HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Yoliv26
Messages : 7
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 19:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Yoliv26 » sam. 26 janv. 2019 19:09

Bonjour à tous,

Petit nouveau sur le site, je le parcours progressivement ; Première chose, je vois que je ne suis pas total barré quand je lis les messages parfois très longs de certains. Cela fait un bien fou !!

Mon questionnement actuel est plus tourné vers ma compagne. Je souhaite savoir s'il existe des tests fiables pour les HPE. De ce que j'ai pu trouver, à priori ce n'est pas évident, mais je préférerai un retour de la communauté !

Mon deuxième sujet est beaucoup plus délicat : depuis que j'ai été détecté (1 mois), je me reconstruis par mes nombreuses lectures sur la surdouance. Je suis tombé sur des articles et des posts sur les pervers narcissiques. Et notamment sur un article qui parlait du narcissique vulnérable. Forme peu développée du narcissisme mais qui au final arrive au même résultat pour le HP.
Connaissez vous ? Avez vous des articles ou bouquins etc... là dessus.
Pour vous expliquer : la description faite dans l'article lu, correspond parfaitement à une situation dans mon entourage. Et pendant longtemps, j'ai senti que je devais en protéger ma famille sans comprendre vraiment pourquoi. Sauf que là les peu d'explications obtenues ne me rassurent pas pour l'avenir ?

Merci pour vos retours.

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 325
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 47

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Unesoprano » sam. 26 janv. 2019 20:08

Je n’ai rien lu sur la question du narcissisme vulnérable. Par contre, j’ai lu le livre de Christophe André « Comment gérer les personnalités difficiles » où il y a un chapitre consacré aux Narcissiques. Dans ce livre, ce qui est intéressant selon moi, c’est qu’il y a des trucs pour mieux comprendre, tempérer et progresser dans la relation. Et quand on a un lien qui devra se maintenir, comme toi dans cet entourage, c'est précieux.
Bon courage,
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 412
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Fish » sam. 26 janv. 2019 21:37

Je ne vais pas vraiment t'aider, mais les deux notions que tu évoques, le HPE et le pervers narcissique, sont loin de faire consensus au sein de la communauté scientifique. C'est tendance, on retrouve ça dans des magasines de psycho, les livres de coaching, les blogs et les forums. Mais la fréquence de ces concepts ne valide pas leur pertinence.

Par exemple:
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Il existe une notion voisine, le trouble de la personnalité narcissique, qui semble avoir une solidité plus grande. Au moins, elle est référencée dans le DSM. Ce n'est pas forcément la panacée mais c'est déjà ça.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_d ... arcissique

D'après ce que je comprends, le "trouble de la personnalité narcissique" reste centré sur le patient: celui qui en souffre est considéré comme la première et principale victime de cette pathologie. Le diagnostic est posé par un praticien sur un patient en face de lui. A coté de ça, le pervers narcissique ressemble à un super-méchant hollywoodien... diagnostic posé sur un patient qui n'est même pas présent dans le cabinet! C'est probablement utile au scénariste pour écrire des rôles, mais analyser une situation réelle à la lumière d'une théorie qui est peut-être foireuse me semble risqué.

Yoliv26
Messages : 7
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 19:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Yoliv26 » dim. 27 janv. 2019 09:32

fish, tu as raison et c'est bien pour cela que je ne veux pas poser un diagnostic mais bien trouver des lectures de qualité. celles dont tu parles, je les avais trouvé mais elle n'ont rien de scientifique, je te rejoins aussi là dessus.
Les peu de choses que l'on trouve sont en effet des articles de journaliste (type le monde) ou des vidéos de type tuto ! Ce n'est pas mon attente.
Je veux juste combler mon besoin de comprendre.
Je m'attends aussi à ce qu'il ne peut y avoir aucune publication, d'ailleurs.

Et sur les HPE, y a ti'il des lectures, des tests ?

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3445
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Grabote » dim. 27 janv. 2019 09:49

Oui, m'enfin, la psychologie n'est pas une science dure ...
Moi j'ai grandis avec une mère ayant une grosse blessure narcissique, c'est pas moi qui le dit c'est pas psy (formée +++) et elle n'a jamais vu ma mère. ET euh on voit bien que y'a, comment dire, des dommages collatéraux et je suis encore en train de travailler dessus.
Bref, @Yoliv26, il me semble que le sujet a déjà été abordé ici. Peut être par @Pier Kirool ? Est ce qu'il y'a quelqu'un-e qui se souvient de ça ? Tu peux aussi aller faire un tour sur QUora, y'a pas mal de témoignages sur ce sujet complexe et délicat. Après faut faire le tri, y'a un peu tout et n'imp mais j'ai trouvé plusieurs textes très intéressants.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 412
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Fish » dim. 27 janv. 2019 18:06

Hors-sujet
la psychologie n'est pas une science dure
Je vais passer pour le cartésien de service, mais il me semble qu’il y a là une ambiguïté sur les différences entre science molle, science dure, et pseudo-science.

Une science, dure ou molle, résulte d’une démarche scientifique : il y a non seulement une théorie cohérente, mais aussi des expériences pour la valider. Une science dure bénéficie de lois déterministes avec des variables d’échelles ou proportionnelles. Une science molle se contente généralement de corrélations, à partir de variables nominales ou ordinales. Les outils mathématiques à disposition apportent une information moins riche, moins systématique, avec un moindre pouvoir prédictif.

La pseudo-science, c’est une théorie sans la validation par l’expérience. Ça peut tout-à-fait être un enchaînement logique d’idée. Mais la cohérence du propos, à elle seule, n’est pas une démonstration. C'est une condition nécessaire mais non suffisante.

