A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Seline
Messages : 60
Inscription : lun. 17 juin 2019 18:03
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 43

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Seline »

Bravo Stellina, c'est en effet une étape importante dans l'acceptation et l'affirmation de soi. Les résultats ne nous disent pas qui nous sommes, mais ils m'ont éclairé. Grâce aux tests je me suis projetée dans divers scénarios, et dans tous, j'étais là, moi, avec ce que je pense qui je suis (oui, je reformule le cogito).
Et grâce aux résultats je peux entre autre affiner ma pensée et m'accepter sous divers aspects.

A bientôt,
Seline

Stellina
Messages : 12
Inscription : ven. 18 oct. 2019 08:01
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Stellina »

Bonsoir Seline,
C'est drôle c'est vraiment ce que j'ai ressenti être là, moi-même avec celle que je suis.

Bonne soirée.
Stellina.

Avatar de l’utilisateur
Nono Vador
Messages : 1
Inscription : ven. 29 nov. 2019 13:10
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : dans son jardin

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Nono Vador »

Bonsoir,

Je voudrai partager avec vous mon histoire.

J'ai 40 ans, musicien classique dans un orchestre.
Il y a un an, un collègue et ami (HPI), me parle de tout et de rien. Je l'ai senti venir à 10 km mais je ne comprenais pas le but.
Petit à petit il me glisse l'idée que je devrais passer le WAIS. Pour lui c'est une évidence. Je vous passe les raisons.

Persuadé, mais alors vraiment très persuadé d'être assez moyen, je prends rdv avec un psy spécialisé que mon ami me recommande.

Quelques mois plus tard, j'arrive à 9h et le test commence avec le psy, qui est bienveillant et calme. Après une brève explication de ma démarche, (en lui précisant que ma vie était d'un ennui incroyable) je lui dit que de toute façon je suis tout à fait normal. Que j'aime juste les maths, que je suis perfectionniste, très curieux et que j'ai eu beaucoup de chance. Mais je lui rajoute, j'ai juste l'impression d'être caché derrière un voile brumeux très épais et que je m'ennui très souvent, malgré mon métier passionnant.
J'étais extrêmement nerveux, pas dormi depuis plus de 24h et anxieux.
Au fond de moi, (avant le test j'ai lu les ouvrages de Jeanne Siaud-Facchin, Nicolas Gauvrit et Carlos Tinoco pour en savoir un peu plus sur le sujet) j 'ai quand-même un doute car je me reconnais dans la plupart des cas illustrés dans les ouvrages cités par ex.)

Je prends le test comme un jeu. Je m'amuse même, je me sens stimulé c'est génial, enfin, et en redemande quand j'arrive à la fin de chaque "exercice". Je suis très étonné de la facilité et pas très concentré. Je fais des blagues, tout ça tout ça...
Pour un test (chut je dis pas lequel :lol: ), j'arrive à l'avant dernier et je bugg un peu. La fatigue ou la concentration peut-être. Il me prévient que le suivant va être difficile et je le réussit vite et sans soucis, demandant vite le suivant. Il me répond que c'était le dernier ...

On finit vers 13h, en ayant fait une petite pause de 5 min, cigarette pour lui et fruits secs pour moi.
Ensuite , je patiente un peu, je vais faire un tour de moto et je reviens le voir 1/4 d'heure plus tard.

Et là, contre toute attente, il est très heureux de m'annoncer que je suis HPI, un peu en dessous de THPI.
Il me montre la courbe Gauss, me l'explique etc...
Me dit qu'avec une nuit blanche et beaucoup de stress je m'en suis bien sorti.
Je n'ai aucune réaction car je ne comprends pas pourquoi il me parle de ça. S'en suit une longue discussion sur la façon dont s'est déroulé le test.
Je finis par accepter et comprendre.
Je lui confie que je suis synesthète. Pour moi c'est un peu une honte car je me pensais complètement fou. Il me rassure .

Il me prévient de la suite des évènements, comme du temps que j'allais passer à analyser ma vie avec un nouvel algorythme et toutes les questions que j'allais me poser.
IL me dirige vers des psy spécialisés dans les HPI qui peuvent m'aider (Car lui ne faisait plus de thérapies, seulement les tests.)

Je rentre chez moi vers 14h et en parle à mon épouse. J'en crois pas mes oreilles, elle me dit "bah oui ça m'étonne pas" :^) . T'as toujours été particulier c'est pour ça que je t'aime tant."
J'en parle à ma soeur qui me dit pareil !!!
Bref j'étais le seul à me trouver débile en fait :roll:

S'en suit un appétit vorace sur le sujet, de la gloutonnerie même ! Et je trouve génial de pouvoir aborder des sujets passionnants comme la physique des particules par ex, sans être largué ou en voir honte.

J'ai donc invité mon collègue et ami à venir déguster des bonnes bouteilles chez moi pour le remercier de m'avoir mis sur la voie avec son groin à ###Charcutier-zingueur en reprise d’études ### !

