A propos des tests MENSA

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Avatar du membre
LeBlaireau
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 08:15
Profil : En questionnement
Test : MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Message par LeBlaireau » dim. 11 févr. 2018 11:22

J'ai cru comprendre que cette tendance a trop "recaler" se serait accentuée avec le passage au DAT5 au début, et qu'une modification de la grille correctrice aurait donné l'effet inverse (trop d'admis)

Mais on m'a dit à ma passation de test que le DAT5 allait être remplacé par un nouveau test (peut être déjà en place aujourd'hui ?)

edit : et avec ce nouveau test, il suffirait de réussir qu'une seule des parties du test pour être admissible (donc mieux hétérogène-friendly ?), là où le DAT5 était plus global

Avatar du membre
BarbieTuriq
Messages : 18
Enregistré le : mer. 13 déc. 2017 11:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9026
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 29

Re: A propos des tests MENSA

Message par BarbieTuriq » sam. 17 févr. 2018 14:55

Puisque j'ai passé le test écrit de Mensa puis le WAIS IV , j'ajoute ici mes résultats du WAIS : ICV=135, IRP=128, IMT=123, IVT=103
QIT=130 mais trop hétérogène pour être pris en compte, donc un bilan "non concluant"

Donc je peux intégrer Mensa avec leur test mais pas avec mes résultats au WAIS...

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 645
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: A propos des tests MENSA

Message par Choupinne » sam. 17 févr. 2018 14:58

(Ca vaut ce que ça vaut, mais de ce que j'en ai compris, et de l'impression que j'ai eu des gens de Mensa, passer leur test est globalement plus simple qu'avoir un diag+ à une wais :x )
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
LeBlaireau
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 08:15
Profil : En questionnement
Test : MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Message par LeBlaireau » sam. 17 févr. 2018 17:01

BarbieTuriq a écrit :
sam. 17 févr. 2018 14:55
Puisque j'ai passé le test écrit de Mensa puis le WAIS IV , j'ajoute ici mes résultats du WAIS : ICV=135, IRP=128, IMT=123, IVT=103
QIT=130 mais trop hétérogène pour être pris en compte, donc un bilan "non concluant"

Donc je peux intégrer Mensa avec leur test mais pas avec mes résultats au WAIS...

J'ai lu ce que tu as dit sur ton topic de présentation
BarbieTuriq a écrit :
mer. 14 févr. 2018 13:36

IVT loin derrière le reste à cause d'un manque de confiance en moi qui m'a poussé à vérifier toutes mes réponses, donc les subtests chronométrés s'en ressentent.
J'aurais pas cru, je me disais que tu semblais bien équipée pour pas "contre-performer" sur des épreuves chronométrées, vu que tu as quand même assuré le test Mensa,

J'ai vraiment ressenti le manque de temps et la pression, c'était horrible (je parle du Mensa, j'ai pas passé le WAIS)

j'ai pas eu le temps de répondre à la dernière question du verbal et aux deux dernières questions du numérique, et je suis quasi sûr d'avoir fait une faute d'étourderie sur l'abstrait :sweat:

C'est encore plus "serré" les parties chronométrées du WAIS par rapport au test Mensa ? :sweat:

Avatar du membre
Traum
Messages : 468
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Traum » sam. 17 févr. 2018 22:37

Choupinne a écrit :
sam. 17 févr. 2018 14:58
(Ca vaut ce que ça vaut, mais de ce que j'en ai compris, et de l'impression que j'ai eu des gens de Mensa, passer leur test est globalement plus simple qu'avoir un diag+ à une wais :x )
Oui et non. Une de mes patientes (testée dans l'enfance) n'a pas été admise à Mensa suite à la passation de leurs propres tests. Les domaines évalués ne sont pas strictement équivalents. Ce n'est pas la première occurrence qui parvient à mes oreilles.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
BarbieTuriq
Messages : 18
Enregistré le : mer. 13 déc. 2017 11:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9026
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 29

Re: A propos des tests MENSA

Message par BarbieTuriq » dim. 18 févr. 2018 14:31

Je rejoins Traum sur le fait que les domaines évalués ne sont pas équivalents. En conséquence on ne peut pas comparer leurs difficultés relatives , selon moi cela relève du non-sens.

