Page 36 sur 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : sam. 2 mars 2019 02:03
par Peterp
Bonjour @Twist

Juste par curiosité. J'imagine que tu as passé des test spécifiques à l'autisme pour que ton psy puisse diagnostiquer un Asperger, car une valeur en ICV au WAIS bien supérieur au reste ne signifies pas qu'on est autiste...
Dans ce cas nous le serions tous, vu que chez les HP l'ICV est très souvent le plus élevé des indices, et le IVT le plus bas, qu'on soit hétérogènes ou pas.

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : sam. 2 mars 2019 14:58
par Pascalita
Hors-sujet
@Peterp : Twist le précise trois messages plus haut ainsi que dans sa présentation...

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : dim. 3 mars 2019 02:04
par Peterp
@Pascalita,
Ce n'est pas précisé trois messages plus haut... enfin, effectivement ça aurait été plus clair sui j’avais lu d'autres messages dans d'autres posts, surtout celui de la présentation.
Reste que je viens ici de temps en temps réagir à de posts choisis au hasard dans l'empathie d'un soir, et si leurs lecture suscite des émotions et des réactions, je n'ai pas forcément envie de chercher et lire tout le reste ailleurs avant d'intervenir. Donc, je m’excuse pour mon apparente légèreté, qui n'est n'est pas une.

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : dim. 3 mars 2019 07:05
par TourneLune
J'ai eu mon bilan il y a qq jours, j'avais passé la WAIS dans le cadre d'un diagnostic d'autisme Asperger.
Ceci ne te semble pas répondre à ta question? Si ce n'est pas le cas, effectivement je te suggère de te renseigner sur le diagnostic d'asperger. Par contre ce n'est pas l'objet de ce sujet il va falloir farfouiller pour trouver le bon ;)

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : sam. 9 mars 2019 08:55
par lady space
La suite de la discussion entre Peterp et Twist se trouve désormais dans "Asperger au féminin".

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : lun. 11 mars 2019 16:22
par Twist
Bonjour à tous,

Je viens ajouter une modification à mon "diagnostic". J'ai été redirigée vers un psychiatre spécialisé autisme ET HPI (avec ou sans autisme), notamment pour définir si, au regard de mon bilan, je me plaçais dans un fonctionnement HPI ou pas. Le fonctionnement HPI a été confirmé malgré le fait que le QI était très hétérogène et n'atteignait pas 130 de global (je vais pas m'étendre ici mais dû aux nombreuses facilités que j'ai pour sociabiliser, apprendre les codes sociaux extrêmement vite etc, en d'autres termes, l'air parfaitement "normal" à l'extérieur, mais en fait tout est intellectualisé, même les sentiments).
Conclusion: un HPI peut-être trouvé même s'il n'y a pas un QI global hyper élevé et que c'est hétérogène (dans le cas où il y a autisme en tous cas, et j'imagine aussi pour des gens ayant d'autres troubles ou particularités)

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : lun. 11 mars 2019 16:32
par Louise
OK, merci beaucoup @Twist de ce retour!

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : lun. 11 mars 2019 17:39
par lady space
Oui, merci beaucoup Twist pour ces précisions.

Parce que ça m'enlève une interrogation qui me trottait dans la tête depuis un bon moment, à savoir que tu avais renseigné ton profil en WISC+. Et, comme en principe, les résultats du test sont censés être stables dans le temps, enfin à quelques points près et sauf accident ou maladie, j'avais un peu de mal à comprendre pourquoi tu serais passée d'enfant précoce, surdouée, HPI (rayer les mentions que vous n'aimez pas), à adulte Asperger, mais plus surdouée, alors que ce trouble devait déjà être présent à l'enfance lui aussi.

Donc, à la vue de ces précisions, le HPI était là depuis ton plus jeune âge, l'autisme aussi probablement, mais bien masqué/compensé par le HP qui n'a pas disparu alors qu'on vient de mettre la main sur l'autisme.