Je poursuis ma thérapie avec ma psy. Enfin quelqu'un qui connait cette spécialité, ça fait du bien car on peut vite se sentir seul.

Voilà pour la petite histoire.

Ce test à été, d'abord un étonnement, puis une révélation et maintenant je vis cela très bien.
Je suis bien accompagné et vais plus loin dans la découverte de moi-même et dans les particules élémentaires ;)

A celles et ceux qui hésitent , foncez
L'intelligence ne se mesure pas à ce que l'on sait mais à ce que l'on fait quand on ne sait pas !

Avatar de l’utilisateur
Holi
Messages : 1760
Inscription : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Holi »

C'est un beau retour positif [mention]Nono Vador[/mention], bonne continuation
par contre je ne trouve pas ta présentation :^)
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar de l’utilisateur
Unesoprano
Messages : 1831
Inscription : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 49

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Unesoprano »

[mention]Holi[/mention] , Nono Vador s’est présenté par mégarde sur le fil de quelqu’un d’autre. Sa présentation devrait être bientôt déplacée pour qu’elle existe à part entière
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Ipsée
Messages : 5
Inscription : lun. 10 juin 2019 12:19
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Hautes Alpes
Contact :

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Ipsée »

Allez, après avoir lu ce fil de discussion et de nombreux autres, dans l'attente de la passation puis dans l'attente des résultats, je viens poser le petit caillou de mon expérience ici.

J'ai passé le test avec une psychologue qui m'a été recommandé par une hp de mon département montagnard. J'étais contente d'en trouver une à 1h de chez moi, ça m'aurait embêté de devoir aller à Aix ou Marseille.
Comme je le dis dans ma présentation, c'est ma psy actuelle qui remet le sujet du HP sur le tapis. Ma mère affirme que moi et mon premier frère avons été détecté "surdoués" enfants, mais aucune trace de bilan, et aucune prise en compte de cette info dans ma scolarité.

C'est donc l'opinion de ma psy (un peu moins de sentiment d'imposture) et le besoin de confirmer ou infirmer cette détection pendant l'enfance qui m'ont motivé à prendre rdv. Couplés à un presque burn out avec 7 mois d' arrêt maladie, et le sentiment d'être à un carrefour de ma vie, notamment pro.

Pour le rdv d'anamnèse, la psy est chaleureuse, agréable. Le rdv dure une heure, je suis frustrée de n'avoir pas abordé le quart du tiers de la moitié de ce que je veux dire, mais passons. Elle me dit que je correspond bien aux caractéristiques hp, que le test en dira plus.
Rdv est pris 2 ou 3 semaines plus tard pour la passation.

La passation se passe bien. Je me demande un peu à quelle sauce je vais être mangée, et le début par les cubes me détresse. J'aime beaucoup, surtout le dernier qui est chouette, et je suis frustrée que ce soit le dernier !
Tout le verbal se passe très bien, je sais que c'est un de mes points forts, et je me demande quand ça devient plus corsé... sauf que c'est fini. La, je doute du wais.
Je ne suis pas très amie avec les chiffres, alors tout le côté arithmétique ne me plait pas trop, mais je me débrouille mieux que ce que je pensais, malgré des erreurs et un résultat que je pense pas top.
Les matrices, puzzles et compagnies me plaisent bien, mais je trouve certains difficiles et les suivants évidents, c'est très inégal et je ne sais pas comment je m'en suis sortie niveau scores.
Les symboles et le code ne sont pas tres intéressants. Les épreuves chronométrées me rende anxieuse, et je perds du temps.
La psy est aimable, me dit "vous avez fini la série, là tout est bon..."

Je repars avec le sentiment de m' être plutôt bien débrouillée, mais aussi en n'ayant aucune idée de ce que ça va donner niveau résultats.

Les 3 semaines avant la restitution sont bien occupées, alors je ne me focalise pas sur le résultat, et j'écume ce forum pour avoir du grain à moudre sur le sujet.
Entre temps, la secrétaire de la psy me propose une rencontre HP. Je réponds que je n'ai pas encore eu les résultats. La secrétaire me dit que si la psy a voulu m'inviter, c'est que j'en suis.
Je passe les jours suivants à me dire que peut être je suis tout juste Hp, ou alors très hp, non plutôt presque pas hp... multi scénarios, j'attends la restitution pour avoir des chiffres.

Enfin, vendredi dernier, restitution.
Et il ressort un qi bien hétérogène, mais indiscutablement hp, d'après la psy.
Je ressors sans bilan écrit (à venir dans les prochaines semaines ) mais voilà les chiffres, de tête (peut être une ou deux erreurs, je verrais quand j'aurais le bilan).

Icv146
irp125
imt115
ivt110

J'ai été bof aux cubes, parce que je dépassais d'un peu le chrono à plusieurs reprises (très déçue !), sans compter que le plafond est à 17 pour ma tranche d'âge (Je crois que je suis à 15).
Pas trop de surprises sur le reste.
Plafond pour le verbal. Pas extra mais supérieur à la moyenne pour imt et ivt.
Qit non pertinent à calculer.

