Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Mute.Requiem
Messages : 6
Enregistré le : ven. 17 juin 2016 00:53
Présentation : Plouf
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Mute.Requiem » dim. 10 juil. 2016 01:11

Salut à tous !

Après quelques semaines d'attente j'ai enfin entre-aperçu de nouvelles pistes thérapeutiques à explorer au regard des résultats de ma passation du WAIS-IV...
Ma psychologue, qui me suit depuis 10 mois maintenant, m'avait déjà prévenu : "On peut obtenir des résultats étonnants avec ce test !".
Et cela n'a pas loupé : ICV=129 ; IRP=108 ; IMT=120 ; IVT=120
Elle m'a donné un QIT égal à 122.

Pour l'instant, je n'ai rien d'autre à me mettre sous la dent à part un "Je n'irais pas jusqu'à dire que vous êtes surdoué, mais votre résultat semble justifier votre sentiment de décalage perpétuel".
J'aurai droit à un compte-rendu plus poussé début Août. En effet, depuis le temps, elle a gratté pas mal de papier durant nos séances, d'ailleurs elle déborde souvent avec moi, les 3àmin se transformant fréquemment en 45-50min...

Si je m'en tiens à tout ce que j'ai pu lire sur ce topic, les nombres étant en deçà du seuil de reconnaissance des surdoués, ma foi, je suis Ok avec cela.
Là où je tique c'est bien cet écart entre ICV et IRP, d'ailleurs la psy était effaré : "Vous avez eu seulement 6 au subtest du puzzle, étonnant !". Ce subtest plombe littéralement l'indice, or lors de ma passation, point de stress lié au chrono, mais plutôt une tendance à vouloir donner la bonne solution, à envisager toutes les possibilités... Bref, éviter l'échec !
Les autres notes de l'IRP sont moyennes, bien que j'ai la certitude d'avoir répondu juste à tout... Mais si on rajoute le paramètre temporel, assurément je ne dois pas être une flèche.
J'estime ne pas avoir de problèmes liés à la perception en général, au quotidien : quand j'étais gamin on me surnommait parfois "l'architecte", j'ai toujours excellé en dessin et aujourd'hui je conçois mes propres instruments de musique en imposant les plans aux luthiers...
À voir si le perfectionnisme n'est pas étranger à cela !

D'autre part, dans l'attente et après avoir obtenu cette première partir du diagnostic, j'ai eu le loisir de lire "Trop intelligent pour être heureux ?" de JSF ainsi que "Différence et souffrance de l'adulte surdoué" de Cécile Bost.
Autant le premier livre m'a paru un peu trop subjectif, empreint d'une certaine tendance à vouloir faire pleurer dans les chaumières (excusez-moi si ça froisse), autant le deuxième m'a carrément parlé, notamment sur des aspects autrement plus singuliers que les critères habituels (hypersensibilité, pensée en arborescence etc.).

Si je suis suivi par une psychologue c'est avant tout pour des problèmes d'impulsivité (et des conséquences envers soi-même). De plus, je cumule plusieurs maladies auto-immunes, je suis gaucher...
Côté musique, je suis autodidacte, je "simule" parfois l'oreille absolue (alors que je ne l'ai pas)... Dans ma pratique instrumentale j'ai poussé le vice jusqu'à copier techniquement un grand maître de ma discipline, reconnu internationalement, et à me confronter régulièrement à lui (c'est devenu un ami), un peu comme si vous appreniez l'esperanto juste pour parler avec la seule personne qui vous intéresse et qui comprend ce langage...

Bref, si j'étale un peu ça c'est que j'ai à la fois des doutes et un paquet de questions encore sans réponse. J'ai bien compris après toutes ces pages que mon résultat, n'étant à priori pas interprétable en l'état, est soumis à l'appréciation de ma psychologue. Mais j'ai l'impression que ce résultat chiffré ne fait qu'effleurer une partie de mon être.
Donc RDV en Août pour cette explication de ICV>>IRP, et également cette constance avec IMT=IVT. :)

Avatar du membre
Za
Messages : 2943
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Za » mer. 13 juil. 2016 14:48

Mute.Requiem a écrit :Mais j'ai l'impression que ce résultat chiffré ne fait qu'effleurer une partie de mon être.
Je crois que tu as bien résumé le problème : l'intelligence (et la personne a fortiori) est loin de se résumer à un nombre, ou même à plusieurs :).
C'est pourquoi l'interprétation des résultats et l'observation cliniques sont si importantes.
J'espère que le prochain rendez-vous sera plus profitable !
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Uranie79
Messages : 41
Enregistré le : jeu. 14 avr. 2016 22:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7403.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Uranie79 » sam. 23 juil. 2016 16:50

