Douance et Traits Autistiques

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Zebraika

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zebraika » dim. 9 oct. 2011 20:26

J'ai commencé à chercher. Et sinon, tu en penses quoi, toi, intuitivement ?

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Mlle Rose » dim. 9 oct. 2011 20:55

Petit ajout d'info concernant les enfants :
Il n'y a pas de retard de langage dans ce syndrome, c'est une des grandes différences avec l'autisme de Kanner (déficiences multiples). Son développement est donc globalement "normal" à ceci près qu'il n'intègre pas spontanément la dimension communicative du langage (intonation généralement peu marquée, pas ou peu de prise en compte du deuxième degré ou de l'humour, ritualisation du langage, etc).
Dans ce syndrome, on ne retrouve généralement pas de déficience cognitive non plus.

Maintenant, il existe chez les enfants tellement de différences inter-individuelles et tellement de facteurs pouvant temporairement induire des "signes" de telle ou telle pathologie qu'il est préférable de consulter en cas de doute. Prendre rdv dans un centre référent c'est une bonne chose, une équipe pluri-disciplinaire peut donner un avis éclairé.
Il est difficile de parler de retard de langage à deux ans.

exemple : mon fils ne parlait pas à deux ans, en revanche quand il s'est mis à le faire c'était tout de suite parfait. Il avait des rituels, des obsessions, etc). Il n'a pas pour autant reçu de diagnostic de retard ou de SA ou autre, juste THQI.

NB : attention à l'effet miroir, on ne mesure souvent pas ce que l'on induit chez nos enfants, pourtant dans un certain nombre de cas, le regard porté par les parents est déterminant dans la progression, la régression, ou l'apparition de troubles. Mieux vaut prendre conseil auprès d'un professionnel lorsqu'on ne sait plus comment agir.

Avant ce RDV il paraît indispensable de faire un bilan médical complet, et notamment de vérifier l'intégrité des voies auditives et visuelles (la surdité est une des causes les plus fréquentes de comportement inhabituel chez l'enfant, elle est parfois mal décelée, car les gosses sont très malins et compensent beaucoup avec leurs autres sens. Exemple : la porte claque, l'enfant se retourne ; ce n'est pas forcément qu'il a entendu, il a peut-être capté la direction du regard de sa maman ou senti le courant d'air...).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » lun. 10 oct. 2011 22:58

j'ai été diagnostiquée Aspie à..37 ans. :angel4:
mais ai eu des dificultés depuis al petie enfance. après, pour le détail, ça serait bien long...(balancements, traits SA, crises d'angoisses, flapping de la maion droite, et echolalies quand je suis angoissée..)
j'ai parlé assez tot mais peu, (je ne participais pas bcp..j'étais observatrice.)
on disait de moi que 'jétais maladivement timide (alors que..pas du totu, ave cle recul.)

la lste des "symptomes" est longue, et mes déboires psy suite à la non reconnaissance du SA aussi.
j'ai su qu'ej'étais surdouée à 34 ans, (test wais3), et ça a déjà répondu à bcp d dchoses qui me sembaient etranges. mais pas otues.
ce pourquoi j'ai poursuivi mes demarches..et fini par trouver la piece manquante, le SA, que le thqi avait camouflé (mais ça avait un prix)..
aujourd'hui, je me laisse plus etre moi meme. mes 'traits SA" je ne les refoule plus autant et ça fait du bien. :wink:

sinon, je vis avec un très certainement aspie, et hqi.
et parmis mes enfants, 2 ont des traits TED, et l'un, thqi, est d'abord reconu comme tel (scolarisé ds un college avec dispositif pour surdoués ) mais a des traits SA tout comme moi, assez reperables quand on connait un peu.
voià.
sinon pour "lavenir professionnel" totu ça..ben je suis un exemple assez mauvais, j'ai travaillé plusieurs années, fait diff choses. mes études sur le tard, aussi. (bac et fac à 32 ans juska 36.)
mais ai perdu mon boulot en cdi à cause du SA..
j'ai du redemander une RQTH pour etre accepté de nouveau ds une entreprise avec le SA et des petis aménagements.je cherche tjs du boulot et vais entrer en formation informatique.
mais j'ai une vie sympa. :cheers: ..
voilà pour ma ptite contributioon.
je connais pas mal d'aspies surdoués. et le feeling passe super bien. :wink:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12609
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » lun. 10 oct. 2011 23:01

