Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Dark Vadrouille
Messages : 435
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » dim. 29 avr. 2018 16:50

pixelvois a écrit :
dim. 29 avr. 2018 15:01
@Dark Vadrouille :
Plutôt que de poster des questions concernant le résultat de ton bilan en attendant des réponses personnalisées comme tu le fais beaucoup depuis ton arrivée, il te serait plus profitable de lire les nombreux sujets qui abordent ces questions de manière plus générale pour commencer par voir ce qui a déjà été répondu ( d'autant plus que par principe et par éthique, comme spécifié dans les règles du forum, personne ne posera -- et ne peut poser -- de diagnostic à partir seulement des chiffres bruts, ainsi que ne doit -- et ne devrait -- chercher à remettre en cause la conclusion faite par le psy consulté )...

Dark Vadrouille a écrit :
dim. 29 avr. 2018 13:29
34 points d'écart entre l'ICV et l'IVT, donc QIT non pertinent à calculer. Je ne comprends pas d'ailleurs comment je peux avoir le même score en IMT et en IVT quand les résultats sont différents, si des pro peuvent m'en dire plus, je suis preneur.
Tu peux commencer par aller voir du côté du topic Notes brutes et calcul du QI ^^

Je n'ai pas passé le test avec le psy (un collègue de ma mère) prévu à la base. Je me suis précipité pour trouver celle avec qui j'ai fait le test.
A priori, le WAIS 5 sortirait l'an prochain, je ne sais pas s'il est pertinent de faire un nouveau test. Je m'en fiche un peu en fait maintenant, même si un peu frustré de n'avoir pas pu affiner plus avant mes résultats.
Une première piste à explorer : repasser le test


Enfin, d'autres pistes ( listes non exhaustives ^^ ) :
... et, bien que cela devrait aller de soi sans le dire, prend le temps de lire le présent topic, qui devrait contenir une bonne partie des réponses aux questionnements liés à l'hétérogénéité de ton bilan ;)

Par ailleurs, si des questions persistent, il serait plus judicieux de les poser au psy qui t'a fait passer les tests plutôt qu'à d'autres personnes qui te semblent plus ou moins dans le même cas que toi ( chaque individu a ses particularités, que cela soit propres, contextuelles ou dans son parcours, et malgré une apparente forte similitude lors de la découverte de tout cela, nous restons tous très différents les uns des autres : le recul est aussi nécessaire -- donc prendre le temps de digérer -- à la compréhension, et le bilan, loin d'être l'explication unique et universelle, mais seulement une des facettes composant les nombreuses explications possibles, n'est souvent qu'une étape dans le travail d'exploration pour se connaître mieux et moins qu'une ligne d'arrivée, le point de départ de nouveaux questionnements ^^ ).
J'en prends bonne note, merci.

Avatar du membre
cherubim
Messages : 143
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Présentation : Bonsoir les zamis!
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par cherubim » dim. 29 avr. 2018 20:10

"Nous dirons que je suis mi-con, mi-bizarre". Excellent! :rofl:
Je me suis dit exactement la même chose pour moi! Bienvenue au club! :rock:
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Dark Vadrouille
Messages : 435
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » dim. 29 avr. 2018 22:57

cherubim a écrit :
dim. 29 avr. 2018 20:10
"Nous dirons que je suis mi-con, mi-bizarre". Excellent! :rofl:
Je me suis dit exactement la même chose pour moi! Bienvenue au club! :rock:
Lol autant avoir un peu d'humour sur la vie :huhu:

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Za » lun. 30 avr. 2018 08:01

Dark Vadrouille a écrit :
dim. 29 avr. 2018 13:29
Je ne comprends pas d'ailleurs comment je peux avoir le même score en IMT et en IVT quand les résultats sont différents, si des pro peuvent m'en dire plus, je suis preneur.
Il me semble que c'est parce que les sous-scores sont bruts, alors que les indices sont normalisés. La norme et l'écart-type sur chaque épreuve peuvent varier. A confirmer par un.e psy !
A priori, le WAIS 5 sortirait l'an prochain, je ne sais pas s'il est pertinent de faire un nouveau test.
Il faut attendre au moins 2 ans entre deux passations pour limiter les biais, ça c'est sûr.
Pour le reste, tout dépend de toi... que chercherais-tu dans une nouvelle passation ? Est-ce que ça en vaut le coup ?
Et comme toujours, un test de QI ne peut pas donner plus que ce qu'il est censé donner : une situation plus ou moins précise de nos performances dans diverses capacités cognitives par rapport à la population générale, ainsi que des informations cliniques sur ta façon de fonctionner, sur la base d'une à trois heures de rencontre. Je pense que les attentes que l'on a par rapport au test dépassent parfois ses possibilités... il faut y réfléchir. Prendre le temps de digérer, tout ça :) courage.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Pok
Messages : 5
Enregistré le : mar. 15 mai 2018 18:13
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9351
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 23

Résultats du test, QI hétérogène

Message par Pok » mer. 16 mai 2018 12:07

Bonjour tout le monde,

Je suis nouvelle sur le forum. Du coup, je lance mon premier topic :1cache:

Voilà, après beaucoup d'hésitations de ma part et de la part de ma psy qui ne voulait pas trop que je le passe maintenant parce que je suis en dépression, j'ai finalement passé le WAIS IV il y a 1 mois.