Je viens apporter ici ma pierre à l'édifice des QI hétérogènes par l'apport de ma (récente) expérience : ma psy vient de me rendre le bilan du test WAIS ce matin : selon elle, je suis à la fois dyspraxique (forte suspicion de dyspraxie visuo-spatiale) et HP. Ce trouble associé a fait baissé mes résultats en raisonnement perceptif (cubes, puzzles etc) mais j'ai eu de très bonnes performances en QIverbal (139). Mon QI est hétérogène donc difficilement calculable (écart de plus de 30 points entre plusieurs tests) mais elle m'a assuré que j'étais HP vu mes résultats dans tous les domaines (sauf donc en raisonnement perceptif du fait de ma dyspraxie) et vu ma pensée en arborescence et mon hyper sensibilité. Le diagnostic lui paraît donc clair malgré cette hétérogénéité.
Je découvre tout ceci et je ne soupçonnais pas la complexité des HP hétérogènes. Les clichés du "surdoué" sont vivaces et pour moi ils signifiaient l'homogénéité en tous domaines. Je dois digérer tout ça et cheminer en faisant aussi une relecture de certains passages de ma vie. Ce qui est certain et comme il a déjà été dit de nombreuses fois : il y a tout intérêt à choisir un psychologue spécialisé dans la douance car l'anamnèse, l'entretien clinique etc c'est aussi important que le test WAIS. Il faut savoir interpréter et mieux vaut connaître le sujet des HP en tant que psy.
:)
"Depuis que je suis enfant, je suis atteint d'une maladie merveilleuse qui est la rage de comprendre". (Boris Cyrulnik)

ziboulette
Messages : 92
Enregistré le : mar. 19 janv. 2016 13:47
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par ziboulette » dim. 24 juil. 2016 17:23

Merci pour ton témoignage Uranie.
Tu as raison, mieux vaut choisir une psy vraiment spécialisée sur le sujet (et ce n'est pas parce qu'elle fait passer des test qu'elle est vraiment spécialiste du sujet...).

Je m'en rends compte pour mon fils qui a passé le wisc, qui a des résultats très hétérogènes (même au sein des indices).
Je soupçonne toujours qu'il soit à la limite du HP, même si la psy me dit que non, car il a eu de très bonnes notes à certains subtests (il a même plafonné parfois), mais a bien chuté à d'autres (notamment à l'identification des concepts). Je dis à la limite car il a eu une note de 128 au ICV donc ce n'est pas un très haut résultat, mais sa personnalité m'y fait vraiment penser (je le suis moi-même).
La psychologue m'a juste dit qu'il avait un profil très complexe, mais sans me dire pourquoi et comment l'aider (super...).

Comme je viens de découvrir qu'il a besoin de rééducation orthoptique (heureusement que je me suis posé des questions et que j'ai continué mes investigations seule...), je me pose toujours des questions sur ses notes qui auraient pu être chuté à cause de ses troubles visuels, et donc sur une éventuelle petite douance (je ne sais pas si on peut dire cela ainsi...),et surtout si je peux utiliser toutes les astuces dédiées aux surdoués pour l'aider (je pense par exemple au livre "100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel").
Je regrette de ne pas l'avoir emmener voir la personne qui m'a testée et qui avait été géniale.

Donc oui, pour conclure, et avec du recul, je pense qu'effectivement, le choix de la psy est DETERMINANT pour la passation du bilan.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 6037
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 47

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » lun. 25 juil. 2016 03:13

Si le bilan a montré un profil hétérogène, le résultat chiffré peut être calculé mathématiquement, mais n'est plus "valide" statistiquement ( n'est plus "signifiant" ) : il semble ( d'après ce qu'il m'apparaît de l'apparente augmentation des témoignages de ce type que j'ai pu croiser ) que le qualificatif de "complexe" soit en train de devenir à la mode pour éviter d'appeler un chat un chat en utilisant les termes de "bilan non concluant" ^^
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Uranie79
Messages : 41
Enregistré le : jeu. 14 avr. 2016 22:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7403.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Uranie79 » lun. 25 juil. 2016 06:29

À te lire pixelvois, et si j'applique ton raisonnement à mon cas, mon test donne donc un résultat non concluant mais ma psy a préféré me qualifier d'HP car elle suit la mode actuelle alors qu'en fait elle aurait dû rester accrochée aux réalités mathématiques statistiques ??? Raisonnement un peu rapide et réducteur !!
Figure toi qu'elle m'a bien Calculé un chiffre de QI total, mais qu'elle a écrit qu'il n'avait aucune valeur et n'était effectivement pas révélateur et interprétable du fait notamment de ma dyspraxie . Je lui ai donc dit moi meme que le test n'était pas concluant. Elle m'a affirmé que non ! Et elle a même écrit : qu'eu égard à ma pensée en arborescence, mon hyper sensibilité (etc bref je vais pas ici réécrire tout mon bilan ) le HP etait avéré . A priori pour elle cela aurait été non concluant voire négatif si par exemple elle n'avait pas noté de pensée en arborescence chez moi ou alors si, malgré ma pensée en arborescence, j'avais fait des scores dans la moyenne à tous les subtests. Elle m'a pris l'exemple de quelqu'un qui finit avec un bilan proche de 130 voire le dépassant légèrement en QItotal mais sans pensée en arborescence... Dans ce cas là clairement elle écrit que le bilan n'est pas concluant.
Elle m'a bien explique que l'entretien clinique, l'anamnèse, compte autant que le test et que les chiffres sur tous ces seuils un peu frontières ne veulent rien dire sans l'avis d'un psy spécialisé sur la douance. Pour ma part, j'ai une confiance totale en elle : elle m'a été recommandé ici meme par galou et a détecté et suit actuellement plusieurs membres de ce forum . Elle a une spécialité avérée dans ce domaine. Et je dirai à l'inverse de toi que parfois les psys, pour cacher leur méconnaissance du sujet de la douance, plaquent peut être un peu vite le terme de bilan non concluant sur des personnes à des seuils de QI "frontières" hétérogènes ou avec troubles associés , alors que ce sont des authentiques HP . Ce n'est peut être donc pas tant une histoire de mode que de compétence du spécialiste...
"Depuis que je suis enfant, je suis atteint d'une maladie merveilleuse qui est la rage de comprendre". (Boris Cyrulnik)

