L'apport de la méditation

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Avatar du membre
Doodle
Messages : 372
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 02:50
Présentation : Un peu encombré
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Pas loin, ailleurs
Âge : 44

Re: L'apport de la méditation

Message par Doodle » jeu. 4 août 2016 17:09

PointBlanc a écrit :Non, non, il ne s'agit pas d'éteindre la pensée. Il s'agit de percevoir qu'une pensée, si accaparante qu'elle semble, n'est pas tout l'être, qu'elle existe conjointement à une multitude d'autres phénomènes qui se produisent en dépit de l'obscurcissement qu'elle provoque.
Alors je te suis mieux.

Je m'étonne par contre de ton emploi du mot obscurcissement. Peux-tu préciser ?
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1465
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 44

Re: L'apport de la méditation

Message par PointBlanc » jeu. 4 août 2016 17:21

Il ne s'agit jamais que d'une impression d'obscurcissement : si telle idée devient accaparante, tous les autres objets mentaux sont comme plongés dans l'ombre même s'ils continuent en fait à exister au même degré d'intensité. Obnubilation aurait peut-être été plus précis. Je n'y mets aucun sens moral en tout cas.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Doodle
Messages : 372
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 02:50
Présentation : Un peu encombré
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Pas loin, ailleurs
Âge : 44

Re: L'apport de la méditation

Message par Doodle » jeu. 4 août 2016 23:11

Merci, c'est plus clair.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !

Back2Basics
Messages : 896
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : dans quelle étagère ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: L'apport de la méditation

Message par Back2Basics » lun. 19 déc. 2016 16:43

Je fais le commis pour dani :
dani a écrit :Une émission vulgarisée mais bien faite sur le mindfulness : expériences de personnes pratiquant l'approche dans divers milieux (même des militaires !) et quelques apports scientifiques sur ses effets neurologiques Il y a un post sur le sujet mais dans le salon douance et discussion auquel je ne peux pas accéder : sentez-vous libre de mettre ce lien http://www.rts.ch/play/tv/36-9/video/me ... id=8244184
Un petit pas de rien du tout pour l'Homme, mais un grand pas pour moi... :lol:

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 716
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: L'apport de la méditation

Message par Judas Bricot » jeu. 13 avr. 2017 13:28

Entendu hier soir sur France Culture.

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -maimonide

Avatar du membre
Peterp
Messages : 49
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: L'apport de la méditation

Message par Peterp » jeu. 24 janv. 2019 02:44

:) Bonsoir vous tous

Je pratique une sorte de méditation improvisée depuis l'enfance, par des méthodes assez empiriques que j'ai constamment amélioré. Car je je le fais très souvent, surtout avant de m'endormir.
Ça ne dure qu'une dizaine de minutes, voir un peu plus, mais c'est très intense. Au départ ce n'était que mon rêve d'enfant de plonger dans immensité de l'espace, visiter les étoiles et me frotter à l'infini, tant logique que paradoxal. Mais au four et à mesure j'ai découvert que je sortais presque de mon corps, et que ce n'était pas vraiment une forme de détachement du corps, mais d'étalement de l'esprit dans un espace qui devient de plus en plus immense, tant que souvent ça me provoquait (et provoque encore) un vertige qui l’interromps.
Pour y arriver plus facilement, j'ai commencé alors à m'entrainer les yeux fermés, et non pas en imaginant l'espace en face de moi, mais en faisant semblant de le regarder du coté opposé des yeux, avec l'arrière de ma tête. Et cette idée toute bête a nettement amélioré le processus, car j'arrive beaucoup plus facilement à m’abstraire de mes sens et de la perception physique de mon corps... Ça me relaxe énormément, et j'ai parfois le sentiment de toucher quelque chose d'une beauté indescriptible. Ce sont des petits moments très intimes et spirituels dont je ne me priverais jamais.

Voilà, je ne suis aucune école ni de pensée ni de religion, et je ne le ferais probablement jamais, car je le considère comme un petit jeu à moi tout seul. Mais en vous lisant je suis curieux de savoir si quelqu’un d'entre vous utilise les mêmes artifices, et surtout dans le même but, celui de s'étaler et se raréfier, comme un nuage de gaz dans l'infini... Pour le reste, j'aimerais bien méditer comme vous le faites pour calmer les angoisses passagères, mais je n'arrive à la faire que quand je suis extrêmement calme.

Répondre