Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Zil2blé » dim. 19 févr. 2012 23:46

Salut à tous
Je n'ai pas trouvé d'équivalent dans les sujets déjà abordés, sauf éparpillés par ci par là.
@ux modérateurs: Merci de déplacer ce sujet au bon endroit si c'est déjà traité...

Voilà le débat:
Comment se comporter avec les personnes chez qui on suspecte fortement la douance et qui souffrent de ne pas savoir?

Comment j'ai agit jusqu'ici?
Au feeling! Quand je l'ai bien senti, et à trois personnes seulement, j'ai annoncé le résultat de mon test, ce que ça implique pour moi et d’emblée que je pensais qu'elle avait également ce profil. Pour moi, c'est un peu comme planter une petite graine. Après, c'est à la personne de voir si elle l'a fait pousser dans sa conscience ou bien si elle la garde au frais pendant un temps. Ces 3 personnes ont bien accueilli la nouvelle pour moi. Une a admis que cette analyse était intéressante pour elle et a souhaité se documenter, Une autre m'a dit qu'elle ne pensait pas être surdouée mais s'est renseignée sur Internet. La troisième a refusé carrément cette hypothèse.
Jusqu'ici, rien de bien grave: Je me disais que la balle est dans leur camps. Qu'il fallait du temps.
Mais aujourd'hui, cette 3ème personne, qui a toutes les caractéristiques liées à la douance, traverse une période difficile moralement. Elle est assez lucide sur ses mécanismes répétitifs (ils sont typiques et on les trouve dans TIPEH) et je pense que le fait de relier ces symptômes à un fonctionnement global pourrait lui apporter du réconfort. Mais je ne sais pas comment m'y prendre. Je ne sais pas s'il faut aider les gens contre leur gré. En même temps je me dis que si quelqu'un me l'avait clairement dit à certaines périodes sombres de ma vie, ça m'aurait peut être soulagé... ou bien je ne l'aurais pas accepté, je sais pas. Qu'en pensez vous?
PS: Je ne veux pas cantonner ce sujet à mon exemple, alors n'hésitez pas à témoigner et réagir!

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Suspection de douance chez un proche : Que faire?

Message par Fabs le vaurien » dim. 19 févr. 2012 23:48

suspection?
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Zil2blé » dim. 19 févr. 2012 23:54

Rooo :1cache:
Merci Fabs, d'avoir réagi si vite et de m'avoir évité la grosse honte!
Tu mériterais qu'on t'enlève ton surnom de Voit-rien, va! :wink:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par pixelvois » lun. 20 févr. 2012 00:28

Pour répondre à ta question Zil2blé, je vais décrire comment on m'y a fait venir...
Mais comme préalable, je dirais que certainement chaque cas est différent et la manière du coup l'est probablement. ;)

Donc, pour moi, une amie m'a d'abord parlé du TIPEH, qu'elle n'a pas hésité à m'offrir ( la période économique n'aidant pas, je ne suis pas sûr que j'aurais été jusqu'à le lire ). La petite graine était planté.
Plusieurs mois après, elle me signale le site et le forum sur lequel nous sommes, me précisant qu'ils sont intéressant, surtout le forum me dit-elle...
Du coup j'y vais, je farfouille... et la petite graine est arrosée !

Voilà, c'est pas grand chose, mais pour moi ça a fonctionné : effectivement, comme souvent, il faut semer et laisser faire !
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
rouzejp
Messages : 373
Enregistré le : mar. 8 nov. 2011 01:09
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par rouzejp » lun. 20 févr. 2012 12:04

Zil2blé a écrit :Salut à tous
Je n'ai pas trouvé d'équivalent dans les sujets déjà abordés, sauf éparpillés par ci par là.
@ux modérateurs: Merci de déplacer ce sujet au bon endroit si c'est déjà traité...

Voilà le débat:
Comment se comporter avec les personnes chez qui on suspecte fortement la douance et qui souffrent de ne pas savoir?

