TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » mar. 25 sept. 2018 14:20

Salut à tous ! Telle l'hirondelle en ces temps de crise planétaire, je me fais rare sur le forum, mais reviens de temps en temps...

Cela dit, les hirondelles ont une valeur bien supérieure à la mienne : jamais je ne pourrais vous débarrasser des moustiques. (Et ça c'est un service qu'a pas de prix!)

Bon, je vais faire subtil : QUI A UN TDA ET A ENVIE D'EN PARLER EN PUBLIC ? (Internet n'oublie jamais, gaffe quand vous racontez des trucs persos !)

Votre vécu m'intéresse :
Ca vous fait quoi au quotidien le TDA ?
L'avez-vous fait reconnaître officiellement comme handicap ?
A quoi le TDA est associé pour vous (Hypersensibilité, procrastination, troubles de l'humeur, anxiété, ce genre de trucs ?)

Comme pas mal de gens ici j'ai passé un test du QI là, pis j'ai eu un gros score ça m'a fait plaisir et tout, mais bon la dame elle a aussi dit que j'avais un TDA "compensé". C'était vrai à l'époque mais là j'ai genre l'impression que je compense que dalle depuis quelques temps, c'est infernal ... La procrastination me bouffe la vie, et je procrastine pour des trucs de plus en plus stupides genre passer l'aspirateur (alors que j'adore ça), je suis dévoré par l'anxiété... Bref, j'ai besoin d'échanger sur le sujet, de voir ce que ça fait chez les autres, qu'il y ait un H en plus ou pas...

En compensation je vous fait tourner deux sites qui m'ont bien bien plu et aidé, rien d'extraordinaire, mais j'aurais tellement voulu avoir ces infos plus tôt ...

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/ ... ctivite_pm
https://www.tdah-france.fr/50-trucs-de- ... dulte.html
http://www.attentiondeficit-info.com/tdah.php (Lui je l'ai rajouté après. Parce que.)
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » mar. 25 sept. 2018 15:59

Sais-tu ce qui a alerté la psy quand tu as passé ton test lui indiquant que tu avais un TDA compensé ?

Ton topic sur "j'ai [n] de qi et je ne suis pas un génie" m'avait tellement parlé à l'époque même si je n'ai le même profil que toi.

J'hésite à retourner voir la psy avec qui j'avais fait mon test pour aller diagnostiquer une hypothèse qui ne m'handicap pas pleinement, enfin je le ressens comme ça. Et qu'est ce que savoir changerait réellement dans ma manière bien à moi de fonctionner ?

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » mar. 25 sept. 2018 17:52

Ben peut-être que tu peux lui passer un coup de fil pour avoir son avis... Quant à savoir ce que ça t'apporterait, je ne sais pas... Tout ce que je peux te dire c'est que pour ma part, je cherche à bien comprendre et cerner le truc, et j'espère ensuite trouver une remédiation, si possible non médicamenteuse...

Quant au diagnostic de TDA compensé, la psychologue m'a dit que c'est ma façon de répondre, et aussi que ça a influencé ma vitesse de traitement, mais j'y connaissais tellement que dalle... encore aujourd'hui j'ai pas tout appris ni compris, il y a encore beaucoup de chemin...
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Avatar du membre
O'Rêve
Messages : 326
Enregistré le : mar. 1 avr. 2014 18:56
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/reve-t4816.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par O'Rêve » mar. 25 sept. 2018 18:18

La procrastination me bouffe la vie, et je procrastine pour des trucs de plus en plus stupides genre passer l'aspirateur (alors que j'adore ça), je suis dévoré par l'anxiété... Bref, j'ai besoin d'échanger sur le sujet, de voir ce que ça fait chez les autres, qu'il y ait un H en plus ou pas..
J'ai pas de témoignage personnel à t'apporter. Mais j'ai écouté une partie de cette émission (sur la procrastination) ce matin : https://www.franceinter.fr/emissions/gr ... embre-2018
C'est pas directement sur le trouble de l'attention, mais celui-ci est évoqué en cours d'émission.

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » mar. 25 sept. 2018 18:28

Oui j'imagine bien que ça impacte la vitesse de traitement ainsi que la mémoire de travail.
Tu répondais de manière peu courante ?

Peut-être lui enverrais-je un SMS pour lui demander son avis (elle est spécialisée en tcc). Après, elle n'a rien décelé durant la passation, donc je me fais probablement des idées.

Ça s'exprime de quelle manière ton tda , procrastination uniquement ou d'autres symptômes ?