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 6037
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 47

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » lun. 25 juil. 2016 08:56

Je ne remettais pas en cause un diagnostic posé ( comment et de quel droit ? ), je rappelais une réalité mathématique : s'appuyer sur la valeur de qi résultat quand les écarts inter-indices sont trop grands, est une absurdité statistique... Si le psychologue qui fait passer le test pose un diagnostic, il est tout à fait valide ( dans la mesure de la confiance que l'on accordera aux tests et à la personne ), ce n'est que le résultat chiffré qui je l'est pas. Ce qui m'incitait à faire ce rappel, c'était surtout le message de ziboulette qui semblait titillée par le fait de remettre en cause le diagnostic posé :
Je soupçonne toujours qu'il soit à la limite du HP, même si la psy me dit que non, car il a eu de très bonnes notes à certains subtests (il a même plafonné parfois), mais a bien chuté à d'autres (notamment à l'identification des concepts). Je dis à la limite car il a eu une note de 128 au ICV donc ce n'est pas un très haut résultat, mais sa personnalité m'y fait vraiment penser (je le suis moi-même).
La psychologue m'a juste dit qu'il avait un profil très complexe, mais sans me dire pourquoi et comment l'aider (super...).
Si on peut toujours regretter le choix du psychologue pour certaines raisons comme la qualité d'un suivi post test ou le degré de confiance que l'on saura lui accorder une fois un diagnostic posé, s'appuyer sur un résultat hétérogène et sur ses propres observations impression pour remettre en cause le diagnostic posé revient à faire du diagnostic sauvage, et personne ne saura le faire mieux que celui qui a fait passer le bilan. Un bilan non concluant est une situation certe floue ( et potentiellement inconfortable ), mais qui est déjà une situation "limite" : limite entre un diag+ et un diag- puisque l'outil statistique ne permet pas de trancher ( au regard des autres éléments qui auront étés observés ). Mais évoquer un nombre près de 130 pour invoquer une possible douance en sous-entendant un mauvais diagnostic n'est simplement pas possible.
Comme je viens de découvrir qu'il a besoin de rééducation orthoptique (heureusement que je me suis posé des questions et que j'ai continué mes investigations seule...), je me pose toujours des questions sur ses notes qui auraient pu être chuté à cause de ses troubles visuels, et donc sur une éventuelle petite douance (je ne sais pas si on peut dire cela ainsi...),et surtout si je peux utiliser toutes les astuces dédiées aux surdoués pour l'aider (je pense par exemple au livre "100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel").
Si les notes ont été impactées par tel ou tel biais, il s'agira en premier de faire le nécessaire pour régler / améliorer le problème, et, en laissant suffisamment de temps passer, de s'occuper de repasser un bilan... Mais le but premier devant en être de mieux (se) connaître, avoir un résultat chiffré valide permettant de justifier de l'étiquette de surdoué ne présente rarement une réelle nécessité. Quant à appliquer telle ou telle recette "dédiée aux surdoués" ( si tant est que cela existe :P ), est toujours possible, dans le cadre de telle ou telle caractéristique partagée, ou pour n'importe quoi dans la mesure d'une application non aveugle ( sans suivre une procédure particulière mais en recherchant parmi ces solutions et d'autres celle qui s adaptera au mieux à l'ensemble de facettes de la personne )
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

ziboulette
Messages : 92
Enregistré le : mar. 19 janv. 2016 13:47
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par ziboulette » lun. 25 juil. 2016 13:12

Je comprends qu'on ait pu mal cerner mon message.
Tu dis ce que tu penses Pixelvois et je te remercie pour ta franchise.
Ce que je souhaitais surtout exprimer, c'est le fait de bien choisir son/sa psy car une fois le test passé, on ne peut plus faire machine arrière.

Que mon fils soit surdoué ou non, je m'en fiche.
Par contre si je lui ai fait passer ce test, c'est bien que je me posais des questions car quelque chose clochait.
Résultat = des notes très hétérogènes, et une psy qui ne m'a pas du tout aider à comprendre ces résultats, ni son profil (à part me dire qu'il était complexe et qu'elle ne le comprenait pas elle-même).
J'ai du me débrouiller toute seule pour trouver qu'il pouvait avoir besoin d'un orthoptiste (ce qui est bien le cas, et apparemment ça le gène vraiment), et comprendre la signification probable de ses résultats.
Alors oui, quand on a en face de soi, une personne qui nous dit ne pas comprendre l'enfant, alors qu'on venait pour avoir des réponses, ou au moins des pistes, ben désolée mais il a y a de quoi douter...
Je ne remets pas en cause le diagnostique -, j'ai seulement dit que sans ses troubles visuels, si ça se trouve il serait plus proche des 130 (elle a calculé un QI qui ne veut rien dire vu ses résultats). Mais je ne vais pas le refaire tester, même après sa rééducation, ce n'est pas du tout la question.

