Douance et Traits Autistiques

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
shunbabyx

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par shunbabyx » mar. 17 avr. 2012 20:38

moi je présentais selon ce test une grande tendance Aspi, et en fait, c'est du à un trouble (tout autre) dans mes relations sociales, et à des phobies que je combat en me fixant sur des détails pour ne pas me laisser envahir par l'anxiété (comme par exemple compter les lattes du parquet ...). Et je ne suis pas Aspi ^^, même si j'ai effectivement de très grande difficultés sociales.

Tout ça pour dire que hun ... C'est juste un truc pour rigoler ce test lol

Avatar du membre
Aspasie
Sale Gosse
Messages : 1797
Enregistré le : lun. 13 juin 2011 21:27
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Aspasie » mar. 17 avr. 2012 20:46

Votre score Aspie : 145 sur 200
Votre score neurotypique (non autistique) : 70 sur 200
Vous êtes très probablement un Aspie

Image

Oh yeah ! :emo: :rock:

Non mais... LOL :D

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » mar. 17 avr. 2012 20:55

C'est clair, méta LOL même :D
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6815
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zyghna » mar. 17 avr. 2012 22:04

enfin j'aurai au moins découvert le terme de "neurotypique". Et je trouve que dans Asperger on y met de nombreuses choses... trop même (j'ai quand même pris le temps de lire le compte-rendu de ce joli diagramme).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Joebar » lun. 2 juil. 2012 08:59

Hé hé hé!!! je peux délirer moi aussi maintenant!!!
Aspie.jpg
(évidemment, LOL aussi hein!)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6815
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zyghna » lun. 2 juil. 2012 09:14

Reste plus qu'à voir si le score aspi est corrélé au QIT :p
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » lun. 2 juil. 2012 10:43

http://www.afg-web.fr/Dyspraxie-Une-app ... ue-et.html

l'autisme peut être abordé comme une méga-dyspraxie. Du coup, ça peut expliquer pourquoi un sujet dyspraxique se reconnaisse pas mal dans certaines facettes autistiques.

quelques trucs sur le fonctionnement moteur et le lien avec la dyspraxie dans le cas de l'autisme.

http://www.cairn.info/revue-enfance-2002-1-page-63.htm
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Joebar » lun. 2 juil. 2012 11:14

il m'a semblé lire au sujet de la dyspraxie "je vais essayer du côté de Joebar"... serait-ce une tentative ? :P
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » lun. 2 juil. 2012 12:41

Joebar a écrit :il m'a semblé lire au sujet de la dyspraxie "je vais essayer du côté de Joebar"... serait-ce une tentative ? :P
un pur hazard, je n'avais pas vu que tu avais posté juste au dessus :geek1:

Plus sérieusement, je pense qu'il y'a quand même à creuser sur les liens dyspraxie et autisme. Le fait d'y trouver des traits commun s'expliquerait par la réalité neurologique dysfonctionnante de ces deux afflictions. Je vous mets le resumé de l'article en cadeau. Hypothèse qui m'arrange volontiers au vu de mon barnum passé.


RÉSUMÉ

Il y a des éléments convergents pour affirmer que les enfants autistes ont des déficits significatifs du fonctionnement moteur, et que ces déficits peuvent être présents dès la première année. Mais tous les aspects du fonctionnement moteur ne sont pas affectés dans l’autisme. Ce sont plutôt les conduites motrices plus complexes qui impliquent la planification et la séquenciation, et intègrent des informations kinesthésiques. Par contre, des capacités motrices relativement simples, particulièrement celles impliquant les mouvements moteurs fins, peuvent être intègres. Les études rapportées précédemment ont aussi montré que l’âge et la nature du groupe de comparaison jouent un rôle important dans le fait qu’une différence est manifeste ou pas. Il apparaît aussi que la motricité ne se développe pas au même rythme chez les enfants autistes que dans d’autres cas de troubles du développement, mais nous manquons d’études longitudinales.

Il y a de plus en plus d’éléments qui renforcent l’idée que la performance imitative dans l’autisme, si elle est affectée par la qualité des liens sociaux avec les autres (Nadel et Pezé, 1993), est fortement influencée par la fonction motrice globale. Ce lien entre le fonctionnement moteur et l’imitation permet d’expliquer comment une capacité comme la praxis peut jouer un rôle dans la progression développementale des symptômes de l’autisme. Des modèles du développement normal ont montré l’importance de l’imitation précoce pour le développement de l’intersubjectivité et l’empathie (Stern, 1985), la compréhension de l’intentionnalité et la théorie de l’esprit (Barresi et Moore, 1996 ; Meltzoff et Gopnik, 1993), la socialisation et l’acculturation (Rogoff et al., 1993 ; Tomasello et al., 1993), les interactions avec les pairs (Nadel-Brulfert et Baudonnière, 1982), le jeu symbolique (Piaget, 1962), et le langage (Kuhl et Meltzoff, 1996), tous aspects absents ou altérés chez les enfants autistes.

