Et SI le test disait non...

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
nicosong
Messages : 21
Enregistré le : mar. 15 déc. 2015 20:04
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Et SI le test disait non...

Message par nicosong » jeu. 7 janv. 2016 19:31

oui c vrai :D

moi je me disais :y a ceux côté science et ceux côté spritualité ! Simpliste mais bon ;)

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » sam. 9 janv. 2016 19:08

Si le test dit non...

- Je suis probablement un menteur pathologique de manière inconsciente
- La psy a cru que je suis un menteur pathologique
- J'ai saboté mon test par doute intérieur
- Je ne peux plus me fier à mon instinct interne
- Curieusement, ma logique va avoir gagné (ce qui serait somme toute l'inverse de la logique)

Je pense que ça va être encore plus difficile à encaisser si le résultat n'est pas clair. Là, je crois vraiment que je vais virer fou :|

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Et SI le test disait non...

Message par Fabs le vaurien » sam. 9 janv. 2016 19:24

Mercador a écrit :Si le test dit non...

- Je suis probablement un menteur pathologique de manière inconsciente
- La psy a cru que je suis un menteur pathologique
- J'ai saboté mon test par doute intérieur
- Je ne peux plus me fier à mon instinct interne
- Curieusement, ma logique va avoir gagné (ce qui serait somme toute l'inverse de la logique)

Je pense que ça va être encore plus difficile à encaisser si le résultat n'est pas clair. Là, je crois vraiment que je vais virer fou :|

Le menteur pathologique de manière inconsciente et l'instinct interne !! J'adore découvrir des nouveaux concepts :D

Pour rebondir vite fait, si tu as 6 sur 20 en maths et 14 en francais, tu auras (sauf coeff particulier) une moyenne générale de 10 sur 20.

Savoir que tu as juste 10 est il révélateur du 14 et du 6?

On peut se suffire du 10 mais en ne considerant que le simple couperet du plus ou du moins, tu passes à côté du potentiel revélé par un score haut et des faiblesses révélée par le score bas. Une heterogeneité est à interroger autant qu'un potentiel est à exploiter, des faiblesses à comprendre-compenser.

C'est soi qu'il faut explorer plutôt qu'un score déplorer.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » sam. 9 janv. 2016 20:16

Wow, c'est tellement bien dit ta dernière phrase, j'aurais aimé y penser moi-même.

Je comprends ce que tu dis et j'essaie au mieux de voir ça comme ça.

Sauf qu'en même temps, pour ceux qui ont déjà fait le test;
► Afficher le texte
Alors de là mon sentiment de découragement depuis ce matin parce que je me demande... Incapable d'écrire la suite, mon cerveau a lâché, aucune idée pourquoi.

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1662
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Et SI le test disait non...

Message par PointBlanc » dim. 10 janv. 2016 14:03

► Afficher le texte
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » dim. 10 janv. 2016 14:09

Je ne suis pas sûr de saisir ta dernière phrase.

J'aime apprendre parce que je suis curieux et j'aime aller au bout des choses. Quand je vois que je maitrise le sujet et que je ne peux rien y apprendre de plus (sans un effort qui n'en vaut pas la peine), je passe à autre chose. C'est généralement assez immédiat d'ailleurs.

C'est d'ailleurs pourquoi wikipedia est très dangereux pour moi, je peux facilement des heures de procrastinage. Si j'étais riche, je passerais peut-être ma vie dans les bibliothèques ou à l'université. J'ai une soif de connaissances qui semble insatiable. Sinon, j'ai l'impression que je perds mon temps.

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1662
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Et SI le test disait non...

Message par PointBlanc » dim. 10 janv. 2016 14:37

Ce que je veux dire, c'est que tu ne témoignerais pas d'une telle curiosité intellectuelle si tu n'étais pas équipé pour la satisfaire - et cela, c'est justement ce que vise à mesurer l'ICV.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » dim. 10 janv. 2016 15:31

Ah d'accord merci. Eh bien, ouais, ça, il n'y a pas de doute, je suis vraiment curieux. Les connaissances me remplissent, comme un boulimique intellectuel. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait du bien d'apprendre des choses. Il faut dire que je place l'intelligence au-dessus même de la justice dans mes valeurs alors je suppose que ce n'est pas surprenant que vu que j'admire l'intelligence chez les autres, j'essaie d'en faire autant ?
Hors-sujet
C'est moi où je suis pogné dans un cercle vicieux là ? Et je ne sais c'est quoi ICV, j'ai rien lu sur les tests, je ne voulais pas influencer mon test et maintenant, je veux arrêter de me faire de faux espoirs.

