Et SI le test disait non...

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
bôkenka
Inspecteur Gadget
Messages : 945
Enregistré le : ven. 1 mars 2013 20:46
Présentation : jamais fini
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Et SI le test disait non...

Message par bôkenka » sam. 8 févr. 2014 15:17

cléo a écrit :Malgré tout ce que je sais, répété ici à longueur de post, avec lesquels je suis évidemment d'accord, si le test disait "non",

je m'effondrerais.

Parce-que je mets au-dessus de tout et depuis toujours les qualités intellectuelles.

Et que, malgré tout ce que je sais, si le test disait "non", je serais confirmée dans ma stupidité.
Puisque tu le sais, qu' avoir des qualités intellectuelles n'est pas réservé aux surdoués :-) , en quoi ne pas l'être ferait de toi un être stupide ?
D'ailleurs, je me demande si ce n'est pas plus intéressant d'avoir une intelligence supérieure qu'être surdoué.
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)

Avatar du membre
pullman
Messages : 31
Enregistré le : jeu. 12 déc. 2013 16:30
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4291.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Et SI le test disait non...

Message par pullman » sam. 8 févr. 2014 15:32

Bon, la date du test approche à grand pas pour moi.
L'autruche va devoir sortir la tête de son trou.

La question de "si le test disait non" me revient de plus en plus frénétiquement à l'esprit.
Jusqu'à présent j'avais réussi à étouffer mes multiples interrogations sous une belle grosse couche de "ohhhhhh, le test est dans encore longtemps, tu as bien le temps d'y penser réellement !" (Réflexe de procrastination quand tu nous tiens :1cache: .)
Mais comme pour tout bon procrastinateur, ces interrogations ne m'ont jamais vraiment quitté, elles ne sont simplement pas remontées en surface.
Répondre à ce sujet est donc un bon moyen pour moi de me confronter à cette éventualité.

Donc, je pense que si le résultat était négatif, ça serait assez difficile à encaisser, du moins au début.
Pourquoi ? Car j'ai un peu la sensation de me vautrer dans un diagnostic de douance comme dans un bon lit moelleux. A vrai dire, je trouve ça assez confortable.

Tout d’abord, j'ai l'impression d'avoir compris plusieurs aspects de ma personnalité via ce spectre. S'il s'avère que le test dit non, ça ne me changera pas fondamentalement, mais ça changera la lecture que je fais de ma personne.
Il faudra recommencer un travail de recherche, de compréhension et de mise en perspective.
Bon, au moins j'ai fait émerger pas mal de questions...
cléo a écrit :Malgré tout ce que je sais, répété ici à longueur de post, avec lesquels je suis évidemment d'accord, si le test disait "non",

je m'effondrerais.

Parce-que je mets au-dessus de tout et depuis toujours les qualités intellectuelles.

Et que, malgré tout ce que je sais, si le test disait "non", je serais confirmée dans ma stupidité.
Je te rejoins totalement, Cléo, je me sentirais également très présomptueuse d'avoir osé imaginer que je pourrais en être. Et je pense que l'estime que je me porte, qui est déjà bien basse et malmenée, sera à nouveau mise à mal.
Car, malgré l'image plus nuancée (et plus juste) de la personne Hqi qui est véhiculée par le biais de ce forum, il me reste une espèce d'aura sacrée autour de cette idée.

Mais, il faut bien le dire, ce test sera également l'occasion d'avoir des réponses et des axes de recherches passionnants pour la suite. En gros, quel que soit le résultat (et le coup au moral qu'il induira ), ça sera très enrichissant.

Invité

Re: Et SI le test disait non...

Message par Invité » sam. 8 févr. 2014 17:24

bôkenka a écrit :
cléo a écrit :Malgré tout ce que je sais, répété ici à longueur de post, avec lesquels je suis évidemment d'accord, si le test disait "non",

je m'effondrerais.

Parce-que je mets au-dessus de tout et depuis toujours les qualités intellectuelles.

