortir d'une méditation, nous ne sommes ni plus ni moins exposé à ces pensées négatives, mais plus serein, plus harmonieux et donc plus à même d'évoluer paisiblement.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6826
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Zyghna » jeu. 8 mars 2012 11:34

J'en parle dans le post initial Magicienne: oui il peut être dangereux de méditer. La méditation ne remplace en aucun cas une thérapie, et mal conduite, elle peut amener à la destruction pour des personnes fragiles (nihilisme, constat de l'absurdité et de l'inutilité de la vie, etc.)
C'est surtout pour cela que j'avais ouvert ce topic: la méditation est une technique très utile mais il faut déjà pouvoir se retrouver seul avec soi-même. Si ce n'est pas le cas, il faut s'orienter vers un thérapeute qui adaptera les séances de méditation suivant la personne.
Les enseignants bouddhistes ne laissent aucun doute là dessus, et il me semble que Christophe André en parle dans ses vidéos également.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Joebar » jeu. 8 mars 2012 11:38

C'est compris :P
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4721
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Kayeza » jeu. 8 mars 2012 19:20

Je vois un autre "risque", quoique moins immédiat et qui "nous" concerne peut-être moins : celui de connaitre une expérience de méditation telle que revenir dans la "vraie vie" est douloureux. Ma mère a connu un gars qui avait eu une expérience de méditation du genre grande ouverture, grande joie, grande détente +++, bref un avant-gout de nirvana, et qui n'avait de cesse de vouloir reproduire ça tout en trouvant que le monde "normal" était insatisfaisant. Bref, il se prenait la tête. C'est pour éviter ce genre de situations qu'il est bon d'être suivi par un maitre qualifié lorsque l'on a une pratique de la méditation approfondie. Et de toujours garder la tête froide :wink: Ce genre de personne peut se réfugier dans la méditation, qui devient une fuite plutôt qu'une aide à bien vivre sa vie.

Un autre facteur peut être aussi le fait de développer un ego gros comme une maison en se disant "ouais, trop fort, je suis un grrrraaaaand méditant" :emo: "d'ailleurs, je suis certainement la réincarnation d'un grand lama tibétain". :geek1: En général, ce genre de personne finit par se casser le nez toute seule - mais ça peut faire trèèèèès mal :doh:

Tout ça pour dire : gardons les pieds sur terre, la méditation n'est ni une activité anodine, ni la panacée absolue. Juste un outil, comme un autre, qu'il faut apprendre à utiliser, en gardant son bon sens.
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Méditation(s) et thérapie(s)

Message par Joebar » jeu. 8 mars 2012 21:26

à "notre" stade c'est peut être même plus de la concentration que de la méditation.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Répondre