Voici mes résultats : 133 en ICV, 102 en IRP, 112 en IMT et 78 en IVT.
Cependant, pour les tests chronométrés (cubes, matrices, puzzles, symboles et codes notamment) j'ai complètement perdu mes moyens. Pour les matrices et les puzzles je répondais au hasard parce que j'étais hyper stressée par le temps, je voulais aller le plus vite possible sans réfléchir à mes réponses du coup je pense que j'aurais pu faire beaucoup mieux sans tout ce stress et je n'arrête pas d'y penser depuis que j'ai passé le test.

Ma psy m'a parlé de la haute potentialité mais ne m'a pas dit que j'étais HP et ne m'a pas du tout parlé de mon comportement, de mon état émotionnel, de ma façon de penser (elle a peut-être mis ça sur le compte de la dépression). Mais au final, je me pose encore plus de questions qu'avant et je n'ose pas lui demander. J'ai peur de paraître prétentieuse ou je ne sais pas.

En lisant les articles sur le forum et sur internet, je me suis retrouvée dans la plupart des caractéristiques des personnes à haut potentiel. Les résultats de mon test me perturbent d'autant plus, je me pose encore plus de questions. Je pense que j'ai besoin de mettre des mots sur mon mal être (que j'ai toujours eu, bien avant d'aller consulter une psychologue). Or, le test n'étant pas concluant, je n'ai pas encore réussi à savoir pourquoi je suis comme ça.

Je me demandais si c'était possible de rater ces épreuves juste à cause du stress. Je me demande comment aurait été mon IRP si j'avais fait abstraction du stress. Je pense que je repasserai le test de QI dans 2 ans et d'ici là, je vais travailler sur mon stress et mon manque de confiance en moi.

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Résultats du test, QI hétérogène

Message par Za » mer. 16 mai 2018 12:14

Bonjour Pok,
Tu trouveras, je pense, des questionnements analogues au tien dans ce sujet : https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=42&t=389
Nous pouvons y déplacer ton message (ou bien, si tu préfères, le mettre dans ta présentation).
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Pok
Messages : 5
Enregistré le : mar. 15 mai 2018 18:13
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9351
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 23

Re: Résultats du test, QI hétérogène

Message par Pok » mer. 16 mai 2018 12:41

Bonjour Za,

Merci pour ta réponse. J'ai un peu lu ce sujet mais je n'ai pas réellement eu de réponse à mes questions. J'hésitais à poster mon message en commentaire à ce topic justement ;)

Par contre, comment je fais pour déplacer le message?

Avatar du membre
W4x
Messages : 3606
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Résultats du test, QI hétérogène

Message par W4x » mer. 16 mai 2018 17:59

Pok a écrit :
mer. 16 mai 2018 12:41
Par contre, comment je fais pour déplacer le message?
On peut s'en occuper ;)
Quant aux questions du stress, de la confiance en soi, de l'effet Barnum qui se dégagent de ton message, elles sont abordées ici et là mais il faut garder à l'esprit que la seule personne à même de te fournir une réponse personnalisée (test à l'appui) est ta psy ;) et en cela même si c'est difficile il ne faut pas hésiter à exposer ce que tu as sur la conscience. D'autant si ton mal-être est récurrent, si pour toi c'est central, c'est ce point qu'il faut aborder ?
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Pok
Messages : 5
Enregistré le : mar. 15 mai 2018 18:13
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9351
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 23

Re: Résultats du test, QI hétérogène

Message par Pok » mer. 16 mai 2018 18:45

Merci beaucoup, d'accord je vous laisse faire ;)
Oui je me doute bien, comme c'est elle qui m'a fait passer le test et qui me connait quand même bien, c'est elle qui est la mieux placée pour me répondre.
J'ai passé des tests neuro il n'y a pas longtemps et j'aurai bientôt les résultats, j'essayerai de lui en parler à ce moment là. Oui, pour le moment c'est surtout ça qui me perturbe, j'ai besoin d'avoir des réponses donc raison de plus pour lui demander.
Merci d'avoir donné ton avis là dessus, je vais suivre ton conseil.