RQTH, c'est quoi?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Cyrano » mar. 11 oct. 2011 06:25

Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé...je crois.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12609
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » mar. 11 oct. 2011 07:11

Ok, merci ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
amalia
Messages : 985
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 51

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » mar. 15 nov. 2011 21:48

travaillant avec des adultes autistes (non asperger), je trouve ce sujet très intéressant ; j'ai posé la question à mes collègues à midi, la réponse était loin d’être simple ; notons qu'il n'existe pas de description des précoces dans le manuel diagnostique de santé mentale (DSM4 ; dans le 5 ?)

mais si on s'en tient aux descriptions communément admises de ces 2 catégories, au moins 3 caractéristiques différencie les aspies des précoces, me semble t'il :
*les capacités d'empathies
*les intérêts multiples vs intérêts restreints voire très restreints des aspies
*la créativité et la manipulation symbolique du langage chez les précoces vs un langage tres formel chez les aspies

ce qui les rapproche :
*une sensibilité hors norme qui les expose à des troubles émotionnels importants,
*et qui peut rendre la communication difficile mais pour des raisons différentes ; un aspi n'ira pas rechercher le contact avec autrui parce qu'il n'en voit pas a priori l’intérêt (manque de motivation, difficulté à ressentir le plaisir) et que cela se révèle difficile (notamment le langage symbolique s'appuyant sur le non verbal) ; le précoce parce qu'à force d’être confronté à des diesels intellectuels, il se fatigue, à force d'entendre "arrête tu me saoules avec tes questions" il se décourage etc...

ce qui semble de plus en plus clair, y compris pour les schizo, c'est que ce sont des différences de traitement de l'information au niveau neuronal qui expliquerait ces tableaux ; et qu'il est parfois difficile de poser un diagnostic, même pour des équipes compétentes.
et que finalement, si on s’intéresse au sujet, ie à la personne dans sa globalité, on s’intéressera davantage à ses difficultés qu'au diagnostic per se.

voila qqs éléments de réflexion que je soumets à votre sagacité...

