Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » jeu. 14 juil. 2011 21:26

Que signifie HP pour les psychologues ? Je pensais qu'on l'utilisait comme synonyme de HQI.
Merci de m'éclairer ;-)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » jeu. 14 juil. 2011 21:30

Haut potentiel.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » jeu. 14 juil. 2011 21:36

Oui, merci, je sais bien, mais du point de vue de sa définition ? Pour HQI, on le sait, c'est les 2% "supérieurs" du QI, estimé
comme on le sait.
Mais que signifie Haut Potentiel ? Comment le mesure-t-on ?

Colonel Moutarde
Messages : 913
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 07:56
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Colonel Moutarde » jeu. 14 juil. 2011 21:40

C'est la même chose.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » jeu. 14 juil. 2011 21:43

C'est comme surdoué.
C'est à peu près HQI, mais le QI, comme on l'a dit et répété, n'est qu'une partie du bilan que va faire un psy pour déterminer si quelqu'un est surdoué ou pas.
Vouloir limiter la douance au simple QI, c'est au moins autant une erreur que vouloir déterminer la douance au simple doigt mouillé...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » jeu. 14 juil. 2011 22:12

TourneLune a écrit :C'est comme surdoué.
C'est à peu près HQI, mais le QI, comme on l'a dit et répété, n'est qu'une partie du bilan que va faire un psy pour déterminer si quelqu'un est surdoué ou pas.
Vouloir limiter la douance au simple QI, c'est au moins autant une erreur que vouloir déterminer la douance au simple doigt mouillé...
Enseigne-t-on ça en fac de psycho ?!
Moi j'ai appris que HQI/HP/surdoué, c'est les 2% supérieurs du QI. Je n'ai pas appris d'autres critères.

Le bilan psychologique comporte le test de QI et 2 tests projectifs, que je sache, mais qu'apportent ces 2 derniers dans le cas où le QI est dans les 2% supérieurs ?

poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » jeu. 14 juil. 2011 22:47

Certains psy pensent que quand le V>P c'est un signe qui pourrait signifier un surinvestissement du domaine intellectuel (cela a t'il un sens?), et qu'un P>V pourrait signifier "une intelligence puissante mais qui a connu des barrières..." en gros, peut-être un manque d'investissement des domaines intellectuels.
(C'était une citation du géraldg.)
La dernière phrase est-elle vraiment la conclusion des psys ? Uniquement quand le QI V n'est pas au niveau du QI P ?

Est-ce que ça veut dire par exemple (je simplifie) quelqu'un qui est super fort dans les domaines où le QI P élevé est utile (sciences dites exactes ??? informatique ?? Je ne fais que des hypothèses), mais qui ne s'intéresserait pas à ce qui est considéré comme intellectuel (politique, philo, psycho, littérature, bref, les sciences humaines ???)

Mais avoir un QI V autour de 100 ne signifie pas qu'on ne s'intéresse pas à ce qui est intello, si ? On peut s'y intéresser et avoir un langage peu élaboré, etc. non ?

Vraiment, ce ne sont que des questions.

A propos de ce que géraldg a écrit : Le surinvestissement du domaine intellectuel est (parfois seulement ?) considéré par les psys comme un mécanisme (inconscient, bien sûr) de défense, autrement dit, si j'ai bien compris : ça permet de se protéger contre une situation qui nous fait souffrir.
So what? Ca m'énerve un peu cette affirmation ;-)
On nous demande de bien travailler à l'école, et après on nous dit que c'est pathologique ? Il faudrait savoir ! Oui je sais je simplifie.
Et si on ne lit quasiment rien (en fait si, mais pas ce que la majorité lit) : on surinvestit, vraiment ?!
Mais quand on aime aussi le sport, la musique, la danse, plein d'autres choses et qu'on a des amis : où est le problème ?
;-)
Au grenier avec un marteau ???