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : lun. 11 mars 2019 23:22
par Youpla
Pardonnez-moi d'avance si je ne trouve plus les sources (ou plutôt, pour être honnête, je n'ai pas le temps là tout de suite de les retrouver) mais il me semble que l'histoire du QI stable dans le temps, c'est vrai pour les QI moyen car le test a été conçu pour ça et encore une fois ce serait beaucoup moins vrai (voire carrément faux) dans les extrêmes...

D'ailleurs, pour les THQI par exemple, une simple question peut amener 2 points de plus au QIT, 2 questions sur l'ensemble des tests, 4 points de plus (selon les subtests et tranche d'âge).
Pour être plus précise, une matrice supplémentaire, avec ma tranche d'âge me fait passer de 15 à 17 (plafond) et gagner 2 points de QIT...
4 points c'est pas rien quand un écart type en contient 15.

D'autre part, alors là, c'est à prendre encore une fois avec des pincettes mais certains psys pourraient diagnostiquer des enfants HPI et ne seraient plus HPI adultes (avec le test adulte).
Ce serait dû à des erreurs de diagnostic (on ne perd pas la HPItude) mais sur certains profils, avec en particulier, l'ICV et l'IRP plus dans la norme et bien en-dessous de l'IMT et l'IVT (sans trouble particulier), la barre des 130 est parfois passée et le diagnostic est donné positif sans être fondé (avec un psy pas habitué à la douance j'imagine).

Donc ce serait possible d'être diagnostiqué enfant et "ne plus l'être" adulte (on pense souvent au faux-négatif mais moins au faux-positif mais c'est peut-être pas courant tout de même).

EDIT : je ne sais pas ce que ça vaut mais j'ai lu ça ici :
http://www.surdoue.fr/lidentification/l ... des-tests/
La source pour les faux-positifs, je ne la retrouve pas... pour le moment !

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mar. 12 mars 2019 10:08
par Fish
4 points c'est pas rien quand un écart type en contient 15.
Au contraire, 4 points, ça me parait totalement dérisoire. Il est possible que le QI soit moins stable aux extrêmes. Mais personnellement, si une personne est testée une première fois à 144 et une seconde fois à 154, soit 10 points d'écart, je considérerais quand même le QI comme stable. Ca serait autre chose si on avait un premier passage à 144 et un second à 92.

La question revient à se demander "4 points, c'est beaucoup ou pas ?" Ou de manière plus générale : à partir de quand la différence est-elle importante ?

Il y a deux plusieurs manières de répondre:

- un point de vue statistique pur: on compare la différence par rapport à une "grandeur typique" du phénomène. Cette grandeur typique, tu l'as trouvée: c'est l'écart-type. Ce qui est plus faible que l'écart-type est d'importance modeste, ce qui est plus grand que l'écart-type est de grande importance. Bon, ce n'est évidemment pas aussi binaire, mais 4 points par rapport à 15, c'est faible.

- un point de vue où on fait le lien avec les capacités dans le monde réel: est-ce que 4 points changent vraiment l'avis qu'on se fera sur la réussite scolaire probable d'un élève ? Sur ses possibilités de carrière professionnelle ? Je ne suis pas psy, mais vu les corrélations, je n'ai pas trop d'hésitation à supposer que le diagnostic ne change pas entre un score de 78 ou 82, entre un score de 100 ou de 104, entre un score de 144 ou 148.

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mar. 12 mars 2019 11:20
par Louise
QI stable/instable.
Comme d'hab, c'est pas blanc ou noir, mais niveaux de gris. De manière générale, les gens qui réussissent bien aux tests d'intelligence continuent de bien réussir tout au long de leur vie (sauf accident de la vie, lésion cérébrale, dépression, etc), mais de manière individuelle, on peut observer des variations.

Parce que le résultat à un test de QI est multifactoriel et complexe.

