Très intelligent ET heureux

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6812
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Très intelligent ET heureux

Message par Zyghna » ven. 28 déc. 2012 22:24

Cela fait un bon moment que je rumine au sujet de ce topic. JSF avec son "Trop intelligent pour être heureux" présente une version du surdoué malheureux, qui ne réussit pas à s'épanouir de fait de sa différence, de son hypersensibilité, de son empathie. Elle reconnaît qu'il y a un biais dans son approche, du fait que seuls ceux qui ne vont pas bien vont voir un psy.

Le problème est que cette association tend à se généraliser et que toute personne qui se sent mal et en décalage tend à se penser surdouée, et que ceux qui vont bien se disent qu'ils ne doivent pas être concernés du coup.
Effet Barnum quand tu nous tiens...

Loin de tout jugement quant à ceux qui suivent une thérapie ou qui collent à l'image donnée par les psy, j'aimerais montrer qu'il existe également des surdoués qui sont heureux dans l'ensemble, qui n'ont pas besoin d'un suivi psy, et qui ont trouvé un équilibre qui leur convient.

En somme que celles et ceux qui viennent ici pour mieux comprendre ce qu'est la douance ne reçoivent pas une information elle aussi biaisée.

Ce topic est donc ouvert à tous les surdoués qui veulent dire qu'ils vont bien et que les psy spécialistes de la douance peuvent remballer cette association automatique surdoué/mal-être. Venez leur faire ici un grand :ledoigt:

(Je laisse ce post introductif vide de tout témoignage histoire de poser les choses)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Joebar » ven. 28 déc. 2012 22:54

:ledoigt:
(comme ça, viteuf! c'est pour poser aussi. :D)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6812
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Zyghna » ven. 28 déc. 2012 23:00

J'ai passé la WAIS non pas parce que je n'allais pas bien, mais parce que je m'interrogeais sur le décalage que je ressentais par rapport aux autres et qu'il me manquait une clé pour les comprendre.
Je n'ai jamais vu de psy avant le test, et je ne l'ai pas revu après. Comme beaucoup, j'ai eu une enfance assez houleuse, qui aurait pu tourner au traumatique chez quelqu'un d'autre. Sauf que j'ai une force de résilience à toute épreuve, je sais qu'il y aura toujours du soleil au bout de la route. C'est une force tranquille qui me conduit, comme le vent ou l'eau.

Lors de la passation de la WAIS, le psy m'a plusieurs fois demandé pourquoi je tenais à passer le test vu que j'allais bien. Ça avait l'air de pas mal l'intriguer, cela ne collait pas au profil. Pourtant au final, pas de doute sur la précocité malgré un problème mnésique flagrant.
Le test, comme souvent, a été complété par un test de personnalité. Le bilan dit clairement que je suis "une personne particulièrement bien adaptée" et que mon "équilibre psychique est certain".

J'ai construit ma vie en bricolant à droit à gauche, en puisant les valeurs là où je les trouvais. Les psy peuvent certes aider mais passer par eux n'est absolument pas indispensable pour s'épanouir.
Depuis ma sortie d'adolescence, je peux dire que je suis heureuse, même si tout n'est pas toujours rose en permanence.

La douance n'est pas une pathologie, une fatalité, qui empêcherait de s'épanouir. Je ne sais pas à quel point elle a pu intervenir dans mon cheminement personnel, il est quasiment impossible de faire la part des choses entre ce qui tient de la douance, du vécu, de la personnalité profonde, etc.

Tout ce que je sais c'est que je suis surdouée, que je me sens parfaitement bien, et que mon profil psy va dans le même sens :cheers:

Surdoués heureux, révoltez-vous! :rock:
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Kan » ven. 28 déc. 2012 23:14

Moi, personnellement moi-même :ledoigt:
Et je soupçonne pas mal de connaissance aussi.

Et encore mieux: Ma fille qui a une dys a la chance d'être surdouée car c'est un super pouvoir qui lui permet de contourner son problème et d'aller bien au delà.

Je suis d'accord que la partie visible de l'iceberg correspond plutôt à la face sombre de la douance.
La cause: je ne sais pas. Peut-être parce que cela a été identifié dans un premier temps suite à des recherches sur des "problèmes à régler". C'est vrai que j'ai l'impression que l'on s'occupe plus facilement de régler des problèmes existants plutôt que d'être dans la prévention, le bien être, la performance et le résultat par l'épanouissement.