...
Eliminer la concurrence, flinguer :D1

Fraises

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Fraises » lun. 20 févr. 2012 12:25

Hors-sujet
Il est en forme, ce matin, Rouz' ! :D1

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Kayeza » lun. 20 févr. 2012 14:44

Zil2blé a écrit : Voilà le débat:
Comment se comporter avec les personnes chez qui on suspecte fortement la douance et qui souffrent de ne pas savoir?
(...)
Je ne sais pas s'il faut aider les gens contre leur gré. En même temps je me dis que si quelqu'un me l'avait clairement dit à certaines périodes sombres de ma vie, ça m'aurait peut être soulagé... ou bien je ne l'aurais pas accepté, je sais pas. Qu'en pensez vous?
Je pense, comme tu le laisses entendre, qu'il faut surtout beaucoup de tact et de feeling. Mais je pense aussi que tu ne prends pas trop de risque à dire les choses carrément - peut-être en prenant le détour de ta propre expérience, comme tu l'as déjà fait, et en enchainant sur "je pense que toi aussi, tu pourrais peut-être envisager de...". En appelant un chat un chat, en parlant de douance à cette 3e personne, plusieurs options se présentent : soit elle ne veut absolument pas l'entendre, donc elle ne l'entendra pas, elle fera comme si tu n'avais rien dit (et peut-être que ça remontera à la surface de son conscient à un moment où elle sera davantage prête à l'entendre), soit (au pire) ça la met méchamment en colère et si votre relation est bonne tu devrais pouvoir la calmer, soit elle peut te/se dire "ah ben oui, c'est peut-être ça, je vais me renseigner". Dans tous les cas, en y mettant beaucoup de délicatesse, aucune mauvaise intention et en n'espérant pas non plus être son sauveur absolu (chacun est responsable de sa propre vie et on ne peut pas aider les gens contre leur gré), tu peux peut-être lui désigner une piste - libre à elle de l'emprunter ou pas par la suite.

Je ne sais pas trop si ce que je dis là peut t'aider... :nesaitpas: Tu nous tiendras au courant, éventuellement ?

En ce qui me concerne, j'ai parlé à plusieurs personnes de mes soupçons de douance chez elles, toujours en partant de ma propre expérience. En général, ça a été plutôt bien reçu, voire très bien. Une jeune amie étudiante a été un peu "secouée" par ce que je lui ai dit, parce qu'elle se sent plus stupide que "douée". Mais on en a beaucoup parlé et je pense qu'au final elle a été plutôt soulagée. Cette "révélation" peut effectivement être dure à digérer, surtout quand elle tombe du ciel sans prévenir, je pense qu'on a tous plus ou moins connu ça. Quant à en parler à quelqu'un, je pense qu'en étant prudent (en évitant dans le piège de voir des surdoués partout autour de soi), clair avec soi-même sur ses intentions et bienveillant, ça doit passer...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Aïnoa » lun. 20 févr. 2012 18:02

De toutes façons, quoi que tu dises dans le fond et dans la forme, il faut que la personne en face soit réceptive. Je pense qu'il faut que ce soit le bon moment, qu'elle soit ouvert à cette hypothèse.

Tu ne peux pas faire le travail à sa place.

Je pense aussi que présenter les choses à partir de son cas, de sa propre expérience c'est une bonne approche. En général ça passe mieux, ça a plus d'impact.
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Zil2blé » lun. 20 févr. 2012 21:19

