Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 198
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Doonarrala » mer. 14 mars 2012 20:39

Rien de nouveau par rapport à ce qui a été dit précédemment, notamment en regard des liens explicatifs donnés, mais j'ai trouvé la vidéo amusante, et pour ceux qui qui n'ont pas parcouru tous les messages de ce fil, cela fait une bonne synthèse:
[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=KXrollaQ ... re=related[/BBvideo]

Et dans le même genre, vu que cela a aussi été mentionné:
[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=iGXkcGHN ... re=related[/BBvideo]

Je crois qu'on a trop tendance à oublier que les sciences évoluent en permanence, comme les connaissances (les 2 étant liés).
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6812
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Zyghna » mer. 14 mars 2012 20:48

C'est bref et clair ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » mer. 14 mars 2012 21:35

:rock: DOONA déchire.

C'est vrai que, même si ce n'est pas hyper complet c'est l'essentiel qui est résumé là et pour commencer, avant de vous farcir toute ma prose indigeste + celle de charlatant.info, c'est une excellent entrée en matière!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11819
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par TourneLune » mer. 14 mars 2012 21:46

Ces voix synthétiques sont insupportables, elles me rappellent le boulot....
Mais sinon, chouette trouvaille.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Zébulonne
Messages : 21
Enregistré le : mar. 31 juil. 2012 15:48
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Zébulonne » mar. 7 août 2012 09:51

Mlle Rose a écrit :Je décide d'ouvrir ce sujet ce soir à la suite de la récurrence de questionnements autour de cette très médiatique dichotomie cerveau droit/ cerveau gauche et de la préférence hémisphérique.

Ici, certains membres ont abordé le sujet en ces termes
W a écrit :Est-ce que le surdoué a nécessairement une pensée "arborescente" ? Est-il "neurodroitier" (je n'accorde pas trop de crédit à cette théorie mais c'est une manière de dire "vision grand angle") ?
X a écrit :Au cours de mes nombreuses pérégrinations sur les surdoués, j'ai trouvé le terme de neuro droitier qui regroupe les caractéristiques des surdoués sans faire référence au QI. Peut être est-ce une voie pour les personnes qui n'auraient pas réussi leur test de QI ou ceux qui ont peur de le tenter ?
C'est aussi bon pour moi qui vient de recevoir mes résultats de Mensa : négatif -> 4% au lieu de 2% à un des tests et 14% au lieu des 10 % requis à un autre test. Je peux ainsi caresser l'illusion de trouver des points communs avec d'autres, vous les surdoués sans se sentir un Robinson au milieu de la foule.
Ce qui m'interpelle le plus c'est le pourcentage estimé dans la population : 30 % voire peut être 15% mais qui reste éminemment plus important que les 2% de QI > 135. Il me semblerait immoral de laisser toutes ces personnes sans qualificatif autre que "gens bizarres".
Ces questionnements sont évocateurs de la désinformation qui circule sur le net et des dangers qui y fourmillent pour toutes les personnes en quête d'elles-mêmes et/ou en souffrance.

Ces derniers temps, les termes "neuro-droitier" et "neuro-gaucher" sont devenus très en vogue et petit à petit l'idée farfelue selon laquelle "surdoué" = "neuro-droitier" (ou à peu près) commence à émerger sur les fora traitant de la douance, via des liens de développement personnel ou de coatching exploitant le filon (et ayant trouvé de quoi le raccrocher, puisque c'est aussi "à la mode", au vécu des personnes surdouées). Il y aurait ainsi toute une catégorie de la population qui fonctionnerait avec son "cerveau droit" et l'autre avec son "cerveau gauche". Bien évidemment cette première catégorie est toujours décrite en des termes valorisants, car c'est avant tout à des personnes se reconnaissant dans sa description que les "vendeurs de bonheur en 5 leçons" s'adressent.


