Intuition et cerveau

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
landemoisan
Messages : 56
Enregistré le : dim. 3 sept. 2017 09:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Intuition et cerveau

Message par landemoisan » mar. 3 oct. 2017 20:43

Bonjour,
Je suis arrivé sur ce forum à partir d'une interrogation sur l'intuition en me demandant comment pouvait naître et s'expliquer le processus de l'intuition.
Voulez-vous rapporter les cas d'intuitions qui vont étonnés, pour vous ou pour d'autres situations connues.
Avez-vous des explications de ce phénomène ? Comment le cerveau pourrait-il générer de l'intuition ?
Quel est le rôle de la sensibilité dans l'intuition, dont on dit qu'elle est l'une des caractéristiques fortes de la douance ?
Le lien avec l'imagination...
Intuition et mémoire, l'intuition et l'inconscient...
Des rencontres intuitives et évidentes.

Le phénomène de l'intuition me semble être à la frontière du raisonnable, voire hors de la raison, je propose ici de garder raison malgré tout.

Avatar du membre
Colombe
Messages : 94
Enregistré le : jeu. 12 juin 2014 22:04
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post152975.html#p152975
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Montpellier
Âge : 56

Re: Intuition et cerveau

Message par Colombe » mar. 3 oct. 2017 23:37

J'ai longtemps considéré l'intuition comme une espèce de "don du ciel" dont je n'étais pas particulièrement pourvue, puis comme une justification douteuse pour dire n'importe quoi.

Finalement j'ai appris à l'accepter et à l'utiliser, principalement dans ma pratique de shiatsu, qui est un soin manuel apparenté à la médecine taoïste au même titre que l'acupuncture.
Lors de ma formation, qui s'est déroulée principalement il y a une dizaine d'années, j'ai été amenée à accepter ce mode de fonctionnement comme outil principal de diagnostic et de traitement. Pour bien me faire comprendre, je vais raconter une anecdote qui me semble parlante:
Au cours d'un stage résidentiel, le maître(senseï en japonais) de notre école de shiatsu propose comme exercice de percevoir l'origine d'un déséquilibre en posant la main sur la zone centrale de l'abdomen d'un partenaire. En montrant l'exercice, il dit après avoir touché son partenaire "ah, ça vient de l'épaule" :^) , et lorsque je lui demande comment il l'a su, il répond "je le sais, c'est tout" :o .
Évidemment une telle réponse m'a laissée très perplexe, et de nombreux stagiaires ont été très déstabilisés. Mais, après quelques années de pratique et d'expérience, je me rends compte que, moi aussi, quand je pose la main sur quelqu'un, je "sais" comment et où prodiguer le shiatsu pour le soulager. Ceci, à condition d'être dans l'état mental adéquat, c'est à dire proche d'un état méditatif.

Effectivement, je fais un lien avec la sensibilité, ou plutôt avec l'empathie,et aussi avec les capacités mnésiques parce qu'il me semble que l'intuition est une sorte de connexion-cristallisation d'un très grand nombre d'informations, perçues dans l'instant et confrontées à celles qui ont été mémorisées au cours d'une formation théorique ainsi que de l'expérience pratique. Cette connexion se fait extrêmement rapidement, bien plus vite qu'un raisonnement détaillé et linéaire. Ce que je décris ressemble à ce que j'ai lu à propos du mode de fonctionnement cérébral hpi, et je crois qu'on parle de raisonnement intuitif.
Et donc, je ne serais pas capable de "savoir" instantanément l'origine d'un déséquilibre en posant la main sur quelqu'un si je n'avais pas: -appris la théorie de la médecine chinoise
-développé ma sensibilité tactile et sensorielle en général
-appris à me mettre en état de disponibilité empathique
-emmagasiné de l'expérience, c'est-à-dire une somme d'essais,d'erreurs,de succès, et de relectures critiques de ma pratique.

Je pense que l'intuition, cette espèce de "truc magique"qui fait qu'on "sait" immédiatement, c'est juste la connexion ultra rapide d'une grande quantité d'informations. Mais ces informations ne tombent pas du ciel, on les a mémorisées, plus ou moins consciemment.

Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2600
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: Intuition et cerveau

Message par sanders » mer. 4 oct. 2017 07:05

Pas une expérience vécue directement mais des expériences relatées par des personnes qui ont cherché à cerner cette notion d'intuition.

Une émission (ancienne, de 2012) où se posent les questions de ce qu'est l'intuition, de ce qu'elle recouvre (ou non), de ses limites ...

Club Science Publique : Que peut le corps ? Exploiter son intuition

Christophe Caupenne - négociateur au RAID y parle de son expérience de terrain.
C'est une de ses missions où il explique comment est utilisée "consciemment " cette intuition, en y mettant de la raison a posteriori pour la rendre entendable par autrui, qui me fait vous partager cette émission.

Claire Petitmengin , Professeur à l'Institut Télécom (TEM) et chercheur associé au Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée - a écrit un livre sur l'expérience intuitive et explique des expérience de recherche réalisées.

Pierre-Henri Gouyon , professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, à l'Agro Paris-Tech et à Sciences Po - décortique la question de l'hyper écoute comme fondement de l'intuition.

Jean Claude Ameisen met son grain de sel.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Intuition et cerveau

Message par VictorMenard » mer. 4 oct. 2017 10:03

Rien de personnel ne me vient, sinon une interrogation : le problème est-il l'intuition, ou l'intuition révèle-t-elle que c'est notre conception habituelle du raisonnement qui est faible ?

La plupart du temps, une idée vient, après plus ou moins de réflexion, mais rendons-nous vraiment compte de ce qui se passe quand nous disons "J'ai réfléchi et suis parvenu à la conclusion que ..." ? Est-ce que nous ne nous racontons pas une histoire a posteriori, ne serait-ce que pour des besoins communicationnels ? La partie rationnelle est la plus facile à résumer et à communiquer, mais cela ne veut pas dire qu'elle épuise le phénomène précédant le résultat.
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

landemoisan
Messages : 56
Enregistré le : dim. 3 sept. 2017 09:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Intuition et cerveau

Message par landemoisan » sam. 28 oct. 2017 09:04

Une Allégorie pour le cerveau.

Cette allégorie n'est qu'une version des hypothèses que l'on peut envisager pour le fonctionnement du cerveau. C'est une suggestion pour illustrer ce qu'est un hyper-oscillateur.

Le cerveau c'est comme une forêt, l'Amazonie par exemple. Les neurones ce sont les arbres bien serrés les uns contre les autres, les branches mélangées, les feuilles à touche-touche, les racines perdues dans le sol parfois très profondément. Les racines aussi se mélangent, moins que les feuilles mais elles peuvent aller plus loin, comme l'axone.
Il y a dans une grotte, je crois que c'est au gouffre de Padirac, quelque part sous terre à plusieurs dizaines de mètres sous le sol, une racine qui vient tomber du plafond de la grotte comme une touffe de cheveux, mais nous dit le guide en réalité il s'agit de l'émergence d'un petit chêne situé là-haut sur le sol racailleux, peu fertile et très sec. La racine est venue chercher l'eau de la grotte, en fait elle prend de l'humidité de l'air souterrain, elle a adapté sa morphologie pour cette fonction de captation et son arbre, bien que chétif, se porte bien.
Les neurones aussi ont un prolongement que l'on appel axone, une sorte de racine qui peut aller très loin pour établir des connexions. Les feuilles des arbres de mon Amazonie se touchent et se parlent à leur manière, de beaucoup de manières, mais j'aimerais ici évoquer une communication qui aide mon propos. Tout d'abord il faut dire que ma forêt est très spéciale car les arbres ne sont point des végétaux mais ce sont des cristaux, les troncs, les branches, les racines les feuilles sont des structures cristallines, ceci est important car ces arbres vibrent, ils vibrent comme un cristal, comme un vase cristallin ou un verre de cristal que vous auriez excité par une petite frappe avec une cuillère, ou encore, c'est peut-être le vent qui fait vibrer ce cristal, ou encore c'est peut-être la racine de caverne qui troublée, avertit son arbre, on peut dire que le cristal chante. Certains en ont fait des instruments à percussion en disposant une série de verres accordés par plus ou moins d'eau. Ici ce sont les arbres cristallins qui chantent, mais comme ils se touchent ils se communiquent leurs vibrations de proche en proche, les vibrations se propagent dans la forêt ou localement dans la zone forestière, puis la vibration peut revenir vers son origine et recommencer son chant de proche en proche, ainsi pendant quelques instants ou plus longtemps ou très longtemps.
La nature sait construire des systèmes résonants de ce genre, on peut même regarder beaucoup de structures naturelles ou artificielles d'ailleurs, de cette manière de compréhension.
L'ensemble des vibrations d'un dispositif résonant, de la forêt de cristal, constitue un message ou encore une mémoire tant que dure la vibration. Si nous pouvions écouter la forêt cristalline comme on écoute la petite musique des verres accordés, on pourrait reconnaître la partition qui y est jouée.