Merci pour vos conseils.
Je ne suivrai pas ceux de Rouzejp car je suis trop content quand j'en ai trouvé un. Je me rends compte rétrospectivement que je n'ai eu de cesse pendant toute ma vie (même enfant) de me rapprocher de gens comme moi. En fait, je me sentais pas bien avec les autres.
Je vais y aller donc au feeling. On verra bien.
Je lui ai déjà donné des pistes en lui parlant de mon cas avec certaines caractéristiques où elle pouvait se retrouver, et je m'attendais à ce qu'elle me pose des questions à une autre occasion. Mais non. En fait, si j'hésite c'est que je me dis que si elle étais prête, elle m'aurait fait signe. D'un autre côté, quelqu'un qui souffre n'a pas forcément envie d'aborder ce genre de choses par peur d'être encore plus déstabilisé.
Je sais aussi que j'ai tendance à avoir envie de parler vrai aux gens. Je sais qu'avec la plupart des personnes, c'est pas possible mais des fois je me laisse espérer qu'avec telle personne, je vais pouvoir avoir un échange sans faux semblants, une communication qui va droit au but. Je sais que c'est un de mes travers vu le nombre de fois où je m'en suis mordu les doigts ou bien je me suis tout simplement retrouvé con comme un naturiste face à un gars en costard.
ça vous le fait vous? Quels risques prenez vous par rapport à vous? Par rapport à l'autre (le blesser, se couper de lui)?

Avatar du membre
joran
Messages : 1096
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 00:39
Présentation : iuhbvfuigylkayg
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : *au pied de la montagne*
Âge : 41

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par joran » mar. 21 févr. 2012 00:24

concernant ta question de base, de toute façon, tu le fera au feeling, parce que tu n'aura pas d'autre choix si j'ai bien compris ta façon d'être. pour celle concernant ton dernier message, je me suis tellement brûlée à tenter les échanges sans fards (et pourtant, avec des personnes que je pensais être parmi mes intimes), que c'est une chose que je ne pratique plus. en dehors d'ici. ne me cherchez pas, même si je laisse glisser quelques infos, vous ne me trouverez pas.
je désespère de pouvoir avoir ce type d'échange dans la "vrai vie". mais je reste mysanthrope.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."
Périclès

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par pixelvois » mar. 21 févr. 2012 00:57

Zil2blé a écrit :Je sais aussi que j'ai tendance à avoir envie de parler vrai aux gens. Je sais qu'avec la plupart des personnes, c'est pas possible mais des fois je me laisse espérer qu'avec telle personne, je vais pouvoir avoir un échange sans faux semblants, une communication qui va droit au but. Je sais que c'est un de mes travers vu le nombre de fois où je m'en suis mordu les doigts ou bien je me suis tout simplement retrouvé con comme un naturiste face à un gars en costard.
ça vous le fait vous? Quels risques prenez vous par rapport à vous? Par rapport à l'autre (le blesser, se couper de lui)?
Il me semble qu'il y a 2 choses bien distinctes dans ta question : les risques induits par le parler vrai de soi et ceux découlants du parler vrai de l'autre... d'où ma difficulté à amorcer une réponse. ;)

Pour la première, j'aime beaucoup et je me reconnais dans ton image du naturiste face à un gars en costard. Outre l'espoir d'avoir un échange sans faux semblants, à défaut d'avoir une communication qui va droit au but, c'est surtout dans l'espérance que l'autre agisse de même, afin de pouvoir me comprendre à travers lui, que j'ai, depuis longtemps, toujours tenté et jamais abandonné cette tentative de parler vrai.
Le risque essentiel étant de me retrouver dans une position inconfortable, de potentielle faiblesse, même si l'autre n'a pas de mauvaises intentions à mon égard, en lui donnant ( beaucoup trop ) prise en me livrant sans fard, le plus honnêtement possible ( dans la mesure de ma capacité à ne pas me mentir à moi-même ).
L'autre risque est de n'être pas entendu, pas compris, parce que l'autre a trop souvent l'habitude de devoir décoder ce qui se passe derrière des masques, au-delà du jeu social, des apparences... ( cf. une fois de plus cette citation de Gides que j'ai en signature )

