Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance ?

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Répondre
Avatar du membre
Korydween
Messages : 799
Enregistré le : sam. 24 août 2013 09:03
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-merci-accueillir-t3932.html]Par ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : À mi-chemin de l'horizon
Âge : 31

Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance ?

Message par Korydween »

Lors du visionnage d'une vidéo sur TED, la présentatrice avoue en tant qu'exemple qu'elle a été diagnostiquée surdouée et que suite à un grave accident de voiture, elle a perdu des points de QI, l'équivalent de 2 écarts-types, soit la "limite" habituelle pour parler de douance, si je me rappelle bien.

Suite à ça, j'ai voulu faire quelques recherches sur la perte possible de points de QI après un traumatisme. J'ai trouvé quelques articles, notamment celui ci :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8682910

Il semble donc possible et même montré que l'on peut perdre un nombre assez important de points de QI, sans évidence aucune sur le caractère temporaire de cette perte. Mais q'uen est-il de la douance ? On sait que la douance c'est un QI quantitativement plus élevé mais traduisant un fonctionnement cognitif différent. Peut-on alors imaginer que l'on puisse être surdoué et « perdre » ce surdon en même temps que des points de QI après un accident de voiture ? 

Est-ce que vous connaissez des articles, des études sur le sujet ? Il ne m'a pas semblé, dans les articles que j'ai trouvé, que la question du surdon était évoquée.
Never tell a young person that anything cannot be done. God may have been waiting centuries for someone ignorant enough of the impossible to do that very thing.
- John Andrew Holmes -

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6825
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/zyghna-une-ame-quete-identite-t558.html]ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Ancien Membre de l'équipe

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Zyghna »

Pour être dans ce cas, suite à des crises d'épilepsie juvénile, je confième la perte de points mais aucunement la spécificité de pensée propre à la douance. C'est ce qui a d'ailleurs perturbé la psy qui m'a testé. Les traumatismes peuvent laisser des séquelles qui gênent lors de la passation de la WAIS. Après il n'y a pas de limite aux dégâts que peut provoquer un traumatisme. On peut être réduit à l'état de légume, donc ça reste logique de pouvoir dans ces conditions "perdre" sa douance. Reste à voir à quel point la présence de cette dernière peut aider à restreindre les dégâts et à récupérer plus vite.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Sand
Messages : 93
Enregistré le : ven. 31 janv. 2014 18:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4539.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Sand »

De mon point de vue, je peux croire cela possible dans la mesure où le traumatisme affecte certaines capacités du cerveau de la personne atteinte. (d'accord avec Zyghna : si la personne est réduite à l'état de légume, forcément, la douance n'est plus là). En ce qui concerne la fameuse présentatrice du TED, ça me parait super étrange cette perte de QI (ou il faudrait avoir plus de détails peut-être ? vu qu'il n'est pas spécifié qu'elle ait plus de séquelles ? )

Je vais parler de mon expérience perso là : j 'ai subi plusieurs traumatismes dans ma vie, de différents degrés. Le plus gros : un accident (chute d'une 30aine de mètres, suite à accident de parapente : bilan, atterrissage, enfin rencontre avec le sol très violent, fracture d'une vertèbre, chirurgie, et 9 mois de récupération avant de pouvoir retravailler, me déplacer, etc... ) (Et c'est un miracle que je sois encore en vie et seulement légèrement handicapée)
J'ai clairement été traumatisée : pendant des mois j'ai fait des cauchemards bizarres, et 3 ans après, alors que je pensais tout cela derrière moi, apparition de crises de panique.
5 ans apres : je passe le WAIS IV, et la diagnostique THQI. J'en conclus que je n'ai pas perdu de points de QI suite au traumatisme (ou alors qu'est ce que ça devait être avant, lol.. )

Par contre, ce qui est vrai, c'est que toute la période où j'ai été sous morphine (3 mois environs) j'avais l'impression de n'avoir plus qu'une moitié voire un quart de cerveau. Je n'arrivais plus à penser. C'était horrible. Et là on m'aurait fait passer le WAIS, il est possible je crois qu'on aurait trouvé moins de 90. (et à cette période, j'avais clairement perdu la spécificité de penser propre à la douance. Je l'ai retrouvée par la suite, beaucoup plus tard, ça a mis du temps)

Y a t il d'ailleurs des recherches qui ont été faites sur les effets de drogues (légales ou non) sur le QI ? Ca peut être une piste..

Et du coup, j'ai arrete la morphine d'un coup, toute seule (avec le manque et tout, comme une vieille droguée) mais cette sensation de ne plus avoir de cerveau était tellement horrible... Comme quoi, quand on veut, on peut...
"There is a crack in everything. That's how the light gets in."

Avatar du membre
Korydween
Messages : 799
Enregistré le : sam. 24 août 2013 09:03
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-merci-accueillir-t3932.html]Par ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : À mi-chemin de l'horizon
Âge : 31

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Korydween »

Enfin un peu de temps pour répondre. Merci déjà de vos avis.
Pour ce qui est de l'effet des drogues (au sens large, médicales ou non) sur le cerveau, cela me paraît logique, il me semble que des dizaines d'études ont été menées sur le sujet. Des processus chimiques inhibent les connexions neuronales, donc cela a un impact sur le raisonnement et la façon de penser, je le conçoit.
De même pour l'état de légume : quand le traumatisme est si important qu'il détruit une partie du cerveau, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait redire à ça et comment "la douance" pourrait y "survivre".