Il fait appel, notamment :
- à des fonctions exécutives, fonctions qui ne sont pleinement acquises (ou non) qu'autour de 25-30 ans. Si l'on considère celà à l'aulne des différences interindividuelles du développement de l'enfant, il paraît nettement plus évident qu'un WISC est une PHOTOGRAPHIE à un instant t du développement d'un enfant et de ses fonctions cognitives. On note des augmentations de QI quand sont mises en place des stratégies d'apprentissage différentes (normal, puisque le QI est sensible aux apprentissages et au connaissances). J'ai vu le WISC d'un môme qui avait en plainte initiale des difficultés praxiques APRES 2 ans de psychomotricienne, eh bien le WISC ne révélait pas du tout cet aspect, les subtests moteur étaient plutôt les meilleurs (on ne peut pas dire pourquoi, sensibilité du WISC ou réels progrès, mais la question se pose).

- Toujours dans les fonctions exécutives : l'attention. Quel score peut-on avoir avec un TDA/H particulièrement balèze? Si tu ne te concentres pas sur le test, tu le foires. Si tu es un enfant, que tu as un trouble de l'opposition, que t'es pas motivé, que t'as pas assez dormi/mangé, tu peux avoir un score ridicule.

- La motivation. Moi, je ne fournis pas les mêmes résultats à une tâche intellectuelle si c'est un défi et que je m'y mets à 100% ou si je m'en fous.

- Le contexte, la relation avec le psy, les médocs, l'état de fatigue, de stress. En effet, l'interprétation du test : si le psy initial dit HP dès qu'un seul indice > 130, et que le psy suivant dit HP si QIT > 130.

- L'erreur de mesure. Bah oui. C'est pas pour rien qu'on donne des intervalles de confiance. En intro de la formation du WISC-5 c'est un rappel : le test est une approximation.

- LE WISC et le WAIS c'est pas tout à fait pareil. Le WISC -4 et le WISC-5 c'est pas tout à fait pareil. Pas les mêmes subtests, pas le même poids dans le calcul du QIT. Le QIT est une construction.

C'est aussi pour ça que c'est important de relativiser le QIT et le découpage de catégories d'individus fondées sur ce chiffre...

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mar. 12 mars 2019 11:34
par Damdoum
Salut,
Je me permets d'intervenir histoire de rajouter une pierre au moulin... :)
Après plusieurs réflexions et lecture des message de ce topic, je me dis que le test est quand même bien incomplet et qu'il sert d'abord et avant à détecter d'autres choses que simplement le soit disant HPI. C'est en effet dommage de le réduire qu'à simplement savoir si on est bon pour l'HP(I) ou non...(;)) : c'est prendre le problème peut-être par le mauvais côté. Si c'est hétérogène, j'aurais même envie de dire tant mieux car ça permet de savoir où sont nos manques et quel sens on leur donne par rapport à notre propre histoire personnelle. Cela donne peut-être une indication intéressante pour savoir quoi travailler dans le futur...
Pour ma part, le test m'a permis de détecter plein de trucs...mais pas l'HPI ! Ce qui est assez ironique puisque j'étais venu pour çà mais j'en suis reparti finalement content de cette hétérogénéité (qui correspondait à ce que je ressentais vraiment à mon égard).
Ainsi, au-delà des chiffres et de ce qu'on voudrait bien qu'ils disent de nous, l'intérêt n'est-il pas dans ce qu'on en fait et comment on s'en empare ?
Et puis, peut-être aussi savoir comment on se sent par rapport à çà : qu'est-ce que ça vient toucher en nous ? En quoi ce test est important pour la suite de notre histoire ?
Pardon, je dérive un peu du sujet initial mais les histoires de chiffres tout çà, c'est pas trop mon truc : je trouve parfois qu'on se cache trop derrière alors qu'on ferait mieux de s'intéresser à savoir comment la personne la reçoit et vit avec.
Je remercie donc toutes personnes qui ont le courage d'exprimer leur ressenti suite la réception des résultats hétérogènes de leur test...(après j'en conviens qu'il faut aussi savoir quoi en faire...)
Voili voilou
PS : vous aurez compris que je suis plutôt HP sur le relationnel (donc pas mesurable par le test et confirmé par la psy qui me l'a fait passer) et le verbal...on se refait pas :grin:

