un peu de terminologie

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
lady space
Messages : 2093
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

un peu de terminologie

Message par lady space » jeu. 31 mai 2012 11:39

Je constate souvent que les nouveaux arrivants s'embrouillent dans les différentes appellations que peut prendre la douance.
C'est pourquoi - après consultation de l'équipe du forum - je voudrais tirer en peu tout ça au clair.

Beaucoup de personnes semblent avoir du mal à employer le terme "surdoué". Il suscite visiblement des réactions émotionnelles, voire de panique. Je pense que c'est lié aux stéréotypes qui déclenchent une analogie du genre "nettoyant ménager surpuissant" (= élite, = je ne m'y reconnais pas, = ah non, je ne veux pas être ça, au secours!!!). Ce terme a toutefois l'avantage d'appeler un chat un chat et à mon avis, il reflète bien une certaine ambiguité aussi. A savoir que d'une part, il y a le côté "don" - c'est donc quelque chose de positif, d'autre part, quand on regarde bien le préfixe "sur", on se rend compte qu'il ne fait pas seulement référence à un aspect quantitatif, mais qu'il a aussi une petite connotation de "trop" - qui reflète bien l'autre face de la médaille. Bien que la sonorité ne soit pas tout à fait politiquement correcte, "surdoué" est le terme que je préfère personnellement, je le trouve plus honnête (et on est bien sur un forum d'adultes surdoués ici, alors pourquoi édulcorer?).

Vient ensuite le terme "intellectuellement précoce" qui fait à peu près sens pour les enfants (EIP), mais que je trouve franchement ridicule pour un adulte. Et même pour les enfants, il est litigieux, car il induit l'idée que l'enfant précoce est juste arrivé à un certain point avant les autres qui vont le rattraper par la suite. Sauf que, d'ici là, il sera déjà à un autre point où très peu de personnes ne pourront encore le suivre. Le voici donc devenu adulte précoce (ça veut dire Alzheimer à 25 ans?).

C'est dans le cadre des diagnostics d'enfants et dans son premier livre "L'enfant surdoué" que JSF a inventé l'appellation de z.è.b.r.e, suite à un constat: "quel drôle de z.è.b.r.e" en observant des enfants surdoués. Depuis, ce terme a été mangé à toutes les sauces, utilisé dans plein de sens (ou carrément sans), et on n'a pas toujours pris la précaution de définir de quoi on parle en l'employant. C'est vrai que c'est mignon de tamponner les dossiers des enfants dépistés surdoués par cogitoz' avec un z.è.b.r.e. Mais ce terme ne se prête pas à une utilisation dans un contexte un peu plus réfléchi et construit, de par sa dimension floue. Donc à utiliser avec beaucoup de modération, voire pas du tout (ceux à qui ce mot donne des boutons vous en remercieront). Sachant que la position officielle ici se résume à la proscription de ce terme fourre-tout, dans un souci de précision et de cohérence.

Après, il y a un certain nombre d'abrégés:

HP (haut potentiel) qui a l'avantage de bien représenter la notion que la douance est avant tout un potentiel que l'on peut exploiter ou pas. Il en ressort bien qu'en aucun cas, un QI élevé n'est un gage de réussite quelconque, de qualité "supérieure" ou qu'en sais-je encore.

HQI (haut quotient intellectuel) me semble tout aussi honnête que "surdoué", ça fait court, précis et ça présente l'avantage non négligeable de pouvoir fabriquer le joli comparatif THQI.

Pour finir, il y a encore "mentalement surpuissant". Pourquoi pas, sauf que là, c'est une bouteille de nettoyant ménager qui se met à clignoter dans ma tête (enfin, ça n'engage que moi).

A vos claviers donc, que ce soit pour faire part de votre ressenti concernant ces appellations ou pour compléter la liste.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
StormX
Messages : 152
Enregistré le : ven. 20 janv. 2012 14:25
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: un peu de terminologie

Message par StormX » jeu. 31 mai 2012 12:21

A épingler !

