Haut potentiel verbal

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 641
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Haut potentiel verbal

Message par Fish »

Youpla a écrit :Tu voulais vraiment dire l'IVT qui plafonne ? Pas l'ICV ? Il me semblait que pour l'IVT c'était l'inverse qui était observé.
Hé hé, un bel exemple de pourquoi il faut être précis quand on écrit des trucs. Ce que je voulais dire par « plafonner », c’est que les HQI rament un peu pour avoir des scores élevés en IVT. Un peu comme si les scores des HQI étaient limités par un « plafond de fait »... plus bas que le plafond du test. Du coup, je concède que c’est très confusing, mes histoires de plafond. Enfin bon bref, bilan de l’histoire, c’est bien ce qu’il te semble : des scores élevés en ICV on en trouve facilement, des scores élevés en IVT, moins.
Youpla a écrit :Personnellement, je ne me suis jamais entraînée sur internet [...] Mais j'avoue que je suis quand même plus ou moins entraînée à ce genre de raisonnement, j'adore les trucs de logique.
[...] On acquiert des réflexes de raisonnement je crois et du coup, les matrices de Raven me semblent utiliser la mémoire cristallisée dans une certaine mesure (pour des matheux). Et les cubes idem, on prendrait un avantage sur d'autres de l'ordre de la mémoire cristallisée aussi.
Je perçois là encore un préjugé, qui voudrait que la logique soit réservée aux matheux. C’est une idée répandue actuellement, mais fort curieuse. Au siècle des lumières, il était évident que l’esprit formait un tout, et on trouve bon nombre de philosophes-mathématiciens-physiciens.

Comme je disais plus haut, les processus cognitifs ne sont pas calqués sur les matières scolaires. Il n’y a pas un processus dédié aux maths, un autre au langage, un troisième à la géographie. Quand on apprend les maths, on apprend effectivement le raisonnement logique. Mais les maths ne sont pas les seuls à enseigner la logique, et la logique apprise via les maths sert dans d’autres matières. Par exemple, j’imagine que l’enseignement des temps du français apporte des capacités à placer les événements dans le temps et à envisager des liens de cause à effet. J’imagine que l’enseignement de l’Histoire y contribue également. Faire de la géométrie doit favoriser les capacités visuo-spatiales, et l’étude des cartes en géographie aussi. Mais la géographie contribue également à concevoir des relations de cause à effet, quand tu étudies la différence de végétation entre l’ubac et l’adret, ou la tectonique des plaques qui créée des montagnes.

Quand on apprend le langage, on apprend aussi à raisonner. Imagine la discussion suivante entre une mère et un père:
Le petit Kevin, après avoir appuyé sur la pédale de la poubelle, hésite à jeter son pot de yaourt.
- On dirait qu’il a peur du couvercle ?
- il s’est fait pincer le doigt dans la portière de la voiture l’autre jour.
- Ah ! Chat échaudé craint l’eau froide !

Pour comprendre le sens de la dernière phrase, il faut faire des analogies et de l’abstraction, pour percevoir qu’il n’y a pas de vrai chat dans l’histoire, mais que cette expression illustre un comportement générique qui consiste à sur-réagir de façon irrationnelle après un traumatisme. Cette capacité à catégoriser et à modéliser de façon abstraite et générique est essentielle en sciences.

Tout cela est profondément imbriqué, et toutes les matières scolaires contribuent à façonner les processus cognitifs. Je devine que le fait de retrouver des choses similaires dans différentes matières (comme « la relation de cause à effet » par exemple) est essentiel à construire des capacités d’abstraction.


L’intelligence fluide peut être en partie acquise, notamment à l’École, mais que ça n’en fait pas pour autant une intelligence cristallisée. En fait, si l’intelligence cristallisée repose fortement sur les connaissances acquises, le schéma n’est pas simplement IRP = inné et ICV = acquis. Je cite Wikipédia, qui écrit les choses mieux que moi :
Wikipédia a écrit :L'intelligence fluide dépend tout autant de l'influence de l'environnement que l'intelligence cristallisée. Il est plus probable que les deux types d'intelligence fonctionnent en se renforçant mutuellement : l'acuité mentale facilite l'acquisition du vocabulaire, et l'acquisition du vocabulaire (par la lecture de livres complexes ou des discussions avec des personnes ayant ce type de vocabulaire) en retour, augmente l'acuité mentale
Au final, « acquérir des réflexes de raisonnement » comme tu le dis si bien ne signifie pas que cela fait partie de l’intelligence cristallisée. Ces outils de raisonnement sont suffisamment génériques pour s’appliquer à n’importe quelle situation, y compris des situations que tu n’as jamais croisé auparavant, ce qui relève plutôt de l’intelligence fluide.
En revanche, si tu avais pratiqué énormément de matrices de Raven, et que tu reconnaissais dans le troisième item de la WAIS tel item déjà vu auparavant, dans le septième item tel autre exemple déjà vu, là tu serais plutôt en train d’exploiter ton intelligence cristallisée (bien que ces connaissances aient nécessité l’intelligence fluide lors de la première rencontre).