Dark Vadrouille
Messages : 435
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » jeu. 17 mai 2018 22:03

Za a écrit :
lun. 30 avr. 2018 08:01
Dark Vadrouille a écrit :
dim. 29 avr. 2018 13:29
Je ne comprends pas d'ailleurs comment je peux avoir le même score en IMT et en IVT quand les résultats sont différents, si des pro peuvent m'en dire plus, je suis preneur.
Il me semble que c'est parce que les sous-scores sont bruts, alors que les indices sont normalisés. La norme et l'écart-type sur chaque épreuve peuvent varier. A confirmer par un.e psy !
A priori, le WAIS 5 sortirait l'an prochain, je ne sais pas s'il est pertinent de faire un nouveau test.
Il faut attendre au moins 2 ans entre deux passations pour limiter les biais, ça c'est sûr.
Pour le reste, tout dépend de toi... que chercherais-tu dans une nouvelle passation ? Est-ce que ça en vaut le coup ?
Et comme toujours, un test de QI ne peut pas donner plus que ce qu'il est censé donner : une situation plus ou moins précise de nos performances dans diverses capacités cognitives par rapport à la population générale, ainsi que des informations cliniques sur ta façon de fonctionner, sur la base d'une à trois heures de rencontre. Je pense que les attentes que l'on a par rapport au test dépassent parfois ses possibilités... il faut y réfléchir. Prendre le temps de digérer, tout ça :) courage.
Le décalage de 2 ans n'est-t-il pas pour une passation d'un test identique ? À priori, entre différents WAIS les subtests sont censés changer non ? Après oui, on sait à quoi s'attendre donc ça relativise les choses.

Le but est de savoir jusqu'où je peux aller, le test brut comme j'ai pu faire bêtement perd un peu de son sens sans les examens clinique, mais je n'ai pas l'intention de mobiliser un hôpital entier pour ma petite personne ^^

Je ne suis pas sur d'avoir envie de refaire un test, j'ai juste l'envie de me comprendre mieux car c'est ainsi qu'on comprend les autres.

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1823
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bradeck » sam. 19 mai 2018 13:03

Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 17 mai 2018 22:03
Le décalage de 2 ans n'est-t-il pas pour une passation d'un test identique ? À priori, entre différents WAIS les subtests sont censés changer non ? Après oui, on sait à quoi s'attendre donc ça relativise les choses.
Non, tous les subtests ne changent pas, certains par exemple sont totalement identiques entre l3 et le 4, et cela va être pareil entre le 4 et le 5.
Il faut voir cela comme des évolutions, des affinements, qui tentent de suivre les avancées de la recherche sur les processus cognitif lié à l'intelligence.

Donc si tu passe le 5 trop tôt, il y aura un biais évident.

De plus, par rapport à
Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 17 mai 2018 22:03
Je ne suis pas sur d'avoir envie de refaire un test, j'ai juste l'envie de me comprendre mieux car c'est ainsi qu'on comprend les autres.
Est-ce vraiment un test psychométrique WAIS qui te permettra de répondre à la question ? Ce denier en effet a une fonction première : détecter si tu as des problèmes cognitifs.

Il se trouve qu'un "effet secondaire" du test, mais qui n'est pas sa fonction première, est de pouvoir dire : Votre IAG est supérieur à 130, vous êtes donc surdoué.

Mon interprétation toute personnelle est : "Tiens, vous êtes dans le percentile 97.7, vous êtes donc dans la population pour laquelle n'est pas fait ce test, mais comme vous sortez de la population cible par le haut, vous êtes surdoué. A part ça, démerdez-vous :P"
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Dark Vadrouille
Messages : 435
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » dim. 20 mai 2018 08:52

Bradeck a écrit :
sam. 19 mai 2018 13:03
Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 17 mai 2018 22:03
Le décalage de 2 ans n'est-t-il pas pour une passation d'un test identique ? À priori, entre différents WAIS les subtests sont censés changer non ? Après oui, on sait à quoi s'attendre donc ça relativise les choses.
Non, tous les subtests ne changent pas, certains par exemple sont totalement identiques entre l3 et le 4, et cela va être pareil entre le 4 et le 5.
Il faut voir cela comme des évolutions, des affinements, qui tentent de suivre les avancées de la recherche sur les processus cognitif lié à l'intelligence.

Donc si tu passe le 5 trop tôt, il y aura un biais évident.

De plus, par rapport à
Dark Vadrouille a écrit :
jeu. 17 mai 2018 22:03
Je ne suis pas sur d'avoir envie de refaire un test, j'ai juste l'envie de me comprendre mieux car c'est ainsi qu'on comprend les autres.
Est-ce vraiment un test psychométrique WAIS qui te permettra de répondre à la question ? Ce denier en effet a une fonction première : détecter si tu as des problèmes cognitifs.

Il se trouve qu'un "effet secondaire" du test, mais qui n'est pas sa fonction première, est de pouvoir dire : Votre IAG est supérieur à 130, vous êtes donc surdoué.

Mon interprétation toute personnelle est : "Tiens, vous êtes dans le percentile 97.7, vous êtes donc dans la population pour laquelle n'est pas fait ce test, mais comme vous sortez de la population cible par le haut, vous êtes surdoué. A part ça, démerdez-vous :P"
Je n'ai pas tout mémorisé non plus, mais oui si cela ne change pas pour chaque exercice, forcément le résultat serait pipé.

