Les différents accompagnements suite au diagnostic

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12609
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par TourneLune » lun. 10 sept. 2012 18:12

Apparemment pas très sérieux comme comportement ......
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Plume
Messages : 121
Enregistré le : sam. 11 févr. 2012 13:02
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par Plume » lun. 10 sept. 2012 18:32

J'ai eu l'impression qu'elle était étonnée du résultat et que plutôt que de se poser des questions, savoir le pourquoi du comment, mon comportement sur certains items etc, elle à préféré fermer les yeux (bon elle est plus spé pour les enfants que pour les adultes). Je lui ai écrit un mail quelques jours après et elle à répondu mais ne m'a pas vraiment aidé à répondre à mes questions...

sauvanne

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par sauvanne » lun. 22 oct. 2012 09:11

C'est un post très intéressant. Je m'y suis arrêtée pour lire les témoignages de ceux/celles qui avaient éventuellement fait un suivi post diagnostique. Je voulais savoir si il était possible d'avoir une meilleure compréhension des troubles de l'enfance une fois le diag de douance posé. En ce qui me concerne, je suis convaincue d'avoir vécue des situations psychologiquement traumatisantes dans mon enfance et ce d'autant plus traumatisante que je suis hyperempathe (vraiment, je ressens et je sens physiquement). La question intéressante que j'ai évoqué avec la psy qui m'a fait passé mon bilan, est ce que mon surinvestissement de la sphère intello est le résultat des traumas de l'enfance ou est ce ma douance (hyperempathie entre autre et hyperacuité) qui est en partie responsable des traumas? ha ha, to be or not to be....... Je ne sais pas encore si il y a necessité de poursuivre une thérapie si il n'y a pas de trouble avéré. Dans le même temps, se connaitre soi même, connaitre ses limites, connaitre son potentiel peut se faire en thérapie.... D'où le "je ne sais pas encore". Hope this will help...

Avatar du membre
Cyelle
Messages : 120
Enregistré le : mar. 28 août 2012 14:50
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par Cyelle » lun. 22 oct. 2012 13:07

Je pense Sauvanne, qu'on ne peut pas dire que la douance soit responsable de trauma.

On peut dire (à mon avis) qu'une hypersensibilité peut accentuer la souffrance d'un vécu traumatique, mais pas en être responsable.

L'important aujourd'hui est la lecture que tu as de ces événements ; que définis tu par traumatisant ? Peux tu démêler dans ce ressenti ce qui est de l'ordre de l'hypersensibilité ou ce qui est de l'ordre d'une réaction humaine "lambda" face à cet événement ? Tout un cheminement....
"La ressemblance n'existe pas en soi, elle n'est qu'un cas particulier de la différence, celui où la différence tend vers le zéro" Levi Strauss

Avatar du membre
shinoune
Messages : 1017
Enregistré le : mer. 17 oct. 2012 17:14
Présentation : Par ici, par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Au bout du lac
Âge : 66

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par shinoune » jeu. 15 nov. 2012 15:36

J'avais proposé ce lien dans ma présentation et on m'a suggéré de le poster dans ce fil.
Alors voilà :

"Je vous soumets le lien d'un article d'un portail francophone d'origine belge (toutes approches psychothérapeutiques confondues) auquel je suis abonnée dans le cadre de ma formation (et dans lequel je trouve souvent des pistes de questionnement très intéressantes) qui présente un travail possible en ACT (Thérapie d'Acceptation et d'Engagement) adaptée en l'occurence pour les HP.
En regardant le sommaire des articles du site, vous pourrez trouver d'autres textes de réflexion sur une approche psy de la douance.
Cela m'a intéressée et je vous le propose pour partage.

