l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Fabs le vaurien » jeu. 7 juin 2012 16:54

en même temps y'avait que nous qui parlions et t'as dit "votre vision" donc à moins que tu vouvoies l'un de nous.... :ledoigt:
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » jeu. 7 juin 2012 16:55

bah... et Jue?
:ledoigt:
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Fabs le vaurien » jeu. 7 juin 2012 17:04

j'ai préché le faux pour savoir le vrai, j'avais compris que tu le visais....^^

bref, pour pas trop flooder et risquer d'être modéré, je reprécise ma pensée.

je pense que l'effet barnum est utile et necessaire autant qu'il est dangereux (je ne me mouille pas) ET si barnum il y'a, cela traduit pour moi une besoin de se reconnaitre donc inévitablement que notre environnement, nos repères, nos groupes d'appartenance ne nous correspondent pas vraiment.

D'où la question à creuser, pourquoi peiner à s' identifier où vouloir se désidentifier. C'est là qu'on arrive à l'histoire des cases notamment, mais surtout cela met en exergue une certaine manière de concevoir le monde propre à chacun. Et c'est cette façon d'aborder le monde qui nous entoure qui merite approfondissement, bien plus que l'etiquette identificatoire à laquelle on pretend legitimement ou pas vouloir/devoir s'accrocher.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Sôsuke (惣右介)
Messages : 667
Enregistré le : sam. 28 janv. 2012 11:02
Présentation :
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Sôsuke (惣右介) » jeu. 7 juin 2012 17:10

Fabs le vaurien a écrit :j'ai préché le faux pour savoir le vrai, j'avais compris que tu le visais....^^
Au temps pour moi, vu que ta réplique, Joe, était intervenue à la suite des nôtres... :D
"Ego sum qui sum."

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » jeu. 7 juin 2012 17:21

j'avais compris aussi, je précisais pour So des fois que :D
pas de soucis So, donc, vu que les vôtres faisaient suite à celle de Jue et toi ;)
Nous devrions boire une mousse ensemble... ça devrait être comique!

c'est con d'écrire l'identification sur une étiquette, on ne peut pas écrire à côté :D
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Sôsuke (惣右介)
Messages : 667
Enregistré le : sam. 28 janv. 2012 11:02
Présentation :
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Sôsuke (惣右介) » jeu. 7 juin 2012 17:27

Hors-sujet
a défaut de mousse, je préfère le vin blanc, mais pourquoi pas !
c'est con d'écrire l'identification sur une étiquette, on ne peut pas écrire à côté :D
On ne t'as jamais appris à ne pas dépasser des bords dans les cahiers de coloriages ? Le formatage commence déjà à cet âge là.
"Ego sum qui sum."

Avatar du membre
Jue
Messages : 245
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Jue » jeu. 7 juin 2012 18:17

Joebar a écrit :bah... et Jue?
:ledoigt:
bah oui, c'est vrai : et moi alors ? :coleredefeu:
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » ven. 8 juin 2012 10:10

D'ailleurs, afin d'alimenter et/ou infirmer mon petit barnum de chemin, j'ajouterai:
ma vision qui se trouble à la vue d'un gros pavé à lire, la concentration, les démangeaisons, les fils, la fatigue oculaire, la soi disant hypermétropie dont je soupçonne l'ophtalmo d'avoir succombé à un Rosenthal...
Un bilan orthoptique ne serait pas plus judicieux dans un premier temps, après la wais et avant l'orthophoniste?
j'avance donc sur ce petit chemin fort sympathique :D
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par pixelvois » ven. 8 juin 2012 10:29