Le DSM-IV est une classification très générale des troubles psychiatriques et apparentés, faite par l'Association américaine de psychiatrie. On utilise plus souvent le DSM-IV pour les statistiques (a posteriori) que pour les dépistages. C'est pourtant la référence la plus souvent désignée pour définir ce syndrome, DSM-IV F84.5 [299.80] Syndrome d'Asperger :
A. Altération qualitative des interactions sociales, comme en témoignent au moins deux des éléments suivants :
altération marquée dans l'utilisation, pour réguler les interactions sociales, de comportements non verbaux multiples, tels que le contact oculaire, la mimique faciale, les postures corporelles, les gestes
incapacité à établir des relations avec les pairs correspondant au niveau du développement
le sujet ne cherche pas spontanément à partager ses plaisirs, ses intérêts ou ses réussites avec d'autres personnes (p. ex. il ne cherche pas à montrer, à désigner du doigt ou à apporter les objets qui l'intéressent)
manque de réciprocité sociale ou émotionnelle
B. Caractère restreint, répétitif et stéréotypé, des comportements, des intérêts et des activités, comme en témoigne au moins un des éléments suivants :
préoccupation circonscrite à un ou plusieurs centres d'intérêt stéréotypés et restreints, anormale soit dans son intensité, soit dans son orientation
adhésion apparemment inflexible à des habitudes ou à des rituels spécifiques et non fonctionnels
maniérismes moteurs stéréotypés et répétitifs (p. ex. battements ou torsions des mains ou des doigts, mouvements complexes de tout le corps)
C. La perturbation entraîne une altération cliniquement significative du fonctionnement social, professionnel, ou dans d'autres domaines importants.
D. Il n'existe pas de retard général du langage significatif sur le plan clinique (p.ex. le sujet a utilisé des mots isolés vers l'âge de 2 ans et des phrases à valeur de communication vers l'âge de 3 ans).
E. Au cours de l'enfance, il n'y a pas eu de retard significatif sur le plan clinique dans le développement cognitif ni dans le développement, en fonction de l'âge, des capacités d'autonomie, du comportement adaptatif (sauf dans le domaine de l'interaction sociale) et de la curiosité pour l'environnement.
F. Le trouble ne répond pas aux critères d'un autre trouble envahissant du développement spécifique, ni à ceux d'une schizophrénie.
Les critères de diagnostic du DSM-IV ont suscité quelques réserves techniques. En particulier, Tony Attwood formule deux critiques principales de ces critères18. Premièrement, le DSM-IV fait de l'autisme et du syndrome d'Asperger deux diagnostics incompatibles (avec une règle hiérarchique faisant qu'en cas de double diagnostic d'autisme et de syndrome d'Asperger, le diagnostic d'autisme l'emporte). Le DSM-IV distingue l'autisme du syndrome d'Asperger sur la base du retard du langage, un critère fragile et qui perd toute pertinence chez les adolescents et les adultes.
Cependant, les adultes atteints emploient souvent des expressions toutes faites ou des mots isolés hors de leur contexte, ou employés mal à propos, par exemple : « des problèmes de santé » pour exprimer qu'ils effectuent une analyse médicale, ou « je pars en voyage » pour dire « je vais faire des courses ».
La deuxième réserve de Tony Attwood porte sur le point D, qui exclut les enfants ayant un retard du langage du diagnostic du syndrome d'Asperger. Dans les faits, beaucoup d'enfants avec le syndrome d'Asperger ont eu un retard du langage. De plus, l'exemple que donne le DSM-IV correspond bel et bien à un enfant ayant un retard du langage.
En tout cas, les critères du DSM sont régulièrement mis à jour, et la prochaine édition prendra sans doute en compte ces réserves techniques.
Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.''Rebecca West

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » dim. 20 nov. 2011 17:17

amalia a écrit : mais si on s'en tient aux descriptions communément admises de ces 2 catégories, au moins 3 caractéristiques différencie les aspies des précoces, me semble t'il :
*les capacités d'empathies
*les intérêts multiples vs intérêts restreints voire très restreints des aspies
*la créativité et la manipulation symbolique du langage chez les précoces vs un langage tres formel chez les aspies

ce qui les rapproche :
*une sensibilité hors norme qui les expose à des troubles émotionnels importants,
*et qui peut rendre la communication difficile mais pour des raisons différentes ; un aspi n'ira pas rechercher le contact avec autrui parce qu'il n'en voit pas a priori l’intérêt (manque de motivation, difficulté à ressentir le plaisir) et que cela se révèle difficile (notamment le langage symbolique s'appuyant sur le non verbal) ; le précoce parce qu'à force d’être confronté à des diesels intellectuels, il se fatigue, à force d'entendre "arrête tu me saoules avec tes questions" il se décourage etc...

.
juste pour donner mon point d evue.. :wink:
yes.je susi assez ok..
dans le fond oui.*mais dans la forme, quand tu cumules precocité (importante car selon la psy TED, thqi), et asperger, tu "compenses" une certaine partie des traits qui sont sensés poser problème, sans pour autant que ça soit suffisant pour que ça soit completement "effacé".ou passe inaperçu.
ex, je suis aspie, mais je comprends très bien le symbolisme, et je suis la première à utiliser les métaphores et images.*je les ai très bien comprises, grace à mon intellect...
idem pour d'autres points.
par contre, le relationnel me pose en effet un problème de fond, la fatigue qui en resulte n'est pas asez compensée.

