"Mise en pratique" du HP

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Avatar du membre
Nots
Messages : 7
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 21:06
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9059
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Suisse
Contact :

"Mise en pratique" du HP

Message par Nots » mer. 10 janv. 2018 23:34

Bonjour,

Je ne sais pas encore où je me trouve sur la vague des QIs et je dois avouer que je n'ai aucune idée de mon "niveau"... 70 ? 100 ? 130 ? Absolument aucune idée... Je ne me sens pas plus intelligente, pas plus rapide, pas quoi que ce soit, plutôt plus à côté de la plaque et stupide que les autres, mais quand je lis les profils HPI, je m'y reconnais. Sauf dans la mise en pratique...
Le fonctionnement est pareil : un problème, plein de solutions ; des envies de découvertes et d'en savoir toujours plus ; un sujet qui en amène un autre, puis un autre, etc.
Mais dans la mise en pratique, ça pêche complètement.

On dit qu'un HPI est toujours en train d'expérimenter, qu'il ne tient pas en place, qu'il a besoin d'animation, or ce n'est pas mon cas, mais je précise que j'ai été diagnostiquée autiste Asperger ce qui peut expliquer ma préférence pour les routines, la sécurité, etc.

Cependant, quand j'essaie de réfléchir aux raisons qui m'empêchent à aller où bout de mes projets, au-delà souvent du manque de temps et de mes soucis d'organisation (merci encore une fois le SA), j'ai une peur terrifiante de l'échec... Pour plusieurs raisons :
1) parce que je ne voudrais pas me dire que tout le projet n'était qu'une perte de temps,
2) par peur de décevoir,
3) par manque de confiance en moi, un échec est une confirmation de ma bêtise,
4) un sentiment d'être une incapable (bon, ça je le ressens également en n'aboutissant aucun projet, car j'en commence plein par contre !),
5) parce qu'un échec n'est pas juste un échec, mais un drame pour moi,
6) parce que je supporte mal la critique qui me blesse énormément (ce qui ne m'empêche pas de l'entendre et me remettre en question, je ne suis pas fermée à la critique, juste sensible à elle).

Est-ce que les HPI sont toujours "hyperactif" (dans le sens non clinique du terme) ou est-il également fréquent qu'ils manquent de confiance en eux et que cela les tétanise pour la réalisation de leurs projets ?
Personnellement, je suis très orientée connaissances théoriques (livres.... :favorite: ).......
Les réalisations se cantonnent à ce qui ne demande pas non plus trop d'organisation (compliqué et/ou angoissant pour moi), de matériel (manque de finance - sans revenu, donc crainte de gaspillage en cas d'échec), ni trop de temps de réalisation (j'ai tendance à sauter des étapes dans ce genre de cas, parce que c'est trop long... et je m'ennuie... Il faut que je puisse voir la fin rapidement).

Vous, êtes-vous du genre à réaliser moult inventions dans votre atelier/bureau/cave/garage/salon/... ? Ou plutôt à prendre note de vos millions de projets et idées, à les développer sur papier sans vraiment oser vous lancer concrètement ?

Merci d'avance pour vos réponses.
[■■■■■□□□□□] - Loading Human Communications Interface - Please be patient

Z74
Messages : 114
Enregistré le : lun. 4 juil. 2016 13:33
Présentation : J'aime les poissons et les abeilles...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Z74 » jeu. 11 janv. 2018 11:44

Salut,

Les deux! Deux milles projets dans la tête, 1000 au départ, 500 à mi parcours, dix à l'arrivée et qui impressionne l'entourage... Pourtant, moi je pense aussi au 1990 projets laissés en chemin et ça relativise tout de suite le succès. J'ajoute à ça que je suis fasciné par les gens qui crée tout un tas de truc en ayant l'impression que cela m'est inaccessible jusqu'au moment où je commence...
Quoique depuis le résultat du test, j'accepte bien mieux ce cheminement et cela facilite les démarrages de projet.

En ligne
Avatar du membre
Pascalita
Messages : 650
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Pascalita » jeu. 11 janv. 2018 12:52

Bonjour Nots,

Pour répondre à la dernière question, moi, c'est ni l'un ni l'autre, mon capitaine ! Et on m'a quand même diagnostiquée.
Je te rejoins sur les points 5) et 6) et il est possible aussi que je manque de confiance en moi (quoique... ça dépend dans quels domaines et face à quelles personnes) mais je ne peux pas dire que ce soit ça qui m'empêche de mettre à exécution mes projets puisque... je n'en ai pas, de projets. Des tas de pensées, peut-être, mais je ne sais absolument pas combien il y en a dans le cerveau de mon voisin, et pas de débordements visibles. Je tiens parfaitement en place, il y a des choses pour lesquelles j'adore la routine et d'autres où elle m'est insupportable.