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mar. 12 mars 2019 21:59
par Bulle d'o
Louise a écrit :
mar. 12 mars 2019 11:20
QI stable/instable.
Comme d'hab, c'est pas blanc ou noir, mais niveaux de gris.

Parce que le résultat à un test de QI est multifactoriel et complexe.

Il fait appel, notamment :
- à des fonctions exécutives, fonctions qui ne sont pleinement acquises (ou non) qu'autour de 25-30 ans. Si l'on considère celà à l'aulne des différences interindividuelles du développement de l'enfant, il paraît nettement plus évident qu'un WISC est une PHOTOGRAPHIE à un instant t du développement d'un enfant et de ses fonctions cognitives.

- Toujours dans les fonctions exécutives : l'attention. Quel score peut-on avoir avec un TDA/H particulièrement balèze? Si tu ne te concentres pas sur le test, tu le foires. Si tu es un enfant, que tu as un trouble de l'opposition, que t'es pas motivé, que t'as pas assez dormi/mangé, tu peux avoir un score ridicule.

- La motivation. Moi, je ne fournis pas les mêmes résultats à une tâche intellectuelle si c'est un défi et que je m'y mets à 100% ou si je m'en fous.

- Le contexte, la relation avec le psy, les médocs, l'état de fatigue, de stress.

C'est aussi pour ça que c'est important de relativiser le QIT et le découpage de catégories d'individus fondées sur ce chiffre...
hihiiii, j'ai regardé ta réponse Louise sur la modification substantielle des conditions du test qui valent pour modifications certaines des points acquis dans la passation....

Ca m'a fait marrer car ça m'a rappelait la psy qui m'a dit à la fin de la restitution "ben, c'est amusant car si en ce moment vous étiez restée fleuriste à temps plein, vous seriez bien au-dessus!" .
Peu sérieux, me diriez-vous? Non, c'était juste que, dans le commerce de proximité, on jongle beaucoup avec le calcul mental... et dans le social, ce que j'ai repris à temps majoritaire, ben, pas trop :) On a une calculette! Donc ce jour-là, j'étais lente! et elle me l'a souligné (bon, dans un contexte plus global descriptif).

Comme quoi, mon boulot cérébral n'aurait point survalorisé mon test alors que mon métier manuel, oui! :huhu: :huhu: :huhu:

:tourne: J'aime ça, je savais bien que les fleurs rendaient plus intelligents! :tourne:

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mer. 13 mars 2019 09:46
par Louise
C'est vrai.. plus le subtest est écologique (= ressemble aux situations de la vraie vie), s'il est sensible à l'apprentissage, plus une pratique dans la vraie vie peut influer sur son résultat. Et c'est un peu faux : .. si t'es nul en calcul mental, bin tu vas pas trop faire commerçant, ou tu vas utiliser ta calculatrice et ne pas pratiquer le susdité calcul mental, tu vas t'appuyer sur tes points forts. (J'ai connu un gars qui n'avait pas réussi à entrer en CAP Boulangerie parce qu'il n'arrivait pas à faire une règle de trois.)

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : mer. 13 mars 2019 23:48
par Youpla
Fish a écrit :
mar. 12 mars 2019 10:08
4 points c'est pas rien quand un écart type en contient 15.
Au contraire, 4 points, ça me parait totalement dérisoire. Il est possible que le QI soit moins stable aux extrêmes. Mais personnellement, si une personne est testée une première fois à 144 et une seconde fois à 154, soit 10 points d'écart, je considérerais quand même le QI comme stable. Ca serait autre chose si on avait un premier passage à 144 et un second à 92.