et..je suis empathe. mais je pense avoir une autre forme d'empathie, differente mais envahisante aussi.(due à mon hqi.)
plutot envers les personnes que j'aime, mais je peux ausis etre touchée gravaement par des personnes inconnues elon la siuituation. ç'est imprevisible.
disons que ce que les NT appellent manque d'empathie je le considère comme "masque et verouillage des emotions ds certaines situations".
en fait j'ai l'impression d'etre totu simplement une thqi qui a des interets restreinst très forts, , des aptitudes particulières (oreile absolue, don pour le dessin,etc) mais ausi un peu "autiste" dans les points relationnels (surtout imposé come le travail), et des traits comme balancements et tics, besoin de reassurance.)..
malgré totu je suis bien comme ça, enfin...surtou depuis que je le sais.
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

Avatar du membre
amalia
Messages : 985
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 51

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » dim. 20 nov. 2011 21:33

merci lisa, car ça reste toujours une question pour moi ;

mais du coup, comment as tu été diagnostiquée aspi ? (si tu préfères repondre en privé pas de pbme) ;

car il semblerait que tu aies peu de traits autistiques ? ou est ce maintenant que tu es parvenue à l'age adulte et grâce au HQi, alors que dans l'enfance, c'était + difficile ,

il est vrai que la neuropsychologie montre des frontières de + en + floues entre différents diagnostics, mais qu'il y a encore bcp de questions.

désolée de te poser ttes ces questions personnelles, tu n'es pas obligée de me répondre du reste, et je suis très contente que finalement, tu te sentes bien;
Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.''Rebecca West

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » dim. 20 nov. 2011 22:24

amalia a écrit : mais du coup, comment as tu été diagnostiquée aspi ? (si tu préfères repondre en privé pas de pbme) ;
car il semblerait que tu aies peu de traits autistiques ? ou est ce maintenant que tu es parvenue à l'age adulte et grâce au HQi, alors que dans l'enfance, c'était + difficile ,
;
ça ne me dérange pas mais j'ai déjà du expliquer ça qulque part..cependant, je t'envoie un MP pour te résumer cela, pour ne pas radoter sur ce forum... :angel4:
comme tu le dis, les frontières sont floues parfois entre surdon et autismes... :ensoleillé:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

Zebraika

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zebraika » lun. 5 déc. 2011 20:03

je retiens 1/ que le critère du langage est fragile et 2/ (pour les adultes) qu'il est possible de passer entre les mailles du filet en compensant avec le (T)(H)QI...

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » lun. 5 déc. 2011 20:40

Zebraika a écrit : @Lisa : tes messages m'interpellent et j'aimerais beaucoup que tu me fasse passer tes particularités et critères de diagnostic Aspie par e-mail. Je me pose en effet la question des modalités de détection des Aspies adultes ayant réussi à compenser au point de passer inaperçu (d'autant plus s'ils sont HQI)... Ex : un adulte regarde son interlocuteur, car tu sais que c'est comme ça qu'on est censé faire ! ;)
je veux bien mais je n'ai aps ton mail? (à moins que tu preferes que je te reponde en MP ici? c'est cmme tu preferes.)
je te previens c'est long... :angel4:
bonne soirée.
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » lun. 5 déc. 2011 21:27

on retrouve dans l'autisme beaucoup d'hypersensibilité aux sons, aux odeurs, au touché.
L'hypersensibilité (sensorielle nottamment) génère parfois chez l'autiste des expériences de confusion face aux stimuli (comme le fait de ne pas supporter d'etre touché par exemple) voire de fascination comme l'attirance pour ce qui brille par exemple. Pour ce qui est de l'empathie, ben ça peut s'apprendre.
Et comme il a été déjà dit ici, un haut potentiel peut masquer certains troubles autistiques chez certains sujets.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Zebraika

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zebraika » lun. 5 déc. 2011 21:42

Pour ma part (et sans verser dans l'effet Barnum) : je suis hyper-sensible aux odeurs, je ne supporte pas qu'on me touche (sauf si je suis demandeuse, ce qui arrive rarement), je suis très gênée par un environnement sonore pour suivre une conversation (j'ai du mal à comprendre ce qui se dit et ça me demande un gros effort de concentration - je m'isole pour téléphoner et ne supporte pas qu'on me parle en même temps), et réveillée par des bruits infimes (qui m'angoissent). Je pourrais poursuivre la liste des bizarreries qui font dire à mon conjoint que j'ai des traits autistiques, mais pour ma part, je ne tirerai aucune conclusion sans regard extérieur averti...