Merci ! :-)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12809
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: un peu de terminologie

Message par Mlle Rose » ven. 8 juin 2012 22:55

lady space a écrit :Je constate souvent que les nouveaux arrivants s'embrouillent dans les différentes appellations que peut prendre la douance.
C'est pourquoi - après consultation de l'équipe du forum - je voudrais tirer en peu tout ça au clair.

Beaucoup de personnes semblent avoir du mal à employer le terme "surdoué". Il suscite visiblement des réactions émotionnelles, voire de panique. Je pense que c'est lié aux stéréotypes qui déclenchent une analogie du genre "nettoyant ménager surpuissant" (= élite, = je ne m'y reconnais pas, = ah non, je ne veux pas être ça, au secours!!!). Ce terme a toutefois l'avantage d'appeler un chat un chat et à mon avis, il reflète bien une certaine ambiguité aussi. A savoir que d'une part, il y a le côté "don" - c'est donc quelque chose de positif, d'autre part, quand on regarde bien le préfixe "sur", on se rend compte qu'il ne fait pas seulement référence à un aspect quantitatif, mais qu'il a aussi une petite connotation de "trop" - qui reflète bien l'autre face de la médaille. Bien que la sonorité ne soit pas tout à fait politiquement correcte, "surdoué" est le terme que je préfère personnellement, je le trouve plus honnête (et on est bien sur un forum d'adultes surdoués ici, alors pourquoi édulcorer?).

Vient ensuite le terme "intellectuellement précoce" qui fait à peu près sens pour les enfants (EIP), mais que je trouve franchement ridicule pour un adulte. Et même pour les enfants, il est litigieux, car il induit l'idée que l'enfant précoce est juste arrivé à un certain point avant les autres qui vont le rattraper par la suite. Sauf que, d'ici là, il sera déjà à un autre point où très peu de personnes ne pourront encore le suivre. Le voici donc devenu adulte précoce (ça veut dire Alzheimer à 25 ans?).

C'est dans le cadre des diagnostics d'enfants et dans son premier livre "L'enfant surdoué" que JSF a inventé l'appellation de andouillette au chou-rave de Picardie avec accent, suite à un constat: "quel drôle de andouillette au chou-rave de Picardie avec accent" en observant des enfants surdoués. Depuis, ce terme a été mangé à toutes les sauces, utilisé dans plein de sens (ou carrément sans), et on n'a pas toujours pris la précaution de définir de quoi on parle en l'employant. C'est vrai que c'est mignon de tamponner les dossiers des enfants dépistés surdoués par cogitoz' avec un andouillette au chou-rave de Picardie avec accent. Mais ce terme ne se prête pas à une utilisation dans un contexte un peu plus réfléchi et construit, de par sa dimension floue. Donc à utiliser avec beaucoup de modération, voire pas du tout (ceux à qui ce mot donne des boutons vous en remercieront). Sachant que la position officielle ici se résume à la proscription de ce terme fourre-tout, dans un souci de précision et de cohérence.

Après, il y a un certain nombre d'abrégés:

HP (haut potentiel) qui a l'avantage de bien représenter la notion que la douance est avant tout un potentiel que l'on peut exploiter ou pas. Il en ressort bien qu'en aucun cas, un QI élevé n'est un gage de réussite quelconque, de qualité "supérieure" ou qu'en sais-je encore.

HQI (haut quotient intellectuel) me semble tout aussi honnête que "surdoué", ça fait court, précis et ça présente l'avantage non négligeable de pouvoir fabriquer le joli comparatif THQI.

Pour finir, il y a encore "mentalement surpuissant". Pourquoi pas, sauf que là, c'est une bouteille de nettoyant ménager qui se met à clignoter dans ma tête (enfin, ça n'engage que moi).

A vos claviers donc, que ce soit pour faire part de votre ressenti concernant ces appellations ou pour compléter la liste.