Pour élargir un peu, à mon avis, toute phrase commençant par "les hp sont toujours..." est à bannir. Excuse-moi, ce n'est pas pour te blesser, et je comprends que tu te poses cette question-là, de la catégorisation, des critères, d'une possible généralisation - je me la suis d'ailleurs posée aussi... Mais c'est un énorme piège.
"Il y a des hp qui... (sont hyperactifs, que ce soit dans le sens médical ou non ; manquent de confiance en eux ; supportent mal la critique - et même, il y en a qui supportent mal la critique parce qu'ils ne veulent pas se remettre en cause)", d'accord. "Les hp sont toujours...", non. Archi-non.

Nous traversons la vie avec le bagage qu'on nous a donné (génétique, éducatif, social), les obstacles qui se trouvent sur notre route et la façon dont nous arrivons (ou non) à les franchir. Et ce que nous sommes, ce que nous devenons, dépend de tout cela à la fois. Tout est intriqué, et essayer de se définir par rapport à des critères qui seraient généralisables est juste un piège. Dans lequel nous tombons (sans doute pas tous, d'ailleurs) et duquel nous ressortons (sans doute pas tous, d'ailleurs).
Donc il y a sûrement plein de hp qui débordent d'idées et qui les mettent en pratique, et plein de hp qui débordent d'idées et ne les mettent pas en pratique, pour telle ou telle raison. Inversement, il y a plein de gens qui débordent d'idées et ne les mettent pas en pratique parce qu'ils manquent de confiance en eux (ou pour d'autres raisons) sans pour autant être hp.
Et conséquemment, ce n'est pas parce que nous serions hp que nous serions automatiquement en concrétisation de débordements constants ou bien en manque de confiance. Et même si nous sommes ceci ou cela, nous ne sommes jamais réductibles à ceci et cela, et condamnés par la correspondance avec tel ou tel profil figé. Qu'il y ait une interaction entre le fonctionnement du cerveau et le fonctionnement de l'ensemble, oui, mais qu'elle aille forcément dans un sens ou dans un autre, ou qu'elle aboutisse forcément à telle ou telle conséquence visible et qu'on puisse en tirer un lien de cause à effet, non.

En ce qui me concerne, j'ai mis longtemps à comprendre cela. Parce que justement, j'ai cherché à me trouver dans des descriptions toutes faites. Ça aurait rendu les choses tellement plus faciles. Mais tout compte fait, je suis bien contente de ne pas pouvoir me catégoriser. Et puis peut-être qu'un jour, j'inventerai des trucs dans mon garage, qui sait ? Ou dans la cuisine, il fait plus chaud. :clin:
Et je passerai l'année suivante penchée sur des livres...
Ou peut-être que je ne serai plus là depuis longtemps.

Avatar du membre
Nots
Messages : 7
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 21:06
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9059
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Suisse
Contact :

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Nots » jeu. 11 janv. 2018 13:18

Z74 a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 11:44
Salut,

Les deux! [...] cela facilite les démarrages de projet.
Merci pour ce petit témoignage, je m'y retrouve assez je dois avouer ^^


Pascalita a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 12:52
Bonjour Nots,

Pour répondre à la dernière question, moi, c'est ni l'un ni l'autre, mon capitaine ! [...]
Pascalita a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 12:52
Pour élargir un peu, à mon avis, toute phrase commençant par "les hp sont toujours..." est à bannir. Excuse-moi, ce n'est pas pour te blesser, et je comprends que tu te poses cette question-là [...]
Pascalita a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 12:52
En ce qui me concerne, j'ai mis longtemps à comprendre cela. Parce que justement, j'ai cherché à me trouver dans des descriptions toutes faites. Ça aurait rendu les choses tellement plus faciles. Mais tout compte fait, je suis bien contente de ne pas pouvoir me catégoriser. Et puis peut-être qu'un jour, j'inventerai des trucs dans mon garage, qui sait ? Ou dans la cuisine, il fait plus chaud. :clin:
Et je passerai l'année suivante penchée sur des livres...
Ou peut-être que je ne serai plus là depuis longtemps.
Merci beaucoup pour cette réponse Pascalita, je pense qu'à toi seule, tu réponds à ma question.
Effectivement, la formule "Les HP sont toujours..." n'est forcément - humainement - pas possible. Peut-être serait-il plus exact de dire "On dit toujours que les HP sont..." :) Ne t'inquiète pas, tu ne m'as pas blessée.

