Tests psychotechniques pour l'emploi

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Avatar du membre
Choupinne
Asymétrique du bouc
Messages : 692
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Tests psychotechniques pour l'emploi

Message par Choupinne » sam. 15 oct. 2016 17:33

Hello !

Je m'excuse par avance si un topic sur le sujet existe déjà (J'ai cherché mais j'ai pas trouvé ! Comme dans le frigo quand ma maman me demandait de ramener quelque chose :( )

Je cherche du boulot en ce moment, et je suis passé sur une offre d'une boite qui propose une formation en informatique. Si ma candidature est retenue, je devrais passer des "tests psychotechniques".

Forcément, je pense "test de QI" immédiatement, mais je doute fortement qu'ils fassent passer des WAIS à tout les candidats.

Est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà passé ce genre de tests ? Est-ce que ca ressemble à un WAIS ? Aux tests de QI plus ou moins bidons qu'on peut trouver sur le net ?

En bref, est-ce que quelqu'un aurait des infos la dessus à faire péter ? :)

Merci, kiss, peace, flex,

Choupinne.
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
SuperBoby
Messages : 254
Enregistré le : lun. 3 oct. 2016 17:17
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 95 et 60
Âge : 26

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par SuperBoby » sam. 15 oct. 2016 20:14

Choupinne a écrit :Forcément, je pense "test de QI" immédiatement, mais je doute fortement qu'ils fassent passer des WAIS à tout les candidats.
Je ne crois pas. D'après l'expérience d'amis qui ont dû en faire, c'est juste histoire de savoir si t'es physiquement et mentalement capable de faire le taf. Je pense pas que tu aies spécialement à te faire de souci...

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1659
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par PointBlanc » dim. 16 oct. 2016 06:50

Il y a une dizaine d'années, le premier bouquin m'ayant amené à me poser des questions était justement un livre de tests psychotechniques clairement destiné à des candidats à l'embauche. C'était trait pour trait ce que tu peux trouver sous l'étiquette "Tests QI" sur le net : matrices, similitudes graphiques, vocabulaire (peu)...
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Korrigan
Messages : 455
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 17:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : En attente d'un signal GPS valide...

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Korrigan » dim. 16 oct. 2016 08:25

Salut Choupinne,

J'en ai fait très régulièrement pour mes embauches.

Pour ma part il s'agit la plupart du temps (pour ne pas dire tout le temps) des tests du type MBTI. En général il cherche effectivement à voir si la personnalité coïncide avec le poste proposé. D'après mon expérience ils n'ont donc rien à voir avec le WAIS.
J'avais eu à chaque fois une centaine de questions auxquelles il me fallait répondre le plus instantanément possible.

Si je peux t'aider davantage n'hésita pas à me le dire.

Pour info, moi c'est aussi un de ces tests qui m'a orienté vers la douance car certaines caractéristiques des HP sont ressorties dans les résultats.

En tout cas ne t'inquiète pas je suis sûr que tu passeras cette étape avec brio.

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Korrigan

"Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède." Gustave Flaubert

"Là où règne force intérieure et confiance en soi disparaissent méfiance, peur et doute." Dalaï-Lama

Avatar du membre
Mei Run
d'obédience britannique
Messages : 776
Enregistré le : mar. 30 sept. 2014 19:11
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Âne & cie
Âge : 34

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Mei Run » dim. 16 oct. 2016 12:18

Il y a des tests psychotechniques dans quasi tous les concours paramédicaux.
Globalement, c'est suites logiques, calcul mental, matrices, trucs du genre mastermind mais par écrit avec des lettres/chiffres etc.

Rien à voir avec une WAIS donc.
"Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover."

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1287
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 39

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Riffifi » dim. 16 oct. 2016 12:21

Les tests psychotechniques me semblent être normalement du type de ceux que décrivent PointBlanc et MeiRun, mais au final les tests "psychotechniques" que j'ai pu passer en embauche étaient plus psycho que techniques, et plutôt de type MBTI comme le dit Korrigan.
Le nom utilisé est le même alors que les tests sont très différents.
L'idéal serait d'avoir quelques indices pour savoir à quoi tu as affaire.