J'ai eu le temps de finir tous les 3 subtests de Mensa et de vérifier mes réponses. Pour l'IVT, je n'ai pas eu trop de problèmes avec les symboles, mais j'ai galéré pour le code. Si ça se trouve, j'ai une mauvaise motricité fine (j'écris comme un cochon qui aurait une myopathie), là j'ai voulu m'appliquer pour que la psy me "lise" facilement). Au passage, s'il fallait reconnaître une qualité au test de Mensa, je dirais que celui-ci a le mérite de ne pas proposer le subtest code qui s'avère peu saturé en facteur g (avis personnel qui n'est peut-être pas étranger à ma déception de ne pas avoir eu le diagnostic HPI!).

Les différences intra-individuelles entre les résultats du WAIS et du test de Mensa peuvent également s'expliquer par des conditions de passation différence. Sujette à l'anxiété sociale, je suis plus à l'aise avec le test sur table.
Un mot sur le subtest d'arithmétique de Mensa : dans mes souvenirs, celui-ci demandait un minimum de connaissance en maths, en tout cas davantage que le subtest équivalent du WAIS (celui-ci sollicitait par contre la mémoire auditive, et la capacité à visualiser le problème).

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 366
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A propos des tests MENSA

Message par Fish » dim. 18 févr. 2018 16:58

celui-ci a le mérite de ne pas proposer le subtest code qui s'avère peu saturé en facteur g (avis personnel qui n'est peut-être pas étranger à ma déception de ne pas avoir eu le diagnostic HPI!).
Il me semble que tu te focalises à mauvais escient sur ce facteur G. Le critère pour être surdoué n'est pas d'avoir un facteur G >130. Le facteur G n'est pas l'intelligence pure, et les sous-indices ne sont pas des estimateurs bruités du facteur G. Enfin, même le QIT (QI Total) n'est pas un bon estimateur du facteur G.

Le facteur G comme mesure d'une intelligence à une seule dimension est obsolète. Déjà en 1941 Raymond Cattell proposait deux dimensions, fluide et cristallisée (conservées dans le modèle CHC). Il est aujourd'hui totalement accepté que l'intelligence ne peut se réduire à une seul chiffre, et que le facteur G n'est pas une mesure de toute l'intelligence, mais seulement de la partie commune à toutes les dimensions.

Le fait que le subtest Codes soit faiblement saturé en facteur G n'implique pas en soi que c'est un moins bon test, ou qu'il est moins révélateur de la douance.
Par contre, le fait que beaucoup d'individus plafonnent à ce test au delà de 100-110 et qu'on ait difficilement des profils homogènes au delà de cette limite, le fait qu'on connaisse en partie les causes de ce plafonnement (poids de facteurs purement moteurs), ça ce sont des arguments pour minimiser ce test dans l'interprétation sur des QI élevés.

Les tests Mensa ne sont pas des tests de QI. C'est écrit explicitement sur leur propre page et ça a été rappelé ici. S'ils n'ont pas de subtest codes, c'est qu'ils sont moins extensifs qu'une WAIS, ils mesurent un champ plus réduit, et ce sont de moins bons estimateurs de l'intelligence. Ce n'est pas un avantage, c'est au contraire une moindre pertinence. On ne peut pas dire qu'un outil est meilleur sous prétexte que sa myopie masque des aspects qui nous chagrinent.

En revanche, si on estime qu'un indice devient peu pertinent pour les valeurs élevées, comme cela semble être le cas pour l'IVT, on peut le mettre de coté et voir ce qui se passe avec un jeu réduit d'indices, comme l'IAG. Je ne sais pas du tout dans quelle mesure cet IAG est universellement accepté ou pas.

her.bak
Messages : 4
Enregistré le : lun. 7 mai 2018 18:49
Profil : En questionnement
Test : MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Message par her.bak » jeu. 10 mai 2018 21:20

Je viens de passer les nouveaux tests MENSA.
Je m'étais promis, en guise de récompense des informations trouvées ici, de venir poster une fois mes résultats obtenus.
Voici donc mon témoignage..

Pourquoi Mensa ?
Pour deux raisons. Je passe sur la découverte de la douance (j'en parle dans ma présentation), j'avais besoin de me confronter à un test reconnu, fiable et objectif afin de savoir si c'était cohérent de se sentir concerné. C'est un bon compromis par rapport au WAIS, avec un investissement psychologique moindre. Cette association avait également piqué ma curiosité et je souhaitais rencontrer des personnes, notamment des parents, se posant les mêmes questions. J'étais inscrit en 2 mails, plus qu'à attendre la passation !