Et si toutefois mon allégorie résonne côté gauche ou côté droit, n'hésitez pas à noter quelle chanson elle aura murmurée dans vos neurones.

landemoisan
Messages : 56
Enregistré le : dim. 3 sept. 2017 09:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Intuition et cerveau

Message par landemoisan » mar. 16 janv. 2018 15:39

Bonjour
Après avoir lancé ce sujet, je suis un peu gêné de ne pas avoir contribué plus clairement, je vous prie de m'en excuser.
Il me semble que je dois poursuivre des lectures pour éventuellement revenir sur ce sujet.
Merci et à bientôt

Avatar du membre
soazic
Messages : 1358
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Intuition et cerveau

Message par soazic » mer. 17 janv. 2018 00:05

Bonsoir, ces deux dernières années, j'ai pu faire trois stages perso, auprès d'une amie de très longue date . Nous avons travaillé sur nos processus intuitifs.
Il se trouve qu'elle est également énergéticienne et a des perceptions depuis l'enfance.
Bref, nous avons beaucoup utilisé la méditation afin d'être réceptif. On se met ainsi en condition de recevoir. Les informations arrivent alors, elles ne viennent pas de soi, on est spectateur les voyant arriver. C'est comme extérieur à soi mais cela vient vers soi, c'est ainsi que je vois le processus intuitif; et n'ai aucune explication scientifique.

Avatar du membre
baptiste
Messages : 429
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Intuition et cerveau

Message par baptiste » mer. 17 janv. 2018 08:39

J'ai toujours eu de l'intuition sans le savoir, à l'école notamment pour tout ce qui concerne les mathématiques, physique... , je savais si mes réponses obtenues par le calcul étaient justes ou non. Je devinais la réponse à des problèmes complexes sans pouvoir la justifier.

Mais c'est surtout pendant mes années d'errance que j'ai appris à la développer.

Quand on voyage en stop on apprend à écouter son intuition. Parfois sans raison on sent pas la personne qui s'arrête alors on monte pas, alors que rien n'indique qu'il puisse y avoir un problème. Au contraire parfois on se dit que le mec patibulaire qui trimbale une hache et des sacs poubelles dans le coffre est un mec cool.

Souvent on rencontre quelqu'un qui va pas dans le bon sens ou pas la ou on veut. Mais notre intuition nous dis de monter et en général on vis des aventures sympa.

Je n'ai pas à l'heure actuelle d'exemples ou mon intuition m'ait déjà trompé.
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Zouky

Re: Intuition et cerveau

Message par Zouky » mar. 13 févr. 2018 21:30

Je pense que l'intuition est un sentiment qui se ressent dans le corps entier.
Pour ma part, j'ai un sentiment de "vasy" ou "fait attention". Dans la majorité des cas, mon intuition me met en garde dans des situations qui peut me mettre en danger.
Quand je rencontre quelqu'un, je "sens" si je vais bien m'entendre avec elle ou pas du tout.. je ne saurais l'expliquer d'un point de vue scientifique. Est ce que c'est parce que inconsciemment, l'autre envoie des signes à travers sa gestuelle ou le ton de sa voix qui traduit sa personnalité?

o_laurent_o

Re: Intuition et cerveau

Message par o_laurent_o » mer. 14 févr. 2018 07:35

Je m'essaie d'un point de vue neuroscientifique. Au plaisir de débattre sur le sujet :)

Il existe deux modes de fonctionnement:
  • analogique: permettant de traiter des informations très rapidement principalement dédié aux réflexes de survie
  • cognitif: permettant une réflexion plus construite et plus consciente

Le switch entre les deux est géré par l'amygdale. Sous l'effet de l'hormone du stress, elle décide d'un mode de fonctionnement ou d'un autre.