Et que, malgré tout ce que je sais, si le test disait "non", je serais confirmée dans ma stupidité.
Puisque tu le sais, qu' avoir des qualités intellectuelles n'est pas réservé aux surdoués :-) , en quoi ne pas l'être ferait de toi un être stupide ?
D'ailleurs, je me demande si ce n'est pas plus intéressant d'avoir une intelligence supérieure qu'être surdoué.
Ben...je me sens stupide. C'est vrai qu'il y a l'option Intelligence supérieure, mais c'est pareil, je serais effondrée de n'être pas dans cette tranche. Je me sens stupide, et alors la confirmation de cette stupidité me ficherait par terre,
j'aime bien croire et espérer, m'imaginer et me rêver,
mais ça ne durera pas ;)
Je te rejoins totalement, Cléo, me sentirais également très présomptueuse d'avoir osé imaginer que je pourrais en être. Et je pense que l'estime que je me porte, qui est déjà bien basse et malmenée, sera à nouveau mise à mal.
En tout cas Pullman, tu vas le passer, ce test, tu es courageuse :-) Moi j'attends encore d'avoir déblayé le gros bazar qu'il y a en moi avec ma psy avant !

saliaskim
Messages : 131
Enregistré le : dim. 2 févr. 2014 21:14
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Et SI le test disait non...

Message par saliaskim » sam. 8 févr. 2014 20:27

bôkenka a écrit :
saliaskim a écrit : ... et la douance n'est qu'un niveau un peu arbitraire sur cette courbe statistique de répartition de l'intelligence....
Ouais, ouais, ouais ! Et bien non. La douance n'est pas que et certainement pas un niveau. Un positionnement non hiérarchisé me convient mieux.
Je pense que sur le forum, ainsi que sur le site associé, tu trouveras bon nombre d'explications. Bonne lecture ;)
Je ne voulais pas blesser, je ne connais pas les raisons qui ont posé la barre à 130 plutôt qu'à 115 ou 150, mis à part que ça correspond à un pourcentage de la population. Un peu nouveau dans le "milieu", désolé ;)

Avatar du membre
bôkenka
Inspecteur Gadget
Messages : 945
Enregistré le : ven. 1 mars 2013 20:46
Présentation : jamais fini
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Et SI le test disait non...

Message par bôkenka » sam. 8 févr. 2014 20:45

Blessé, absolument pas. Je voulais juste dire que la douance n'est en rien un simple chiffre posé sur une quelconque courbe. Non, la douance est un état.
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)

Heartfilia

Re: Et SI le test disait non...

Message par Heartfilia » dim. 9 févr. 2014 21:39

J-2
J'essaye de ne pas me projeter dans les diagnostiques, mais je sais que si le test disait non, je vous dirais bye bye... Je n'ai jamais demandé à mon psychiatre si cela existe les schizoïdes hypersensibles... c'est la seule autre option qui se présente à moi!

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mlle Rose » dim. 9 févr. 2014 21:56

Il y a aussi des gens hypersensibles "normaux" = sans pathologie de quelque ordre que ce soit, sans qu'un "diagnostic" puisse venir éclairer cela.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 28
Contact :

Re: Et SI le test disait non..

Message par Nyx » mar. 11 févr. 2014 13:43

J'ai mon résultat dans 3 jours alors je voulais profiter de ces derniers moments d'incertitudes pour répondre une dernière fois a la question:
Vous, surdoués, et membres du forum, êtes peut être les personnes qui me ressemblent le plus d'après vos descriptions, et c'est justement pour ça que je cherche a savoir si je suis surdouée.
Vous êtes marginaux, je suis marginale et même s'il s'avère que c'est pour différentes raisons, j'aime bien ce forum.
Et même si je ne suis pas "des vôtres", je préfère discuter avec des surdoués qui ont un humour particulier comme le mien, plutôt qu'avec des gens "trop normaux" qui se moquent de moi au lieu de rire a mes blagues. Et je préfère ceux qui ne font pas de fautes d'orthographe et qui ne me traitent pas d'extra-terrestre quand je dis que je n'ai jamais vu The Voice (c'est arrivé samedi et on m'a très sérieusement demandé "mais tu fais quoi le samedi soir!?")

Donc, si le test dit non.... *roulements de tambours* .. Je reste!!
Après je ne garantis pas que je reviendrai poster des messages jusqu'à la fin de mes jours, mais si je disparais ce sera parce que j'ai oublié et pas parce que j'aurai décidé de partir. :)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12611
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par TourneLune » mar. 11 févr. 2014 13:47

Je pense pas être marginale....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 34

Re: Et SI le test disait non...