Le jour du test
Une salle est réservée à cet effet et on nous assure que nous ne serons pas dérangés. L'accueil est très cordial, nous ne sommes pas nombreux et si l'ambiance est particulière, légèrement tendu, elle est bienveillante. J'insiste sur les informations qui nous sont données car elles semblent intéressantes. Le protocole de passation est très strict afin d'assurer une égalité de condition de passation. Il y a trois parties (verbal, numérique, abstrait) et elles sont chacune chronométrées. On nous informe qu'il s'agit de nouveaux tests, qui ont été revus pour en limiter la durée (minimiser l'impact de la fatigue) et pour accepter d'avantage de profils hétérogènes. Pour être dans les 2% il suffirait d'être dans les 2% à une partie et dans les 10% à une autre partie (je reviendrai là dessus).

Verbal (analogie) 20 questions en 6 minutes. Après un exemple où l'on peut poser des questions, je démarre et finis le truc en 2 min... Un peu troublé je vérifie mes réponses 2 fois (j'ai dû me planter quelque part, il doit y avoir des pièges) mais à part une légère finesse dans les dernières questions, tout parait très simple.

Suites numériques 20 questions en 10 minutes. Là aussi, ça file à toute allure sur les 19 premières. La dernière est vraiment différente des autres, j'ai l'impression de pas être loin mais je trouve pas. Du coup je stress et vérifie toutes les réponses précédentes, même si je sais qu'elle sont justes!

Abstrait (matrices) 20 questions 10 minutes. Là, je comprends dès l'exemple que je risque de galérer. Il faut dire que les matrices et moi, c'est quitte ou double : soit ça me parait simple d'emblée, soit je trouve pas, ou au bout de longtemps. Les 13 premières sont simples à deviner, même si les figures sont complexes, juste le temps de bien les faire danser dans ma tête afin de ne pas se tromper. S'en suit une série de 4 matrices que je ne comprends pas. Je cherche en vain et finis par noter des réponses mi-instinct/mi-clé bancale. Les trois dernières sont des dessins très complexes mais je comprends la clé tout de suite. Je n'ai le temps de répondre qu'à une question et je laisse donc 2 questions sans réponses.

Une fois terminé, on échange sur nos objectifs pour rentrer à Mensa et sur nos expériences dans un temps de détente convivial. Je repars avec le sentiment d'avoir passé un moment plutôt agréable mais sans trop savoir à quoi m'attendre.

Les résultats
Je reçois le mail un mois plus tard avec la copie du courrier qu'ils envoient en même temps (demande de ma part).
Les tests sont corrigés par une psychologue qui transmets elle-même les réponses.
Je m'aperçois bien vite que je suis en train de lire la lettre type des recalés à Mensa. Mon sol se fissure, la terre engloutit le ciel et je sombre dans les ténèbres... J'exagère sans doute, mais la déception est réelle. La mésestime de soi ne tarde pas à jaillir et de ses coups de bâton sur la nuque elle assène ses vérités : mais quel con, gros nul, comment ai-je pu y croire ! Moi, surdoué ou je ne sais quoi ! La grande imposture...
Je jette un coup d'oeil sur la deuxième feuille en m'attendant à trouver un score dans la bosse de la Gauss.
Voici mes résultats tels qu'ils m'ont été présentés :

Verbal : 20/20 (1e centile)
Numérique : 19/20 (1e centile)
Abstrait : 14/20 (15e centile)
Global : 3e centile