S'il s'agit de tests type MBTI, il peut être utile de se rappeler que le test concerne la sphère professionnelle ; on ne donne pas forcément la même réponse selon qu'on pense à "soi globalement" ou à "soi au boulot". Il y a dans ces tests des éléments qui permettent (normalement) de repérer les incohérences dans les réponses, donc si tu penses que le boulot que tu vises est adapté à toi, mon conseil serait d'être le plus sincère possible dans tes réponses sur ton attitude (professionnelle, hein !)
Ceci dit, comme pour beaucoup d'analyses, si tu réponds en gardant bien en tête le profil que tu veux présenter, je pense que tu peux rester cohérent même sans être sincère. Tout dépend de ton objectif.
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 527
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Fish » dim. 16 oct. 2016 12:52

Ce que j'ai pu lire sur les tests en entreprise vient essentiellement des sites des cabinets d'aide au recrutement - donc des gens qui ont intérêt à "vendre" leur expertise. Voici ce qu'il ressort de mes lectures:

Les tests psychotechniques peuvent aborder l'intelligence ou la personnalité. Il semble que les questions d'intelligence sont assez rares et réservées au haut management. Les tests de personnalités sont les plus courants. Les plus volumineux peuvent poser plusieurs centaines de questions!

Comme tu dois déjà le savoir, un recrutement est un exercice où il faut se montrer sous son meilleur jour sans mentir (si le poste t'intéresse). Tout l'art est de paraître conforme aux attentes de l'entreprise. Dans certains tests on devine à l'avance quelle est la "bonne" réponse, et le MBTI est de ceux-là à mon sens.
https://www.16personalities.com/fr/test-de-personnalite

Si on répond sincèrement, les résultats sont en général assez cohérents avec notre propre ressenti. Mais quand on lit les questions, on sent comment apparaître sociable, ordonné sans être maniaque, faire preuve d'initiative, de mesure, etc. Ça va peut-être faire hurler Korrigan, mais mon conseil là dessus serait de choisir un hybride entre ce que tu as spontanément envie de répondre et ce qui est "bien vu". Tu saupoudres aussi quelques réponses extrêmes (totalement d'accord ou totalement pas d'accord) histoire de pas passer pour un indécis tout fade, et zou.

D'autres tests proposent des alternatives entre deux propositions qui sont toutes les deux positives, ou toutes les deux négatives. Il est alors bien plus difficile d'optimiser ses réponses, mais à priori c'est plutôt un bon point pour le recruteur.

Avatar du membre
Korrigan
Messages : 455
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 17:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : En attente d'un signal GPS valide...

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Korrigan » dim. 16 oct. 2016 13:08

Je suis d'accord avec Riffifi et Fish, il faut être honnête dans ce type de tests, mais surtout pour soi-même et ainsi ne pas se mettre dans une fonction pour laquelle on est vraiment pas fait. Par exemple pour un poste en management si on répond systématiquement le contraire de ce que l'on pense juste parce qu'il semble que ce devrait être la bonne réponse, alors là il faut se demander si l'on est fait pour le poste.
En revanche, si l'on ne se trouve pas dans une telle extrémité et que l'on veut vraiment le poste, alors pourquoi ne pas forcer un peu le trait.
Je suis d'accord avec toi Fish concernant le MBTI, je pense que l'on peut lui faire sortir le profil que l'on veut. en revanche il est quand même intéressant de le faire sincèrement à titre individuel et de meilleure connaissance de soi.
Korrigan

"Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède." Gustave Flaubert

"Là où règne force intérieure et confiance en soi disparaissent méfiance, peur et doute." Dalaï-Lama

Avatar du membre
Choupinne
Asymétrique du bouc
Messages : 692
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Choupinne » lun. 17 oct. 2016 21:32

Merci à tous pour vos réponses !

Dans ce cas, je ne pense pas que ce soit un test du genre MBTI (ils appelleraient pas ça "test psychotechnique", si ?)