Bref, rassurée d'en être (ma mère a pas fabulé, et puis ça me donne confiance pour les changements que je compte apporter à ma vie pro), mais déçue de n'avoir pas de qit : depuis que la secrétaire m'avait fait comprendre que je suis hp, je me posais la question de Mensa, histoire de rencontrer des personnes stimulantes, mais je sens pas le test (prétest : 31, sur des domaines où je ne suis pas très bonne).

Je me pose la question de demander à la psy de calculer un qit, même si je sais que ça n'a pas de valeur.
Ça m'agace trop de ne pas savoir, et de ne pas pouvoir le calculer moi même car pas en possession des éléments !

Je me pose aussi la question de ce grand écart, me demandant si cela permet de constater des manques ou dys jamais identifiés (même si pour la dyspraxie, apparemment mon ivt devrait être plus bas).
Bref, plein de nouveaux questionnements (ça c'est cool) mais plein de nouvelles incertitudes (le wais c'est peut être tout pourri, visiblement il y avait moins d'hétérogénéité avec le wais 3, et puis mon icv au max, c'est peut être juste parce que j'ai toujours adoré lire et communiquer... (même si la psy m'a dit que non, ça suffirait pas. )...
Ah, je commence à faire des parenthèses dans des parenthèses, signe que mon post est assez long comme ça...)

Bref, contente d'être ici, et hâte d'échanger avec vous plus avant.

Avatar de l’utilisateur
Whatif
Messages : 23
Inscription : lun. 9 déc. 2019 23:17
Profil : Bilan -
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Whatif »

Après une très mauvaise nuit passée à ressasser mes erreurs et mes réponses insuffisantes, voici mon résumé.

Globalement, je suis frustrée par la façon dont j'ai passé le test : en l'expédiant, sans prendre le temps de réfléchir. J'ai l'impression de l'avoir bâclé et que j'aurais pu me poser davantage, même pour les questions chronométrées. Je n'ai pas eu la sensation de fournir une réflexion, notamment pour les suites, où j'étais incapable de réfléchir à des réponses alternatives pour valider "a contrario" ma réponse, si bien que je ressentais un flottement et une incertitude très inconfortables. J'ai l'impression de n'avoir eu accès qu'à la moitié de mes capacités mentales. Pour abréger mes souffrances, j'ai eu tendance à vite passer aux questions suivantes.

Déstabilisée par le fait de devoir parler, je suis très déçue par moi-même, jusqu'à en éprouver de la colère, pour ce qui concerne ma façon de répondre aux questions de vocabulaire. J'ai donné des réponses "bébé", auxquelles je n'aurais moi-même pas donné la note maximale du temps où j'étais prof. Ça rejoint ce qu'il se passe au quotidien, je suis très confuse dans mes explications à l'oral.

La plus grosse catastrophe cependant eut lieu lorsqu'il fallut mémoriser les suites de chiffres et les descriptions de problèmes pour les résoudre. En plein milieu des énoncés, trou noir, où suis-je, qui me parle ? Un véritable cauchemar ! Alors pour résoudre les problèmes... Là aussi, ça reflète mon quotidien, je souffre beaucoup de cette difficulté.

Il y a une question de culture générale à laquelle j'aurais pu répondre juste si j'avais pris le temps de réfléchir, car la réponse était dans la question... Une autre relative à mon travail actuel où je n'ai eu aucune idée, et c'est pareil, si je m'étais posée, j'aurais pu la déduire ; et enfin une troisième où la réponse officielle me surprend, et après des recherches, je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi cette réponse est juste : si on compare 2 mètres carrés et 200 mètres carrés, la plus grande surface c'est bien 200 mètres carrés, non ? :^)

Les cubes : c'est fou ce que mes mains peuvent trembler ! Les séries de symboles : "Qu'en avez-vous pensé ? " "Rien..."

Bon ! bilan le 7 février...

Avatar de l’utilisateur
Unesoprano
Messages : 1831
Inscription : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 49

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Unesoprano »

[mention]Whatif[/mention] , n’oublie pas que tu as passé le test dans des circonstances personnelles bouleversantes : aussi, n’oublie pas d’être bienveillante avec toi. :clin: Par ailleurs, plusieurs fois tu dis que dans la vie, dans ton quotidien effectivement tu retrouves des difficultés que tu as ressenti dans la passation. Là également, n’oublie pas que c’est un des intérêt de ce test : tu auras le regard d’un.e professionnel.le sur ces difficultés. Et donc des pistes pour pouvoir les résoudre. Maintenant, chouchoute toi, profite de ta maman. Et de la vie, quoi. :)
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar de l’utilisateur
Thresh
Messages : 124
Inscription : mar. 21 janv. 2020 21:37
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10534
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Nord
Âge : 41

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Thresh »

Bonjour,

Pour moi, c'était stressant, surtout sur la mémorisation des chiffres. Je cherchais à tout prix à garder les chiffres en tête. Puis arriver à un certain nombre de chiffres, je donne les premiers de façon sûre puis d'autres sans trop savoir. Ils étaient bons, ça m'a déconcentré sur le coup au point de ne pas écouter la suite. Je m'en suis mieux sorti sur une autre partie de l'exercice (je n'ai pas de confiance dans ma mémoire, je déteste le par cœur).