Et je suis empathique (mais pas toujours, c'est vrai : des fois je me ferme).

Edit : @Lisa. Ca m'intéresse !!! Je te passe mon mail par MP.

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » mer. 7 déc. 2011 20:57

Zebraika a écrit :Pour ma part (et sans verser dans l'effet Barnum) : je suis hyper-sensible aux odeurs, je ne supporte pas qu'on me touche (sauf si je suis demandeuse, ce qui arrive rarement), je suis très gênée par un environnement sonore pour suivre une conversation (j'ai du mal à comprendre ce qui se dit et ça me demande un gros effort de concentration - je m'isole pour téléphoner et ne supporte pas qu'on me parle en même temps), et réveillée par des bruits infimes (qui m'angoissent). Je pourrais poursuivre la liste des bizarreries qui font dire à mon conjoint que j'ai des traits autistiques, mais pour ma part, je ne tirerai aucune conclusion sans regard extérieur averti...
Et je suis empathique (mais pas toujours, c'est vrai : des fois je me ferme).
.
tout idem
(avec bien des choses en plus, aussi.)
mais en effet le hqi (thqi) et traits autistiques sont ds un flou (artistique) mouchoir de poche parfois.
je t'envoie le mail ce soir (enfin..) pardon pour le delai. :ensoleillé:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

Zebraika

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zebraika » ven. 9 déc. 2011 23:31

Merci pour le mail ! ;) Je t'ai répondu, en "listant" quelques "particularités" supplémentaires... Dis-moi si ça te parle. Et si tu as de bonnes adresses, de bon contacts pour les adultes (j'ai parcouru Asperansa et vu que c'est difficile), n'hésite pas ! J'ai cru comprendre que la seule structure avec du recul sur les éventuels diagnostics tardifs se trouve à Tours ?

Lisa
Messages : 94
Enregistré le : mer. 2 mars 2011 20:59
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Lisa » sam. 10 déc. 2011 20:27

Zebraika a écrit :Merci pour le mail ! ;) Je t'ai répondu, en "listant" quelques "particularités" supplémentaires... Dis-moi si ça te parle. Et si tu as de bonnes adresses, de bon contacts pour les adultes (j'ai parcouru Asperansa et vu que c'est difficile), n'hésite pas ! J'ai cru comprendre que la seule structure avec du recul sur les éventuels diagnostics tardifs se trouve à Tours ?
pas forcement.
perso je n'ai pas eu besoind'aller à tours et attends encore mon RV final au cra (de validation de diag.)
il ya donc un nouveau medecin "adulte" chez nous.
idem le centre de diag adulte (et enfants) asperger aide..(je en connais pas.)ils fotn des tas de choses pourtant (groupes de paroles, rencontres sur paris, etc..)
à bientot donc! :ensoleillé:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
http://cnahp-web.com

shunbabyx

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par shunbabyx » lun. 12 mars 2012 09:22

Image

Uploaded with ImageShack.us

Voilà mon profile après les tests ... ^^.
Je souris, mais en fait pas du tout. Moi je ne vois rien d'enviable à cette situation d'Aspi. Mais pour le moment, je préfère ne pas trop aborder cette thématique, tant que je n'ai pas fini mes autres travaux en cours. Je ne veux pas tomber dans l'effet Barnum. Même si j'avoue avoir de sérieux doute quant-à la possibilité d'un trouble autistique (pas forcément Aspi), du faite de différents tests déjà passés.
Je préfère attendre un accompagnement adapté plutôt que de me lancer dans des hypothèses un peu fumeuses. Mais si il y a des personnes dans ce cas et qu'elles acceptent de partager leurs expériences je suis curieuse de savoir.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » lun. 12 mars 2012 09:32