Je m'inquiète pas trop par rapport à ça dans tout les cas, mais je suis curieux ^^

En tout cas, je pourrais vous dire : J'ai une réu d'info jeudi matin, suivi du test en question :o
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
Benoît
Messages : 51
Enregistré le : mer. 4 mai 2016 12:03
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7475.html
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Tours
Âge : 42

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Benoît » mar. 18 oct. 2016 17:43

On m'a fait le coup une fois ("test psychotechnique") à faire depuis chez moi dans le cadre d'une offre de télétravail. On m'a bien annoncé un QI à la fin (j'ai trouvé ça déplacé, je n'avais rien demandé et si on m'avait annoncé 85 -dans une autre vie- ça aurait pu me blesser). Quoiqu'il en soit dors bien, vas-y relax et crois moi il n'y aura pas de surprises ;)
Qu'est-ce qu'un poussin? o_0

Avatar du membre
Choupinne
Asymétrique du bouc
Messages : 692
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Choupinne » jeu. 20 oct. 2016 20:56

Après expérience je peux donner un retour.

J'ai fais deux tests, servant à la même chose. En gros oui, ca se rapproche pas mal des tests de qi, il y a beaucoup de similitudes avec les épreuves qu'on peut retrouver sur le net. Le premier était pas forcément évident, le deuxième était beaucoup trop simple à mon gout (Mais a priori certains candidats ont quand même réussi a avoir des scores mauvais voire très mauvais (score négatif du fait de points enlevés en cas de mauvaises réponses))

Il y avait souvent des questions "visuelle" du genre des carrés et des ronds qui bougent d'une certaine manière entre 3 images différentes, et il faut trouver la 4eme etc...

Des exemples de questions posées :
► Afficher le texte
Réponses :
► Afficher le texte
L'objectif était de mesurer la capacité a raisonner rapidement (les tests sont chronométrés), de façon logique, à conceptualiser facilement, a intégrer des informations verbales, etc...

(J'ai bien réussi ^^)
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
Thalweg
un petit côté foufou!
Messages : 792
Enregistré le : sam. 27 déc. 2014 21:40
Présentation : Thor et le géologue
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Norska, à travers l'échancrure.
Âge : 29

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Thalweg » ven. 21 oct. 2016 07:47

Mouais, pas sur que "parpaing" puisse être considéré comme substance tout court, brique non plus de base... J'aurais dit charbon, c'est le seul qu'on peut pas utiliser pour construire des bâtiments...

Bravo sinon ^^
¬ ʻʻ … ʼʼ . ʻ … …ʻ … ; ʼʼ , ʻ

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1659
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par PointBlanc » ven. 21 oct. 2016 08:51

Pareil ; et fille est le seul substantif féminin de la seconde liste.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Traum
Messages : 518
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 32

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Traum » ven. 21 oct. 2016 09:24

J'aurais dit comme Thalweg à propos de « charbon » : seul matériau dont on ne pouvait pas se servir dans les BTP.
Mais j'aurais également dit « filleul » plutôt que « sœur » parce que cela en relève pas de lien du sang.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Livingstone
Messages : 1733
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Livingstone » ven. 21 oct. 2016 13:24

C'est amusant on a eu à peu près la même conversation et les mêmes réactions sur le tchat hier pour les listes de mots. Les autres questions sont en effet gentillettes mais les listes à intrus ont un côté "ambiguïté étudiée" qui pique la curiosité. Puis je me suis aperçue au passage que finalement, c'est un idiolecte familial strict de dire occasionnellement filleul à la place de neveu :lol: . On n'a pas parlé de la liste "matériau", je l'ai vue juste avant de me coucher et elle a déclenché le même type d'interrogation sur la facture de ce type de test.
Choupinne tu n'as pas précisé si tu avais extrait ces questions du test facile. J'imagine bien comment une personne un peu fébrile ou pas au top peut s'embrouiller sur la première que tu donnes : elle est enfantine, mais mine de rien, elle est formulée de façon à obliger d'empiler progressivement plusieurs éléments qu'il faut tenir ensemble à l'esprit pour arriver au bout (la combi affirmation/non-négation doit perdre du monde en route ; je suppose aussi que celui qui ne fait pas attention au point entre les deux phrases de la suivante répond autre chose). C'est encore plus net comme processus sur la seconde question que tu mentionnes.