J'ai trouvé les cubes de kohs "trop faciles". Sur le dernier, j'ai mis un tiers du temps en vérifiant avant de donner le stop. Pareil pour les problèmes avec calcul mental : selon la psy, j'ai des temps très courts.

Les test des codes et des symboles m'a pris du temps. Je perdais trop de temps à vérifier.

J'ai été correcte sans plus sur les parties définition et similitude.

Mes résultats montrent des écarts de points sur les mêmes types de test. Mon QI n'a pas de valeur mais je suis hp pour la psy.

Je ne sais pas à quel point je suis hp. Ce n'est pas important en soi.


Edité par la jardinerie ; merci à tous d'éviter de donner des détails sur le test, et de relire le message d'introduction à ce fil, ici.

Avatar de l’utilisateur
Zataroxx
Messages : 9
Inscription : sam. 25 janv. 2020 13:40
Présentation : [url=https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10538]Par ici :)[/url]
Profil : En questionnement
Test : WAIS
Localisation : Vendée
Âge : 35

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Zataroxx »

Avant de vous raconter la passation complète de mon bilan psychologique, je tiens à vous présenter mes plus plates excuses à vous, lecteurs, pour l’emploi massif de la première personne.
De plus, ce fil de discussion ne concerne que la passation du test, je mettrais mes résultats à la suite de mon message de présentation. Quoi qu’il en soit, déjà deux semaines écoulées depuis la fin des évaluations ; encore 4 semaines à attendre… Mais avec le boulot ça devrait passer assez vite !

Le premier rendez-vous :
Après les salutations d’usage, je m’installe et me demande pourquoi j’avais pris ce rendez-vous. J’explique rapidement que tout le monde me dit que je me tracasse de trop pour cette histoire au travail et que ce n’est pas normal d’en faire toute une montagne. Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive, et ce, depuis l’enfance. De plus, j’ai l’impression d’avoir depuis quelque temps des problèmes de mémorisation.
Elle me propose donc pour ce premier rendez-vous de passer une anamnèse avant de se prononcer sur une éventuelle suite à donner.

L’anamnèse :
Je me prête au jeu. Tout en parlant de mon passé, je me rends compte que j’étais assez étrange comparé à mes autres petits camarades, et ce, tout du long de ma scolarité. Après l’entretien, elle décide de me faire passer le WAIS-IV, le TAT, le test de Rorschach et un test pour la concentration. On fixe les dates, les séances seront réparties sur 5 créneaux.

Le TAT :
C’était mon premier test chez un psychologue. Bon, je ne m’attendais pas à un exercice touchant à l’imagination et j’avoue que j’étais assez stressé. Mon débit verbal était très élevé. Je passe les différentes planches. Mon impression a été de me dire « est-ce que j’en ai assez dit ? », « est-ce cohérent ? », « ai-je tout pris en compte ? ». La psychologue me dit que c’est pas mal et que le prochain rendez-vous serait le début du WAIS-IV. Je repars donc avec ma voiture tout en repensant aux différents tableaux… Même la nuit…. Je trouve ainsi de nouvelles histoires, mais que je n’ai pas pris le temps de les noter. Tant pis. Mais je lui en parlerais au prochain rendez-vous.

WAIS-IV
Partie 1.
Voilà deux semaines depuis le passage du TAT. J’attends dans la salle de pause avec une certaine anxiété. C’est heure, je m’installe et on commence par les cubes. Les premiers se passent sans encombre. J’arrive à l’avant-dernier cube. Je gafouille pas mal mais cela ne m'empêche pas de terminer. Le dernier était chronométré. J’ai mis trop de temps en raison d’une erreur que je n’arrivais pas à voir. Le temps maximum étant dépassé, elle me montre la solution. Zut… Je m’en veux un peu mais je pense déjà aux autres tests qui m’attendent.

On passe alors aux matrices. Ça se passe bien. Pour l’avant-dernière matrice, je choisie « au pif » dans le sens où je sentais bien cette réponse. Pour la dernière, je n’y arrive pas, même si je voyais le « truc », ma représentation mentale ne me permettait pas de donner la bonne réponse. Zut-zut et re-zut….

Pour les puzzles visuels, globalement bien ; j’ai du mal avec les 2 derniers. Je ne peux m’empêcher de blaguer en insistant sur le fait que si j’avais eu une paire de ciseaux j’aurais résolu le problème ! Ça détend l'atmosphère.

