Difficultés avec les implicites?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

Le Renard a écrit : J'ai l'impression qu'on fait une exégèse de JSF sans fondement ni rationnel ni empirique là, non ?
Je suis d'accord.
Pour moi cette hypothèse qui supposerait que les surdoués ont un problème de compréhension des implicites est fausse jusqu’à preuve du contraire.
Un besoin de précision, ok. Pour que la réponse attendue soit en accord avec la question posée point.

Si les gens ont l'impression que que notre réponse est à coté de la plaque (mais perso, ça ne m'arrive jamais, ou on ne me l'a jamais fait remarquer, et je pense que je me serai rendu compte du schisme, au comportement-réponse de mon interlocuteur), c'est peut-être tout simplement que leur question n'est pas assez pointue. (soit que le vocabulaire employé est imprécis, soit que la question en elle-même est trop vague)
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

j'ai souvent le cas avec des collègues ou clients qui utilisent des mots avec des significations déduites, incorrectes...
souvent, c'est quand JE fais un implicite que j'ai du mal à me faire comprendre... mais bon, un esprit tordu allant loin engendre un implicite, une succession d'idées p't'être, trop important pour être compris. Le problème étant aussi que j'ai souvent la flemme de tout préciser et que ça prendrait trop de temps qu'on ne m'octroie pas... mais qui pour le coup engendre plus de temps perdu...

Par contre, ce que j'ai remarqué, ce n'est pas l'implicite posé par mon interlocuteur que je ne comprends pas mais très souvent c'est le nombre de déductions d'avances que j'ai sur lui que je n'arrive pas à discerner. Mon problème d'incompréhension de l'autre vient du fait que je vais trop vite, trop en avance. Ma réponse correspond en fait à la énième question qu'il va me poser. Le jour où j'arrive à me recaler de ce nombre, j'ai tout gagner! mais je ne maîtrise pas ce décalage, j'y travaille, enfin quand j'y pense parce que ça ne me gâche pas la vie non plus.

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre....
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

si si très bien.
Mais franchement, est ce que cette histoire d'implicite gâche vraiment la vie de quelqu'un ici?
Avatar de l’utilisateur
Nexus-6
Messages : 320
Inscription : jeu. 11 juil. 2013 18:25
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-tous-t3804.html]Par ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : 1123.6536.5321-EU-FR-44
Âge : 35

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Nexus-6 »

Moi je sais que ça me gène au travail, lorsque mon chef me donne un ordre simple, je suis souvent incapable d'exécuté ce qu'il me demande car le manque de précision me fais poser beaucoup trop question pour pouvoir saisir exactement ce que je dois faire. Donc je dois à chaque fois demander des précisions, si mon chef n'est pas présent et que personne peut m'aider je pers du temps et dans le milieu du travail ce n'est pas très bien vue.
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Messages : 12887
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/topic28.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Mlle Rose »

Donc t'as des difficultés avec des ordres imprécis, pas nécessairement avec les implicites. L'implicite c'est ce que tu es censée comprendre en l'absence de précision justement (sous-entendu, toi comme n'importe qui d'autre qui n'a pas vécu dans la jungle ou qui n'est pas trop fraîchement débarqué dans l'entreprise - dans ce cas - pour piger sa "culture" et ses usages).

La responsabilité du problème de l'incompréhension dans la communication n'est pas unilatérale, le locuteur en porte une part et elle n'est pas négligeable. C'est un peu ce que je me tue parfois à dire ici face à des textes décousus et des personnes qui râlent qu'on ne les comprend pas (bouhhhhhhhhhh je suis un incompriiiiiiiiiiiis > certes, mais avec un petit effort de clarification tout le monde comprendrait mieux!).