Donc, les difficultés motrices depuis la première enfance, reflétées en partie par des déficits imitatifs, pourraient bien avoir des effets négatifs significatifs sur le développement communicatif, social et culturel dans l’autisme. Cependant, les difficultés d’imitation reflètent aussi les difficultés de précision et de timing de la motricité. Des progrès dans la compréhension de la nature des déficits d’imitation et dans la mise au point de programmes d’interventions requièrent de se focaliser à la fois sur les aspects moteurs et interpersonnels de l’autisme.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
amalia
Messages : 938
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » mer. 4 juil. 2012 16:26

hum,...tout est en tout et réciproquement...

plus sérieusement, on peut être autiste et dyspraxique, ou l'un ou l'autre ; mais à ce jour, ce sont des entités nosographiques distinctes ;

les personnes avec autistes présentent des particularités dans la communication qui sont en général assez caractéristiques, et on prendra rarement un dys.. pour un autiste et inversement ;

certes, dans les 2 cas, on a probablement des particularités au niveau du développement/fonctionnement neurologique, ce qui est dit dans le texte que tu cites, mais l'autisme n'est pas une méga dyspraxie, c'est essentiellement une difficulté communicationnelle/relationelle/émotionnelle ;

mais ce que ça m'inspire, c'est que il y a une recherche importante d'appartenance, qui semble conduire à rechercher un groupe, une case où se nicher...la version psychopathologique de "qui suis je" ?
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » mer. 4 juil. 2012 16:41

amalia a écrit : mais l'autisme n'est pas une méga dyspraxie, c'est essentiellement une difficulté communicationnelle/relationelle/émotionnelle ;
Un désordre neurologique qui affectera les sphères de communication/de relation et d’émotion, nuance.
amalia a écrit : ;mais ce que ça m'inspire, c'est que il y a une recherche importante d'appartenance, qui semble conduire à rechercher un groupe, une case où se nicher...la version psychopathologique de "qui suis je" ?
ce que ça t'inspire m'importe peu, vu que je ne demande à personne de dire ce qu'il pense des recherches que je mène et quand bien même il y'aurait quelque chose à penser, grand bien fasse à qui a envie de penser vu que je n'erige jamais de vérité mais propose toujours au conditionnel des pistes...pistes alimentées de surcroit, articles à l'appui...(c'est pas comme si je sortais tout ça de mon bocal)...

Donc, les difficultés motrices depuis la première enfance, reflétées en partie par des déficits imitatifs, pourraient bien avoir des effets négatifs significatifs sur le développement communicatif, social et culturel dans l’autisme.

C'est du conditionnel et en plus, ce n'est pas de moi et ça veut dire ce que ça veut dire, non?

Maintenant, il y'a évidemment un fossé entre l'autisme et la dyspraxie et on peut être les deux, mais quand tu te pointes en entretien dans un CRA et qu'on te dit que ce n'est pas exclu au regard de ce que tu reponds et la facon dont tu te comportes et que tu comprends que ce que tu attribues à telle ou telle particularités est aisément explicable par d'autres considérations, permets de moi douter du clivage réel entre deux realités d'autant que le spectre autistique est bien large (tellement que ça en devient confusionant),..des erreurs diagnostiques aussi.

Après on peut aussi faire comme si cette hypothèse n'existait pas et n'avait jamais été songée et étudiée par des chercheurs..Et on peut aussi, vu qu'il ne faut surtout pas explorer d'autres horizons ,revenir tout simplement en arrière et se dire que c'est à cause de la relation à la mère qu'un enfant souffrira d'autisme...m'enfin.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
amalia
Messages : 938
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » mer. 4 juil. 2012 20:32

oups, désolée si je t'ai blessé ou vexé...ce n'était pas mon intention, pas plus que de douter de tes sources ;

la "recherche d'appartenance" ne t'était pas spécialement destinée, cela faisait juste écho à d'autres réflexions en cours pour ce qui me concerne, mais je reconnais que je n'ai pas développé.