Du coup, je pense que la meilleure description générale qu'on puisse faire d'un HP est qu’indépendamment de son niveau d'instruction, il a un potentiel de compréhension et de rapidité de réflexion et d'analyse qui dépasse la norme établie, mais qu'après, ce potentiel, il en fait ce qu'il veut et ce qu'il peut, en fonction de la conscience qu'il a d'avoir ce potentiel et des possibilités qu'il a à disposition pour en profiter... (?)
Ensuite, à partir de là, on a des HP flemmards, des qui n'utilisent pas leur potentiels, qui ne cherchent pas à comprendre ce que leur cerveau leur apporte, etc. (et inversement, bien entendu !) (?)...

Il est vrai qu'avoir une liste bien définie aurait été extrêmement plus simple... ^^'
Parce qu'avec tout ça, comme je dis en début de message, je n'ai aucune idée - et n'arrive pas à me faire une idée - de où je me situe... Entre les moments où je me trouve complètement à côté de la plaque et les fois où je me désole de voir les gens insister avec une solution qui ne fonctionne pas comme si c'était la seule alors qu'il y en a au moins 50 autres, je suis perdue...

En tout cas merci pour ta réponse Pascalita !
[■■■■■□□□□□] - Loading Human Communications Interface - Please be patient

En ligne
Avatar du membre
Pascalita
Messages : 650
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Pascalita » jeu. 11 janv. 2018 17:18

Nots a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 13:18
il a un potentiel de compréhension et de rapidité de réflexion et d'analyse qui dépasse la norme établie, mais qu'après, ce potentiel, il en fait ce qu'il veut et ce qu'il peut, en fonction de la conscience qu'il a d'avoir ce potentiel et des possibilités qu'il a à disposition pour en profiter... (?)
Avec plein de guillemets autour de "profiter", et en fonction aussi de tous les autres facteurs physiques, psychologiques, sociaux qui influent également sur ce qu'il est à un instant t. C'est comme ça que je vois les choses, oui.
Et parfois, on est dans une telle situation qu'on a l'impression que justement, ce cerveau ne nous apporte rien...
Il y a un vieux fil (je ne sais plus exactement lequel, mais tu trouveras) sur lequel quelqu'un utilise la métaphore d'une voiture avec un gros moteur. Il se peut qu'on ne sache pas qu'on a un gros moteur, ou bien qu'on n'ait jamais appris à conduire, ou qu'on ait un accident...
Nots a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 13:18
Parce qu'avec tout ça, comme je dis en début de message, je n'ai aucune idée - et n'arrive pas à me faire une idée - de où je me situe...
La seule réponse pour ça, elle se chiffre lors du test. Ça aide à mieux voir où se situe le décalage par rapport aux autres (comme pour le diagnostic du syndrome d'Asperger, ou le TDA, ou d'autres choses, je suppose).

Sinon, bienvenue aussi ! :ensoleillé:

Ah et pis en y repensant, il y a quand même un critère sur lequel il y a consensus : http://adulte-surdoue.fr/delirium/surdo ... t6368.html :grin:

Avatar du membre
W4x
Messages : 3577
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par W4x » jeu. 11 janv. 2018 18:16

Pascalita a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 17:18
Il y a un vieux fil (je ne sais plus exactement lequel, mais tu trouveras) sur lequel quelqu'un utilise la métaphore d'une voiture avec un gros moteur. Il se peut qu'on ne sache pas qu'on a un gros moteur, ou bien qu'on n'ait jamais appris à conduire, ou qu'on ait un accident...
Avec une recherche du mot "Ferrari" on trouve pas mal d'analogies de ce type sur le forum en effet ^^ (et même ce message, accomplissement de l'auto-référence :P ).

Comme dit au départ il y a peu de choses que l'on peut affirmer avec certitude quant à un comportement général des personnes HPI, la métaphore de la voiture de sport étant cependant à la fois juste et imagée. Ce qui est juste aussi, c'est que le terreau est fertile à une certaine hyperactivité intellectuelle, par contre une grande partie de ce qui joue dans la mise en œuvre de celle-ci (et par exemple dans la réalisation de projets) est indépendante du HPI : la personnalité, les expériences passées et la résilience derrière, le rapport aux autres etc. pour reprendre en vrac tes 6 numéros.

