Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1115
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 46

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Cyrielle » mar. 8 avr. 2014 22:39

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
Pour le suivi : une psy systémique
Pour le test : une psychologue qui suit surtout des enfants et jeunes adultes sous-efficients ou sur-efficients.

2.Pourquoi l'avez vous choisie lui elle et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
Suivi : trouvée sur internet "par élimination"
Test : adressée par ma psy


3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
Une dizaine de kms

4. Étiez vous contente de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Plutôt, oui, même si au début elle était peu concentrée (!) et semblait tentée de passer à la question suivante avant même que je réponde, comme si elle était certaine de ma réponse. Ça s'est calmé ensuite, et elle est devenue plus présente et encourageante.

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
Pas concernée

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
Je sais déjà que non, cf. q.1

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
Elle s'est déjà adaptée à mes besoins ! (en parlant plus, en étant plus didactique...)... et elle m'a déjà dit avant qu'un QI élevé pourrait expliquer certains de mes soucis ; c'est d'ailleurs elle qui m'a conseillé le test.

8.Quels types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!!)
J'avais juste eu une autre tentative auprès d'une psy lacanienne, qui m'avait dit à la fin du premier (et unique) entretien : "je ne vois pas ce que je peux faire pour vous".
La relation est inespérément bonne avec ma psy actuelle (systémique), même si c'est difficile (bien plus que de passer le test !), et je pense poursuivre quel que soit le résultat de la WAIS, car je pense que la clef principale n'est pas là.
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Jane
Messages : 16
Enregistré le : mar. 26 nov. 2013 15:51
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Jane » mar. 15 avr. 2014 14:19

Je vais me contenter de répondre à tes questions 6, 7 et 8 Etoile Filante car je sais déjà que je vais être longue :P : en effet elles m'ont moi-même beaucoup agitée en ce début d'année.
Ayant pris un peu de recul j'ai envie de partager mon expérience.

6. Lorsque j'ai découvert par hasard l'existence du concept "surdon", j'étais déjà en thérapie (et ce n'était ma première tentative). La psy qui me suivait à l'époque n'était donc pas spécialiste en douance.

7. En revanche, elle est consciencieuse et a cherché à m'aider dès le début. Nous avons donc tâtonné ensemble : elle a tout de suite accroché avec l'hypothèse que je lui soumettais, a écouté aussitôt l'émission de radio qui m'avait bouleversée, a lu à ma suite le 1er bouquin que j'ai acheté, s'est renseigné et m'a énormément encouragée à aller passer le test. Car de mon côté, je n'avais pas du tout envie d'essayer d'exploiter une énième piste d'explication à mon mal-être : j'étais rétive et incrédule. C'est à la suite d'une séance épique de deux heures (durée initiale prévue de 45 min) que j'ai décroché mon téléphone pour prendre rendez-vous. Je lui en suis très reconnaissante.

De fait, par honnêteté intellectuelle, elle a tenu a m'informer très vite qu'elle ne connaissait rien au sujet, qu'elle ne faisait pas passer les tests (me glissant au passage son opinion mitigée à leur encontre) et qu'elle ne se sentait donc pas à la hauteur d'un suivi consacré à la douance. Ajoutant que tous mes problèmes n'étant selon elle pas liés à un éventuel surdon, elle continuerait volontiers ce travail par ailleurs. C'était intègre, c'était beau. C'était en théorie.

Car malheureusement, la réalité est qu'aujourd'hui j'ai mis fin à cette thérapie. Je trouve ça très dommage car je pense que c'est quelqu'un de bien et que nous partagions à l'origine toutes les deux autant de bonne volonté que d'ignorance du sujet. Mais les relations humaines sont complexes et nous n'avons pas réussi à évoluer de concert. En réalité, nos rapports se sont modifiés dès l'arrivée de l'hypothèse et ce de manière irrémédiable. Tout d'abord je crois qu'elle a vécu la situation comme relevant d'une faute professionnelle de sa part : sa première réaction a été de me dire qu'elle trouvait l'idée évidente et qu'elle s'excusait de ne pas y avoir elle-même pensé. Je l'ai sentie fragilisée dans son rôle, doutant de ses compétences... J'ai essayé de la rassurer, je ne lui ai fait aucune reproche : j'avais d'autres priorités.

Je crois que, de manière générale, le contrat passé entre nous en début de thérapie et définissant nos rapports a volé en éclat à cette découverte et, dans le petit théâtre de nos projections, transferts, histoires et complexes respectifs, nous n'avons simplement pas réussi à nous accorder afin d'endosser d'autres costumes et jouer un nouvel acte ensemble. Car en réalité, nos relations étaient basées sur ce que j'étais venue cherchée chez elle à l'origine (en particulier des outils pour apprendre à fonctionner comme les autres, un témoignage de la "normalité" à décortiquer et sur lequel conformer mes attitudes afin de rentrer au mieux dans le moule des convenances) et l'hypothèse de la douance m'a obligée à me démasquer. J'ai du me dévoiler bien plus et constater qu'elle ne comprenait pas de quoi je parlais, qui j'étais. C'est moi qui ai essayé de prendre beaucoup plus la parole : j'avais tellement de choses à exprimer... Mais nous tombions systématiquement dans des impasses, nos points de vue semblaient irréconciliables. Je crois que j'ai commencé à la déstabiliser : elle s'est sentie disqualifiée et moi incomprise. Elle a pris peur, j'ai été frustrée. Désabusée, j'ai commencé à réduire la fréquence de nos rencontres.