Joebar a écrit :D'ailleurs, afin d'alimenter et/ou infirmer mon petit barnum de chemin, j'ajouterai:
ma vision qui se trouble à la vue d'un gros pavé à lire, la concentration, les démangeaisons, les fils, la fatigue oculaire, la soi disant hypermétropie dont je soupçonne l'ophtalmo d'avoir succombé à un Rosenthal...
Un bilan orthoptique ne serait pas plus judicieux dans un premier temps, après la wais et avant l'orthophoniste?
j'avance donc sur ce petit chemin fort sympathique :D
:D
Tu illustres à merveille l'effet Barnum Joe' ;) :
Il serait surtout judicieux d'attendre ce qui ressortira du bilan de QI avant de chercher à savoir l'ordre des rendez-vous que tu pourrais prendre après ^^ ( le bilan orthoptique, t'y penses sûrement parce qu'on en a reparlé dans le coin très récemment :P )

Cela dit, la difficulté à lire à l'écran un gros pavé sans aération par quelques sauts de lignes est très répandue... ça serait bien que tout le monde y pense avant de cliquer sur le bouton "envoyer" :wasntme:
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Fabs le vaurien » ven. 8 juin 2012 10:37

joe, le chemin idéal serait: bilan orthoptique /bilan neuropsy/ Wais.
mais bon, t'inquiètes pas, t'auras pas toutes les réponses et ton barnum aura encore une place de choix.... :cheers:
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » ven. 8 juin 2012 10:37

pixelvois a écrit :Tu illustres à merveille l'effet Barnum Joe' ;)
Merci :D mais ej en sais pas si je dois te remercier :P
pixelvois a écrit :le bilan orthoptique, t'y penses sûrement parce qu'on en a reparlé dans le coin très récemment :P
et beh non!
c'est parce que si je ne suis pas surdoué, je n'aurais pas pu dissimuler une dyslexie alors qu'un trouble de la vision oui, avec de bon muscles, et que les conséquences sont similaires.
C'est juste une analyse de toutes les possibilités.
pixelvois a écrit :Cela dit, la difficulté à lire à l'écran un gros pavé sans aération par quelques sauts de lignes est très répandue... ça serait bien que tout le monde y pense avant de cliquer sur le bouton "envoyer" :wasntme:
C'est bien vrai, et dans mon cas, même un pavé de 10 lignes est troublant, visuellement hein :D
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » ven. 8 juin 2012 10:48

Fabs le vaurien a écrit :joe, le chemin idéal serait: bilan orthoptique /bilan neuropsy/ Wais.
mais bon, t'inquiètes pas, t'auras pas toutes les réponses et ton barnum aura encore une place de choix.... :cheers:
Oui bon, le rendez vous du psy étant pris, je le garde!

Et puis j'ai quand même des réussites dont une reprise d'études (bts par l'afpa) à 32 ans durant lesquelles j'avais constamment 1 semaine d'avance sur tout le monde et ce malgré une prise nette de 7 kilos (que je n'arrive pas à reperdre...) en guise de travail fourni (j'avais trouvé une petite brasserie artisanale non loin de l'afpa avec happy hour de 17 à 19h :D)... (je passe sur toutes les jalousies, animosités... qui m'ont apporté leurs lots de clashs sociaux)

c'est là d'ailleurs où l'on ma parlé de surdoué pour la première fois, bien que je me dis tout de même, qu'ayant déjà fait des études, l'année de cours était plus adaptée pour les autres, d'où mon avance.

Bon, tout ça pour dire que si quelque chose doit se voir à la wais, cela se verra non?

Edit: loin de moi l'idée de vantardise hein!
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Fabs le vaurien » ven. 8 juin 2012 15:16

Joebar a écrit : Bon, tout ça pour dire que si quelque chose doit se voir à la wais, cela se verra non?
Bien sur que OUI.
Et comme tu cogites aussi sur d'autres travers te concernant, certainement que l’étude de scores à la WAIS corroborera ou pas tes hypothèses barnumesques. Donc en soi, l'ordre idéal, on s'en fout puisque tu sais déjà qu'il y'a des trucs à creuser au delà du fait de vérifier si t'es surdoué.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2322
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 57
Contact :

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Pier Kirool » sam. 21 juil. 2012 13:56

Etant en attente du test et ayant lu 3 bouquins sur le sujet, je suis au coeur d'un possible effet Barnum et de ses corollaires "négatifs" : "Qu'est-ce que ça veut quand y a un truc qui colle pas ?" L'anti-Barnum, c'est peut-être : "ah non, ça ne colle pas, donc je n'en suis pas..." ?