Cela rejoint d'autres discussions comme celle-ci notamment : http://adulte-surdoue.fr/societe-vous/a ... t3229.html
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Tails
Messages : 84
Inscription : sam. 29 juin 2013 19:12
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3772.html
Profil : Bilan +
Test : WISC
Âge : 31

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Tails »

Miss dans la lune a écrit :si si très bien.
Mais franchement, est ce que cette histoire d'implicite gâche vraiment la vie de quelqu'un ici?
Pas vraiment mais ça mène à des situations cocasse ,du genre mes parents qui me demandent d'aller voir à la cave s'il y a du lait, je descend, je vois qu'il y en a et je remonte en disant : oui il y en a, mais sans avoir prit le lait xD
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
Messages : 1899
Inscription : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=1723
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bourgogne
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Le Renard »

Ton histoire de lait, c'est un malentendu propre à la complexité de la communication humaine en général, ou truc de surdoué ?
Tails
Messages : 84
Inscription : sam. 29 juin 2013 19:12
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3772.html
Profil : Bilan +
Test : WISC
Âge : 31

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Tails »

À vrai dire je ne sais pas trop. Mais l'implicite était bien sûr d'aller le chercher ce lait, la formulation ne laissait pas vraiment à désirer : "Tu peux aller voir s'il y a du lait ?" aujourd'hui on me dit ça, ou on dit ça a n'importe qui, dans le contexte du repas du soir durant lequel l'on voit qu'il manque du lait sur la table tout le monde - j'imagine - comprend bien que l'idée est belle et bien d'aller chercher du lait pour qu'on puisse s'en servir, non ? Enfin pour moi aujourd'hui je dirais pas vraiment que c'est un problème de communication dans le sens où mon frère et ma soeur - plus jeunes que moi (je précise aussi que c'était il y a quelques années hein, je devais avoir quoi...12 ans ?) - avaient bien compris que l'idée était d'aller chercher du lait et ont d'ailleurs bien ris quand ils ont vu que j'avais juste été voir ou non s'il y en avait.

Donc bon, après est-ce que c'est spécialement lié à la douance j'en sais trop rien (j'avoue que je suis venu poster ça parce que la question Miss dans la Lune m'y a fait penser)...toujours est-il que c'est pas la seule fois où ce genre de choses est arrivée, où l'on me disait quelque chose de manière implicite et que je prenais en compte que ce que l'on m'avait dit, mais j'avoue que ce souvenir là est le plus marquant.
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
Messages : 2184
Inscription : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-tous-t2895.html] ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par sandrinef »

Le Renard a écrit :Ton histoire de lait, c'est un malentendu propre à la complexité de la communication humaine en général, ou truc de surdoué ?
Ni l'un ni l'autre, c'est un TDA :2deg
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
zeni
Messages : 15
Inscription : ven. 8 nov. 2013 09:49
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/tellement-malin-que-entee-plante-sur-son-pseudo-t4159.html]par ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Sète 34 / Orange 84
Âge : 55

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par zeni »

Et si nous avions tendance, lorsque nous ne comprenons pas ou qu'imparfaitement un message, à voir des implicites là ou il n'y en a pas ? Le plus souvent, une reformulation rapide (... si je te comprend bien, tu veux dire que...) permet d'éviter des malentendus et pertes de temps dans nos interactions.

Note : ceci dit, il m'est arrivé de me faire regarder comme un fou furieux par la personne à qui je reformulait la question avec toutes les nuances possibles d'interprétations sous-jacentes ;-)
Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
Messages : 128
Inscription : dim. 13 févr. 2011 00:13
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Londres
Âge : 31

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Daenerys »

Oui pour moi ne pas comprendre les implicites c'est prendre les choses au premier degré, au pied de la lettre. Par exemple je ne comprends pas toujours quand quelqu'un fait une blague ou me taquine, et je répond de façon sérieuse.Du coup je passe souvent pour quelqu'un qui n'a pas beaucoup d'humour...alors que je trouve un tas de trucs drôles, et j'ai beaucoup d'autodérision! C'est juste que j'ai du mal à capter la blague ou simplement la "légèreté" quand ce n'est pas explicite.
Pour moi une question ou même une remarque qui appelle à réflexion nécessite toujours une réponse argumentée et je m'efforce donc de construire des réponses solides et exhaustives, alors qu'en fait ce n'est pas forcément ce qu'attend l'interlocuteur...
Avatar de l’utilisateur
amalia
Messages : 988
Inscription : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 53

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par amalia »

euh, l'implicite est un sens contenu dans une expression mais non dit, que la personne qui reçoit le message va ajouter automatiquement ;

si je dis à qqn "tu as le lacet défait", le contenu implicite est "tu devrais le refaire, sinon tu vas tomber" ; mais on ne précise pas, d'où parfois des difficultés à se comprendre ;

notamment avec les enfants, et surtout les enfants HP qui vont prendre les choses au pied de la lettre (mais je sais que je le fais aussi) : ce qu'on attend d'eux n'est finalement pas formulé clairement, ils ne font pas et on s'agace.