Bon je m'énerve juste parce que récemment un psy m'a dit "vous intellectualisez" alors que je venais de poser une question : est-ce qu'on sent réellement mieux telle partie du corps après avoir maintes fois répété tel exercice ou est-ce seulement une impression ?
LifeChobo a écrit :Mon cas : Qip=147 Qiv=105,
Est-ce que tes scores à chaque subtest du QI V peuvent t'apporter qq chose ?

A part ça, je me demande juste si ce QI V te pose un problème dans la vie. J'imagine qu'un bon psy chercherait simplement à t'aider dans les domaines de ta vie où tu as des difficultés : est-ce à cause de l'écarte entre QI v et QI P ?

Au risque de simplifier (pardon d'avance à tout le monde ;-) ) : est-ce le manque de "logique" de la majorité qui te pose problème dans la communication, ou le manque de compréhension en général ou ???

Je peux juste te dire que je connais depuis moins d'un an UNE personne avec laquelle je peux enfin vraiment parler de TOUT, réfléchir à tout, tout questionner, sans jamais me sentir jugée, méprisée, incomprise... Elle m'apporte beaucoup et c'est réciproque. Elle comprend tout et s'intéresse à tout... Peu avant de la rencontrer, j'étais dans mon état "désespéré" chronique...
Tout ça pour te dire qu'après chaque découragement, ça vaut le coup, je crois, que tu tentes à nouveau de trouver des personnes avec lesquelles tu communiqueras de façon satisfaisante.
Le monde est vaste et tu finiras surement par trouver ;-)

Colonel Moutarde
Messages : 913
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 07:56
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Colonel Moutarde » jeu. 14 juil. 2011 22:54

Bon je m'énerve juste parce que récemment un psy m'a dit "vous intellectualisez" alors que je venais de poser une question
Ben ce serait bien que le forum ne subisse pas ton énervement contre cette personne, qui n'est pas ici.

poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » jeu. 14 juil. 2011 23:05

C'était dit sous forme de boutade, voyons ! Je pose des questions au cas où j'obtiendrais des réponses qui m'apportent quelque chose.
En tout cas, merci de ton aimable réponse.

Avatar du membre
Saul
Messages : 592
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Saul » ven. 15 juil. 2011 11:50

Tout les profils sont possibles poseri, avoir un qiv plus faible que le qip traduit quelque chose en psychologie mais ce n'est pas applicable de façon générale, ça doit etre personnalisé. Il y a beaucoup d'interprétations possibles. Un test ne condamne pas quelqu'un à rester dans tel ou tel domaine, il montre les aptitudes qu'il peut avoir dans le domaine ou montrer une négligence pour certains domaines, etc.
Oui en psycho, tous les termes sont évoqués concernant les surdoués.
Un bilan psy sert surtout à déterminer s'il y a des pathologies et quelle thérapie ou traitement mettre en place. Les tests projectifs et de personnalité ne seront pas analysés de la meme manière selon l'intelligence de la personne c'est pourquoi on fait passer d'abord un test de qi.
Le surinvestissement intellectuel, c'est la présence d'un qi elevé sans le mode de fonctionnement du surdoué.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

LifeChobo
Messages : 6
Enregistré le : dim. 10 juil. 2011 15:55
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par LifeChobo » ven. 15 juil. 2011 17:44

Argol a écrit :Dans le compte rendu oral de mon récent bilan, la psychologue distinguait en effet le verbal et la performance comme ceci : fonctionnement intellectuel et affectif en présence, dans la relation à l'autre (en l'occurrence elle-même durant les tests) vs réalisation de tâches seul face à une page ou à des cubes…
ça me parle, dans le sens où je me sens réellement handicapé dans ma relation aux autres. J'ai l'impression qu'il me manque la partie du logiciel qui permet d'être dans l'échange et de créer des liens affectifs. Ce qui m'a fait me demander si je n'était pas asperger.

poseri a écrit :Le bilan psychologique comporte le test de QI et 2 tests projectifs, que je sache, mais qu'apportent ces 2 derniers dans le cas où le QI est dans les 2% supérieurs ?
On ne m'a pas fait de tests projectifs lors de mon bilan! Pensez-vous que cela ait pu être préjudiciable au diagnostic?

poseri a écrit : Est-ce que ça veut dire par exemple (je simplifie) quelqu'un qui est super fort dans les domaines où le QI P élevé est utile (sciences dites exactes ??? informatique ?? Je ne fais que des hypothèses), mais qui ne s'intéresserait pas à ce qui est considéré comme intellectuel (politique, philo, psycho, littérature, bref, les sciences humaines ???)