Message par Sphax » mar. 11 févr. 2014 15:09

Marginaux c'est un peu simplifier les choses. Je ne me sens pas marginal non plus. J'ai une différence c'est vrai mais non seulement ce n'est pas une différence tellement par rapport à mon entourage mais juste par rapport à la population française que je ne côtoie pas dans son ensemble et en plus tout le monde a une différence quelque part, tout le monde a quelque chose qu'il doit apprendre à gérer pour être accepté, donc je ne me sens pas plus marginal que la plupart des gens.
Bon il est possible que notre différence soit un peu plus importante que la différence de tout le monde, mais c'est pas comme si on manquait de capacités pour la gérer non plus, les déficients qui ont le même décalage que nous mais pas le cerveau pour le gérer sont les seuls à vraiment plaindre et les seuls qui approcheraient du marginal...

Mais je comprend aussi ce que tu veux dire: nous avons tous certains traits particuliers et même si tu n'as pas le diagnostic tu sens que tu possèdes aussi une partie de ces traits donc tu te sens à ta place ici et c'est normal. Comme je l'ai dit ailleurs, ce qui marche pour les aveugles marche aussi pour les voyants dans le noir: ce n'est pas parce que la cause n'est pas exactement la même que les astuces ne peuvent être d'aucune aide. Donc c'est un bon choix que tu as fait et je suis heureux que tu sois arrivée à cette conclusion.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
Didjé
Messages : 81
Enregistré le : mar. 4 févr. 2014 09:55
Présentation : C'est icèè :)
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là où ce qu'il fait caillant et qu'on guindaille sous la drache...
Âge : 37
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par Didjé » mar. 11 févr. 2014 19:44

Bon, je vais y aller de ma petite contribution tant que le test n'est pas passé...
Comme certains avant moi, je pense que j'ai la chance d'avoir une vie sans trop de remous, je veux dire par là que je suis loin d'être un écorché ou un "marginal". Je ne vivais pas trop mal avant qu'on me parle de HP et que je m'identifie aux symptômes.
Mais au plus j'en lis là dessus (ça me travaille, je n'y peux rien), au plus je me confirme dans mon "diagnostique": c'est moi, c'est totalement moi. Tout y est: Le sentiment de décalage (le nom de mon activité complémentaire: électron libre...), la procrastination à un niveau olympique, la facilité à l'école au début puis la chute (puis le bonheur de retomber dans des études où ça allait tout seul), la pensée en arborescence, le ciboulot qui tourne à plein tube tout le temps (heureusement qu'on habite au pays de la bière pour lui faire fermer sa gu$ule de temps en temps :D ), le faux self (limite à la Fight Club), et j'en passe et des meilleures.
Mais évidemment, la chute ne pourrait en être que plus dure... Donc à chaque nouvel "indice" que je trouve et qui me conforte dans mon idée, j'ai "Barnum" qui clignote en rouge :P

Donc voilà, si le test disait non, je pense que je serais déçu. Parce que ça explique tellement de choses dans ma vie et ma façon d'être que ça m'aiderait à voir plus clair, ça me donnerait une belle grille de lecture. Mais bon, si je ne suis pas diagnostiqué je ne vais pas m'ouvrir les veines pour autant... Comme dit au début, je vivais bien avant, donc je ne vois pas pourquoi ça en irait autrement après :-)

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2633
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Et SI le test disait non...

Message par Aïnoa » mer. 12 févr. 2014 01:34

Hors-sujet
Didjé a écrit :je me confirme dans mon "diagnostique"
DiagnostiC : nom, p. ex. "Le diagnostic d'otite a été posé"
DiagnostiQUE : adjectif, p. ex. "La ponction diagnostique/Le scanner diagnostique a permis d'exclure une infection"

Désolée, mais cette faute qu'on retrouve dans une bonne majorité des posts me fait trop mal aux yeux...
Pitié pour mes pauv' petits noeinoeil...
Rien de perso Didjé hein, juste que c'est sorti juste là ;)
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Avatar du membre
Didjé
Messages : 81
Enregistré le : mar. 4 févr. 2014 09:55
Présentation : C'est icèè :)
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là où ce qu'il fait caillant et qu'on guindaille sous la drache...
Âge : 37
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par Didjé » jeu. 13 févr. 2014 08:42

Hors-sujet
Merci, je préfère qu'on me corrige ;)

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1778
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 32

Re: Et SI le test disait non...

Message par Hoppy » jeu. 13 févr. 2014 09:16

Pour revenir un peu sur les propos de Nyx, je ne me trouve pas marginale non plus. Peut-être à l'adolescence je l'ai été, mais quelque part, c'était une manière de m'intégrer à un groupe. Aujourd'hui, je dirais que je suis tout le contraire de marginale, j'essaie en continue de rentrer dans un moule qui sûrement ne me correspond pas, mais je m'y attèle sans vergogne.