Pour la seconde, ça me parait beaucoup plus complexe. Déjà, on ne peut parler de l'autre qu'au travers de soi, ce qui implique beaucoup plus de précaution et de relativisation de la "vérité" que l'on peut asséner. Ensuite, comme on dit communément, "toute vérité n'est pas bonne à dire", et, même si cela reste sujet à débat, "il n'y a que la vérité qui fache". Pour ma part donc, j'essaye de ne parler de l'autre qu'avec parcimonie, et, quand je le fait, en hésitant pas à prendre moult précautions oratoires...
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Zil2blé » mar. 21 févr. 2012 22:10

C'est très bien synthétisé Pixelvois. ça me fait réfléchir. Merci.
@Pixelvois et Joran: Je vous kiffe graaave!
Rien que le fait de savoir qu'il y a d'autres personnes que moi qui ont eu ce genre d'envies, qui ont fait l'expérience du bide relationnel, ça me fait un bien fou car dans ces moments, on a beau assumer, qu'est-ce qu'on se sent seuls!

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par pixelvois » mar. 21 févr. 2012 22:26

Zil2blé a écrit :C'est très bien synthétisé Pixelvois. ça me fait réfléchir. Merci.
8) Cool, et content alors !
Rien que le fait de savoir qu'il y a d'autres personnes que moi qui ont eu ce genre d'envies, qui ont fait l'expérience du bide relationnel, ça me fait un bien fou car dans ces moments, on a beau assumer, qu'est-ce qu'on se sent seuls!
( ... et con :( )

Sinon, le kiff est réciproque Zil' ! ;)
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

melelise
Messages : 122
Enregistré le : lun. 20 févr. 2012 17:31
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par melelise » mar. 28 févr. 2012 10:34

Bonjour, j'aime enormement l'image du naturiste qui se retrouve face au gars en costard!
oui ça m'arrive mais rarement parce qu'avec le temps je suis devenue assez prudente dans mon mode relationnel. Voire je me ferme comme une huitre si je ne ressens pas l'ouverture que je cherche toujours malgré tout chez les autres.
Je ne peux pas trop répondre à ta question de base car pour le moment je me pose des questions sur moi-même et n'ayant pas de réponse, ce serait prématuré de prétendre suspecter la douance chez les autres.
Cependant, c'est bien une amie qui a planté la graine chez moi, il y a environ un an. Elle m'a envoyé un lien vers une interview de JSF, qui mettait particulièrement l'accent sur le coté hypersensible et les perceptions exacerbées du surdoué. Je lui ai dit à l'époque que c'était peut etre un peu prématuré de soupconner quoi que ce soit chez mon fils. Elle m'a répondu qu'elle ne pensait pas à mon fils, mais à moi. J'ai lu, oui je me suis reconnue, je sais aussi que nous partageons cela, elle et moi. Mais j'ai mis cela de côté parce que cela m'a un peu gêné aux entournures, et parce que je n'étais surement pas prête à creuser le sujet à l'époque. C'est seulement maintenant que je suis capable de dire que c'est elle qui a planté la graine, parce que cette hypothèse s'est à nouveau présentée à moi via l'observation quotidienne de mon fils et par un effet miroir.
Pour ce qui est du "parler vrai", c'est rare et tellement précieux. Cette amie en question je l'ai rencontrée à 20 ans, nous venions d'intégrer une classe de BTS expérimentale. Il sa'gissait pour les etudiants en perdition en fac de rattrapper un cursus en milieu d'année donc avec une première année en 6 mois avant de reprendre une seconde année classique. Un coup de foudre amical. Nous avons donc passé un an et demi à parler au café plutot que d'assister aux cours, mais on s'est vraiment trouvées. Ma rencontre avec elle colore complètement cette période de ma vie. Aujourd'hui on a nos vies, on se voit moins, mais quand on arrive a se caler un déjeuner, c'est toujours la même magie, le même accès direct à l'intime de l'autre. Elle sait à peu près tout de moi, et elle le sait parce que je me livre en confiance, je sais que quoi qu'il arrive je ne suis pas jugée, seulement comprise. Au vu de cette relation particulière, elle peut à peu près tout me dire, je ne le prendrai jamais mal. Aujourd'hui je me dis que peut-être est-ce cela que nous partageons et qui rend notre relation si vivante et nos échanges si passionnants. Quand je me sens seule, ça me fait du bien de penser à elle et de savoir qu'elle existe.