Il y a énormément d'implicites dans les énoncés scolaires (qui en sont parfois faux d'ailleurs) ce qui peut dérouter les élèves.

Cela n'a rien à voir avec l'ironie, le second degré, le contenu de communication non verbal, etc...

exemple dans l'exercice de ma fille cet AM : "trouve le nom qui ne fait pas partie de la famille..."

et ma fille : "maman, il faut l'écrire ?"

ben oui, c'est implicite, il faut écrire l'intrus sur le cahier de brouillon... les bouquins sont farcis de piège de ce type (et d'autres moins visibles) et même mon grand peut s'y faire piéger !
Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.''Rebecca West
saliaskim
Messages : 131
Inscription : dim. 2 févr. 2014 21:14
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonsoir-t4550.html?hilit=saliaskim#p130998]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par saliaskim »

Miss dans la lune a écrit :si si très bien.
Mais franchement, est ce que cette histoire d'implicite gâche vraiment la vie de quelqu'un ici?
Disons que t'as vite fait de passer au mieux pour naïf au pire pour stupide, à demander des précisions sur des omissions / élisions qui coulent de source.
Récemment je réponds à une question portant sur la consommation d'alcool et drogues, tournée du genre "est-ce que vous buvez". J'ai du faire repréciser qu'on parlait bien d'alcool, parce que pour moi la probabilité que ça soit autre chose était significative et que je ne voulais pas répondre de travers.
Bon, ça gâche pas la vie non plus, juste que tu passes pour un original, une fois de plus.
Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

saliaskim a écrit :
Miss dans la lune a écrit :si si très bien.
Mais franchement, est ce que cette histoire d'implicite gâche vraiment la vie de quelqu'un ici?
Disons que t'as vite fait de passer au mieux pour naïf au pire pour stupide, à demander des précisions sur des omissions / élisions qui coulent de source.
Récemment je réponds à une question portant sur la consommation d'alcool et drogues, tournée du genre "est-ce que vous buvez". J'ai du faire repréciser qu'on parlait bien d'alcool, parce que pour moi la probabilité que ça soit autre chose était significative et que je ne voulais pas répondre de travers.
Bon, ça gâche pas la vie non plus, juste que tu passes pour un original, une fois de plus.
En effet, je suis coutumière de ce genre de choses.

Je comprends maintenant ce qu'est la difficulté avec les implicites.

Merci à tous.
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
Messages : 858
Inscription : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/lumiere-t4198.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 36

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Sphax »

Je ne sais pas si ca a été abordé ici (oui pour une fois je n'ai pas eu le courage de relire tout le sujet), mais je vois chez mon frère un problème que j'associe avec les implicites: celui de ne pas arriver à comprendre le cadre implicite d'une discussion. Et d'ailleurs je lui répète très souvent "c'est pas de ca qu'on parle".

Par exemple si je suis en train de parler de conduite avec quelqu'un (plaisir de conduite, danger de la conduite, ou autre) le plus souvent on va avoir restreint le sujet à la conduite automobile parce que prendre en compte l'intégralité des types de conduites (avions, bateaux, motos) rendrait la discussion quasi impossible tellement c'est différent. Si mon frère arrive, il y a de fortes chances pour qu'il intervienne pour pointer que ca dépend parce que par exemple en moto c'est pas pareil. Et il le fait sans du tout se rendre compte qu'il est à côté de la plaque, ce n'est pas qu'il voit le cadre et décide de l'élargir parce qu'il pense que c'est mieux, il n'a réellement pas vu l'implicite qui limitait la discussion à la conduite automobile.

D'ailleurs pour en avoir parlé avec lui, je sais que c'est un soucis pour lui, il hésite souvent à participer à une discussion par peur d'être à côté de la plaque et de se faire rembarrer...
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Loupiote
Messages : 106
Inscription : mer. 12 mars 2014 16:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4740.html
Profil : Bilan -
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 40

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Loupiote »

C'est clair que c'est problématique, surtout s'il s'est aperçu de ce constant décalage et qu'il en fait un blocage...

Ton anecdote vient de faire ressurgir de ma mémoire une anecdote qui, bien que toute petite, m'a miné le moral pendant des années.