Chez les surdoués, on a constaté par imagerie cérébrale que l'amygdale des surdoués était plus active que celle des normaux pensants (ou autre appellation).
On parle souvent d'intelligence intuitive. Cette hyperactivité de l'amygdale entraîne une instabilité émotionnelle, ou hypersensibilité, mais aussi l'utilisation du mode analogique ou d'autres utiliseraient la cognition ou la rationalisation. C'est l'intuition.

Pour le récit des expériences, j'en ai vécu quelques'une qui sont pour moi des anecdotes mais nous sommes nombreux dans notre cas à en partager une.
Travaillant dans l'informatique (ancien chef de projet), on me demande de chiffrer des travaux de plusieurs milliers de jours. Pour ce faire, je discute avec les futurs acteurs du projet, attends quelques jours puis dispose d'une réponse au bout d'une semaine. Je me souviens être arrivé dans une société informatique sur un projet qui échouait. Ce projet avait été chiffré à 1200 jours et j'ai dit au directeur que son projet allait dépasser les 6000 jours. Il ne m'a pas cru, je n'avais aucune explication. 1 an plus tard, le projet se terminais avec un total de 6200 jours.

Ca c'était pour l'anecdote. Mais concernant l'intuition que nous sommes nombreux surdoués à partager: le faux-self. Nous sommes capable de nous masquer et de masquer notre interlocuteur de façon intuitive. Nous utilisons l'intuition pour savoir ce que veut entendre notre interlocuteur et la façon dont nous devons nous comporter. Perso, j'ai 36 ans et je vis ça depuis toujours. Je viens de commencer une thérapie via EMDR pour effacer cela. Mais ça, c'est un autre sujet.

landemoisan
Messages : 56
Enregistré le : dim. 3 sept. 2017 09:59
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Intuition et cerveau

Message par landemoisan » mer. 14 févr. 2018 12:01

Re: pensées parasites (Transfert de message)

Message par landemoisan » mar. 13 févr. 2018 19:11
Bonjour Caquette, bonjour Victor Menard,

Oui, tes réflexions, Victor, m'ont bien interrogé et je continue à retourner ce point de vue. Pour résumer tu dis, si j'ai bien compris : Toute réflexion revient à un processus d'intuition. Pour moi l'intuition était un phénomène qui amène subitement, sans contrôle, une connaissance. Mais ton point de vue m'a renvoyé à des souvenirs vagues de lecture, Bergson, Kant, mais je ne suis qu'un amateur de philosophie, alors j'ai repris quelques lectures dont Bergson "L'évolution Créatrice", etc... Mais je ne suis pas plus avancé. Dans mes explorations je remarque que l'on parle d'intuition, naturellement, le mot est abondamment utilisé, mais la chose reste mystérieuse pour moi.
Comme vous ici et ailleurs, il m'arrive de temps à autres, assez souvent, d'acquérir une conviction, une intuition. La connaissance qui en résulte crée une certitude, je dirais une évidence. Exemple : Mon épouse est quelque part en ville, elle rentrera dans une heure. Intuition : il faut que j'aille la chercher où ? Je prends ma voiture et je vais tout près d'une station de bus. Je la trouve là. Elle avait en effet un problème (pas grave).
Ce phénomène pose beaucoup de problèmes :
- S'il s'agit de connaissances qui concernent le temps présent ou passé, on peut formuler des hypothèses dans un cadre scientifique qu'il faut cependant "étirer".
- Si l'intuition peut se vérifier pour des événements futurs, alors là plus d'hypothèse possible dans le champ scientifique.
Par ailleurs la connaissance intuitive concerne des événements sans importances ou importants et toute la gamme.
D'accord aussi sur la relation complexe entre le fait de raison et l'émergence éventuelle de l'intuition.

Il y a aussi sur ce registre, je crois, des rencontres étranges dans la vie, il y a comme une aimantation intuitive entre des êtres. Je ne parle pas des attractions amoureuses, c'est en dehors, l'attraction amoureuse peut se comprendre de bien des façons.