J'avoue que "bois" m'a un peu fait cogiter. Pour moi qui suis branchée maison, les deux intrus les plus spontanés étaient parpaing, qui est le seul composite fabriqué et accessoirement le seul matériau moderne (plus la flopée de questions ahuries du style "trouve-t-on des argiles cuites dans la nature ? sinon pourquoi pas ? nan mé en fait en plus le charbon c'est du bois"), et en effet charbon, qui avait eu ma préférence de la deuxième demie seconde, mais alors, se dit-elle, ne suis-je trop marquée par mon intérêt pour la construction ? parce que c'est une approche disons utilitariste. Bois est le seul non inerte, je devrais peut-être dire organique, c'est plus essentiel. Du coup on est censé appliquer quelle grille de connaissances ? la plus probable socialement, pragmatique, fait pencher pour charbon, mais en termes de nature de la chose, c'est bois. Enfin à condition de ne pas creuser trop loin la séparation vivant non-vivant et autres vertiges rigolos (dit la non scientifique qui n'a déjà pas la moindre idée de la différence entre chimie organique et chimie inorganique ni d'ailleurs au fond de ce qu'est la chimie), ce qui est franchement inapproprié pendant un test... bref "jusqu'où s'arrêtera-t-on !"


J'ai observé le même clivage pragmatique/nature sur la liste proposée lors du tchat, (avertissement pour le paragraphe qui suit : dit de songe-creux suite, ou comment occuper sa pause déjeuner en faisant des formes avec un trombone).
cuillère à soupe - cuillère à café - louche - fourchette - couteau : deux étaient tentés par couteau, deux ont préféré louche, un s'est abstenu ; mais on peut aussi trouver moyen d'exclure fourchette selon le type de critère voire, en triturant, cuillère à café, la seule qui soit une fioriture (pour moi c'est louche... ^^). La première approche peut se justifier par l'utilisation (le seul qui soit automatiquement associé à l'idée de couper ou le seul qui n'est pas prévu pour servir de contenant... et aussi le seul vraiment indispensable, à choisir #mode rando on ^^) la seconde relève, comme les liens du sang de l'autre série, de la famille (seul couvert n'appartenant pas à la série "couverts individuels"),
Et je n'arrive pas bien à voir pourquoi je perçois quelque chose dans "couvert individuel" de plus essentiel, relevant plus de la famille (ou de la nature) que de la fonction, mon perçu me semble illogique, "famille" étant figuré et s'appliquant ici à des familles de fonctions :D Comme si la composante sociale, relationnelle, prenait le pas, était plus fondamentale... à moins que ce soit l'usage. Moui, ça doit être ça, la louche ne sert pas à manger, ce qui lui donne à mon idée une nature, une famille différente. En fait j'avoue que pressée par un chrono je serais revenue à couteau par sécurité, l'idée de couteau a pour essence l'idée de couper... puis lui sort plus facilement de la cuisine, ce doit être ce qu'on attend des gens. Histoire de trancher.

Au bout du compte, en bouclant la boucle avec filleul et sœur, est-ce que ce type de question est logique... ou plus circonstanciel ? si je suis imprégnée de BT ou en projet maison, je vais favoriser charbon, qui ne sert pas comme matériau. Si je n'ai pas d'éducation religieuse, serais-je sensible à filleul qui sera alors un mot presque jamais rencontré (à la différence de marraine ou parrain), alors que sœur est la seule relation horizontale (enfin oui non...ça aussi c'est culturel) et le seul mot féminin (puis l'énoncé de la question ne devrait pas dire mot mais concept !) ? je vois bien la césure essence/fonction de la grille que tel ou tel peut être tenté d'appliquer, et mon penchant perso entre les deux, mais au-delà de ça impression ce sont des questions plutôt socio-culturelles et que mon faible pour la nature plutôt que la pragmatique ne me dit pas quelle grille de lecture est en fait attendue en face ; or j'ai tendance à penser : la plus socialement attendue.