Un bilan psy donc ? N'est ce pas déplacé maintenant que j'ai déjà fait un test psychométrique ?

Avatar du membre
mrmétéo
Messages : 10
Enregistré le : ven. 18 mai 2018 15:05
Présentation : un peu de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par mrmétéo » lun. 11 juin 2018 14:05

Bonjour à tous!

J'ai eu mon entretien de restitution vendredi (soulagement...), me voici donc à amener de l'hétérogénéité au moulin (parce que j'ai bien un grain à moudre!):

ICV 145
IRP 127
IMT 125
IVT 108

En voilà une belle fourchette!

En plus du WAIS j'ai eu à passer un test de créativité (CREA) et un test d'aptitudes. Le tout en espagnol, et catalan pour les entretiens (celà fait 13 ans que je vis à Barcelone), mais ça c'est un point sur lequel je pourrai revenir dans un autre post.

Le test de créativité m'a situé comme quelqu'un d'effectivement créatif (percentile 95), par contre l'autre test d'aptitudes a été plombé par le chronomètre, et a du coup été assez dissonant par rapport au WAIS (en terme de capacités, mais la vitesse de traitement s'explique ici aussi du coup).

Avec tout ça la Psy m'a bel et bien diagnostiqué comme un personne avec "altes capacitats amb un perfil de talent complex", ce qui devrait probablement correspondre par ici à la dénomination "HPI hétérogène complexe". Elle m'a tout de même indiqué un QIT de 136, en me précisant bien que celui-ci était à peine informatif vu l'hétérogénéité.

Quand elle m'a expliqué ces écarts, et bien ça m'a fait pensé à ce qu'ils disaient de moi petit: avec des bonnes capacités mais très lent! :D
Et ce serrait assez vrai encore maintenant. La Psy m'a indiqué que j'avais un raisonnement très dans la réflexion, ce qui expliquerait cette vitesse de traitement tout-à-fait standard...

Je ne sais pas encore ce que je vais en faire de ces chiffres, mais je pressens que les pistes à travailler n'auront probablement pas comme nom "vitesse de traitement" ou "mémoire de travail"! Cependant le bilan global est encourageant: ENFIN je peux me rattacher à quelque chose, ce pourquoi je me sens différent et si bizarre parfois! Et je suis (bêtement, mais j'y peux rien!) soulagé de gagner un brin de légitimité pour pouvoir explorer tous plein de sujets autour de ça avec vous tous.

Bon, je me rends bien compte que mon hétérogénéité n'a pas grand chose d'original, vu tout ce que j'ai pu lire dans ce fil, mais je me suis dit que ça ferrait toujours un témoignage de plus, et puis ça fait du bien de l'écrire quelque part!

A bientôt!
"Rien n'est plus important que tout le reste" - X.

Avatar du membre
Neige
Messages : 21
Enregistré le : dim. 10 juin 2018 13:21
Présentation : Neige
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Neige » mar. 19 juin 2018 10:20

C'est un sujet très intéressant quand on est concerné, même si je n'ai pas eu le courage de TOUT lire ! J'ai eu du mal à suivre les premières pages jusqu'à comprendre que le WAIS IV que j'ai passé avait bouleversé les acronymes :huhu:

Pour ma part j'ai un profil hétérogène mais la personne qui m'a fait passer le test (dans un centre spécialisé) a quand même calculé le QI total : 125, et conclu "...se présente comme une adulte à haut potentiel". En toute honte sincérité, j'ai d'abord eu l'impression d'avoir "échoué" et me suis sentie prétentieuse de m'être considérée surdouée alors que le chiffre me plaçait "en-dessous", et j'en tire un sentiment d'imposture avec lequel je compose en me raccrochant à sa conclusion, à l'idée qu'elle est la professionnelle et que je n'ai pas les moyens d'analyser mieux qu'elle ne l'a fait. Dans son bilan, elle a aussi mis en avant la dépendance de mes performances à mes émotions, et l'angoisse que m'ont provoqué certains exercices.

Dans l'éventualité d'avoir des chiffres sujets à interprétation, il est intéressant de s'adresser à un spécialiste pour pouvoir s'y fier vraiment...

Je n'ai ni le recul ni les connaissances nécessaires à l'élaboration d'une quelconque réflexion sur ces chiffres, alors les voici tels qu'ils sont :

- ICV : 139
- IRP : 114
- IMT : 117
- IVT : 97
- QIT : 125

C'est quand même bien hétérogène !

À titre personnel, je ne suis pas convaincue du rapprochement entre l'ICV et "l'apprentissage" (sous-entendu l'enseignement scolaire et/ou du milieu social), parce que c'est écarter le fait que cet apprentissage puisse être spontané chez le surdoué, et que cela même montre une différence. Cet apprentissage spontané reste dépendant de ce qui est à disposition (on n'apprend pas à lire seul si l'on n'a jamais vu un bouquin ou un panneau), mais dans mon cas il me semble avoir été beaucoup plus important que tous les enseignements qui m'ont été dispensés.