Le fait que le test dise "oui" ne m'a pas enlevé cette envie d'être "comme tout le monde". Cette phrase sort souvent de ma bouche parce qu'elle traduit sûrement un mal-être ou une hypersensibilité exacerbée. Qui, elle-même, peut-être normale chez quelqu'un, sans pathologie, sans diagnostic + toussa toussa...
Nyx a écrit :Vous êtes marginaux, je suis marginale et même s'il s'avère que c'est pour différentes raisons, j'aime bien ce forum.
Je trouve donc ça rude d'entendre des affirmations si franches comme ça. C'est un peu comme si on disait : Vous êtes surdoués, vous êtes forts en maths. C'est assez réducteur et plutôt généraliste.
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 28
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nyx » ven. 14 févr. 2014 00:24

Je suis désolée je ne voulais pas vous traiter de marginaux d'ailleurs ce n'est pas vrai et ce n'était pas le terme approprie, en fait je voulais juste trouver un mot qui regroupe toutes les caractéristiques propres aux surdoués auxquelles je m'identifie également.
Je faisais en partie allusion au sentiment de décalage que l'on ressent parfois et que j'ai lu dans beaucoup de témoignages. Je voulais dire que je me sens différente et un peu particulière, plus creative et plus ceci et cela, et que même si vous n'incarnez pas forcément le "profil type" avec toutes les caractéristiques qu'on retrouve dans les livres, j'ai des points communs avec les surdoués que je n'ai pas avec la plupart des gens. D'ailleurs ma meilleure amie est HP je crois (elle a passé le test enfant) et il y a beaucoup de choses que je peux partager avec elle mais pas avec les autres.
Je voulais simplement exprimer le fait que j'appréciais le forum et les discussions entre les membres et qu'il serait dommage que je parte seulement parce qu'on m'aura dit que je ne suis pas surdouée.
Je regrette d'avoir utilisé le mot "marginal" et j'espère que vous comprendrez que ce mot n'avait rien de péjoratif dans mon esprit, et surtout que son sens exact ne correspond pas a la pensée que je voulais exprimer.
Et je trouve dommage que ce mot ait gâché le sens du message que je voulais adresser...

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 305
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: Et SI le test disait non...

Message par Dicizit » ven. 14 févr. 2014 07:23

Marginal, ce n'est pas une insulte!
Tu n'as , à mon sens, pas à être désolée.
C'est juste que l'on peut se sentir en décalage sans être marginal pour autant.
Une histoire de précision sur le sens des mots, tout au plus?

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 28
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nyx » ven. 14 févr. 2014 12:35

Marginal en fait ça veut dire qui vit en marge de la société alors qu'au contraire les "###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani###" arrivent a se camoufler et a s'intégrer mais j'utilise souvent des mots dans mauvais sens c'est pour ça qu'on me comprend souvent de travers et selon la psy ce serait surement dû à des problèmes de communication (je parle comme si on était dans ma tête) parce que j'écris comme ça sans réfléchir à la façon dont mes mots pourraient être interprétés.
Alors ça fait un peu comme si j'affirmais que tous les surdoués sont des marginaux mais je voulais juste dire qu'ils possédaient certaines particularités qui les caractérisent dans les descriptions et que les personnes non HP ne possèdent pas en général, ou alors peu d'entre eux.
Donc bien une histoire de nomenclature ^^
(toutes mes disputes avec mon copain finissent sur des débats sur le sens des mots)

En passant je ne sais pas si c'est normal mais
http://adulte-surdoue.fr/tests-psys/qua ... t2697.html
c'est le même sujet non?

Donc je viens confirmer que je suis toujours là et que je sors de chez la psy:
comme je le pensais je ne suis pas HP, tout au plus "intelligence supérieure" mais non calculable: hétérogène avec un écart de 28 points allant de 92 (!) en "vitesse de traitement" à 120 pour la logique verbale même si je croyais avoir raté cette partie, dailleurs je pensais être rapide par rapport à d'habitude pour ce qui est des codes chronométrés. Et 112 et 112 pour les deux autres (mémoire de travail et raisonnement perceptif) et pour ces deux derniers les résultats sont hétérogènes entre les différents subtests (en particulier quand certains étaient au début et d'autres à la fin).
Elle m'a dit que ce qui l'avait frappée c'était ma fatigabilité: très a l'aise au début puis incapable de me concentrer à la fin.
Voilà :)

Donc contrairement à ce que j'imaginais, je ne suis pas "choquée" par mes résultats et au contraire plutôt satisfaite dans l'ensemble. Et d'un côté assez soulagée que ma lenteur soit reconnue et notée noir sur blanc sur un papier, tout comme mes difficultés de concentration. Elle m'a bien expliqué mes points forts etc. et m'encourage dans mon idée de psychanalyse.

