pensées parasites

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Avatar du membre
caquette
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 23 juil. 2015 09:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6494.html
Profil : En questionnement
Test : NON

pensées parasites

Message par caquette » jeu. 8 févr. 2018 12:18

Bonjour à tous,
Le sujet est difficile à expliquer mais je vais tenter de le faire de façon claire.
J'ai l'impression bizarre de ne jamais "raisonner", de ne jamais réfléchir de manière posée aux différents problèmes du quotidien.
Je me sens constamment parasitée par des bribes de pensées non construites, par des bribes de mots qui passent dans ma tête, sans que je ne puisse les contrôler.
Ce ne sont pas des voix de personnes qui s'expriment, c'est bien ma propre voix, mais c'est décousu, ça n'a souvent ni queue ni tête, je ne peux même pas toujours identifier les mots qui traversent mon esprit, et c'est terriblement fatigant...
J'ai donc l'impression de toujours agir comme un animal, instinctivement, et je n'arrive pas à me poser, à me dire: "Bon réfléchissons à ce problème, quels sont les tenants, les aboutissants".
C'est plutôt une sorte de gros bordel que je n'arrive pas à canaliser, d'où ressort quand même parfois une décision logique.

Est-ce que cela vous parle?
"C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume"O. Wilde

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: pensées parasites

Message par VictorMenard » jeu. 8 févr. 2018 13:34

Oh que oui !

Je ne sais pas si je le décrirais comme tu le fais, en termes de parasites, mais il me semble bien comprendre de quoi tu parles. A vrai dire, je ne crois pas que la pensée de qui que ce soit fonctionne de la façon décrite par l'idéal rationaliste qui a cours par chez nous, et donc comparer son propre processus de pensée à cette image parfaite ne peut mener nulle part. La forme logique est le résultat de la pensée, mais ne dit rien de son origine.

Et je ne crois pas que tu réagisses "comme un animal" pour autant : on peut aussi appeler ça de l'intuition, ce qui me paraît nettement moins réducteur.

Landemoisan avait créé un sujet sur l'intuition, que je n'avais pas su développer, mais qui abordait l'intuition. Les nombreuses psy qui rôdent dans le coin devraient avoir des choses à te dire, aussi, si elles ont le temps et l'envie.

Autre approche : as-tu déjà lu des livres qui exploitent ou décrivent le flux de conscience ? Cela restent des représentations littéraires, bien sûr, mais ça peut rassurer et donner quelque chose qui ressemble à un accès direct à la pensée d'autrui. Je pense à Nathalie Sarraute, par exemple, mais il y en a beaucoup d'autres (Joyce, Faulkner). Et ça a des noms en philo aussi.

Bref, tu n'es pas seule !
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

Avatar du membre
caquette
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 23 juil. 2015 09:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6494.html
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: pensées parasites

Message par caquette » jeu. 8 févr. 2018 15:03

Merci VictorMenard,
Cela me paraît intéressant de rechercher dans la littérature en effet. Je n'ai pas lu de romans ayant pour thème le flux de conscience, mais j'ai toujours voulu lire un Virginia Woolf, et je pense que c'est l'occasion de commencer!
Merci pour ton éclairage!
"C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume"O. Wilde

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: pensées parasites

Message par VictorMenard » jeu. 8 févr. 2018 15:10

Ah oui, Virginia Woolf, comment ai-je pu ne pas y penser ! 'La Promenade au Phare' a été une sacrée claque quand je lai découvert.
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

landemoisan
Messages : 56
Enregistré le : dim. 3 sept. 2017 09:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: pensées parasites

Message par landemoisan » mar. 13 févr. 2018 19:11

Bonjour Caquette, bonjour Victor Menard,

Oui, tes réflexions, Victor, m'ont bien interrogé et je continue à retourner ce point de vue. Pour résumer tu dis, si j'ai bien compris : Toute réflexion revient à un processus d'intuition. Pour moi l'intuition était un phénomène qui amène subitement, sans contrôle, une connaissance. Mais ton point de vue m'a renvoyé à des souvenirs vagues de lecture, Bergson, Kant, mais je ne suis qu'un amateur de philosophie, alors j'ai repris quelques lectures dont Bergson "L'évolution Créatrice", etc... Mais je ne suis pas plus avancé. Dans mes explorations je remarque que l'on parle d'intuition, naturellement, le mot est abondamment utilisé, mais la chose reste mystérieuse pour moi.
Comme vous ici et ailleurs, il m'arrive de temps à autres, assez souvent, d'acquérir une conviction, une intuition. La connaissance qui en résulte crée une certitude, je dirais une évidence. Exemple : Mon épouse est quelque part en ville, elle rentrera dans une heure. Intuition : il faut que j'aille la chercher où ? Je prends ma voiture et je vais tout près d'une station de bus. Je la trouve là. Elle avait en effet un problème (pas grave).
Ce phénomène pose beaucoup de problèmes :
- S'il s'agit de connaissances qui concernent le temps présent ou passé, on peut formuler des hypothèses dans un cadre scientifique qu'il faut cependant "étirer".
- Si l'intuition peut se vérifier pour des événements futurs, alors là plus d'hypothèse possible dans le champ scientifique.
Par ailleurs la connaissance intuitive concerne des événements sans importances ou importants et toute la gamme.
D'accord aussi sur la relation complexe entre le fait de raison et l'émergence éventuelle de l'intuition.

Il y a aussi sur ce registre, je crois, des rencontres étranges dans la vie, il y a comme une aimantation intuitive entre des êtres. Je ne parle pas des attractions amoureuses, c'est en dehors, l'attraction amoureuse peut se comprendre de bien des façons.

Je ne connais pas :
<< Ah oui, Virginia Woolf, comment ai-je pu ne pas y penser ! 'La Promenade au Phare'>>
Je vais essayer de trouver ça.

Répondre