Douance et sommeil

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11859
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par TourneLune » lun. 10 oct. 2011 17:57

Ben ouai, il a dit qu'il travaillait de nuit, vous suivez pas les gars ( et les filles)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Ameliezola
Messages : 113
Enregistré le : mar. 13 sept. 2011 19:44
Test : WAIS

Re: Douance et sommeil

Message par Ameliezola » mar. 11 oct. 2011 06:28

TourneLune a écrit :Ben ouai, il a dit qu'il travaillait de nuit, vous suivez pas les gars ( et les filles)
j'avais espéré que ça passe inaperçu ... :oops:
:rofl:

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11859
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par TourneLune » mar. 11 oct. 2011 07:14

Hihi, on percute peut-être mieux quand on a aussi travaillé de nuit, à faire des trucs cons quand les autres dorment...

N'empeche, à moyen/long terme, ça dezingue bien le travail de nuit. C'est rigolo au début, ça laisse plein de temps en journée et les rapports entre collègues ne sont pas les mêmes, plus... Familiers.
Mais ça use énormément en fait.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et sommeil

Message par Fabs le vaurien » mar. 11 oct. 2011 07:26

j'ai bossé de nuit aussi il y'a quelques années (pendant un peu plus t'un an) et en fait, mon sommeil n'était pas plus follichon..

edit: par contre, je trouvais que je bossais mieux la nuit que le jour.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Rozz
Messages : 504
Enregistré le : sam. 16 juil. 2011 20:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : on the other side
Âge : 31

Re: Douance et sommeil

Message par Rozz » dim. 6 nov. 2011 15:07

Eh bien, je suis impressionnée par certains de vos problèmes de sommeil (je pense à Mlle Rose notamment)... J'espère qu'une solution sera enfin trouvée dans un futur proche...

Pour ma part, j'ai toujours eu des difficultés à m'endormir. Enfant, j'étais terrorisée car je croyais voir dans ma chambre une de mes poupées faire la gigue la nuit entre autre chose, c'était uniquement due à mon imaginaire très fertile, mais souvent j'avais l'impression de ne pas être seule durant mon sommeil. Ce qui fait que, malgré les essais infructueux de mes parents pour me rassurer, je ne dormais pas beaucoup, mais un peu quand même.

Adolescente, les insomnies ont vraiment commencées. Impossible de maîtriser le flots incessants de mes pensées... Le moment du coucher était pour moi un vrai moment d'angoisse. Et quand j'arrivais enfin à m'endormir, je me réveillais toujours en pleine nuit et mes pensées étaient reparties pour un tour...

Quand j'ai commencé à travailler, le stress s'est amplifié et, parfois, j'arrivais à dormir une heure ou deux avant d'aller bosser. J'ai essayer bon nombre de choses, médocs, substances en tout genre... Rien n'y a fait.
Vu qu'en ce moment je bosse sur un projet perso et gère donc mes heures, je dors quand je veux, fais des siestes dans la journée, etc... En fait, paradoxalement à ça, je peux rester au lit 10-12h mais ne serait jamais reposée, je me sens toujours fatiguée le matin, voir plus que le soir au moment de dormir. Enfin, une bonne partie de mes soucis de sommeil repose surout sur un problème d'anxiété je pense.

Avatar du membre
Rozz
Messages : 504
Enregistré le : sam. 16 juil. 2011 20:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : on the other side
Âge : 31

Re: Douance et sommeil

Message par Rozz » dim. 6 nov. 2011 16:51

ça a surement du être cité avant,et je suis pas sûr que ça serve à grand chose mais vu que je n'ai lu que les 2 premières pages du topic et la dernière (ma flemme habituelle), mais certains de tes soucis, Mlle Rose, ressemble à un souci de parasomnie (enfin je dis ça mais je m'y connais pas vraiment):

"Cette parasomnie consiste en épisodes durant lesquels la personne est incapable de faire des mouvements volontaires. Ces épisodes qui débutent habituellement de manière soudaine se produisent soit au moment de l’endormissement ou au moment du réveil et dure typiquement quelques minutes. Durant l’épisode, la personne peut se sentir éveillée ou à moitié éveillée. L’incapacité à bouger s’accompagne d’une peur intense. La paralysie du sommeil peut également s’accompagner d’hallucinations visuelles, auditives et même tactiles, appelées hallucinations hypnagogiques. Les images hypnagogiques peuvent également se superposer à l’environnement réel (ex : chambre à coucher), ce qui contribue à alimenter la peur"