J'assistais à une conférence dans le cadre professionnel. Je démarrais ma vie professionnelle à 25 ans avec un poste prestigieux, et j'étais très fière de moi. Lors du déjeuner, la personne assise à ma droite entame la conversation et me demande mon parcours professionnel, mes réalisations actuelles,etc. Quand il a sur que je sortais de l'école, il m'a dit d'un air plutôt sec que ma fonction n'était pas occupée normalement par des p'tis jeunes. Et i ne m'a plus adressé la parole. Bon, j'ai compris plus tard qu'il était certainement vexé de voir une jeune occuper le terrain. Il s'est peut-être senti dévalorisé.
Mais bon c'est la suite du déjeuner qui m'a secoué pendant des années. A ma table, il y avait le BIG spécialiste, le grand ponte de notre métier. Il parlait des problèmes techniques qu'il rencontrait dans le métier. Mon sang n'a fait qu'un tour, j'avais plein d'idées et de solutions à lui soumettre. Ma responsable était assise à table avc nous, et comme elle me reprochait tout le temps d'être trop effacée, je me suis dit que c'était le moment où jamais de montrer que je pouvais prendre part à une conversation professionnelle constructive. Et bien je me suis fait laminée du début à la fin par cet éminent spécialiste, qui prenait un air agacé en m'expliquant que j'étais véritablement à côté de la plaque.

Ca m'a démoli complètement ! Mais au bout de quelques années, j'ai compris le problème. D'abord, il y avait une hiérarchie à table, que je n'ai pas respecté. La petite jeune en période d'essai ne pouvait pas donner des conseils d'organisation aux grands directeurs, à moins que tout le monde ait donné son avis et qu'éventuellement on demande le mien. Ensuite, ce monsieur ne cherchait pas à ce qu'on lui donne de conseils, c'était LUI le spécialiste. Il cherchait juste à montrer à quel point son métier est difficile. Moi je lui ai montré en 2 minutes qu'il se plaignait pour rien, je n'avais pas compris le message sous-entendu dans la conversation, et visiblement j'étais la seule à table à ne pas avoir compris.

Je pourrais dire que c'était une erreur de débutante, cependant je me suis aperçue qu'au bout de 10 ans de vie professionnelle, ces situations se produisent encore et je pense que ma carrière stagne notamment à cause de ça.
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 4116
Inscription : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 54

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par madeleine »

Sphax a écrit :Je ne sais pas si ca a été abordé ici (oui pour une fois je n'ai pas eu le courage de relire tout le sujet), mais je vois chez mon frère un problème que j'associe avec les implicites: celui de ne pas arriver à comprendre le cadre implicite d'une discussion. Et d'ailleurs je lui répète très souvent "c'est pas de ca qu'on parle".
[...]
D'ailleurs pour en avoir parlé avec lui, je sais que c'est un soucis pour lui, il hésite souvent à participer à une discussion par peur d'être à côté de la plaque et de se faire rembarrer...
Ça m'interpelle ça !
Je le constate aussi, et ce quel que soit le QI, chez certaines personnes de mon entourage - et moi la première ! Mais pas tout le temps.
Je pense que ça fait partie de l'ensemble des "surdités aux implicites", et que ça vaudrait la peine de creuser un peu.
Dès que j'ai un peu de temps, pis aussi de relire tout le sujet :P
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13344
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par TourneLune »

Je ne sais pas si le cadre d'une discussion fait vraiment partie d'un implicite...

Au final, on ne peut pas connaitre tous les implicites de la terre, notamment quand on change de culture ou quand on débarque dans un nouveau milieu pro. Par contre, en apprenant à lire les gens, leurs comportements, leur petites mimiques, leurs petits malaises,etc... On peut aller bcp plus vite, apprendre à s'arrêter en milieu d'intervention au lieu de poursuivre une discussion suicidaire et quitte à retourner un peu sa veste ou à changer de pied.

L'observation et le "retour" du réel nous permettent d'aller bcp plus vite quand on arrive à les assimiler quasi instinctivement.

Par ex, Loupiote, à la première réponse un peu agacée de ton grand boss, tu peux capter qu'il ne cherche surtout pas de réponse à ses problèmes et par là même adapter ton discours. C'est jamais agréable de se diminuer sciemment mais ça peut sauver la vie huhu!