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1662
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Et SI le test disait non...

Message par PointBlanc » dim. 10 janv. 2016 16:03

C'est l'indice de compréhension verbale, qui sert à calculer avec les trois autres le score global - et que l'on mesure grâce aux trois sous-tests que j'évoque dans ma première réponse.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » dim. 10 janv. 2016 16:14

Ok, alors je m'attends à ce que mon plus gros score soit dans ICV effectivement. Et ça pourrait être le seul qui pourrait être plus élevé que la moyenne, ce qui ne ferait pas de moi une personne douée, mais une personne avec de bonnes forces de ce côté là; raison de plus pour écrire, c'est peut-être le coup de pied au cul que ça me prenait.

Avatar du membre
Lego
Messages : 104
Enregistré le : jeu. 29 oct. 2015 19:32
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Grand Est Rugueux
Âge : 39

Re: Et SI le test disait non...

Message par Lego » dim. 10 janv. 2016 16:39

Il se trouve que l'ICV est typiquement souvent l'indice le plus haut chez les surdoués. Et qu'en cas d'hétérogénéité des résultats, il compte parmi les indices prépondérants pour conclure. Je dis ça je dis rien.
Tête d'ampoule à paillettes

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » dim. 10 janv. 2016 18:16

Ok, ben j'aurais pas de mal à croire que mon ICV soit élevé par rapport à la moyenne. Mais côté intelligence des nombres, je vois que j'en ai perdu. Par contre, je ne pense pas qu'on peut passer de "doué" à "pas doué", alors si le test dit non, mais que ça me dit que j'ai quand même une "saveur" plus forte, eh bien ça sera toujours ça de bon :)

Easy29
Messages : 42
Enregistré le : ven. 25 déc. 2015 23:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6990.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Easy29 » mar. 12 janv. 2016 00:16

Bonsoir, j'ai de nouveau appelé la psychologue que l'on m'a conseillé. Je lui ai laissé un message, j'espère qu'elle va me rappeler rapidement pour poser un premier entretien ou carrément la date du test. Enfin, j'ai un côté impatiente qui me caractérise et aussi je n'aime pas quand je ne contrôle pas et là c'est le cas puissance mille. Que le test dise non ou oui, c'est surtout le besoin d'objectiver certaines caractéristiques que j'ai et qu'au final, en y regardant bien, je ne retrouve pas chez les autres : empathie, hyper mémoire (au point de pouvoir replacer qui était assis où dans une réunion de 20 pers. plusieurs semaines après et ce qui s'est dit), lecture des comportements non verbaux, logique en cascade et beaucoup de liens effectués rapidement. Après ceci ne veux rien dire. À part que j'ai vraiment hâte au final de savoir ce que ça veux vraiment dire ;-)
Bon disons que j'ai hâte, j'ai hâte, j'ai hâte ... Vivement ce coup de téléphone et cet échange que je pourrai avoir. Après tout voir une psychologue c'est mettre aussi un miroir en face de soi pour ce regarder soi-même différemment et plus objectivement. Vous remarquerez que j'ai aussi besoin de travailler sur le lâcher prise. Alors que ce test arrive pour que je puisse avancer un peu que se soit Oui ou Non d'ailleurs.

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » mar. 12 janv. 2016 00:44

Je serais surpris que la neuropsy te fasse un entretien au téléphone. On sent rien via un téléphone, à peine le ton. Pourtant, le non verbal doit être assez important pour eux non ?

Easy29
Messages : 42
Enregistré le : ven. 25 déc. 2015 23:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6990.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Easy29 » mar. 12 janv. 2016 13:47

En fait, j'attend juste la date pour un entretien ...

Avatar du membre
Daysofwonder
Messages : 251
Enregistré le : ven. 7 nov. 2014 18:20
Présentation : ici
Profil : En questionnement
Test : MENSA
Localisation : Suisse
Âge : 32

Re: Et SI le test disait non...