Rianne a écrit :Je parle uniquement de certains subtest qui très clairement avec un peu de connaissances générales, un peu de vocabulaire et de culture, il me semble simple de plafonner
Oui, comme tu le dis, il s'agit de connaissances générales, pas spécifiquement littéraires ou historiques. Ce subtest aborde tous les domaines imaginables, est il me semble que c'est justement l'exhaustivité des sujets abordés qui est significative, plutôt que la complexité de chaque question. Il ne révèle pas que tu as des connaissances pointues dans un domaine, il révèle que tu as des connaissances basiques dans de nombreux domaines.

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1828
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 49

Re: Haut potentiel verbal

Message par Unesoprano »

Hors-sujet
Je confirme le préjugé concernant la logique réservée au mathématique : ma première année de philosophie à la faculté, il y avait à l’époque une UV de logique. Et je trouvais cela cohérent. Je ne sais ce qu’il en est désormais.
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Youpla
Messages : 548
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 39#p284095
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut potentiel verbal

Message par Youpla »

Je ne pensais pas exclure la logique des domaines autres que les maths. Je voulais juste pointer le fait que c'était peut-être plus travaillé sous des formes similaires au test et qui paraîtraient du coup moins nouvelles.
Mais effectivement, je parle trop vite (réflexion pas assez approfondie) car il y à maints domaines qui travaillent ce côté géométrique comme en géographie, en arts, etc. Et il y a maints domaines qui ne semblent pas liés au premier abord et qui font quand même travailler la même chose.
Bref je comprends tes précisions Fish et j'apprécie.
Pour les philosophes mathématiciens physiciens, ce n'est pas moi qui te contredirais, ce sont des domaines qui s'alimentent les uns les autres (j'en parlais d'ailleurs dans un autre poste), rien de surprenant à ce qu'on dédie un UV à la logique en philo.

Damdoum
Messages : 70
Enregistré le : mar. 7 août 2018 13:45
Présentation : Comme je dis souvent, j'ai deux bras, deux jambes et occasionnellement une tête...ce qui est déjà pas si mal !
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Bretagne
Âge : 36

Re: Haut potentiel verbal

Message par Damdoum »

Suite à ces conversations et les différentes réponses (dont ma propre intervention qui paraît bien obsolète après coup mais c'est le jeu...), je me pose la question de l'histoire de la personne dans sa globalité qui vient également influer sur son résultat.
Je m'explique : si on reprend l'exemple de l'enfant qui craint de se coincer les doigts dans la poubelle, il peut tout aussi bien avoir le même type d'expérience vis-à-vis des maths (mauvais profs, pression familiale trop forte pour faire "S" par exemple) ou bien de la littérature voire de la culture générale plus globalement. Il sera donc bien moins en confiance dans l'annonciation d'un quelconque réponse un tant soit peu positive quitte à se concentrer sur d'autres domaines pour lesquels il serait plus en confiance pour s'exprimer.
De même, j'ai l'impression qu'au delà des simples effets liés à telle interprétation de QI ou une autre, avec un peu d'entraînement dans tous les subtests IVT (il suffit de se procurer des cubes par exemple et s'appliquer à trouver la meilleure méthode pour aller vite dans les autres) cela permet d'augmenter son score mais que l'ICV, c'est moins le cas puisqu'on connaît pas les questions à l'avance...et ça suppose une bonne culture générale à la base !
Et pour être franc, selon moi, l'inné et l'acquis sont certes indissociables pour définir un haut potentiel ou non mais si la personne est bien préparée, ça pose moins de problèmes pour calculer tout cela...
Hors-sujet
ça me fait penser à des tests psycho-techniques que j'avais passé pour travailler en banque et que j'avais beaucoup pratiqué sur internet à ce moment-là...je les avais trouvé super faciles à tel point que j'étais ressorti 3/4 H avant tout le monde quand je les avais passé :nesaitpas:
Voili voilou...
“La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !”
A.Einstein ? Mon grand-oncle ? Un illustre nain connu ?