Voici pour commencer un extrait de Cerveau, sexe et pouvoir. de Vidal et Benoit-Browaeys (très bon bouquin pour ceux que cela intéresse), qui détaille l'origine de cette curieuse vision simplifiée et bipolaire du fonctionnement cérébral.

L'idée que les hémisphères ne sont pas équivalents et que chacun a sa spécialisation est ancienne, mais la "théorie des deux cerveaux" lancée dans les années 70 par trois neurologues de l'Université Harvard, Geschwind, Levitsky et Galaburda, l'a largement popularisée. Selon cette approche, chaque hémisphère cérébral joue un rôle particulier : on parle de "latéralisation" du cerveau. L'hémisphère gauche est considéré comme le spécialiste du langage et de la pensée rationnelle. De son côté, l'hémisphère droit est vu comme le siège de la représentation de l'espace et des émotions. Cette conception s'est d'abord fondée sur des observations anciennes réalisées chez des patients porteurs de lésions cérébrales. Paul Broca, notamment, en 1861, avait repéré dans l'hémisphère gauche une zone systématiquement endommagée chez des sujets ayant perdu la capacité de parler (aphasie). (Cette zone importante pour le langage fut d'ailleurs nommée "aire de Broca"). D'autres corrélations ont suivi, permettant de relier région lésée et perte de fonction. Une lésion survenant dans l'hémisphère droit induit généralement une altération des capacités à percevoir les formes et à s'orienter. De proche en proche, une cartographie du cerveau a pu être établie, avec des aires nécessaires à la vision, l'audition, la motricité, le langage, etc.
Ces observations ont été très importantes à l'époque pour la compréhension du fonctionnement du cerveau, dont l'étude commençait à peine. Cependant, il faut garder à l'esprit que les effets de lésions cérébrales doivent être interprétées avec prudence. Car le fait d'observer un trouble fonctionnel, suite à la lésion d'une région, n'implique pas obligatoirement que cette région soit le siège de la fonction. Par exemple si la parole disparaît, cela signifie que la zone touchée est nécessaire à l'expression verbale, mais elle n'est pas forcément suffisante. Le déficit induit par une lésion ne dit pas tout d'une fonction.
Malgré des bases expérimentales manifestement peu étayées, la théorie des deux cerveaux a séduit beaucoup de monde car elle est simple et cristallise une représentation bipolaire du monde. On ne s'étonnera pas que cette théorie soit devenue le creuset de toutes sortes de spéculations plus ou moins mystiques. Dans les années 70, à l'heure où le mouvement hippies recherchait des méthodes d'épanouissement, de nouveaux gourous ont exploité le filon symbolique des deux cerveaux, présentés comme le yin et le yang. A gauche le langage, la raison, l'esprit d'entreprise et tout ce qui représente les valeurs de l'Occident. A droite, la perception de l'espace, l'affectivité, la contemplation et les valeurs de l'Orient et de l'Asie. Nombres d'ouvrages et de stage "d'initiation" proposaient des méthodes pour "penser équilibré". Et le filon n'est toujours pas épuisé ! Ces arguments sont toujours utilisés dans une certaine presse grand public.

Cet extrait est issu du travail réalisé sur http://www.charlatans.info. Une synthèse très documentée y a été faite ICI et , et bien mieux que je ne pourrais moi-même la faire ce soir, je vous conseille donc d'aller y jeter un oeil.

La PNL, notamment, a repris toute une partie de cette théorie pour en faire son fond de commerce. Je rappellerai que la PNL ne peut en aucun cas être considérée comme une science, elle a d'ailleurs été officiellement épinglée dans un rapport contre les sectes. Voici une citation qui pourra, je l'espère, alimenter une réflexion sur le sujet. Elle est issue du site http://www.prevensectes.com/pnl1.htm. Il n'est pas le seul à pointer la PNL et les concepts dérivés du doigt, mais il résume assez bien tout ce que j'ai pu lire par ailleurs. Vous pouvez aussi aller voir sur Wikipedia.