Enfin, c'est après la séance houleuse durant laquelle je lui ai appris le résultat positif de mon test que j'ai décidé de mettre un terme à nos entretiens. J'ai laissé passer quelques semaines de réflexions puis ai pris un dernier rendez-vous pour le lui signifier et lui dire au revoir. Durant cette dernière séance elle m'a également avoué s'être beaucoup interrogé sur les erreurs qu'elle avait pu avoir commises en me guidant durant ces deux années, ignorant cette caractéristique chez moi. Elle a parlé de culpabilité. De mon côté j'ai été très déçue de sentir qu'elle n'était pas prête à m'accueillir dans ma globalité, un peu amère de sentir rejeter, une nouvelle fois dans mon existence, ma « vraie» personnalité.


8. Depuis lors je suis partie en quête d'une psy spécialiste de la douance. (Même si je m'interroge par ailleurs beaucoup en ce moment sur la pertinence-même de reprendre une nouvelle fois une démarche psy. Mais je pense que c'est le sujet d’un autre topic !) J'ai fait ce choix car je crois que ma priorité aujourd'hui est d'entreprendre un travail identitaire et que pour cela j'ai besoin de m'exprimer de manière naturelle, de ne pas me contraindre et me surveiller dans le cadre thérapeutique.

J'ai fait une première rencontre qui se passe plutôt bien. Je l'ai sentie très délicate, en observation, très à l'écoute, attentive, humble... Et j'ai bien aimé la réponse qu'elle m'a donnée lorsque je lui ai demandé pourquoi elle avait choisi de ne travailler qu'avec des surdoués. Elle m'a dit que ces rencontres s'étaient d'abord faites par hasard dans son parcours professionnel mais qu'elle les avait chéries car elle aimait leur intensité ainsi que l'exigence qu'elles requéraient d'elle... Par conséquent, depuis peu elle se consacre exclusivement à leur accompagnement. Elle semble donc ne pas avoir beaucoup d'expérience et je ne l'ai vue que 3 ou 4 fois mais elle m'a déjà posé des questions intéressantes (c'est-à-dire des questions auxquelles je n'avais pas de réponses, que je ne m'étais jamais posées...).

Et bien sûr, en parallèle, moi aussi je continue le chocolat !

Voilà mon témoignage : en souhaitant que tu y trouves un peu de ce que tu cherches ! ;)

joelle63
Messages : 11
Enregistré le : dim. 13 avr. 2014 19:19
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par joelle63 » mar. 15 avr. 2014 18:24

Pour le moment le seul professionnel a qui j'ai demandé un éventuel test c'est la psy de mon fils (qui l'a testé) mais elle n'a pas le matériel pour les adultes.
Mais dimanche j'ai assisté a une réunion de l'afep pour mon fils et j'ai discuté avec une maman qui m'a donné le nom de la psy qui l'a dépisté donc je vais prendre contact avec elle.

Bonjour
Messages : 18
Enregistré le : sam. 26 avr. 2014 21:45
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toulouse
Âge : 57

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Bonjour » ven. 16 mai 2014 15:18

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
une psychologue clinicienne spécialisée dans les enfants surdoués/DYS mais qui prend aussi des adultes en charge

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
recherche sur internet +/- avis sur forums

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
10 km
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
tout a fais correct,j'avais presque l'impression qu'elle essayait de m'aider

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
la même car spécialisée en dys pendant 2 ans
puis 6 mois j'ai fait de l'EMDR pour distancier mon émotionnalité et mon passé
puis 6 mois une psy non spécialisée en douance(fais plutot de la schemathérapie) mais qui m'as permis de confirmer l'existence puis de (mieux?) gerer un environnement toxique.

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
non,ce nest pas le pb,puisque la douance n'est pour moi qu'une des composantes

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses
possibles!!!! :rofl: )

chacune etait dans une optique différente gerer ma dyspraxie,mes émotions et enfin mes relations
le plus pénible certainement la premiere prise en charge en raison de cette sensation d'échec systématique pendant 2 ans,trés difficile à supporter.

Avatar du membre
Etoile filante
Messages : 56
Enregistré le : lun. 13 janv. 2014 23:24
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Un petit village gaulois...à la croisée des chemins
Âge : 40

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Etoile filante » sam. 24 mai 2014 19:56

Merci à tous ceux qui passent par là apporter leur témoignage, c'est toujours enrichissant et intéressant de lire vos parcours. :vague:
"Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à une société profondément malade." J. Krishnamurti

Avatar du membre
JuDechaussettes
Messages : 147
Enregistré le : dim. 30 mars 2014 09:36
Présentation : elle est passée par ici, elle repassera par là... elle court elle court la Ju !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Orléans
Âge : 28

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par JuDechaussettes » jeu. 29 mai 2014 11:08

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ?
Une psychologue clinicienne.
Mais à vrai dire, j'y allais pour une thérapie à la base.
Celle elle qui m'a fortement conseillé de faire le test.