Ce que dit Pascalita est aussi très juste, dans la notion de haut potentiel il y a celle de "potentiel" mais se limiter à ça c'est faire sans tout le contexte et le vécu, qui n'ont généralement rien à voir avec. Et donc même en cas de HPI confirmé il n'y a pas à se mettre martel en tête avec un quelconque objectif de performance :)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Nots
Messages : 7
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 21:06
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9059
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Suisse
Contact :

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Nots » ven. 12 janv. 2018 23:44

Pascalita a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 17:18
[...]

Sinon, bienvenue aussi ! :ensoleillé:

Ah et pis en y repensant, il y a quand même un critère sur lequel il y a consensus : http://adulte-surdoue.fr/delirium/surdo ... t6368.html :grin:
Merci pour le bienvenue ! :honte:

Et j'ai bien rigolé en lisant le post que tu as partagé ! Merci :D


W4x a écrit :
jeu. 11 janv. 2018 18:16
[...]
Ce que dit Pascalita est aussi très juste, dans la notion de haut potentiel il y a celle de "potentiel" mais se limiter à ça c'est faire sans tout le contexte et le vécu, qui n'ont généralement rien à voir avec. Et donc même en cas de HPI confirmé il n'y a pas à se mettre martel en tête avec un quelconque objectif de performance :)
Oh, je ne me dis pas que je dois absolument avoir une quelconque performance dans un domaine ou autre, c'est juste que j'ai reçu tellement de critique, notamment à cause de mon SA (flemmarde, incapable, t'es une profiteuse, t'es compliquée, etc.) que j'ai eu un soulagement en découvrant le SA, même si ça ne change rien à ma façon d'être et je n'arrive toujours pas à retrouver confiance en moi, donc je n'ai pas envie ni besoin d'avoir un QI qui dépasse la moyenne, mais j'ai peur qu'il soit inférieur à la moyenne... Même si c'est qu'à 99... Et c'est purement psychologique parce que je sais qu'à moins d'une défaillance, d'un retard profond, ça ne change pas grand chose...
Avoir au moins un QI dans la moyenne me ferait dire que, bah non, je ne suis pas plus con qu'un/e autre... ! Au moins... ^^ Malgré mon SA...
[■■■■■□□□□□] - Loading Human Communications Interface - Please be patient

Différente
Messages : 223
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: "Mise en pratique" du HP

Message par Différente » sam. 13 janv. 2018 14:02

Nots a écrit :
mer. 10 janv. 2018 23:34
On dit qu'un HPI est toujours en train d'expérimenter, qu'il ne tient pas en place, qu'il a besoin d'animation
C'est mon cas...
Nots a écrit :
mer. 10 janv. 2018 23:34
5) parce qu'un échec n'est pas juste un échec, mais un drame pour moi,
6) parce que je supporte mal la critique qui me blesse énormément (ce qui ne m'empêche pas de l'entendre et me remettre en question, je ne suis pas fermée à la critique, juste sensible à elle).
Tes paroles me parlent énormément !
Nots a écrit :
mer. 10 janv. 2018 23:34
Est-ce que les HPI sont toujours "hyperactif" (dans le sens non clinique du terme) ou est-il également fréquent qu'ils manquent de confiance en eux et que cela les tétanise pour la réalisation de leurs projets ?
Personnellement, je suis très orientée connaissances théoriques (livres.... :favorite: ).......
Les réalisations se cantonnent à ce qui ne demande pas non plus trop d'organisation (compliqué et/ou angoissant pour moi), de matériel (manque de finance - sans revenu, donc crainte de gaspillage en cas d'échec), ni trop de temps de réalisation (j'ai tendance à sauter des étapes dans ce genre de cas, parce que c'est trop long... et je m'ennuie... Il faut que je puisse voir la fin rapidement).
Je suis plutôt hyperactive à me lancer dans plein de projets et me battre pour atteindre mes objectifs (même si le diagnostic m'a fait perdre pied et que j'ai tendance à avoir moins confiance en moi depuis). Cependant, aux vues de mes résultats, la psychologue m'a dit que j'avais un profil atypique et que la seule autre personne qui avait un IVT comme le mien (assez élevé) se définissait comme étant une guerrière (ce qui me qualifie assez bien également).
Nots a écrit :
mer. 10 janv. 2018 23:34
Vous, êtes-vous du genre à réaliser moult inventions dans votre atelier/bureau/cave/garage/salon/... ?
Moui...
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.

Répondre