PS : mes tests de cui-cui sont trèèès loin : si ces ratiocinations qui ne sont qu'un divertissement déflorent quoi que ce soit se rapportant à un wais, ne pas hésiter à virer le message.

PPS ; - et... désolée mon emploi des mots fonction, usage, pragmatique/ essence, nature, ne me satisfait pas.
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Avatar du membre
Bradeck
Sèche-serviette
Messages : 1850
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Bradeck » sam. 22 oct. 2016 22:12

En fait, le réel problème de ce genre de test "QCM", c'est qu'effectivement, il peut parfois y avoir différentes réponses correctes selon l'approche, même si cela reste "rare" (mais dans le cas d'un concours, ou d'un poste à obtenir, ces incertitudes peuvent coûter cher).

Mais il s'agit souvent de QCM à une seule réponse, et l'on a pas le droit d'expliquer son choix. Or je pense qu'effectivement, quelqu'un avec une expertise dans un certain domaine verra peut-être des similitudes qu'un non expert ne verrait pas, et sans parler d'expert, juste quelqu'un qui raisonne un peu différemment.

Et sans être machiavélique : Je me pose la question là maintenant : N'est-ce pas un fait exprès. Est-ce que par des statistiques un peu chiader on ne pourrait pas dire que telles réponse implique certaines compétences ? Surtout dans un QCM ou la règle: "Toute mauvaise réponse donne des points négatifs", donc les gens sont censé être sûr car les erreurs coûtent cher ?

C'est malin... cela me donne envie de chercher les méthodes de construction de test psychotechnique pro...
► Afficher le texte
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Livingstone
Messages : 1733
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Livingstone » dim. 23 oct. 2016 08:25

Bradeck a écrit :C'est malin... cela me donne envie de chercher les méthodes de construction de test psychotechnique pro...
:rock: pourquoi résister ? (#voix de sirène #cils enjôleurs)

C'est malin, Scylla... ça me fait ajouter le complément que je retenais ! :lol:
(La seule raison de ne pas en discuter serait que ça donne au passage à qui voudrait un jour passer un wais des éléments de fonctionnement communs avec des tests de qi officiels, comme pourrait le faire le fait de savoir par entraînement comment fonctionnent des matrices - par exemple au hasard, ma pomme, un jour peut-être, mes tests étant loin).
Après avoir posté, j'avais mis autrement le doigt sur les logiques concurrentielles que je discerne. Je crois qu'elles sont générées par l'énoncé proposé.
Oui Bradeck, différentes logiques, la question étant de savoir comment les hiérarchiser : autrement dit si tout test psychotechnique privilégie une de ces logiques, si c'est toujours la même d'un test psychotechnique à l'autre, et sinon selon quel type de poste il y a bascule... il y a aussi, j'imagine, des intelligences conformistes, disons convergentes, hiérarchisantes, et des intelligences créatives, disons latérales (puis celles ambidextres bien plus rares qui arrivent à faire l'union complète de ces deux processus), et qui correspondent je suppose à des penchants psychologiques différents, profils qui doivent se ressentir sur ces tests-là, même si c'est plus l'objet des tests psys.

Outre la question que telle réponse implique certaines compétences, je me demande si telle réponse n'implique pas certaines tendances psychologiques, à supposer qu'on puisse séparer (sans machiavélisme non plus). (Et sans être mordue de psycho... )



Je trouve intéressante l'analyse de détail sur le fonctionnement de l'intellect, en fait ; c'est pour ça que je me suis permis de prolonger le post au-delà de son temps de vie. Je serais curieuse que d'autres explicitent leurs broderies mentales personnelles sur de tels détails qu'une liste, broderies différentes ou pas des miennes, analysent ce qui leur a traversé l'esprit pour faire pencher pour telle réponse, rétrospectivement, s'ils le veulent bien.
Bien sûr ça déborde à première vue le cadre du test en soi, d'une certaine manière : pendant un test on se focalise sur la réponse plus que sur la manière dont on la produit
Mais ce n'est qu'un détour, et qui permet à terme de faire retour sur ce qui entre en jeu.