Message par Daysofwonder » jeu. 14 janv. 2016 08:14

Lego a écrit :Il se trouve que l'ICV est typiquement souvent l'indice le plus haut chez les surdoués. Et qu'en cas d'hétérogénéité des résultats, il compte parmi les indices prépondérants pour conclure. Je dis ça je dis rien.
Ah je ne savais pas ceci. Y-a-t-il eu des études l'ayant démontré, si oui aurais-tu des sources? Ou est-ce un constat que tu as fait dans ta pratique professionnelle, ou en lisant des forums?

Easy29
Messages : 42
Enregistré le : ven. 25 déc. 2015 23:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6990.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Easy29 » mer. 3 févr. 2016 00:13

Et si le test disait non ... C'est ce que je me demande maintenant après que la psychologue que j'ai vu hier m'ai dit "ça y ressemble" après que je lui ai demandé en toute fin d'entretien : "vous pensez que ça peut être ça ?". Donc je passe le test le 13 mars, ça fait loin et en même temps je me dis que ça viendra vite. Alors, dans l'idée je me dis aussi depuis fin décembre que "ça y ressemble". Et si pour autant le test disait non j'ai bien peur que je passe alors par un grand moment de solitude en mode "tu as cherché des réponses et des explications en te croyant HPI, alors qu'en fait c'est juste que tu déconnes ...". Bon ben en tous cas ça me fait plus peur maintenant qu'avant de la rencontrer. Même si je pense que le jour de passer le test je ne serai sûrement pas stressé, je le suis plutôt rarement c'est une chance. Excitée oui, stressée rarement. Donc l'attente va être longue et je vais sûrement enclencher mon mécanisme de défense préféré : travailler et occuper tout mon temps ;-) ben au moins ça va avoir le mérite d'être productif pendant cette période et donc même si le test dis non j'aurai fait pas mal de chose pendant ce temps là ! Par contre quand je suis dans ce type de comportement j'ai tendance à soûler mon entourage par mon hyper activité ... On verra. Et si le test dit oui je pense que je serai aussi sous le choc. Mais que dans tous les cas j'aurai appris des trucs sur mon fonctionnement et c'est bien là l'essentiel.

Avatar du membre
Mercador
Messages : 220
Enregistré le : sam. 12 nov. 2016 21:28
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Et SI le test disait non...

Message par Mercador » mer. 3 févr. 2016 00:35

Bon courage Easy29 ! Perso, j'ai attendu que 2 semaines pour avoir les résultats et j'ai trouvé ça très long et éprouvant. Je pense que par instinct, on sait si oui ou non. Si jamais tu te cherches de quoi à faire, il y a sûrement 2-3 pièces à peinturer dans ma maison :P

moi

Re: Et SI le test disait non...

Message par moi » dim. 7 févr. 2016 20:23

Rien n'est prévu, je débute à peine une (nouvelle mdr ) thérapie .. mais je me pose de plus en plus très sérieusement la question de passer un test... oui mais voilà.. je vais essayer de m'expliquer.

Un résultat positif me permettrait de me dire que mon mal être n'est pas complétement de ma faute si c'est physiologiquement que je suis différent et paradoxallement ça me donne le sentiment que je serais plus à même de rébondir et de progresser, de dépasser ce "handicap" insurmontable ..en connaissance de cause.
Tandis qu'un résultat négatif ne me donnerait aucune "excuse" à mon associabilité, ma paresse, ma vulnérabilité d'hyper-émotif etc...Je serais toujours dans la même impasse avec une très mauvaise image de moi et aucune nouvelle donnée pour avancer.

Je sais que c'est un peu nouille, car sans test l'impasse est là de toute façon, mais il demeure le "possible".

Easy29
Messages : 42
Enregistré le : ven. 25 déc. 2015 23:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6990.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Easy29 » dim. 7 févr. 2016 21:06