L'absence de preuves est un fait. Beaucoup de postulats sont présentés comme des faits reconnus par la communauté scientifique, ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a qu'à choisir, à titre d'exemple, "la théorie des deux cerveaux". Ce paradigme a séduit depuis très longtemps l'entreprise et, en particulier, le management (La simplicité attire, la complexité fait fuir ! !). Or comme l'ont démontré certains chercheurs, cette hypothèse n'a jamais été validée et comme le soulignait d'ailleurs le neurologue H. Heacan la systématisation de cette théorie reste spéculative (in La recherche en neurobiologie, 1988, J.M Abgrall, "les charlatans de la santé", 1998, etc.). L'affirmation péremptoire et la répétition de ce type de message constituent des stratégies destinées à convaincre ses interlocuteurs et à faire oublier l'absence de fondements scientifiques.
(je crois l'avoir déjà mise ailleurs mais deux avertissements valent mieux qu'un lorsqu'il s'agit de dérives sectaires et de désinformation).

Au cours de ma pratique, j'ai pu observer en de nombreuses occasions combien le cerveau est bien plus complexe que ce l'on est capables d'appréhender. Il échappe à tout schéma. Jamais encore je n'ai pu observer de visu un de ces cas d'école qui entre dans toutes les cases. Il y a peu, je me suis rendue aux Journées de Neurologie de la Langue Française pour réactualiser mes connaissances dans le cadre de mon métier. La spécialisation des hémisphères y a été clairement remise en cause, notamment concernant le langage.

D'une manière générale je voudrais donc vous rappeler à tous que :
- toute théorie sur le cerveau qui paraît si simple que le premier crétin venu est capable de la comprendre et de la maîtriser est probablement une théorie erronée, sans quoi l'affaire serait "pliée" et d'éminents chercheurs ne se casseraient pas les bonbons à tenter de comprendre ce qui échappe encore à toute la communauté scientifique.
- il paraît important, en toute occasion, et surtout dans le domaine de la médecine ou de la psychologie (globalement de tout ce qui touche au soin) de vérifier les références des personnes derrière les théories, surtout si elles sont séduisantes : vérifier notamment leur formation, et leur renommée auprès de leurs pairs permet déjà de faire un tri non négligeable.
- il paraît important de laisser la médecine aux médecins, la psychologie aux psychologues et la plomberie aux plombiers, le mélange des genres, généralement ne fait pas bon ménage. Vous en connaissez vous des "spécialistes en tout" qui maîtrisent réellement leurs sujets ?
Merci pour votre rappel qui me rassure beaucoup sur le sérieux du contenu de ce site.
Il est important de rappeler la démarche solide que nécessite la réflexion, l'activité de recherche et la connaissance.
Dans tous les domaines il est nécessaire de vérifier ses sources et d'avoir un minimum (maximum plutôt) d'esprit critique et surtout d'humilité. On ne devient en effet pas spécialistes en tout et on n'appuie pas ses théories sur du vent.
Il y a un topic sur la recherche fondamentale vs appliquée. Pour moi la question n'a pas lieu d'être. Soit on fait de la recherche, soit on fait du marketing communication ou de la magie.

davcha
Messages : 16
Enregistré le : lun. 5 nov. 2012 12:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par davcha » mar. 6 nov. 2012 21:05

Quelques infos en vrac...

1. C'est pas parce que le cerveau présente deux hémisphères que ces deux hémisphères ne communiquent pas.
2. C'est pas parce qu'il y a deux hémisphères que le nombre de connexions et l'influx nerveux est moins important entre les deux hémisphères.

Globalement, on sait pas grand chose sur le cerveau. On sait notamment qu'avec lui, on a un réseau à travers lequel l'influx nerveux circule. On sait que l'influx nerveux se renforce quand il est utilisé.

