douance et solitude

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Lost again
Messages : 43
Enregistré le : sam. 3 déc. 2016 13:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Neverland
Âge : 47

Re: douance et solitude

Message par Lost again » sam. 4 févr. 2017 13:41

Bonjour,

La solitude est une grande interrogation pour moi ...
Je pense avoir commencé à communiquer à 16 ans hors du cercle familial .. Avant .. J'observais et apprenais , découvrais ..J'ai une bibliothèque incroyable de codes , de conventions, d'expressions..
Je me suis toujours sentie totalement hors de tout et absolument incapable d'aller vers quelqu'un .. ..Timidité et manque de confiance telles que l'approche des autres était un supplice ? Conséquences du HPI ? Autre chose ?

Avec les années j'ai commencé à évoluer et à créer des liens .. Toujours avec des petits groupes restreints , péniblement et après un "tri" sévère des personnes , ne retenant que celles qui me paraissaient assez ouvertes pour, non me comprendre, je n'en demandais pas autant , mais s'intéresser sans juger et surtout sans chercher à comprendre en réalité .. Une acceptation brute et sans réflexion comme un fait acquis .
Bref ..
Ma petite existence a été rythmée de longues années silencieuses et quelques années plutôt sympa avec des discussions jusqu'au bout de la nuit ..Mais elles furent peu nombreuses .. J'ai fait le décompte il y a peu , un truc que je n'avais jamais fait avant .. Je dois compter 6 années de véritable communication amicale lors desquelles j'ai pu être moi en tant que telle ( franchement les plus géniales que j'ai vécues je l'avoue) et environ l'équivalent à faire semblant de à petites doses.. Le reste .. Je suis pourtant capable de communiquer parfaitement , c'est un fait que je pratique tous les jours au boulot .. ..
Je n'en souffre pas , du moins .. Je n'en souffre plus .. C'est un fait que j'ai mis du temps à accepter mais alors que j'entame ma presque troisième année enfermée chez moi ( hors mes sorties pour le boulot ou quelques obligations) , je dois avouer être plutôt très bien .. Heureuse en fait :) .. Il manque un épanouissement "sentimental "mais je le vis plutôt bien finalement .. L'acceptation de la solitude comme une "amie" a été salutaire et a évacué toute souffrance due au manque .. Il faut dire que les réseaux sociaux ou forum comme celui ci ont été d'une grande aide .. Un échange d'idées , limité ou pas, mais donnant une teinte plus légère à la solitude .. Parfois , même , une illusion de vie sociale dont je ne suis pas dupe mais qui comble finalement assez bien mes besoins basiques.. Après , j'ai la chance d'avoir 2 enfants supers qui comprennent et ne jugent pas , qui ont leurs propres différences et épanouissements .. Ils me mettent des coups de pieds pour me pousser de temps en temps voir le monde, préférant à priori mes délires en public mais ils me voient également d'une nature plutôt déconneuse et enjouée ce qui est rassurant et éloigne l'ombre de névroses ou autre truc négatif qui pourrait les inquiéter ..
L'interrogation à présent ,après ce" radio ma vie" qui a dû vous endormir, est de savoir si la solitude est réellement un trait de la douance ..
Il semble que la communication soit plus compliquée car les chances de pouvoir échanger sur des sujets motivants et intéressants seraient limitées.. Je l'ignore ..A mon travail , je vois et parle avec plein de gens très différents , ( amusant pour une sauvage non ? :) ) , je m'adapte parfaitement et même si je m'ennuie vite avec 95 % des personnes ( chiffres totalement idiot en soi et ne revêtant en rien une quelconque statistique que j'aurai véritablement posée hein ) ..,Cela ne gêne pas en soi l'acte de communiquer ..Je dirai même mieux , j'aime et j'admire la vision parfois simple ( j'ai dit simple , pas simpliste) et délicieusement rafraichissante de certains .. J'aimerai parfois ne pas me poser autant de questions et c'est plutôt reposant .. Je ne vois pas en quoi ces personnes sont " moins" intelligentes .. Ils ont une intelligence de la vie et de l'affect qui m'émerveille, moi qui me suis sentie si longtemps amputée...

Je crois qu'il faut à cela ajouter l'impact qui me semble primordial, du vécu . Les frustrations, la confiance en soi , la colère , la sérénité, etc , sont, à mon sens , le fruit de notre enfance et de nos expériences passées plus ou moins anciennes .. Les récentes études montrent si j'ai bien compris que les enfants HPI n'on à priori pas d'inaptitudes particulières pour vivre en harmonie avec leur entourage dans le sens du retrait , de la dépression, de l'échec scolaire etc ....
La solitude tout au plus permet elle de réfléchir plus tranquillement , encore qu'en ce qui me concerne , en tant "qu'obsessionnelle ", je suis capable de m'isoler totalement au milieu d'une dizaine de personnes faisant la fête si une question me donne matière à réflexion.. Cela a donné des situations plutôt amusantes d'ailleurs ..
Bref , solitude et douance peut être mais pas que .. Mais surtout .. Solitude positive finalement .. :D :D :D
"l'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites"
A. Camus

Répondre