Repasser le test

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
kalimeris
Messages : 625
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/titre-trouver-t5689.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 41

Re: Repasser le test

Message par kalimeris »

Grabote a écrit :C'est quoi le CRA ?
Le CRA -> Centre Ressources Autisme. Je suis entrain d'y passer un bilan en vue d'un diagnostic.
Grabote a écrit :Cool ! Tu nous raconteras ?
Je suis déjà anxieuse. Hier, j'ai réfléchi à mon premier test, et je me dis que le psy m'a posé des questions trop faciles parce que je lui avais dit que je pensais être déficiente. Il a peut-être été gentil afin de me redonner confiance en moi, ou alors il m'a fait passer un test pour enfants sans s'en rendre compte. De plus, un ami m'a parlé de son test et tous ses indices sont inférieurs aux miens. Pourtant, il est beaucoup plus rapide que moi, autant niveau compréhension que raisonnement. Il me paraît évident que l'un de ces deux tests est faux. Je pense que c'est le mien parce que les résultats n'ont aucun rapport avec la réalité. Quand j'y repense, je me demande si tout cela n'était pas une énorme blague. Si le second test est sérieux, je risque de souffrir (j'avais déjà beaucoup souffert lors du premier test) et de tout rater.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2457
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Repasser le test

Message par lady space »

Les questions du test sont les mêmes pour tout le monde. Et en regardant les récits de ceux qui les ont passés, nous sommes nombreux à les avoir trouvées faciles.

Je pense que les comparaisons avec d'autres personnes, surtout sur fond de mésestime de soi, sont forcément biaisées et peu réalistes. On a souvent tellement tendance à trouver tout le monde tellement plus intelligent, plus rapide, plus je ne sais quoi, que soi-même, vu qu'on n'a pas conscience de ses propres points forts ou capacités qui nous paraissent juste normales, que ces comparaisons sont tout à fait inutiles.

Courage : il n'y a aucune raison pourquoi le deuxième test donnerait un résultat inférieur au premier (les exigences de fiabilité voudraient que l'écart entre deux passations du test dans des conditions similaires soit de quelques points seulement), sauf accident de parcours, détérioration des conditions, baisse de forme.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 625
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/titre-trouver-t5689.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 41

Re: Repasser le test

Message par kalimeris »

Hors-sujet
En fait, je me pose des questions sur la pertinence des tests, sur qu'est-ce que cela mesure. Je pensais que l'un des critères était la rapidité de raisonnement. Or, je suis objectivement lente, je l'ai toujours été. A l'école, on m'a souvent nommé "la tortue" ou "la dodoche". Je suis également objective lorsque j'observe le degré de rapidité des autres. Et le fait d'avoir connaissance des résultats d'un test d'une personne rapide qui sont pourtant inférieurs, cela n'a aucun sens. A part ça, pour moi, la véritable intelligence est celle du cœur. Quant à ce que mesure le test de QI, quoique ce fut, cela ne me sert à rien dans la vie, d'où le sentiment d'absurde. Je me demande si cela représente quelque chose de réel pour les autres.

Avatar du membre
emorej
Messages : 9
Enregistré le : jeu. 31 mars 2016 21:36
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/emorej-t7393.html]ICI[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Repasser le test

Message par emorej »

lady space a écrit : Et en regardant les récits de ceux qui les ont passés, nous sommes nombreux à les avoir trouvées faciles.
Pour ma part, l'idée de repasser le test me titille parce que le résultat obtenu me semble beaucoup trop élevé, et je ne me sens pas aussi intelligent que le laisse supposer la note finale (et les conclusions de la psy)

Ça fait sans doute prétentieux, mais c'était trop facile, au point d'en être suspect. J'ai eu l'impression de faire des exercices dans un Télé 7 jeux. C'était amusant, je n'ai pas eu l'impression de devoir fournir un grand effort. Bien sûr, certaines questions étaient un peu plus ardues sur la fin de chaque test, mais bien en deçà de ce que j'attendais. J'ai même fini par lui demander si elle était sûre de m'avoir fait passer le WAIS, et pas le WISC. Mais le résultat semble confirmer la facilité.

J'en arrive à me dire qu'il y a eu un biais dans la passation qui aurait trop simplifié, ou quelque chose dans le genre.

Avatar du membre
samjna
Messages : 314
Enregistré le : ven. 27 nov. 2015 05:55
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/ete-teste-pas-tout-approuve-t6912.html]-->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Au bout du bout de l'ouest...