Le besoin de se voir rattaché à un groupe, c'est quelque chose qui existe chez pas mal de monde. Ca rassure certains (probablement moi, déjà, on va dire) par la possibilité de s'y fondre et aussi par celle d'en sortir pour porter en dehors ce qui y est accepté et reconnu. De se sentir rassuré de pouvoir "se cacher", "se réfugier", et + sur de soi quand "on sort"...
Les enfants ont d'après ce que j'ai compris, habituellement besoin de tribu avant d'avoir, plus tard, envie de se différencier... Le besoin de reconnaissance et la souffrance sont surement en partie responsable de cet effet.

Mais ce travers (bien naturel peut-être ?) renforce aussi la nécessité de passer par un regard extérieur et illustre les limites de "l'auto-reconnaissance" et des "certitudes auto-induites".
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » lun. 23 juil. 2012 09:53

Bon, ne sachant pas où mettre tout ça, et dans l'attente du détail, je viens mettre un coup de fouet à mon Barnum avec une petite analyse des résultats que m'a communiqué le psy.

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.


Je vais décevoir Fabs, mais tant pis :P

QIP et QIV très homogène avec un QIT qui vient se percher au dessus de l'ensemble (on ne sait pourquoi, déjà le QIT n'est pas une moyenne...)
Du coup, les troubles Dys s'évanouissent et laissent la place à mon hypermétropie minime (lunettes pour la lecture prolongée), la fatigue oculaire (ré-éducation orthoptique prévue en septembre) et la douance (au passage, le psy appelle la pensée arborescente: fonctionnement de pensée multifactoriel).

La douance explique donc les incompréhensions, les mots mâchés du fait d'une pensée bien trop rapide rapport à ma parole.
Cette pensée ainsi qu'un manque de confiance en moi et l'émotion du test expliqueraient aussi l'IVT plus bas. Le fait de devoir faire le tri... bien qu'il soit supérieur à la moyenne.

Pour mes problèmes de lecture, après analyse personnelle plus poussée et fonction de ces derniers éléments, la difficulté physique de lire vient de mes yeux qui a, par la même occasion, entamé mon plaisir de lire et donc a considérablement diminué mon envie.
A cela, s'ajoute mon besoin de vivre les choses. Je m'explique.
Je préfère me promener en montagne que de lire des descriptions de pâturages.
Je préfère pratiquer le sport ou le pilotage plutôt que de le regarder à la télévision.

Ma mauvaise lecture est donc due à un manque de pratique.

Mes inversions de lettres, syllabes, mots, seraient dues à ma pensée plus rapide que mes yeux avec de surcroît une forte imagination.

Bien sûr, je vais reprendre contact avec le psy pour valider ou non ces hypothèses et surtout les vérifier avec le détail des subtests.
En effet, L'IVT fait parti du QIP et l'IMT fait parti du QIV.
A moins que le psy a utilisé le QIP pour dire IRP et le QIV pour dire ICV... Je pense que j'aurai la réponse dès que je l'aurais eu au téléphone ou dès que j'ai les chiffres détaillés si je les reçois avant d'avoir pu le contacter...

Voilà! A mort le Barnum!!!

Comme quoi, les mêmes conséquences peuvent avoir des causes distinctes...

J'ai bien avancé. Il ne manque plus qu'à valider et à travailler sur la conclusion de mon psy:
"La reconnaissance de son fonctionnement et un travail d’acceptation de sa spécificité devrait aider Joebar à aborder sa situation de vie de manière plus paisible. "

Ce n'est pas facile quand on croyait que tout le monde fonctionne pareil et que l'on se retrouve à moins de 1% de la population... Mais je me sens déjà plus apaisé d'avoir identifié tout ça :cheers:

Et Hop! un nouveau Barnum à tester :P
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Jue
Messages : 245
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Jue » lun. 23 juil. 2012 11:30

Eh bien écoute, je te dirais bien "félicitations", mais je ne crois pas que ce soit le terme adéquat.
Disons plutôt que je suis content pour toi, que j'espère que tout ceci t'aidera à te sentir mieux dans ta peau et dans la vie !