Mais avoir un QI V autour de 100 ne signifie pas qu'on ne s'intéresse pas à ce qui est intello, si ? On peut s'y intéresser et avoir un langage peu élaboré, etc. non ?
Il est vrai qu'étant jeune, je ne m'interessais pas aux sciences "conceptuels", mais je pense que c'est dû à mes parents qui venaient d'un milieu rural qui n'était clairement pas "intellectuel", plutôt terre à terre...le bon sens paysan. Avec le recul, je pense qu'il y a avait un certain complexe d'infériorité qui faisait qu'ils s'interdisaient de penser pas eux-mêmes sur des sujets conceptuels. Mon père a fait de bonnes études d'ingénieurs en informatique (qui en était à ses balbutiements à l'époque), mais prenait comme parole d'évangiles les dires des "autorités" dans les domaines moins "mathématiques".

Cependant, je me suis pas mal rattrapé à partir de 18-20 ans, et suis maintenant bien plus attiré par les sciences "molles": histoire, politique, sociologie, économie (qui, quoique que peuvent en penser certains, est tout sauf une science exacte)... La philo et la littérature m'attirent également mais j'ai tellement de retard qu'il me faudrait des vie parallèles pour pouvoir m'y intéresser sérieusement.

poseri a écrit :
LifeChobo a écrit :Mon cas : Qip=147 Qiv=105,
Est-ce que tes scores à chaque subtest du QI V peuvent t'apporter qq chose ?

A part ça, je me demande juste si ce QI V te pose un problème dans la vie. J'imagine qu'un bon psy chercherait simplement à t'aider dans les domaines de ta vie où tu as des difficultés : est-ce à cause de l'écarte entre QI v et QI P ?
Là est tout le problème: les résultats du bilan sont-ils susceptibles de m'aider dans les difficultés dans lesquelles je m'embourbe inéluctablement?

Et mes résultats aux subtests sont relativement hétérogènes au sein même des QIv et Qip. Peut-être dû à une mémoire en partie défaillante, surement à cause d'années de fumette intensive, pendant lesquelles elle n'a pas vraiment été entrainée.

La seule chose dont je sois sure est que j'ai un fonctionnement très typé "cerveau droit", ce qui semble beaucoup plus courant (environ 30% de la population d'après certaines sources) qu'un QI général > 130.
poseri a écrit : Au risque de simplifier (pardon d'avance à tout le monde ;-) ) : est-ce le manque de "logique" de la majorité qui te pose problème dans la communication, ou le manque de compréhension en général ou ???
Tu mets le doigt sur ce qui m'apparait comme une des principales causes de mon associabilité. C'est le manque d’honnêteté intellectuel, qui amène la plupart des gens à ne pas être cohérent, ou en tout cas à "effacer" ses contradictions logique, plutôt que d'essayer de les dépasser. Les relations humaines ne devenant alors qu'un jeu où il s'agit d'imposer SA vision des choses et trouver des alliés dans ce jeu de dupe. Et on en revient à des comportements très animaliers, avec ses dominants et ses dominés.



En tout cas, merci de vos avis, ça donne pas mal de pistes à creuser.

poseri
Messages : 18
Enregistré le : dim. 19 juin 2011 14:04
Test : WAIS
Localisation : Ile de France
Âge : 53
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par poseri » dim. 17 juil. 2011 00:36

Rappel : un post de Mlle Rose :
"nous considérons que surdoué=HQI=HP"

euh... mettez-vous d'acc, les anciens de ce forum ?
Saul a écrit : Le surinvestissement intellectuel, c'est la présence d'un qi elevé sans le mode de fonctionnement du surdoué.
Euh, c'est l'avis de qui ? Finalement, il faudrait peut-être demander aux spécialistes s'ils ont une définition relativement consensuelle du surinvestissement intellectuel...