Je ne connais pas :
<< Ah oui, Virginia Woolf, comment ai-je pu ne pas y penser ! 'La Promenade au Phare'>>
Je vais essayer de trouver ça.

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Intuition et cerveau

Message par VictorMenard » mer. 14 févr. 2018 16:57

Landemoisan : Ce que j'avais rapidement écrit n'était pas tellement une revendication d'une notion aussi forte de l'intuition, ni aussi précise d'ailleurs. Je pensais au processus de pensée tout à fait ordinaire, pas à des fulgurances ultra-pertinentes et inexplicables. Je ne sais pas ce que je pense de ces dernières d'ailleurs, sinon qu'elles ont quelque chose de fascinant, bien sûr.

Pour le quotidien, et pour citer une référence littéraire moins hype : le personnage d'Adamsberg dans les romans de Fred Vargas. C'est le détective typique, mais il est infoutu de se mettre à une table et de réfléchir posément. Il glande, il stocke des informations de façon plus ou moins arbitraire, il laisse décanter et subitement il sait, en étant tout aussi incapable d'expliquer pourquoi ou comment qu'au début. Mais c'est juste. J'aurais tendance à croire que ce qui se passe quand nous pensons est plus proche de ça que d'un ingénieur à un plan de travail ou un philosophe qui enchaîne des concepts. La vérité est probablement un mix des deux (<== cliché quand on ne sait plus quoi dire).
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1098
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Intuition et cerveau

Message par Louise » mer. 14 févr. 2018 17:23

Pour moi l'intuition n'est pas forcément inexpliquée (ou plutôt inexplicable) (même si j'aime bien son côté X files), c'est un phénomène décrit dans les sciences du management, en psycho cognitive, en épistémologie, et donc, même en psychologie sociale (je vous détalle le modèle plus bas, je l'ai déjà évoqué sur le topic de la famous pensée en arborescence).

Pour moi (avis perso), l'intuition ce sont des processus qui fonctionnent en arrière plan, hors de notre conscience. Et qui nous signalent le résultat, par le biais des émotions/sensations (et là je rejoins l'intervention d'Olivier, avec le traitement cérébral des émotions). Donc plus on sera à l'écoute de ces dernières, plus on sera sensible à nos intuitions. Après, encore faut-il que celles-ci soient correctes/utiles (si elles le sont souvent,on leur fera plus confiance, si elles ne le sont pas trop, on leur fera moins confiance, et on les utilisera moins.)

Le modèle de psycho sociale, c'est le modèle THS (voir travaux de Petty et al) : traitement heuristique systématique. La notion d'"heuristique" me semble assez souvent reprise de ma maigre expérience de vieille étudiante, je la croise régulièrement.

Le modèle propose deux voies par lesquelles passent nos changement d’attitudes ou nos prises de décisions. La voie heuristique serait une utilisation de schémas pré-rentrés en mémoire, une voie rapide, qui demande une faible énergie cognitive. Toute situation qui nous rappelle quelque chose et nous fait agir sans réflexion déductive consciente active une heuristique (inputs déjà rencontrés). C’est de là que viennent certes nos intuitions, mais aussi nos a priori, nos jugements à l’emporte pièce et nos clichés… cette voie a un risque de biais supérieur (tout petit HS : on a prouvé qu'à partir du moment où on a connaissance qu'un stéréotype existe, il est activé, hors de la conscience, même si on y adhère pas, je vous invite à lire les résultats de l'étude de PG Devine en 1989 sur le sujet c'est passionnant : http://www.understandingprejudice.org/a ... page13.htm)

Déduction personnelle : plus 1/ les connaissances en mémoire (et donc 2/les capacités de mémorisation et 3/ la curiosité intellectuelle…), 2/ les capacités de reconnaissance des situations parallèles sont élevées, plus les heuristiques (=intuition) sont adéquates (et alimentent la confiance en ces heuristiques).