Bref, donc oui, le choix du psy est bien primordiale pour éclairer les résultats, surtout lorsqu'ils sont hétérogènes.
Le psy ne sait pas tout, mais il peut au moins donner des pistes...

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 527
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Fish » lun. 25 juil. 2016 13:19

Pour préciser encore un peu les choses, il me semble qu'il faut distinguer les "résultats hétérogènes" de "bilan non concluant".
- si les résultats sont hétérogènes à cause de problèmes reconnus (les troubles dys- par exemple), le psychologue peut proposer un diagnostic définitivement positif (et non pas "non concluant") même si le QIT n'est pas calculable
- s'il n' y a pas de troubles qui permettent d'expliquer l'hétérogénéité, si certains résultats sont associés au surdon et d'autres non, alors il peut être impossible de conclure (ni dans un sens ni dans l'autre). Là, c'est "non concluant".

Cela repose en grande partie sur l'analyse et l'expérience du psy.

Avatar du membre
Galadriel
Messages : 397
Enregistré le : jeu. 23 juil. 2015 16:38
Présentation : J'y wais
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Parmi les canards et les étoiles

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Galadriel » jeu. 28 juil. 2016 11:50

Procrastination quand tu nous tiens, 3 semaines que je tiens ce brouillon au chaud...

Comme je l'ai écrit sur ma prez, mon résultat au Wais a donné des résultats hétérogènes , mais une confirmation du Haut potentiel.

Si cela a ete possible, c'est par l'analyse fine que la psy a fait de mes résultats, subtests par subtests.
Et par le calcul de l'IAG. (ICV+IRP).
Le tout couplé, à l'analyse de mon comportement pendant le test, et à l'anamnèse.
D'où, l'importance d'un-e psy rompu-e à l'analyse des tests, et avec une bonne connaissance des HPI.

Ce résultat n'est pas une surprise, pour le résultat global.
Je ne suis donc pas déçue, même si je reconnais que c'est un peu inconfortable pour moi.

L'analyse a montré que mes résultats étaient fortement impactés par un manque de confiance en moi et par le stress du chronomètre ( même si sur le moment,j'avais le sentiment de m'en fiche, d'où perte de temps: analyse de la psy, stratégie de coping, mise à distance de l'objet de stress).
Pour exemple, mes résultats aux cubes sont bons et très bons quand on prend la note sans bonification de temps....
ICV , 2 notes au max et moins bon à informations, juste parce que j'ai renoncé à répondre à 4 questions alors que j'avais au moins un bout de la réponse... :@

Le test a aussi montré que contrairement à ce que je pensais ma mémoire est pas si mal ( score total moyen fort, mais là où c'est intéressant, c'est que j'ai des notes croissantes (très croissantes) avec la difficulté. :o )
Pour l'arithmétique,c'est un point que je voudrai réapprofondir avec elle, je n'adhère qu'en partie à ses conclusions.( le fait d'avoir une petite dyscalculique à la maison et de me retrouver dans ses difficultés reste présent dan smon esprit)
( je doute, je doute, alors que mes notes sont dans la moyenne supérieure quand même :lol: )

Reste l'IVT, carrément chuté , moyenne basse, même note aux deux épreuves, au vu du reste la.psy ldonne toujours les mêmes explications, mais il va falloir que je la revois pour creuser aussi cette question, car je pense que dans son analyse il y a au moins un point qu'elle n'a pas vu.
(mea culpa, j'ai entre autres oublié de lui parler de mes séances d'orthoptie)

Donc en conclusion, même si j'ai envie de creuser un peu la question de L'IVT et de L'IMT ( enfin pour la partie arithmétique), je retiens que dans mon cas la notion de haut POTENTIEL est parlante.

J'ai des compétences, hétérogènes, soit, qui ne demandent qu'à s'exprimer au grand jour, pour peu que je les accepte.

Et surtout, ce serait bien que j'arrive à comprendre comment cette hétérogénéité fonctionne, car d'aprés la psy c'est aussi cela qui peut expliquer mon alternance entre échec et réussite, parfois incompréhensible à mes yeux et à ceux de mon entourage.
Ce qui engendre manque de confiance en soi, sentiment de nullité, l'impression du manque de fiabilité, etc...
“L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris." Giacomo Casanova

Mute.Requiem
Messages : 6
Enregistré le : ven. 17 juin 2016 00:53
Présentation : Plouf
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Mute.Requiem » sam. 6 août 2016 13:51

Quelques nouvelles par rapport à mon message précédent...