D'un point de vue mathématique, quand on a affaire à un réseau de ce genre, on a au minimum deux choses : l'objet spatial qui sert de support au réseau et le réseau lui-même (qu'on peut voir comme un graphe avec des arcs et des noeuds).
La distance euclidienne entre les éléments qui constituent un réseau ne sont pas nécessairement représentatifs du temps que met l'information pour aller d'un noeud du réseau à un autre. Si ça vous intéresse cherchez "commute-time distance".

Cerveau gauche/droit, c'est bien joli, mais aucune preuve, en effet, pour le moment.
En fait, c'est même assez incohérent avec ce qu'on observe par IRM.

Exemple, les émotions ne sont pas le fait du cerveau droit, elles sont généralement générées par l'ensemble du cerveau.
Pour être plus clair, sur ce point, c'est l'état neural dans son ensemble qui détermine l'émotion.
Notez que j'ai dit "neural" et non "cérébral".

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » mar. 6 nov. 2012 22:32

Tu peux aussi dire distance et pas distance euclidienne hein! :P

(pitié épargne-moi le cours sur les distances, je ferai le singe de toutes manières , je veux pas savoir^^).

J'ajoute juste à cela que, concernant la douance en particulier, il semblerait qu'il y ait plus de connexions entre les deux hémisphères. Je vois mal donc comment on peut encore parler de surdoué = cerveau droit (je rêve toujours en secret d'avoir un ou deux surdoués volontaires pour leur extraire l'hémisphère gauche dans ma cave et voir ce qu'il se passe après :P)

Pour l'émotion, ne pas oublier aussi le rôle de l'amygdale et du thalamus, qui ne votent ni à droite, ni à gauche^^
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

davcha
Messages : 16
Enregistré le : lun. 5 nov. 2012 12:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par davcha » mar. 6 nov. 2012 23:17

:p

Ca y est, je suis repéré/catalogué, j'ai l'impression lol.

Je trouve juste que c'est très intéressant et très rassurant que certaines choses qui nous tiennent à coeur puissent trouver des justifications dans les mathématiques. :)

Enfin bref! Sinon, pour tes commentaires, j'ajouterais, histoire d'enfoncer davantage le clou, qu'on sait depuis peu que les neurones émettent un petit champ électromagnétique et que leur état peut être modifié par le champ électromagnétique de leurs voisines. Bref, quand on a la wifi dans le cerveau, comment parler de gauche/droite ?

Flying

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Flying » mer. 7 nov. 2012 18:22

davcha a écrit ::p

Enfin bref! Sinon, pour tes commentaires, j'ajouterais, histoire d'enfoncer davantage le clou, qu'on sait depuis peu que les neurones émettent un petit champ électromagnétique et que leur état peut être modifié par le champ électromagnétique de leurs voisines. Bref, quand on a la wifi dans le cerveau, comment parler de gauche/droite ?
Et, mais alors si on est assez près, on peut se connecter à deux par wifi, non ? :lol:

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Joebar » mer. 7 nov. 2012 22:36

tu confonds pas avec le bluetooth? :P
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Papazebre

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Papazebre » sam. 22 déc. 2012 02:56

Mlle Rose a écrit : ... je rêve toujours en secret d'avoir un ou deux surdoués volontaires pour leur extraire l'hémisphère gauche dans ma cave et voir ce qu'il se passe après ...^^
Paul broks l’a ait pour toi (enfin pas avec des HP).
Mais il a côtoyé plein de malades dont une partie du cerveau a été endommagé et il a regardé quelles fonctions ne marchaient. Quelles fonctions il pouvait remettre en route. Très intéressant.
Et vous savez ce qui se passe si on enlève 90% du cerveau ? où est logé le « moi » ??? réponse (suggestion de réponse) dans le livre.
L'hippocampe et l'amande : Récits d'un neuropsychologue
En résumé :
Le gauche et le droit sont bien différents (logique / sensitif). Certaines fonctions de bases sont à droite et d’autre à gauche. Pleins de fonctions utilisent, bien entendu, les 2 cotés !
La douance est basée sur un « sur » maillage, mais bien entendu des 2 cotés (Inné) après la Vie a fait se renforcer ou s’amenuiser certains maillages de certains cotés (acquit). Un sur maillage à droite donne une hyperesthésie, mais c’est le sur maillage à gauche qui nous fait couper les cheveux en 4, et souvent, chez les HP, ça va ensemble …

Conclusion si les HP étaient cerveau droit, on pencherait tous nos têtes de ce coté. Non ! on a seulement la tête louuuurde de connexion sup., CQFD.