Je comprend bien ce que tu veux dire par là. Savoir ou ne pas savoir telle est la question. Savoir que c'est ça peut permettre de se trouver des excuses et en même temps pas vraiment parce que le fait d'avoir tel ou tel potentiel ou telle ou telle histoire de vie peut expliquer ce que nous sommes mais en tous les cas ne peut pas solutionner le problème de ce que nous vivons chaque jour dans notre relation aux autres. Le problème se solutionne par une meilleure connaissance de soi, de ses difficultés et de ses atouts. Je n'ai pas encore passé le bilan, se sera pour le mois prochain, mais en tout état de cause, je sais que je vais en apprendre plus sur moi et faire un pas de plus. Quelle que soient nos difficultés il faut les compenser en se connaissant mieux c'est pourquoi s'engager dans la passation du test a été pour moi une évidence. La psychologue à la fin de l'entretien m'a dit que "ça y ressemblait et que je n'étais pas obligé de passer le test". Oh que si je m'y sens obligé parce que l'entretien je l'ai fait avec le biais de penser que je suis HPI alors j'ai parlé de pleins de trucs de mon parcours de vie qui collent aux caractéristiques des HPI, du coup c'est biaisé et seul le WAIS IV va pouvoir objectiver si oui ou non c'est ça. Alors maintenant je me dis que si ça n'est pas ça je devrai me prendre en main (j'aurai l'air un peu idiote mais bon ...) et si c'est ça aussi parce qu'au final ça ne change pas ce que je suis. Donc même si ça fait vraiment peur je préfère surmonter la peur et passer le test plutôt que de me questionner chaque jour.
Mais je comprend que laisser ouvert le champ des possibles à quelque chose de rassurant. Et c'est normalement quelque chose que je fais en ne finissant pas ce que je commence ;-)

Avatar du membre
Laety777
Messages : 28
Enregistré le : lun. 29 févr. 2016 09:30
Présentation : Salut ;)
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Région Centre
Âge : 37

Re: Et SI le test disait non...

Message par Laety777 » mer. 2 mars 2016 11:15

Je suis actuellement en attente de la restitution définitive le 9 mars...

J'ai déjà eu le discours de fin de test qui me situé, selon les premiers calculs, dans l'intelligence supérieure.

Je découvre cet aspect de "HP" depuis que mon fils a été diagnostiqué EPI... Donc forcément ça remue et de ce fait, chamboule l'idée que je m'étais faite de moi : je suis bizarre différente tant pis si je souffre, je dois être "folle" ou encore "névrosée" ...

J'attends les résultats sur papier, que je pourrais relire à ma guise pour m'en persuader... Car rien que d'être dans l'intelligence supérieure, c'est un "coup"

Jamais je n'aurais pensé expliquer une partie de ma différence dans l'intelligence... Bizarrement, je pensais + le contraire, alors que des personnes de mon entourage me valorisent depuis longtemps sur pleins de points, mais je ne les "entends" pas :1cache:

Si le test disait non, j'aurais déjà un bilan personnalisé pour m'aider à avancer...

J'ai feuilleté le forum, quelques sujets... Et le niveau verbal est super élevé, je me surprends à tout comprendre :D même des mots que je n'ai jamais vu...
Je suis issu d'un milieu défavorisé et que j'ai été jusqu'au bac agricole et j'ai le BPJEPS. En tout cas, dans les matières générales, le niveau reste collégien... Mais je lis énormément depuis ma "deuxième naissance" mais ma connexion au monde est venue un peu tardivement...

Bref, l'attente me parait longue, une nouvelle avancée est nécessaire...

Avatar du membre
Ames
Messages : 16
Enregistré le : mer. 10 févr. 2016 09:17
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7182.html
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Et SI le test disait non...