Sphax: dans le cas de ton frère, le problème est-il qu'il n'a pas capté le cadre de la discussion dans laquelle il intervient ou qu'il se fiche du retour des gens et veut juste, même si c'est gentil, intervenir et poser une opinion, une impression, un argument, peu importe l'effet sur l'autre, juste pour avoir raison?

Il y a des gens qui ne savent pas ouvrir les discussions mais quand on sait les ouvrir, on n'est pas non plus obligé de le faire si ça ne sert à rien.
Et là encore, si l'implicite de la discussion n'est capté, on peut capter les réactions des autres et s'adapter. Si on ne le fait pas, le problème, c'est plus l'implicite, c'est la lecture de l'autre et sa prise en compte.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

Sphax: je ne crois pas que ça soit un problème d'implicite.
Pour le vivre aussi, si je me base à ton exemple (pas limité à la conduite mais dans le fond), c'est plus un "soucis" de pensée plus globale. Quand les autres se limitent à un détail, il devient très difficile de s'en limiter aussi. Lorsqu'on le voit automatiquement dans son ensemble, ne pas prendre en compte cette globalité et ne pas l'intégrer dans la discussion est frustrant et problématique parce que logiquement, la compréhension du détail sorti de la globalité n'a plus le même sens, plus tout à fait. Beaucoup de monde n'a pas cette pensée globale et il ne leur est pas forcément possible de prendre suffisamment de recul pour se placer sur le même plan et intégrer l'ensemble. Parce qu'au même titre que celui pensant global, quelqu'un d'accroché au détail ne comprendra pas l'ensemble.
Réussir à faire l'aller retour entre le global et le détail n'est pas si évident... pourtant c'est bien ce qu'il faut réussir à faire pour se placer sur un même plan dans une discussion. Mais aussi arriver à comprendre où elle se place, parce qu'il n'existe pas qu'un niveau de détail.

Suis je clair ? :P
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
Messages : 858
Inscription : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/lumiere-t4198.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 36

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Sphax »

Oui tu es clair Joe, mais ca n'est pas de ca que je parle. On ne peut jamais parler de tout, dans toute discussion on pose un cadre qui permet d'avancer parce que parler de ce qui n'est pas dans le cadre n'est pas intégrer l'ensemble mais simplement parler d'un truc qui n'a plus de rapport.
Exemple: si on parle du plaisir de changer les vitesses quand on conduit une voiture, manier le pommeau de vitesse tout ca, élargir le sujet serait par exemple parler du plaisir qu'on peut aussi avoir avec une boite séquentielle et argumenter que les palettes au volant aussi ca a son charme ou à la limite rajouter qu'en moto le fait de changer au pied amène tel plaisir, être à côté de la plaque c'est raconter que quand même ca dépend parce que passer les vitesses sur ta tondeuse ca te saoule! On parlait bien de passer les vitesses donc la tondeuse n'est pas à proprement parler hors sujet, mais quand on parle du plaisir de changer les vitesses en voiture on pose un cadre implicite et on ne parle pas de tous les changements de vitesses qui peuvent exister dans le monde.

Et Tournesol, mon frère ne se fout pas du tout des gens! Il fait ca souvent et il le fait depuis tout petit. En parlant avec lui on se rend compte que c'est un truc dont il souffre et qui n'est clairement pas du fait exprès, c'est un truc qu'il a du mal à gérer. Bon effectivement, comme tout problème avec les implicites on envie de dire "mais réfléchit 5 secondes et t'auras la réponse", sauf que finalement on le dit probablement parce qu'en tant que personne qui arrive à les percevoir un minimum, il nous suffit d'un petit effort de compréhension pour y arriver, mais pour ceux qui ont un problème c'est probablement pas si simple.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Loupiote
Messages : 106
Inscription : mer. 12 mars 2014 16:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4740.html
Profil : Bilan -
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 40

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Loupiote »

Tournesol a écrit :Par ex, Loupiote, à la première réponse un peu agacée de ton grand boss, tu peux capter qu'il ne cherche surtout pas de réponse à ses problèmes et par là même adapter ton discours. C'est jamais agréable de se diminuer sciemment mais ça peut sauver la vie huhu!