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » mer. 26 sept. 2018 09:09

Ben je sais pas trop dire, je me souviens juste que pour les trucs à choix multiples, je créais la réponse dans ma tête, et après je savais direct quelle proposition était la bonne, ce qui m'évitait d'avoir à toutes les étudier... La psy avait mentionné que je revérifiais beaucoup mes réponses, alors que j'avais simplement la sensation de me montrer concentré et appliqué..
En dehors de ça ma façon de faire est normale, mais comme je sais pas comment faisaient les autres...



Sinon le TDA s'exprime beaucoup par la procrastination, c'est vraiment un énorme handicap avec des grosses répercussions sur ma vie, et je procrastine de plus en plus pour des trucs pourris tout anodins style ranger un balai, mettre une enveloppe à la poste...



Egalement je suis vraiment très impulsif, et j'ai de plus en plus de mal à faire preuve de courtoisie et écouter les gens jusqu'au bout quand ils me parlent et que je crois avoir déjà compris (Ce qui n'est pas toujours le cas ^^)

J'ai appris que ma désagréable tendance à faire irruption dans des conversations où je ne suis pas convié pouvait venir de là... J'essaie de m'en empêcher car je ne veux pas être impoli, mais c'est très difficile d'avoir le réflexe de se retenir de foncer tête baissée...

Et sinon je peux écouter quelqu'un, tout en observant un truc, mentionner ce que j'observe, tout en suivant et ayant suivi la conversation, mais en général les gens n'aiment pas et considèrent ça comme du désintérêt, alors je le fais, mais en loucedé (j'observe mais ne dis rien quoi)...

Je passe beaucoup du coq à l'âne dans mes discussions aussi (du moins du point de vue de mes interlocuteurs, du mien les liens logiques sont évidents), mais je ne sais pas si je dois l'imputer au trouble attentionnel, la pensée arborescente, les deux... C'est pour ce genre de questions que je viens ici d'ailleurs...

Les gens avec qui j'ai le plus de plaisir à échanger sont globalement très rapides et concis dans leur discours et leur pensée, on passe pas vingt-mille ans à ergoter pour dire la même chose de trois façons différentes (ce qui est le cas dans nombre de réunions professionnelles, ça me rend dingue !!!) ... Mais encore une fois, vitesse de traitement du HQI ou TDA... dur à démêler...



Aussi, j'ai toujours eu beaucoup plus de facilité à écouter (un cours, une conférence sur internet, une conversation téléphonique) lorsque je faisais autre chose en même temps : dessin, frozen bubble (ce jeu a sauvé mes études), petits jeux vidéos divers style 2048, démineur, solitaire...


J'oublie ou perds rarement mes affaires et je suis maniaque du rangement et du ménage, j'ai besoin d'un environnement organisé, constant, épuré et propre pour me sentir bien, je suppose que ce sont là des stratégies de compensation, à l'origine inconscientes, mais maintenant je les entretiens.
Je n'oublie pas tellement mes rendez-vous ou quand je dois voir des gens, car soit l'enjeu affectif est tel que je ne peux oublier, soit j'utilise mon agenda systématiquement (mon 2e cerveau :D)

Scolaire et étudiant, je n'ai jamais pu mémoriser un emploi du temps, je ne sais jamais quel jour on est, je me plante de date pour l'année pendant plusieurs mois -voire avec un décalage de plusieurs années-
Ce sont d'ailleurs des erreurs sur la date qui peuvent faire que je peux manquer des rendez-vous... C'est bien énervant...


Un truc très handicapant aussi est la difficulté à canaliser mes émotions, je peux partir au quart de tour et me mettre à hurler et invectiver pour des trucs anodins, et redescendre aussi vite quelques secondes plus tard, en étant dévoré par le remord et la culpabilité.
Au moment où je pète un plomb j'en ai conscience mais il m'est impossible de m'en empêcher, je veux mais n'y arrive pas, c'est horrible... C'est je crois ce qui me pourrit le plus la vie, avec la procrastination...

PS - HS : Je kiffe ton pseudo :D
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » mer. 26 sept. 2018 12:18

Choix multiples ? Je ne crois pas avoir eu à détailler quoi que ce soit, je donnais mes réponses et c'est tout.

La procrastination me parle car je reporte toujours tous ces trucs au dernier moment.
Soit disant, une méthode japonaise permettrait de passer outre la flemme, je ne me suis jamais renseigné à ce sujet, trop la flemme :D

Je n'avais jamais remarqué ça avant, mais quand on me parle si je ne suis pas entièrement attentif vis à vis de mon interlocuteur, et bien je pense à des choses connexes à la conversation ou à des choses qui n'ont rien à voir du tout.
Je comprends la conversation mais j'ai l'impression de louper toute l'implication émotionnelle je trouve, c'est difficile à décrire.