L’autre voie est la voie qu’on utilise préférentiellement quand les enjeux ou la motivation sont très importants. Elle est plus longue, analytique, plus couteuse en énergie cognitive, utilise le modèle hypothético-déductif. L’une voie comme l’autre nécessitent d’ avoir suffisamment de connaissances sur un sujet pour traiter les informations relatives, mais le temps réduit et/ou le stress et/ou l'occupation de nos ressources cognitives par ailleurs sont des facteurs qui tendent à faire utiliser la voie heuristique.

PS : je suis en train de relire la série des vargas, j'étais avec adamsberg hier soir!

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Intuition et cerveau

Message par VictorMenard » mer. 14 févr. 2018 17:39

PS : je suis en train de relire la série des vargas, j'étais avec adamsberg hier soir!
Oui, on sait bien que tu tartoullles à fond. C'est obligé pour avoir autant de trucs à dire sur tout :grin:.
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1098
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Intuition et cerveau

Message par Louise » jeu. 15 févr. 2018 09:06

Oui, en écrivant cette contribution, je me suis dit que j'étais décidément bien volubile du clavier, dis donc, et que j'allais sans doute commencer à en fatiguer quelques-uns avec mon avis sur tout, à commencer par moi ^^ ("tu te calmes!" Eric Antoine).
Je pense que 1/ ça fait trop longtemps que j'étais pas sortie de ma grotte (difficile de trouver une population proche avec laquelle discuter de tout cela) et 2/ après 3 ans à me remplir la cervelle de par coeur de bouquins, je suis tellement contente de voir que j'ai quand même digéré et intégré quelques trucs, que bon, trop d'enthousiasme. (dire qu'il m'en reste encore autant, d'années à ingurgiter... j'ai pas fini d'être chiante :huhu: )

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Intuition et cerveau

Message par VictorMenard » jeu. 15 févr. 2018 09:24

Mais ça ne me dérange pas du tout, attention, au contraire. J'essayais de te charrier gentiment, mais comme mon utilisation des smileys est approximative, ça ne passe pas forcément. En ce qui me concerne, tu peux continuer à être aussi "chiante" que tu veux, ça me va :clap: .
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

dani
Messages : 670
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Intuition et cerveau

Message par dani » jeu. 15 févr. 2018 10:31

o_laurent_o a écrit :
mer. 14 févr. 2018 07:35
Je m'essaie d'un point de vue neuroscientifique. Au plaisir de débattre sur le sujet :)

Il existe deux modes de fonctionnement:
  • analogique: permettant de traiter des informations très rapidement principalement dédié aux réflexes de survie
  • cognitif: permettant une réflexion plus construite et plus consciente

Le switch entre les deux est géré par l'amygdale. Sous l'effet de l'hormone du stress, elle décide d'un mode de fonctionnement ou d'un autre.

Chez les surdoués, on a constaté par imagerie cérébrale que l'amygdale des surdoués était plus active que celle des normaux pensants (ou autre appellation).
On parle souvent d'intelligence intuitive. Cette hyperactivité de l'amygdale entraîne une instabilité émotionnelle, ou hypersensibilité, mais aussi l'utilisation du mode analogique ou d'autres utiliseraient la cognition ou la rationalisation. C'est l'intuition.
C'est hyper intéressant ! tu as des références là dessus ? (suis chiante, mais c'est pour mes dossiers persos sur le sujet !) et ça expliquerait en effet beaucoup de choses !
Hors-sujet
@Louise : le commentaire de VM me semblait plutôt admiratif de tes multiples connaissances, idem pour ma part aussi,
tu es épatante ! (comment ça , je me mêle de ce qui ne me regarde pas :P ? )
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3264
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Intuition et cerveau

Message par Grabote » jeu. 15 févr. 2018 11:42

dani a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 10:31
C'est hyper intéressant ! tu as des références là dessus ? (suis chiante, mais c'est pour mes dossiers persos sur le sujet !) et ça expliquerait en effet beaucoup de choses !
Hors-sujet
@Louise : le commentaire de VM me semblait plutôt admiratif de tes multilples connaissances, idem pour ma part aussi,
tu es épatante ! (comment ça , je me mêle de ce qui ne me regarde pas :P ? )
Je plussoie à tout !
Merci pour vos contributions :)
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Miss souris
Messages : 1272
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 46