Juste pour souvenir, parce que je suis quand même forcée d'éditer pour que tout le monde comprenne bien :angel4:
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » sam. 9 juin 2012 07:50

Je vais faire mon casse-pied, mais moi j'aime bien l'appellation "zè"... euh... "andouillette au chou-rave de Picardie avec accent" (mais, c'est de la censure, ça !!) ;-)
Ceci dit, et contrairement à ce que j'ai pu ressentir au début, "surdoué" n'est peut-être pas si mal, s'il n'y avait pas tous ces stéréotypes qui tournent autour (franchement, quand j'étais môme, j'avais en tête l'image d'une sorte de petit génie, un peu péteux, prétentieux et condescendant à chaque fois que j'entendais ce mot-là ^^).

HP = un peu culpabilisant, quand même (donc si t'as pas eu ton BAC à 15 ans, fait une grande école et qu'à 30 ans t'es toujours pas un grand chercheur de renommé mondiale, c'est que t'es vraiment qu'un glandeur... moyen)
HQI = au moins, c'est neutre, mais ça ne prend pas trop en compte le côté "sensibilité différente"
"mentalement surpuissant" = Monsieur Propre ou Canard WC :D
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: un peu de terminologie

Message par Kayeza » sam. 9 juin 2012 14:06

Jue a écrit : "surdoué" n'est peut-être pas si mal, s'il n'y avait pas tous ces stéréotypes qui tournent autour
Peut-être que justement, on pourrait essayer de démonter peu à peu les stéréotypes ? Il me semble que ce forum en est une belle tentative, en tout cas.

Donc merci pour ce sujet. Ne serait-il pas opportun d'ailleurs de le mettre dans la catégorie "à lire avant inscription" ? Ou au moins de le mettre en lien dans l'un des sujets de cette catégorie ?
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
patakce
Messages : 10
Enregistré le : sam. 21 avr. 2012 21:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bretagne
Âge : 68

Re: un peu de terminologie

Message par patakce » sam. 9 juin 2012 18:25

Bonsoir,
je comprends bien mieux maintenant les réactions au "chat" d'hier soir et à mon message, notamment la réaction épidermique de plusieurs d'entre vous.
Cependant, au risque d'apporter un peu plus de confusion, je pense que le terme à employer pour refléter notre situation doit être compréhensible par tous (surdoué ou pas).
Depuis peu de temps je l'utilise et je m'aperçois que la plupart des gens le comprennent de travers. Pour certains :
surdoué = génie ce qui vous l'admettrez n'est pas ce que l'on souhaite faire passer comme message.
Pour moi la vraie question est la suivante: est-ce que le terme utilisé doit être réservé à un petit groupe de personnes "au courant", alors surdoué est parfait,ou veut-on "communiquer" au plus grand nombre et alors trouvons quelque chose de nouveau puisque z...est prohibé !

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12809
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: un peu de terminologie

Message par Mlle Rose » sam. 9 juin 2012 19:58

On peut aussi communiquer au plus grand nombre ce que veut réellement dire "surdoué" et leur sortir la merde des yeux.

Enfin je sais pas, mais perso je fous pas ma bagnole à la casse quand le cendar est plein et qu'elle pue, je la lave.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: un peu de terminologie

Message par Joebar » sam. 9 juin 2012 20:09

Mlle Rose a écrit :perso je fous pas ma bagnole à la casse quand le cendar est plein et qu'elle pue, je la lave.
nous n'aurions jamais pensé ça de toi :angel4:
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 6032
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 47