C'est déjà bien. Mais peut mieux faire.

Je suis prêt à en discuter mais mon bouquin m'attend et je suis sur mon téléphone portable, c'est pas pratique.

(Heureux comme tous les gens heureux hein, on n'est pas des extra-terrestres)

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Joebar » ven. 28 déc. 2012 23:35

En fait quand ça va bien, il y a moins à raconter.

J'ai passé le test pour la même raison que toi, sans test de personnalité.
Quand je suis arrivé, même si je me sens bien ici, barnum aidant je ne pouvais m'empêcher de croire que j'allais trop bien pour être surdoué, malgré ce trac énormissime.

Ce sujet me plait, beaucoup, et c'est en parti pour ça que je reste sur le forum, à ma façon, pour montrer que l'on peut être très intelligent ET heureux. Heureux dans ma vie, une vie ça n'est pas tout rose, c'est... une vie quoi.

Il y a donc moins à raconter, pas tant que ça. Un sourire en dit autant qu'un long discours.

Je crois que la douance a augmenté ma capacité de résilience et devrait pouvoir en faire autant pour tous les surdoués, non?
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Kan » ven. 28 déc. 2012 23:43

Oui Joe, c'est aussi ce que je pense.

Zyg, je crois que ton idée de sujet ferait un excellent livre.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11822
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Très intelligent ET heureux

Message par TourneLune » sam. 29 déc. 2012 00:00

Si on pouvait éviter le flood et le HS, hein Joe... Ton message précèdent dans ce topic a été supprimé et merci de ne pas faire ici un résumé de tous les autres topics où tu interviens pour garder un peu de cohérence au sujet, par ailleurs fort intéressant. Si c'est un sujet qui se base sur des témoignages, ce n'est pas non plus le lieu pour raconter sa vie.

Kan: ne tends pas la perche à Joebar, il a déjà assez de mal comme ça ^^
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1067
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Louise » sam. 29 déc. 2012 14:13

Ahahaha, merci pour ce topic :cheers: :ledoigt: .
J'ai dépassé le stade tamponnage et revendication de la douance, corollaire j'ai dépassé le stade indignation et rejet du pack hypersensibilité/empathie/mal être/décalage etc, alors parfois je me sens concernée, parfois pas...
Néanmoins, même d'un point de vue dépassionné, le biais du à l'absence d'observations ou de témoignages de surdoués qui vont bien (et donc qui s'ignorent, souvent) est flagrant dès qu'on aborde le sujet, et je déclare ce topic tout à fait nécessaire!
Zyg, je crois que ton idée de sujet ferait un excellent livre.
C'est la conclusion de mon entretien de fin de WAIS : vous n'avez plus qu'à écrire un livre sur les surdoués qui vont bien!

Je dis pas que je ne suis que bonheur et joie, comme tout le monde j'ai eu des passes difficiles, des moments de doutes, de remise en question. (mais je vois que vous tous avez soulevé cette nuance ^^)
Néanmoins, je me considère comme quelqu'un de fondamentalement chanceux, heureux, et optimiste.

La WAIS je l'ai passée presque par hasard, je suis tombée sur TIPEH, en flânant, ça a fait écho, ça a démangé, interrogé.
J'avais les ronds, j'avais le temps pour lever ce doute, un peu comme une démangeaison qu'on voudrait apaiser. Mais je l'aurais pas passé, je ne suis pas sure que ça aurait transcendantalement changé ma vie.

J'étais et je suis consciente d'avoir de bonnes capacités intellectuelles. J'étais et je suis consciente que c'est une chance. Quand j'ai envie de m'en servir pour atteindre un but, je m'en sers. (pour faire une analogie de haut vol, je dirai, c'est comme décider de porter un décolleté, ou un sous pull, selon les jours et le but à atteindre) Je ne me sens obligée de rien. (Je me sens plus, et de plus en plus, obligée par une force supérieure de faire ce que je veux, comme je veux, par contre ^^.)