Re: Intuition et cerveau

Message par Miss souris » jeu. 15 févr. 2018 13:47

Pareil ! Sans vouloir casser le moral de Tous les autres, quand je vois WonderWoman, je fonce ! (il y en a d'autres, hein ...mais je dirai pas qui...)
Blague à part, Louise, j'adore te lire, j'apprends plein de trucs. (et moi aussi j'avais compris le message de VictorMénard comme un compliment... pinaise, l'écrit c'est bien mais c'est pas super clair, des fois...bon, à commencer à moi.)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1098
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Intuition et cerveau

Message par Louise » jeu. 15 févr. 2018 14:13

Aaaah, stop, stop, cessez, n'en jetez plus! (Merci + je suis pas hyper à l'aise) J'avais bien compris le clin d'oeil, c'est moi qui à l'écriture me suis quand même dit que bon quand même faudrait que je laisse le reste du monde s'exprimer, même si j'avais appris plein de chouettes choses à partager ces derniers temps ^^.

Pour remettre la conversation sur son rail initial, ce site internet a déjà été partagé par d'autres sur le forum, il est vraiment super bien fait, et le dernier paragraphe de cette page traite de l'amygdale et du traitement de la peur. Comme pour l'arc réflexe qui nous fait retirer la main qu'on laisse sur la plaque du four sans que l'info passe par le cerveau (on prend un raccourci par rapport à la voie habituelle), il y a une voie qui shunte le cortex dans le circuit stimulus sensoriel => réponse émotionnelle. Cad qu'au lieu de faire sensation => perception + ou - consciente => réponse, ça fait sensation => réponse, et du coup paf pastèque, rien de conscientisable là dedans.
Bref c'est mieux écrit et détaillé là : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_04 ... r_peu.html

Sur la partie surdoué et amygdale, il me semble (mais à vérifier) que c'est une théorie uniquement JSFienne assez peu démontrée scientifiquement. Mais bon, comme ça avance vite sur le sujet, je suis ptet pas updated.

o_laurent_o

Re: Intuition et cerveau

Message par o_laurent_o » jeu. 15 févr. 2018 14:25

dani a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 10:31
C'est hyper intéressant !
Merci :)
dani a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 10:31
tu as des références là dessus ?
Ayant cru être dépressif pendant de nombreuses années, je me suis d'abord renseigné sur ce sujet. Trop de références mais pour citer quelques auteurs qui m'ont permis cartographier mon fonctionnement d'un point de vue neuroscientifique, et non psychologique par exemple:
  • "Du neurone aux neurosciences cognitives" - Jean-Pierre Ternaut et François Clarac: les bases des neurosciences
  • "L'erreur de Descartes" - Antonio Damasio: la compréhension des mécanismes neurologiques internes
Avec ça en tête, en inconscient ici, se documenter sur la dépression permet de bien comprendre tout ces mécanismes. Je pense à une émission avec Servan-Schreiber sur la dépression qui décrit très bien tout cela.
Comme souvent en médecine, on apprends depuis des cas extrêmes et on se rend compte à quel point le stress a une influence dès la naissance.
Je ne serais pas surpris si on découvrait qu'HP n'est qu'un hypersensible à la base et que la suractivité prolongée de l'amygdale modifiait la structure neurologique par la neuroplasticité cérébrale.
dani a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 10:31
(suis chiante, mais c'est pour mes dossiers persos sur le sujet !)
Au contraire, je suis sur ces forums pour creuser ensemble !
dani a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 10:31
ça expliquerait en effet beaucoup de choses !
Perso, j'ai beaucoup appris sur mon fonctionnement, je pourrais expliquer grossièrement tout ce que je ressens et ce qu'il m'arrive.

Zouky

Re: Intuition et cerveau

Message par Zouky » jeu. 15 févr. 2018 16:04

C'est super intéressant, merci pour vos explications!