je travaille en lien avec un cra et je connais bien les problématiques du diagnostic différentiel.
ce post fait aussi écho au questionnement qui s'impose à moi par rapport aux évaluations psychologiques/psychométriques/diagnostiques que je mène au quotidien auprès d'autistes et/ou de schizophrènes ; même si j'en reconnais l’intérêt et que nous tentons de le développer dans l'équipe où je travaille, dont ce n'est pas la culture, j'en vois aussi de plus en plus les limites ; mettre qqn dans une case avec un qi, un diagnostic quelqu'il soit, une explication causale aussi précise soit-elle ne dit pas comment on va accompagner au mieux cette personne ; et chaque personne réagit différemment au diagnostic, aux données, aux informations...
en gros, j'en suis à me demander s'il n'est parfois pas plus pertinent de se centrer sur les difficultés rencontrées concrètement, plutôt que sur une tentative de diagnostic à tous prix. c'est une question que je me pose, c'est tout... work in progress...

pour ce qui est de revenir à la relation à la mère dans l'autisme....ma plus grande fierté est de permettre à des parents de retrouver leur dignité après des années de maltraitance institutionnelle ; et notamment en replaçant la causalité neurologique au centre de la problématique. mais en ne méconnaissant pas non plus les autres causalités (ou facteurs protecteurs/aggravants)...
c'est aussi en faisant un méga travail de formation auprès des équipes infirmières que j'arrive à changer le regard et les prises en charges auprès de ces personnes autistes.
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Fabs le vaurien » mer. 4 juil. 2012 21:09

oups aussi :1cache:
je te prie de m'excuser, je t'ai maudit pendant quelques minutes parceque oui j'ai cru à un moment que tu me disais que je me cachais derrière des cases etc....alors que justement, ma démarche est une perpétuelle déconstruction...

et en fait on est quand même bien d'accord notamment sur:
amalia a écrit : en gros, j'en suis à me demander s'il n'est parfois pas plus pertinent de se centrer sur les difficultés rencontrées concrètement, plutôt que sur une tentative de diagnostic à tous prix. c'est une question que je me pose, c'est tout... work in progress...
je pense que non seulement c'est plus pertinent mais surtout que c'est la voix logique. Un diagnostic ne sert à rien si il n'est pas outil de modulation/adaptation de l'environnement sur la personne...Pour ça qu'il faut vraiment questionner les intentions derrière la démarche de diagnostic. C'est vraiment ce que je pense.

Tu sais, dans l'éducatif, on travaille très peu avec les diagnostics psy. Ceux ci interviennent en second plan pour comprendre le pourquoi éventuel d'une réalité qui a déjà été repérée.
Me référant à la classification de Wood; je dirais que ce qui compte, c'est pas la déficience (la structure), mais davantage les incapacités (les difficultés à agir comme tout le monde ) et surtout le handicap (les conséquences sociales).
Un sourd qui vivrait dans un monde où personne ne parle, ne serait pas handicapé pour ce monde là... :D1 et même qu'on aurait pas besoin de le savoir qu'il est sourd!

bon courage en tout cas :wink:
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
amalia
Messages : 938
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par amalia » jeu. 5 juil. 2012 19:47

y a pas de quoi...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1780
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Hoppy » jeu. 29 nov. 2012 13:22

Je rebondit du sujet sur "Le cerveau d'Hugo" ici et ce topic est super intéressant!
J'avais déjà fait ce test que j'ai retrouvé ici il y a déjà un bout de temps, je l'ai ressorti en fouinant dans mes papiers (je l'avais imprimé), je viens de le refaire et ça corrèle toujours avec celui que j'avais fait auparavant. (J'avais 132 en aspie au lieu de 134)

Votre score Aspie : 134 sur 200
Votre score neurotypique (non autistique) : 88 sur 200
Vous êtes très probablement un Aspie

Image


Au delà de ça, je recopie la question que je m'étais posée dans le topic sur le docu-fiction "Le cerveau d'Hugo":

Etant donné que l'on naît autiste, comme il est expliqué dans le reportage, est-ce qu'il y aurai plus de chance à trouver des enfants aspergers avec des parents à haut potentiel? Ou il y a autant de chances pour qu'ils soient descendants de parents au QI dans la moyenne?

Vu que le syndrome asperger se caractériserait par un défaut de tri dans les réseaux neuronaux qui est sensé intervenir dans les jeunes années d'un individu (je reprends la phrase de pixelvois) et que j'ai l'impression qu'il se passe un peu la même chose à plus petite échelle chez les personnes surdoués, j'en viens à me demander si l'on retrouve statistiquement plus d'enfants aspergers dans une famille où les deux parents seraient à haut potentiel.
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par pixelvois » jeu. 29 nov. 2012 13:50

Hopeful a écrit :Vu que le syndrome asperger se caractérise par un défaut de tri dans les réseaux neuronaux qui est sensé intervenir dans les jeunes années d'un individu (je reprends la phrase de pixelvois)
Je précisais que c'est "si j'ai bien saisi les explications du documentaire" Le cerveau d'Hugo, donc le conditionnel serait plus judicieusement de mise en me citant ^^ ( se caractériserait, donc ).