Re: un peu de terminologie

Message par pixelvois » sam. 9 juin 2012 20:12

patakce a écrit :je pense que le terme à employer pour refléter notre situation doit être compréhensible par tous (surdoué ou pas).
Bien sûr, ce serait l'idéal. Mais ta remarque pour le terme "surdoué" peut s'appliquer malheureusement à tous les autres ( nombreux ) termes qui ont été "trouvés" pour essayer de coller au plus proche, le terme prohibé ( sic ) en faisant tout autant partie :
patakce a écrit :je m'aperçois que la plupart des gens le comprennent de travers.
En réalité, la question de savoir quel terme est le plus adapté est extrèmement subjective. Pour illustrer cela je citerai :
Clotilde Beylouneh a écrit :Les termes employés comportent tous des limites, et sont tous aisément critiquables par qui voudra les critiquer.
1. Tel terme, en mettant en avant la question du décalage dans le temps, élude la supériorité intellectuelle ou en constitue un euphémisme, et laisse entendre que le décalage se résorberait à l’âge adulte.
2. Tel autre semble introduire des catégorisations irritantes entre les individus, et en fait réductrices.
3. Tel autre, mettant l’accent sur un potentiel futur, cautionne la question de l’actuel et semble ignorer, dans cet actuel, la souffrance qui peut exister à être différent.
4. Tel autre se contente de citer l’existence d’un QI élevé, dans une position minimaliste qui n’engage à rien et pourrait même masquer que le Q.I. a pour raison d’être de mesurer l’intelligence, ce sans quoi il ne serait que vaine spéculation.
5. Tel autre enfin, par une métaphore certes parlante, a le tort de comparer des êtres humains à des animaux … ce qui n’est guère respectueux !
6. L’imperfection de ces termes est donc évidente à qui connaît la réalité de la douance. Et pourtant, faudrait-il les éliminer ? Je m’en garderai.
7. Tous, en effet, ont apporté leur pierre à l’édifice. Leur diversité rend compte de celle de leurs concepteurs, et par extension, de celle des personnes concernées
8. N’est-il pas constructif, et plus encore pour un tel sujet, de provoquer de la dissonance cognitive ?
9. Tous ont l’avantage de nommer cette réalité tangible et puissante, mais pourtant secrète. En tant que psychologue, comment pourrais-je contester l’utilité d’une telle démarche !?
Outre ces remarques relativement objectives, il faut encore parler de la subjectivité de l’individu. Nous savons que derrière ces termes, il s’agit de personnes bien réelles, chez qui la recherche identitaire est en cours et dont la rencontre avec tel ou tel terme reste une expérience inédite. Devant cet enjeu, et avant même les considérations plus ou moins sémantiques, tous sont susceptibles de rejoindre intimement les formes identitaires subjectives que s’est construite la personne et qui n’attendaient que les mots pour s’apaiser… et tous peuvent susciter des sentiments désagréables tels que la frustration, la colère, la déception…
( source : interview Terminologie, problématique des amalgames et clichés sur le site associé au forum )
patakce a écrit :veut-on "communiquer" au plus grand nombre et alors trouvons quelque chose de nouveau
Pourquoi pas... ou alors essayons de Sortir des stéréotypes et réfléchissons comment répondre au mieux ( et au plus simple ) à la question : Un surdoué c'est quoi ?
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

burgundywines

Re: un peu de terminologie

Message par burgundywines » sam. 9 juin 2012 20:27

moi j'aime assez le terme de "surefficient mental"
ça résume bien ma propension à carburer constamment "là haut", et cela qualifie aussi notre surplus de connexions neuronales
enfin je ne voudrais pas généraliser

le terme surdoué est perçu de manière négative car en gros les autres, les "normaux" mais aussi certains de nos congénères ne supportent pas l'idée qu'il y ai des gens qui soient "plus quelque chose", plus doué, doté de quelque chose de plus qu'eux
Alors qu'il s'agit en fait d'être différent, d'avoir une particularité
Avoir moins ou être moins attire la sympathie ou la pitié (ce qui n'est pas plus sain loin de là)
Mais quelqu'un qui se dit "sur-quelque chose" ça l'fait pas

enfin ce que j'en dis...