A mon sens, il faut se méfier de l’amalgame du type "science molle" = "les théories qu’on ne peut pas prouver". Ça serait très méprisant pour les sciences molles. Ça reviendrait à accorder la même valeur à la psychologie et à n’importe quel essai bien argumenté qu’on peut trouver à foison sur Internet.
Pour revenir au sujet:
Moi j'ai grandis avec une mère ayant une grosse blessure narcissique, c'est pas moi qui le dit c'est ma psy (formée +++) et elle n'a jamais vu ma mère. ET euh on voit bien que y'a, comment dire, des dommages collatéraux et je suis encore en train de travailler dessus.

D'après ce que je comprends, le trouble de la personnalité narcissique désigne une personne à l’estime de soi lacunaire qui compense une perception faussée entre sa propre "valeur" (sous-estimée) et la "valeur" des autres en rabaissant les autres. Une sorte de nivellement par le bas : "Je suis une merde, et pour me sentir moins éloigné des autres, je les prends pour de la merde aussi".

Il me semble qu’à un degré moindre, quand l’estime de soi est faible sans être pathologique, ce mécanisme peut pousser au simple cynisme. Cela n’est pas suffisant pour provoquer un effet délétère sur l’entourage, mais ça peut isoler socialement. Il me semble que c’est quelque chose d’assez banal à l’adolescence. Je me rappelle les récrés du Lycée où on était tous à se vanner les uns les autres : une bande de mâles en pleine puberté, avec un désir d’autonomie sans avoir la maturité nécessaire, qui feignent de montrer des biscoteaux qu’ils n’ont pas à coup de joutes verbales.

Mais la notion de Pervers Narcissique va beaucoup plus loin que ça : elle décrit un individu avec un égo surdimensionné (l’opposé du trouble de la perversion narcissique) et qui a un malin plaisir conscient à nuire aux autres. C’est un authentique méchant, qui a 100 % des torts dans la relation malsaine qui peut se construire entre plusieurs individus. Et c’est bien cette notion là qui est douteuse.

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 412
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par Fish » lun. 4 févr. 2019 14:56

Et sur les HPE, y a ti'il des lectures, des tests ?
Je reviens un peu sur cette question.
Il n'y a, à ma connaissance, pas vraiment de concept de "HPE" ou "HQE" (sauf pour les bâtiments, mais ça n'a rien à voir!). On parle parfois de "QE" (quotient émotionnel) par analogie avec le QI. Je n'ai jamais vu nulle part cette idée qu'on pourrait classer les individus sur une échelle unique avec un score synthétique représentant l'ensemble des émotions. S'il n'y a pas d'échelle, il n'y a pas de groupe en haut de l'échelle qui mériterait l'adjonction d'un "H".
En passant, le QI s’éloigne de plus en plus d’une échelle unique également.

On trouve plus couramment la notion d'intelligence émotionnelle. Elle repose plus sur une description qu'une mesure scientifique. Elle est loin d'être acceptée unanimement. Elle est populaire car il y a à l'origine un coté sympathique dans ce concept, une sorte d’optimisme, de foi en l'être humain. Mais ça n'en fait pas une notion rigoureuse. Elle est devenu un concept fourre-tout, au point que le terme pompeux d'intelligence émotionnelle rejoint finalement ce qu'on appelle communément "caractère".

On trouve des choses du coté des tests de personnalité. Il en existe plusieurs: TAT, MBTI... Mais ces tests ne semblent pas non plus avoir de base scientifique rigoureuse. Ca peut être très apprécié des entreprises, mais elles ne sont pas réputées pour leur rigueur en psychométrie. Y'a qu'à voir la popularité des tests graphologiques en France.

Pour avoir des choses vraiment plus rigoureuses, il faut chercher du coté de la psychologie. Mais là on rentre dans un domaine extrêmement vaste, et je ne saurais pas te conseiller un livre ou quoi que ce soit.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2035
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 54

Re: HPE - narcissique vulnérable y a t'il des infos ?

Message par lady space » lun. 4 févr. 2019 16:42

Si tu veux en savoir plus sur le quotient émotionnel, je pense qu'il peut être utile de commencer par le début, à savoir lire le livre de l'inventeur du concept, donc Daniel Goleman, L'intelligence émotionnelle.

Ce terme a été largement galvaudé, mais le tout est parti de travaux de recherche en psychologie de Goleman et de son équipe aux US qui ont aussi élaboré une batterie de tests à l'époque (toujours dans le monde anglophone, j'ai bien peur que la domination de la psychanalyse et les piètres connaissances en langues étrangères en France aient empêché ce concept d'être sérieusement étudié en France). Le fondement de ce concept est plutôt sérieux, pertinent, et il aurait été utile de poursuivre ce travail à mon avis. Par contre, ce fameux QE, contrairement au QI, se travaille, car il s'agit de la capacité d'identifier, nommer ses propres émotions et celles d'autrui et d'y apporter une réponse adaptée. On aurait beaucoup à gagner s'il y avait moyen d'apprendre ça quelque part. Les équipes de Goleman ont testé un "enseignement des émotions" dans des écoles primaires de quelques quartiers chauds aux US et les résultats étaient assez concluants : moins de violences, plus de solidarité, meilleurs résultats scolaires, entre autres.

Le tout n'a rien à voir avec ce que certains coachs et développeurs personnels essaient de nous vendrefaire croire à l'heure actuelle en mettant du HQE à toutes les sauces.

Je me demande s'il n'y a pas déjà un topic sur l'intelligence émotionnelle quelque part sur le forum... avis aux amateurs de remontage de vieux topics :lol:
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Répondre