J'ai eu une enfance magique, une scolarité sans encombre, où, clairement, ma douance a été un outil formidable pour passer mon temps d'école à faire autre chose que bosser, je n'ai jamais ressenti ce fameux décalage, parce que (attention théorie perso) je me suis nourrie dans mes échanges avec les autres d'autre chose que de stimulation intellectuelle pure. Je vois toujours le verre à moitié plein, parce que.. bin parce que ça sert à rien de voir le verre à moitié vide, à part se rendre malade, et moi je suis pas maso. Et que le bonheur c'est aussi simplement décider d'être heureux. Ou réaliser que le bonheur est plus un point de vue intérieur, une capacité qu'on a tous à fabriquer, plutôt qu'un truc ambiant extérieur sur lequel on aurait pas la main. (Pis de toute façon, je suis boutiquée comme ça.)

Je suis fataliste quand je vois bien que j'ai épuisé toutes les pistes, et dans ce cas, je n'ai aucune difficulté à passer à autre chose (autre projet, autre maison, autre job... autre bonhomme), par contre je lâche pas l'affaire tant que je pense qu'il reste une voie inexplorée. J'imagine que oui, c'est ça, la résilience..

Voilà, je suis jeune (allez on va dire que je suis encore jeune ^^), pas trop laide, pas trop conne, en bonne santé, j'ai un mec, des enfants, une famille aimante, des amis fidèles, une énorme bibliothèque et un gros bout de vie devant moi, je suis libre de tout... ptain, que demander de plus, quoi. Y'a plus qu'à vivre!

Rien à voir, mais je ne vois de toute façon pas où placer ce smiley tête de mouton blond avec des coeurs, qui me fait kiffer/laisse perplexe, sans qu'il soit incongru, alors je ne résiste pas : :amour1:

ronanB
Messages : 41
Enregistré le : mer. 16 mai 2012 13:29
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans le chalet avec un extincteur ^^

Re: Très intelligent ET heureux

Message par ronanB » mar. 15 janv. 2013 18:20

A mon tour !!!
S'il y a un sujet qui me tient à coeur c'est bien celui-là.
Au début de mes recherches sur la douance, j'étais sidéré par le nombre de commentaires que l'on pouvait trouver sur le web concernant le mal être des surdoués. Comme dit précédemment, la littérature sur le sujet n'est pas vraiment optimiste alors comme je suis heureux dans ma vie je me suis fais la réflexion que je ne pouvais pas faire partie de la bande.
J'ai aussi été voir une psy car le sujet m'obsédait mais je n'en n'avais jamais vu auparavant et je n'ai pas l'intention d'en revoir.
Je n'ai jamais été déprimé et je ne sais même pas ce que cela peut bien signifier. J'ai eu des remises en questions mais cela ne m'a jamais affecté plus que de raison.
Je pense que le contexte familial à joué énormément sur ma bonne humeur quotidienne.
J'ai eu la chance de vivre dans une maison spacieuse entourée de verdure aux limites d'une petite ville. J'ai pu ainsi avoir toute la latitude possible pour découvrir le monde qui m'entoure. Mes parents étant issus du corps en saignant (je sais elle est nul...) ainsi que leurs amis, j'ai aussi eu accès à une masse importante de savoir à porté de main. Un PC assez jeune (10 ans) ainsi qu'une connexion au web à 14 ans (1996, ont étaient précurseurs) Le tout rajouté à des caisses entières de légos, de bouquins(fan des livres dont vous êtes le héros), de matos électronique en vrac ( mes pauvres parents, je démontais tout) et de bestioles en tout genres, bref j'ai vraiment eu une enfance de rêve.
Les vacances de mes parents étant aussi plus longues que la moyenne, nous partions au minimum 5 semaines dans tous les pays d’Europe avec un préférence pour la Grèce. Il faut imaginer la scène, un gamin de 10 ans, passionné de Grèce antique, se retrouvant au milieu d’Olympie, de Delphes, de l'acropole.... tiens j'en ai les larmes au yeux en y repensant.
J'ai aussi été à Auschwitz, Prague, tout l’Espagne, le Portugal etc... j'ai même emmené un ami en Turquie avec nous.
Mes parents ont aussi essayés de m'inscrire à la musique (bon là échec cuisant, je rentrais vraiment pas dans le moule).

Le sport m'a aussi énormément aidé à me sociabiliser (basket et escalade). J'avais donc un cercle d'amis proche et nous ne nous sommes pas quittés depuis.