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12809
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: un peu de terminologie

Message par Mlle Rose » dim. 10 juin 2012 09:40

je ne vois pas la différence entre "surdoué" et "surefficient mental" du coup. Je ne vois pas en quoi "surefficient mental" serait perçu moins négativement et déchaînerait moins les passions et les inimitiés...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5592
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: un peu de terminologie

Message par Fabs le vaurien » dim. 10 juin 2012 10:42

C est sur que si on a nous même un probleme avec une réalité, on communiquera sur le sujet de façon maladroite.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 10:59

Mlle Rose a écrit :je ne vois pas la différence entre "surdoué" et "surefficient mental" du coup. Je ne vois pas en quoi "surefficient mental" serait perçu moins négativement et déchaînerait moins les passions et les inimitiés...
Je ne suis pas entièrement d'accord. Je trouve en effet le terme "surefficient mental" moins connoté tout de même - même si le terme a, au fond, quelque chose de négatif (ressenti personnel) - et qu'il fait plus ressortir le côté "too much" que le terme "surdoué".
Mais bon, c'est vrai qu'on en revient à ton allégorie de la voiture et du cendrier en y réfléchissant bien :wink:
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 11:09

Mais est-ce que le problème, au fond, ne vient pas de la survalorisation de la performance dans notre société ?
Je veux dire que si les gens "normaux" pensent qu'un surdoué peut donc dépasser tout le monde sans efforts, ils seraient donc tout naturellement systématiquement plus et mieux récompensés qu'eux-même.
D'où le sentiment de jalousie, lui-même issu, je pense, d'un sentiment de fatalité, d'impuissance et d'injustice ("je fais de mon mieux, je bosse comme un dingue, et pourtant on félicite et récompense mieux untel juste parce qu'il est plus doué que moi").
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5592
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: un peu de terminologie

Message par Fabs le vaurien » dim. 10 juin 2012 11:39

Disons qu'on baigne dans un paradoxe societal.
D'un cote il faut s'individuer, sortir son epingle du jeu tout en veillant de l'autre à ne pas etre deviant.
On oscille entre normalisation des comportements et cult du self.

Maintenant, préférer un terme à un autre, c'est aussi faire voeu de contournement/évitement politiquement correct alors que le résultat est le même.
C'est donc une perte de temps en plus du risque de perte de sens. C'est parcequ'on refuse d'appeler un chat un chat que ce chat devient crystal , indigo ou neurodroitier..et qu il sera obligatoirement depressif a defaut d etre intellectuellement percutant.

la bien-pensance permet de ne pas prendre de risque et nous maintient mort avant d'avoir ete vivant.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 12:05

Fabs le vaurien a écrit :la bien-pensance permet de ne pas prendre de risque et nous maintient mort avant d'avoir ete vivant.
Bigre, c'est bien vu !
Alors, tout ceci ne serait au fond qu'une lutte contre des moulins à vent ?
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5592
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: un peu de terminologie

Message par Fabs le vaurien » dim. 10 juin 2012 12:12

Jue a écrit : Alors, tout ceci ne serait au fond qu'une lutte contre des moulins à vent ?
Un pissage violonné nous maintenant hors de nous même. Au grand dam du vieux Nietsches, à defaut de devenir qui nous sommes, on se complait dans ce que nous n avons jamais été.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 12:18

Fabs le vaurien a écrit :Un pissage violonné nous maintenant hors de nous même au grand dam du vieux nietsche. A defaut de devenir qui nous sommes, on se complait dans ce que nous n avons jamais été.
Je reconnais bien là la patte du philosophe :D1
Pourtant, je n'arrive pas à me convaincre que cela soit totalement vain : comment parvenir, si ce n'est avec de tels subterfuges, à faire changer quelque chose d'aussi enraciné dans l'inconscient collectif ? :nesaitpas:

PS: et je réalise du même coup qu'il faudrait que je me plonge sérieusement dans la philosophie Nietzschéenne.
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5592
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: un peu de terminologie

Message par Fabs le vaurien » dim. 10 juin 2012 12:20

Justement, est ce qu on s introspecte et s inscrit ici , passe des bilans Qi pour changer les autres?