Ah et le Barnum, parlons-en un peu tien : c'est vrai que c'est utile, mais n'empêche, c'est assez douloureux quand on se le prend en pleine poire (en même temps, d'un point de vue purement physique, c'était prévisible) :P

Bref, tout plein de bonnes choses pour la suite !
PS: il faudrait qu'on se trouve un 2e violoniste et un violoncelliste et on pourrait faire un quatuor, tiens !
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Fabs le vaurien » lun. 23 juil. 2012 22:14

Jue a écrit : Ah et le Barnum, parlons-en un peu tien : c'est vrai que c'est utile, mais n'empêche, c'est assez douloureux quand on se le prend en pleine poire (en même temps, d'un point de vue purement physique, c'était prévisible) :P
Y'a deux niveaux je pense:
- celui de la prise de conscience que notre jugement était biaisé
- la juste mesure des mécanismes qui nous ont amenés à croire en ce jugement.

Autrement dit, y'a à la fois l'effet en lui même (comme une entité prédatrice indépendante de nous et autonome) et également ce qu'il a produit en nous. C'est comme un double mouvement deuil/dépiedestalisation oscillant entre le "mais c'est bien sur" et "oh putain le naze !".

Cela dit, ce n'est pas inintéressant dans son propre développement et certainement plus riche en terme de temps gagné.

apres, erare human est...(ou un truc du genre)
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Jue
Messages : 245
Enregistré le : mar. 5 juin 2012 14:00
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Jue » mar. 24 juil. 2012 23:12

Fabs le vaurien a écrit :Y'a deux niveaux je pense:
- celui de la prise de conscience que notre jugement était biaisé
- la juste mesure des mécanismes qui nous ont amenés à croire en ce jugement.
prise de conscience : check !
juste mesure des mécanismes etc. : in progress...

ouaip, c'est pas encore gagné :/
"Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions."
Confucius

Avatar du membre
Midget_Jones
Messages : 68
Enregistré le : dim. 17 juin 2012 10:27
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Quelque part entre mon monde et celui des autres
Âge : 32

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Midget_Jones » jeu. 26 juil. 2012 13:01

Et... l'effet Barnum de l'effet Barnum est-il possible ? :angel4:

Melokine
Messages : 750
Enregistré le : dim. 15 juil. 2012 09:24
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IDF
Âge : 43

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Melokine » jeu. 26 juil. 2012 18:45

Midget_Jones a écrit :Et... l'effet Barnum de l'effet Barnum est-il possible ? :angel4:
Ah ben pour le coup... je me reconnais tout à fait dans les grands traits des personnes qui se méfient de se retrouver elles-mêmes dans les grands traits de certaines descriptions.

Ah non, ça c'est l'effet Barnum de l'anti-effet-Barnum, plutôt ? :grattelatete:
Hypersensibilité mon cul...

Avatar du membre
Pear
Pear Harbor
Messages : 61
Enregistré le : sam. 16 juin 2012 11:57
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nice
Âge : 29
Contact :

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Pear » dim. 29 juil. 2012 23:12

Midget_Jones a écrit :Et... l'effet Barnum de l'effet Barnum est-il possible ? :angel4:
Pire que possible même, et fréquent chez ceux qui se demandent s'ils ne Barnumisent pas, je dirais :drunk:


Barnumception !


Petite phrase bateau mais tellement vraie : On n'échappe pas au doute !

Avatar du membre
Midget_Jones
Messages : 68
Enregistré le : dim. 17 juin 2012 10:27
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Quelque part entre mon monde et celui des autres
Âge : 32

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Midget_Jones » lun. 30 juil. 2012 10:29

Pear a écrit :Barnumception !
Leonardo Dicaprio sera à l'affiche de celui-là ? :angel4:

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1779
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Hoppy » ven. 9 nov. 2012 17:57

Je vous dis juste MERCI (oui, oui, en majuscule et en gras!) pour ce sujet. Vos discussions sont réellement enrichissantes et soulèvent pas mal d'interrogations, mais après tout c'est avec cela qu'on avance, et qu'on finit par se trouver?