On change de registre en passant aux jeux des similitudes. J’adore même si cela semble relativement facile…. Serait-ce un piège ? Il en est de même avec le vocabulaire et information. Pour la compréhension, ce n’était pas non plus compliqué. D’une manière générale, ses trois blocs de tests étaient en ce qui me concerne, les plus « tranquilles » d’entre tous.

On termine par l’épreuve des symboles qui est chronométrée. J’avais déjà la pression, car d’après la psychologue, cela ne lui semblait pas improbable que je réussisse haut la main sur cette catégorie, la pression monte d’un cran. Finalement, je m’en sors bien même si non terminé dans les temps ; sans doute une incompréhension liée à l’énoncé du test.

Partie 2 :
La deuxième séance du WAIS se déroule le lendemain de la précédente à la même heure, la veille de Noël. On commence cette séance de test avec la mémoire des chiffres puis la séquence de chiffres et de lettres. Ce n’est pas mon fort, elle le sait. Au bout d’un certain nombre, je n’y arrive plus. Fin de l’épreuve. De même avec la suite du subtest.
On arrive à l’arithmétique. Le calcul mental ce n’est pas non plus mon truc, comme j’aime le dire à qui veut l’entendre, « c’est bon pour les ordinateurs ». Cependant à part 2 calculs ou j’ai un peu plus ramé, je pense m'en être sortie honorablement.

Puis arrive l’épreuve des codes. J’ai bien aimé même si je n’ai pas eu le temps de terminer. Pour le barrage, j’ai beaucoup apprécié. C’est la fin de l’épreuve et de la séance, il est temps de rentrer afin de se préparer pour le réveillon.

Passage du test de concentration :
C’est la veille du jour de l’an. La séance dure 30 minutes à tout casser. Dommage, j’ai passé plus de temps sur la route qu’en séance…

Le test de Rorschach + questionnaires anxiété :
C’est le dernier rendez-vous. Depuis la dernière séance, des choses très positives me sont arrivées à mon travail. J’arrive donc assez confiant. J’en informe la psychologue avant de commencer. « Voici donc le fameux test que l’on voit dans les films !», dis-je sur un ton amusé. Bon ça me faisait penser un peu au TAT. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas d’avis particulier sur le test en lui-même.
On arrive alors aux questionnaires sur l’anxiété. Je tiens toutefois à lui rappeler que si l’on m’avait fait passer le test à la dernière séance, les réponses aurait été un peu plus alarmistes.

Épilogue :
Sachant qu’il s’agissait du dernier test avant la restitution prévue le 24 février, elle me demanda mon impression globale sur l’ensemble des tests. Je répondis que je pensais que ça allait être plus compliqué.

Edité par la jardinerie pour suppression de détails.

Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 4110
Inscription : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 54

Ancien Membre de l'équipe

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par madeleine »

[mod="La modération"]

[align=center]Piqûre de rappel [/align]

Attention, dans ce fil il s'agira de ne pas dévoiler des éléments précis des tests afin de ne pas biaiser les choses pour ceux qui ne l'ont pas encore passé! Merci d'avance de faire preuve de discernement dans ce que vous dévoilez!

Egalement, juste une petite précision parce que les derniers messages de ce topic (au 28/01/2020)semblent lui donner une toute autre voie...

Ce topic a été créé à la base pour que les gens donnent leur ressenti et leur vécu sur cette épreuve qui est rarement envisagée de façon très sereine.

Il ne s'agissait pas de venir comme à la fin d'un contrôle au collège dire "j'ai bien réussi telle épreuve, j'ai foiré celle-là", etc... j'ai envie de dire ... on s'en fout....

Les détails sur les divers subtests ne sont pas l'objet du présent sujet mais vraiment l'ambiance, l'état d'esprit, le vécu si possible à chaud, et ceci dans un but de partage envers ceux ne l'ayant pas encore passé.

Donc SVP, un petit effort pour rester dans le partage et non dans le monologue.

Et de façon générale, gardez toujours à l'esprit qu'un forum, c'est avant tout s'adresser à des gens et non pas simplement d'étaler ce qu'on a sur le coeur.

Désormais, et parce qu'on en a marre d'envoyer des mp et de faire de la couture et du rapiéçage dans les messages, ceux qui sont pas dans l'esprit seront entièrement et directement supprimés sans préavis ni explication.
[/mod]
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar de l’utilisateur
Mei
Messages : 36
Inscription : lun. 2 sept. 2019 11:37
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Mei »

Bonjour à tous,

J'ai passé mon test au mois de juin 2019. J'avais pas mal de route pour passer le test (environ 1h) et j'avais du m'organiser, niveau travail, garde d'enfants etc...bref, c'était "la mission passage de test Wais IV".

Je suis arrivée et la séance a commencé. La psychologue avait convenu que nous ferions tout en une seule séance comme je venais de loin, un entretien préliminaire d'une demi heure environ, et deux heures de passation de test. J'ai donc passé la matinée avec elle.