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 09:48

poseri a écrit :Rappel : un post de Mlle Rose :
"nous considérons que surdoué=HQI=HP"

euh... mettez-vous d'acc, les anciens de ce forum ?
Je pense que nous sommes cohérents. Je dois dire que je n'aime pas trop ton ton, quand tu parles de ce thème-là, poseri, mais je vais passer outre et me dire qu'il vient de quelques mésaventures passées...

La notion dont on parle étant néanmoins complexe et toujours pas parfaitement définie à ce jour, tu n'auras jamais non plus de réponses ferme et définitive.

En première approximation, oui, surdoué=HQI=HP simplement parce que nous ne voulons pas voir fleurir des sous-groupes à l'intérieur de la douance comme on a pu le voir par ailleurs. (Soit dit en passant, Saul, je ne suis pas d'accord avec toi sur la définition du sur-investissement intellectuel. Un surdoué peut tout à fait être concerné, tout comme un non -surdoué, c'est une notion indépendante de la notion de douance)
On parle de l'ensemble des mêmes personnes, des mêmes caractéristiques, de ce lien commun qui nous relie.
Ca c'est pour le niveau "global".

Mais au niveau individuel, nous sommes tous différents, nous avons tous nos particularités et sommes tout sauf homogène. Oui, le passage chez le professionnel pour un diagnostic nous semble indispensable, vu les dangers de l'auto-diagnostic ou du diagnostic de complaisance qu'on peut voir pratiqué par certains psy - non logues, qui n'ont pas le droit de faire passer les tests de QI.
Maintenant, tu conviendras aussi qu'un test de QI n'est pas un IRM, qu'il ne mesure pas ce qui est mais ce qui est produit et que donc forcément, il peut y avoir individuellement des "perturbations". Que dans ce cas, donc, c'est au psy de faire preuve d'intelligence et d'être capable de rassembler tous les éléments dans le parcours de la personne ainsi que les tests (de QI et de personnalité) pour être capable de dire ce qu'il en est.
On a aussi bien conscience que c'est une drôle de carte blanche donnée au psy, une fois encore, rien ne l'empêche de raconter n'importe quoi. Mais si il est sérieux, rigoureux, compétent et expérimenté, il n'y a pas de raison de na pas lui faire confiance, il saura donner la bonne place à chacun des éléments. Le choix de la bonne personne est donc particulièrement crucial.

En ce qui concerne le fait qu'on pourrait ne pas être surdoué en ayant plus de 130, JSF en parle, j'avoue être assez dubitative aussi, et quand je lui ai posé la question, elle m'a parlé des Aspergers. Bien que les aspies ne fonctionnent probablement pas selon ce qui est décrit dans son livre ( et encore...) je ne suis pas sûre qu'on soit en droit de les dire non-surdoués.
En fait, je ne vois pas trop comment on peut avoir un QI supérieur à 130 ( calculable donc relativement homogène) et ne pas être dans ce fonctionnement particulier. Surinvestissement intellectuel, je veux bien, mais au mieux tu peux faire progresser les subtests sur la mémoire et les connaissances.Pas les autres.
Je pense en fait que sa volonté, c'est de mettre vraiment l'accent sur l'importance de la profondeur du bilan. Que par le seul chiffre, il ne sert pas à grand chose parce qu'il ne pointera pas de doigt les difficultés, les points forts, etc.... Alors effectivement, si on ressort avec 150 homogène, je ne sais pas si il y a grand chose à dire, mais avant de le passer, on n'en savait rien et prendre le risque de juste passer un test pour un résultat chiffré, c'est prendre le risque de passer à côté de l'essentiel.