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » dim. 6 nov. 2011 17:08

oui c'est tout à fait ça. Au début les médecins s'orientaient du coup vers un diagnostic de narcolepsie débutante mais ça ne collait pas. C'est lié à un défaut dans la recapture de mélatonine d'après ce que j'ai compris. Je devrais subir d'autres examens. On verra.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Rozz
Messages : 504
Enregistré le : sam. 16 juil. 2011 20:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : on the other side
Âge : 31

Re: Douance et sommeil

Message par Rozz » dim. 6 nov. 2011 17:39

Ce doit être bien saoulant de passer tous ces examens à la longue..! Mais au moins, ils sont sur une nouvelle voie, j'espère que cette fois il te trouveront le bon traitement.

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » dim. 6 nov. 2011 17:42

Je crois qu'il n'existe pas de traitement efficace.
Mais peu importe, c'est ainsi, j'ai trouvé une parade non nuisible à la santé (sans alcool et sans drogue -dans drogue, j'inclue médocs), merci de vous en soucier ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1970
Enregistré le : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Coccinelle » mar. 8 nov. 2011 11:37

Rozz a écrit :ça a surement du être cité avant,et je suis pas sûr que ça serve à grand chose mais vu que je n'ai lu que les 2 premières pages du topic et la dernière (ma flemme habituelle), mais certains de tes soucis, Mlle Rose, ressemble à un souci de parasomnie (enfin je dis ça mais je m'y connais pas vraiment):

"Cette parasomnie consiste en épisodes durant lesquels la personne est incapable de faire des mouvements volontaires. Ces épisodes qui débutent habituellement de manière soudaine se produisent soit au moment de l’endormissement ou au moment du réveil et dure typiquement quelques minutes. Durant l’épisode, la personne peut se sentir éveillée ou à moitié éveillée. L’incapacité à bouger s’accompagne d’une peur intense. La paralysie du sommeil peut également s’accompagner d’hallucinations visuelles, auditives et même tactiles, appelées hallucinations hypnagogiques. Les images hypnagogiques peuvent également se superposer à l’environnement réel (ex : chambre à coucher), ce qui contribue à alimenter la peur"
mon fils aîné souffre de ça...moi à moindre mesure, juste au moment du réveil surtout lors de sieste, où je suis réveillée, je suis capable de réciter tout un tas de trucs dans ma tête mais mon corps est inerte...au début je flippais puis finalement je sais que le réveil complet va arriver, j'arrive à me raisonner maintenant...
Pour mon fils aîné, sa psy qui le suis, l'aide à trouver des trucs pour moins paniquer en s'endormissant, car ça va de la vision de monstres à entendre des voix qui sortent du mur et même certains personnages et à 4-5 ans c'est flippant, ça plus les terreurs nocturnes, parfois je sais pas comment l'aider!!!

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » mar. 8 nov. 2011 12:44

Je crois que tu ne peux pas l'aider... mais tu peux lui expliquer ce qu'il se passe, ça lui évitera de croire qu'il est fou. Ce sera déjà un bon début...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
Messages : 1970
Enregistré le : jeu. 30 juin 2011 18:05
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Coccinelle » mar. 8 nov. 2011 16:08

au départ je ne savais pas....je ne pouvais lui expliquer ni le rassurer, depuis que la psy lui a expliqué et m'a expliqué, ben déjà il a mis en place qq trucs pour se rassurer: changer les lumières de sa chambre (ça me rappelle qq souvenirs), et je lui ai bien dit que je le croyais qu'il n’était pas fou, et puis suite à ces explications j'ai enfin pu mettre un nom sur cette sensation d'être emprisonnée dans son corps endormie alors qu'on est réveillé.....c'est juste que j'aimerais pouvoir faire en sorte que ces hallucinations hypnagogiques n'existent plus.....il va devoir s'y faire....mais merci Melle Rose

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Douance et sommeil

Message par Aïnoa » ven. 20 janv. 2012 17:19

Pleine de paradoxes (dans différents domaines... :geek1: ), j'aime dormir et je n'aime pas dormir.