L'effet Barnum, je l'avais déjà identifié avant ma venue ici, mais je n'avais pas mis un terme précis dessus (merci donc le forum!) grâce à vous je prends réellement conscience de son existence.

Le fait de s'identifier à des traits de personnalité m'a fait ballotté d'interrogations en interrogations, et m'enrailler dans les malheurs de l'auto-diagnostique. C'est ce qui m'a mené à terme, à consulter une psy qui m'a conduit sur un T.C.C.
J'avais conscience de j'étais une grande angoissée, que c'était facile de s'approprier des symptômes, mais j'avais beau en avoir pleinement conscience, je ne parvenais pas à m'en détacher. Les troubles Bipolaires, le Trouble Borderline, la Schizophrénie; je suis passée, de part mes recherches pour trouver le fondement de mes angoisses, par toutes ces identifications. Au fur et à mesure de ma thérapie, ma psy m'a dit qu'elle ne voyait rien de tout cela chez moi (plutôt une hypersensibilité accrue, et un hyper-conscience à tous les niveaux selon ces dires) mais pour autant son jugement était-il à accepter sans sourciller?

Je suis donc depuis 2ans, en quête de moi-même, vacillant de période d’accalmie au retour fulgurant de mes sempiternelles angoisses, l'effet barnum en étant principalement, non pas la cause, mais le chemin qui m'y emmène.

Il est indéniable pour moi que l'effet barnum peut être une ressource dans la connaissance de soi mais malheureusement il a aussi (et surtout) son effet pervers.

Je me poses quelques questions à ce sujet, auquel peut être, pourriez vous m'apporter des bribes de réponses.

Est-ce que l'effet barnum ne serait pas une variante de l'hypocondrie? Mais, à contrario des symptômes physiques que l'on s'approprie dans l'hypocondrie, être une sorte d'hypocondrie "de symptômes mentaux"? (Je sais que je suis assez vulgaire dans le propos, mais j'ai du mal à étayer clairement ma pensée) Ou est-il simplement une identification comme l'on pourrait trouver, par exemple, lorsque l'on lit son horoscope?

Est-ce que l'empathie ne joue pas un rôle prépondérant dans le ressenti de l'effet Barnum?

Et enfin, (j'aurais des dizaines de questions mais là j'ai tant de pensées dans la tête, que j'arrive pas à les sortir)
comment peut-on essayer de prendre du recul instantanément avec l'effet Barnum?
Parce que j'ai beau le remettre en doute à chaque fois, du fait de sa connaissance, mais parfois il prends le dessus. ("Oui, mais non c'est l'effet Barnum... Oui mais quand même ça me ressemble!")

Et allé une dernière (promis j'arrête après) - étant donné que pour moi, en plein questionnement sur un éventuel haut potentiel, comment vous êtes vous convaincu que cette piste était la bonne? Car je remets perpétuellement en question cette hypothèse là, de peur que ce soit encore cette effet Barnum qui me joue un tour.

Excusez moi pour les propos qui sont assez brouillons, le sujet m'interloquant beaucoup, j'ai eu du mal à canaliser toutes mes pensées.

Merci encore pour votre patience!
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Joebar » ven. 9 nov. 2012 19:12

Juste pour dire que j'ai bien lu ton message mais je ne pourrai donner mon ressenti ( oui, le pro, n'est plus là) que lundi... En attendant, quelqu'un t'aura peut-être déjà répondu.
Je pourrai toujours te donner mon expérience, oui, un an quand même avant de passer le test et d'autres recherches se profilent derrière!!!
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1779
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: l'effet barnum, un biais de connaissance de soi?

Message par Hoppy » sam. 10 nov. 2012 13:38

J'attends de lire, avec impatience, ton expérience à ce sujet Joebar :) *Patience jusqu'à lundi*
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Répondre