Trouver le mot qui diffère des autres dans les ensembles suivants.
Ce n'est pas la même démarche de choisir un objet, et d'en retirer un. La réponse la plus juste pourra différer juste en fonction de la tendance préférentielle.
Il y a deux types (du moins deux saillants) de réponses pertinentes dans les trois exemples donnés.
Cela dépend si la personne est portée à privilégier le singulier ou l'ensemble. Or cet énoncé est ambigu, tire à hue et a dia. Il ne dit pas "Quel est l'intrus" ou "quelle est la chose la plus différente des autres ? ". Il prétend que c'est une seule et même question, or ça ne l'est pas, et on va choisir sans même s'en apercevoir. C'est ça qui me chiffonnait et me faisait recourir à des termes de famille, nature, fonction...

Il s'agit donc de comprendre l'implicite du testeur, dans un contexte de sélection pro. Ce que lui entend.
Mon hypothèse serait que la réponse recherchée serait en réalité celle qui vise à "laisser un groupe cohérent", plutôt que choisir l'objet le plus intrinsèquement différent càd qui cumule le plus de distance aux autres pris un à un.


Par exemple, le groupe le plus cohérent en éliminant un objet donne :
  • cuillères à soupe et à café, couteau fourchette / louche
    --> on préserve le groupe "couverts personnels"

    mais choisir l'objet intrinsèquement le plus différent des autres pris un par un donne : couteau.
    Le couteau est lié à un autre geste et sort le plus facilement de la cuisine (au contraire des cuillères, les cuillères à bois ou gouges sont d'autres objets). Tous les autres sont rattachés à un autre même geste supinateur. Un couteau est plus éloigné d'une petite cuillère ou d'une louche ou d'une fourchette, qu'une louche d'une petite cuillère ou même d'une fourchette. Il n'y a pas d'autre raison qu'une habitude culturelle au groupe "couverts individuels", d'autres cuisines réservent le couteau à l'office.
  • pierre brique bois parpaing / charbon (je n'arrive pas à préciser pourquoi choisir parpaing me semblerait de la myopie tout en étant pertinent)
    --> on préserve le groupe matériau de construction

    mais l'objet le plus intrinsèquement différent de chacun des autres est le bois.
Cela dépend donc si l'on fait la démarche de sélectionner un objet, ou de l'écarter.


Quant à mon idée de répondre couteau en pensant louche, et charbon plutôt que bois, alors que l'un relève d'une logique et l'autre de l'autre, c'est curieux mais sans doute lié au fait d'essayer d'imaginer la réponse qui me semblait probablement attendue et de supposer que ce serait celle que j'imagine avoir la faveur de la majorité (ça fait beaucoup de suppositions à la fois...). Ce n'est qu'un pari à l'aveuglette sur comment est constitué le test... et sur comment pense autrui.
Si mon hypothèse reformulée plus systématiquement dans les paragraphes précédents est bonne, je... reparierais "louche" !
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Back2Basics
Messages : 897
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : dans quelle étagère ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Back2Basics » dim. 23 oct. 2016 09:27

En fait, ça m'évoque un test psychotechnique doublé d'un test de personnalité, ces différents choix possibles. En particulier, ça me fait penser aux modes T (pensée) et F (sentiment) du MBTI.

En caricaturant :
T : analyse froide, factuelle => les types de matériaux renvoient à sélectionner le bois car c'est le seul qui est organique (le charbon ne l'étant plus quand il ne reste que du carbone) / choix de la soeur plutôt que du filleul, du fait du genre féminin
F : va se rapporter spontanément à qqc qui touche l'humain => penser construction d'abris et exclure le charbon, du coup / privilégier les liens familiaux en excluant le filleul plutôt que la soeur.

Dans cette approche, il n'y aurait pas de "mauvaise réponse" (sauf à considérer le type de poste convoité, bien sûr...)

J'avoue que pour la liste des ustensiles de cuisine, je ne saurais proposer quel choix est plus F ou T, par contre (en admettant que ça ait un sens).