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ?
J'ai continué avec elle car il y avait un bon feeling et que ses réflexions sont pertinentes.

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
20 aller-retour.
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Oui assez.
Elle a su détendre l'atmosphère.

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
( non concernée)

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
Non, plutôt dans la déficience, mais elle aussi semble HPI, donc elle s'adapte plutôt bien je trouve.

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
Elle s'est bien adaptée mais je n'ai pas vu de changement d'attitude avant et après le test.

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré?

Je ne connais pas le type de thérapie (je demanderais à l'occasion).
Je sais juste que la méthode Freudienne n'est pas celle qui me convienne le plus.
La TCC ne me convient pas non plus.
Je vais tenter la thérapie du tout lâcher et vivre ma vie sans psy (enfin quand je lui aurais posé toutes mes questions).
Celle du chocolat me semble pas mal non plus.
"Je suis, et j'apprécie la chance que j'ai d'être."

Avatar du membre
Etoile filante
Messages : 56
Enregistré le : lun. 13 janv. 2014 23:24
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Un petit village gaulois...à la croisée des chemins
Âge : 40

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Etoile filante » ven. 30 mai 2014 18:09

Oui combinons les thérapies: chocolat, lâcher prise, rire, plaisir, action, amour, lecture... (liste non exhaustive!) :lunettes9:
"Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à une société profondément malade." J. Krishnamurti

Avatar du membre
JuDechaussettes
Messages : 147
Enregistré le : dim. 30 mars 2014 09:36
Présentation : elle est passée par ici, elle repassera par là... elle court elle court la Ju !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Orléans
Âge : 28

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par JuDechaussettes » ven. 30 mai 2014 20:43

Etoile filante a écrit :Oui combinons les thérapies: chocolat, lâcher prise, rire, plaisir, action, amour, lecture... (liste non exhaustive!) :lunettes9:
Je rajouterai, pour ma part, les frites et les bonbons !! :wasntme:
"Je suis, et j'apprécie la chance que j'ai d'être."

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4708
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 39
Contact :

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Kayeza » sam. 31 mai 2014 11:27

Je rajouterais Bach, Purcell, Jordi Savall, mais surtout Bach.
Et puis après, on arrête le hors-sujet ;)
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
zwip
Messages : 247
Enregistré le : mer. 5 mars 2014 22:01
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4722.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par zwip » sam. 31 mai 2014 11:47

1.Qui avez vous choisi pour les passer
Une psychologue clinicienne.
2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ?
Elle m'a été conseillée par Mlle Rose, qui avait de bon retours, et assez nombreux, sur elle. Et au téléphone, j'ai bien aimé sa voix.
3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
170 km environ.
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Oui, sans être parfait, c'était conforme à ce qu'elle m'avait dit au téléphone (l'imperfection : un entretien préalable réduit au minimum - mais c'est ainsi qu'elle a l'habitude de procéder avec les adultes, elle ne considère cet entretien comme fondamental qu'en ce qui concerne les enfants). Lors de la passation en elle-même, son attitude était très bien : ni trop en retrait ni trop présente, souriante et suffisamment dans l'échange pour qu'on se sente à l'aise.
5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
Pour le bilan de mon fils c'est ce qui s'est passé. Le psy nous a fait une impression plutôt moyenne lors du premier entretien. Comme il était urgent que nous ayons le résultat de ce bilan, et que nous n'avions aucune autre adresse dans la région, nous avons décidé de lui faire confiance (il était recommandé par l'ANPEIP, on nous avait dit qu'il était "très bien"). A tort. Évidemment nous le regrettons : obligés de faire repasser le test à notre fils, avec une autre professionnelle (celle qui m'a fait passer le mien), car ce premier psy n'a pas respecté le protocole, a utilisé une version tout à fait périmée du WIPPSI (à laquelle il a ajouté des subtests tirés d'une version un peu moins périmée...) et donné une interprétation aberrante des résultats...

6, 7, 8 : non concernée.
"Une pensée me traverse : Le dessin doit être juste puisqu'il est aussi confus que le modèle." (Roland Topor, "Portrait en pied de Suzanne")

Avatar du membre
Sofifonfec
Punky Brewster
Messages : 558
Enregistré le : jeu. 27 sept. 2012 20:13
Présentation : And now for something completely different
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Sofifonfec » sam. 29 nov. 2014 20:42

Je fais remonter le fil pour évoquer mon expérience très positive avec ma dernière psy en date en parlant brièvement des autres - je ne sais pas où témoigner ailleurs, je ne vois pas la pertinence de créer un sujet pour ça, mais en même temps je me dis que ça pourra peut-être servir à d'autres. Si les modos veulent déplacer... ?

Je ne parlerai pas ici de la psy pour la WAIS (RAS, a fait le job). Juste des psys choisis pour des thérapies.