Re: Repasser le test

Message par samjna »

Si le wais ressemble à télé 7 jeux, et qu'on en conclut qu'un haut score au wais montre qu'on est hautement intelligent, la logique c'est d'ajouter que quelqu'un qui réussit bien à télé 7 jeux est bien intelligent, et que l'intelligence est ce que mesure la réussite à télé 7 jeux. On peut s'étalonner en famille pour pas cher.
Et dans une certaine mesure, c'est exact.

Un problème, c'est que le résultat chiffré d'un test de qi est bien défini et raisonnablement reproductible tandis que l'intelligence est une notion floue et qui pourtant s'impose... pour s'estomper quand on cherche à la définir.
- Le test de qi donne un résultat par rapport à une statistique qu'il n'est pas facile de relier à la notion floue de l'intelligence chez quelqu'un.
- Ils sont construits pour être passés en temps limité et de telle façon que le psychologue moyen puisse les administrer facilement. Ce qui limite quand même ce qu'ils peuvent prendre en compte.
- Sans douter qu'il y ait un lien compatible avec le bon sens dans la plupart des cas, je ne vois pas bien quel type de fonction pourrait relier les nombres du qi à la notion d'intelligence ( ou d'intelligences ) et avec quelles progressions: linéaire ? log ? exp ?

A part si l'analyse d'un test précédent par le psy avait montré une faiblesse dont on veut savoir si elle est maintenant corrigée, j'ai un peu de mal à saisir l’intérêt de repasser un tel test, réputé relativement stable (?). Hormis pour le fun... ou si on pense à une fonction du genre: 140 de qi --> 140 d'intelligence et qu'on attend alors une réponse précise du test, mais pour en faire quoi ?

A la rigueur, si on pense sans raison très précise que le résultat du test et l'ensemble, bien que concluants pour la douance sont biaisés quelque part par rapport à un sentiment d'intelligence, les tests de puissance me semblent plus en rapport avec la notion commune d'intelligence et peuvent être plus amusant à essayer que de repasser un wais. C'est aussi une alternative à télé 7 jeux - même s'ils sont douteusement étalonnés.
Pas sûr que c'était un WISC !

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1110
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Repasser le test

Message par Chacoucas »

Pour poser ça dans un contexte (et rajouter une idée), l'homo sapiens existant depuis un bail et la WAIS depuis peu, même en supputant que l'homme devienne plus intelligent avec les siècles (ce qui n'est pas évident à prouver...) il faut trouver un "rôle" à ce "machin" qu'on appelle "intelligence". Qui n'est probablement pas à l'origine de passer des WAIS... La WAIS serait plutôt une sorte d'anecdote périphérique (et éventuellement "données importantes"... ou pas d'ailleurs, puis que ça reste un discours "des autres" "sur nous", un repère extérieur à soi, statistique... donc sans forcément un grand sens autre que celui qu'on veut lui donner, comme notre identité...) à des processus identitaires et cognitifs complexes qui mènent à "autre chose" (question: que fait une créature intelligente? et à chacun de trouver une réponse qui lui soit adaptée).

Avatar du membre
emorej
Messages : 9
Enregistré le : jeu. 31 mars 2016 21:36
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/emorej-t7393.html]ICI[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Repasser le test

Message par emorej »

@Samjna : Si je devais repasser le test (même si je sais bien que je ne le referai pas), ce ne serait vraiment pas pour le fun. Ce serait la conséquence de ma tendance a douter de tout, de de son corollaire, le besoin maladif de tout contrôler et vérifier. Comme toujours me trottent dans la tête une multitude de "et si ... ?". Et dans ce cas précis, j'ai été déstabilisé rétrospectivement par l’apparente facilité avec laquelle j'ai passé le test.

Je passe un test pour, sinon quantifier mon intelligence, du moins me situer intellectuellement parmi mes pairs. Je ne suis pas naïf, je sais que je ne suis pas con, a fortiori si on tient compte des résultats des tests de mes enfants et du fait que, comme on n'arrête pas de me le répéter, "les chiens ne font pas de chats". Je me doute que je suis plutôt intelligent. Mais malgré l'intelligence que je me prête, je ne me sens pas brillant. Tous les jours je croise in vivo ou par média interposés tout un tas de gens que je trouve brillants, eux, et surtout très, très, très loin de moi.

Du coup, quand je sens que j'arrive à la fin de la plupart des tests sans grande difficulté, alors que je m'attendais à être bloqué à un moment ou à un autre, et que la psy m'explique à la fin que mes résultats me situent statistiquement "au-dessus" de 99,9...% du reste de la population, la première chose qui me vient à l'esprit, c'est : "Il y a un truc qui cloche".

Tu le vois, il ne s'agit pas de fun, ni d'une envie de faire encore "plus". Juste un léger problème de confiance, en moi, dans les autres, dans les tests, etc.