Par contre, je me demande si de hautes performances en compréhension verbale peuvent favoriser une meilleure adaptation dans le système scolaire. À part l'ennui qui m'a fait péter les plombs plusieurs fois, je me suis toujours bien adaptée, avec la capacité de percevoir, au-delà de l'incohérence des énoncés de mes contrôles, ce qui était attendu de moi, et donc la possibilité de donner au système ce qu'il voulait (quand cela ne m'était pas insoutenable et qu'avoir une bonne note m'intéressait plus que de souligner l'incohérence par ma réponse pour mettre au professeur "le nez dedans"...). C'est une hypothèse très personnelle et subjective, je serais curieuse d'avoir votre avis là-dessus.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1103
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mar. 19 juin 2018 15:38

Sur le lien connaissances / ICV, c'est assez consensuel au niveau scientifique, voici quelques sources :

- le manuel d'utilisation de la WAIS IV :

- Les indices du Wisc-iv et leur interprétation, Jacques Grégoire (dispo sur Cairn.info)
"L’icv est un bon index de l’intelligence cristallisée, c’est-à-dire de cette facette de l’intelligence déterminée par l’éducation et la scolarité dans laquelle dominent le langage et les connaissances acquises. C’est le meilleur indice de prédiction des apprentissages scolaires. Toutefois, si l’icv permet de prédire les performances scolaires, il est aussi l’indice le plus dépendant des opportunités d’apprentissage et du milieu social."

- Les cours de psycho différentielle dispensés en 3è année de licence & master à rennes 2.

- Encore une petite ici, qui part du modèle CHC (qui commence à être obsolète mais reste majoritairement utilisé et la référence en modélisation de l'intelligence):
https://journals.openedition.org/osp/4379?lang=fr
"L’intelligence cristallisée (Gc), définie comme l’étendue et la profondeur des connaissances acquises et l’habileté à utiliser ces connaissances, est mesurée par les scores aux subtests similitudes, vocabulaire, compréhension et information. Gc et l’ICV se recoupent."

- Ici un lien sur l'influence de la culture et du milieu sur les différents scores.
À part l'ennui qui m'a fait péter les plombs plusieurs fois, je me suis toujours bien adaptée, avec la capacité de percevoir, au-delà de l'incohérence des énoncés de mes contrôles, ce qui était attendu de moi, et donc la possibilité de donner au système ce qu'il voulait
Je comprends dans l'extrait du second lien posté quelquechose de cet ordre, oui!

Avatar du membre
cherubim
Messages : 143
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Présentation : Bonsoir les zamis!
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par cherubim » mer. 20 juin 2018 12:59

Louise,
je m'incline devant ton expertise
qui, telle un streap-tease,
ouvre les valises
de nos âmes exquises.

Voilà à quoi j'occuppe mon intelligence cristalisée de bonne élève docile et terne, à défaut d'avoir hérité du génie des poètes maudits et autres précurseurs incompris de ce forum. :clin:
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Avatar du membre
Neige
Messages : 21
Enregistré le : dim. 10 juin 2018 13:21
Présentation : Neige
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Neige » mer. 20 juin 2018 15:21

Merci Louise !

Je ne voulais pas remettre en cause le fait que l'ICV mesure quelque chose d'acquis, mais plutôt que cette chose s'acquière tant que ça par l'école... Même si l'influence de l'appartenance à une classe sociale est évoquée, le deuxième lien (j'ai lu "Les biais socioculturels dans l’évaluation cognitive") me paraît mettre plutôt en évidence la défaveur de personnes passant le test en étant étrangères au groupe culturel de l'échantillon de référence, y compris pour deux cultures de même langue, que la différence entre deux individus issus d'une même culture mais de classes sociales différentes.

"deux sources potentielles de biais : l’influence de l’appartenance à une classe sociale et l’influence de l’appartenance à un groupe ethnique (culturel)."
"l’influence des biais socioculturels sur les perfor- mances cognitives apparaît comme relativement évidente aujourd’hui"
"Un test est donc socioculturellement biaisé s’il donne une image incorrecte du fonctionnement d’un individu en raison de son appartenance à un groupe socioculturel minoritaire."
"le test doit avoir été administré préalablement à un échantillon d’individus représentatifs de la catégorie de la population à laquelle il est destiné."
"Dans un premier temps, les praticiens doivent donc évaluer le niveau d’acculturation et le niveau de maîtrise de la langue de la personne examinée. Des échelles ont été développées pour estimer le niveau d’acculturation. Sur la base de cette évaluation, on peut alors déterminer si la passation est appropriée ou si les résultats risquent d’être biaisés."