Livingstone
Messages : 1733
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Livingstone » dim. 23 oct. 2016 09:45

Je ne sais pas si c'est parce que ça interpole avec la césure que je voyais, mais sur les exemples que tu présentes, au débotté je dirais F louche T couteau ; enfin, je ne "connais" le mbti que via AS...
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Avatar du membre
Akg
Messages : 28
Enregistré le : dim. 13 nov. 2016 17:45
Présentation : c'est par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Kourou

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Akg » mer. 14 déc. 2016 19:02

Haha, marrant, pour moi il est évident que l'intrus est le parpaing, sans aucune hésitation, car il n'est pas un matériau mais une unité de construction...

Sinon, pour répondre à la question d'origine, des fois que quelqu'un s'intéresse encore au sujet, j'ai déjà passé des tests pour un recrutement via un cabinet, pour une sorte de programme dans une grande entreprise :
- tests psychotechniques sur ordinateur, avec surtout des séries à compléter (des chiffres, des formes qui tournent...). Avec le recul cela m'a fait penser au TAGE-MAGE, même si ce dernier était beaucoup plus compliqué. Je ne connais pas (... encore...) le WAIS, je ne peux donc pas comparer. Tout ce que je peux dire, c'est que c'était sur un écran cathodique (2008), bonjour le strabisme et la migraine à la fin...
- test de personnalité : sur papier... eh oui, il semble que certains cabinets versent encore dans la graphologie. Je n'ai pas d'avis tranché sur la question, mais j'ai l'impression que l'on peut influencer son écriture au moins autant que donner une impression particulière en cochant des cases, cela ne m'a donc pas paru très pertinent.

Ensuite, après le recrutement, pendant des sessions de team-building avec les autres membres du programme, nous avons refait des tests de personnalité pour lesquels nous avons eu le retour complet (rapport de 50 pages), et ça, c'était vraiment bien :
- un profil Success Insights (force jaune ! :rock: ) pour cerner ton style de communication normal puis sous pression, assez éclairant notamment car il donne des clefs pour savoir comment adapter ta communication à des profils différents du tien,
- un autre test qui portait sur les valeurs personnelles et professionnelles et les leviers de motivation - intéressants pour moi mais ça n'a jamais dû arriver dans les mains d'un de mes managers :rofl: .
Pour ces tests, les questions sont plutôt du genre : êtes vous d'accord/pas d'accord avec l'affirmation suivante ? Réagissez-vous plutôt de la façon A ou B ? Il y en a plein, elles sont très redondantes. Il vaut mieux répondre vite et sans réfléchir sinon on peut vraiment se prendre la tête, parce que bon, on est d'accord que "ça dépend, ça dépasse"... le jeu des redondances et des croisements fait ensuite le tri.

Livingstone
Messages : 1733
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Livingstone » mer. 14 déc. 2016 19:14

La brique aussi. :P
tiens, une exhumation ! J'avais laissé en plan, je complète en rappelant que mes commentaires étaient mi-sérieux mi-jeu sodomouche. On voit nettement la logique à appliquer si on construit un test par l'absurde : quel est le mot différent : mouette - avion.
Autrement dit ce qui prévaut n'est pas la différence la plus essentielle, mais la différence circonstancielle qui permet de laisser un groupe cohérent.

Ton test avec rapport resesmble plus à un test psychologique de personnalité qu'à un test psychotechnique, par contre ça met l'eau à la bouche, tu pourrais développer sur les styles de communication, Force Jaune ?
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Avatar du membre
Akg
Messages : 28
Enregistré le : dim. 13 nov. 2016 17:45
Présentation : c'est par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Kourou

Re: Tests psychotechnique pour l'emploi

Message par Akg » jeu. 22 déc. 2016 12:52

... eh oui ...
Et pourtant, je ne sais pas pourquoi, mon instinct continue à me dire que c'est le PARPAING. Allez comprendre.
J'ai commencé les tests du WAIS hier soir, et j'aurais quelques trucs à dire sur les associations de mots... m'enfin >_<

Pour le Success Insights, oui, c'est tout-à-fait un test psychologique qui n'a pas a priori pour but de faire une discrimination à l'embauche, vu que je l'ai moi-même passé plus tard, lors d'un séminaire d'intégration. Les tests psychotechniques, on les avait eus avant.
Ce test s'appuie sur une sorte de roue des personnalités : bleu pour Observateur, vert pour "supporter" (le mot allemand que j'ai sous les yeux est Unterstützer, donc celui qui soutient, mais je sens bien que ma traduction n'est pas terrible), rouge pour dirigeant, jaune pour inspirateur. J'étais assez contente d'être "force jaune" car cela me paraissait sympathique, et puis sur les 10 recrutés, j'étais la seule avec ce profil, et j'ai toujours bien aimé faire ma maligne (comme avec ce parpaing, par exemple ^^').