A vrai dire tout ça est flou et en mouvement. Je pense que les progrès en neurologie résoudront bien des problèmes et permettront notamment un diagnostic plus fiable de ce fonctionnement particulier. Le QI est loin d'être un outil parfait, il est à prendre pour ce qu'il est, c'est un outil très utile mais il faut aussi garder à l'esprit ses failles et ne pas le prendre pour une Parole Sainte.

LifeChobo: on dit aussi que le QI verbal correspond à l'intelligence cristallisée, donc quelque part, celle qu'on a pu acquérir et qui est éventuellement sur-évaluée, en cas de surinvestissement intellectuel.
Le QI perfo correspond plus à l'intelligence fluide, adaptative.
Enfin, si ces 2 notions ont été abandonnées dans le WAIS IV, c'est peut-être qu'elles ne donnaient pas entière satisfaction... à voir.....

Edit: argol, une petite citation de JSF dans Trop Intelligent Pour être Heureux sur le décalage dans ce sens-là:
Un haut niveau de QI à l'échelle performance signe une intelligence puissante. Le potentiel est là, mais certaines difficultés dans l'expression de ce potentiel ont bloqué son actualisation et sa pleine utilisation. On trouve également cette configuration chez ceux dont le stress ou l’inhibition dans la relation au moment du test empêchent d'exprimer verbalement leurs compétences et leurs savoirs. Dans l'échelle verbale, une interaction directe et verbale est engagée avec le psychologue alors que les activités cognitives de l'échelle performance sont non verbales et plus autonomes. Pour certains adultes, cette relation peut être difficile à soutenir. Quand il faut faire les choses seul, cela marche bien. Quand il faut dire les choses à l'autre, le malaise est trop fort.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Saul
Messages : 592
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Saul » dim. 17 juil. 2011 13:59

(Soit dit en passant, Saul, je ne suis pas d'accord avec toi sur la définition du sur-investissement intellectuel. Un surdoué peut tout à fait être concerné, tout comme un non -surdoué, c'est une notion indépendante de la notion de douance)
Je n'ai pas dit qu'un surdoué ne pouvait pas être concerné, mais il me semble que poseri parlait d'un sur investissement sans douance, or on a déjà vu des gens avoir un qi de 130 sans être reconnu surdoué car visiblement le mode de fonctionnement n'y correspondait pas.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 14:19

Je sais pas, c'est un peu l'arlésienne, je n'en ai jamais vu et si quelqu'un passe par là et à qui c'est arrivé, j'aimerais bien savoir sur quoi on se base. Ce serait intéressant.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Saul
Messages : 592
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Saul » dim. 17 juil. 2011 14:29

Pour exemple, il y en a eu sur ZC.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 14:34

Je veux bien les liens en mp. Ceux que j'ai vu passer n'avaient pas 130.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Saul
Messages : 592
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Saul » dim. 17 juil. 2011 15:38

J'essaierai de retrouver, il me semble en avoir vu au moins un à 130 pile et ayant déjà croisé quelques cas, bien que rare, ça ne me surprend pas que l'on puisse déterminer une douance à moins de 130 et une non douance à un peu plus de 130.

Ce que dit JSF:
(..) Un QI élevé peut être obtenu par une personne qui surinvestit la sphère intellectuelle et se raccroche aux aspects logiques de son raisonnement pour se prémunir d'angoisses internes violentes et destructrices. Si l'on ne détecte pas ce phénomène, on ne comprend pas que ce surdon dysharmonique cache des troubles psychologiques qui peuvent être graves. Un écart trop élevé entre QI verbal et performance est souvent un indice: en pratique si l'écart est supérieur ou égal à 12, le QI total n'a plus de sens. Mais aujourd'hui trop de diagnostics sont établis sur la seule base d'un score élevé au QI total.
Evidemment, cela ne veut pas dire que toutes les personnes possédant un QI hétérogène est un "faux positif".
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 16:03

Je sais ce que dit JSF , n'empêche que quand je lui ai demandé, elle n'a pu me dire qu'"asperger".
Donc j'attends toujours les cas concrets. J'ai mon idée, je ne prétends pas qu'elle soit la bonne.