Je n'ai pas encore eu de compte rendu détaillé, là j'ai eu droit à un passage en revue de ce que mettait en lumière tel ou tel subtest... Au bout de quelques minutes je commence à attaquer au sujet de cet IRP faible à mon goût.
Le fait que l'IVT est plus élevé alors que ce sont aussi des subtests chronométrés m'avait interpelé, donc j'en fais part et je fais aussi constater que les subtests de l'IVT m'ont gêné dans la mesure où je suis gaucher et que par moment j'enlevais ma main de la feuille pour vérifier au lieu de balancer de simples coups d'oeil si j'avais été droitier.
Puis je suis revenu sur les subtests de l'IRP et j'ai demandé à voir les résultats détaillés que je savais juste si on ne tenait pas compte du chrono...
C'est donc à ce moment précis que c'est devenu intéressant, avec passage en revue de ce qui faisait que je ne répondais pas intuitivement, que j'évitais de dire une ânerie etc.
Je passe un peu mais ma psy finit par me dire que c'est lié à mon éducation, que ma censure interne est trop grande (le Surmoi trop développé en termes psychanalytiques) et que je me bride sur de nombreuses choses.
Le plus dur à encaisser étant qu'avant de sortir de là elle m'a clairement fait comprendre que si je n'avais pas autant d'entraves mentales, j'aurais des résultats plus évidents, au-delà de 130, et que oui, le contexte familial pouvait impacter l'intellect au point de l'inhiber.

RDV en Septembre pour la fin du bilan, mais ce début de bilan m'aura permis de repérer cette névrose de toujours qui me dérange au quotidien.

Dernier élément : je lui ai transmis les résultats qu'a obtenu un de mes demi-frères (il a passé le WISC-IV en début d'année), il a un QIT non calculé mais flirte sans problème avec les 130 sur les notes composites (sauf l'IVT à 100 pile).
Côté familial, ça fait déjà 3 personnes de la même lignée à avoir un peu les idées de travers. mon père n'a jamais été testé mais je suis sa copie conforme en terme de fonctionnement et d'appréhension de la vie, la censure interne en plus... et mon demi-frère, petit dernier (8 ans bientôt), c'est surtout à lui que je pense quand je vois ce que toute cette recherche d'infos révèle. Il a clairement besoin d'accompagnement, le genre dont je n'ai pas bénéficié car le mot "psy" faisait peur !

Avatar du membre
Ctob
Messages : 5
Enregistré le : lun. 29 août 2016 18:58
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Ctob » mer. 14 sept. 2016 15:52

Bonjour à tous, c'est mon premier message en dehors de la présentation, et ce n'est pas par hasard que ça atterrit sur ce sujet :) J'ai passé il y a une poignée de jours un bilan et suis en attente de la version papier, avec impatience évidemment. Sur le sujet de l'hétérogénéité, j'ai mon compte : ICV = 147, IRP = 108, IMT = 120, IVT = 108. La praticienne a calculé un total à 128 bien qu'elle m'ait précisé que le grand écart invalide un peu son intérêt. Selon elle l'état de stress et de gros blocages ont plombé mes résultats de l'IRP et ce que je peux retenir du bilan c'est qu'il est "compliqué de donner un réponse clair mais le profil est compatible HP". Autant dire que pour un individu ayant besoin d'exactitude et une tendance à voir le mauvais côté des choses, ça laisse beaucoup sur sa faim, et j'ai plutôt tendance à prendre ça pour un non :D En dehors de ça le bilan s'est extraordinairement bien passé, beaucoup de choses se sont dégagées et le plus important n'est pas le test en lui-même mais plutôt ce que la praticienne a su faire émerger de la discussion.

Avatar du membre
Cadi56
Messages : 76
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 14:07
Présentation : C'est par là!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Cadi56 » sam. 17 sept. 2016 09:37

Je passe le test soit le 12 octobre soit le 8 novembre (longue histoire lol) et se bousculent dans ma tête une multitude de questions et de suppositions par rapport à ma future passation et ses résultats (et ma réaction !).
Depuis hier, j'entre dans une nouvelle phase de l'attente, celle du "je ne suis pas surdouée mais j'ai trop hâte d'être analysée".
Ctob a écrit :Bonjour à tous, c'est mon premier message en dehors de la présentation, et ce n'est pas par hasard que ça atterrit sur ce sujet :) J'ai passé il y a une poignée de jours un bilan et suis en attente de la version papier, avec impatience évidemment. Sur le sujet de l'hétérogénéité, j'ai mon compte : ICV = 147, IRP = 108, IMT = 120, IVT = 108. La praticienne a calculé un total à 128 bien qu'elle m'ait précisé que le grand écart invalide un peu son intérêt. Selon elle l'état de stress et de gros blocages ont plombé mes résultats de l'IRP et ce que je peux retenir du bilan c'est qu'il est "compliqué de donner un réponse clair mais le profil est compatible HP". Autant dire que pour un individu ayant besoin d'exactitude et une tendance à voir le mauvais côté des choses, ça laisse beaucoup sur sa faim, et j'ai plutôt tendance à prendre ça pour un non :D En dehors de ça le bilan s'est extraordinairement bien passé, beaucoup de choses se sont dégagées et le plus important n'est pas le test en lui-même mais plutôt ce que la praticienne a su faire émerger de la discussion.
Ctob, ton message résume plutôt bien ce qui, je pense, est intéressant dans ce test, que l'on soit ou non HP. Lorsque l'on tombe sur un bon professionnel qui ne s'arrête pas aux chiffres, ce qui devrait à mon sens être le cas de tous, le fonctionnement de notre cerveau est quand même mis en lumière, et peut être analysé d'une manière plus "scientifique" je dirais. Pour avoir passé 27 ans à m'auto-analyser, avec plus ou moins de succès, je ressens un besoin dingue de me libérer de ce trop plein de questionnements, et de laisser mon cerveau s'exprimer de manière ordonnée, avec différents exercices, à un instant T, devant un professionnel extérieur (autrement dit, éloigné de mes nœuds intérieur)s. Ce n'est pas magique, mais j'aurais au moins vécu l'expérience.