shunbabyx a écrit : Je préfère attendre un accompagnement adapté plutôt que de me lancer dans des hypothèses un peu fumeuses. Mais si il y a des personnes dans ce cas et qu'elles acceptent de partager leurs expériences je suis curieuse de savoir.
Pas aspi de mon coté mais j'ai cogité dessus un moment et suis allé vérifier tout cela.
J'essaierai de faire un post sur mon effet barnum dont je suis ravi d'en être désormais affranchi.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

shunbabyx

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par shunbabyx » lun. 12 mars 2012 09:46

j'veux pas polluer le topique, mais je comprends ta peur. J'ai une putain d'angoisse, à cause des troubles (importants que je présente). Franchement je crois que c'est le premier truc que je vais faire en arrivant en Bretagne. Eliminer une par une toutes les possibilités. Mais je suis super flippée (d'autant que mes récents tests ont vraiment mis en exergues certaines de mes incapacités). Je te demanderais surement des adresses qd je serais en Bretagne. Parce que là, faut vraiment que je sache.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » lun. 12 mars 2012 12:46

Hors-sujet
C'est un peu un hors-sujet mais vu que le continuum du spectre autistique est large, que la limite avec la douance est pas hyper claire non plus (surtout avec ces histoires de seuil); je propose donc pour rebondir au doutes de shunbabyx, de relater mon propre barnum avec l'asperger. Comme je trouve que le sujet plus large de l'effet barnum est bien présent ici et merite d'être sujet à échange, j'ai ouvert un nouveau topic.

http://adulte-surdoue.fr/pose-des-quest ... t1719.html
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12609
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » lun. 12 mars 2012 12:52

Je suis persuadée que ce test n'est pas valide pour les surdoués. Il y a clairement des questions auxquelles on répond oui parce qu'on est surdoué et qui n'ont rien à voir avec l'autisme. Par contre en tant que surdoué, certains comportements se rapprochent.
Je crois que la grosse différence de base, qu'il faut toujours garder à l'esprit quand on trouve des comportements troublants, c'est le rapport aux autres. Est-ce qu'on le recherche ou est-ce qu'on l'évite? Si on l'évite, est-ce qu'on l'évite parce qu'on s'en fout ou parce qu'il est compliqué et difficile et qu'on a fini par laisser tomber. Mais dans le meilleur des mondes, ce serait autrement.

En tous cas c'est ce que nous avait dit Linda Silverman, du site gifted development ( traductions de certains de ses articles sur le site associé au forum)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
amalia
Messages : 985
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 51

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » mar. 17 avr. 2012 17:25

sachant que les outils diagnostiques SA ou douance sont différents, et qu'il vaut mieux s'adresser à des personnes compétentes en diagnostics différentiels ;

soit au CRA de sa région qui peut faire un test de QI et un diag. de SA...

bon courage
Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.''Rebecca West

En ligne
Avatar du membre
asdf
Messages : 857
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 03:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4928.html
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Pas loin de la mer.
Âge : 31

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par asdf » mar. 17 avr. 2012 17:54

Votre score Aspie : 94 sur 200
Votre score neurotypique (non autistique) : 124 sur 200
Vous semblez avoir des traits d'Aspie et de neurotypique

Image

On dirait la carte de France :D. Hormis ça, je ne sais pas trop quoi en penser :lire2:
:emo:

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6823
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zyghna » mar. 17 avr. 2012 20:23

Image

Votre score Aspie : 127 sur 200
Votre score neurotypique (non autistique) : 105 sur 200
Vous semblez avoir des traits d'Aspie et de neurotypique.

Etant située à la limite de la douance, je voulais voir ce que donnait ce test. Je n'ai jamais envisagé de pouvoir être concernée par des traits d'Aspie et ne le pense toujours pas : effectivement beaucoup de questions peuvent prêter à confusion avec la douance ou avec d'autres comportements un peu hors norme.

Donc oui certains traits peuvent être proches, mais je trouve la différence assez flagrante entre douance et asperger (bien sur comme toujours il est possible de cumuler les deux): des symptômes qui peuvent paraître proches mais qui n'ont ni les mêmes causes ni les mêmes conséquences.

La douance n'est pas encore bien cernée, et il doit être assez "tentant" pour certains psy mal informés d'y voir des traits autistiques.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Répondre