J'aime dormir parce que :
- c'est le seul moment de la "journée" où je disparais de ce monde si étouffant, où je peux être moi, pas besoin de jouer ce rôle quotidien qui est très fatiguant tant physiquement que psychologiquement, où je vais me "cacher"
- c'est le seul moment où je ne dérange personne
- je suis crevée, tout le temps

Je n'aime pas dormir parce que :
- "il est où le bouton off???", comme bon nombre d'entre vous je n'arrive pas à arrêter mon cerveau, et ça tourne, et ça tourne, et je rumine (sur des trucs cons, par exemple les erreurs très bêtes que j'ai fais au WAIS... :fouet: :fubar: Lol). Quand je me force vraiment j'arrive à arrêter de penser 2 minutes et après ça repart
- je me tourne et me reretourne, parfois pendant des heures... et plus je mets de temps à m'endormir et plus je rumine et moins je m'endors et plus je me dis qu'il faut absolument que je dorme parce que le réveil sonne dans 5h/3h/2h...
- je suis crevée, tout le temps

Quand j'étais petite je dormais super bien, sommeil super lourd (même une explosion au gaz assez près de chez moi ne m'avait pas réveillée). Mais je faisais assez régulièrement des cauchemars, souvent le même. Un cambrioleur qui sortait du Minitel (oui oui, c'était à une autre époque) du bureau de ma mère, au fond de la maison, toujours mal chauffé et donc très froid. Je ne sais pas pourquoi.
Par contre à cette époque-là je me souvenais très bien et très souvent de mes rêves.
Je n'avais pas spécialement envie de dormir et passais également des heures à lire des bouquins sous mes draps avec une lampe de poche).

Puis à l'adolescence, couché de plus en plus tard. Grasse-mat' jusqu'à pas d'heure le WE.

Maintenant bah je galère pour m'endormir, souvent je me réveille en pleine nuit et la difficulté d'endormissement reprend. Pourtant je suis toujours crevée...
J'aime dormir, mais ce n'est pas un sommeil réparateur... :(
Je ne fais jamais de cauchemars ou presque. Et je ne me souviens jamais de mes rêves (est-ce que je rêve encore? oui, je sais bien que oui).
Je fais toujours des grasse-mat', enfin si on peut appeler ça comme ça. Souvent je suis réveillée assez tôt mais je reste dans mon lit. Pas envie d'affronter à nouveau le monde. Mais je me force quand même à me lever vers midi, pour pouvoir quand même faire des choses dans la journée.

Moi aussi je suis beaucoup plus efficace la nuit.
En Erasmus en Espagne, pendant les révisions il y avait quelques bibliothèques ouvertes 24h/24. C'était trop bien!!! J'y étais peinard entre 23h et 4h du mat', pas un chat, pas un bruit. Génial!
Mais quand je suis de garde de nuit par contre c'est plus dur. Souvent je suis toute seule donc au niveau responsabilité parfois... mais il y a aussi un peu moins de travail (sauf quand un patient vient pour douleur abdo un dimanche à 4h du mat' et quand je lui demande depuis quand il a mal "3 mois". Arggggggggggggggg. Ca pouvait pas attendre encore quelques heures pour aller chez votre médecin traitant???).

Bref, désolée pour ce roman.

Mais ça me rassure de ne pas être toute seule dans cette difficulté. Ca m'énerve les gens qui me disent "mais il suffit d'arrêter de penser et tu t'endors". Heuuu, non.
Et puis surtout je m'aperçois qu'il y a bien pire, à tous ceux qui ont des angoisses ou des parasomnies, bon courage! ;)
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » ven. 20 janv. 2012 18:27

moi j'aime bien ceux qui te sortent le fatidique "ben ouais c'est simple il suffit de lâcher prise" :D

(déjà rien que cette phrase m'en empêche, je pense immédiatement "quelle est la meilleure manière de buter cette personne sans que l'on retrouve sur elle des traces de mon adn et que donc je finisse en taule?" et là c'est mort, j'en ai pour la nuit :P )
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Aïnoa
Bras de fer
Bras de fer
Messages : 2636
Enregistré le : lun. 28 nov. 2011 21:13
Présentation : Un des plus beaux villages de France...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nulle part... si loin...