Par contre, j'avais commencé par répondre sous les questions numérotées toubienkomifo, mais c'était pas pratique, alors j'ai tout viré. :P

Bien avant le test, j'avais fait une première psychothérapie d'orientation psychanalytique, 18 mois d'ennui, avec l'impression de dire ce qu'on attendait de moi. Difficile d'y mettre fin - selon elle, ma volonté d'arrêter n'était que l'expression de mes défenses psychiques. Culpabilisant et (au moins partiellement) faux selon moi. Tout ça était extrêmement cadré, 45 minutes pas une de plus, un créneau horaire strict, et l'injonction de payer la séance quelque soit le motif de mon absence, même si je prévenais plusieurs jours à l'avance. Je ne me sentais pas bien dans ce cadre-là mais j'étais jeune, je n'avais aucune expérience de tout ce que pouvait être une psychothérapie.

Plusieurs années après, avant le test là encore, j'ai rencontré un hypnothérapeute assez génial. Le premier à me faire comprendre que le cadre, on peut le poser, on peut l'interroger, on peut le refuser, on peut le co-construire. En thérapie comme ailleurs, d'ailleurs. A condition d'avoir en face de soi une personne qui veuille quitter cette position confortable de toute-puissance - "Je suis le psy, je détiens le savoir et la compétence, vous ne savez pas, je vous guide" - pour aller vers une relation beaucoup plus horizontale. Pour plusieurs raisons je n'ai pas continué avec lui, mais il m'a aidée à cheminer.

Dernière psy en date : Trouvée au hasard des pages jaunes, il y avait un site internet associé, je l'ai parcouru, j'ai aimé ce que j'ai lu, les illustrations et les citations, une forme d'humilité et d'humour, une atmosphère qui me parlait vraiment. Ca m'a paru au moins aussi important que de s'adresser à quelqu'un familiarisé avec la douance. Parmi les surdoués que j'ai rencontrés, il y en a un paquet qui fonctionne, selon toute vraisemblance, aussi différemment de moi que possible...
Elle se réclame de la Gestalt-thérapie. Je ne sais même pas tellement ce que ça recouvre, à part que ça repose sur une vision dynamique du psychisme et non pas statique : pas de grille d'analyse, de description d'un équilibre, fût-il mouvant, de forces ou d'entités, comme dans de nombreux courants en psychologie / psychothérapie. J'y suis allée en sachant juste que j'avais vraiment besoin d'aide, que je ne m'en sortais pas toute seule, que j'avais besoin de quelqu'un pour y voir plus clair.

Dire que j'ai aimé son approche ne serait pas lui rendre justice. Ce fut une magnifique rencontre. Elle m'a accueillie, écoutée, avec bienveillance, elle m'a permis de prendre ma place au sens propre comme au figuré (c'est un peu ça la Gestalt je crois...). Au cours de ces 8 séances - on prenait rdv d'une semaine à l'autre, jamais la même heure, en fonction de mes dispos - on a redéfini le cadre, on s'est tutoyées, j'ai enlevé mes chaussures et je me suis assise en tailleur sur le canapé, et à la dernière séance, quand j'ai su que c'était fini, que je n'avais plus besoin qu'elle m'accompagne pour le moment, on s'est prises dans les bras. Tout ce qui aurait été vu ailleurs comme sortant du cadre, voire à la limite de la déontologie, donc étant par définition à bannir, moi ça m'a sauvée.

Alors non, pas spécialisée en douance, mais adaptée à moi, ô combien.
Je ne sais toujours pas si ma problématique a un lien avec la douance, si oui lequel, mais honnêtement aujourd'hui je pense que ça n'a pas la moindre importance. Je vais incroyablement mieux. C'est tout ce qui compte.

Avatar du membre
lobo
Messages : 303
Enregistré le : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 42

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par lobo » mer. 3 déc. 2014 22:33

Etoile filante a écrit : 1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!! :rofl: )
Je réponds aux derniers points après avoir suivi des séances avec la psy.

6- c'est mieux avec quelqu'un qui est spécialisé dans la douance, en fait je cherche des réponses particulières par rapport à ce sujet-là
7- non concerné
8- actuellement, j'aime bien les séances avec la psy car elle m'aide à voir ce qui est lié à la douance dans ce que je lui raconte. Et d'autres choses ne le sont pas, mais on en parle quand même.
Parfois elle me dit "alerte précocité", quand elle voit une réaction typique dans certaines situations, et compare avec d'autres cas qu'elle connaît (par exemple, si je panique en cas de situation trop normale où il n'y pas de "challenge" à surmonter ). Je note aussi plein de trucs dont j'ai envie de parler tout au long de la semaine. Le but, à terme, c'est de me débrouiller avec ce qu'elle m'aura aidé à comprendre. Les rencontres avec d'autres surdoués font souvent vachement de bien aussi...