A maintenant 30 ans, je me retrouve père de la plus belle des filles, pacsé avec la seule qui me comprend vraiment (HQI aussi).
En dehors de mon travail qui, même s'il m'ennuie au possible, me permet de pas trop mal gagner ma vie, j'aime ce que je suis devenu et ne changerai en rien mon parcours ( ou peut être le fait de savoir que je pouvais faire partie du clan de l'animal à frisure).

voili voilou.
» J’avais une maison au bord de la mer. Mais pour aller à la plage, il fallait passer devant un bar. Je n’ai jamais vu la mer… » Georges Best

Avatar du membre
Monsieur Noir
Messages : 442
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 00:42
Présentation : Back in Black
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IRL
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Monsieur Noir » mer. 16 janv. 2013 00:41

Je ne peux pas dire que je vais excessivement bien, mais le fait est que je vais beaucoup, beaucoup mieux que lorsque j'ai débarqué dans le coin. J'ai fait une belle dépression, moi. :P

Et j'ai découvert au passage que j'avais toujours été dans un état dépressif, au moins depuis le primaire, si pas avant. Ça fait bizarre de voir la lumière pour la première fois, mais ça fait du bien.

Là je suis juste dans un état normal, comme la majorité des gens, mais j'ai pas l'intention de m'arrêter en si bon chemin. Donc non seulement on peut aller bien, mais on peut aussi guérir du mal être. C'est fou, non ?
A la recherche de l'imperfection parfaite.

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : presentations/bon-ben-voila-t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 52

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Eric Lerouge » mer. 16 janv. 2013 08:16

A la grande loterie de la vie, les surdoués ne tirent évidemment pas les mêmes cartes : il est clairement plus facile d'être surdoué dans une famille aisée, peuplée d'individus eux-mêmes surdoués, où le travail sur soi, la spiritualité, la culture sont des évidences, que dans une famille d'immigrés acculturés.

Je me souviens que lorsqu'il nous a appris la douance de nos enfants, le psychologue, après nous avoir félicité (sur le coup j'étais surpris, mais j'ai appris depuis que nous y étions effectivement pour quelque chose...), a commencé un discours sur la chance que nous avions et la responsabilité qui était la nôtre d'élever ces petits "génies". Je l'ai interrompu au bout de 5 minutes pour lui dire que si je concevais que pour de nombreux parents, la douance de leurs enfants pouvait être perçue une malédiction, ce n'était pas notre cas, bien au contraire : c'était même une bénédiction.

Comme je l'ai déjà expliqué sur un autre fil, j'ai eu une enfance heureuse, je suis actuellement très heureux même si la vie ne m'a pas ménagé et que j'ai connu des épreuves, comme tout le monde car cela fait partie de notre lot à tous, pôv' zhumains. Je sais que d'autres deuils et épreuves m'attendent, mais je n'en ai pas peur car je sais qu'elles seront autant d'occasion de progresser dans la connaissance de moi-même, ce qui est bien le but de la vie : Connais-toi toi-même et tu connaîtras les dieux était inscrit au fronton du temple d'Apollon à Delphes. Et j'ai envie de connaître les dieux !

Pour accéder à cet état de bonheur, les surdoués ont des atouts et des handicaps, peut-être plus de handicaps que le crétin des alpes qui vit dans l'Eternel Présent, qui est une forme de bonheur qui nous est très difficilement accessible (mais pas impossible non plus). Mais il a surtout plus de responsabilités que les autres, car ses hautes capacités intellectuelles lui donnent non seulement la possibilité de s'interroger sur la question du bonheur, mais surtout l'obligation de faire partager ses réflexions pour aider les autres 98 % des ses contemporains à progresser vers la voie de la sagesse et, in fine, du bonheur.

La conscience de cette responsabilité est d'ailleurs la raison de ma présence ici. :levi
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4681
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Cyrano » mer. 16 janv. 2013 08:43

Eric Lerouge a écrit : dans une famille d'immigrés acculturés.
Pas très adroit Éric quand-même...pour le moins.
Eric Lerouge a écrit : Pour accéder à cet état de bonheur, les surdoués ont des atouts et des handicaps, peut-être plus de handicaps que le crétin des alpes qui vit dans l'Eternel Présent, qui est une forme de bonheur qui nous est très difficilement accessible (mais pas impossible non plus). Mais il a surtout plus de responsabilités que les autres, car ses hautes capacités intellectuelles lui donnent non seulement la possibilité de s'interroger sur la question du bonheur, mais surtout l'obligation de faire partager ses réflexions pour aider les autres 98 % des ses contemporains à progresser vers la voie de la sagesse et, in fine, du bonheur.
Si je résume ta pensée, les autres 98% de la population sont des crétins des Alpes, et nous avons le devoir de leur apporter la lumière ? (Ça me rappelle les meilleurs discours coloniaux tiens...)