J'en profite pour ajouter le lien vers le topic sur le documentaire Le cerveau d'Hugo, et celui vers le post d'où est tiré cette phrase dans ce même topic en le recopiant ici ( puisqu'il y a autant sa place ;) ) :
► Afficher le texte
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » jeu. 29 nov. 2012 15:01

Sincèrement hopeful, à part pour s'amuser, ce test internet n'a pas tellement de sens, surtout appliqué à des surdoués.
C'est tellement plus complexe que quelques questions d'auto-évaluations...

Par rapport à ton post, Pixel, je ne crois pas que les surdoués aient plus de neurones, c'est les connexions entre ceux-ci qui sont plus nombreuses et plus performantes.
Je pense aussi que c'est une erreur de vouloir faire un classement linéaire entre personnes "normales", autistes ou surdouées. Je ne pense pas du tout qu'on parle de la même chose au niveau neuronal comme au niveau comportemental.

Certains traits sont troublants de ressemblance, c'est vrai, et on a envie de creuser mais là comme dans d'autres thèmes scientifiques, attention aux raisonnements qui semblent cohérents tout seul sur son sofa. Une théorie scientifique ne s'élabore pas avec un stylo et une feuille de papier ou dans un coin de tête ou devant un écran d'ordinateur. Ce sont d'abord des hypothèses confrontées à des éléments concrets d'observations.

Le QI évalue certaines choses, l'autisme dépasse largement ce cadre et oui, pour passer un test, il faut un niveau minimal de communication qui n'est pas toujours là et qui fausse l'évaluation du potentiel en lui-même. Mais je dirais qu'on s'en fiche un peu puisque la problématique première n'est pas vraiment là.

Pour reprendre certaines observations dans l'autre topic
sanders a écrit :Je trouve ta remarque très intéressante Tournesol, c'est subtil je trouve de pouvoir faire la différence " de l'extérieur", surtout si la personne ne parle pas ou ne peut pas en dire quelque chose lorsqu'elle a la parole.
Oui, c'est subtil et parfois, impossible à trancher donc il vaut mieux s'abstenir. Dans ces cas-là au final, est-ce vraiment important de trancher ou est-ce que de toutes façons, dans tous les cas, l'important n'est pas tout simplement d'améliorer cette communication?

Concernant l'héritabilité et le lien entre Asperger et Surdoués, je faudrait déjà pouvoir identifier précisément les causes et différencier précisément les "cas", on en est déjà assez loin. Il faudrait aussi une étude de grande ampleur et vu comment la population est faible, ça reste pour l'instant un peu de la science-fiction.

Ces sujets sont néanmoins passionnants car on sent bien qu'il y a un lien quelque part sans pouvoir le situer vraiment. Je ne crois pas qu'il soit dans la linéarité mais quelque part, quelque chose semble faire echo. Sans doutes les neurosciences permettront-elles de comprendre ça un peu mieux, si déjà elles permettent d'éviter de culpabiliser les parents et de leur rendre la vie un peu plus facile au quotidien, d'orienter les efforts collectifs de façon plus constructives...
Je pense qu'il faut vraiment distinguer sa propre recherche personnelle qui peut bien s'appuyer sur un peu n'importe quoi, où on peut se permettre de barnumiser un peu pour "tester" ce qui nous semble important pour nous, d'une recherche au sens large sur des sujets qu'on maitrise mal et où même les spécialistes ne savent pas trop qu'en penser. Mieux vaut dans ce cas s'abstenir d'avoir trop de certitudes.
Grosso modo, pourquoi ne pas chercher des questions mais se garder d'y apporter des réponses...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6815
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Zyghna » jeu. 29 nov. 2012 15:03

Une grosse différence entre Aspie et surdoués apparaît au niveau des neurones-miroirs. Ils ont l'air très actifs chez les surdoués -trop même diront certains - tandis que chez les aspies c'est le contraire.