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2323
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 57
Contact :

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Pier Kirool » jeu. 4 déc. 2014 19:08

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
Psychologue
2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
Mlle Rose
3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
10-20 km ?
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Yes, sympa, aidante, la bonne distance.
5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
Non concerné
Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
Non
7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
Non, pareil, on n'en n'a pas parlé, et j'ai laissé tomber...
8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!!
Je préférerai celle qui me permettra de maigrir. Pour le reste, pour le moment, ça va...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

Avatar du membre
Léo
Messages : 392
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Léo » lun. 15 déc. 2014 00:07

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
Au départ, je souhaitais seulement voir un psy pour m'aider et je ne pensais pas à passer un bilan. C'est un psychologue clinicien.

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
Indépendamment de la question du bilan donc, ce psychologue clinicien m'a été recommandée par un psychiatre qui, débordé, ne pouvait me recevoir. J'y suis allée et puis je suis restée... Je l'ai trouvé plutôt "bien", différent des autres thérapeutes que j'avais pu croisés auparavant.

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
Un trajet en bus, quelques pas dans la rue donc pas très loin de chez moi.

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Plutôt. J'étais particulièrement mal à l'aise et malgré mes démonstrations assez flagrantes il a su rester discret et bienveillant. Le fait qu'il me connaisse (en thérapie depuis un an au moment de la passation) a sans doute aidé à ce je ne me braque pas plus bêtement encore.

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
(non concernée)

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
En fait, la première fois et les premières semaines je n'avais pas retourné sa carte de visite et puis au moment où le sujet du test de qi et de la douance a été abordé, j'ai retourné sa carte et j'ai vu qu'il s'occupait, entre autres, du haut potentiel. Il est, je crois, plutôt spécialiste des enfants (handicap et douance).

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
ça, je ne sais pas trop... disons que la thérapie a continué. Parfois j'ai envie de revenir sur la douance et puis, souvent je n'ose pas. Je crois qu'il préfère ne pas mélanger tous les problèmes avec la problématique du haut potentiel et surtout il a tendance à laisser les choses venir de mon côté.

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!!
C'est encore difficile à dire en fait. C'est la première fois que je reste aussi longtemps et disons que... je crois que ce genre de travail ("analytique") peut être bénéfique parce qu'il peut soulager parfois, pas toujours mais ça fait travailler quand même. Après, je trouve que le "langage" est souvent une barrière quand on a du mal à lâcher prise et à tout dire. Il s'agit d'un apprentissage de la confiance je crois et pour moi c'est long, lent, laborieux d'en arriver là et de réussir à "tout dire"... ça demande une implication (intime) que je n'ai pas toujours.
J'oscille pas mal entre "je reste, je pars" et je ne pars pas encore :-) Je suis en train de me demander si une tcc ne serait pas plus appropriée dans mon cas...
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrovicz

Avatar du membre
lobo
Messages : 303
Enregistré le : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 42

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par lobo » lun. 15 déc. 2014 08:55

Hors-sujet
Léo a écrit : Après, je trouve que le "langage" est souvent une barrière quand on a du mal à lâcher prise et à tout dire. Il s'agit d'un apprentissage de la confiance je crois et pour moi c'est long, lent, laborieux d'en arriver là et de réussir à "tout dire"... [/i]
Moi aussi je trouve que le langage peut devenir un barrière, dans le sens où c'est une construction consciente où parfois manquent les émotions, les sensations.

Avatar du membre
Mindblender
Messages : 77
Enregistré le : mer. 5 mars 2014 18:06
Présentation : C'est qui çui-là ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Loire Atlantique
Âge : 39

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Mindblender » sam. 24 janv. 2015 15:52

Une bonne thérapie pour traiter la douance consiste à regarder la TNT, je préconise 2h/jour d'NRJ12. Les effets sur le Q.I. devraient apparaître dès les premiers mois du traitement :nod:

Sérieusement, je pense que le mieux est de vivre pleinement ses passions. N'allez surtout pas perdre de temps et d'argent avec les psys. Les malades, ce sont eux. Et avides, en plus. Moi, je suis fâché avec les psys. Terminé. Il faut s'observer, se connaître, et on se rend compte qu'on est des passionnés, des créatifs, des subversifs, des survoltés, et tant pis si ça plaît pas autour de nous.
Diagnostiqué Aspie/HPI/TDAH | Le PASSLes synthés

un pas de coté

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par un pas de coté » mar. 27 janv. 2015 13:03

Mindblender a écrit : N'allez surtout pas perdre de temps et d'argent avec les psys. Les malades, ce sont eux. Et avides, en plus.

Oup's, injonction bien tonique qui sent le vécu mais crois-tu qu'il faille pour autant généraliser ? Heureusement que j'ai rencontré des psys compétents sur mon chemin. C'est comme partout, il y a absolument de tout. Du pire, du meilleur et de l'intermédiaire. ;)
Je suis d'accord sur le fait qu'il y a beaucoup de professionnels limites. Le challenge c'est justement d'arriver jusqu'à ceux qui tiennent la route.

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
Neuro-psychologue

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
Conseillé par la psychologue qui m'accompagne par ailleurs

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
40 minutes en métro et un changement

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Tout à fait. Discret, bienveillant et paisible.