Re: Douance et sommeil

Message par Aïnoa » ven. 20 janv. 2012 20:25

Lol :D
Exactement!
Pareil, cette expression me sort par les trous de nez...
Tout comme le "tu n'as qu'à faire plus d'efforts... (pour paraitre normale, et blablabla).
Et si jamais tu trouves une réponse à ta question tu me fais signe ;) (sur comment les faire disparaitre... hahaha :devil: [rire machiavélique] )
"L'image que l'on donne, N'est pas toujours la bonne. Volent, volent, les hirondelles,
Même les beaux plumages, Peuvent être une cage" Les Cowboy Fringants
"Ni dieu, ni maître -même nageur" Jean Yann

shunbabyx

Re: Douance et sommeil

Message par shunbabyx » dim. 29 janv. 2012 12:39

Je vais essayer de participer...

Alors quand j'étais petite, je faisais des affreux cauchemars, sans réussir à me réveiller. Ces cauchemars me terrifiaient, ils étaient tous liés à la mort violente, la torture et un sentiment profond de culpabilité et d'impuissance. Parallèlement à ces cauchemars nocturnes, j'ai commencé à développer des phobies diurnes : une peur panique des bruits forts et inattendus (les pétards, les bruits de mobylettes) qui me faisaient détaller en courant ou encore me figeait sur place, mais aussi la phobie des inconnus particulièrement des hommes qui dès qu'ils m'adressaient la parole le fichaient une peur bleue et me rendaient aphasique pour une bonne demie heure.
Ce sont ces premiers problèmes qui ont amener ma mère à le faire consulter. Le pédopsy a conclu au bout de 2 séances qu'il n'y avait rien là d'anormal, juste un enfant qui veut attirer l'attention. Pourtant j'avais une peur panique d'aller me coucher et que ces cauchemars reviennent me hanter. Quand venait la nuit une angoisse sourde montait en moi et j'imaginais des tas d'enfants invisibles qui me portaient sur leur épaules dans un cube transparent qui me protégeait contre la nuit. Cela a duré jusqu'à l'adolescence vers 12 ans.

Ensuite adolescence : sommeil de plomb, coup de marteau dans la gouttière en zinc devant ma fenêtre ouverte, rien ne pouvait me réveiller. Bcp de sorties, un rythme de vie assez chaotique, et du coup pas de problème pour dormir.

Puis vers 20 ans, là galère, les idées noires qui étaient sous-jacentes depuis déjà longtemps mais que j'avais réussi à bloquer sous le couvercle de la marmite remontent à la surface. Je perds complètement le nord dès qu'il fait nuit. Bouffée d'angoisse, confusion, recours à des médicaments très forts, sommeil perturbé, je confonds les gens, les traits des visages se brouillent, se transforment... Pas très rassurant. Grande sensation de vide, et de vitesse, la vitesse de quelque chose qui se consume. Apparition des premières attaques de panique vers 18 ans, qui vont devenir chroniques pendant quasiment 10 ans ...

Aujourd'hui le sommeil est mon ami. Je dors beaucoup, mais pas parce que je suis dépressive. Bien au contraire. Le sommeil m'apporte les réponses aux questions auxquelles je ne trouve pas de réponse éveillée. Je poursuis ma vie diurne, en passant dans un autre état la nuit. C'est comme si je passais d'un monde à l'autre. La nuit je me permets aussi de vivre des situations qui se sont passées, mais de réagir autrement. Je peux taper, laisser libre cours à ma colère, à mon envie de taper, ou à tous les excès qui ne me sont pas permis autrement. Avant je subissais la nuit et le sommeil, aujourd'hui je maîtrise mon univers onirique et j'accepte de ressentir des choses inavouables. C'est donc un excellent exutoire, et ce qui mouline dans ma tête mouline aussi la nuit, mais sous une approche différente.