Différente
Messages : 306
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?t=7780]C'est ici ![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut potentiel verbal

Message par Différente »

Fish a écrit :
ven. 22 mars 2019 10:36
Hé hé, un bel exemple de pourquoi il faut être précis quand on écrit des trucs. Ce que je voulais dire par « plafonner », c’est que les HQI rament un peu pour avoir des scores élevés en IVT. Un peu comme si les scores des HQI étaient limités par un « plafond de fait »... plus bas que le plafond du test. Du coup, je concède que c’est très confusing, mes histoires de plafond. Enfin bon bref, bilan de l’histoire, c’est bien ce qu’il te semble : des scores élevés en ICV on en trouve facilement, des scores élevés en IVT, moins.
J'ai du mal à comprendre deux choses (ce n'est pas de la provocation de ma part) et indépendamment de mes résultats (ce n'est pas pour flatter mon égo).

(1) Les (T)HQI présents sur le forum (et peut-être, plus globalement, les (T)HQI testés ?) ont une tendance à rencontrer des difficultés pour avoir des scores élevés en IVT, a priori c'est bien vrai. Il suffit de regarder les résultats des membres pour observer cette tendance. Cela ne veut pas dire pour autant que c'est le cas de l'ensemble des (T)HQI, i.e. ceux qui s'ignorent (les non-testés).

(2) Si effectivement, obtenir des scores élevés en IVT est plus rare pour tout le monde : neurotypique + (T)HQI, sachant que le WAIS nous place en quelque sorte sur une échelle de rareté par rapport à une norme (plus on s'écarte de 100, que ce soit à gauche ou à droite, plus les valeurs obtenues sont rares d'où les rangs percentiles) alors pourquoi l'IVT n'a pas une part plus importante dans le calcul du QIT qui ne l'a actuellement ? Cela rejoint peut-être ton histoire de "plafond de fait", Fish.

Je lis souvent que les (T)HQI échouent à l'IVT parce qu'ils sont perfectionnistes, je suis très perfectionniste et j'ai un IVT élevé.
Je dois être l'exception qui confirme la règle. :lol:
HQI-Asperger

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar du membre
pandamonium
Messages : 112
Enregistré le : jeu. 30 août 2018 17:37
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9543&p=278135#p278135] banzaï! [/url]
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Haut potentiel verbal

Message par pandamonium »

Hors-sujet
plafonner: atteindre son meilleur niveau, son meilleur résultat, sans pouvoir le dépasser. (d'après le CRNTL)
Je me rends compte que j'ai utilisé ce mot à mauvais escient. Merci @Fish d'avoir pointé cette imprécision.

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9766] Présentation [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 42

Re: Haut potentiel verbal

Message par Rianne »

Différente a écrit :
dim. 24 mars 2019 20:35
Fish a écrit :
ven. 22 mars 2019 10:36
Hé hé, un bel exemple de pourquoi il faut être précis quand on écrit des trucs. Ce que je voulais dire par « plafonner », c’est que les HQI rament un peu pour avoir des scores élevés en IVT. Un peu comme si les scores des HQI étaient limités par un « plafond de fait »... plus bas que le plafond du test. Du coup, je concède que c’est très confusing, mes histoires de plafond. Enfin bon bref, bilan de l’histoire, c’est bien ce qu’il te semble : des scores élevés en ICV on en trouve facilement, des scores élevés en IVT, moins.
J'ai du mal à comprendre deux choses (ce n'est pas de la provocation de ma part) et indépendamment de mes résultats (ce n'est pas pour flatter mon égo).

(1) Les (T)HQI présents sur le forum (et peut-être, plus globalement, les (T)HQI testés ?) ont une tendance à rencontrer des difficultés pour avoir des scores élevés en IVT, a priori c'est bien vrai. Il suffit de regarder les résultats des membres pour observer cette tendance. Cela ne veut pas dire pour autant que c'est le cas de l'ensemble des (T)HQI, i.e. ceux qui s'ignorent (les non-testés).