Je me suis rendu compte que je suis toujours en train de balancer un stylo quand je suis au boulot ou taper du pied ou faire trembler ma jambe (depuis tout petit, ça agaçait tout le monde ça). J'étais très colèrique tout petit, et ne tenait pas du tout en place en primaire (surtout au cp).

Je crois que les choses se sont calmées avec l'âge, après j'ai beaucoup pris sur moi, mais en ce moment c'est surtout que j'ai l'impression de ne pas réussir à m'impliquer dans une conversation, c'est frustrant.

La colère est devenue intérieure pour moi, bien que je sois emporté dans mes propos (mais je n'explose plus, je suis devenu très calme).

La psy t'a aiguillé pour trouver des stratégies à adopter ?

Merci pour le pseudo ^^

PS : je ne veux pas tomber dans le piège de l'auto diagnostic me concernant, je suis loin d'avoir toutes les billes en mains et personne depuis ma plus tendre enfance ne s'est un jour alarmé de mes troubles du comportement (pas même le psy scolaire, en même temps j'ai joué sur le divorce de mes parents...).

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » mer. 26 sept. 2018 18:28

Mais si tu as passé un test de QI, ne penses-tu pas qu'un trouble attentionnel aurait pu être remarqué par la psy ?

A moins qu'elle l'ait vu mais ne t'en ait pas parlé, pensant que tu le savais ?

En tout cas il est préférable de refaire des tests plus ciblés si tu penses que tu as besoin d'une remédiation...

A l'époque la psy ne m'a rien dit à part le fait que j'avais un TDA et que je le compensais, or j'ai l'impression qu'actuellement je compense bien moins qu'avant, et c'est là mon problème..
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » mer. 26 sept. 2018 19:06

C'est ce que je me dis, après tout c'est elle la pro.
Mais ayant fait entretien et passation dans la foulée, comment détecter un éventuel trouble qui serait très léger ? Je n'ai aucun recul en la matière.
D'ailleurs je ne lui ai jamais parlé du HPI, je n'ai pas réussi à dresser un portrait complet de moi.
Pudeur, honte tout ça tout ça.

Autant je comprends que ça soit très gênant pour toi, je ne pense pas que ça ai autant d'impact sur moi que ça.

Après je me dis que les tdah c'est comme le HPI , autant de types différents que de personnes ?

Par ailleurs, j'avais plutôt en tête le fait que le TDAH masquait le HPI et inversement.
Ou en diminue grandement l'expression.

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1822
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Bradeck » mer. 26 sept. 2018 19:25

Il y a un chti topic sur le TDA ( Douance, attention au trouble ! (TDA/H)) dans lequel j'avais apporté une petite contribution à l'époque, car j'ai un TDA diagnostiqué, sans H, mais avec un I que je conteste :P

Depuis ce diagnostic, je tente de comprendre ce dont il retourne, les impacts de ce trouble neurologique. Il est très complexe de trouver des choses de nos comportements qui sont liées à l'habitude, mais qu'il est possible d'infléchir avec de l'effort, et des choses qui sont impossibles à modifier du fait d'un fonctionnement endogène.
C'est d'autant plus difficile dans ce monde actuel ou tout est fait pour perturber l'attention, il est de moins en moins évident de savoir si les causes sont endogènes ou exogènes. Pour moi: si les causes sont exogènes, on peut travailler dessus. Sinon, pas le choix, il faut contourner.
Je prends toujours pour cela un exemple que j'avais entendu pour d'autres troubles cognitifs : un chat, qui est pourtant habitué à chasser des proies et à faire tomber plein de choses par terre, si vous lui mettez quelque chose de dérangeant là où il veut s'allonger pour dormir, n'aura jamais l'idée de virer cette chose d'un coup de patte. Il n'a juste pas la "case cognitive pour", donc soit il va s'en accommoder, soit il ira dormir ailleurs. Ma représentation du TDA est donc celle d'un trouble qui m'empêche de faire des choses, même si je m'évertue à les tenter, tout simplement parce que "mon cerveau ne sait pas faire, et ne saura pas apprendre à faire".

Personnellement, je pense avoir mieux cerné certains impacts du TDA chez moi grâce à l'année qui vient de s'écouler, année que j'ai passée en reprise d'étude. J'ai démarré l'année plein de bonnes résolutions : Tu fais ta biblio, tu lis les livres de référence, et ton mémoire, tu t'y prends à l'avance pour ne pas a avoir à le faire au tout dernier moment. Pour faire bref, je n'ai pas réussi.