Ils expliquent en dessous les compétences testées pour chaque partie.
Je regarde sans comprendre... On dirait que je me suis arrêté au seuil et que j'ai senti le vent de la porte qui se ferme en claquant.
Mais finalement, c'était pas trop déconnant d'avoir oser penser à tout ça...
J'essaie de décrypter... Je plafonne en verbal ? Je ne suis pourtant pas littéraire. Ca m'a paru si simple mais pourtant seulement 1% savent tout répondre ? Si je ne suis pas en phase sur tous les mots que j'ai vu lors du test avec 99% des autres, pas étonnant qu'on ne se comprenne pas...
Idem pour les suites numériques, je compte souvent la monnaie avant les commerçants mais bon.. et pourtant 1% sans la dernière réponse...
Tout s'est joué sur ces fameuses matrices, plus particulièrement le groupe de 4, je me suis sans doute trompé sur chacune mais j'ai su répondre à la fin.
Curieux sentiment... Ca répond à un de mes objectifs, j'ai pu me positionner sur la base du test Mensa. Dommage je ne peux pas rentrer.
Contrairement à ce qu'il nous a été dit (ou j'ai mal compris), il ne suffit pas d'être dans les 2% et 10% à 2 parties pour être sous les 2% au global.
Trop hétérogène ? Pourtant :
sylvainm a écrit :
lun. 20 mars 2017 15:21
De mon coté j'ai reçu les résultats suivant le test du 5 février

Verbal : 13/25 (35ème centile)
Numérique 23/25 (1er centile)
Abstrait 22/25 (1er centile)
Global : 2ème centile
Comment interpréter ? Les gens forts en matrices sont plus rare ?

Bon au final c'est fait.
Maintenant que faire ? Ils précisent qu'on peut repasser le test au bout de 6 mois. Ca me tente moyen. On est jamais sûr que ce n'est pas qu'un gros coup de bol !
Passer un WAIS ? Sans doute. Mais je me connais, je pourrai pas faire ça sans ouvrir la boîte de pandore.
Pas le temps pour l'instant ! Et puis il faut trouver le bon psy. C'est le début des ennuis. Rien qu'avec ça on fait un topic.
Rester dans le doute ? Impensable.

A suivre...

Dark Vadrouille
Messages : 371
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Dark Vadrouille » ven. 11 mai 2018 08:59

@ Her.bak : avais-tu fais le pré test avant et si oui combien as-tu obtenu ?

her.bak
Messages : 4
Enregistré le : lun. 7 mai 2018 18:49
Profil : En questionnement
Test : MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Message par her.bak » ven. 11 mai 2018 10:06

Le pré-test sur le site de Mensa ?
39/40 avec un commentaire du genre « bienvenue chez Mensa, les tests ne seront qu’une formalité ».
C’est vrai que les dominos ont essayé de faire les malins mais je les ai éclaté.
Le pré test est différent je l’avais trouvé plus dur, comme quoi.. ou alors j’ai vraiment un problème avec les matrices.

Dark Vadrouille
Messages : 371
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Dark Vadrouille » ven. 11 mai 2018 10:41

Cela relativise vraiment le 36/40 que j'ai, qui est comme tout mon profil d'ailleurs sur une limite que je n'arrive pas à définir ni à comprendre :^)

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 366
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A propos des tests MENSA

Message par Fish » ven. 11 mai 2018 12:11

Je ne crois pas qu'il faille accorder trop de vertus de diagnostic au test Mensa. Son but n'est pas d'établir une profil cognitif et de révéler des troubles, mais seulement de filtrer l'accès à une association des gens probablement très intelligents. Il peut se permettre d'être imparfait car l'enjeu n'est pas grave: si une personne fait mieux (par chance) ou moins bien (par malchance) que ses capacités, la seule conséquence est de pouvoir entrer ou non à Mensa.

Cela ne signifie pas que le test Mensa soit n'importe quoi (il est inspiré de vrais tests d'intelligence et il est étalonné - pas comme les tests sur Internet). Mais il n'a pas les capacités de diagnostic d'une WAIS. Se demander qu'est ce qui pourrait clocher dans son esprit à la vue des résultats du test Mensa me semble se faire du mal pour rien.

Dark Vadrouille
Messages : 371
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Dark Vadrouille » ven. 11 mai 2018 12:22

Fish a écrit :
ven. 11 mai 2018 12:11
Je ne crois pas qu'il faille accorder trop de vertus de diagnostic au test Mensa. Son but n'est pas d'établir une profil cognitif et de révéler des troubles, mais seulement de filtrer l'accès à une association des gens probablement très intelligents. S'il est imparfait, l'enjeu n'est vraiment pas très grave: si une personne fait mieux (par chance) ou moins bien (par malchance) que ses capacités, ben la seule conséquence est de pouvoir entrer ou non à Mensa.
Cela ne signifie pas que le test Mensa soit n'importe quoi (il est inspiré de vrais tests d'intelligence et il est étalonné - pas comme les nombreux tests sur Internet), mais il n'a pas les capacités de diagnostic d'une WAIS. A partir de là, se demander qu'est ce qui pourrait clocher dans son esprit à la vue des résultats du test Mensa me semble surtout se faire du mal pour rien.
Je suis entièrement d'accord avec toi. Je vois d'ailleurs le test comme une épreuve amusante à passer, un jour j'irai sûrement pour le fun.