Avatar du membre
samjna
Messages : 314
Enregistré le : ven. 27 nov. 2015 05:55
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/ete-teste-pas-tout-approuve-t6912.html]-->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Au bout du bout de l'ouest...

Re: Repasser le test

Message par samjna »

emorej a écrit : j'ai été déstabilisé rétrospectivement par l’apparente facilité avec laquelle j'ai passé le test.
Je vais essayer de te répondre mais je suis pas certain de comprendre ton point de vue et ton vocabulaire. Je vais faire un peu bourrin du coup.
emorej a écrit :la psy m'explique à la fin que mes résultats me situent statistiquement "au-dessus" de 99,9...% du reste de la population, la première chose qui me vient à l'esprit, c'est : "Il y a un truc qui cloche".
Tu le vois, il ne s'agit pas de fun, ni d'une envie de faire encore "plus". Juste un léger problème de confiance, en moi, dans les autres, dans les tests, etc
C'est avec facilité que tu as passé le test. L' "apparente facilité", c'est pour un observateur extérieur qui n'est pas dans ta tête et ne peut qu'observer ton comportement. Et si tu le repassais, y a tout lieu de penser que ça serait avec la même facilité.
Tu as des trucs sur ce fil dont la conf. de Lygeros qui donne quelques démarches:
http://adulte-surdoue.fr/discussions-de ... t1424.html

Banalité: beaucoup de gens semblent avoir un problème d'acclimatation avec ce genre de résultat comme tu as dû le lire. Pour le manque de confiance en soi, c'est clair que bien conduit, il implique le manque de confiance en l'autre, qui donne pour une part la confiance en soi. Que faire de cette boucle ?
emorej a écrit :Je passe un test pour, sinon quantifier mon intelligence, du moins me situer intellectuellement parmi mes pairs.
En fait, faudrait qu'ils le passent eux-aussi pour pouvoir comparer des choses homogènes. Et encore, ça poserait toujours des difficultés vu que le QIT est l'agrégation de plusieurs subtests et n'est pas toujours calculable.

Le mot "pairs" n'est-il pas déjà suffisant pour dégrossir la question ?
Parce que c'est très difficile de se situer intellectuellement par rapport à un pair. Je dis ça par expériences renouvelées avec des gens que je connais depuis très longtemps sans pour autant avoir accès ou bien très partiellement à certaines de leurs démarches, et inversement.
Il n'est dit nulle part qu'être surdoué implique d'être capable de tout comprendre. Et tout ce qu'on peut faire dans pas mal de cas, c'est se situer par rapport à l'altérité et non par rapport à un autre intellect qu'on ne pourra pas cartographier.
emorej a écrit :Mais malgré l'intelligence que je me prête, je ne me sens pas brillant. Tous les jours je croise in vivo ou par média interposés tout un tas de gens que je trouve brillants, eux, et surtout très, très, très loin de moi.
Et eux, comment est-ce qu'ils te trouvent ?
Ce topic semble fait pour toi:
http://adulte-surdoue.fr/tout-rien/topi ... t3704.html

Je distingue clairement "brillant" de "intelligent". "Brillant" pour moi a une forte dimension sociale : par exemple quelqu'un peut parfaitement être brillant dans un domaine ( ou plusieurs ) pour exprimer ses idées, les faire sentir, les expliquer, etc sans pour autant qu'on puisse lui attribuer - d'après ses propres réalisations par exemple - une meilleure compréhension ou une plus grande intelligence qu'un autre qui peine à s'exprimer dans le même domaine.
Et puis y a des gens qui ne sont définitivement(?) pas brillants ( en société ) même avec une grande intelligence dans d'autres domaines. Un certain Dirac était même assez célèbre pour ça... Ses rares mots en sont devenus bons.

C'est bien sûr une forme d'intelligence d'être brillant pour discourir, ou l'esprit de répartie, une intelligence rapide etc mais il n'est dit nulle part que toutes ces formes sont systématiquement livrées avec un qi élevé, présentes dans le milieu ou cultivées ensuite.
Dans un autre sens de brillant, on peut être brillant dans un domaine et juste correct dans celui d'à coté qui est très loin pour nous parce qu'il nous manque ( d'avoir compris ) un petit quelque chose... Parfois c'est pas de chance et là encore, le qi n'est pas seul en cause.

Et certes, les capacités que mesure le qi sont nécessaires dans la construction de l'intelligence, mais une intelligence dans une vision du monde se construit aussi sur des choses qui, au mieux se reflètent très partiellement dans le résultat qu'il donne.... quand il en donne un seul...
Hors-sujet
ça mérite peut-être d'être déplacé ici:
http://adulte-surdoue.fr/tout-rien/topi ... t3704.html
Pas sûr que c'était un WISC !