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Zil2blé » mer. 29 févr. 2012 12:56

Merci pour ton témoignage Melelise.
ça m'aide à relativiser par rapport au temps qu'il faut et à apprendre à être patient et détaché. Il nous faut parfois du temps pour accepter des vérités, mais quand on se sent prêts, il ne faut pas hésiter à poser des questions à ses vrais amis. Ils voient en nous des choses que l'on ne peut ou ne veut pas voir.
J'ai aussi quelques amis comme ce que tu décris qui sont éloignés mais si près du coeur!
As tu reparlé à ton amie de son hypothèse? Peut être attend-t-elle que tu lui en reparles?
Bon chemin sur ce forum. Tu as franchi un pallier de plus.

melelise
Messages : 122
Enregistré le : lun. 20 févr. 2012 17:31
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par melelise » mer. 29 févr. 2012 13:45

oui il faut du temps. Non je ne lui en ai pas reparlé, mais je compte aborder le sujet la prochaine fois que je la verrai.
Cette idée d'être HQI m'a souvent effleuré, pour différentes raisons qui sont trop personnelles à développer ici pour le moment. Mais je ne me suis jamais VRAIMENT posé la question avant. Ou plutôt je ne voyais pas trop l'intérêt de creuser ce sujet parce qu'après tout on est comme on est, et aussi parce que c'était une question intime que je n'aurais jamais osé avouer à personne. Mais dans la mesure ou j'ai réalisé que cela pouvait expliquer un ceratin nombre de problèmes...j'ai envie de creuser. parce que franchement si j'allais très bien et que je ne cherchais pas constament la source de mes angoisses, je crois que la graine n'aurait pas germé du tout. J'étais dans la représenation HQI = chance et pas mal-être. Or ce n'est pas si simple, c'est en comprenant la dimension emotionnelle de la douance et ce qu'elle peut entraîner comme inconfort que je me suis vraiment reconnue, mais aussi que je me suis dit que cela valait le coup d'y réfléchir sérieusement. Je crois que cela pourrait m'aider.

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 53

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Eric Lerouge » ven. 11 janv. 2013 11:37

Faute de file adéquate, je vais poster ici cette petite anecdote qui vient juste de m'arriver.

Mon 3ème enfant issu de mon 1er mariage est un beau garçon de bientôt 17 ans, actuellement en 1ère ES. Il est très sportif et a le physique de l'emploi : 77 kg pour 1m72, pas un pet de graisse. Il adore le rugby et est d'ailleurs le pilier de son équipe. Son problème : il ne pourra jamais pratiquer le rugby à un niveau professionnel car il est hélas trop petit. Dès l'année prochaine, il ne pourra déjà plus jouer comme pilier.

J'ai reçu son bulletin du 1er trimestre : 11 de moyenne, avec des appréciations du style "ne travaille pas assez, n'exprime pas ses capacités, fait le minimum". Quand je lui demande ce qu'il veut faire plus tard, il n'en sait rien mais ne se trouve pas assez bon pour faire de brillantes études. Bref, tout cela traduit un manque de motivation résultant selon moi d'une petite déprime causée par l'impossibilité de faire ce qu'il aimerait vraiment : être rugbyman professionnel.

Je lui ai alors proposé de le faire tester : QI bien sûr, mais également fonctions "chrestiques" (mesurer le degré de plaisir qu'il prend à faire les choses).