(2) Si effectivement, obtenir des scores élevés en IVT est plus rare pour tout le monde : neurotypique + (T)HQI, sachant que le WAIS nous place en quelque sorte sur une échelle de rareté par rapport à une norme (plus on s'écarte de 100, que ce soit à gauche ou à droite, plus les valeurs obtenues sont rares d'où les rangs percentiles) alors pourquoi l'IVT n'a pas une part plus importante dans le calcul du QIT qui ne l'a actuellement ? Cela rejoint peut-être ton histoire de "plafond de fait", Fish.

Je lis souvent que les (T)HQI échouent à l'IVT parce qu'ils sont perfectionnistes, je suis très perfectionniste et j'ai un IVT élevé.
Je dois être l'exception qui confirme la règle. :lol:
non j'ai un super score aussi a l'IVT (comme partout remarque), je pense pas qu'on soit une exception. Ca serait marrant de savoir en vérité la proportion de ceux qui chutent en IVT, hors "on dit".

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 641
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Haut potentiel verbal

Message par Fish »

Je me rends compte que j'ai utilisé ce mot à mauvais escient.
En fait, quand on atteint ou dépasse un plafond fixé de manière externe à nous-même, je parle plutôt d'emplafonner. Mais je ne suis pas sûr que çà soit très correct.
Cela ne veut pas dire pour autant que c'est le cas de l'ensemble des (T)HQI, i.e. ceux qui s'ignorent (les non-testés).
Toutafé. D'ailleurs, de manière générale, on ne sait pas grand chose des gens non testés. :huhu:
Si effectivement, obtenir des scores élevés en IVT est plus rare pour tout le monde
Ah mais non, pas pour tout le monde, justement. Pour des QIT "normaux" (bon en gros en dessous de 130), on ne constate pas de faiblesse fréquente de l'IVT par rapport aux autres indices. Sinon ça voudrait dire que les subtests associés à l'IVT sont mal étalonnés. Je n'ai pas investigué outre mesure cette historie d'IVT plus faible, je n'en connais que ce qui est rapporté ici:
http://www.talentdifferent.com/q-i-or-n ... -1777.html

Ma compréhension est qu'en gros les subtests liés à l'IVT ne présentent aucune anomalie pour la population générale, mais que les HQI ont du mal à obtenir de super scores sur ces tests pour des raisons souvent plus motrices que cognitives. Ca voudrait dire que ces subtests ne sont effectivement pas très bien fichus vers le haut, mais j'imagine que ce n'est pas une priorité.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13241
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut potentiel verbal

Message par TourneLune »

Si il y a des choses sur le moins bon résultat en IVT des surdoués " en général", ce qui n'empêche pas les exceptions:
http://www.adulte-surdoue.org/2011/11/d ... e-wisc-iv/
Par ex, cf le site de Linda Silverman pour la VO, le lien doit être mort depuis le temps.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Youpla
Messages : 548
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 39#p284095
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut potentiel verbal

Message par Youpla »

C'est marrant, le fait qu'on ait du mal à "emplafonner le plafond" :lol: de l'IVT voudrait dire que cet indice est mieux fait finalement puisqu'il permet, sur ses subtests, d'égrener les HP jusqu'au bout si je puis dire.
Contrairement à l'ICV qui est régulièrement emplafonné et qui met dans un gros paquet tout un tas de personnes à 19 en vocabulaire et similitudes...

Je me demande dans quelle mesure un IVT élevé ne ferait-il pas "basculer" les scores de HQI à THQI ?
Je serais curieuse de connaître le score minimal obtenu par un THQI en IVT...

PS : dans le lien laissé par TourneLune, j'ai ponctionné cette phrase :
"Les indices de Compréhension Verbale et de Raisonnement Perceptifs sont de très bons indicateurs de douance. Ils font un travail admirable d’évaluation du raisonnement verbal abstrait et produisent des tests très utiles de raisonnement visuel avec moins d’emphase sur le chronométrage. La Mémoire de Travail et la Vitesse de Traitement sont moins corrélées à la douance."

Différente
Messages : 306
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?t=7780]C'est ici ![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut potentiel verbal

Message par Différente »

C’est là qu’on soulève toute la complexité du test et de tout ce qu’il y a autour. Il doit s’y cacher un sacré boulot derrière.