L autre reagit en fonction de ce qu on veut bien lui montrer.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 12:26

Hors-sujet
Fabs le vaurien a écrit :Justement, est ce qu on s introspecte et s inscrit ici , passe des bilans Qi pour changer les autres?
L autre reagit en fonction de ce qu on veut bien lui montrer.
C'est vrai: les bilans QI, c'est pour soi-même (en tous cas, c'est quelque chose que je veux faire pour moi et personne d'autre).
Pour le reste, c'est mon côté militant sans doute (je ne fais pas parti d'une association de lutte contre l'homophobie pour rien) :D1
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5592
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: un peu de terminologie

Message par Fabs le vaurien » dim. 10 juin 2012 12:33

Justement est ce que dans ton asso, tu conseilles aux gens de se cacher ou de taire leur sexualité?. Je suppose que non.

Ici c'est pareil, on ne peut pas reproduire les shemas sociétaux dans un lieu qui se veut reconnaître la douance pour ce qu elle est, sinon on tourne autour du pot. Donc surdoué c'est bien ce que nous sommes ou cherchons à decouvrir ici.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 12:43

Non, justement : le principe n'est pas de dire "ce qu'il faut faire" à ceux qui viennent nous voir, parce qu'alors nous serions dans une autre démarche que celle de l'aide - de plus, il y a énormément de situations différentes, et parfois il faut aussi penser à sa propre "survie" et se protéger - mais plutôt d'écouter ce qu'ils ont à dire et de les faire réfléchir.
Je suis tout à fait d'accord avec toi, ceci dit, mais est-ce une raison pour ne pas se poser la question ?
Au fond, il s'agit bien d'essayer de nommer quelque chose et aucun mot ne pourra jamais rendre compte de l'ensemble de la réalité - on touche aux limites du langage, qui nous oblige à confiner des concepts parfois complexes dans des termes (malheureusement) réducteurs.
On dit ici qu'il faut appeler un chat, "un chat"; mais qui a décidé, sur quelles bases et de quel droit,de désigner cet animal par ce mot ? Tout cela ne relève-t-il pas de l'arbitraire ? Ne peut-on pas se dire : puisque quelqu'un a décidé d'appeler cela ainsi, pourquoi n'aurions nous pas le droit de le nommer différemment ?
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12809
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: un peu de terminologie

Message par Mlle Rose » dim. 10 juin 2012 12:53

Jue a écrit :comment parvenir, si ce n'est avec de tels subterfuges, à faire changer quelque chose d'aussi enraciné dans l'inconscient collectif ? :nesaitpas:
J'allais dire : l'inconscient collectif je m'en fous pas mal. L'inconscient individuel (le sien propre) c'est ce qui compte avant le reste. Si je suis à l'aise avec qui je suis, ce qu'en pensent les autres me passe au dessus comme l'invention du coton-tige à tête chercheuse.

Les subterfuges ça n'a jamais aidé personne à recouvrer la vue.

Tu fous du parfum sur la merde toi pour lui montrer ce qu'est la merde en vrai ?
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Jue
Messages : 250
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: un peu de terminologie

Message par Jue » dim. 10 juin 2012 13:16

Mlle Rose a écrit :Tu fous du parfum sur la merde toi pour lui montrer ce qu'est la merde en vrai ?
Et me priver du plaisir de couper les cheveux en quatre pour une cause perdue et vaine ? Jamais de la vie :lol:

Non, sérieusement, je comprends ton point de vue; mais des fois, le jeu en vaut la chandelle : j'ai croisé suffisamment d'homos en détresse pour me dire qu'essayer de changer les mentalités n'est pas toujours un combat totalement inutile.

Et comme je suis joueur, j'aimerais te dire : est-ce que tu peux me prouver de manière irréfutable que le terme "surdoué" est celui qui est le plus près de la vérité ?
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: un peu de terminologie

Message par Kayeza » dim. 10 juin 2012 19:43

Il me semble qu'il ne s'agit pas ici d'être ou pas au plus près de la vérité. Comme l'a très bien montré Clotilde Beylouneh, tous les termes ont leurs désavantages. Mais enfin, il faut bien se mettre d'accord sur l'un d'eux, quand bien même ce serait de façon un peu arbitraire. Et puis arrêter de se voiler la face et de vouloir se complaire dans du politiquement correct qui ne profite à personne... À mon avis...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Répondre