C'était suffisamment intéressant pour que je garde le rapport, je l'ai justement sous les yeux : 20.09.2008. Il me paraît toujours pertinent, peut-être même encore plus car après 8 ans dans cette entreprise, j'ai plus souvent eu l'occasion de m'affirmer et de me confronter à des situations.

Donc, si je reprends mon papier, ça se compose ainsi :
- une intro qui explique que connaître ses forces et ses faiblesses c'est très bien, blabla
- une première partie d'analyse comportementale, qui t'explique comment tu te situes dans le relationnel : si tu aimes discuter, faire du réseau, comment tu serais en manager, comment tu donnes du feedback, comment tu fais passer tes arguments - chiffres, données, émotions ?, là où tes perceptions peuvent te tromper - dans mon cas par exemple, j'ai trop confiance en les gens, donc je peux me tromper sur leurs compétences réelles, ou alors pour des causes qui me tiennent à cœur réagir de façon trop émotive.
- "valeur pour l'entreprise" : ce que tu lui apporte en tant que collaborateur
- checklist pour la communication : comment ton entreprise doit communiquer avec toi pour te convaincre - par exemple : être aimable et chaleureux, laisser le temps de faire confiance, ne gesticulez pas, préparez-vous bien, soutenez votre argumentaire avec des données précises... Bon, ça me semble être des évidences, mais en même temps, je n'ai que mon propre cas sous la main pour illustrer.
- interdits pour la communication (toujours de l'entreprise vers toi) : ne pas être systématique, mettre trop d'affect, faire des sous-entendus (abomination !), être froid, perdre du temps, gesticuler, faire des promesses intenables, lui parler quand elle est en colère... j'ai relevé quelques contradictions entre cette liste et la précédente, mais en gros, ça me correspond bien.
- pistes pour améliorer sa communication (de moi en tant que "jaune" vers d'autres personnalités - jaunes, vertes, bleues ou rouges). Par exemple, conseils pour parler à un vert : commencer par une introduction personnalisée, prendre des nouvelles, poser des questions pour prendre l'avis de l'interlocuteur régulièrement et l'impliquer, éviter d'exiger immédiatement une réponse ou une décision.
- environnement idéal : décrit celui dans lequel j'adopte mon "style de base" par opposition au "style adapté".
- pour chacun de ces styles, description des réactions face aux problèmes, aux gens, aux influences, aux tâches, aux structures et aux règles. Réactions positives comme négatives, d'ailleurs.
- clefs de motivation : le style de management le plus adapté, ambiance de travail, reconnaissance...
- clefs d'interaction : méthode, priorisation, concentration sur le résultat, adaptation, langage corporel etc. Il y a des choses qui se rebouclent avec les § précédents (encore heureux, vous me direz).
- domaines d'amélioration : se calmer sur l'optimisme et la tolérance, travailler sur l'image que l'on donne aux autres...
- puis un bilan général qui te place sur la fameuse roue comportementale, en style normal et en style adapté.

Dans la deuxième partie, il est question de notre système de valeurs. Les valeurs suivantes sont proposées : théorique, esthétique, social, individualiste, économique, traditionnel. J'ai moins aimé cette partie, car je ne l'ai pas trouvée très pertinente dans le cadre professionnel. Je ne vais donc pas la détailler.

Livingstone
Messages : 1733
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Tests psychotechniques pour l'emploi

Message par Livingstone » jeu. 22 déc. 2016 21:37

Merci beaucoup de ta réponse détaillée et intéressante. j'ai d'irrépressibles visions de l'entreprise où travaillent les M&M's ;)
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Répondre