Le choix du psy est donc tellement important. C'est pourquoi, à présent, l'angoisse d'être surdouée ou non est remplacée par l'angoisse d'être laissée là avec un chiffre et des explications minimes, générant encore plus de confusion.
Ma deuxième angoisse et de ne pas avoir un QI hétérogène, mais d'être dans la norme partout et de n'avoir aucune explication. En effet, je ne me pense absolument pas surdouée, malgré le fait que je me reconnais dans quasiment tout ce que je lis des surdoués, car j'ai un réel déficit en math et en logique. Je considère impossible ma réussite soudaine dans ce domaine. En revanche, avant même que ma psy me parle de mon hypothétique douance, j'avais déjà considéré comme acquis le fait que le fonctionnement de mon cerveau avait forcément un "je ne sais quoi" de différent par rapport aux autres. Un "je ne sais quoi" que je veux ABSOLUMENT trouver. Si la réponse est "tout va bien dans le meilleur des mondes" je vais donc plonger dans un trou noir, je le sais d'avance....

Ce qui me rassure, c'est qu'après plusieurs jours à sillonner ce forum, je n'ai vu ce cas de figure qu'une ou deux fois. En général il y a QI hétérogène ou douance, ou un conclusion mitigée mais une analyse du/de la psy derrière qui apporte un éclairage salutaire.

Nous verrons bien. Je vois tout de même que dans ton cas, Ctob, les résultats te laissent un peu perplexe pour le moment. Peut-être qu'en creusant tu t'y retrouveras un peu plus. N'hésite pas à nous faire part de l'évolution de ton ressenti.
Comme un arbre dont les branches poussent et s'entremêlent indéfiniment, à moins de lui couper les racines...

Wolfheart
Messages : 8
Enregistré le : ven. 7 oct. 2016 01:41
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Wolfheart » lun. 10 oct. 2016 15:38

Bonjour à tous,
Comme je le précisait dans ma présentation, aprés un bilan qui m'a diagnostiqué un Trouble associé au Déficit d'Attention j'ai passé un test WAIS-IV : 122. Je ne suis pas un surdoué mais j'ai 149 en Indice de Compréhension Verbale et 89 en Vitesse de traitement. Ce qui, j'ai l'impression est successivement énorme et un peu faible.
J'ai lu sur ce fil
"C'est pourquoi l'interprétation des résultats et l'observation cliniques sont si importantes."
Pour moi elles ont été proche de 0.
J'ai été surpris par l'ICV à 149, avant je me considérait comme globalement moyen, même si il y a peu j'ai réalisé que j'avais réussit jusqu'à bac+5 avec une capacité de concentration et de mémorisation très faible.

Comme il me semble important pour mon avenir, jusque là chaotique, d’exploiter mes capacités et de chercher à compenser mes faiblesses, j’ai cherché à qu’elles compétences correspondent ces indices ou à quels aptitudes ils sont reliés. (voire même : domaines professionnels, pour le TDA par exemple j’ai trouvé des listes de métiers qui sont plutôt en adéquation et ceux auquel on s’expose a plus de difficulté). Je n’ai malheureusement pas trouvé grand choses à part quelques lignes de généralités sur les indices.

J'ai posé cette question par mail à la neuro psychologue, pour l'instant pas de réponse, mais ça date de cette nuit. Je préfère qu'elle prenne son temps ;)

Avez-vous des ressources ou informations (sur internet ou en livre) qui pourraient m’orienter ?

Je vous remercie, ne serais ce que d'avoir pris le temps de lire mon message.

Lia26
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 22 sept. 2016 17:47
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Lia26 » mar. 11 oct. 2016 09:26

Wolfheart pourquoi pas surdoué? On ne peut l'exclure avec de tels résultats. Il faudrait aussi voir les signes cliniques, le test de qi ne suffit pas et la barre des 130 non plus d'autant plus quand on a un TDAH! Tes résultats sont typiques d'un TDAH et c'est possible d'avoir les 2: TDAHP, tu peux aller voir les conférences d'O.Revol sur la question, il parle surtout des enfants mais c'est quand même intéressant et un des rares à s'intéresser à l'association du trouble et du haut potentiel.