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
(non concernée)

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
suivie par ce neuro-psy, toujours également par la psychologue (à une moindre fréquence) et je suis également en MBCT (méditation pleine conscience axée thérapie comportementale). Les deux premiers ne sont pas spécialisés en tant que tel mais bien au fait tout de même. La MBCT commence juste à s'ouvrir tout doucement aux HPI, je ne connais pas de groupe spécialisé.

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
Je ne sais pas comment il se comporte avec les autres personnes mais avec moi il est dans la parole, dans l'échange, dans le questionnement et même parfois dans la provocation bienveillante pour venir m'extraire de mes zones de confort. J'apprécie. C'est une thérapie cognitivo-comportementale avec travail à la maison.

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!!
Et manger du chocolat juste une partie de la journée c'est recevable ? Ok je sors (bientôt) :lol:
Je n'ai pas de préférence. Je trouve de l'intérêt à chacune. Les différences sont complémentaires et me permettent de ne pas toujours mobiliser les mêmes chemins de raisonnement.

Avatar du membre
toutchatout
Messages : 29
Enregistré le : mer. 31 déc. 2014 14:17
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post168295.html#p168295
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Genève
Âge : 41

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par toutchatout » mer. 28 janv. 2015 18:23

Alors...

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)

-Une psychologue spécialisée en TTC et adolescent/adulte à haut potentiel.

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?

-Internet et discussion au téléphone appropriée et claire

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?

-10km en voiture

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?

-Oui, elle a été très rassurante et a tenu compte de ma déprime que je me trainait à cette période en n'ajoutant pas de pression autre que ce foutu chrono...

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?

-Pas fait ça

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?

-Au début je suis restée avec la même psychologue.

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?

-Aujourd'hui je suis avec une psychologue TTC plus près de chez moi (non spécialisée dans la douace) et qui, avec le temps, m'a montré qu'elle savait s'adaptée à mes besoins. Franche et honnête, elle a osé me dire qu'elle savait que j'allais plus vite qu'elle dans les raisonnements.

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!! :roll: )

-TTC, cohérence cardiaque (plus une méthode qu'une thérapie) et pleine conscience.

Voilà, en espérant que cela te donne quelques pistes pour tes choix à venir :-)

Avatar du membre
Mindblender
Messages : 77
Enregistré le : mer. 5 mars 2014 18:06
Présentation : C'est qui çui-là ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Loire Atlantique
Âge : 39

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Mindblender » mer. 28 janv. 2015 19:53

C'est TCC.

TTC c'est à la fin de la séance ;)
Diagnostiqué Aspie/HPI/TDAH | Le PASSLes synthés

Avatar du membre
toutchatout
Messages : 29
Enregistré le : mer. 31 déc. 2014 14:17
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post168295.html#p168295
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Genève
Âge : 41

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par toutchatout » mer. 28 janv. 2015 20:15

Hors-sujet
oups... ttc tcc tct cct ctc... il y a de quoi se predre :D

julienn
Messages : 7
Enregistré le : lun. 9 déc. 2013 20:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par julienn » jeu. 5 févr. 2015 10:11

1.Qui avez-vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)

Une psychologue.

2.Pourquoi l'avez-vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?

Spécialisé dans les ted et la douance. Elle avait une fiche et un site internet clair.
Sensibilisé à la douance ou autre "pathologie" que j'avais envisagée en cas de diag-. Après une googlisation et son CV, j'ai pu voir qu'elle avait l'habitude de passer ces tests dans son ancien cabinet.

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?

A deux pas de chez moi, cela répond en partie à la question précédente. Le test faisait partie d'une démarche plus globale, et je n'aurai pas eu le courage de m'engager avec quelqu'un à plusieurs dizaines de km sans voiture.
J'ai fait une veille sur le net, du coup j'ai pu la contacter dés qu'elle s'est installée par chez moi.

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?

Oui, oui et oui. Elle est géniale !
Elle m'a rassuré, elle a réussi à me remotiver plusieurs fois, mais surtout elle m'a paru bienveillante.
En général je me méfie des gens, mais là j'ai rapidement eu confiance en elle.
Pour moi il était évident de ne pas passer le test s’il n'y avait pas de feeling.

Vega

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Vega » jeu. 24 sept. 2015 08:02

Etoile filante a écrit :J'ai envie de lancer une discussion mais étant sur le forum depuis peu, j'espère ne pas avoir raté un sujet similaire. Désolée si c'est le cas. :nesaitpas:

J'aimerais savoir, pour ceux qui ont passé des tests de QI à l'âge adulte:

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)

Une psychologue

2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?

J'ai eu ses coordonnées par l'AFEP. Elle avait testé ma fille.

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?

160 kms A et R

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?

Oui, pendant la passation mais j'ai attendu 2 mois le CR que j'ai dû redemander (elle l'avait oublié de me l'envoyer). Je n'ai eu que le CR écrit, aucun entretien. J'ai rangé le papier dans un dossier et l'ai oublié pendant 4 ans.


5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?