Il me semble être plus question d'immigration (les non-anglophones pris en exemple dans le texte), d'adapter un test d'un pays à l'autre (la France et la Belgique dans le texte) que du fait d'être issu de différents groupes économiques d'une même culture. Il paraît aussi plus facile de choisir un échantillon représentatif de beaucoup de groupes économiques d'une même culture que d'en former un représentatif d'une variété de cultures différentes.

Je voulais plutôt modérer l'importance de l'école ou d'une éducation de meilleure qualité, et donc le fait d'être issu d'un milieu plus aisé, sur la formation de l'intelligence cristallisée... Dans un monde où des ressources sont disponibles même aux plus pauvres et où tout le monde est scolarisé.

Ça s'appuyait surtout sur mon propre cas, je viens d'un milieu plutôt défavorisé, pas de diplômés dans ma famille, et j'ai été scolarisée dans des écoles moyennes, avec énormément de changements.
Après, j'ai aussi du mal à me catégoriser dans ce que l'on peut imaginer par un "milieu défavorisé" parce que leurs diplômes ne reflètent pas à mes yeux l'intelligence de mes parents, et le temps et les activités qu'ils ont passées avec moi compensent probablement ce que les parents d'autres milieux peuvent apporter à leur progéniture grâce à leurs moyens. Et bien sûr, je n'ai pas de recul (encore moins d'autorité scientifique ou la capacité de représenter quiconque à moi seule) ; juste l'impression d'avoir appris plus seule dans des livres empruntés gratuitement à la bibliothèque que dans n'importe quelle école :)

Kallio
Messages : 27
Enregistré le : mer. 6 juin 2018 11:17
Présentation : Je m'présente...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Kallio » ven. 22 juin 2018 12:35

Bonjour,

J'apporte ma petite contribution sur ce sujet (en espérant que ce sera utile à certains).
J'ai eu les résultats de mon bilan lundi (ICV=145 / IRP=128 / IMT=100 / IVT=120).

Ce qui est compliqué avec des résultats hétérogènes et un QIT qu'il n'est "pas pertinent à calculer", c'est que s'il n'y a pas d'explications du (de la) psy, la personne n'est pas plus avancée que ça. Quatre chiffres sans interprétation, cela ne veut pas dire grand chose finalement.

En ce qui me concerne, je suis en pleine "digestion" du retour. J'ai fait ce bilan en partie afin de pouvoir me positionner par rapport aux autres et à la norme (problème de confiance en moi, de sentiment d'imposture, toussa, toussa). Alors, le fait de ne pas avoir de QIT m'a pas mal frustrée au moment de la restitution. Moi qui voulais placer mon curseur personnel à un endroit de la courbe, il a fallu que je change d'angle d'approche.

L'autre raison de mon passage de bilan, c'était de définir ce qui tenait de l'inné et de l'acquis pour m'aider dans mon développement personnel. Et c'est la que la discussion avec la psy a été importante. Parce qu'elle a décodé les résultats en me racontant mon mode de fonctionnement pendant la passation du test : peur de l'échec (rien à la mention de "calcul mental", mon cerveau a buggé), précipitation (confondrais-je performance et vitesse ?), stress (mains qui tremblent sur le subtest des cubes ce qui a pu influencer le résultat, puisque c'est chronométré), mode de pensée global avant d'être analytique et un certain nombre d'autres éléments... Elle a également évoqué une éventuelle légère dyslexie non détectée et que mon cerveau a pu compenser pendant ma scolarité.

Avec quelques jours de recul, ma frustration est partie. J'ai toujours senti que je ne rentrais pas dans les cases, alors pour le coup, mon bilan le confirme (et me confirme aussi que c'est logique). Il m'a également fallu un moment avant d'intégrer le fait que la psy me place "dans le champ de la précocité intellectuelle" à la fin de sa conclusion de compte-rendu, ce qui me place quand même à un endroit de la courbe, même s'il n'est pas très précis. Au final, je vais pouvoir travailler sur mes travers / faiblesses avec une nouvelle grille de lecture (et je vais aussi prendre rendez-vous pour un bilan orthophonique, histoire de vérifier cette histoire de dyslexie). Et si j'ai besoin d'éclaircir certains points après ma période de digestion, la psy m'a dit que je pouvais l'appeler et c'est très rassurant.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1103
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » lun. 25 juin 2018 15:31

Neige a écrit :
mer. 20 juin 2018 15:21

Je ne voulais pas remettre en cause le fait que l'ICV mesure quelque chose d'acquis, mais plutôt que cette chose s'acquière tant que ça par l'école... Même si l'influence de l'appartenance à une classe sociale est évoquée, le deuxième lien (j'ai lu "Les biais socioculturels dans l’évaluation cognitive") me paraît mettre plutôt en évidence la défaveur de personnes passant le test en étant étrangères au groupe culturel de l'échantillon de référence, y compris pour deux cultures de même langue, que la différence entre deux individus issus d'une même culture mais de classes sociales différentes.
Je suis d'accord. Connaissances n'égale pas obligatoirement "connaissances scolaires". Les sources de connaissances sont multiples.