J'ai pu constater à quel point je n'ai aucune attention. Mon esprit part toujours en vadrouille (mais pas dark :P) même lors des cours sur des sujets qui m'intéressent. Je suis tout simplement incapable de maintenir plus de quelques minutes d'attention, mais je parviens la majorité du temps à raccrocher les wagons. Il fut donc pour moi particulièrement éprouvant de devoir toujours tenter de me concentrer pour suivre le cours. Je précise : lorsque je dis que mon attention se barre, c'est parfois vers des chemins de réflexion de traverse, ce que l'on peut imager par l'esprit d'escalier, ou la pensée arborescente, mais la grande majorité du temps, c'est pour ne penser "à rien de particulier", tant et si bien que si l'on me demande à quoi je pense, je suis infichu de répondre à la question, et ce en toute bonne foi.

Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est d'être incapable "de m'y mettre". Le TDA produit, entre autres choses, un dérèglement de la boucle de motivation / récompense de l'effort. Cela peut contribuer à favoriser des comportements de procrastination, car il est très difficile de trouver de la motivation. Pour schématiser, la boucle effort / récompense est censée être bâtie dans l'enfance, justement en travaillant sur des choses difficiles, et puis on y arrive, et l'on est content (c'est certainement une surschématisation, excusez-moi). Cela renforce cette boucle.
Parfois sur certaines choses l'on dit que la frontière entre douance et TDA est floue. Pour cet aspect précis, j'imagine que la boucle peut être perturbée lorsque l'on a des facilités: s'il n'y a pas d'effort, il n'y a pas de raison d'être satisfait de réussir, donc il est difficile de cultiver un "sens de l'effort". Mais si l'on soumet à la personne douée des tâches à sa mesure, j'imagine que cela revient dans "la norme". Cela construit des arguments de motivation pour "travailler".
Pour ceux atteints de TDA, c'est encore autre chose. Il est difficile de trouver des éléments de motivation suffisants pour passer à l'action, comme si le seuil nécessaire de motivation pour passer à l'action était plus haut.

Et personnellement, pour les études, je devais lire. Dans la pile de livres, il y en avait qui me semblaient vraiment intéressants, et qui de fait le sont. J'étais donc motivé pour les lire. Mais passer à l'acte fut compliqué. J'ai passé des soirées à tenter de me forcer à les lire. J'ai tenté des "tant que je n'ai pas lu XX pages, je ne fais rien d'autre". Eh bien non, mon attention ne voulait pas. Après avoir lu une page, je ne me souvenais plus de rien, et c'est gênant quand tu lis des livres pour t'en servir de références. J'ai donc passé beaucoup de soirées à ne rien faire qu'à tenter de me forcer à lire. Je ne voulais pas céder et me dire "Je fais d'abord autre chose".
Et j'en ai pleuré de ne pas y parvenir, de me dire que j'avais toutes les bonnes raisons du monde pour moi de lire ces livres, qu'ils m’intéressaient, que je devais éviter le bachotage, car j'aimerai bien les retenir sur la durée, et je le répète: il y en avait que je trouvais intéressant. Mais non, je n'y arrivais pas.

Je n'ai réussi à dépasser cela qu'à la fin de l'année, à lire tous mes livres et à rédiger mon mémoire. Bien sûr, en lisant, j'ai trouvé d'autres références et ma biblio à triplé de volume. Je m'en suis donc voulu de ne pas avoir réussi à commencer à lire plus tôt dans l'année, me donnant ainsi plus de temps pour continuer ce travail bibliographique.
Durant ces quatre semaines par contre, je fus hyperfocalisé, je fus un reclus, à manger n'importe comment et n'importe quand, à dormir quelques heures par jour, jamais avant 4h du matin. Ce fut un enfer, car je voulais produire un bon mémoire, tout en m'en voulant de m'y prendre à la dernière minute.

J'ai eu mon diplôme, j'ai eu les félicitations du jury, mais je n'ai pas lu un tiers des références que j'ai fini par me constituer. L'on me dit bravo, mais moi, encore une fois, je me dis que franchement, si j'avais réussi ne serait-ce qu'à me donner 3 semaines de plus, mon travail aurait été d'une autre qualité.