NB : Entre les lignes dans le livre : Le moi pourrait être le produit du champ magnétique généré par les neurones. Il faut atteindre une masse critique de ce champ pour que le moi apparaisse (enfin ça marche dans l'autre sens. Au fur et à mesure que les neurones disparaissent (accidents), le Moi s'amenuise). Conséquence, quant les neurones s'éteignent, le moi ... pfuit. Heureusement qu'il y a les croyances ...
Joebar a écrit :tu confonds pas avec le bluetooth? :P
Moi je pense plutôt au CPL vu le jus qui coure la-dedans

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » sam. 22 déc. 2012 21:49

Papazebre a écrit :
Mlle Rose a écrit : ... je rêve toujours en secret d'avoir un ou deux surdoués volontaires pour leur extraire l'hémisphère gauche dans ma cave et voir ce qu'il se passe après ...^^
Paul broks l’a ait pour toi (enfin pas avec des HP).
Mais il a côtoyé plein de malades dont une partie du cerveau a été endommagé et il a regardé quelles fonctions ne marchaient. Quelles fonctions il pouvait remettre en route. Très intéressant.
Et vous savez ce qui se passe si on enlève 90% du cerveau ? où est logé le « moi » ??? réponse (suggestion de réponse) dans le livre.
L'hippocampe et l'amande : Récits d'un neuropsychologue
En résumé :
Le gauche et le droit sont bien différents (logique / sensitif). Certaines fonctions de bases sont à droite et d’autre à gauche. Pleins de fonctions utilisent, bien entendu, les 2 cotés !
La douance est basée sur un « sur » maillage, mais bien entendu des 2 cotés (Inné) après la Vie a fait se renforcer ou s’amenuiser certains maillages de certains cotés (acquit). Un sur maillage à droite donne une hyperesthésie, mais c’est le sur maillage à gauche qui nous fait couper les cheveux en 4, et souvent, chez les HP, ça va ensemble …
Je te remercie mais je suis au courant, c'est un peu mon boulot les gens avec des lésions cérébrales, C'est Broca d'ailleurs qui a commencé, Brooks n'a rien inventé.

Je n'ai pas dit d'ailleurs que les deux hémisphères étaient strictement identiques, je m'élève seulement contre ces généralisations outrancières dans lesquelles naissent les mythes les plus débiles.
Il n'y a pas de dichotomie réelle cerveau droit/cerveau gauche, c'est un fait, car ils fonctionnent toujours de concert en situation normale (par le biais du corps calleux : renseigne-toi sur ce que provoque son agénésie, ça fait pas envie). De même sur-généraliser en associant un mot à un hémisphère est si réducteur que cela en devient faux (sensitif à droite/logique à gauche = faux ; pour exemple, le cortex somato-sensoriel est bilatéral, il gère un hémicorps. Bref.)
Par ailleurs, je signale qu'il est assez délicat de prendre pour exemple des patients cérébro-lésés, car en l'absence du matériel approprié, le cerveau transfère la fonction sur d'autres zones (plasticité neuronale), ce que l'on observe donc par la suite est nécessairement biaisé.

Je reste dubitative sur la "localisation" du "moi", enfin surtout à l'égard des termes employés, je ne crois pas pertinent de mélanger des termes de psychanalyse à ce qui relève de la science.

