Importance de nos capacités "intellectuelles"

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Alkyio
Messages : 9
Enregistré le : ven. 12 déc. 2014 17:09
Profil : En questionnement
Test : NON

Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par Alkyio » lun. 15 déc. 2014 20:23

Bonsoir !

Le titre peut être un peu flou, en réalité, je ne savais pas vraiment comment expliquer cela.
Pour moi, mes "capacités intellectuelles" sont vraiment importantes, et cela peut facilement emmener vers une sorte de culpabilité, vers un rabaissement de soi-même, ou même parfois la peur.
Par exemple, culpabiliser de ne pas avoir pensé à quelque chose. La culpabilité de ne pas avoir réussit à faire quelque chose d'intellectuel, et se dire que l'on est nul.
Ou encore, comme autre exemple, en ce moment, je dois être extrêmement fatigué, j'ai vraiment beaucoup de mal à me concentrer, du mal de réfléchir, ou j'ai pas mal de trous de mémoire. Et je n'arrête pas de culpabiliser, parce que je ne "réussis" pas correctement. Ou j'ai aussi peur de rester comme ça à vie.

Est-ce que d'autres personnes également sont comme moi, et peuvent ressentir le même genre de sentiment?

Merci d'avance, et bonne soirée !

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1969
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par sandrinef » mar. 16 déc. 2014 10:19

Bonjour Alkyio,
En effet le titre est flou et ne semble pas coïncider avec le corps du texte. Parles-tu de sentiment de culpabilité lorsque tu ne peux pas exploiter tes "capacités intellectuelles" de manière optimale?
Merci d'apporter des précisions car j'ai bien peur que ce que tu as écrit soit mal compris, voire pas compris du tout. ;)
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar du membre
forza
Messages : 67
Enregistré le : jeu. 1 mai 2014 22:19
Présentation : Forza alias Xtor :)
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IDF
Âge : 26

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par forza » mar. 16 déc. 2014 21:23

Hello,

Je suis dans le même cas que toi.

Pour ma part, chez moi cela vient du fait que je n'ai aucune méthode d'apprentissage. Par la même occassion je ne fais aucun effort, du coup je ne réussi pas. Je ne culpabilise plus (ce qui est bizarre) et c'est la ou je me rend compte que le faux self agit extrêmement bien (à mes dépends) car je n'arrive même plus à me remettre en question. C'est frustrant des deux côtés :roll:

Pour ma part je n'ai pas les bons outils qui me permettrait d'utiliser tout mon potentiel intellectuel.. En attendant je suis toujours autant fatigué à me battre entre la réalité et le faux self |-)

sauvanne
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 11 sept. 2014 14:36
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par sauvanne » mer. 17 déc. 2014 18:15

Je ne suis pas sûre de comprendre la question sous jacente au sujet posté. Je pense que de façon générale, les capacités intellectuelles sont vitales donc nécessaire. Que souhaites-tu évoquer comme idée? Est-ce l'impression de ne pas exploiter au mieux ces capacités intellectuelles? un peu comme supposer que l'on se pressent musicien et rager de ne pas parvenir à déchiffrer une partition?
ou parles-tu de l'après diagnostique et de l'impression que tu pourrais tout faire mais que tu ne parviens à rien?

Avatar du membre
Cepourkoi
Messages : 24
Enregistré le : sam. 14 juin 2014 22:02
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5111.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Grenoble
Âge : 45

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par Cepourkoi » mer. 17 déc. 2014 22:27