Message par Ames » mer. 2 mars 2016 15:30

Je crois qu'il faut raisonnablement se préparer à cette éventualité.
Si le test dit non, j'ai dans ma caboche un tas de raisons qui expliqueraient mon mode de fonctionnement différent. Je les garde pour moi pour l'instant car cela ne concerne pas le sujet directement. En revanche je veux vous dire que le fait de m'intéresser au sujet de la douance m'apporte déjà énormément.
J'ai l'impression que j'avance à grands pas dans mon auto-analyse. En effet désormais je mets des noms sur mes "handicaps". Voici quelques exemples:
-Si je m'émerveille à en pleurer devant un arbre, un paysage, un papillon ou mon chat, si je suis tellement en phase avec une personne au point de savoir exactement à quoi elle pense, si en passant devant un inconnu, je peux être triste ou à l'inverse joyeuse en fonction de ce qu'il me renvoie, c'est parce que je suis "hypersensible".
-Si je sens des odeurs que personne ne sent, s'il y a des bruits qui me font carrément mal physiquement, si même un froid léger pour les autres me donne envie de pleurer d'inconfort, c'est de "l'hyperesthésie".
-Si pour moi la douleur physique a une couleur et un goût c'est la synesthésie.
-J'ai également découvert que j'avais développé des "faux selfs", même si ça reste encore assez confus dans mon esprit car je n'arrive pas bien à les distinguer. C'est entre autres par le biais des tests de personnalité que j'ai découvert que je ne me connaissais pas. Le même test refait 3 fois va donner trois résultats différents car à chaque fois mes réponses vont être différentes, mais sincèrement et honnêtement différentes. Autrement dit, je suis incapable de dire de façon précise "j'aime ça", ou, "je suis comme ça" ou "dans tel situation je réagis comme ci" de façon affirmative sans pouvoir m'empêcher de penser que l'autre réponse aurait tout aussi pu convenir. Je peux être tout et son contraire selon le contexte et l'enjeu, mais toujours dans l'objectif d'être arrangeante, et dans l'objectif d'être acceptée par les autres. Je sais donc que c'est un point sur lequel je dois travailler.
-Si lors de conversations où débats (dont je suis très souvent l'initiatrice) au bout d'un certain temps, assez systématiquement, je me retrouve seule au monde dans un monologue qui s'épuise en me laissant vexée et frustrée c'est parceque que j'ai des idées décalées et que je ne sais pas bien exprimer tout ce qui se passe dans ma tête, c'est aussi parce que mon mode de réflexion est différent. Mais c'est peut-être aussi parceque je suis un tout petit peu têtue.
-Je me soupçonne un trouble de la concentration et de l'attention. Je dois faire vérifier cela et essayer de me soigner.
-Au fur et à mesure des exemples lus sur ce forum et d'autres supports, j'ai finalement partiellement admit que je pouvais être perfectionniste. Du coup je vais pouvoir faire attention à ne plus être trop exigeante avec les autres mais aussi avec moi-même.
-J'ai découvert que je pouvais avoir un côté créatif. Cela va me permettre d'oser m'aventurer du côté de la ... création! Soyons prudent avant de prendre le mot "art" à la plume n'est-ce pas?
-Mais le plus fort a été de mettre un nom sur ma force de survie: la "résilience". Jusqu'à présent je pensais que le mérite en revenait à mon lutin protecteur, ami imaginaire qui vit sur mes épaules depuis toujours. Je ne suis pas sûre d'accepter de ne plus croire en lui, je vous le dit direct!
-Et tellement de choses et d'autres que j'oublie...

Bref le questionnement à lui seul m'a déjà tant apporté, il m'a ouvert des pistes de réflexions précieuses.
J'ai gagné en confiance de façon impressionnante!
Alors que ce soit l'effet Barnum ou éventuellement la douance, en fait, peu importe? Car au final, aujourd'hui je sais que je surmonterai la situation quelque soit le résultat.
Mais je dois admettre qu'un petit QI au dessus de 130 serait vraiment cocasse et me conviendrait parfaitement. :rofl:

jdesert
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 17:33
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Et SI le test disait non...

Message par jdesert » jeu. 3 mars 2016 11:48

Petit prélude à ma diatribe, je viens de lire ton message Laety777.
Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler du principe de Peter, jettes-y un coup d'œil. J'avais en début de carrière une vision complètement déformée des gens qui portent des responsabilités dans les entreprises (ce qui est peut être aussi ton cas). Tu verras très rapidement que tu es beaucoup plus à même de remplir des responsabilités en tant que personne qui doute que la plupart de ceux qui ont l'air sûrs d'eux, le doute c'est la base même de l'amélioration continue :rock:

En lisant le topic, j'ai eu envie de faire les statistiques de ceux qui se préparaient à passer le test, avaient posté et qui avaient finalement eu un diagnostique positif. A vue de nez, ça a l'air plutôt engageant comme stat, sauf qu'avant de la calculer je me suis rappelé que les surdoués sont apparemment des champions de la procrastination et du coup je me suis dit surtout pas, tu veux pas te facher avec ce cher barnum.

Je passe donc mon test demain matin. Ma femme me demandait comment je vivais la passation imminente. Et c'est drôle, alors que quand j'y réfléchis seul je me retrouve avec un panel de réponses relativement contradictoire, je lui ai dit que j'avais confiance en ce que j'étais, le test me permettrait simplement de me situer de manière objective.