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 625
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/titre-trouver-t5689.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 41

Re: Repasser le test

Message par kalimeris »

J'ai repassé une partie des tests. Il ne reste que 4 subtests. La psychologue me fait passer certains subtests que je n'avais pas fait la première fois.

J'étais très stressée, mais j'ai réussi à me détendre. La psychologue m'a fait d'abord passer les subtests que j'avais le mieux réussi la première fois, sans doute pour me détendre. Je me souvenais de toutes les questions. Pourtant, j'ai eu l'impression de moins bien répondre, j'avais du mal à trouver les mots.

La psychologue était très patiente. Même si les conditions pendant lesquelles j'ai passé ce test n'ont rien à voir avec la première fois, je ne vois pas trop l'intérêt. La seule différence était ma rapidité pendant les tests des puzzles et des cubes, mais impossible de savoir si c'est à cause du dosage de médicaments, la fatigabilité, ou l'apprentissage. Je pense quand même que les résultats du premier test m'ont permis de lever l’inhibition intellectuelle qui m'handicapait depuis un certain temps, ce qui pourrait expliquer une plus grande rapidité et une meilleure confiance en soi aujourd'hui.

Avatar du membre
theudericus
Messages : 139
Enregistré le : mer. 18 mai 2016 18:38
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : toulouse
Âge : 46

Re: Repasser le test

Message par theudericus »

Tout le monde parle du WAIS mais il y en a d'autres des tests : le Raven par exemple (version avancée) :x
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré

Avatar du membre
Traum
Messages : 589
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 34

Re: Repasser le test

Message par Traum »

Oui. Il y a aussi le Cattell, le Standford-Binet… La WAIS est juste la plus utilisée en France. (Mais peut-être que l'on peut en discuter sur un autre fil.) ;)
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
kalimeris
Messages : 625
Enregistré le : dim. 21 déc. 2014 13:38
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/titre-trouver-t5689.html]là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : à l'ouest
Âge : 41

Re: Repasser le test

Message par kalimeris »

J'ai terminé de passer les subtests de la WAIS 4, mais la psychologue m'a donné un autre rendez-vous pour passer encore d'autres tests. Cela va faire le 7ème rendez-vous, chacun de 2 heures. Je commence à en avoir marre :sweat: . Je ne pensais pas que le bilan au CRA prendrait 6 mois, et tant de rendez-vous ! Les résultats de tout ça ne me seront pas donnés avant un mois, un bilan au CRA est un véritable exercice de patience et d'endurance !

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13292
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Repasser le test

Message par TourneLune »

Moi j'ai repassé le test.

Pourquoi?
Déjà, pas parce que je doutais du premier ni pour avoir un meilleur score.
Je savais que j'aurais probablement un peu moins, avec l'effet Flynn, c'était statistiquement le plus probable même si ça voulait pas forcément dire que ce serait mon cas.

Pour préciser le contexte, j'avais passé la WAIS III en janvier 2010 (donc il y a plus de 6 ans quand même) et obtenu un score THQI homogène sur les 2 scores intermédiaires qui existaient à l'époque ( QI perfo et QI verbal)

Les raisons, c'était les suivantes:
-de la pure curiosité
-dans le cadre du forum, connaitre les épreuves, notamment les nouvelles
-devant le grand nombre de résultats hétérogènes, voir si les miens seraient tjr homogènes
-éventuellement trouver des pistes que le premier ne donnaient pas
-pouvoir fouiller dans les tables avec ma psy et voir certains trucs dont on avait parlé déjà sans perdre la possibilité de le passer ensuite
-voir comment ça avait bougé entre le III et le IV même si évidemment ça n'a aucune valeur statistique, ce n'est qu'un seul exemple.
-la précédente psy que j'avais vue m'avait fait un CR très succinct et pas très intéressant sur la passation
-ma psy m'a fait un super tarif ^^

Dans les faits, en fait, ça m'a plus collé la pression que le premier dont je n'attendais rien. Zimaginez si d'un coup j'étais plus surdouée???
Bref, concernant la passation, les erreurs et échecs m'ont semblé plus difficiles à accepter, ça m'énervait plus en fait ^^