La question revient à se demander "4 points, c'est beaucoup ou pas ?" Ou de manière plus générale : à partir de quand la différence est-elle importante ?

Il y a deux plusieurs manières de répondre:

- un point de vue statistique pur: on compare la différence par rapport à une "grandeur typique" du phénomène. Cette grandeur typique, tu l'as trouvée: c'est l'écart-type. Ce qui est plus faible que l'écart-type est d'importance modeste, ce qui est plus grand que l'écart-type est de grande importance. Bon, ce n'est évidemment pas aussi binaire, mais 4 points par rapport à 15, c'est faible.

- un point de vue où on fait le lien avec les capacités dans le monde réel: est-ce que 4 points changent vraiment l'avis qu'on se fera sur la réussite scolaire probable d'un élève ? Sur ses possibilités de carrière professionnelle ? Je ne suis pas psy, mais vu les corrélations, je n'ai pas trop d'hésitation à supposer que le diagnostic ne change pas entre un score de 78 ou 82, entre un score de 100 ou de 104, entre un score de 144 ou 148.
Oui c'est bien vu encore une fois.
4 points sur 15, c'est peu.

C'est que je me laisse emporter par ce nouveau monde pour moi qu'est celui de la douance.
Et la plupart du temps, les gens semblent trouver cela important 4 points.
Surtout quand ça se passe aux abords de certains "paliers".

Il y a encore peu, je ne connaissais pas mon QIT, trop hétérogène.
La frustration a été assez vite dépassée.
D'abord parce qu'au départ, j'ai fait la démarche pour le diagnostic, c'était le seul à m'intéresser (au départ...).
Et ensuite, j'étais contente car ça m'aidait à ne pas retomber dans des comparaisons enfermantes que je ne pouvais (peux) m'empêcher de faire.
Vu que je me suis (mal) construite là-dessus... Fallait toujours être la meilleure partout et sans fournir aucun effort hein, parce que sinon, je serais vraiment trop bête !

Finalement, ma psy s'est trompée (oui oui) en reportant un nombre et je deviens comme par magie non hétérogène avec en prime un QI calculable ! Et rebelote pour la comparaison... :violent:

Alors les "paliers" lambda - HQI - THQI qu'on ignorait il y a peu, assez vite finalement, il faut s'en défaire !!!
C'est assez complexe de "rentrer" dans ces nouvelles notions tout en s'en détachant.
C'est complexe car, on est en recherche, on aimerait rentrer dans une case (une famille en fait) histoire de trouver des réponses, des réconforts (des excuses), et en même temps, on ne veut pas rentrer dedans !
on est de grands ados !

Bon je dis "on" mais en fait, il serait plus juste de dire "je" :honte:

Sais pas si je suis très claire...
J'aimerais avoir un positionnement pas trop stéréotypé et au plus juste sur la question. Alors j'oscille (sans que ce soit contrôlé ou même conscient) entre un extrême et un autre, pour au passage, garder un peu de ceci, un peu de cela.
Et j'espère avoir une position un peu éclairée d'ici une dizaine d'années :huhu:

Je me demande si je ne suis pas hors-sujet mais je viens de chercher comment on fait pour citer en hors-sujet et j'ai pas trouvé ! (suis vraiment con en fait ! :D )
Je voulais aussi citer Louise pour sa dernière phrase, à savoir
"C'est aussi pour ça que c'est important de relativiser le QIT et le découpage de catégories d'individus fondées sur ce chiffre..."
Amen !
Mais je ne sais pas citer deux personnes différentes dans le même message !...
Bon je crois que je devrais plutôt aller dormir !!!

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Posté : jeu. 14 mars 2019 11:26
par Pascalita
@Youpla
Hors-sujet
► Afficher le texte