On distingue deux types de connaissances :
- les connaissances déclaratives, qui renvoient à l'ensemble des concepts connus et de leurs relations : "je sais que". Elle recouvre à la fois la quantité de connaissances mais aussi le nombre et la qualité des interconnexions : comment cela est structuré dans la tête, comment ces connaissances sont accessibles.
- les connaissances procédurales, qui renvoient à l'ensemble des procédures et actions connues : "je sais comment". Par ex, dans les pays où on lit de droite à gauche, on peut supposer que les gens auront de moins bons résultats aux matrices de Raven qui sont toutes composées sur le même modèle, qui marche de gauche à droite. On est dans un déterminant culturel. (qui justifie d'étalonner les tests par pays)

Mais toute la difficulté en recherche, en fait c'est même quasi impossible, c'est de déterminer la part d'un déterminant ou un autre.
On peut dire que le milieu social joue, que l'origine culturelle joue (et on peut s'amuser, déjà, en préambule à définir "origine culturelle" :D), on peut essayer d'imaginer sur quels processus ou subtests cela va jouer, après, s'aventurer à proposer une proportion alors qu'il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu, ça ne fait pas tellement sens...

En fait la réponse c'est presque toujours : c'est gris, c'est interconnecté, et c'est complexe. Rarement c'est noir, blanc, exclusif et simple. :D (et parfois ça agace, quand on cherche des réponses!)
à défaut d'avoir hérité du génie des poètes maudits et autres précurseurs incompris de ce forum
D'ailleurs, dans la même veine, inné et acquis, c'est pas non plus dichotomique :D
Au delà de l'inné et de l'acquis

Avatar du membre
celia
Messages : 14
Enregistré le : mer. 30 mai 2018 15:01
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9440&p=275968#p275968
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par celia » dim. 1 juil. 2018 18:12

Bonjour,

J'apporte également ma modeste contribution à ce sujet.

Quand j'ai décidé de passer les tests, j'avais évidemment (?) très peur de les rater, donc j'ai commencé par choisir une psy spécialisée.
J'en avais rencontrée une 1ere qui ne l'était pas et je voulais éviter d'avoir un résultat "négatif" au WAIS, sans que les autres aspects soient évalués (pensée en arborescence ...) et de me retrouver avec un chiffre sans explication.
Je n'ai donc passé les tests que lorsque j'ai trouvé une psy spécialisée, qui m'a confirmé qu'elle posait le diagnostic au vu des tests mais aussi d'autres éléments, qu'elle appréciait par le biais d'entretiens individuels et de l'attitude pendant les tests. Elle m'a dit qu'elle ne faisait pas passer de tests de personnalité car c'était "trop rigide". Et j'avoue que ça m'a rassurée car je n'avais aucune envie qu'on mette "dans une case". Je n'avais d'ailleurs pas envie de passer les tests car j'étais loin d'être sûre que c'est une bonne façon d'évaluer l'intelligence (et je n'ai d'ailleurs pas changé d'avis suite au passage des tests, pour moi ça n'évalue qu'une partie de l'intelligence). Mais c'est aujourd'hui le seul moyen d'avoir un diagnostic professionnel de la douance.

Je n'ai donc pas été étonnée d'avoir des résultats hétérogènes (ICV 135 / IRP 116 / IMT 106 / IVT 120 / QIT 127, calculé mais non présent dans le bilan car non pertinent au vu de l'écart entre l'ICV et l'IRP). D'autant plus que j'ai un problème avec le calcul depuis que je suis enfant, qui ne m'a néanmoins jamais handicapée dans la vie du moment que le calcul est fait par une calculatrice, Excel ... C'est comme si mon cerveau buggait quand il y a trop de données chiffrées.

Le fait de ne pas avoir "sur le papier" un QI total supérieur à 130 ne m'a pas dérangée dans la mesure où la psy m'a confirmé que mon fonctionnement intellectuel et émotionnel étaient bien ceux d'une surdouée.
Apparemment, mon attitude pendant les tests en lien avec l'arithmétique montrait que j'avais peur de me tromper (réponse tout de suite, sans réfléchir), ce qui semble rejoindre d'autres témoignages.
Je pense aussi que, comme j'ai toujours pensé que "je suis nulle en math", je n'ai pas développé de stratégies pour optimiser mes performances (du type, se servir d'anciens calculs mémorisés ...). Je m'y essaie depuis quelques années mais c'est difficile de rattraper le retard et je "n'aime pas les chiffres".
Il me semble que le manque de confiance et le stress peuvent aussi fausser les performances aux tests.