bonjour,
je crois comprendre ce que tu veux dire...c'est le fait de savoir que tu es compétente, et quand tu échoues à certaines tâches tu as tendance à culpabiliser. Tu penses que tu dois tout réussir, tu ne supportes pas quelconque échec et là c'est facile de se dévaloriser...c'est une constante remise en question, toujours en ballotage et avec la difficulté de comprendre qui nous sommes réellement! Je pense que ça bouffe de l'énergie inutilement...mais comment empêcher ce flot continue de questions dans la tête?
Pour mon cas, ce qui me bouffe le plus, c'est cette tendance constante qu'a mon entourage, familiale ou collègue, à vouloir me rabaisser et/ou m'attaquer, car ils pensent toujours que je fais mon intéressante ou que je veux mieux faire qu'eux ou encore les "dominer"!! alors que mes intentions sont toujours bonnes, avec la volonté d'échanger et de travailler en groupe, bref je me ramasse toujours ce mur en face, celui de l'incompréhension, voire de la mécompréhension. Et là tout s'écroule, ma volonté de partager, de m'investir...alors que c'est ce mur qu'ils me dressent que je devrais faire écrouler! Comment faire pour être acceptée telle que je suis, j'en ai marre de faire des efforts toujours à mettre de l'eau dans mon vin pour pas brusquer ou surprendre les gens par ma réflexion et ma façon de travailler? Je pense que ça ce travaille...Encore du boulot qui m'attends!
Je retourne glaner sur le site, les sujets ne manquent pas et souvent cela m'aide à comprendre ma situation.

Alkyio
Messages : 9
Enregistré le : ven. 12 déc. 2014 17:09
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par Alkyio » jeu. 18 déc. 2014 18:02

Bonsoir,

Je voulais parler du sentiment de culpabilité face à l'échec, notamment l'échec intellectuel. Par exemple, comme l'a dit Cepourkoi, le fait d'échouer alors que nous savons que nous en sommes capables.

Cepourkoi, je suis plus ou moins dans le même cas. Disons que je joue toujours le rôle du rigolo de service. A force d'entendre alors que nous sommes "bêtes" (alors que nous savons que nous ne le sommes pas), qu'on nous répète qu'on est bon à rien, on se sent dévaloriser.
Mais je parlais surtout de "l'auto dévalorisation", c'est-à-dire se rabaisser soi-même, face à l'échec.

Avatar du membre
Aria
Messages : 41
Enregistré le : jeu. 4 déc. 2014 11:14
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Romandie
Âge : 28

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par Aria » jeu. 18 déc. 2014 20:35

Mais je parlais surtout de "l'auto dévalorisation", c'est-à-dire se rabaisser soi-même, face à l'échec.
C'est pour ça que j'essaie en général de sortir de ma tête, mais pas trop quand même. Par exemple, disons que je dois accomplir une tâche. Je me fixe une liste mentale d'objectifs à atteindre pour réussir le minimum syndical, et je m'assure que ces objectifs soient faciles à atteindre. Du coup, quand au milieu du projet, je suis là "Mon Dieu ! J'arrive à rien !", je peux me baser sur ma liste du minimum et voir qu'en fait si, j'avance bien et que je suis sur la bonne voie.
Le truc, c'est de se forcer à évaluer quel est ce minimum de l'acceptable (pour soi-même, s'entend). Ca peut être d'avoir un paquet de chocolat et une carte pour chaque personne à Noël, d'avoir écrit intro+corps+conclusion au moins en version 1, de ne pas avoir de nourriture qui pourrisse dans la cuisine, de garder les enfants vivants. Du coup, au lieu de se dire "j'arrive à rien !!!!", on se dit "bon, ça va, mais je peux faire mieux". Et on s'en veut aussi moins si on ne fait pas le maximum, parce qu'on sait qu'on fait au moins assez.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3618
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Importance de nos capacités "intellectuelles"

Message par W4x » ven. 19 déc. 2014 00:10

Bonsoir, as-tu regardé du côté de ces fils de discussion :
http://adulte-surdoue.fr/pose-des-quest ... t5227.html
http://adulte-surdoue.fr/societe-vous/a ... t1236.html

Il y a peut-être matière à rejoindre ton propos, car c'est vrai qu'en l'état c'est un peu flou, ou "à tiroirs". Si tu penses que cette discussion peut être fusionnée avec l'une de celles-ci dis-nous... ou tout au moins pour ce qui est de changer le titre en quelque chose de plus précis, comme "L'échec intellectuel" ou quelque chose de ce goût ? :-)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Répondre