Ce qui me chiffonne, c'est juste mon profil, car le pré test MENSA n'est pas décisif et que la WAIS que j'ai passé le mois dernier n'est pas concluant à cause de ma très belle hétérogénéité obtenue ce jour-là. Ça m'agace, et m'amuse aussi un peu de ne pas savoir. Suis-je ou ne suis-je pas ? Un peu par ici et beaucoup par là...

Différente
Messages : 223
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: A propos des tests MENSA

Message par Différente » mer. 23 mai 2018 23:00

Pour ma part :
WAIS-IV : 141 homogène (ICV et subtest arithmétique étant mes points faibles).
Pré test Mensa : 35 bonnes réponses en 24 minutes.

Et ça me démange de passer le test Mensa, par curiosité... je pense que je le ferai un jour.
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.

Dark Vadrouille
Messages : 371
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Dark Vadrouille » jeu. 24 mai 2018 00:57

Différente a écrit :
mer. 23 mai 2018 23:00
Pour ma part :
WAIS-IV : 141 homogène (ICV et subtest arithmétique étant mes points faibles).
Pré test Mensa : 35 bonnes réponses en 24 minutes.

Et ça me démange de passer le test Mensa, par curiosité... je pense que je le ferai un jour.
Tu as fait le pré test les yeux fermés en fait ? Haha

Différente
Messages : 223
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: A propos des tests MENSA

Message par Différente » dim. 3 juin 2018 00:24

Dark Vadrouille a écrit :
sylvainm a écrit :
lun. 20 mars 2017 15:21
De mon coté j'ai reçu les résultats suivant le test du 5 février

Verbal : 13/25 (35ème centile)
Numérique 23/25 (1er centile)
Abstrait 22/25 (1er centile)
Global : 2ème centile
Comment interpréter ? Les gens forts en matrices sont plus rare ?

Bon au final c'est fait.
Maintenant que faire ? Ils précisent qu'on peut repasser le test au bout de 6 mois. Ca me tente moyen. On est jamais sûr que ce n'est pas qu'un gros coup de bol !
Passer un WAIS ? Sans doute. Mais je me connais, je pourrai pas faire ça sans ouvrir la boîte de pandore.
Pas le temps pour l'instant ! Et puis il faut trouver le bon psy. C'est le début des ennuis. Rien qu'avec ça on fait un topic.
Rester dans le doute ? Impensable.

A suivre...
Le test MENSA et le WAIS-IV n'ont en mon sens (c'est un avis personnel) pas le même objectif : le premier permet de rentrer à Mensa, le second permet d'estimer le quotient intellectuel et d'être officiellement diagnostiqué "haut potentiel" ou non. Le premier dure 26 min et on est seul face à une feuille, le second dure jusqu'à 2 heures et on est face à un spécialiste compétent (en général) qui essaye de comprendre notre fonctionnement et oriente le test en fonction des résultats (subtests supplémentaires). Je reste assez butée sur la théorie des intelligences multiples, parce que c'est la représentation actuelle que je me fais de la notion d'intelligence, et pour moi le test Mensa touche un champ moins vaste que le WAIS, pour preuve : 3 épreuves pour MENSA contre 10 (et 5 supplémentaires) pour le WAIS-IV (qui pour moi déjà ne recouvre pas toutes les "intelligences" - tout dépend de la définition ou du concept qu'on se fait de l'intelligence... personnellement je préfère parler de "potentiel").