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 2006
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 42

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par sandrinef » mar. 11 oct. 2016 09:35

 ! Message de : sandrinef
Nous n'avons pas vocation ici à diagnostiquer qui est surdoué ou non. Cela est clairement expliqué dans les règles et fonctionnement du forum. Merci à tous d'être plus vigilants à ce sujet et de vous auto-modérer dans vos propos.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Wolfheart
Messages : 8
Enregistré le : ven. 7 oct. 2016 01:41
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Wolfheart » mar. 11 oct. 2016 15:39

Aie, c'est vrai que j'ai été un peu trop catégorique sur mon diagnostique. Je suis allé un peu vite car pour moi le fait d'être ou non surdoué est moins important que de comprendre ce que caractérisent les indices ( surtout ICV et VT ). D’où mon "en questionnement" dans le profil
Je vais voir essayer de lire un maximum de O.Revol et réfléchir à lui prendre des livres. Effectivement il ne parle que des enfants mais, déjà c'est mieux que rien, puis ça me permettra de rattraper le retard.

Lia26
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 22 sept. 2016 17:47
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Lia26 » mer. 12 oct. 2016 10:10

Je pense que c'était pour moi!
Je voulais dire qu'on ne peut pas dire avec seulement les chiffres et le test de qi si tu es surdoué. Normalement c'est test de qi+ anamnèse/signes cliniques-psychologiques qu'il faut. Le psy qui t'a fait passer le test devrait t'expliquer et éclaircir tout ça. C'est la même chose pour le TDAH seul un médecin (et donc pas un psychologue) peut poser le diagnostic à l'issu d'autres tests complémentaires car là aussi la wais seule ne suffit pas pour établir un diag de TDAH. Avec tes résultats il y a des choses qui font penser que...mais ça reste incomplet il faut creuser. Mais je comprends que tu cherches des réponses si le psy ne t'a pas expliqué tout ça et laissé dans le flou! Recontacte le peut être.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12611
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par TourneLune » mer. 12 oct. 2016 10:57

En fait je ne vois pas ce qui te permet de pense, Lia26, que Wolfheart a fait la conclusion tout seul plutot que simplement nous retranscrire ce que le psy a dit. c'est peut être le cas mais on pose alors la question si on a un doute plutôt que d'extrapoler par rapport à des choses qui n'ont jamais été dites et à refaire des diagnostics à la place des personnes qui étaient présentes ..
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Wolfheart
Messages : 8
Enregistré le : ven. 7 oct. 2016 01:41
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Wolfheart » mer. 12 oct. 2016 19:32

La neuropsy effectivement ne m'a pas expliqué tous ça. Sur le compte rendu, en conclusion elle a écrit :
Mr x peut avoir accès a beaucoup d'information sur le TDAH ainsi que sur le haut potentiel notamment sur internet,je reste à sa disposition pour lui fournir éventuellement les références.
Je l'ai contacté par mail lundi, pour l'instant je n'ai pas de réponse, je vais attendre une petite semaine avant de la relancer.
Pour consulter d'autres médecin, la difficulté c'est que j'habite l'Outre Mer il n'y a pas beaucoup de spécialité. Pour obtenir le contact de la neuropsy je suis passé par une association de psychologue d'ici, dont c'était le seul contact.
J'ai vu qu'il y a un psychiatre ( conventionné ^-^ ) mais je ne sais pas si c'est indiqué pour répondre aux questions concernant le TDAHP. Quand pensez vous ?
Pour l'instant j'ai rendez vous avec un hypnologue dans 2 semaine pour le TDA, je verrai ce que ça donne.
Et comme pour l'instant ma priorité est de comprendre ce que caractérisent les indices, je pense pouvoir trouver par des recherches personnelles. ( D’où ma présence parmi vous :hai: ).

Avatar du membre
Traum
Messages : 518
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Traum » jeu. 13 oct. 2016 15:30

J'ai lu avec attention tes messages ici, Wolfheart, ainsi que ton post de présentation.
Ce que l'on peut avant tout te dire, c'est qu'un bilan mérite explication. Je suis un peu surprise de la conclusion de la neuropsychologue.
Sans doute devrais-tu retourner la voir, ou du moins pouvoir avoir un échange avec elle autour de ces notions de TDAH et de douance, et ce que les résultats de ton bilan veulent dire pour toi, dans le contexte qui est le tien. Tout le monde peut trouver de la documentation sur Internet ou en bibliothèque sur le TDAH et la douance, mais ce n'est pas pour autant que ce sera pertinent pour toi. Cela fait partie de son travail non pas de te fournir (seulement) des pistes de réflexion, mais d'être à même de t'expliquer ce qui se passe, se joue pour toi. Même si elle ne peut pas avoir réponse à tout. (Les zones d'ombre ne sont pas forcément évitables.)

Les psychiatres sont peu formés à la question de la douance, voire souvent pas du tout. Et le TDAH n'est pas au cœur de leurs études. (Les motifs de consultation pour TDAH sont rares à l'âge adulte. C'est plutôt un motif de consultation chez l'enfant, en revanche.)
En revanche, si seul un psychiatre peut poser un diagnostic de TDAH et a fortiori prescrire la possible médicamentation qui va avec, c'est sur les données fournies par… un psychologue qu'il s'appuiera, que ce soit chez l'adulte ou chez l'enfant. Seul le psychologue peut faire passer le bilan pychométrique, les tests neuropsychologiques et souvent seul lui proposera les autres tests / questionnaires associés (variable pour ce dernier point).
Les psychologues sont donc souvent au fait pour le TDAH comme pour la douance, pour peu qu'ils aient pris soin de s'y intéresser.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Korrigan
Messages : 455
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 17:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : En attente d'un signal GPS valide...