Bref. Attention donc de ne pas tout mélanger, et attention aussi aux simplifications.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
dave smallwood
Messages : 40
Enregistré le : ven. 4 janv. 2013 10:50
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par dave smallwood » lun. 14 janv. 2013 10:24

wow !!!

je n'ai aucune connaissance sur le sujet mais j'aimerais qu'on m'explique pourquoi lorsque je me couche d'un côté mes pensées vont vers un sujet et dès que je me retourne, plus moyen d'avancer sur le même sujet.

J'ai l'imagination beaucoup plus fertile selon le côté sur lequel je me couche, de l'autre côté je suis nettement plus rationnel et mon quotidien me rattrape.

C'est grave docteur.
Plus sérieusement, le côté sur lequel on se couche agit-il sur nos pensées et donc sur notre cerveau ?
Cela a-t-il un lien avec votre débat ?

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » lun. 14 janv. 2013 10:36

Franchement.... les bras m'en tombent...
Non seulement je ne vois pas du tout le rapport avec le sujet, mais en plus ce forum n'est pas là pour permettre à tout le monde de poster à tort et à travers sans réfléchir toutes les idées farfelues qui viennent en tête.
Sans déconner....
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11819
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par TourneLune » lun. 14 janv. 2013 10:47

Je sais pas, fais le poirier, peut-être que ça ira mieux!!

Non mais sans déc quoi....
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » lun. 26 août 2013 09:37

http://www.futura-sciences.com/magazine ... xtor=RSS-8

Un lien intéressant (surtout si on va chercher la source) refilé par un ami ce matin.
Pour la plupart des neurologues, cette notion est considérée comme extrêmement simpliste et erronée. Une équipe de l’université d’Utah vient d’en apporter la preuve. Dans leurs travaux publiés dans la revue Plos One, ils démontrent une fois pour toutes qu’il n’existe pas de tendance cérébrale.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » lun. 9 déc. 2013 19:19

Je vais en rajouter une couche.

En fin de semaine dernière, j'ai passé quelques jours à Paris, pour les rencontres annuelles de notre "société savante" à nous (ça me fait rire, ça fait un peu singe savant mais passons ^^).
Nous avons eu l'immense privilège d'écouter Hugues Duffau, très grand neurochirurgien qui opère des tumeurs cérébrales (actuellement au CHU de Montpellier) patient éveillé et orthophoniste dans la salle (en l'occurrence actuellement l'excellente Sylvie Moritz) pour cartographier précisément les zones qui peuvent être enlevées sans créer de trouble fonctionnel.

Il nous a dit : "Oubliez tout ce que vous avez appris, tout est faux. Les localisations, Broca, tous ces machins, c'est du vent! Chaque cerveau est différent! Le cerveau fonctionne en réseau !"
(Tonnerre d'applaudissements dans la salle, et rires, mais désarroi profond sur certains visages ^^)
Pourquoi dit-il cela ?
Parce qu'à chaque fois qu'il a eu à opérer un patient avec une tumeur en enlevant la fameuse "aire de Broca" il n'a pas créé d'aphasie par exemple.

Localisationisme is dead !
Comment donc imaginer un fonctionnement cerveau droit/cerveau gauche tel que c'est encore abusivement décrit un peu partout ?

Bref : quelques liens pour découvrir son travail :
http://www.reseau-chu.org/les-articles/ ... ris-causa/
http://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Ac ... ert-596682
http://www.midilibre.fr/2013/07/11/i-l- ... 733090.php
http://www.yksi-med.fr/index.php?option ... 35&lang=fr
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
sanders
Messages : 2568
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par sanders » lun. 9 déc. 2013 20:52

Passionnant et impressionnant, merci Melle Rose.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3340
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par madeleine » jeu. 13 févr. 2014 18:20

Et encore un très grand merci Mlle Rose. Clair, étayé et imparable. On respire.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Za
Messages : 2921
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Za » ven. 14 févr. 2014 15:00

Hors-sujet
Pfff... quand même... quand je pense au temps qu'on a perdu à apprendre par cœur toutes ces localisations !... :roll: :lol:
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 471
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Tipiak » jeu. 14 août 2014 13:34

*Za* a écrit :
Hors-sujet
Pfff... quand même... quand je pense au temps qu'on a perdu à apprendre par cœur toutes ces localisations !... :roll: :lol:
Au temps qu'on a perdu à a.... quoi ? ^^ (je hais la neuro, sauf si c'est pas en cours. Donc j'ai rien appris par coeur :D)

Sinon, le mythe moisi de la politique appliquée au cerveau (droite-gauche lol-kikoo-mdr) a la vie dure, on en entend parler jusque dans le livre de Cécile Bost!