J'ai peut-être tort de considérer que c'est le TDA, je ne sais pas qui pourrait m'affirmer que oui ou non, il en est la cause. Mais après cette réelle souffrance, je l'ai mis dans cette case "je ne peux pas faire autrement", et j'ai mis un coup de tampon TDA dessus.
Cela m'a également fait affronté personnellement la frustration que j'imagine mes collègues devaient ressentir tout au long de ma carrière lorsque l'on me demandait mes brouillons, mes versions intermédiaires. Je n'en ai jamais produit. Je fais tout dans mon esprit, jusqu'à ce que je passe à l'action. J'ai eu la chance que cela ne me porte jamais préjudice, si ce n'est cette douloureuse expérience toute personnelle lors de cette année.

Et pour rebondir sur la notion qu'aborde Tipiak, j'ai l'impression que le temps n'arrange pas les choses., comme si le seuil de motivation nécessaire à l'action devenait de plus en plus grand. Et j'avoue ne pas savoir quoi faire pour y remédier.
Mais désormais je me dis que c'est quelque chose à intégrer dans ma pratique, dans mon quotidien, et qu'il m'appartient de chercher s'il n'existe pas d'autres facteurs motivationnels, chez moi, que "l'urgence de la situation".

NdR : Hola, le pavé 8o . Cela m'apprendra à revenir sur le forum après un loooong moment d'absence ^^
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » mer. 26 sept. 2018 23:05

Merci @Bradeck , il me semblait bien qu'un topic avec "TDA/H" dans le titre existait, mais j'ai pas réussi à le déterrer...

Ce que tu évoques pour ton mémoire, je l'ai vécu aussi, toute ma scolarité, je rendais en moyenne mes travaux un à deux jours après la date limite, tout en ayant en moyenne utilisé dix fois moins de temps... (Je commençais le soir du jour où j'aurais dû rendre le boulot, après avoir dit au prof que je l'avais oublié chez moi, et je le lui ramenais le lendemain, après avoir bossé quelques heures le soir et quelques heures le matin, le tout en loucedé pour pas me faire défoncer au nom du motif "devoirs pas faits"...)

Par chance, j'ai fait mon mémoire avec une binôme douce compréhensive et persévérante, qui m'a permit de rendre les versions intermédiaires. Ce fut la seule fois dans ma vie, sinon comme toi, je fais les trucs d'un coup (Mais j'y pense beaucoup avant, en faisant les courses, en me baladant....)

Tu as vu la vidéo TED au sujet de la procrastination avec l'histoire du "crazy monkey" et du "monster panic" ?
....
La voilà :
https://www.ted.com/talks/tim_urban_ins ... rastinator
Assez drôle, mais ça ne m'a pas vraiment aidé à lutter contre le problème... D'ailleurs je crois que le mec de la vidéo a lui-même renoncé :D

Le instant gratification monkey m'a aussi fait découvrir celle-là, elle est cool :)
https://www.ted.com/talks/adam_grant_th ... s#t-909192
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1822
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Bradeck » jeu. 27 sept. 2018 00:41

J'avais vu la conf, très drôle.
J'ai aussi vu des vidéos qui contestent l'existence du TDA et mettent tout sur le dos de l'utilisation actuelle des nouvelles technologies et des grandes boîtes qui font tout pour accaparer notre attention. Un essai d'un ancien patron de la recherche publicitaire de Google est intéressant là dessus, ou il dit carrément : il faut arrêter de miser sur le libre arbitre quand toutes les plus grandes entreprises du monde travaillent quotidiennement à le saper.

Mais hormis ce HS, alors que la réalité neurologiques du TDA est prouvée, il me semble important de faire la distinction entre cause endogènes et exogènes.
Reste qu'il n'est jamais évident, même diagnostiqué, de savoir si on n'arrive pas à quelque chose de par un trouble neurologique, ou d'autres facteurs qui peuvent aussi l'expliquer. Je m'efforce de ne pas me servir du TDA comme excuses pour quoique cela soit, et malgré mon discours ci-dessus, je reste dans le doute.

Mais une chose est sûre cette année pour moi: la procrastination c'est l'attrait et le fait de céder à quelque chose qui propose du fun et ou une gratification immédiate (le gratification l'objet). Lorsque je ne réussis pas à faire des choses qui m'intéressent, ce n'est clairemrnt pas le cas, c'est une impossibilité de parvenir à me concentrer, d'où l'idée que l'origine est probablement le TDA. Probablement, ce n'est pas sûr...
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » jeu. 27 sept. 2018 07:27

N'avez-vous pas l'impression parfois, d'avoir plein d'énergie à utiliser pour une activité (qui vous tient à coeur/motive/intéresse,etc) et de vous essoufler trop vite alors que rien ne le justifie ? Que le simple fait de ralentir suffit à annihiler tout l'entrain précédent ?