J'avais eu un feeling moyen mais c'était la plus proche et le test n'était pas trop cher.
Oui, je l'ai regretté mais bien plus tard... quand j'ai décidé de m'occuper de cet aspect là de ma personnalité. Entre-temps j'avais déménagé et j'ai consulté une autre psy pour doués pour qu'elle m'explique un peu le test et entreprendre une thérapie. Au bout de 7 ou 8 séances, je suis partie en courant...
Mes choix n'ont donc pas été des plus heureux.

Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?

Oui, j'ai eu le besoin à un moment de m'adresser à un professionnel qui prenne en compte cet aspect là mais comme dit ci-dessus, mon choix n'a pas été des plus heureux.

7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?

8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!! :rofl: )
Avant de savoir que je n'étais pas une daube, j'ai fait différentes thérapies. Mais je ne saurais pas répondre à ta question car c'est plutôt la relation que j'avais avec les thérapeutes qui faisaient la différence. Mon impression est que la technique représente un cadre thérapeutique mais que ce qui fait vraiment avancer c'est la qualité de la relation, la confiance. Et l'un ne va pas sans l'autre, de même que l'autre ne va pas sans l'un.

Voilà, j'ai conscience que ça fait bcp de questions, donc merci à ceux qui prendront le temps de répondre à tout ou une partie des réponses selon votre cas! :inlove:

En ligne
Avatar du membre
Traum
Messages : 459
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 31

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Traum » sam. 23 janv. 2016 22:13

Je puis maintenant répondre à ce post…

1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)
2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?

Je réponds à ces deux questions en même temps parce qu'elles ne sont pas dissociables l'une de l'autre à mon sens.
J'ai choisi ma psychologue parce qu'elle était parmi les noms remis par Melle Rose. Je me suis renseignée, d'ailleurs, sur les unes et les autres avant de me décider. Avant, je pensais consulter une autre psychologue, également psychanalyste d'ailleurs, mais prendre rendez-vous avec elle était compliqué : il fallait souvent laisser un message, passer par son secrétaire (très aimable au demeurant, mais j'aurais préféré éventuellement l'avoir directement) et puis elle ne proposait pas d'entretien préalable : l'ensemble du test se faisait en quatre heures, je crois. J'avais besoin d'un entretien préalable pour parler de mes doutes, de mes questionnements, savoir s'il pouvait être pertinent que je passe le test ou si j'étais simplement par trop à côté de la plaque et que, non, rien chez moi ne laissait évoquer une possible douance.
Celle que j'ai finalement décidé de voir prend elle-même ses rendez-vous, m'a fait très bonne impression (même si je la sens un peu débordée…). Le point noir : elle a tellement de demandes que ses délais sont très longs si on tient vraiment à passer le test avec elle. J'ai dû attendre un an. (L'avantage pour moi, c'est que je n'avais plus d'argent au moment où je l'ai vue. En un an, j'avais certainement un peu le temps de me refaire quand même.)

3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
30 minutes de métro.

4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Je l'ai trouvée très rassurante, très contenante, soucieuse de comment je me sentais. Très encourageante aussi.

Je ne suis pas concernée par les questions suivantes, dans le sens où j'ai déjà commencé un suivi psy depuis bien longtemps, avec un psy non spécialisé en douance, à une époque où une amie avait déjà évoqué cette possibilité pour moi mais où je n'y croyais strictement pas… (et où je voyais mal en quoi cela aurait pu changer quoi que ce soit quant à mon existence.)
Je suis en l'occurence en analyse avec lui. C'était un choix de ma part : cela m'intéressait, je ne voyais plus que cela pour m'aider à l'époque… et je sais que d'autres modes de prise en charge ne m'auraient pas intéressée en tant que patiente. (Aujourd'hui encore, quand bien même je m'y forme à titre professionnel.) Je me suis épanouie en analyse, j'ai parcouru un très, très beau chemin, et puis la psychanalyse me passionne.
La douance n'est pas en soi une question travaillée par la psychanalyse, il me semble. Mais je ne vois pas en quoi la douance empêcherait un travail analytique.

Bien sûr, ça dépend de chacun ensuite. D'autres y trouveront leur compte avec une approche TCC, de l'EMDR, de la Gestalt… parfois,il peut être nécessaire aussi de suivre plusieurs thérapies.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Kirigol
Messages : 501
Enregistré le : mer. 24 févr. 2016 18:36
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IN87

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par Kirigol » sam. 21 mai 2016 21:30

1. Une psychologue qui connaît le sujet (point primordial pour ma part)
2. Après une présélection des personnes compétentes alentour, c'est elle qui avait une disponibilité le plus tôt et en bon complément un "- pas de souci avec elle, tu peux" de ma référente régionale.
3. 25mn, pas de quoi fouetter un chat.
4. Pour le comportement, je n'en sais absolument rien, je ne connais pas de psy à part une copine et pas dans le cadre de son travail. Euh, je dirai avec la distanciation nécessaire et suffisante. Je n'ai pas trop l'impression de pouvoir faire confiance en général, ce fût reposant de ne pas se sentir en terrain hostile, comme il a pu m'arriver même avec des professions de type médical. Je pense que ça m'a bien convenu vu que je ne retire aucun grief ni à son encontre et ni à sa méthode d'objectivation. Je ne sais pas si c'est fait exprès mais les temps de latence entre les rdv m'ont permis également de travailler mes capacités de discernement. Certaines soirées furent très très longues =) Et j'ai horreur d'être demandeur, là je ne me suis pas senti trop ridicule.
5. Je n'y allais pas pour voir un pote, mais sûr que si j'avais eu une désagréable sensation je n'aurais pas dépassé la séance d'anamnèse; qu'est ce que j'ai pu sortir comme inepties (et en général).
6. voir 1.