Nous avons commencé l'entretien et je dois dire que...j'ai eu du "mal" avec la personnalité de la psychologue. Je suis très sensible aux détails, aux sourires, au non-verbal et j'ai besoin de sentir une forme de "connexion" avec la personne avec qui je discute - ce n'est pas forcément émotionnel, mais plutôt intellectuel, qu'il y ait une ambiance propice.

Elle me pose des questions qui me font le sérieux effet d'être dans un auto-questionnaire sur le Haut potentiel. Des questions comme "supportez vous bien la frustration ?" me font dresser le poil...Je me dis "purée, c'est vachement attendu tout ça".

Je n'ai pas l'impression qu'elle me "lit" mais bon peu importe, je lui fais confiance, elle est spécialisée en HP. Elle clôture l'entretien en disant "bon maintenant que vous êtes bien détendue, on va commencer". Je me dis qu'elle a sérieusement un problème dans le non-verbal car je suis tout sauf détendue et je pense que cela se voit. Je suis morte de peur en fait, et c'est en partie en lien avec la personnalité de la psy (j'ai un petit coté phobique social, les gens me font rapidement peur).

Donc, j'ai commencé le test en me sentant en insécurité relationnelle avec la psy. Le test commence, et là...je panique. Mes mains tremblent, je stresse, je me juge énormément, avec des pensées de type "mais pourquoiiiiiiiiiiiii t'infliges tu ça ?". La psy me regarde avec un regard froid. Par moment, elle baille. J'avoue que je ne me sens pas dans le meilleur moment de ma vie.

On passe sur des choses où je suis très à l'aise, mais même pour certains exercices, je doute énormément de moi. Je n'ai aucune visibilité sur mes résultats, je ne sais pas si ce que je dis est juste ou non et cela me déstabilise beaucoup. La psy est toujours très froide (je pense que c'était sa posture de recul afin de garantir une forme de neutralité) J'ai l'impression de ne dire que des conneries. Je me dis clairement tout le long que je suis une imposteuse/impostrice.

Au bout d'un moment, étant certaine de rater le test, je lâche prise et me dis "bon de toute façon, tu es là, alors va y". Ca va un peu mieux...

Quand j'arrête de me juger, l'étau se desserre quand même. Je prends plaisir à certaines épreuves.

Au final, elle me donne le résultat tout de suite, avec des chiffres auxquels je ne m'attendais pas au vu de mon ressenti lors du test. Elle déclare à un fonctionnement haut potentiel malgré des résultats hétérogènes. Je reste sur ma faim sur la restitution tout de même, mais depuis lors, j'ai compris que les psys eux même n'ont pas une grande visibilité sur ces questions. Comme dit dans ma présentation, mon résultat est juste en dessous 130, avec deux parties à plus de 130, ce qui lui fait conclure au HP.
Je passe les semaines suivantes à me dire : HP. Pas HP. HP. Pas HP.

Puis les semaines d'après à ne plus me poser aucune question.

Puis les mois qui suivent (maintenant) à me dire :finalement, je crois que je suis bel et bien HP. Je me regarde fonctionner et je me dis que... oui quand même on dirait bien. Longue naissance à soi après le test...
Rectification/arondissement : "Je reste sur ma faim sur la restitution tout de même, mais depuis lors, j'ai compris que les psys eux même n'ont pas toujours une grande visibilité sur ces questions."

Voilà, c'est mieux comme ça. :)

Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1427
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Swinn »

[mention]Mei[/mention] .....Longue naissance à soi après le test....
Quelle jolie phrase !
C'est exactement ça.
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

C4
Messages : 10
Inscription : lun. 30 déc. 2019 11:26
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par C4 »

Bonjour à tous,

J'ai passé le test vendredi, et c'était une expérience très riche.
Je n'avais aucune idée de ce à quoi j'allais être confronté, mais je me suis beaucoup amusé, même si je reste frustré d'erreurs "bêtes" que j'ai pu faire sur le test.
Ma psychologue me rassurait beaucoup, parce que je ne me sentais pas particulièrement brillant, mais l'ambiance était bonne, on a même parfois rigolé sur certains tests. On a fait une petite pause de 10min au milieu des tests, et elle m'a proposé un café :)
Je suis sorti de la complètement lessivé par contre, je n'ai malheureusement plus le loisir de réfléchir aussi activement dans la vie de tous les jours.

La psychologue m'a dit que c'était elle qui arrangeait l'ordre des tests comme elle le souhaitait. Elle m'a mis la partie mémorisation à la fin, et c'est l'exercice que j'ai trouvé le plus dur, j'ai lamentablement échoué dessus (je crois d'ailleurs que c'est le subtest ou j'ai eu la moins bonne note).

Je suis maintenant impatient de connaitre le bilan global et l'analyse au delà des chiffres.
Je ne les ai plus sous les yeux, mais de mémoire, mais j'ai une moyenne à 130, avec des variations assez nettes (les notes sur 20 variaient entre 12 et 17)
Les moins : Mémorisation / cubes (spacial?)
Les plus : Vitesse de traitement / associativité / Arithmétique (qui l'eut cru?)