Moi j’ai retenu ce passage :
Bonnes mesures du facteur g :
Arithmétique .768
Vocabulaire .751
Information .748
Similitudes .733


Ce sont les quatre subtests où j’obtiens les moins bons scores : 12 et 13. Bha d’un coup je me dis qu’ils se sont trompés et que je ne suis pas HQI ! :pale: :lol:
HQI-Asperger

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Différente
Messages : 306
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?t=7780]C'est ici ![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut potentiel verbal

Message par Différente »

Youpla a écrit :
dim. 24 mars 2019 23:48
Je me demande dans quelle mesure un IVT élevé ne ferait-il pas "basculer" les scores de HQI à THQI ?
Je serais curieuse de connaître le score minimal obtenu par un THQI en IVT...
Je ne connais pas le score minimal en IVT pour être THQI, il me semble avoir déjà vu une personne diagnostiquée THQI meme si l’IVT était dans la moyenne car IVC, IRP et IMT étaient très élevés.

Dans mon cas si IVT et ICV étaient inversés je serais THQI, c’est l’ICV qui m’en empêche.
HQI-Asperger

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 641
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Haut potentiel verbal

Message par Fish »

Je ne pense pas qu'on puisse établir un score minimal d'IVT (ou de n'importe quel indice) pour la douance. Le QIT est calculé à partir des 4 indices. Si on a un IVT faible et d'autres indices élevés, on se retrouve dans le cas que beaucoup connaissent: une forte hétérogénéité qui rend le QIT non significatif. Et on retombe sur l'histoire des interprétations dépendantes de chaque psychologue.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2428
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Haut potentiel verbal

Message par lady space »

Damdoum a écrit :
dim. 24 mars 2019 20:22
...l'ICV, c'est moins le cas puisqu'on connaît pas les questions à l'avance...et ça suppose une bonne culture générale à la base !
Je me permets juste de rappeler un point déjà évoqué au début de ce topic : pour avoir des scores élevés en ICV, ce que tu appelles "bonne culture générale" se limite au fait d'avoir retenu des informations de niveau collège, donc niveau 3e grand max, et d'être capable de les ressortir et s'en servir dans d'autres contextes que celui de l'école. Ce n'est pas un truc de ouf, on n'a pas besoin d'avoir été élevé par des universitaires ou des gros bourges pour avoir un ICV élevé. Ça peut éventuellement aider mais c'est loin d'être indispensable. Et les connaissances brutes ne suffisent pas - Fish a très bien expliqué que cette partie du test porte aussi, voire surtout, sur ce que la personne qui le passe fait de ses connaissances, comment elle les manie.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Holi
Messages : 1224
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: Haut potentiel verbal

Message par Holi »

Fish a écrit :
dim. 24 mars 2019 22:06
Ma compréhension est qu'en gros les subtests liés à l'IVT ne présentent aucune anomalie pour la population générale, mais que les HQI ont du mal à obtenir de super scores sur ces tests pour des raisons souvent plus motrices que cognitives. Ca voudrait dire que ces subtests ne sont effectivement pas très bien fichus vers le haut, mais j'imagine que ce n'est pas une priorité.
J'imagine qu'il faut aussi relativiser. Parler d'un mauvais score, mais par rapport à quoi ? Quand L'IVT est à 110 c'est un mauvais score par rapport à un ICV à 145, mais c'est un bon score dans l'absolu, non ?
Et pour ce qui est de l'importance à donner à cet indice, pour ma psy à moins qu'il permette de détecter un problème ça n'est pas le plus important, et il est fréquent qu'il rende le QIT incalculable ou plutôt non significatif 🤔
Bon nombre de QI hétérogènes seraient donc dûs à un IVT dans la norme, ou normal haut, mais avec trop d'écart par rapport aux subtests plafonnés ?
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar du membre
Louise
Messages : 1190
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t1847.html] Si vous avez une petite heure devant vous... [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 42
Contact :

Re: Haut potentiel verbal

Message par Louise »

Moi je suis THQI et j'ai un bon score en IVT :D.