Je connais un peu cette approche psy pour raisons professionnelles quoique ne l'ayant jamais pratiquée en tant que cliente. Elle fait partie des derniers développements des TCC avec une dimension humaniste, il s'agit donc d'une approche intégrative comme beaucoup de psychothérapie actuelles.
Par contre je ne connais pas les psy qui le signent si ce n'est au travers de leurs articles qui sont souvent intéressants quoique parfois un peu "brouillon" (elles sont peut-être surdouées )

Aux gardiens de la déontologie de décider si le lien les intéresse, je propose. Et comme je ne sais pas dans quel catégorie le citer, je vous laisse, le cas échéant, le rediriger.

http://www.mieux-etre.org/Hauts-potenti ... ite-a.html
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
René Char

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par Mlle Rose » jeu. 15 nov. 2012 18:27

J'ai une erreur 404 moi...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2322
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 58
Contact :

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par Pier Kirool » jeu. 15 nov. 2012 18:50

"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

usat
Messages : 7
Enregistré le : sam. 25 mai 2019 10:11
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 44#p303944
Profil : Diagnostic +
Test : CATTELL
Localisation : Montpellier
Âge : 39
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par usat » lun. 15 juil. 2019 18:38

Twist a écrit :
lun. 11 mars 2019 16:22
Bonjour à tous,

Je viens ajouter une modification à mon "diagnostic". J'ai été redirigée vers un psychiatre spécialisé autisme ET HPI (avec ou sans autisme), notamment pour définir si, au regard de mon bilan, je me plaçais dans un fonctionnement HPI ou pas. Le fonctionnement HPI a été confirmé malgré le fait que le QI était très hétérogène et n'atteignait pas 130 de global (je vais pas m'étendre ici mais dû aux nombreuses facilités que j'ai pour sociabiliser, apprendre les codes sociaux extrêmement vite etc, en d'autres termes, l'air parfaitement "normal" à l'extérieur, mais en fait tout est intellectualisé, même les sentiments).
Conclusion: un HPI peut-être trouvé même s'il n'y a pas un QI global hyper élevé et que c'est hétérogène (dans le cas où il y a autisme en tous cas, et j'imagine aussi pour des gens ayant d'autres troubles ou particularités)
3 questions :
Doit-on plutôt voir un psychiatre ou un psychologue? Sachant que l'un est remboursé et pas l'autre.
J'avoue que j'ai besoin de parler et de trouver quelques pistes, quelques méthodes pour avancer et me sentir mieux.

Y'a t'il un organisme qui référence ces professionnels rompus au sujet?

Doit on en parler/le dire à son médecin géné? j'ai la chance d'en avoir trouver à l'écoute mais j'appréhende et hésite sur la formulation, médecin et psycho ça fait rarement bon ménage( et donc de mauvais technicien de surface) . Je pense lui poser la question simplement : êtes vous sensibilisé sur les soucis des personnes qui présentent un Qi élevé?
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit

Avatar du membre
Traum
Messages : 517
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Traum » lun. 15 juil. 2019 19:58

Quant à voir un psychiatre ou un psychologue, la réponse dépend de ce que tu cherches. La formation première des psychiatres ne les forme pas à la psychothérapie ; elle les forme à devenir des prescripteurs. On écoute quelqu'un, on détecte des signes et des symptômes, on prescrit des médicaments et on assure le suivi du traitement (évaluation de la réponse au traitement, effets secondaires, paramètres biologiques si besoin, etc.). La formation à l'écoute du malade, la vraie, et à la psychothérapie, c'est de surcroît. (Je suis sans doute un peu méchante.)
Les psychologues ne sont pas des prescripteurs, ce n'est pas leur travail. Nombreux sont ceux formés à l'écoute, à la psychopathologie et non rares sont ceux qui se forment en plus à une technique psychothérapeutique. Ils ne pourront pas donner de traitement en cas de maladie psychiatrique avérée.