Le dernier RDV sera une explication des résultats, des analyses croisées, etc. j'ai hâte !

En tout cas, si ca peut rassurer les gens en attente, les tests sont amusants, ludiques, et vous devriez vous détendre au fur et a mesure :)
Bon courage à tous ceux qui ne l'ont pas passé !

Root
Messages : 12
Inscription : sam. 28 déc. 2019 15:03
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Root »

Bonjour,

Jusque là mes seules interventions avaient été dans ma présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10502

Je sors tout juste de ma passation du test. Mon esprit est complètement embrumé.

Le psychologue a été sympathique : je connais déjà, grosso modo, le fameux chiffre : 122 (mais il y a aura probablement une petite augmentation lors du rendu final dans un mois, m'a t-il dit). Aussi, même s'il ne m'a pas parlé pour l'instant de QI "significatif" ou non, mon QI semble extrêmement hétérogène : en verbal ça monte à 143 (j'ai bien senti que dans ce domaine je suis un poisson dans l'eau). Ailleurs, ça peut tomber à 105 (j'ai bien senti que je m'enfonçais, je perdais pieds) ...

Je m'en veux énormément pour des blocages "de dingue", sur l'arithmétique et les cubes surtout. Ma pensée perdait le fil. D'un coup je pensais "Il faut que tu réussisses le test !", et le temps de me le dire, les chiffres que j'avais en tête se mélangeaient dans tous les sens. Très déstabilisant. Et gênant : par moment j'avais l'impression de renvoyer une image de crétin.

Du coup il a quand-même noté "stress +++" dans ses notes. Je sais que la capacité à ne pas stresser et à garder le contrôle de sa pensée fait partie intégrante des capacités évaluées, mais je pense vraiment que j'aurais pu faire bien mieux (mais peut-être que je me fais des idées).
J'ai l'impression que j'ai faussé mon test, et ça me perturbe.
Mais je ne dis pas ça pour mettre sous le tapis ce constat : je me suis fait des idées, je ne suis pas HPI. Voilà. C'était une idée séduisante, tant pis.
Mais d'un autre côté : 122 (ou 1 ou 2 points de plus) ? "Intelligence supérieure", ça fait joli.

Je pense déjà à le repasser dans 2 ans, c'est dire mon questionnement à la sortie. Mais j'espère que la lecture du rapport final détaillé le 8 avril me fixera bien d'avantage, j'ai hâte.

J'aurais bien aimé pouvoir converser entre "intellos" sur ce forum ... dommage. :coucou:

Avatar de l’utilisateur
Napirisha
Messages : 3290
Inscription : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6392.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Napirisha »

Ah mais tu peux rester discuter si tu le souhaites !
J'espère que le rapport te donneras de quoi mieux comprendre comment tu fonctionnes :) Il y a un sujet sur le qi hétérogène qui peut t'intéresser.
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar de l’utilisateur
W4x
Fée du logis
Fée du logis
Messages : 3859
Inscription : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : topic1075.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38
Contact :

Ancien Membre de l'équipe

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par W4x »

Autant il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, autant il n'y a pire "intello" que celui qui se considère en tant que tel ;) Ce n'est pas un prérequis ici pour participer, loin s'en faut ! Tout dépend de la projection que tu mets derrière ce test et son résultat, et sans doute que la restitution finale du test te permettra d'y voir plus clair. Si tu penses déjà à le repasser, c'est qu'il y a peut-être quelque chose à creuser dans cette insatisfaction en dehors de la seule question du QI ?
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Root
Messages : 12
Inscription : sam. 28 déc. 2019 15:03
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Root »

Napirisha a écrit : mar. 10 mars 2020 20:21 Ah mais tu peux rester discuter si tu le souhaites !
J'espère que le rapport te donneras de quoi mieux comprendre comment tu fonctionnes :) Il y a un sujet sur le qi hétérogène qui peut t'intéresser.
Oui, merci, je sais que je peux rester sans aucun problème, mais ça fait un peu "pas à sa place", du coup.

1 mois d'attente pour avoir des explications et résultats définitifs, arf, ça va encore faire long.
W4x a écrit : mar. 10 mars 2020 20:24 Autant il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, autant il n'y a pire "intello" que celui qui se considère en tant que tel ;) Ce n'est pas un prérequis ici pour participer, loin s'en faut ! Tout dépend de la projection que tu mets derrière ce test et son résultat, et sans doute que la restitution finale du test te permettra d'y voir plus clair. Si tu penses déjà à le repasser, c'est qu'il y a peut-être quelque chose à creuser dans cette insatisfaction en dehors de la seule question du QI ?
Bien-sûr, je n'avais pas l'intention de me considérer comme ça, c'est une petite blagounette.
Mmmmh, on ne doit pas être loin d'une volonté de se prouver quelque chose à soi-même, derrière cette insatisfaction. Il y aurait peut-être encore du boulot pour un psy là. :D

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 2509
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par lady space »

Durant cette attente, tu peux déjà te documenter sur ce que signifie un score hétérogène ou un bilan non concluant en consultant les sujets concernés du forum, tout comme je te laisser chercher celui sur le haut potentiel verbal pour comprendre ce chiffre de 143 dont tu parles (et qui n'est pas si courant que ça, même sur un forum "d'intellos").