Je suis surprise de voir que certains pys laissent les personnes avec ce type de résultat sans explication. Je pense que le risque est limitée avec un/une psy spécialisé(e).
J'ai également lu le livre "je pense trop" de Christel Petitcollin et elle conseille de ne pas passer les tests, justement pour éviter d'avoir un résultat négatif et de se retrouver sans explication face à son décalage ou son mal-être. Elle dit même que les tests de QI ne sont pas fait pour détecter les surdoués mais les déficients intellectuels et qu'il faudrait inventer des tests plus adaptés aux personnes ayant une prédominance du cerveau droit. Mais comme elle dit, pour prouver quoi ?
Ce rejoint peut-être d'autres sujets, mais remet en cause la légitimité des tests qui ne sont pour moi qu'un aspect de l'évaluation.
Mais quand on est concerné, le manque de confiance peut faire qu'on a besoin d'un avis extérieur pour confirmer et il faut aussi prendre en compte le fait que certaines personnes peuvent se projeter dans ce fonctionnement et ne pas être concernées. Il faut donc bien des professionnels pour valider (ou non).
Nul devoir n'est plus sous estimé que celui d'être heureux.

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2273
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Napirisha » lun. 2 juil. 2018 17:36

Merci pour ton retour! C'est effectivement important d'avoir le regard d'un professionnel, qui peut expliquer et nuancer les chiffres bruts.
Quand au test de personnalité, j'en ai passé, c'est effectivement rigide, mais en ce qui me concerne ça s'est avéré utile pour avoir une photo de mon état à un instant t, et avoir une base pour travailler avec la psy. Ca n'est qu'un outil, mais utilisé à bon escient et au bon moment il n'est pas forcément à rejeter.
En revanche, tu évoques certaines théories qui sont très répandues mais loin d'être prouvées... Il y a des sujets qui pourraient t'intéresser si tu veux creuser sur ce thème :)
Je pense trop et Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
celia
Messages : 14
Enregistré le : mer. 30 mai 2018 15:01
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9440&p=275968#p275968
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par celia » lun. 2 juil. 2018 20:31

Merci à toi aussi pour ton retour et tes conseils !
J'irai voir quand j'aurai un peu plus de temps les autres sujets sur le forum pour approfondir ces questions.
J'ai aussi passé des tests de personnalité professionnels : MBTI et Process Com. C'était intéressant et laissait aussi supposer que j'étais concernée par la douance.
Nul devoir n'est plus sous estimé que celui d'être heureux.

tatianaphil

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par tatianaphil » mar. 3 juil. 2018 13:15

Bonjour à tous,

J'ai passé le test il y a maintenant 6 mois. Cela a été une période difficile et je suis passée à autre chose, avec un doute persistant. Je me replonge dans tout ça et je me rend compte que je reste dans le doute, dut à une très grande hétérogénéité. De plus, la psy m'a dit textuellement : "vous êtes hp, il n'y a aucun doute pour moi". Mais elle est restée beaucoup plus vague sur le compte rendu écrit, comme si elle n'assumait pas complètement. Ce qui ne fait qu'augmenter mon doute.

Comment devrait être formalisé le 'diagnostic' du praticien textuellement sur le compte-rendu. Je ne parle pas des chiffres mais bien du diagnostic final, notamment sur un profil hétérogène ?

Et certains vivent-il avec le doute (pas de diagnostic possible après avoir été testé) ? Comment vivre sereinement avec le doute ? Comment se construire personnellement une identité ni hp ni autre ? Je trouve malsain de se penser hp, si on ne l'est pas mais en même temps, il est difficile d'être différent et faire semblant.

Merci !

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2273
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Napirisha » mar. 3 juil. 2018 18:20

As-tu regardé les fils suivants ?
https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=42&t=5822 ("oui mais non mais oui")
https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=42&t=335 (quand le test ne permet pas de conclure)
Tu y trouveras les témoignages des membres qui snt passés par ces réflexions. Même s'il est frustrant parfois de ne pas avoir d'étiquette claire, le test explique le fonctionnement permet déjà de se situer et de mieux se comprendre, et c'est peut-être l'essentiel malgré tout. En ce qui me concerne, l'hétérogénéité m'avait paradoxalement arrangée (une quarantaine de points d'écart entre les indices extrême, donc un QI total non significatif), j'avais apprécié de ne pas être "hors norme" partout, on se rassure comme on peut :grin:
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

tatianaphil

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par tatianaphil » mer. 4 juil. 2018 10:03

Merci beaucoup, c'est ce que je cherchais !

Oui, c'est vrai que le test permet vraiment d'avancer malgré tout !

Et les autres test proposés (de personnalité) permettent-ils de confirmer (ou non) le diagnostic (si résultats hétérogènes) ? Je ne suis pas allée plus loin que le WAIS, pour ma part. Mais dans TIPEH (que je viens juste de lire), les tests de personnalités semblent faire partie du diagnostic. Est-ce que JSF fait un peu de zèle ou est-ce, objectivement, vraiment aidant ? La psy m'en avait parlé comme facultatif mais sans insister. À l'annonce du résultat, elle ne m'en a pas reparlé.

Merci !

Répondre