Évaluation qualitative "indépendante" de la quantitative

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Bodji
Messages : 120
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2016 09:51
Présentation : par là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: Évaluation qualitative "indépendante" de la quantitative

Message par Bodji » dim. 11 sept. 2016 15:19

Hors-sujet
ziboulette a écrit : Petite aparté pour Bradeck...Moi aussi je l'ai lu quelque part ton histoire de leadership ;)
Je me demande si ce n'est pas dans les "surdoués au travail" de Cécile Bost, non?
ça me démangeait d'en savoir plus, du coup j'ai été voir et j'ai trouvé ces extraits traduits en français de "The Inappropriately Excluded. Michael W. Ferguson. 22 janvier 2015" pris ici Exclusion des THQI ... c'est... comment dire.. assez flippant ! je n'ai pas pris le temps de vérifier les traductions.. si la référence est mauvaise n'hésitez pas à la supprimer, merci.

Il évoque D.K Simonton, extrait :
""Beaucoup plus récemment, D.K. Simonton a trouvé que la persuasion est à son maximum quand la différence de QI entre le speaker et l’audience est d’environ 20 points. Quoiqu’il n’ait pas étudié cet effet auprès des personnes à très haut QI, il est assumé qu’il suit le QI par ratio aux plus hauts niveaux. Cela a été corroboré par des études empiriques du succès de managers et de leaders, lequel montre un maximum à un écart de QI compris entre 1 et 1,2 écart-types."

Et Michael W. Ferguson montre que dans un environnement professionnel, cette limite absolue d’écart éjecte les hauts QI : la population normale (QI moyen de 105) ne voudra pas d’un manager ayant un QI supérieur à 135 (30 points d’écart), et ce dernier ne comprendra pas un conseiller à QI supérieur à 155 (20 points d’écarts)… "

No comment... la vie de certains doit parfois ressembler à l'enfer...

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1818
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Évaluation qualitative "indépendante" de la quantitative

Message par Bradeck » dim. 11 sept. 2016 22:11

ziboulette a écrit :Petite aparté pour Bradeck...Moi aussi je l'ai lu quelque part ton histoire de leadership ;)
Je me demande si ce n'est pas dans les "surdoués au travail" de Cécile Bost, non?
Bonne soirée.
Merci Ziboulette.
Mais en fait non, car n'ayant pas vraiment gouté "différence et souffrance de l'adulte surdoué", je n'ai lu d'autre livre de cette dame.
Par contre dans ma phase glouton sur le sujet de la douance, j'ai pas mal regardé son site, et comme elle mettait ses sources, cela doit être là dedans.

Et sinon, pour réagir au coup des "Au dela de 20 point d'écart, on ne se comprends plus".... tentez de prendre du recul.
Par exemple : cela exclurait de fait des surdoués travaillant auprès de personnes en situation de handicap se traduisant par un QI en dessous de 75. Pourtant il y en a ici même...
Il en a d'autres qui sont au dela du plafond de la WAIS ici aussi, et pourtant, on les comprends, ou alors ils sont très gentils et n'osent pas dire qu'on prends tout ce qu'ils écrivent de travers :P

Il y a tellement d'autres facteurs qui entre en compte dans les relations...
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Répondre