Je vois que l'intuition se manifeste lors d'un danger mais est ce qu'elle peut se manifester dans une autre situation où il n'y a pas de danger? L'intuition peut-elle nous amener à un endroit ou un lieu qu'on connait pas mais qui peut nous voir de belle surprise?

je m'explique, d'une part l'intuition est une "alarme" d'un danger (avec surement d'une manière inconsciente, une analyse de l'environnement ou des personnes qui peuvent être malveillant. Cette intuitions serait alors un "FUIS!") mais peut-être dans une situation l'intuition nous guide vers quelqu'un ou un lieu. Je ne saurai vraiment l'expliquer mais si par exemple je marche sans savoir où aller, je vais choisir une route plutôt qu'une autre ( que je ne connais pas et jamais vu) ou je vais rentrer dans un bar en particulier qui va me faire rencontrer une personne extraordinaire. Vous me suivez?
o_laurent_o a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 14:25
Perso, j'ai beaucoup appris sur mon fonctionnement, je pourrais expliquer grossièrement tout ce que je ressens et ce qu'il m'arrive.

Je serais ravie de te lire :) j'aimerai bien en apprendre sur comment cela c'est manifester et ce que tu ressentais à ces moments là

o_laurent_o

Re: Intuition et cerveau

Message par o_laurent_o » ven. 16 févr. 2018 08:20

Je n'avais pas bien lu. Ce dont je parle plus haut serait plutôt de l'instinct.

L'intuition pour moi, n'existe pas réellement. Même les décisions que nous pensons conscientes ne le sont pas. Tout ce que nous faisons est inconscient, la conscience n'est là que pour jouer le rôle de garde-fou.
Ce que nous appelons intuition c'est lorsqu'une décision nous est proposé par notre subconscient. Les neuroscientifiques sont d'accord pour dire que lorsque nous avons une intuition lors d'une décision à prendre, la décision est en réalité déjà prise par notre subconscient et ce dont nous sommes conscient n'est qu'une vue sur ce qui se passe en interne.

Pour aller plus loin, je ne crois pas du tout qu'il y ait une âme ou quelque chose de mystique. Nous sommes juste de merveilleux bijoux de biotech issus de millions d'années d'évolution. C'est pour cela que nous ne sommes pas si différents, uniques car l'évolution suit son cours sur de multiples expérimentations. Mais tout cela c'est un autre topic !

Avatar du membre
VictorMenard
Messages : 477
Enregistré le : ven. 15 sept. 2017 10:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8807.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Intuition et cerveau

Message par VictorMenard » ven. 16 févr. 2018 08:57

Hors-sujet
Louise a écrit :
jeu. 15 févr. 2018 14:13
Aaaah, stop, stop, cessez, n'en jetez plus! (Merci + je suis pas hyper à l'aise)
Cela te soulagera peut-être si je remets en perspective les choses intéressantes que tu dis sur un mode scientifique, ce qui est un leitmotiv ici, en rappelant que certes cette approche est celle qui a la plus grande valeur de vérité objective et généralisable, mais qu'il ne faut pas pour autant oublier qu'il s'agit de vivre avec tout ça, et que là en revanche la science est à peu près impuissante et peu même empêcher une appropriation harmonieuse des idées.

On peut reconnaître et apprécier à leur juste valeur les connaissances apportées par la méthode scientifique tout en restant critique vis-à-vis de la tendance réductrice générale qu'elle induit. Si la science dit le vrai à propos de quelque chose, il me paraît important de rappeler qu'elle ne dit presque jamais tout le vrai, ni même ne l'ambitionne d'ailleurs, et que le statut de ces morceaux de vérité par rapport au Grand Bordel Général reste du ressort de la construction individuelle de chacun.

Sinon on respire pus.

Une citation de Rodolphe Burger, leader de Kat Onoma, qui m'est revenue ces jours-ci et que je ne sais pas où mettre ailleurs mais faut que ça sorte : Voilà que la science dépasse l'affliction..
Autrefois j'étais indécis, mais à présent je n'en suis plus aussi sûr.

Zouky

Re: Intuition et cerveau

Message par Zouky » ven. 16 févr. 2018 16:49

J'ai vu un reportage sur le cerveau et l'inconscient et la conscience n'est que le PDG qui a une vue générale mais ne travaille pas à la place de l'inconscient. Donc si le choix est déjà fait inconscient, on reviendrait à dire qu'on a pas le choix au final? on ne fait que suivre?

Après pour le fait de l'évolution et de l'âme je ne suis pas d'accord avec toi mais ce serait intéressant dans faire un topic

Répondre