Bah... justement je ne capte jamais cela. Je vois tous les ans les nouveaux stagiaires arriver, ils ont l'air à l'aise avec ça.

Autre exemple, en réunion d'équipe, pendant le tour de table. Quand le chef demande systématiquement à chacun "As-tu des dossiers problématiques?", moi je répondais toujours non, car j'ai toujours soit des dossiers faciles, soit des dossiers compliqués que je gère de manière autonome et sans aucune difficulté.

Je me suis rendue compte au bout de 2 ans que j'étais la seule à ne jamais parler de mes dossiers en réunion. Mon chef me regardait toujours avec des yeux ronds et un air perplexe face à cette réponse. Les autres trouvaient toujours plein de dossiers à discuter. Un jour, sentant bien le malaise, j'en ai parlé avec les collègues. ils m'ont dit que la question qu'il fallait comprendre dans la rituelle question c'est "Parles-nous de tes dossiers les plus importants", bref, étale-nous ton travail de la semaine. Aaaahhh d'accooord ! Bon ben depuis que j'ai le décodeur, je me fais mousser un peu en réunion, mais je ne trouve pas cela valorisant.

Je parle du milieu pro parce que dans le milieu privé, j'i pris l'habitude de faire préciser la question à mon entourage quand j'ai l'impression que plusieurs réponses ou plusieurs sens sont possibles. Ce que je ne me permets pas de faire au boulot.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

Quand je parle de globalité, je ne parle pas d'élargir le sujet.

Ici, ce ne serait pas de parler du changement de vitesse sur une tondeuse mais de réintégrer la boîte de vitesse dans la chaîne cinétique. Parce que le plaisir ne se limite pas forcément à caresser un levier ou une palette, et que l'influence du changement de vitesse sur la chaîne cinétique de la voiture peut procurer aussi du plaisir, autrement, (je ne m'étale pas là dessus parce que ce n'est pas le sujet).
Alors que la majorité des gens se limiteront au fait de bouger un levier pour le changement de vitesse, si on prend la globalité on est sur un autre plan, une autre compréhension, et pourtant pas à côté de la plaque puisque l'on parle bien du changement de vitesse sur une voiture. On est bien resté dans le cadre implicite posé au départ.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
Messages : 858
Inscription : lun. 18 nov. 2013 01:44
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/lumiere-t4198.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Grenoble
Âge : 36

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Sphax »

Oui on est d'accord, si tu restes dans le cadre des implicites tu peux parfaitement faire dévier la conversation, l'ouvrir, globaliser ou focaliser. J'ai bien compris ce que tu dis ne t'inquiète pas, ma remarque n'est pas sur le fait que ce que tu dis n'a pas de sens mais bien que ca n'est pas de ca que je parle ici. Ce sujet étant sur les problèmes liés aux implicites, je parle de situations où on est pas bien resté dans le cadre implicite posé au départ.
D'ailleurs effectivement si on est bien resté dans le cadre implicite posé au départ, comme tu dis c'est effectivement probablement pas un problème d'implicite.

Sinon Loupiote je comprend ton problème avec la discussion avec l'expert ca m'arrive aussi. J'ai trouver au final qu'un règle qui marche bien dans le milieu professionnel c'est qu'il n'y a pas de réponse à apporter quand il n'y a pas de question. Si une personne parle de ses problèmes, il attend une solution que s'il pose une question. Et souvent il n'y en a pas, les gens ne font que raconter. Bon après ca peut devenir plus subtil, parce que même sans question il peut être une bonne idée d'apporter de l'aide, mais là c'est du cas par cas.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 4116
Inscription : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 54

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par madeleine »

Donc Sphax, si je t'ai bien suivi, tu parles de gens qui entrent dans une conversation en sautant une étape en quelque sorte : la plupart des gens, pour y être accepté, commencera par une remarque démontrant qu'il a compris le cadre implicite (du genre "ouais avec ma nouvelle boîte automatique, je retrouve des sensations, et") ce qui lui laisse ensuite, si les autres rebondissent sur sa remarque, la possibilité de dévier du sujet initial et de modifier le cadre ; quelqu'un comme ton frère ou d'autres ;) passe directement là où sa pensée a rebondi et ça peut être déjà loin hors du cadre, et perçu soit comme un forme de bêtise soit comme une forme de mépris.
Est-ce que c'est ça ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
daydream
Messages : 323
Inscription : mer. 9 févr. 2011 14:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/connait-t72.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Là où la forêt regarde Paris
Contact :

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par daydream »

En lisant tout ce qui précède, je suis étonné de constater autant de difficultés à admettre les difficultés avec les implicites!
J'imaginais qu'il était implicite que nous nous prenions tous les pieds dans le tapis avec ça, hé bien non visiblement, on ne peut pas en faire une généralité.