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Korrigan » lun. 17 oct. 2016 17:52

Je wais (petit clin d’œil à Galadriel) juste participer à l'alimentation des statistiques de ce topic. En effet après avoir (à peu près) bien lu les 25 Pages, je n'ai pas grand chose à ajouter si ce n'est ma petite expérience.

Dans mon CR ma psy précise en introduction que je présente des signes cliniques et psychoaffectifs qui peuvent évoquer un HP.
Mes résultats sont les suivants :
ICV : 145
IRP : 118
IMT : 125
IVT : 94

En conclusion, il est indiqué que le résultat de ce test ne permet toutefois pas de conclure.

Edit : J'ai préféré supprimé ce passage car un peu trop emprunt d'affliction... Or il ne faut pas exagérer. En revanche je laisse ma conclusion car c'est la réalité ;)

Encore plus de questions qu'avant...
Korrigan

"Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède." Gustave Flaubert

"Là où règne force intérieure et confiance en soi disparaissent méfiance, peur et doute." Dalaï-Lama

Wolfheart
Messages : 8
Enregistré le : ven. 7 oct. 2016 01:41
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Wolfheart » mer. 19 oct. 2016 12:37

Bonjour korrigan,

tes résultats sont intéressant et confirme l'idée que je m'était en me renseignant sur le HP. J'ai des écarts encore plus important entre ICV et IVT et je me suis demandé si le calcul du QI total de la neuropsy à fait était pertinent. Ben pas vraiment.
As tu des explications sur le ICV ? j'aimerai savoir ce qu'on "peut faire" avec un haut ICV. Tous ce que j'ai trouvé de détaillé (ici) m'apprend que c'est lié a un niveau d'étude et social élevé.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2117
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par lady space » mer. 19 oct. 2016 13:49

Attention à un détail toutefois (qui n'en est peut-être pas) : L'article cité porte sur le WISC IV, donc sur le test destiné aux enfants de moins de 16 ans. Je ne suis pas sûre que les analyses soient transposables à l'identique aux adultes.

Lorsque l'auteur de cet article parle du milieu socio-économique, il s'agit de celui des parents, qui est à l'origine d'un ICV en moyenne, ce qui me semble évident quand on observe la population tout-venant.

Mais après, il ne faut pas perdre de vue que les enfants surdoués n'ont pas forcément besoin d'être stimulés pour obtenir des scores élevés. Il n'y a qu'à voir les récits de tous ceux qui ont appris à lire seuls, p.ex. À mon avis, il convient de nuancer cette "équation" de milieu socio-culturel aisé = ICV haut.

Parce que, même en étant issu d'un milieu favorable, il faut avoir les capacités/le potentiel pour acquérir une compréhension et un vocabulaire riches. Pour grossir le trait : un enfant atteint d'un retard mental peut grandir auprès de parents universitaires, ce n'est pas pour autant qu'il aura un jour un ICV hors du commun. Puis, il ne me semble pas aberrant de penser que le milieu socio-économique des parents est dû (du moins pour certains) à leurs propres capacités et, comme les chiens ne font pas de chats, leurs enfants en ont hérité.

Après, ce que tout ça signifie pour les adultes, qui ne dépendent plus de "l'offre culturelle parentale", je ne m'avancerai pas. Nous savons qu'il y a des surdoués dans tous les milieux socio-culturels et économiques avec, certes, des proportions variables d'un groupe de professions à un autre.

Mais avoir un ICV élevé doit aider aussi à faire de longues études. On en revient donc encore une fois au problème de la poule et de l'œuf.

Personnellement, je ne crois pas qu'un milieu favorable suffit à expliquer de tels écarts entre les différents indices. Pour ma part, je me poserais plutôt la question de savoir ce qui a bien pu faire chuter certains indices tellement loin de l'indice le plus haut, alors que ce dernier est bien la preuve de l'existence d'un potentiel hors norme, même si ce n'était qu'un potentiel d'acquisition (terme que je viens d'inventer ^^).

Je trouve la démarche de "discréditer" l'indice le plus haut très peu constructive, sachant qu'on détient là des éléments sur lesquels s'appuyer pour compenser ce qui fonctionne moins bien.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Bradeck
Sèche-serviette
Messages : 1850
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bradeck » mer. 19 oct. 2016 14:10

Pour ces questions, on sait que l'environnement à un rôle, c'est à la fois évident et difficilement démontrable. Mais comme le dit LS, cela à ses limites, et l'on est un peu aussi dans le jeu de l'oeuf et de la poule.
Je vous renvoie là, parce que j'adore ce que dit le monsieur.
Mais il est vivement conseiller de tout lire, et au passage remercier madeleine de prendre le temps de nous le faire partager, tout comme FIsh de nous avoir pointé du doigt ce livre.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Répondre