J'en parle à sa mère, qui m'oppose un refus catégorique de lui faire tester son QI. Son argumentaire était qu'avec 11 de moyenne, la situation n'était pas inquiétante. En creusant un peu elle me déclare avoir peur qu'il soit déçu d'apprendre qu'il serait "moyen".

Je lui ai alors exposé les arguments suivants :

- Au nom de quel principe supérieur le test du QI devrait-il être réservé aux enfants en difficulté ?
- Le test du QI s'inscrit dans une démarche globale de connaissance de soi et il est de notre devoir de parents d'aider nos enfants mineurs à mieux se connaître (après, effectivement, ça devient leur problème).
- Ce test n'est effectivement pas suffisant, mais il est nécessaire pour l'élaboration d'autres tests tout aussi importants.
- La probabilité qu'il ait un QI "moyen" est extrêmement faible compte tenu de son hérédité (mon ex est docteur de droit et elle avait eu 145 au test de E=M6). En revanche, le fait d'apprendre qu'il est un HP pourrait libérer son potentiel en le mettant en confiance.

A l'issue de cette discussion, elle a accepté de s'en remettre à la décision de notre fils sans chercher à l'influencer négativement. J'en reparle avec lui la prochaine fois que je le verrai (lundi soir) et je vous dirai le résultat des courses.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Kayeza » ven. 11 janv. 2013 22:01

Ce que j'ai du mal à comprendre (mais j'ai peut-être raté un épisode), c'est sur quels éléments tu te bases pour supputer une éventuelle douance chez lui. L'hérédité (enfin, au moins de ton côté, parce que le test de la mère, bon, ben...), et à part ça ?
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12001
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par TourneLune » ven. 11 janv. 2013 22:15

L’hérédité, certes, mais la corrélation est loin d'être totale. Le QI et un bilan en tant que connaissance de soit, oui, mais attention de ne pas non plus projeter des attentes sur ton fils où la chute risque d'être rude.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
axolotl
Messages : 2981
Enregistré le : mer. 1 août 2012 21:13
Présentation : c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Saint-Nazaire by the sea
Âge : 60

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par axolotl » ven. 11 janv. 2013 23:09

Eric Lerouge a écrit :J'ai reçu son bulletin du 1er trimestre : 11 de moyenne, avec des appréciations du style "ne travaille pas assez, n'exprime pas ses capacités, fait le minimum". Quand je lui demande ce qu'il veut faire plus tard, il n'en sait rien mais ne se trouve pas assez bon pour faire de brillantes études. Bref, tout cela traduit un manque de motivation résultant selon moi d'une petite déprime causée par l'impossibilité de faire ce qu'il aimerait vraiment : être rugbyman professionnel.
Je lui ai alors proposé de le faire tester : QI bien sûr, mais également fonctions "chrestiques" (mesurer le degré de plaisir qu'il prend à faire les choses).
Je rejoins Kayeza et Tournesol sur leurs interrogations. Pour avoir eu exactement les mêmes appréciations que ton fils au cours de ma scolarité, je me permets d'avancer prudemment un "attention, fragile !". Ceci dit, je trouve les 3 premiers arguments que tu as avancés à la maman très sains et cohérents (pour le 4ème, simplement, prudence comme te le dit Tournesol) . Ai-je bien compris ta démarche, qui est de proposer à ton fils un ensemble de tests d'orientation pour l'aider à trouver un domaine où il pourrait s'épanouir ? Si la WAIS n'est qu'un élément dans une "batterie", sans plus d'importance que les autres tests, cela devrait réduire le risque de déception en cas de résultat "moyen". L'important est de découvrir qu'on a des forces, des domaines pour lesquels on a des atouts, et à partir de cela envisager des orientations possibles. Etudes brillantes ou études plus pratiques, peu importe ; en te lisant je crois que ce que tu recherches, c'est que ton fils dépasse son coup de blues par rapport au rugby, gagne de la confiance et devienne un adulte heureux.
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Aïnoa » sam. 12 janv. 2013 02:09