Le poids des différents indices et subtests n'est pas le même dans le QIT. Pourquoi et comment? Tous les subtests sont comparés entre eux : on vérifie qu'ils corrèlent globalement (c'est le fameux facteur g, facteur général), quand on est "bon en sport", on a un résultat haut en sport comparé aux autres (même si c'est meilleur en natation qu'en foot, on est "globalement" bon). Dans les échelles c'est pareil, on vérifie que nos subtests sont corrélés entre eux ET avec ce facteur général d'intelligence. Ces corrélations servent aussi à regrouper les subtests en indices, pour s'assurer qu'ils mesurent bien ce qu'on leur demande de mesurer, et qu'on explore vraiment un maximum de facettes et de fonctionnements.
Certains subtests sont obligatoires et certains indices ont plus de subtests obligatoires que d'autres (et c'est avec les subtests obligatoires qu'on sort le QIT, en tous cas dans la WISC-5), et les subtests choisis préférentiellement sont ceux qui corrèlent le mieux avec le facteur g (si je me souviens bien du cours, quand je reprends mes notes, je ne l'ai pas noté, mais j'ai ça en tête!), l'IVT a donc moins de poids que l'ICV et l'IRP.
Et encore une fois cet indice EST important, même s'il rend moins calculable le QIT, parce que ce sont très précisément les subtests qui vont mettre en relief des difficultés d'ordre praxique/graphique alors que le reste est hyper performant, ce qui peut être pertinent en clinique, quand on cherche à comprendre pourquoi un môme qui semble brillant a éventuellement des difficultés ou des frustrations à ne pas "réaliser physiquement ce qu'il a dans la tête" pour faire un raccourci grossier. On cherche rarement seulement à détecter un individu très intelligent (ou moi, ça m'inquiéterait), on cherche plus généralement à apprécier un fonctionnement, des stratégies, des difficultés.
Et rappel : tout ceci est construit sur la base du modèle CHC, (facteur g , intelligence fluide et intelligence cristallisée) prédominant dans la psychométrie de l'intelligence. Mais un autre modèle à venir pourrait très bien "trier" légèrement autrement les HP. Ou permettre d'apprécier l'intelligence selon le contexte.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Louise pour son message (2 au total) :
CarcharodontosaurusFish
Classement : 2%

Carcharodontosaurus
Messages : 78
Enregistré le : mer. 13 févr. 2019 16:11
Profil : Bilan +
Test : WISC

Re: Haut potentiel verbal

Message par Carcharodontosaurus »

Merci de ce topo Louise.

Il répond à des interrogations que j'ai émises sur d'autres topic.

Dans mon cas, l'IVT est très bas comparé aux autres subtests. Mon compte rendu ne détaille pas les chiffres mais je commence sérieusement à m'interroger sur la pertinence d'avoir calculé un QIT avec un score "moyen-fort" en IVT et du plafonnage ailleurs, THQI au bout. Je me découvre concerné par l'hétérogénéité, tiens :D

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9766] Présentation [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 42

Re: Haut potentiel verbal

Message par Rianne »

Youpla a écrit :
dim. 24 mars 2019 23:48
C'est marrant, le fait qu'on ait du mal à "emplafonner le plafond" :lol: de l'IVT voudrait dire que cet indice est mieux fait finalement puisqu'il permet, sur ses subtests, d'égrener les HP jusqu'au bout si je puis dire.
Contrairement à l'ICV qui est régulièrement emplafonné et qui met dans un gros paquet tout un tas de personnes à 19 en vocabulaire et similitudes...

Je me demande dans quelle mesure un IVT élevé ne ferait-il pas "basculer" les scores de HQI à THQI ?
Je serais curieuse de connaître le score minimal obtenu par un THQI en IVT...

PS : dans le lien laissé par TourneLune, j'ai ponctionné cette phrase :
"Les indices de Compréhension Verbale et de Raisonnement Perceptifs sont de très bons indicateurs de douance. Ils font un travail admirable d’évaluation du raisonnement verbal abstrait et produisent des tests très utiles de raisonnement visuel avec moins d’emphase sur le chronométrage. La Mémoire de Travail et la Vitesse de Traitement sont moins corrélées à la douance."
Je ne suis pas tout les thqi mais pour mon exemple j'ai eu 140 en ivt.