Je ne sais pas si c'était ton intention Éric, mais ce post est truffé de jugements de valeurs qui n'ont pas vraiment lieu d'être.

Déjà, ce n'est parce qu'un surdoué mouline toute la journée qu'il mouline pas dans la semoule. Penser beaucoup, ça ne veut pas dire penser bien. Je ne me sens pas sage moi. Et certainement pas plus doué que les autres pour plein de trucs.

Ensuite, le bonheur est une notion on ne peut plus subjective, et vouloir en imposer SA vision aux autres, c'est le début du despotisme.

Les surdoués n'ont aucune responsabilité de quoi que ce soit. Partir dans la vie avec une pression pareille, c'est le meilleur moyen de prendre un abonnement chez le psy. Nous sommes des gens. C'est tout. On a une particularité, mais qui n'induit rien de tout ça. Avant de vouloir apporter la lumière à l'Humanité, je vais déjà essayer de mettre un peu d'ordre dans ma vie. C'est d'une prétention incroyable que de croire qu'on a la moindre légitimité pour guider le troupeau vers je ne sais quel chemin lumineux.

Ça me fait un peu halluciner ce genre de discours.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Le Renard
Messages : 1731
Enregistré le : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : http://kibu.fr/presentatronche/
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Le Renard » mer. 16 janv. 2013 09:35

Allez, un témoignage en peu de lignes pour contribuer à ce sujet : je n'ai jamais réussi à lire en entier ni le livre de Cécile Bost, ni celui de JSF, tellement je ne me reconnaissais pas dans les problèmes décrits. Ca me dégoûtait, n'ayant alors pas passé le WAIS, de voir que malgré mes soucis je n'étais pas assez malheureux pour être surdoué, et que je devrais chercher ailleurs l'explication à mes bizarreries.

Je suis hérissé de bizarreries, mais elles sont globalement constructives, pas destructives. Mes bizarreries font rire les gens, ou m'offrent une valeur ajoutée face à pas mal de situations. Les trucs destructifs en moi n'ont aucun rapport avec la douance, et les moments noirs n'ont que très rarement entaché mon optimisme.

J'aime intensément la vie, et bordel, j'ai envie qu'elle continue fort et longtemps.

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : presentations/bon-ben-voila-t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 52

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Eric Lerouge » mer. 16 janv. 2013 10:54

Bon, mon post a manifestement été mal perçu par certains et je vais clarifier ma pensée.

La remarque sur les "immigrés acculturés" n'était probablement pas adroite et je laisse à chacun trouver l'exemple qui lui convient. J'aurais effectivement pu en trouver d'autres mais celui-ci me semble parlant. Ile ne stigmatise d'ailleurs personne car la présence de surdoués chez les immigrés acculturés est une réalité statistique. Simplement, c'est également une réalité statistique qu'être des surdoués heureux (thème du fil) est plus dur pour eux que pour ceux qui sont nés à l'autre bout du spectre socio-culturel. Et si j'ai écrit une ânerie merci de bien vouloir me le démontrer par un raisonnement.

Sur le fond, j'ai effectivement mal rédigé mon post en faisant une généralité de mes convictions en la matière. Alors je vais être plus clair : Oui, JE considère qu'ayant mis de l'ordre dans ma vie et dans ma tête (je vous expliquerai peut-être comment si le sujet vous intéresse), il est de MA responsabilité et de MON devoir, en tant qu'adulte surdoué, d'aider les autres (sans distinction de QI), ceci dans tous les domaines où mes qualités innées et acquises me le permettent. Les aider au plan matériel (c'est d'ailleurs mon métier), mais surtout au plan spirituel, ce qui se fait essentiellement par l'exemple.

Certes, le bonheur est une notion subjective et loin de moi l'idée d'en imposer ma vision aux autres. Mais j'estime avoir le droit imprescriptible et sacré de la faire partager. Après, à chacun de trouver sa voie, je suis bien d'accord là-dessus.