Voilà comment ça se passe pour moi. Mais je triche, j'ai encore un anxiolytique léger le soir.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5934
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et sommeil

Message par pixelvois » mar. 31 janv. 2012 14:46

pixelvois a écrit :Les rêves ( ou cauchemards ) dont je me souviens, vont généralement de juste tordus à totalement surréalistes. Ils "s'évaporent" extrêmement vite ( le temps de me repasser le début du film, la suite disparait ). Les plus angoissants sont construits sur le principe du tiroir et le mode répétitif : je rêve que je me réveille, un truc se passe, j'arrive physiquement pas à me lever, je finis par me réveiller... enfin rêver que je me réveille : et ça recommence !... Cela ne m'arrive pas trop souvent, mais c'est épuisant.
Mlle Rose a écrit :ce sont des éveils pendant les paralysies du sommeil, va voir sur le topic douance et sommeil, j'ai dû mettre un lien.
Bon, j'ai remonté le topic "en diagonale", mais j'ai pas trouvé ton lien... Sinon dans mon cas, éveil est un bien grand mot : demi-éveil, ou sommeil paradoxal... oui, car en effet, les stimulis réels semblent provoquer ces rêves, mais ma paralysie n'existe que tant que je suis réellement endormi; dès le réveil, j'arrive à me lever ( et même je n'arrive plus à me rendormir, le stress et la peur de retomber dans ce cycle infernal sont trop grand ).

Sinon, enfant, je rêvais assez régulièrement que je volais... enfin, flottait, planait plutôt ( à l'image des animations d'hommes volants de Folon ) : c'était fort agréable, et je regrette de ne plus rêver de cela ( ou de ne pas m'en souvenir ).
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » mar. 31 janv. 2012 14:51

Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5934
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et sommeil

Message par pixelvois » mar. 31 janv. 2012 15:10

Très intéressant...
Le trouble connu sous le nom de « paralysie de sommeil » se produit quand la conscience est entre un état de sommeil paradoxal et un état d'éveil, mais où la paralysie musculaire est maintenue. Il peut se manifester aussi bien au moment de l'endormissement (état hypnagogique) que du réveil (état hypnopompique). La personne se croit réveillée, mais ne peut bouger. En outre, cet état est habituellement accompagné de certains genres d'hallucinations visuelles et sonores spécifiques, car la conscience est à mi-chemin de l'état onirique et la paralysie crée un état de tension/peur/panique. C'est une sorte de semi-éveil. La personne peut « voir » son environnement mais s'y mélangent les hallucinations oniriques (le rêve peut être défini comme une forme d'hallucination). Elle pourra donc avoir conscience que la porte de sa chambre est réellement ouverte, mais elle verra en même temps un tableau imaginaire à son mur.

La paralysie se produit toujours après un réveil du sommeil paradoxal, car les mécanismes d'inhibition des muscles ne sont pas levés au moment du réveil. Si l'on touche la personne ou l'appelle par son nom le blocage est levé immédiatement. Mais même sans intervention extérieure, l'attaque de paralysie de sommeil se dissipe après quelques minutes.
Cela correspond donc bien à mon expérience, même si dans cet article l'attaque de paralysie de sommeil se dissipe après quelques minutes, alors que dans mon cas, j'ai toujours répété cette expérience au moins une demi-douzaine de fois avant que la "paralysie" se dissippe. Difficile néanmoins de mesurer le temps réellement écoulé; et peut-être simplement que la répétition est due à une errance entre les états d'éveil et de sommeil ( sommeil paradoxal > demi-eveil > sommeil paradoxal > demi-éveil > etc. jusqu'au "vrai" éveil ).
Par ailleurs, il y a vraisemblablement un lien, du coup, avec mes ( rares ) expérimentation de somnambulisme...
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12710
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Douance et sommeil

Message par Mlle Rose » mar. 31 janv. 2012 15:19

chez moi aussi ça se répète à l'infini.... du coup je coupe, je fais autre chose, je ne retourne me coucher que quand je suis vraiment passée à autre chose.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5934
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et sommeil

Message par pixelvois » mar. 31 janv. 2012 15:24

Exactement.
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4681
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 41

Re: Douance et sommeil

Message par Cyrano » mar. 31 janv. 2012 16:42

J'ai fait des terreurs nocturnes vers l'âge de 10 ans. Des cauchemars en rapport avec des chiffres qui me tombaient dessus. C'était vraiment terrible, et il m'arrive de ressentir encore la sensation physique je j'expérimentais alors. J'ai vu un psy à l'époque, celui qui m'a fait passer un wisc passé aux oubliettes.