Damdoum
Messages : 70
Enregistré le : mar. 7 août 2018 13:45
Présentation : Comme je dis souvent, j'ai deux bras, deux jambes et occasionnellement une tête...ce qui est déjà pas si mal !
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Bretagne
Âge : 36

Re: Haut potentiel verbal

Message par Damdoum »

Après lectures des articles (merci pour les références !) et interventions des participants (dont j'en souligne la qualité et merci aux professionnels du secteur qui interviennent dont c'est certainement plus facile de parler de ces sujets en connaissance de cause :clap:), effectivement l'IVT me semble un indicateur peut-être le plus pertinent pour évoquer ce "haut-potentiel" (comme on dit, ceux qui ne changent pas d'avis...).
En tout cas, c'est assez fou toute la latitude que peuvent avoir des psychologues qui font passer ce fameux test lorsque le QI se révèle hétérogène dans leurs interprétations des résultats...tout comme ceux qui le passent ou l'ont passé !
Hors-sujet
C'est drôle mais ça me fait beaucoup penser aux études qui ont été réalisées auprès de professeurs qui notaient des copies : à copie similaire, notation différente et quand ils distribuaient des copies auparavant très bien notées, on en arrivait également à des notations différentes également. On y retrouve les mêmes constats à peu près similaires quand on met des "premiers de la classe" ensemble : des résultats hétérogènes.
“La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !”
A.Einstein ? Mon grand-oncle ? Un illustre nain connu ?

Carcharodontosaurus
Messages : 78
Enregistré le : mer. 13 févr. 2019 16:11
Profil : Bilan +
Test : WISC

Re: Haut potentiel verbal

Message par Carcharodontosaurus »

Damdoum,

Je ne comprend pas pourquoi l'IVT te semble un indicateur peut être le plus pertinent pour évoquer un haut potentiel.

Il peut chuter en cas de troubles, ce qui le rend intéressant d'un point de vue clinique comme indiqué par Louise. Dans mon cas la dysgraphie l'impacte de manière conséquente. L'épreuve de code est un calvaire. Dès que j'ai un stylo dans les mains je ne sers plus à rien (ma kryptonite). Bon j'exagere, j'étais tout de même entre 110 et 120 en IVT, l'épreuve autre que code ayant probablement sauvé le truc, mais j'en chie vraiment.

Il se corrèle également moins bien que l'ICV ou l'IRP à l'intelligence générale.

Ces deux derniers me semble donc plus performants pour évoquer un haut potentiel. Est-ce une coquille de ta part ?

Damdoum
Messages : 70
Enregistré le : mar. 7 août 2018 13:45
Présentation : Comme je dis souvent, j'ai deux bras, deux jambes et occasionnellement une tête...ce qui est déjà pas si mal !
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Bretagne
Âge : 36

Re: Haut potentiel verbal

Message par Damdoum »

Salut,
Effectivement, c'est bien une coquille de ma part avec un raisonnement foireux dès le début de mon intervention : je n'ai pas encore suffisamment construit un raisonnement solide pour étayer mes propos (le problème surtout est que je ne peux plus revenir en arrière quant à ma première intervention : ça m'a plus enfoncé qu'autre chose du coup... :pale: )
J'essaye donc de m'extirper lamentablement du mieux que je peux du bourbier dans lequel je me suis mis tout seul comme un grand ! :tmi: ...et sur un forum de tel que celui-ci...ça se voit très vite :D
En gros j'aurais mieux fait de la fermer et de lire simplement le topic plutôt que de m'aventurer sur un terrain dont je ne maîtrisais pas l'orientation de la discussion ni ce qui a pu se dire au début... :doh:
C'est une bonne leçon pour moi :think: :)
Sinon, le fond de ma pensée est que c'est un test qui permet effectivement de déceler beaucoup plus facilement telle ou telle pathologie, manque, problème, etc...(et c'est d'ailleurs la raison d'être de ce test au tout départ) comme celui qui t'a été diagnostiqué...il est plein d'imperfections mais c'est quand même le meilleur outil qui existe pour détecter la douance entre autres (cf. Nicolas Gauvrit "les surdoués ordinaires" notamment).
De même, il n'a pas l'air de convenir à tout le monde et selon moi, détecte mal la capacité d'empathie et d'écoute par exemple mais c'est un peu hors-sujet pour le coup vis-à-vis du sujet évoqué.
Voili voilou :wasntme:
“La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !”
A.Einstein ? Mon grand-oncle ? Un illustre nain connu ?