Ces lectures te permettront peut-être de mieux saisir ce que le psy te dira au moment de la restitution. Et sinon, elles auront au moins le mérite de meubler l'attente. :D
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar de l’utilisateur
Bulle d'o
Messages : 1541
Inscription : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o »

Bonjour, ce que le test ne teste pas, c’est notre patience, ni même nos gestions du stress lié à cette impatience qui nous scie. Et pourtant.... il faut un temps pour que l’esprit intègre l’information puis le corps puis tout l’être qui y trouvera des réponses pour soi et de menues transformations indicibles mais une nouvelle assise bien présente, si besoin. C’est une donnée à intégrer.

Appréhender nos nouveaux regards n’est jamais simple, mais les traversées sont sympas en général.

Du coup, tu peux largement te sentir légitime parce qu’on est un paquet à avoir été forcé sur nos patiences dans ce même contexte qu’est le tien :).
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

yokainoshima
Messages : 681
Inscription : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Bilan non concluant
Test : NON
Âge : 101

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par yokainoshima »

Hihi dans ma restitution la psychologue avait noté mon "agacement et manque de motivation devant les épreuves sans enjeu intellectuel", pour attirer mon attention sur ma paresse et un soucis d'attention devant certaines tâches.
Ca reste totalement d'actualité :D.

Ca me donne à penser que l'analyse du psychologue en cours de passassion pourra distinguer la personne qui n'arrive pas par manque de concentration/motivation versus celle qui n'est pas capable.

D'où l'intérêt de prendre son temps pour lire le compte-rendu et en parler avec le psy consulté.

Avatar de l’utilisateur
Unesoprano
Messages : 1831
Inscription : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 49

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Unesoprano »

yokainoshima a écrit : mer. 11 mars 2020 13:34
Ça me donne à penser que l'analyse du psychologue en cours de passassion pourra distinguer la personne qui n'arrive pas par manque de concentration/motivation versus celle qui n'est pas capable.

D'où l'intérêt de prendre son temps pour lire le compte-rendu et en parler avec le psy consulté.
Je confirme, c’est mon cas, concernant la motivation face à un exercice qui me semble idiot, dont la finalité ne m’intéresse pas ou dont je ne comprends le but. :grin: La psychologue a bien su m’expliquer cette réalité personnelle. Je mûris beaucoup ceci depuis le test, car ce fonctionnement a eu un réel impact sur mon test. Et dans ma vie.
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

dani
Messages : 1060
Inscription : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par dani »

Root a écrit : mar. 10 mars 2020 19:40 Le psychologue a été sympathique : je connais déjà, grosso modo, le fameux chiffre : 122 (mais il y a aura probablement une petite augmentation lors du rendu final dans un mois, m'a t-il dit). Aussi, même s'il ne m'a pas parlé pour l'instant de QI "significatif" ou non, mon QI semble extrêmement hétérogène : en verbal ça monte à 143 (j'ai bien senti que dans ce domaine je suis un poisson dans l'eau). Ailleurs, ça peut tomber à 105 (j'ai bien senti que je m'enfonçais, je perdais pieds) ...
Parce que l'on peut calculer un QI total avec des scores aussi hétérogènes ? J'ai loupé un épisode ?
Rien ne vous emprisonne excepté vos pensées, rien ne vous limite excepté vos peurs, rien ne vous contrôle excepté vos croyances. (Marianne Williamson)

Avatar de l’utilisateur
Napirisha
Messages : 3290
Inscription : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6392.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Napirisha »

Hors-sujet
On peut toujours le calculer mathématiquement, mais il n'est pas considéré comme significatif. J'ai à peu près le même écart entre les indices, et un joli chiffre total, suivi d'une étoile car il ne représente pas grand chose au fond.
Pour le reste, voir le sujet sur l'hétérogénéité
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Root
Messages : 12
Inscription : sam. 28 déc. 2019 15:03
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Root »

Merci pour vos réponses et conseils.
Aujourd'hui je suis déjà plus apaisé. Je relativise !

Je vais me renseigner sur l'hétérogénéité, qui paraît assez radicale dans mon cas.
Le psychologue a déjà commencé à formuler ce que je ressentais durant le test : dans le domaine verbal, le but recherché et ma pensée fusionnaient complètement, en y voyant une utilité, un sens, une cohérence. Dans d'autres cas, le but recherché me paraissait inutile et abstrait, j'essayais alors tant bien que mal d'y rattacher ma pensée mais elle s'éparpillait dans tous les sens. Vraiment étrange.

Répondre