Avatar du membre
Tipiak
Messages : 481
Enregistré le : jeu. 1 août 2013 20:31
Présentation : attention, bazar sauvage en liberté
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ben en général je me déplace, alors bon...

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Tipiak » jeu. 27 sept. 2018 22:02

Je ressens pas trop ça, mais j'ai lu que pour les personnes porteuses de TDA, le moindre petit obstacle peut devenir une montagne.... Style pas être capable de poster sa déclaration d'impôts, parce que les timbres sont soit dans un tiroir de bureau, soit dans le porte-feuille, mais le doute est si horrible et génère une anxiété telle que BIM, procrastination....

En gros je le vis pas comme de l'énergie qui s'évapore, mais comme de l'anxiété qui fait barrage... Après c'est très personnel, faut pas en faire une généralité...
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » ven. 28 sept. 2018 07:47

Oui j'imagine bien que d'une personne à l'autre, les troubles ne s'expriment pas de la même manière. Avant de ne pas réussir à envoyer ses impôts car les timbres sont bien cachés je pense qu'il y a le stade de l'étourderie simple, oublier car on pense directement à autre chose. Et du coup les choses sont faites au dernier moment, toujours dans l'urgence. Ce dernier point est plus nuancé je crois, la frontière entre le je ne peux pas faire autrement et le j'en suis incapable peut être assez faible, encore une fois cela doit dépendre de la profondeur du trouble.

Pour l'anecdote, je suis de ceux qui oublient constamment des objets quand je quitte un endroit. 8 à 9 fois sur 10 je zappe un objet avec lequel je suis arrivé chez quelqu'un. C'est plus de l'inattention qu'autre chose je crois, mais bon c'est un fait ^^

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1822
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Bradeck » ven. 28 sept. 2018 22:07

Je pense que tout le monde connais ça, commencer quelque chose en ayant la pêche et l'envie, et puis finalement, rapidement on a plutôt envie de faire autre chose. Il peut y avoir beaucoup de raison à cela.
Il peut-être assez aisé de regarder un profil TDA et se sentir concerné, parce que "mais moi aussi parfois je met mes clefs dans le frigo", ou "mais moi aussi parfois je n'arrive pas à me concentrer".
Il me semble que la différence c'est la fréquence, et l'impossibilité à lutter contre.

Si on se dit que la difficulté de poster une lettre un un signe de TDA, alors il me semble qu'on a beaucoup de TDA que de surdoué dans le coin :P, et tout pareil si on prends la procrastination seule
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » ven. 28 sept. 2018 23:14

C'est bien pour ça que je ne tire pas de conclusion hâtive, je sais que je suis un étourdi au même titre que je suis un maladroit en puissance. Après je l'ai toujours su et ai fait en sorte de gommer le plus possible mes défauts. Ça n'a strictement rien à voir, mais en parlant de maladresse, un jour il faudra que je comprenne comment je fais pour être à la fois maladroit et avoir de très bons réflexes ?!

Quand on reporte toujours tout le plus tard possible, bosser dans l'urgence, ne pas savoir structurer sa pensée, être finalement assez tête en l'air, ça ressemble à quoi alors ?
Et je passe le fait d'avoir la bougeotte enfant, balancer des tables dans la classe et compagnie ou me jeter la tête contre les murs à 2 ans de rage.
Si je suis probablement juste un cas soc' ^^

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1822
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Bradeck » ven. 28 sept. 2018 23:30

Je dirais pour le TDA comme pour la douance: si un moment l'on s'interroge, c'est bien de regarder de plus près pour voir si l'on pourrait être concerné.
Et il n'y a absolument pas de problème à discuter de l'éventualité ici.
Mais pour être sûr, il faut entrer dans un process de diagnostic qui donnera une conclusion à la réflexion. Les neuropsys font passer des tests d'attention, et font un bilan. Mais il me semble que la démarche standard est que cela soit un psychiatre qui pose le diagnostique de TDA. Pour ce faire il s'appuiera sur sur lesdits test, mais également d'autres éléments comme ceux que tu exposes.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Louise » lun. 1 oct. 2018 15:41

Bradeck a écrit :
ven. 28 sept. 2018 22:07
Il me semble que la différence c'est la fréquence, et l'impossibilité à lutter contre.
Je fais une partie de mon stage sur un test d'attention pour adultes.