Si tu as besoin de parler, en premier lieu, je te dirais plutôt d'aller consulter un psychologue. Si tu vois un psychiatre pour des raisons financières, arrange-toi pour qu'il soit psychothérapeute (et vraiment formé à la psychothérapie : les psychiatres peuvent obtenir le titre sur simple demande auprès de l'ARS alors même que leur formation peut ne comporter aucune heure de formation à la psychothérapie… lobby des médecins mon amour), ou qu'il soit psychanalyste (si cela ne te rebute pas).

Il n'y pas d'organisme qui regroupe les psychologues et les psychiatres sensibilisés au HPI. Et parmi ceux qui le sont, d'ailleurs, il peut ne pas être inutile de s'enquérir de leurs références théoriques. On trouve parfois de belles surprises (des assertions sans aucune rigueur scientifique, par exemple, sur le HPI, comme quoi tous les HPI sont hypersensibles, malheureux et j'en passe…).

Enfin, quant à en parler à ton médecin, cela dépend de la relation que tu as avec ce dernier. Certains médecins, généralistes ou spécialistes, sont sensibilisés à la question du HPI. Il faut tester pour savoir, tout simplement.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Twist
Messages : 19
Enregistré le : mer. 19 déc. 2018 00:57
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Twist » lun. 15 juil. 2019 22:01

Usat: Tu parles bien d'une suspicion d'autisme/syndrome d'Asperger + HPI? Dans ce cas:

1) Pour l'autisme, les tests se font quasiment systématiquement par un psychologue ou neuropsychologue. Le psychiatre se charge ensuite de poser le diagnostic final, un psychologue n'étant pas habilité à le faire.
2) Si tu es une femme ou homme trans assigné fille à la naissance, tu peux avoir accès au groupe facebook Femmes asperger francophones où tu peux trouver une longue liste de tous les praticiens régulièrement mise à jour. C'est sous forme d'un tableau Excel donc un peu dur à copier. Au pire des cas tu peux me joindre en MP, j'ai quelques adresses fiables.
3) Tu n'es absolument pas obligé de lui en parler, il faut faire vraiment gaffe. J'ai eu deux médecins généralistes durant mon parcours de diag: aucun était sensibilisé, mais l'un était très ouvert d'esprit et m'a écoutée et s'est renseigné. L'autre est resté sur sa position (très datée, une trentaine d'années) et ne m'a pas crue, ça a été difficile psychologiquement. J'ai dû après le diag en parler à certains médecins à cause des hypersensibilités liées au syndrome, ils ont tous gentiment réagi mais on sent qu'ils n'y connaissent rien et ne sont pas du tout sensibilisés à la question (certains sont jeunes, pourtant). Autrement dit: si tu sens un bon feeling, tu peux tenter d'amener le truc doucement, mais à part dans les milieux psy (et encore), il faut vraiment tomber sur une perle rare pour trouver qqun qui y connaisse vraiment qq chose, donc attention.
Autiste avec HPI (hétérogène)

usat
Messages : 7
Enregistré le : sam. 25 mai 2019 10:11
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic ... 44#p303944
Profil : Diagnostic +
Test : CATTELL
Localisation : Montpellier
Âge : 39
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par usat » mar. 16 juil. 2019 09:09

Merci pour vos réponses, ça semble être un gros bordel. Je n'en avais pas cette image, même si je distinguais la place de chacun.
Sinon pas d'autisme, enfin je pense pas, et non je ne suis pas trans.

Un psycho je n'ai pas les moyens,(J'ose pas imaginer le budget, faut être aisé) et un psychiatre si j'ai bien compris c'est pas son boulot donc l'affaire est pliée.

Pour le géné je lui en toucherait 2 mots, même si pour le coup ça sert à rien.

Le constat est amère ; se débrouiller seul.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 999
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Les différents accompagnements suite au diagnostic

Message par Pascalita » sam. 20 juil. 2019 09:49

Messages précédents déplacés depuis le fil "Haut potentiel et QI hétérogène".

@usat : Louise avait initié un sujet expliquant les différences entre les différents métiers et formations "psy", ici.

Il y a également celui-ci qui pourrait t'intéresser.

Répondre