Mais pour répondre à Miss dans la lune, je crois, qui demandais, en substance, si ce problème d'implicites était vraiment une gêne dans la vie pour quelqu'un:

OUI! trois fois oui, gérer les implicites fait partie de mes challenges quotidiens, que ce soit dans la communication avec les autres aussi bien qu'avec mon petit moi-même.

Pour éviter de faire trop long, je citerai "ça de *Za*":
*Za* a écrit :
- le fait de penser à mille choses en même temps empêche parfois de sélectionner l'info pertinente ;
- le fait d'ouvrir d'un coup l'éventail de toutes les possibilités de sens d'une phrase lue ou entendue, avec les émotions qui peuvent surgir derrière, peut parfois créer un doute sur ce qu'on était censé comprendre ;
- le fait de s'intéresser plus que la norme à tout ce qui est intemporel, infini ; à tout ce qui forme des systèmes plus ou moins complexes, à toutes les questions sans réponse... bref à tout ce qui paraît tellement important à pas mal de surdoués, peut entraîner un certain manque d'intérêt, ou un manque de temps, pour des choses aussi triviales que les conventions sociales :2deg

Il est donc acceptable, il me semble, de reconnaître ces écueils comme des caractéristiques (possibles) des surdoués, même si ça ne leur est pas spécifique.
Je ne l'aurais pas mieux dit. Et je voudrais dégager deux tendances lourdes dans ces difficultés:

La première, dont vous avez déjà beaucoup parlé: Ne pas comprendre un implicite.

Le coup d'aller "voir" s'il y a du lait à la cave est typique! On rencontre ça très souvent chez les enfants, et c'est vrai qu'en grandissant on peut s'up-grader soi-même, mais n'empêche, ça peut persister. Combien de fois, à l'énoncé d'une théorie (en sciences, en philo, en technique, peu importe le domaine) me prends-je à penser: " oui, mais c'est bidon, parce que ça ne marche que dans un certain cas ", alors que tous les autres autour acceptent pleinement cette théorie, car soit ils ont intégré que ça ne marchait que dans ce cas là, sans que ça n'ait été énoncé, soit ils n'ont même pas pensé à penser qu' il fallait que certaines conditions soit réunies pour que ça marche. C'est le fameux "dans des conditions normales de température et de pression" qu'on rencontre dans les problèmes de physique par exemple, sinon ça marche pas! Qu'est-ce que ça me fatigue, ce genre de truc!!

La seconde, c'est: Ne pas penser à énoncer les implicites

Et ça a été moins cité ici. Par paresse, par souci de rapidité, ou simplement parce qu'on croit que tout le monde est passé par les mêmes préalables dans sa tête, on oublie de préciser des choses fondamentales avant d'énoncer sa pensée.
Au mieux c'est juste cocasse, et ça donne l'impression qu'on saute du coq à l'âne, au pire ça peut provoquer un vrai malentendu, voire blesser l'autre. Par exemple, avant d'émettre une critique ou un doute sur un point de détail lorsque quelqu'un me présente un travail, ou une pensée, j'oublierai de préciser d'abord: l'ensemble est très bien, c'est un excellent boulot, il y a juste un petit truc à améliorer. Parce que pour moi, c'est évident. Mais forcément, le ressenti de l'autre ne sera pas le même si je ne l'ai pas dit auparavant!

Le fameux "ça va sans dire" que certains ont, bien légitimement, besoin d'entendre quand même.

Je me garderais bien d'émettre un avis quant au fait que ce soit un problème typique de la douance et je m'en fiche un peu, mais ce qui fait sens, c'est que dans le premier cas comme dans le second, on passe souvent pour un imbécile, très en-dessous du niveau des autres, soit parce qu'on n'a pas compris une consigne simple, soit parce qu'on balance un truc sorti de la lune. Et ça, ça nous ramène à des expériences connues, non?
Répondre