Avatar du membre
Youpla
Messages : 548
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 39#p284095
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut potentiel verbal

Message par Youpla »

Hors-sujet
Je dirais même que le test ne détecte pas du tout la capacité d'empathie ni d'écoute. Il n'est pas conçu pour ça de toutes façons :P

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13241
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut potentiel verbal

Message par TourneLune »

Hey Damdoum, c'est pas grave, y a que ceux qui parlent pas qui racontent pas de conneries ;) tu as bien fait de t'aventurer et de prendre le risque de répondre :)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Carcharodontosaurus
Messages : 78
Enregistré le : mer. 13 févr. 2019 16:11
Profil : Bilan +
Test : WISC

Re: Haut potentiel verbal

Message par Carcharodontosaurus »

Pas de soucis, c'était juste une coquille ça arrive :)

Le test n'est en aucun cas parfait, mais ça reste le meilleur outil. L'intelligence émotionnelle meriterait son propre topic je pense. Et c'est une vraie force, j'en suis persuadé (dans mon cas, plutôt deficiente lol)

Damdoum
Messages : 70
Enregistré le : mar. 7 août 2018 13:45
Présentation : Comme je dis souvent, j'ai deux bras, deux jambes et occasionnellement une tête...ce qui est déjà pas si mal !
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Bretagne
Âge : 36

Re: Haut potentiel verbal

Message par Damdoum »

Salut, :hai:
Merci pour les messages gentils : c'est aussi important pour moi d'être au clair avec moi-même et vis-à-vis de vous et de tous ceux qui lisent... :)
Et désolé pour ceux qui me lisent : je ne peux pas dé-corréler mon expérience personnelle de ma propre réflexion à l'égard de ce sujet... :nesaitpas:
Bref, pour en revenir au sujet initial, Je me suis posé cette question également me concernant (puisque ICV > 130 mais pas le reste...et d'ailleurs en y réfléchissant, j'aurai pu me mettre positif dans ma présentation d'après certains témoignages :^) ) et qu'on se l'est posé avec la personne qui m'a fait passé le test.
Jusqu'à preuve du contraire, je suis suis pas surdoué au sens strict du terme (homogénéité des résultats avec tous les subtests > 130) mais on s'est bien rendu compte que le test n'était pas adapté au regard de mon cas. J'ai comme qui dirait "foiré" le test (pas compris son principe ni ce que ça impliquait en termes d'implication intellectuel dans les tests : en gros, j'ai le sentiment de l'avoir fait un peu par-dessus la jambe...et je regrette un peu de l'avoir pris comme çà après coup :think: ).
Lors de l'entretien, elle a bien compris que j'étais très intelligent mais qu'à fortiori, y'avait de bonnes chances que le test soit muet quant aux résultats qui pouvaient être certainement hétérogènes.
Hors-sujet
Attention avis psychologie de comptoir : Dans les faits, il me semble que cette personne était restée bloquée sur une représentation idéale du ###Charcutier-zingueur en reprise d’études ### (désolé...c'est juste pour le plaisir de voir autre chose s'afficher :angel: ) parce qu'une petite fille l'avait impressionné il y quelques années et qu'elle en avait fait son mètre-étalon de ce qui était surdoué ou non. De même, Elle n'était pas à l'aise avec le public adulte (quelle idée d'être allé cherché dans une liste de pédo-psy... :worried: :drunk: ) et semblait également resté bloqué sur le fait que normalement, le test est plutôt destiné aux gens qui vont pas bien et pour détecter d'autres choses que le QI (ce qui est vrai en partie cela dit). Je crois qu'elle pas trop du quoi faire de moi après réflexion... :-|...personne à déconseiller donc selon moi du coup pour faire le test... :vgeek:
Du coup, ce haut-potentiel verbal me pose question à savoir dans quelle mesure cette énonciation vient confirmer ou rassurer la principale personne concernée. Est-ce une béquille psychologique afin de mieux faire passer un résultat potentiellement négatif ? Est-ce une pirouette de la part du psy pour éviter d'avoir à affronter une réaction négative ?
Pour ma part, j'ai toujours du mal à valider des choses qui ne reposent pas sur des arguments scientifiques validés et faisant l'objet d'un consensus auprès de la communauté scientifique.
Aussi, et pour terminer, comme pour tout, est-ce qu'il faut surtout ne pas oublier dans tout cela le fameux PFH
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
afin de comprendre tout ce flou autour de cette notion ?
“La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !”
A.Einstein ? Mon grand-oncle ? Un illustre nain connu ?

Répondre