Quant à l’endormissement, je m'imagine en train de sauver le monde, et de buter les méchants avec un fusil à lunette, en détaillant les étapes pour ne pas me faire prendre...ouais je sais c'est hyper-bizarre. Mais si je pense à quelque chose consciemment, c'est mort. Quant à lâcher prise...ste blague...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5934
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Douance et sommeil

Message par pixelvois » mar. 31 janv. 2012 23:14

Cyrano a écrit :Quant à l’endormissement, je m'imagine en train de sauver le monde, et de buter les méchants avec un fusil à lunette, en détaillant les étapes pour ne pas me faire prendre...
C'est presque hors-sujet, mais ça me fait penser à deux chansons de Boris Vian ( interprétées ici par Jacques Higelin ) :

écouter Dans mon lit sur Deezer
lire les paroles :
► Afficher le texte
écouter Je rêve sur Deezer
lire les paroles :
► Afficher le texte
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Maness

Re: Douance et sommeil

Message par Maness » mar. 7 févr. 2012 02:37

Petite j'endormais ma mère puis j'allais jouer dehors...impossible de faire la sieste. Je dormais très peu.
Depuis toujours mes nuits sont si agitées que parfois j'ai le sentiment de me lever encore plus fatiguée que quand je me suis couchée.
Je rêve toute la nuit et le pire c'est que je peux me souvenir de 3, 4 ou 5 de mes rêves. Parfois même, si le rêve est agréable et que quelque chose m'a réveillé, je parviens à m'endormir et à retourner dans mon rêve. C'est une expérience incroyable car je me concentre sur le moment précis où j'ai été réveillée et je continue comme si je n'avais jamais quitté ce rêve. Est-ce que cela est déjà arrivé à quelqu'un?????? :?:

Trouver le sommeil s'avère toujours aussi compliqué. Ma mère a toujours insisté pour que je me couche tôt et me réveille à l'heure de "tout le monde" mais je crois que je ne suis pas tout à fait comme "tout le monde". Le soir j'ai beaucoup de mal à m'endormir car j'ai toujours des milliers de choses à penser.
Ma SOLUTION? Lire un livre jusqu'à m'endormir dessus...ça marche bien.
Au fait, est-ce que comme moi, quand vous lisez un livre vous pensez à tout plein d'autres choses comme la vaisselle qui vous attend ou à la voisine qui vous paraissait fatigué ce matin?
Je dois sans cesse rappeler mon cerveau à l'ordre pour qu'il se concentre....est-ce comme ça pour vous aussi????????

Merci pour vos réponses

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Douance et sommeil

Message par Fabs le vaurien » mar. 7 févr. 2012 09:01

Maness a écrit : Ma SOLUTION? Lire un livre jusqu'à m'endormir dessus...ça marche bien.
Au fait, est-ce que comme moi, quand vous lisez un livre vous pensez à tout plein d'autres choses comme la vaisselle qui vous attend ou à la voisine qui vous paraissait fatigué ce matin?
Je dois sans cesse rappeler mon cerveau à l'ordre pour qu'il se concentre....est-ce comme ça pour vous aussi????????
Pareil, je lis jusqu'à l'épuisement total. En général, arrivé à ce stade, je ne comprends plus rien à ce que je lis et somnole carrément. Mais c'est de loin le remède le plus efficace que j'ai trouvé.

Sinon, j'ai également du mal à me concentrer sur un bouquin, je pars vite dans un voyage de pensée éparses et parfois anarchiques et peux lire bien 3 pages d'un livre de façon machinale sans piper mot de ce qui est écrit, tant je suis absorbé par d'autres pensées. De fait, il n'est pas rare que je lise 4-5 fois un même paragraphe (je pars très vite).
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Répondre