Au final, peu de différences:
ICV
sim +1
Voc +3
Info +1
compréhension 0 (test complémentaire)
IRP
Cubes -1
Matrices 0
Puzzles (n'existe pas dans la III)
IMT
Mém des chiffres -4
Arithmétique -2
mémoire lettres chiffres : n'existait pas dans la III mais confirme la mémoire des chiffres ci-dessus (test complémentaire)
IVT
Symboles (n'existait pas)
code +1
QIT -3 ( avec compréhension et non information))
Au final, 6 des 9 subtests qui sont comparables entre la IV et la III ont une différence de 0 ou moins d'un point.
1 subtest avec 2 points d'écart, un subtest avec 3 points et enfin un dernier avec 4 points pour seulement 3 points de QI d'écart si elle tient compte de compréhension et non d'information ( 4 points sinon), je trouve ça drôlement stable quand même.
6 ans ce sont écoulés, ce n'est pas le même test et je suis passée par 2/3 trucs pas très drôles qui peuvent peut-être expliquer la baisse de mémoire. ( à vérifier à long terme, si jamais je sens que ça revient).

J'ai également pu regarder certaines choses avec elle. Par ex le subtest matrices, à mon age, il est impossible d'avoir plus de 17 alors que la plupart des subtests de l'indice ICV vont jusqu'à 19. Du coup avec une erreur en matrice vous avez 15, en vocabulaire, vous avez 18... Il y a qq subtests comme ça, qui donne donc très rapidement des scores plus bas car on ne peut pas arriver à la note max et que la moindre erreur fait redescendre rapidement. J'ai du mal à comprendre pourquoi ils n'ont pas des épreuves plus discriminantes...

Voilà pour le petit bilan de ma petite expérience ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Aurélie
Messages : 23
Enregistré le : mer. 21 oct. 2015 21:06
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/vais-mais-peur-t6770.html]présentation[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Sur le bord du lac Léman...
Âge : 37

Re: Repasser le test

Message par Aurélie »

Merci Tournelune de partager cette expérience avec nous :)

Juste tu ne nous dis pas au final si tu es toujours homogène et si cette nouvelle passation t'en a appris plus sur toi ?

Melusine77
Messages : 14
Enregistré le : lun. 11 juil. 2016 16:28
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : MARNE LA VALLEE
Âge : 55

Re: Repasser le test

Message par Melusine77 »

Bonjour Tournelune,
J'ai également pu regarder certaines choses avec elle. Par ex le subtest matrices, à mon age, il est impossible d'avoir plus de 17 alors que la plupart des subtests de l'indice ICV vont jusqu'à 19. Du coup avec une erreur en matrice vous avez 15, en vocabulaire, vous avez 18... Il y a qq subtests comme ça, qui donne donc très rapidement des scores plus bas car on ne peut pas arriver à la note max et que la moindre erreur fait redescendre rapidement
Je suis nouvelle et pas encore très informée sur la WAIS, quelles sont les raisons de cette discrimination en fonction de l'âge ? Existe t'il un lien où cela serait expliqué ?
MEL

Avatar du membre
Traum
Messages : 589
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 34

Re: Repasser le test

Message par Traum »

Je suppose que c'est en fonction de l'étalonnage et de la manière dont le test est construit.
Effectivement, selon les subtests (et donc les fonctions cognitives étudiées, dont la performance fluctue selon les périodes de la vie), la tranche d'âge et les propriétés métriques que l'on veut pour le test, la cotation peut changer. Pour certains substests, il n'est pas possible ainsi d'obtenir la note maximale. C'est le cas aussi à Matrices pour ma tranche d'âge [25-30[ : impossible d'avoir plus de 17 et une erreur fait chuter à 15, deux à 13… (C'est différent pour les tranches d'âge [30-35[ et [35-45[.)
J'avais aussi calculé que, pour ma tranche d'âge, l'IRP ne peut pas excéder 144.
À l'inverse, on peut cependant donner une note standard de 19 à certains substests malgré plusieurs erreurs, comme à Mémoire des Chiffres et à Vocabulaire. (Toujours pour ma tranche d'âge.)

Et si la cotation / notation fluctue en fonction de l'âge, c'est que les capacités cognitives de tout un chacun fluctue en fonction de l'âge et que tous les processus intellectuels ne sont pas touchés de la même façon, que ce soit en fonction de l'âge et les uns en fonction des autres. (Pas sûre d'être bien claire.)

Passé un certain seul, ces tests n'ayant pas été conçus pour évaluer de manière fine les extrémités de la courbe de Gauss, que ce soit dans le champ de la surefficience intellectuelle ou de la déficience, les capacités discriminatives du test se trouvent un peu dépassées.