Edit: hey et si je dis que je suis allée au zoo et que j'ai vu des ###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani### .. J'avoue ça passe ^^

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12611
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par TourneLune » ven. 14 févr. 2014 12:58

Nyx: pas de soucis pour le terme marginal, c'était plus une réflexion comme ça mais pas un drame non plus ;)

Pour le topic que tu cites, non justement, ce n'est pas le même. Celui-ci est pour discuter des différentes hypothèses SI le test dit non (hypothèse), l'autre est pour relater ce qui se passe, ce qu'on ressent QUAND le test a dit non ( certitude).
D'ailleurs ton témoignage y aurait toute sa place plutôt qu'ici ;)

Pour la vitesse de traitement, c'est un indice qui n'a que peu d'intérêt par rapport à la douance. Je te suggère la lecture de cet traduction, qui concerne le WISC mais très certainement extrapolable au WAIS. http://www.adulte-surdoue.org/2011/arti ... e-wisc-iv/
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 34

Re: Et SI le test disait non...

Message par Sphax » ven. 14 févr. 2014 13:17

Pareil, je n'ai pas du tout mal pris cette histoire de marginal ne t'inquiète pas. Ma réaction vient aussi du fait qu'on est sur forum d'information en plus d'être de discussion. De toi à moi le terme marginal ne me gêne pas plus que ca même si ca ne serait pas ma manière de le dire. Mais dit sur un forum où des gens n'ayant peut-être pas assez d'informations ou de recul pour comprendre les nuances vont venir lire pour essayer de comprendre ce que sont les surdoués, coller marginal avec surdoué va me déranger.

C'est un élément que moi-même j'oublie souvent, mais un forum n'est pas une discussion privée mais plutôt une discussion filmée et diffusée sur Youtube avec un étiquette d'expert en surdoué. Du coup ca me pousse souvent à relever des éléments pas très importants en temps normal.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 28
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nyx » ven. 14 févr. 2014 15:58

Tournesol > ah voilà j'ai confondu les deux topics et j'ai écrit ici en pensant être dans l'autre, donc il faudra que je lise les premiers messages de celui là car justement je me demandais s'il y avait un sujet qui parle des pistes à exploiter ^^
Sphax > C'est une bonne idée je vais imaginer qu'on me filme quand j'écris (ça fait bizarre dit comme ça) et c'est bien de relever mes méprises ça me poussera a faire des efforts de ce côté là, pour mieux m'exprimer dans la vraie vie :)
Bon je suis un peu off topic alors je ferais mieux de lire les précédents messages

Avatar du membre
lizybennet
Messages : 73
Enregistré le : jeu. 20 févr. 2014 13:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4646.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : La Bretagne !!
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par lizybennet » dim. 23 févr. 2014 13:03

Je suis contente de voir que ce sujet est abordé ici (décidément, j'aime bien ce site :-) ).

Je viens juste d'avoir les premiers doutes sur une éventuelle douance. C'est vrai que dans tout ce que j'ai lu jusqu'à présent, je me reconnais généralement. J'aimerais encore me documenter sur le sujet pour approfondir ma réflexion, et puis comme ça j'apprends des choses nouvelles, et ça, c'est toujours un plus.

Mais je pense aussi sérieusement qu'il va falloir que je passe le test, ne serait-ce que pour ma santé mentale, parce que depuis que j'ai commencé à y penser, ça ne me lâche plus !

Et le résultat négatif, ça me fait vraiment très peur. Parce que tout ce que je lis depuis quelques temps semble si bien se rapporter à moi, parce que ça expliquerait tellement de choses, parce que ça me donnerait aussi sûrement des clés pour solutionner le reste. Et parce que, aussi, j'ai enfin le sentiment d'avoir trouvé "le monde auquel j'appartiens". Je trouve cette formule hyper prétentieuse, mais c'est ce qui exprime le mieux ce que je ressens... Et en même temps, ce sentiment d'appartenance fait partie de notre personnalité, il permet aussi de se définir.