Bien entendu, 98 % de la population ne sont pas des crétins des Alpes : c'est une caricature de ma position. Ceux que j'ai appelé les "crétins des Alpes" sont les "sous-doués" (oh là là, je vais encore me faire attraper sur ce coup-là !) dont l'intelligence abstraite ne leur permet pas de se projeter dans l'avenir et qui, vivant dans le présent, sont de ce fait souvent "heureux". Mais là encore, j'accepte la critique de l'argument, pour autant qu'elle soit justifiée par un raisonnement, pas une caricature.

Pour terminer, je n'aspire à aucune fonction de pouvoir qui me mettrait en position de guider quiconque. En tant qu'individu social j'ai un certain pouvoir sur mes proches dont j'use effectivement pour les guider, à savoir les mettre en condition de trouver leur propre chemin vers le bonheur, qui sera le leur et non le mien car chaque chemin est unique. Et je laisse le troupeau se faire mener à l'abattoir par les mauvais bergers qu'il s'est choisis démocratiquement, 98 % ne faisant en l'occurrence pas référence aux non-surdoués, mais aux individus, quel que soit leur QI, qui marchent dans la vie à l'aveuglette.

Bon, je reconnais, tout ça est exprimé très sérieusement, voire de manière pédante, mais le fond est là, je le soumets à la critique de surdoués et j'attends donc votre réaction argumentée, en espérant que personne ne suivra le conseil de Cicéron : "Si tu ne peux répondre à l'argument, attaque l'orateur".
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11822
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Très intelligent ET heureux

Message par TourneLune » mer. 16 janv. 2013 11:05

Si tu as conscience que c'est écrit de manière pédante pourquoi ne pas simplement écrire les choses correctement dès le départ.
Je ne vois pas ce qu'il y a à argumenter, quand on écrit de la merde, faut assumer et accepter que les gens réagissent. Le mieux c'est de ne pas en écrire, tout simplement... Et ensuite ben assumer ses responsabilités hein... C'est toi qui as ecrit, choisi les mots et leur agencement.

Bref la meilleure façon d'être compris, c'est de faire attention d'écrire ce qu'on pense et pas autre chose.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4681
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Cyrano » mer. 16 janv. 2013 11:14

Eric Lerouge a écrit : Et je laisse le troupeau se faire mener à l'abattoir par les mauvais bergers qu'il s'est choisis démocratiquement, 98 % ne faisant en l'occurrence pas référence aux non-surdoués, mais aux individus, quel que soit leur QI, qui marchent dans la vie à l'aveuglette.
Quand on voit ce genre de phrases toutes faites, on n'a juste pas envie d'en dire plus Éric...et surtout pas d'argumenter sur des bases aussi foireuses. TU estimes que les bergers sont mauvais, TU estimes que les gens marchent à l'aveuglette, donc TU estimes que tu détiens une vérité que les autres doivent adopter, sous peine d'être qualifiés d'imbéciles heureux...en substance. C'est ce que disent tes mots. Riens de plus.

Et c'est d'une part méprisant, et d'autre par d'une prétention incroyable. Et ça, c'est MON avis.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : presentations/bon-ben-voila-t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 52

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Eric Lerouge » mer. 16 janv. 2013 11:29

Cyrano, je veux bien argumenter avec toi, je dirais même que comme tu ne partages pas mon opinion, la discussion n'en sera que plus intéressante, mais cela nécessite un préalable : que tu cesses d'utiliser à mon encontre des qualificatifs péjoratifs et disqualifiants, comme "méprisant" ou "prétention incroyable".

Car ainsi tu ne fais que mettre en pratique le principe de Cicéron et rendre tout débat impossible.

Certes, rien ne t'oblige à débattre avec moi, mais dans ce cas ton silence suffira.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4681
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Cyrano » mer. 16 janv. 2013 11:36

C'est juste que tu n'as pas compris que la base de ton raisonnement n'appelle aucun débat. On ne peut pas discuter sur une base aussi inepte c'est tout.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : presentations/bon-ben-voila-t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 52

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Eric Lerouge » mer. 16 janv. 2013 11:38

Tournesol a écrit :Si tu as conscience que c'est écrit de manière pédante pourquoi ne pas simplement écrire les choses correctement dès le départ.
Je ne vois pas ce qu'il y a à argumenter, quand on écrit de la merde, faut assumer et accepter que les gens réagissent. Le mieux c'est de ne pas en écrire, tout simplement... Et ensuite ben assumer ses responsabilités hein... C'est toi qui as ecrit, choisi les mots et leur agencement.