Je sais qu'aux États-Unis, il est possible de rajouter des items supplémentaires afin d'évaluer plus finement une douance. J'ignore si c'est seulement sur la WISC. Ça n'a en revanche jamais été traduit en français. Et même en France, de toute façon, se procurer d'autres tests psychométriques que les échelles de Wechsler relève manifestement d'un sacré casse-tête. Alors qu'il y en a manifestement pléthore aux USA.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Back2Basics
Messages : 897
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7440.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Repasser le test

Message par Back2Basics »

Hello,

Donc est-ce que j'ai bon si je formule l'idée suivante :

"Les maxima aux différents subtests variants avec l'âge participent de l'étalonnage et du processus d'élaboration du test et de son mode de notation dans le but de rendre le QIT indépendant de l'âge, et ce afin de pouvoir exercer des comparaisons plus larges entre personnes de classes d'âges différentes" ?

J'ai l'impression d'enfoncer une porte ouverte en écrivant ça mais voici ce qui m'amène à le formuler explicitement :

Du coup, la non variation du QIT est une hypothèse de base de construction du test, et non un phénomène observé lors de l'utilisation des tests (il me semble avoir lu je ne sais plus où cet argument de la non variation du QI avec l'âge comme un fait "renforçant" la validité de son utilisation. Du coup, c'est complètement à l'ouest, de ce point de vue ! Je précise que ça devait être sur un blog ou un forum, pas dans un article).

Mais la valeur du QIT n'est alors plus une indication des capacités du sujet testé puisque n'a plus la même signification d'une classe d'âge à une autre, en termes de performances brutes.
(En même temps, le QI comme les sous-indices sont des "mesures" relatives et non absolues, donc déjà par définition... Mais on atteint encore un nouveau cran de relativité, là, qui ne me paraît pas forcément évident au premier abord.)




Pour revenir au post de Tournelune :
Déjà, merci pour le retour ! Une petite question cependant :

Tu proposes une explication pour la baisse des perf correspondant à la mémoire, mais qu'en est-il à ton avis de l'augmentation en vocabulaire ?
  • questions plus faciles dans cette version du test ?
  • effet "coup de bol" de tomber sur telles notions plutôt que "telles autres" ?
  • amélioration des compétences durant les 6 années séparant tes deux tests ?
Evidemment, sur un seul retest à discuter/analyser ça n'aura aucune valeur, mais je suis intéressé d'avoir ton avis sur la question. :)

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 665
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Repasser le test

Message par Fish »

Back2Basics a écrit :Du coup, la non variation du QIT est une hypothèse de base de construction du test, et non un phénomène observé lors de l'utilisation des tests (il me semble avoir lu je ne sais plus où cet argument de la non variation du QI avec l'âge comme un fait "renforçant" la validité de son utilisation. Du coup, c'est complètement à l'ouest, de ce point de vue ! Je précise que ça devait être sur un blog ou un forum, pas dans un article).
Sans être certain, il me semble que la "démonstration" de la stabilité ne résulte pas de la stabilité sur une population, mais d'une stabilité des scores individuels.

Le test est ré-étalonné régulièrement sur un échantillon représentatif de la population. "Représentatif", ça veut dire assez large et non biaisé (par exemple, surtout pas basé sur une population surdouée!). Pour étalonner, on fait passer le test à une population typique. On obtient des scores bruts. Ensuite, on ventile des points aux différentes questions pour obtenir à la fin une gaussienne de moyenne 100 et d'écart-type 15. Évidement, chaque échantillon ayant servi à l'étalonnage a, après étalonnage, exactement le même profil: une gaussienne de moyenne 100 et un écart-type de 15!

Ces mêmes échantillons avant étalonnage n'ont pas exactement les mêmes scores bruts. L'effet Flynn, si j'ai bien compris, consiste précisément en un accroissement des scores bruts.

Mais ce n'est pas cela qui démontre la stabilité du WAIS. Là, on ne parle que de statistiques globales d'un échantillon, alors que la stabilité concerne les scores de chaque individu.

Pour illustrer de manière simplifiée, prenons un échantillon de deux individus A et B. Lors du premier passage, A obtient 90, B obtient 110. La moyenne est de 100. Lors du second passage, A obtient 112 et B 92. La moyenne "brute" est de 102. On compense cette évolution en retirant 2 points à tout le monde. Après étalonnage du second test, A obtient 110 et B 90, et la moyenne est à nouveau de 100.
Sauf que, si vous avez bien suivi, les scores individuels de A et de B ne sont pas stables (j'ai fait exprès de les inverser). Et on a beau avoir étalonné pour faire correspondre les moyennes des deux tests sur l'ensemble de la population (A+B), y'a rien à faire: A et B ont chacun des scores radicalement différents entre les deux passages.