En tout cas pour moi le WAIS-IV est une démarche de compréhension de soi, et si ce sont des réponses à des questions et/ou une quête de sens que l'on recherche, c'est bien lui qu'il faut passer. Qui plus est, le psychologue peut déceler des anomalies (dys, TDA...) et/ou proposer un suivi, une aide, donner des pistes...
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 366
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A propos des tests MENSA

Message par Fish » dim. 3 juin 2018 09:23

Je reste assez butée sur la théorie des intelligences multiples, parce que c'est la représentation actuelle que je me fais de la notion d'intelligence, et pour moi le test Mensa touche un champ moins vaste que le WAIS
Juste pour apporter une précision: "la théorie des intelligences multiples" évoque une référence à Gardner. Bon, je ne crois pas que ce soit copyrighté hein, mais c'est le titre de l'un de ses livres célèbre. Ses théories sont loin d'être acceptées dans le monde scientifique. Ce qui est aujourd'hui accepté (notamment via le modèle CHC), c'est que l'intelligence a plusieurs dimensions secondaires. Si la WAIS explore un champ assez large de l'intelligence, elle n'a en revanche aucun lien avec la théorie des intelligences multiples de Gardner. On en a déjà parlé: Gardner était plus motivé par des raisons humanistes que scientifiques, et ses critiques ne portent pas sur la WAIS mais sur d'autres tests d'intelligence éminemment critiquables.

Ce n'est pas qu'une pirouette sémantique: Gardner parle de dimensions totalement indépendantes, et qui s'éloignent beaucoup de ce que le commun des mortels appelle intelligence. Cela signifie qu'on pourrait trouver des individus très performants sur certains axes et totalement nuls sur d'autres. En terme scientifiques on dit "totalement décorrélés". Le modèle CHC évoque un tronc commun plus des aspects secondaires sur lesquels on est plus ou moins performant. Et même pour les tenants de dimensions indépendantes de l'intelligence (puis qu'aujourd'hui ce modèle n'est as définitivement exclu), les théories de Gardner ne sont pas convaincantes.

La WAIS couvre bel et bien un champ plus large que les tests Mensa. Non seulement sur l’étendue des axes secondaires mesurés, mais aussi sur les stimulus (visuels et oraux) et les réponses (orales et manuscrites). L'évaluation de l'intelligence passe par un jeu de question-réponse, qui fait appel à la traditionnelle chaîne "perception -> traitement de l'information -> réaction". Dans cette chaîne, la première et la dernière étape peuvent être défaillantes, et ça n'a aucun lien avec l'intelligence. Pour grossir le trait, on veut différencier un individu qui ne répond pas parce qu'il est stupide d'un autre qui est sourd.
A cela s'ajoute en plus l'observation du comportement que fait le psychologue durant le test, et qui permet de révéler du stress, le fait d'être décontenancé, de perdre ses moyens, etc. Autant d'éléments qui ne peuvent pas être pris en compte pour le calcul du Q, mais qui peuvent être noté dans le rapport et éclairer certaines chutes de performance..

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1115
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: A propos des tests MENSA

Message par Chacoucas » lun. 4 juin 2018 09:09

Je pense que le problème est ce qu'on entend par l'intelligence. Nos tests d'intelligence se sont retrouvés considérés efficaces par la corrélation entre items testés: le facteur g. Mais comme ce facteur g ne s'étend pas jusqu'au sens critique, l'idée même de mesurer l'intelligence comme étant une corrélation d'outils de compréhension et d'outils adaptatifs est affaiblie. Pour bien faire je pense qu'il ne s'agit pas de considérer des "intelligences multiples" (puisque de toute façon de manière globale les items qu'on peut inventer sont assez corrélés via des capacités cognitives et un traitement rapide de l'information) mais bien d'oublier cette notion générale d'intelligence. Il y a un axe de plus ou moins d'efficience dans le traitement cognitif d'informations basiques (QI), mais le cerveau n'est pas conçu pour se faire une image objective du réel. Ca limite beaucoup ce qu'on attend de l'intelligence comme concept.
Donc pas besoin non plus de cette notion critique d'intelligence multiple.

Avatar du membre
Za
Messages : 2945
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: A propos des tests MENSA

Message par Za » lun. 4 juin 2018 13:53

Hors-sujet
Précision, du coup : il me semble que depuis les années 2000, les psychologues et neuropsychologues abandonnent progressivement la notion d'intelligence lorsqu'il s'agit de psychométrie, et parlent plutôt de capacités cognitives. En tout cas c'est ce que j'observe dans la pratique. Quelqu'un pour confirmer/infirmer ? Et si c'est le cas également dans le cadre recherche/enseignement, est-ce pour éviter les confusions de sens possibles, ou bien une forme de "deuil" de la fameuse notion, décidément bien difficile à cerner ?
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 645
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: A propos des tests MENSA

Message par Choupinne » lun. 4 juin 2018 14:47

Perso j'ai jamais entendu parler "d'intelligence" par des gens ayant une approche scientifique sur le sujet. Bon je connais pas plus que ça, mais ça me paraît être une notion tout sauf scientifique.