Bref la meilleure façon d'être compris, c'est de faire attention d'écrire ce qu'on pense et pas autre chose.
Bon, je les collectionne aujourd'hui, mais je l'ai probablement cherché...

Je n'ai absolument pas conscience de faire preuve de pédantisme dans mes écrits, mais j'ai simplement essayé de me mettre à la place des personnes qui les ont critiqués, en supposant que peut-être, la forme leur avait déplu.

Je suis rassuré de voir que la forme n'y est pour rien et que seul le fond est en cause.

Je ne retire donc rien à ce que j'ai écrit et déplore sincèrement trouver ce genre d'expression au lieu d'arguments. Non, je n'écris pas de la "merde", mais le résultat de longues réflexions résultant elle-mêmes d'un gros travail sur moi.

Mais passons... Même avec des surdoués, on peut parler de tout mais pas avec n'importe qui.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Eric Lerouge
Messages : 50
Enregistré le : dim. 6 janv. 2013 19:28
Présentation : presentations/bon-ben-voila-t3114.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris/Tours
Âge : 52

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Eric Lerouge » mer. 16 janv. 2013 11:40

Cyrano a écrit :C'est juste que tu n'as pas compris que la base de ton raisonnement n'appelle aucun débat. On ne peut pas discuter sur une base aussi inepte c'est tout.
Les symptômes persistants, j'ai bien noté qu'avec toi le débat était clos.
"Quand il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème". Devise Shadok

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12702
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Mlle Rose » mer. 16 janv. 2013 11:46

 ! Message de : Mlle Rose
On peut parler de tout, avec n'importe qui, mais pas n'importe comment.
Quand on exprime son opinion, on évite de l'ériger en vérité générale et on songe que d'autres peuvent avoir des avis divergents, sinon ce n'est pas un débat.
Quand on s'exprime de manière arrogante et suffisante (et là il ne s'agit pas de la personne mais du discours) il faut s'attendre à se faire renvoyer dans les cordes.
Je verrouille ce topic le temps que l'équipe décide en concertation de ce qui y a sa place ou non.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Rusch
Messages : 128
Enregistré le : mar. 26 févr. 2013 10:44
Présentation : presentations/nouvelle-cle-t3355.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Zurich
Âge : 34

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Rusch » mar. 26 mars 2013 10:27

Ma contribution aussi pour dire qu’on peut être surdoué et heureux!
Après la lecture d’un article sur les surdoués, j’ai eu des interrogations puis en parcourant internet, je me suis dis que j’allais trop bien pour être surdoué. Je me trouvais trop normal (également pas de passion très pointue, etc.). Cependant, ce topic a contribué à garder cette option à l’esprit, je me devais donc d’y contribuer! J’ai passé le test qui s’est avéré positif puis j’ai lu le livre de Monique de Kermandec que j’ai trouvé intéressant dans la partie descriptive (on peut voir si l’on s’y retrouve :smile: ) mais un peu ennuyeux par la suite même si certains points généraient un lointain écho en moi et m’ont fait réfléchir.
Je pense aussi avoir eu la chance d’avoir un environnement favorable avec entre autres des parents qui ont laissé leurs enfants se développer et leur ont fait confiance. Mon père est probablement surdoué lui aussi ce qui fait que je ne me suis pas senti trop différent puisque un de mes modèles de développement avait aussi cette liberté, détachement, questionnements, etc.
Pour le reste, j’en ai parlé dans ma présentation. Je suis aujourd’hui heureux comme la plupart des gens je suppose (même si j’essaie de l’être encore plus :smile: ). J’ai eu une adolescence heureuse même si je me rends compte que je flottais un peu a posteriori mais tout en restant impliqué dans le monde réel et en interagissant avec lui. Ensuite, je pense avoir pris conscience de ma singularité, des mes qualités et de mes défauts à partir de 20 ans et j’ai ensuite „travaillé“ dessus naturellement pour m’épanouir et vraiment profiter de la vie. On a toujours les défauts de ses qualités et vice versa mais on peut essayer de pousser le curseur vers le mieux et ça c’est le plus important.
La douance donne une conscience aigüe des problèmes, des injustices etc. ce qui peut rendre sombre et défaitiste (je suis passé par ces moments là en tout cas). En meme temps, j’ai l’impression qu’elle nous donne aussi les outils et le potentiel pour traiter ces questions, les garder en tête mais ne pas les laisser entraver notre chemin; puis tirer profit de notre compréhension du monde pour ne pas se laisser emporter par des illusions et construire une vie plus épurée mais intense en se focalisant sur les choses vraiment importantes. Pour donner un exemple perso: je profite de la vie et ne m’empêche pas de consommer, j’aime bien manger et bien boire mais mes plaisirs sont plus dans le vécu, les expériences que dans la possession matérielle et l’accumulation. Ce faisant, j’ai moins de frustrations générées par la société de consommation car cette pression ne m’atteint pas (en général :smile: ).
Après, il y a toujours une intensité sous-jacente et un besoin de sens (pour moi en tout cas) qui complique les choses et m’empêche parfois de profiter simplement mais bon, c’est constitutif de ma personnalité et je m’aime alors je ne peux pas me plaindre :2deg