Donc, si c'est négatif, j'ai un peu peur de retomber dans un puits sans fond de : "pourquoi(S) ?" Et là, ce serait un peu beaucoup la totale loose, si je puis m'exprimer ainsi :P ... Ce qui me rassure un peu, c'est qu'en général, j'arrive à ressortir du positif de ce qui m'arrive, alors j'espère que je saurai le faire aussi à ce sujet.

Et j'espère aussi que je pourrais / voudrais rester sur ce forum, parce que, vraiment, je crois bien que c'est la première fois de ma vie que j'ai l'impression d'être au bon endroit, à la bonne place.
The meaning of life is to give life a meaning.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6823
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Et SI le test disait non...

Message par Zyghna » dim. 23 févr. 2014 13:15

Comme nous le rappelons régulièrement, le test ne permet pas de dire juste oui ou non, heureusement! Quelle que soit la réponse, tu repartiras avec des pistes de travail. Plus que l'arrivée,c'est le chemin parcouru qui est important.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
FeverDream
Messages : 137
Enregistré le : sam. 21 déc. 2013 14:42
Présentation : Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 27

Re: Et SI le test disait non...

Message par FeverDream » lun. 24 févr. 2014 00:34

Le test est passé, le bilan en attente, et je me sens totalement perdue, à savoir que je ne sais absolument pas comment me positionner par rapport à l'annonce d'un résultat ou de l'opposé. J'ai l'impression d'être une schizophrène à double personnalité: Une partie de moi se prépare à un diagnostic - à la limite de la déficience intellectuelle, et cherche à rester sereine, se disant que ce n'est pas si grave après tout, que je vais certainement trouver d'autres réponses inattendues, que je reste moi-même et que je dois être prête à chercher ailleurs. L'autre partie de moi pense à un diagnostic -, mais avec une pointe d'espoir, en cherchant à justifier ce doute, parce que je ne me suis peut-être pas trop mal démerdée en fin de compte, parce que telles réactions/explications de la psychologue était en faveur du diagnostic +, parce que si c'est autre chose, alors j'ai forcément un problème pathologique-cérébral-psychiatrique-indéterminé, et alors je retournerai à des questionnements et des différences que j'aurai pu accepter (parce que non, elles ne sont pas mauvaises ni à corriger et que je n'ai pas à me sentir honteuse ou anormale) par la découverte de la douance, et qui me renverront dans une sorte de puzzle incomplet dont les pièces manquantes se trouvent au sein d'une pièce toute noire d'une profondeur sans fin. Et puis, après m'être sentie enfin comprise par quelqu'un grâce à cette explication, qui pourra me comprendre sans?

Et si le test dit non... je ne sais pas trop. Je ne sais pas qui des deux prendra le dessus.

andreaschiavone

Re: Et SI le test disait non...

Message par andreaschiavone » lun. 24 févr. 2014 09:30

Bonjour,

J’espère ne pas faire dans le trop personnel.
Je me surprends à rêver d’un diagnostique positif et de ses conséquences comme on peut fantasmer sur l’obtention d’un gros gain à jeu de loterie et de tout ce que l’on pourrait s’offrir et offrir aux autres grâce à un sentiment de sécurité matérielle.
Ici il s’agirait d’un sentiment de sécurité intrinsèque, en coupant définitivement avec la peur d’être anormal au sens péjoratif du terme. Toute l’énergie utilisée à lutter contre cette angoisse pourrait être investie rapidement dans des projets constructifs.
Si c’est négatif, on ne peut que se féliciter d’avoir eu le courage de faire ce bilan, d’avoir osé se regarder en face.
Assurément, cette démarche ne peut être que positive au final, connaître son potentiel, quel qu’il soit, ainsi que ses forces et ses faiblesses, permet notamment de mieux prendre en compte les difficultés éventuelles, et d' opérer des choix éclairés et responsables dans un cheminement, pour soi et ses proches, vers l'épanouissement.

Avatar du membre
Sphax
gratiné !
Messages : 860
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 34

Re: Et SI le test disait non...

Message par Sphax » lun. 24 févr. 2014 13:09

Sauf que plus qu'un gain à la loterie, ca serait plus décrocher un gros job: une chance mais qui va demander de bosser et pas qu'un peu pour que ca donne quelque chose. Malheureusement le diag+ c'est pas vraiment un énorme cadeau gratuit qui change tout immédiatement...
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa

Répondre