Un peu comme la notion de "drogue dure" pour parler de ce que je connais. C'est utile pour le citoyen lambda qui s'y intéresse pas plus que ça, mais dans les faits ça n'a pas vraiment de sens donc c'est pas une notion utilisée dans un discours scientifique (sauf à des fins de vulgarisation bien entendu)

Édit : quand au test Mensa, j'ai eu un débat avec un Mensan qui me soutenait que le test Mensa et la Sais mesuraient la même chose, simplement avec un moyen différent, comme on mesure une distance avec un laser ou avec un mètre. Et que cette "chose" mesurée, ben c'était l'intelligence. Pas eu spécialement envie de me relancer dans un n-ième débat sur le pourquoi du comment répondre correctement à un examen faisait pas de toi un mec plus intelligent que les autres, mais j'ai pas aimé du tout cette idée.
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Différente
Messages : 223
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: A propos des tests MENSA

Message par Différente » mar. 19 juin 2018 17:13

Hors-sujet
Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 24 mai 2018 00:57
Différente a écrit :
mer. 23 mai 2018 23:00
Pour ma part :
WAIS-IV : 141 homogène (ICV et subtest arithmétique étant mes points faibles).
Pré test Mensa : 35 bonnes réponses en 24 minutes.

Et ça me démange de passer le test Mensa, par curiosité... je pense que je le ferai un jour.
Tu as fait le pré test les yeux fermés en fait ? Haha
Test Mensa : résultats négatifs.
Voilà pour ma contribution.
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.

Dark Vadrouille
Messages : 371
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A propos des tests MENSA

Message par Dark Vadrouille » mar. 19 juin 2018 18:00

Hors-sujet
Différente a écrit :
mar. 19 juin 2018 17:13
Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 24 mai 2018 00:57
Différente a écrit :
mer. 23 mai 2018 23:00
Pour ma part :
WAIS-IV : 141 homogène (ICV et subtest arithmétique étant mes points faibles).
Pré test Mensa : 35 bonnes réponses en 24 minutes.

Et ça me démange de passer le test Mensa, par curiosité... je pense que je le ferai un jour.
Tu as fait le pré test les yeux fermés en fait ? Haha
Test Mensa : résultats négatifs.
Voilà pour ma contribution.
Je n'aurai pas dit. Vraiment, il ne faut jamais que je préjuge.

Je crois que je le passerai quand je serai plus en paix dans ma tête.

Avatar du membre
La louve
Messages : 229
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 00:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9055
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest

Re: A propos des tests MENSA

Message par La louve » mar. 19 juin 2018 20:41

Mensa relance une opération de test mensa gratuit pour ceux qui sont entrés par dossier.
Que les petites filles "surdouées" adviennent (...) que l'autorisation leur soit donnée de prendre place, sans attendre d'être parfaites pour se sentir le droit d'exister. Gianola, Les "surdoués" & les autres-Penser l'écart

Avatar du membre
LeBlaireau
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 08:15
Profil : En questionnement
Test : MENSA

Re: A propos des tests MENSA

Message par LeBlaireau » mar. 19 juin 2018 23:04

@her.back : Entraine-toi de temps en temps aux matrices sur internet, et dans 6 mois quand tu le repasseras tu seras dans les 2% global sans problème :rock:

Le verbal, le calcul, c'est du quotidien, il y a des automatismes, les exercices qui explorent ces domaines sont moins surprenants dans le fond et dans la forme que des matrices

Les matrices ça peut décontenancer, et il y a des automatismes que l'on a pas si on en a pas fait quelques unes

Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2606
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 49

Re: A propos des tests MENSA

Message par sanders » mer. 20 juin 2018 05:48

Quel est l'intérêt de s'entrainer ?

C'est une vraie question.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

Je n'aurais jamais cru que ça se débloquerait tout d'un coup comme ça ! - Avr 2017, Napirisha (avec son autorisation)

Répondre