Sinon le tarif m'a paru vraiment dans la fourchette abordable, ce qui m'a ôté tout l'aspect mercantile inhérent à ce genre de test perçu comme "de confort". Alors ce vil côté occulté j'étais plus enclin à la confiance.
Quand on est mort, c'est pour la vie.
Avant c'était pire mais c'était mieux.
La sensation est proportionnelle au logarithme de la grandeur excitatrice (Fechner)

cui
Messages : 3
Enregistré le : sam. 3 juin 2017 20:51
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Quel psy avez-vs choisi et comment? Pr QI ou thérapie?

Message par cui » dim. 3 déc. 2017 15:11

Etoile filante a écrit :J'aimerais savoir, pour ceux qui ont passé des tests de QI à l'âge adulte:
1.Qui avez vous choisi pour les passer, je veux dire par là quelle sorte de professionnel ? (psychologue, psychologue spécialisé, neuropsychologue, etc...)

Bonjour,
Je suis une nouvelle inscrite et c'est la première fois que j'écris sur le forum (à part la présentation et une petite contribution aux mots du jour)Une de mes filles avait passé un bilan chez une psychologue conseillée par l'école = 150 euros pour pas grand chose !J'ai pris le taureau par les cornes et les deux filles ont été suivies par une neuropsy dont j'ai apprécié le professionnalisme.
Pour moi, je me suis adressée à une neuropsy dans une association (moins cher)
2.Pourquoi l'avez vous choisi lui et pas un autre ? (conseils de Melle Rose ou d'un ami, bon feeling, spécialisé...)?
Je me suis sentie en confiance avec elle
3. Avez-vous parcouru bcp de km pour le passer?
J'ai eu de la chance, l'association est à 15 m' de mon travail et à peu près une demi heure en voiture de chez moi
4. Etiez vous content de son comportement lors de la passation et pourquoi?
Elle était chaleureuse, professionnelle.

5. Y'a t'il certains qui ont eu un mauvais feeling avec un psy et l'ont passé quand même avec lui? L'avez vous regretté par la suite?
Pour ceux qui ont choisi de suivre une thérapie par la suite:
Je viens de commencer une énième thérapie pour apprendre à vivre mais ça n'est pas lié à la douance. Je ne savais plus comment m'en sortir seule, quelqu'un m'a parlé de cette thérapeute et voilà, c'était ma 3ème séance jeudi
6. Le psy qui vous a suivi était-il obligatoirement spécialisé en douance?
Non, je veux travailler avec quelqu'un qui n'ai aucun à priori et qui ne soit pas loin de chez moi.
7. S'il ne l'était pas, s'est il adapté à votre potentiel d'une façon particulière (ex: en parlant plus que d'habitude) ou s'est-il comporté exactement pareil qu'avec n'importe quel patient, s'est-il renseigné sur le sujet spécialement pour vous?
Non, elle ne sait pasJe n'ose pas lui dire et je ne vois pas en quoi ça pourrait m'aider. Mais, cette thérapie prend un tournant qui ne me plaît pas. Alors si je lui dis, est-ce que ça va changer quelquechose ? Je ne pense pas. J'ai fait confiance, je me suis mise à nu dès la première séance et je commence à le regretter.
8.Quelles types de thérapie avez-vous préféré? (manger du chocolat toute la journée...ne fait pas partie des réponses possibles!!!! :rofl: )
J'ai été plusieurs fois en thérapie et je ne sais pas si ça m'a aidé, mais je ne baisse pas les bras : j'ai travaillé lorsque j'étais ado avec une jungienne, c'était un travail sur les rêves.
Ensuite, vers 30 ans j'ai travaillé avec un psychiatre ericksonien et puis j'ai travaillé de 2010 à 2012 avec une psychologue spécialiste des addictions = j'ai recommencé à fumer sans jamais pouvoir m'arrêter en cours de thérapie.
Et en ce moment, j'essaye une thérapie par l'hypnose et ça prend la voie d'une thérapie classique
Voilà, j'ai conscience que ça fait bcp de questions, donc merci à ceux qui prendront le temps de répondre à tout ou une partie des réponses selon votre cas! :inlove:
J'ai oublié deux choses qui m'ont plus aidé que la thérapie classique : l'écriture. Ecrire à tort et à travers lorsque quelque chose me turlupine et écrire mes problèmes existentiels sur un forum de ménagères. L'écriture me permet d'analyser une situation, de me remettre en question. Mais parfois, comme en ce moment je tourne en rond d'où la volonté d'entreprendre une thérapie.

Répondre