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2321
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 56
Contact :

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Pier Kirool » jeu. 28 mars 2013 09:44

Allez,
Bien sûr que je ne vais pas dire que je suis malheureux.
Je crois que l'enfance, les parents, le contexte y sont pour beaucoup.
Ensuite une voie professionnelle relativement épanouissante (jusqu'à un certain point),
Des rencontres magiques, (mais j'ai tendance à ne bien me rappeler que les bons moments)
Des enfants bah pareil quoi... magiques, et le bien c'est que ça dure...
Evidemment, quelques décalages qui m'ont fait arriver au WAIS et ici, mais pas de quoi dire malheureux, hein...
Pas de quoi dire "trop intelligent" non plus... C'est à se demander ce que vient faire TIPEH dans ma vie tiens... des fois... Noooon mais....
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

Avatar du membre
Le Ludoptère
Messages : 240
Enregistré le : mar. 18 déc. 2012 12:02
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Naoned

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Le Ludoptère » lun. 1 avr. 2013 11:33

Allez, je crois que c'est le moment de venir parler un peu ici. Même si le "très intelligent ET heureux" est un peu fort. Surtout pour le "heureux". J'ai plutôt l'impression d'être dans le "ça va bien et ça peut aller encore plus mieux", mais plus dans le sens de "je suis dans le positif et je peux aller encore plus haut".

En gros, quand j'ai commencé à entendre parler de cette histoire de douance, c'était suite à un mal-être permanent et insidieux que je ne comprenais pas. En effet, j'étais sensé avoir trouvé la réponse à ce qui me rendait plutôt pas à l'aise : j'avais trouvé du travail dans un domaine qui me plaisait (le jeu). J'avais un salaire et des choses à faire, mais pourtant, je ne ressentais aucune différence entre avant (au chômage) et après. Le même vide, la même absence de sens.

Alors pif paf pouf il s'est passé plein de trucs et j'ai décidé de me casser de ce boulot et de retourner "chez moi", aux portes de la Bretagne, à Nantes. Je n'ai pas de "travail", du coup je suis obligé de construire du sens à chacune de mes journées. J'ai pris mon avenir en main. J'ai retrouvé l'éclat des relations privilégiées avec des gens, des discussions qui vont loin et qui élaguent les doutes et les incompréhensions. J'ai retrouvé des sensations et des sentiments que je savais endormis depuis longtemps. Marcher près des arbres, écouter les oiseaux et les fleurs. Et ne pas s'empêcher de laisser tourner la pensée, d'imaginer des constructions et des machines. Vivre sainement le va et vient entre la vie extérieure et la vie intérieure.

Du coup, je suis au chômage mais je me lève tout les matins plus tôt que quand je bossais. Je fabrique enfin des choses avec mes mains, je n'ai pas de but fixé, mais j'ai des directions fortes. On fabrique des choses en collectif, on discute de projets de vie, de visions du monde et des manières de les mettre en action. Tout n'est pas encore fait, mais la rencontre entre vie spirituelle et vie politique, entre activités manuelles et activités intellectuelle se rétablit selon une forme harmonieuse.

Donc voilà, je vois à nouveau un long chemin à parcourir devant moi, et c'est quand même super cool. Merci la résilience :)

Avatar du membre
Callie
Messages : 221
Enregistré le : jeu. 16 mai 2013 18:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Callie » lun. 20 mai 2013 18:35

contente de ce topic. Je vais bien moi aussi :) Avec des questionnements des trucs de Dabrowsky en toile de fond mais je vais bien qd même au quotidien...
:emo:

Répondre