En fait ce qui me perturbe (et me terrifie aussi pour être tout à fait honnête) c'est d'imaginer qu'il est possible qu'un individu perde des points de QI et son potentiel fonctionnement particulier, suite à un traumatisme, sans que ce traumatisme n'affecte de manière plus poussée sa lucidité et sa mémoire ou d'autres mécanismes plus "basiques". C'est pour cela que je me demandais s'il y avait des travaux sur le sujet qui auraient pu m'éclairer. Bon, je vais chercher et je reviendrais poster ici si je trouve quelque chose.

Merci encore !
Never tell a young person that anything cannot be done. God may have been waiting centuries for someone ignorant enough of the impossible to do that very thing.
- John Andrew Holmes -

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=3525#p102226]C'était moi...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC

Ancien Membre de l'équipe

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Za »

Korydween a écrit :En fait ce qui me perturbe (et me terrifie aussi pour être tout à fait honnête) c'est d'imaginer qu'il est possible qu'un individu perde des points de QI et son potentiel fonctionnement particulier, suite à un traumatisme, sans que ce traumatisme n'affecte de manière plus poussée sa lucidité et sa mémoire ou d'autres mécanismes plus "basiques".
Si tu parles bien de trauma physique, d'une manière générale on constate que (quasiment ?) chaque fois que le cerveau a été atteint, secoué ou lésé, même si les fonctions dont tu parles sont indemnes, il y a toujours un ralentissement de l'activité cérébrale. Et ce ralentissement a tendance à perdurer, même s'il peut se réduire avec le temps. Rien que cette perte de vitesse peut faire disparaître quelques points de QI !
Et la plupart du temps, d'autres opérations complexes deviennent beaucoup plus difficiles ou coûteuses, comme la prise en compte de plusieurs données en même temps, la planification, la mémoire de travail... quelque soit l'endroit touché d'après mes observations auprès de patients.

Dans le domaine neuro, tout ou presque tout est possible. Malheureusement, il doit exister des cas où le fonctionnement entier de la personne est perturbé : après tout, un AVC ou trauma crânien peut aussi causer un changement radical de la personnalité ou du comportement.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Za pour son message :
Givré
Classement : 1%
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Mael
Messages : 19
Enregistré le : sam. 19 avr. 2014 19:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post143914.htm ... el#p143914
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 62

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Mael »

*Za* a écrit :
Korydween a écrit : Dans le domaine neuro, tout ou presque tout est possible. Malheureusement, il doit exister des cas où le fonctionnement entier de la personne est perturbé : après tout, un AVC ou trauma crânien peut aussi causer un changement radical de la personnalité ou du comportement.

Je me suis fait testé entre autres pour savoir si j'avais perdu des pièces lors d'un AVC qui remonte à trois ans.
Hémiplégie totale pendant 3 jours, un mois d’hôpital et trois mois de rééducation. ( adieu pathos ) :whew:
J'ai très bien récupéré (merci la plasticité), Mais:

- Je garde une légère héminégligence du côté gauche. ( je voterai peut-être blanc aux prochaines élections ;) )
- J'ai des difficultés à conduire, il suffit que je détourne le regard de la route pour perdre la notion de temps. C'est léger, mais suffisant pour embrasser un talus.
- Conduire de nuit en suivant les indications d'un GPS m'est impossible si la carte n'est pas orientée dans le sens de la conduite. Le changement de référentiel est long, très long.


Lors du passage du WAIS IV, j'ai eu le score le plus bas sur le test des cubes, là ou je pensais être le plus à mon aise. Ancien contrôleur aérien, j'étais pourtant habitué à "jongler dans l'espace".

Ai-je perdu des points ?
Peut-être que oui, peut-être que non.

Si j'en ai perdu, et sur la base que les tests reflètent bien mon intelligence, alors je suis moins intelligent.

Est-ce un problème?
Je pense que non, car hormis les désagréments déjà cités et qui pour l'essentiel sont liés à l'orientation lors de déplacements, hormis cela, je pense être comme avant. Normal, je pense avec ce que j'ai en ce moment.

De plus, chaque instant que je vis est unique et un raisonnement en absolu, en plein profit du moment présent éloigne l'éventuelle tristesse d'une perte.

Je ne sais pas si cette neuroplasticité est liée à la douance, mais durant la rééducation, bien souvent, d'autres esquintés m'ont demandé: "comment fais tu ?".
A chaque fois, c'était un moment de tristesse. Je ne savais que répondre.

Vive la pasticité neuronale, vive Kerpape, et vive la gare de Perpignan.
Je suis descendu et je suis remonté. A chaque fois, j'ai croisé ceux qui s'ennuyaient

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4720
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/vert-calme-maintenant-t915.html]C'est qui, déjà ? [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 41
Contact :

Ancien Membre de l'équipe

Re: Perte de point de QI après un traumatisme, et la douance

Message par Kayeza »

Vive le centre du monde, en effet. N'oublions pas aussi que la version IV de la WAIS est connue pour donner des résultats plus hétérogènes et/ou plus bas que ceux de la WAIS III. Pour pouvoir comparer vraiment, il faudrait que tu repasses exactement le même test dans les mêmes conditions, avec la même personne en face, etc. Mais comme c'est impossible (tiens, bonsoir monsieur Héraclite !) ben voilà. Il me semble qu'on en vient à la même conclusion...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Répondre