Un test stable, cela ne signifie pas que la population ait la même distribution statistique brute d'un passage à l'autre (ce qui n'est pas le cas = effet Flynn). Cela signifie qu'un individu qui passe deux fois le test obtient à chaque fois à peu près le même score. En reprenant mon exemple, un test stable signifie que A obtient 90 dans un premier temps puis 92, et B respectivement 110 et 112. Et après étalonnage, A obtient 90 à chaque fois, et B 110 à chaque fois aussi: leurs scores sont stables, même si la moyenne brute est passée de 100 à 102.

Pour illustrer d'une autre manière, si on classait les humains par ordre de QI (oh! quelle horrible idée!), on n'aurait pas les mêmes QI à chaque passage du test, mais l'ordre des humains resterait peu ou prou le même.

Est-ce que je suis bien clair sur la différence fondamentale entre "une population suit globalement la même distribution statistique" et "chaque individu de cette population obtient deux fois de suite le même score", ce qui est notoirement plus contraignant!

La stabilité ne concerne pas spécialement les individus de l'échantillon d'étalonnage, cela concerne tous les individus qui passent deux fois le test. Rien n'oblige à avoir les mêmes individus dans les deux échantillons d'étalonnage. Du moment qu'on a des échantillons larges et représentatifs, l'étalonnage fonctionne. En revanche, il faut bel et bien se baser sur des individus qui passent deux fois le test pour vérifier la stabilité.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13292
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Repasser le test

Message par TourneLune »

Aurélie: à part la mémoire des chiffres c'est toujours homogène sur les subtests, un peu moins sur les indices mais vu que le fait d'avoir seulement 2 sous -QI pour le III lisse les hétérogénéités par rapport aux 4 indices pour le IV, ça ne me semble pas étonnant.
J'ai appris 2/3 trucs mais aussi parce que c'est la psy qui me suit d'habitude, qu'on commence à bien se connaitre et puis qu'elle fait ça un peu moins à la chaine.

Melusine77 et toutes les réponses qui ont suivi: c'est très intéressant mais assez HS et du coup, ce genre d'infos va se retrouver perdues sur le forum et pas trop accessibles à ceux qui pourraient la chercher. Sinon il n'y a pas vraiment de discrimination en fonction de l'âge, simplement un étalonnage. A chaque subtest, à nombre de bonnes réponses égales, tu ne feras pas partie du même percentile selon ta tranche d'âge. Par ex, et à vérifier mais on va être moins exigeant en mémoire et plus en connaissance générale.

B2B: aucune idée pour l'augmentation en vocabulaire. J'ai du mieux expliquer, être plus précise ou tomber sur d'autres mots, pas forcément plus faciles mais que je savais mieux expliquer. J'ai d'ailleurs fait une seule erreur et j'ai quand même 19 je crois ( je l'ai plus sous les yeux) Peut-être tout connement qu'ils ont rajouté des questions et que donc une erreur te plombe moins, surtout quand c'est pas sur les questions difficiles que tu bloques. Là j'ai pas la réponse.

Sinon, un seul cas n'est en rien une démonstration.
Le QI est censé être stable dans la vie ( donc quand vous avancez en age, vous êtes censé rester dans le même percentile de votre tranche d'âge) mais là encore, c'est quelque chose de statistique et valable pour une population. A l'intérieur il peut y avoir des exceptions et ça peut donc être vous.
Dans mon cas, on remarque que c'est stable, je trouve ça intéressant mais ça ne démontre pas grand chose en fait.

Fish: En 2010, j'ai passé un vieux test donc qui me surévaluait un peu mais là encore, l'effet Flynn est-il négligeable ou pas par rapport à l'incertitude du test aux extrémités? Sincèrement je le pense. Faudrait passer la WAIS R pour voir :D :D
Et puis bon, si on considère que j'ai vraiment perdu en mémoire pour des raisons extérieures qui font que la vie n'est pas tjr ce qu'on voudrait qu'elle soit, et si pour d'autres raisons, je récupère mon niveau antérieur, mon score devrait pas être très loin de ce qu'il était en 2010 .

De toutes façons, comme dit Traum, on n'a plus une prévision de dingue et on est pas à 3 points près, l'incertitude dépasse de loin ce sur quoi on discute là...
Et de toutes façons, un exemple ne démontre rien, en statistique, il n'est même pas un contre exemple qui permet d'infirmer.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
pairlapinpin
Messages : 100
Enregistré le : dim. 26 juil. 2015 14:48
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/prez-tentation-t6513.html]<prez />[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Repasser le test

Message par pairlapinpin »

Merci d'avoir été purement curieuse et d'avoir partagé le résultat.