Ce fut pour moi une déception d'autant plus vive de voir l'auteure s'avilir dans de telles fadaises que le reste du bouquin me paraît de grande qualité....
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Avatar du membre
Thibaud
A ♥ Vaillant
Messages : 535
Enregistré le : mer. 20 févr. 2013 09:02
Présentation : TITI
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Aldorande, Marseille
Âge : 33

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Thibaud » mer. 27 août 2014 10:15

Mlle Rose a écrit :Je décide d'ouvrir ce sujet ce soir à la suite de la récurrence de questionnements autour de cette très médiatique dichotomie cerveau droit/ cerveau gauche et de la préférence hémisphérique.
Nous avons encore eu ce week-end un exemple flagrant de croyance hémisphérique cérébrale:

Un jeune homme, au demeurant un minimum cultivé, à priori HP (a posteriori beaucoup moins), prétendaient que les femmes étaient plus douées à faire 2 choses en même temps car, le liquide céphalo-rachidien (il a utilisé un autre terme, j'ai perdu le nom, mais c'est dans l'idée) était "plus développé" chez la femme et cela favorise donc ce "multitache".
Malgré bon nombre de protestations, il n'en démordait pas, car il l'avait vu dans une émission.
C'est la tout le débat, si une émission (généralement sur internet) émet de manière affirmative telles ou telles affirmations, que cela est repris médiatiquement, il est très difficile d'en sortir. On se confronte à la croyance de masse.
Et c'est très intéressant, justement que le forum ne tombe pas dans ce système la, cela offre un espace pertinent sur ces sujets.
Le monde est sinistré, et moi j'écris ma sinistrose;
un lyriciste nait à chaque fois que le sinistre ose...

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12701
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Mlle Rose » mer. 27 août 2014 10:31

Je crois qu'il a dû déformer les trucs entre ce qu'il a entendu, compris, ce qu'il a pu en restituer à cette heure tardive et alcoolisée etc.... on en revient toujours au même problème de la transmission de l'info qui finalement subit toujours les mêmes biais. Je serais curieuse de retrouver cette émission ou cet article (c'était "sur internet", mais c'est vague..) pour voir les décalages entre le message et la restitution.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Thibaud
A ♥ Vaillant
Messages : 535
Enregistré le : mer. 20 févr. 2013 09:02
Présentation : TITI
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Aldorande, Marseille
Âge : 33

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par Thibaud » mer. 27 août 2014 11:32

Futura Science évoque une étude américaine qui date un peu sur les différences femmes-hommes évoquant plutôt la présence plus importante de substances grises chez la femme qui aurait ainsi plus d'aptitude combinatoires.
L'homme possèderait plus de substances blanches dans le cerveau et donc aurait une meilleure compétence spatiale.
Le rôle du liquide céphalo-rachidien serait plus présent chez l'homme d'ailleurs, donc sans impact sur la capacité de faire plusieurs choses en même temps.
Ca reprend ce que tu disais, certes le cher monsieur n'était en pleine faculté de ses moyens, mais face à un public qui n'aurait pas cherchait plus loin, il aurait alimenté un peu plus les croyances.
Le monde est sinistré, et moi j'écris ma sinistrose;
un lyriciste nait à chaque fois que le sinistre ose...

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1945
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Message par sandrinef » mer. 27 août 2014 11:48

Et bien moi , dans mon demi sommeil, j'ai vraiment cru à du second degré... |-)
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Répondre