En fait, le souci du diagnostic du TDA/H avec douance, c'est qu'en effet, il est compensé. Ça veut dire que sur 2 heures de passation de test, bah tu peux largement mettre en oeuvre des trucs pour rester concentré et pas foirer le test (d'ailleurs tu le foires pas, puisque tu es diagnostiqué HP). Là où un trouble balèze, pas trop compensé se voit direct, sans test. "Oh un oiseau dehors" / un enfant qui ne peut pas rester assis, mais vraiment pas un peu.
Du coup, à part ces cas, c'est pas si simple de poser un diag. Il faut vraiment croiser test psychométrique, observation pendant la passation du test, et questionnaires auto-rapportés, puisque les résultats du test, à moins qu'il dure une journée ou deux d'affilée, ne nous apporteront pas forcément d'éléments de ce coté. Et puis, comme d'habitude, tout ça c'est un continuum... et ceux pour qui c'est trop dur à gérer ou quand ça a des implications vraiment fortes dans la vie quotidienne finissent par consulter. Mais probablement qu'un paquet de TDA/H légers ou compensés ne consultent pas.. parce que pas besoin.

La principale frustration du TDA/H c'est de justement ne pas pouvoir donner tout son potentiel, à cause de cette attention fluctuante. On pourrait... mais on peut pas.

Alors une fois qu'on le sait, il y a des tips. Et il y a la Ritaline.

Je ne sais pas si procrastination est particulièrement reliée au TDA/H. Parce que la procrastination suppose qu'on ait conscience des tâches à faire, mais qu'on manque de motivation/envie, alors que le TDA c'est une incapacité à se concentrer longtemps, ou sur un seul truc en faisant abstraction des distracteurs, une incapacité à rester immobile, ou au prix d'efforts tels qu'on ne peut rien faire d'autre au niveau cognitif, tec...
Il y a des sources qqpart? (sur le lien procrastination / TDA/H, j'entends)

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1822
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Bradeck » lun. 1 oct. 2018 18:44

Louise a écrit :
lun. 1 oct. 2018 15:41
La principale frustration du TDA/H c'est de justement ne pas pouvoir donner tout son potentiel, à cause de cette attention fluctuante. On pourrait... mais on peut pas.
C'était la raison même du fait que j'ai creusé la piste du TDA après la détection de la douance.
Et c'est aussi pour cela que j'en ai marre, comme l'année dernière pendant mes études, quand on me disais : "Mais arrête d'être perfectionniste", alors que je ne luis absolument pas. Juste que je sais avoir les capacité de pouvoir mieux faire sur certaines choses... mais je n'y arrive pas parce que ma concentration ne tiens jamais assez longtemps. Jamais.
C'est pour cela que précédemment je disais avoir "enfin pris conscience de l'impact du TDA", car cette dernière année, j'ai fait attention à mon fonctionnement attentionnel, pour tenter de mieux comprendre.
Louise a écrit :
lun. 1 oct. 2018 15:41
Alors une fois qu'on le sait, il y a des tips. Et il y a la Ritaline.
Pour les tips, je n'ai rien trouvé qui fonctionne (mais j'avoue ne pas avoir bien exploré.
Pour la ritaline, j'ai cru comprendre qu'il y avait de sérieux effet secondaires, non ?
Louise a écrit :
lun. 1 oct. 2018 15:41
Je ne sais pas si procrastination est particulièrement reliée au TDA/H. Parce que la procrastination suppose qu'on ait conscience des tâches à faire, mais qu'on manque de motivation/envie, alors que le TDA c'est une incapacité à se concentrer longtemps, ou sur un seul truc en faisant abstraction des distracteurs, une incapacité à rester immobile, ou au prix d'efforts tels qu'on ne peut rien faire d'autre au niveau cognitif, tec...
Dans le TDA, il me semble qu'il n'y a pas que l'incapacité à se concentrer, mais également des perturbations des mécanismes motivationnels et d'envie.
Après, c'est peut-être fonction de la description des mécanisme de la motivation: soit on considère que la difficulté de soutenir l'attention brise la motivation sur une tâche (puiqu'elle n'est pas effectuée), soit on considère que pour maintenir l'attention, il faut suffisement de motivation pour résister aux perturbations attentionnelles.
Louise a écrit :
lun. 1 oct. 2018 15:41
Il y a des sources qqpart? (sur le lien procrastination / TDA/H, j'entends)
J'avais vu des mentions reliant difficulté de planification / organisation pouvant entraîner la procrastination. C'est évoqué par exemple sur ce site là : http://www.tdah-adulte.org/
Mais j'avoue ne pas avoir eu le courage de me lancer dans des textes scientifiques sur le sujet.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » lun. 1 oct. 2018 19:21

Quel est l'effet de la ritaline sur le tda ? Quelles améliorations apporte ce traitement ?
D'ailleurs, il m'a semblé lire que les personnes atteintes de tda développaient aussi une capacité d'hyper focalisation ainsi qu'une vision un peu plus globale ?