Et si tu laissais à un psy spécialisé dans la douance la "décision" de le tester ou non.
S'il a des éléments concrets de penser qu'il est HP, il proposera le test, si non, ça évitera une éventuelle désillusion...
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Kayeza » sam. 12 janv. 2013 14:54

Hors-sujet
axolotl a écrit : Etudes brillantes ou études plus pratiques, peu importe...
Des études pratiques ne peuvent-elles pas être brillantes ? :violent1:
Axo, je sais bien que ce n'est pas ce que tu voulais dire, mais je ne pouvais pas laisser passer ce lapsus sans rien dire, désolée :x
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
axolotl
Messages : 2981
Enregistré le : mer. 1 août 2012 21:13
Présentation : c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Saint-Nazaire by the sea
Âge : 60

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par axolotl » sam. 12 janv. 2013 15:13

Hors-sujet
Kayeza a écrit :
Hors-sujet
axolotl a écrit : Etudes brillantes ou études plus pratiques, peu importe...
Des études pratiques ne peuvent-elles pas être brillantes ? :violent1:
Axo, je sais bien que ce n'est pas ce que tu voulais dire, mais je ne pouvais pas laisser passer ce lapsus sans rien dire, désolée :x
Tu as déjà compris que je n'ai pas dit ce que je voulais dire, c'est pas mal ! :P
J'aurais pu m'exprimer ainsi "Etudes longues ou courtes, peu importe", dans la mesure où on considère comme plus "brillants" les étudiants à Bac+87896...(dans ce cas, je suis sacrément terne ;) )
J'aime bien la suggestion d'Aïnoa.
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 53

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Eric Lerouge » dim. 13 janv. 2013 09:24

Merci de vos réponses.

Quelques précisions :

- D'après ce que j'ai pu lire par dessus l'épaule de mon épouse (et qui m'a été confirmé par notre psychologue), le lien douance-hérédité existe. Mais ce n'est qu'un lien statistique. Il est donc parfaitement possible que mon fils ne le soit pas.

- Je me contrefiche éperdument qu'il le soit ou pas : l'important pour moi est qu'il soit heureux et devienne un adulte responsable. Et pour cela le QI ne fait rien à l'affaire.

- Je ne cherche pas à le faire tester à tout prix : par mesure d'égalité, j'ai également proposé (mais mollement) à ses deux sœurs aînées (qui sont majeures et biens dans leurs pompes) d'être testées et j'ai été soulagé qu'elles refusent car c'eût été par simple confort et j'estime que ce type de dépenses ne m'incombe pas.

- Ce qui m'incombe en revanche, comme l'a très bien compris Axolotl, c'est que mon fils puisse se "trouver". Mais je me contrefiche de ce qu'il choisira : personnellement je lui ai conseillé l'armée, les CRS ou les pompiers de Paris compte tenu de son physique et de son goût du sport, cela devrait vous donner une idée de mes attentes et projections en la matière...
Aïnoa a écrit :Et si tu laissais à un psy spécialisé dans la douance la "décision" de le tester ou non.
S'il a des éléments concrets de penser qu'il est HP, il proposera le test, si non, ça évitera une éventuelle désillusion...
C'est une excellente suggestion que je vais mettre en œuvre. Merci beaucoup de m'avoir montré la forêt derrière l'arbre. Sincèrement.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 53

Re: Suspicion de douance chez un proche : Que faire?

Message par Eric Lerouge » dim. 13 janv. 2013 09:29

Aïnoa a écrit :Et si tu laissais à un psy spécialisé dans la douance la "décision" de le tester ou non.
S'il a des éléments concrets de penser qu'il est HP, il proposera le test, si non, ça évitera une éventuelle désillusion...
C'est une excellente suggestion que je vais mettre en œuvre. Merci beaucoup de m'avoir montré la forêt derrière l'arbre. Sincèrement.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Répondre