Autre différence assez flagrante entre douance et autisme: le refuge dans un élément spécifique, exclusif.
Il reste pas mal de boulot à faire au niveau des neurosciences de ce côté (et je renvoie toujours à l'émission "sur les épaules de darwin, sur France Inter, qui aborde très souvent le syndrome d'asperger et fait le point des publications en neuro-sciences).
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Hoppy
Messages : 1780
Enregistré le : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 31

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Hoppy » jeu. 29 nov. 2012 15:12

Tournesol a écrit :Sincèrement hopeful, à part pour s'amuser, ce test internet n'a pas tellement de sens, surtout appliqué à des surdoués.
C'est tellement plus complexe que quelques questions d'auto-évaluations...
Je le prends bien comme tel oui :mrgreen: Il équivaut à tous les tests psycho à la mords-moi-le-noeud que l'on peut trouver sur internet ou dans les magazine, rien de plus, effectivement c'est juste rigolo :smile:
pixelvois a écrit :
Hopeful a écrit :Vu que le syndrome asperger se caractérise par un défaut de tri dans les réseaux neuronaux qui est sensé intervenir dans les jeunes années d'un individu (je reprends la phrase de pixelvois)
Je précisais que c'est "si j'ai bien saisi les explications du documentaire" Le cerveau d'Hugo, donc le conditionnel serait plus judicieusement de mise en me citant ^^ ( se caractériserait, donc ).
Je corrige ça tout de suite dans mon post :silence:
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par pixelvois » jeu. 29 nov. 2012 15:19

Tournesol a écrit :Par rapport à ton post, Pixel, je ne crois pas que les surdoués aient plus de neurones, c'est les connexions entre ceux-ci qui sont plus nombreuses et plus performantes.
En effet, il me semblait bien que mon raccourci était un peu rapide ^^
C'est tout de même du côté de la neurologie qu'il faudrait commencer par différencier ( ou relier ) autisme et douance il me semble aussi, ainsi que tu l'évoques un peu plus loin :
Tournesol a écrit :Ces sujets sont néanmoins passionnants car on sent bien qu'il y a un lien quelque part sans pouvoir le situer vraiment. Je ne crois pas qu'il soit dans la linéarité mais quelque part, quelque chose semble faire echo. Sans doutes les neurosciences permettront-elles de comprendre ça un peu mieux
Et je ne parlais pas tant de linéarité que de continuité ^^... la seconde n'impliquant pas nécessairement la première, même si ma façon d'exposer la chose pouvait le laisser supposer ;)
Tournesol a écrit :Grosso modo, pourquoi ne pas chercher des questions mais se garder d'y apporter des réponses...
C'est dans cet esprit que je livrais cette réflexion pleine de conditionnel et de questionnements :wasntme: ...

Zyghna a écrit :U
:grattelatete:


[ edit ]

@Zyghna : Ah... ce n'était que passager, et corrigé maintenant ;)

@Hopeful : y'a pas de mal... je préférais préciser pour ne pas me faire accuser d'affirmer n'importe quoi :P !
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par TourneLune » jeu. 29 nov. 2012 15:21

Comment conçois-tu une continuité sans linéarité?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par pixelvois » jeu. 29 nov. 2012 15:26

Ben, si les facteurs sont multiples, il peut y a voir continuité sur l'un d'eux sans que l'on puisse parler de linéarité, non ? ( en tout cas c'est comme ça que je l'envisage : mais je reconnais que ce n'est pas scientifiquement observé de ma part, et je ne suis vraiment pas sûr d'être plus clair pour le coup ^^ )
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1970
Enregistré le : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Coccinelle » jeu. 29 nov. 2012 22:15

Il y avait un bon documentaire "le cerveau d'Hugo" sur une chaine du câble (je me souviens plus laquelle), qui parlait justement d'autisme, et notamment du syndrome d'asperger, si je suis pas hyper sociale je ne suis pas aspie....

Le rôle des neurones miroirs et de leur défiance y était très bien traité pour un documentaire de vulgarisation, j'ai trouvé cela assez juste....

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par pixelvois » jeu. 29 nov. 2012 22:23

Coccinelle a écrit :Il y avait un bon documentaire "le cerveau d'Hugo" sur une chaine du câble (je me souviens plus laquelle), qui parlait justement d'autisme, et notamment du syndrome d'asperger
Ben c'était donc celui qui est passé sur France 2 l'autre soir alors :
Hopeful a écrit :je recopie la question que je m'étais posée dans le topic sur le docu-fiction "Le cerveau d'Hugo"
pixelvois a écrit :J'en profite pour ajouter le lien vers le topic sur le documentaire Le cerveau d'Hugo
Qu'est-ce qui t'arrive Cox' :D ?
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1970
Enregistré le : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Douance et Traits Autistiques

Message par Coccinelle » jeu. 29 nov. 2012 22:31

J'avais pas vu l'autre topic tout simplement.....

Répondre