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Louise » lun. 1 oct. 2018 19:27

La Ritaline, c est le traitement de premiere intention du TDA/H (qui est un trouble neuro developpemental, je le précise). Assez peu prescrit en France, culturellement et historiquement, a cause de la prevalence de l obedience psychanalytique qui est globalement contre (voire parfois nie l existence même du TDA/H). J essaie de vous faire une petite revue demain. (Parce que j avoue que je suis un peu lege sur les données, je vois juste que ca marche chez les gens qui l utilisent que je connais) J essaierai aussi de voir si je peux trouver d autres docs sur mon lieu de stage, qui voit passer pas mal de mômes avec ce trouble!

Avatar du membre
Louise
Messages : 1101
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Louise » lun. 1 oct. 2018 19:32

Bradeck a écrit :
lun. 1 oct. 2018 18:44
J'avais vu des mentions reliant difficulté de planification / organisation pouvant entraîner la procrastination. C'est évoqué par exemple sur ce site là : http://www.tdah-adulte.org/
Mais j'avoue ne pas avoir eu le courage de me lancer dans des textes scientifiques sur le sujet.
Ce que tu décris, ca me fait plutôt penser aux fonctions executives et leurs troubles, plus que l attention proprement dite (il y a un post, d adena je crois, qqpart sur le forum sur le sujet des fonctions exécutives : planification, metacognition, etc. L exemple donné plus haut de la personne pour qui c est insurmontable de poster un courrier est pile dedans)

Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2605
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par sanders » lun. 1 oct. 2018 19:34

Merci pour ce topic bien concret aux réponses construites. J'avais peur que ça fasse doublon avec celui sur le TDAH et en fait non.
Bradeck a écrit :
lun. 1 oct. 2018 18:44
Louise a écrit :
lun. 1 oct. 2018 15:41
Alors une fois qu'on le sait, il y a des tips. Et il y a la Ritaline.
Pour les tips, je n'ai rien trouvé qui fonctionne (mais j'avoue ne pas avoir bien exploré.
Tips ??? C'est quoi ?
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Dark Vadrouille
Messages : 366
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: TDA (trouble de l'attention) & Procrastination, appel à témoignages

Message par Dark Vadrouille » lun. 1 oct. 2018 19:39

Bradeck a écrit :
ven. 28 sept. 2018 23:30
Je dirais pour le TDA comme pour la douance: si un moment l'on s'interroge, c'est bien de regarder de plus près pour voir si l'on pourrait être concerné.
Et il n'y a absolument pas de problème à discuter de l'éventualité ici.
Mais pour être sûr, il faut entrer dans un process de diagnostic qui donnera une conclusion à la réflexion. Les neuropsys font passer des tests d'attention, et font un bilan. Mais il me semble que la démarche standard est que cela soit un psychiatre qui pose le diagnostique de TDA. Pour ce faire il s'appuiera sur sur lesdits test, mais également d'autres éléments comme ceux que tu exposes.
Je ne peux qu'être d'accord avec toi, je nuancerai par le fait que dans mon cas, le diag d'une douance est au mieux pas visible (non concluant), au pire négatif (ce qui est fort probable d'ailleurs).

J'ai pris le choix de faire le test pour ôter des doutes de mon vécu (surtout de l'enfance et le cp en particulier, classe qui m'a marqué). Le test ne permet pas de conclure, soit j'ai un profil ainsi.

Et je crois que si tda, il doit être bien léger, ou très compensé. Je n'ai, à contrario de mes facilités d'apprentissage et de raisonnement différentes de pas mal de monde, pas souffert de difficultés d'attention (bien que présentes) puisque comme dit avant j'apprends plutôt bien.
Je dirai que j'ai plus un profil à être très rapidement distrait mais je sais me concentrer (même si c'est dur, parfois impossible) quand il le faut.

Ma concentration se fait à objectif. On me donne un but à atteindre et ma persévérance fait le reste car je sais que je peux. Voilà mon fonctionnement. Et je ne vais quasi jamais au delà de ces caps, là est la frustration. Je n'ai soit pas envie d'aller plus loin que les attentes que l'on a de moi (c'est à dire pas grand chose, vu mon exigence) soit pas la capacité.

Un jour il faudra que je tranche entre le côté flemmard jusqu'au boutiste ou une part de trouble.

En tout cas j'ai très souvent l'impression de tourner au ralenti mentalement alors que pour mon entourage ce n'est pas le cas.

Répondre