Avatar du membre
Traum
Messages : 589
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 34

Re: Repasser le test

Message par Traum »

TourneLune, en 2010, la WAIS IV n'était pas encore sortie. Ton test était tout à fait valide alors. Mais la WAIS IV s'appuie sur des paradigmes de l'intelligence un peu différents.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13292
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Repasser le test

Message par TourneLune »

Ah oui il était valide mais comme il y a eu un ré étalonnage entre les 2 ça aurait été statistiquement logique que mon score diminue un peu. Après les statistiques appliquées à un individu ça veut plus dire grand chose. Et au final il y a peu d'écart à part la mémoire mais l'explication est ailleurs...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Traum
Messages : 589
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 34

Re: Repasser le test

Message par Traum »

L'effet Flynn est modeste et aurait été plus observé, à mon sens, si on avait gardé le même test. (Ce qui aurait pu avoir un certain intérêt.) Là, ton score aurait augmenté. À 3 points près, ton score est stable, erreur de mesure incluse (c'est plus intéressant, à mon sens, de prendre l'intervalle).
Pour mieux étudier cette stabilité, on pourrait s'amuser à te faire passer la WAIS V, dans 5 ans, par exemple. (La WAIS IV en est à la moitié de sa vie, des rééditions étant actuellement faites tous les dix ans.)

Il me paraît difficile de parler d'effet Flynn ici, d'une part à l'échelle individuelle, mais surtout parce que la construction même du test s'appuie sur des postulats de l'intelligence un peu différents de ceux qui avaient présidé à la construction de la WAIS III. Beaucoup de psys ont dit que (« on dit ») que la WAIS IV n'avantageait pas les scores, certains de mes enseignants en premier lieu et c'est de toute façon un tropisme assez répandu.
Je vois même plutôt en l'effet Flynn un phénomène relativement marginal avec aussi peu d'années d'écart (c'est 3 à 7 points par décennie, dont 2 à 3 en 5-6 ans), dont il faut tenir compte pour un étalonnage rigoureux mais c'est tout.
Je ne suis pas du tout sûre que dans ton cas, on puisse en parler… Il faut y penser, mais c'est intéressant dans le cadre d'un groupe. Et puis tu as changé de test, ce qui est normalement censé mettre relativement de côté l'effet Flynn.
Si le QI moyen progresse, il n'y a pas de raison que le tien ne progresse pas, finalement, et comme tu as aussi « vieilli » depuis ta dernière passation, tu as changé de tranche d'âge et l'étalonnage doit en tenir compte. Bref, ça fait beaucoup de facteurs pour une seule personne…

Les scores aux subtests de mémoire sont plus sensibles que ceux de l'ICV, par exemple. Ne serait-ce qu'au stress, à la fatigue, à l'angoisse, à la dépression, etc. Il aurait été plus étonnant que tu aies une grosse différence entre deux mesures différentes de l'ICV, par exemple.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Back2Basics
Messages : 897
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7440.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Repasser le test

Message par Back2Basics »

Hello,

Fish : je suis désolé mais je t'ai envoyé sans le vouloir sur une fausse piste. L'idée n'était pas claire dans mon esprit et est sortie de manière brouillonne, dans la partie que tu as citée. Je n'aurais pas dû mettre la parenthèse en plus. Ce n'était déjà pas clair sans celle-ci, mais avec...

J'ai tenté d'approfondir ce que je voulais dire entre temps. J'ai qqes pistes mais il y a encore des trous à certains endroits. Si j'arrive à tout mettre en forme et à combler les vides, je reviendrai vers vous pour reformuler et discuter de la chose (mais sans doute dans un autre topic car on s'éloigne effectivement du sujet).

++
B2B

Bodji
Messages : 117
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2016 09:51
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-les-actifs-dernier-etage-t7700.html]par là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: Repasser le test

Message par Bodji »

Mlle Rose a écrit :Je crois que ça s'arrête le jour où on a pu s'intégrer tel que nous sommes, s'accepter au point de se foutre absolument du mot que l'on peut poser dessus ou pas. C'est pas forcément un processus rapide. Me concernant il a fallu bien 3 ans, quelques rencontres capitales et l'acceptation de qui je suis sans fard par une masse critique de personnes, qui éclipsent du coup toutes les autres.
Voilà, c'est ça. Moi je l'ai foiré à fond, et quand j'ai choisi ici pour mon profil d'indiquer "Diagnostic +" c'était pour le bilan qualitatif de deux psys ;-)). Je vous laisse lire ma présentation si ça vous amuse, j'en parle.

Mais ne faites pas trop de fixette sur le test si vous avez déjà eu un bilan +, la vie est trop courte pour s'attarder à ça :)

Répondre