Mais je pense qu'au delà d'un certain niveau d'intelligence quantitativement plus élevée, celle-ci est forcément qualitativement différente. Après, je peux me tromper.

Après, tu sais, les témoignages sur un forum sont à prendre avec les réserves qu'il se doit.Y en a aussi qui sont arrivés en prétendant avoir 179 :D (bon, enfin, on peut quand même déduire un certain coéfficient de confiance à partir de tous les posts, même si ce n'est pas une science exacte.)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Argol
Messages : 80
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 13:09
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 42

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Argol » dim. 17 juil. 2011 18:43

Merci pour la citation de JSF, TourneLune... C'est un passage que j'avais relu après mon bilan, il me semble ;)

QP > QV signifierait donc parfois que le développement de l'intelligence (whatever the word means) a été entravée dans l'histoire du sujet. Mais pour interpréter la relation QV > QP, suffit-il de dire que le potentiel a bien été exploité (linguistiquement, scolairement, etc.) ?

Il ne me semble pas si paradoxal que "le stress ou l’inhibition" se manifestent dans la performance autonome et soient diminués par la volonté de répondre aux attentes de l'interlocuteur. Mais, si c'est mon cas, il est normal que cela me paraisse logique...

Remarque. Du reste, la seule valeur aberrante de mon test se situait dans la partie verbale (j'ai perdu pied dans le sous-test mémoire de travail, avec déploiement d'associations et de souvenirs, méta-réflexion sur la façon dont je mémorisais, les aspects visuel et sonore, et autres perturbations pas vraiment subliminales), ce qui ne l'empêchait pas d'être plus haute en moyenne que la partie performance.
Atque omne ignotum pro magnifico est.

Colonel Moutarde
Messages : 913
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 07:56
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Colonel Moutarde » dim. 17 juil. 2011 18:49

Merci pour ce rappel, j'avais pour ma part mémorisé, je ne sais pourquoi vu que visiblement c'est quasiment l'inverse, qu'on pouvait simplifier en disant que le QIV était plutôt le potentiel et le QIP ce qui s'exprimait vraiment; et qu'une personne malmenée par la vie allait le manifester plutôt par un QIP "anormalement" bas.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 19:10

Chez une personne malmenée par la vie, je pense qu'un peu tout baisse.
Chez ceux qui n'ont eu aucun accès à la culture, ont à peine appris à compter, c'est sûr que le verbal doit fortement baisser. C'est quand même assez rare en France, je pense.

Alors dans le sens QIV>QIP de manière significative, JSF dit:
Quand c'est l'échelle verbale qui est particulièrement réussie, on peut penser que l'investissement de l'intelligence revêt une grande importance pour celui qui passe les tests. S'appuyer sur ses connaissances, sur sa mémoire, sur sa logique, sur ses capacités d'abstraction, peut refléter un malaise psychologique quand l'intellect est utilisé comme mécanisme de défense. Ce décalage peut aussi s'expliquer par la nature différentes des épreuves entre les deux échelles. A l'échelle verbale, on peut activer plus facilement les ressources intellectuelles bien intégrées en mémoire, c'est souvent avec cette intelligence que l'on fonctionne au quotidien. En revanche à l'échelle de performance, il s'agit de mobiliser des compétences inhabituelles, ce qui pour certains s'avèrent difficile quand ils sont convaincus.... qu'ils sont nuls!
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Colonel Moutarde
Messages : 913
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 07:56
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Colonel Moutarde » dim. 17 juil. 2011 19:25

En revanche à l'échelle de performance, il s'agit de mobiliser des compétences inhabituelles, ce qui pour certains s'avèrent difficile quand ils sont convaincus.... qu'ils sont nuls!
:sweat:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12673
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par TourneLune » dim. 17 juil. 2011 19:40

C'était réparti comment pour toi?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Joebar » dim. 17 juil. 2011 20:01

comment vous expliquez qu'il y aie une minorité de QIP>QIV?
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Répondre