J'ai reçu les coordonnées de cette psy 1,5 mois auparavant par notre cher Bradeck. A ce moment là, la question était assez brûlante pour moi, je suis bien content d'avoir eu autant de temps pour me capillotracter jusqu'à cet instant. Je dois dire avoir pas mal parcouru le forum entre temps, avoir découvert des sujets très intéressants et pris du recul sur certains de mes fonctionnements, ce pour quoi je vous suis très reconnaissant.

Il y a 1,5 mois donc, j'étais impatient de savoir si mon besoin permanent de réflechir à un truc (je découvre à 31 ans que je m'ennuie tout le temps, je disais avant que je voulais toujours être occupé, comme quoi le changement de perspective ça casse pas des briques lol) qui me gonfle un peu (oui, c'est pas super pratique d'avoir tout le temps un gosse légèrement hyperactif à occuper, surtout quand ce gosse c'est vous), ma grande sensibilité (oui, jdesert qui mange un sveltess, ça vous choque ? ) et mon léger décalage avec les autres (dernièrement un collègue m'a dit qu'en 20 ans de carrière il avait jamais vu un être aussi lunaire que moi. Euh, merci ?) s'expliquait par cette étiquette magique.
Depuis, vous (oui, je n'ai pas du tout participé mais beaucoup lu, donc merci encore pour les conseils et anecdotes) m'avez permis de comprendre que tout ça c'est moi, et que finalement que je fasse partie d'un sous ensemble de 2% ou 10% voire plus, ça ne changera pas grand chose.

Alors, à la différence des gens intelligents du début du topic (mince, je crois que j'ai déjà ma réponse avant de passer le test lol), j'en ai parlé à quelques personnes depuis, j'ai hâte de leur apprendre que finalement j'ai le qi d'une amibe qui soulève de la fonte (oui, j'ai quand même un peu d'orgueil).

Voilà, si à la lecture, je dégage une serennité mordante et virile, c'est tout à fait ça. Je suis d'ailleurs encore en train de méditer pour ne pas retourner aux toilettes pour la nème fois de la journée.
Je passerai rapidement pour décrire la passation du test de demain et lever le suspense qui vous coupe le souffle ;-)

Avatar du membre
Laety777
Messages : 28
Enregistré le : lun. 29 févr. 2016 09:30
Présentation : Salut ;)
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Région Centre
Âge : 37

Re: Et SI le test disait non...

Message par Laety777 » jeu. 3 mars 2016 22:28

Oui, j'ai hâte de lire votre ressentit sur le passage.

En attendant, je pense que "rester" avec l'idée simple que l'objectif est d'en savoir plus sur sa manière de fonctionner est une bonne pensée qui "dédramatise" en quelque sorte le test en lui-même.

Effectivement, sur votre point de vu en ce qui concerne les postes à responsabilités, je me suis rendue compte que sur un poste de direction et formation en animation, je m'y étais sentie comme un poisson dans l'eau ;)
Avec le projet que je monte sur ma commune, un ACM et un local jeune, c'est la sensation que je veux retrouver. Ces responsabilités, tout entreprendre de A à Z m'animent en tout point.
Juste encore un peu de travail à faire sur la confiance en soi pour "foncer".

Bon test pour demain ;-)

jdesert
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 17:33
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Et SI le test disait non...

Message par jdesert » lun. 7 mars 2016 10:57

Coucou,

un petit mot pour dire que finalement le test n'a pas dit non.
Je raconterai dans le topic idoine comment s'est passé le test, mais pour faire simple, à la fin, la psy m'a donné une feuille avec un chiffre et mes scores bruts dans chacun des subtests. Je ne sais pas à quel point ce chiffre est significatif mais il est au dessus de 130. La psy m'a parlé d'une relative homogénéité et je n'étais pas en état de poser des questions de toute façon.
J'ai eu un week end d'enfer avec beaucoup trop de trucs prévus (oui, c'est possible de programmer 4 trucs un dimanche lol) depuis, donc je n'ai pas eu le temps d'encaisser la nouvelle.
Ca confirme la curiosité statistique des gens qui postent dans ce topic.

Mais niveau ressenti, je dirai simplement à quel point c'est important d'avoir un bon feeling avec la psy. Ca n'a pas été mon cas, alors que c'était une personne agréable, et j'ai assez mal vécu tout le test, avec un sentiment lourd et pénalisant d'imposture.

Répondre