Et quand le test dit non!

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Nebuleuse
Messages : 35
Enregistré le : lun. 21 nov. 2016 13:34
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7980.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Et quand le test dit non!

Message par Nebuleuse » ven. 16 déc. 2016 14:37

Bonjour a tous,

Me voici parmi vous, les diagnostiqués non-surdoués. :P

Je viens d'avoir mon RDV de restitution suite a mon test de QI + personnalité.

Il en ressort donc que je ne suis pas surdouée. Des subtests que je pensais avoir super bien réussi ne l'ont pas été du tout :D. Tres hétérogène, avec des écarts a 25, j'ai une intelligence malgré tout dite supérieure (= je suis dans les 13% sup de la population) et un Indice de Compréhension Verbale a 135.

Il y a 10 jours j'aurais certainement été déçue, mais depuis cette dernière semaine, j’étais entrée dans un état d'esprit qui m’empêche totalement de l’être. Beaucoup de choses n'ayant rien a voir avec la douance mais bien avec mon identité ont resurgi très fortement qui m'ont fait entre temps pas mal occulté la douance et m'orienter vraiment vers d'autres problématiques.

Comme quoi, c'est vraiment dans tous les cas très intéressant de faire un bilan de ce type, car avant même d'avoir les résultats, ça réveille des choses (qui font très mal mais bon).

Je me félicite d'avoir fait le bilan de personnalité en plus de celui du QI car les deux s’avèrent pour mon cas effectivement complémentaires, ce dernier m'apporte un éclairage sur moi-même, mon fonctionnement, criant de vérité et que je n'avais pourtant jamais pu saisir sous cet angle jusque maintenant.
C'est absolument étonnant tout ce qui a pu en ressortir au niveau de ma "construction fondamentale". J'ai de sacres pistes pour comprendre moi et ma vie...

Il en ressort que j'ai bien un "couac" dans mon identité. Je ne suis pas borderline mais j'ai quand même une sorte d'’état-limite et surtout, j'ai un "syndrome"...Parmi tout ce que je me suis crue être au cours de ma vie, je n'aurais jamais pensé être atteinte de ce syndrome. J'en avais une vision caricaturale type NRJ12 :rofl: qui apparemment ne correspond pas a la réalité et est plus profonde, pas forcément aussi "visible" que ce qu'on imagine mais qui me caracterise vraiment apparemment. Je dirais probablement un peu plus tard de quoi il s'agit mais la j'ai besoin de le digérer et de faire des recherches dessus. En tout cas, comme pour tout ce qu'elle a pu me dire, en effet ça me parle. Il n'y a rien de ce qu'elle m'a dit ou je me suis dit "Hmm bizarre, c'est pas moi ça". J'avais plus l'impression de voiles qu'elle soulevait pour montrer la vérité cachée.

Voili voilou :rofl:
Désolée pour les accents manquants, c'est du a mon clavier et c'est galère pour les corriger tous.

« La vie de l'homme oscille, comme un pendule, entre la douleur et l'ennui »
Schopenhauer

Avatar du membre
Gilles
Messages : 79
Enregistré le : dim. 16 oct. 2016 22:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7882.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Normandie
Âge : 38

Re: Et quand le test dit non!

Message par Gilles » ven. 16 déc. 2016 17:12

Euh ben là je comprends pas, un icv à 135 et pas surdoué ?

J'y connais pas grand chose mais d'après ce que j'ai pu lire j'avais compris que si tu avais un item à plus de 130, l'hétérogénéité pouvais mettre en avant un autre trouble neurologique. Mais bon c'est un diagnostic d'un psy elle sait mieux que moi.

L'essentiel je pense est de mieux te connaître ça c'est plus que positif par contre.

Des bisous nébuleuse.
Au plaisir.
Désolé pour les fautes d'orthographe, je suis un artiste graphiste qui exprime comme ça son art.
Be happy, Be crazy, Be yourself.

Avatar du membre
Nebuleuse
Messages : 35
Enregistré le : lun. 21 nov. 2016 13:34
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7980.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Et quand le test dit non!

Message par Nebuleuse » sam. 17 déc. 2016 11:00

Merci Gilles pour ton message !

Quand elle m'a annoncé l'indice a 135, elle m'a dit que c'est équivalent aux hauts-potentiels et que donc la y avait petite interrogation mais que j’étais vraiment trop hétérogène, avec des autres indices dans la moyenne normale-basse pour pouvoir être surdouée. (j'attends d'avoir son bilan écrit par mail d'ailleurs pour voir mes autres "scores").

Elle dit que mon intelligence est très fine, très souple, fonctionne sur un système de liaison entre les choses et de rebondissement entre différentes sphères, que je sais voir les choses sous tous les angles possibles, généraux et particuliers, très rapidement et avec justesse, que je suis une éponge et super analyste et que je vais naturellement de plus en plus loin dans l'abstraction, avec pour elle la sensation, que ça pourrait ne jamais s’arrêter.
Et qu'a cote de ça, dans d'autres domaines je suis au contraire comme engluée, collée, sans possibilité de recul et d'abstraction.

Et c'est quelque chose de mon fonctionnement intellectuel qu'on retrouve en fait dans mon fonctionnement émotionnel.
Désolée pour les accents manquants, c'est du a mon clavier et c'est galère pour les corriger tous.

« La vie de l'homme oscille, comme un pendule, entre la douleur et l'ennui »
Schopenhauer

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2344
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Et quand le test dit non!

Message par Napirisha » mar. 20 déc. 2016 20:18

Merci, c'est bien de voir ce qu'un diag peut apporter, même s'il ne donne pas le tampon "estampillé hqi".
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Nana
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 15 déc. 2016 14:03
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8030.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Et quand le test dit non!

Message par Nana » lun. 30 janv. 2017 14:46

Bonjour !

Eh bien je viens apporter ma pierre à ce post : diag - depuis quelques jours !

Pour répondre aux premières questions de ce topic: contrairement à ce que j'aurais cru, je vais bien, très bien même. Je ne suis pas déçue plus que ça. C'est vrai que j'aurais préféré avoir une réponse positive ne serait-ce que pour repartir de là pour aller de l'avant. La réponse est négative, ça veut juste dire que je vais passer un peu plus de temps à chercher les causes de mon trop plein émotionnel et des décalages que je perçois parfois. De plus, cette réponse est, en soi, un début de réponse sur laquelle je peux tout aussi rebondir pour aller de l'avant : le psy m'a donné quelques pistes pour comprendre ces décalages (j'ai moi aussi une forte compréhension verbale et une forte mémoire de travail).

Voilà pour la partie "comment allez-vous" et "comment l'avez-vous vécu" :)

Ensuite pour la partie "où êtes vous ?" ^^. C'est vrai que maintenant que je sais ne pas être surdouée, je vais me mettre à m'intéresser à d'autres choses pour me comprendre. C'est un premier facteur qui fait que je serai sûrement moins présente sur ce forum que si la réponse avait été positive.
De plus, comme déjà évoqué, n'étant pas concernée, l'attrait ou la satisfaction de discuter avec d'autres personnes ayant ce point commun n'existe plus. Ca ne veut bien sûr pas dire que les discussions ne seront pas chouettes, ou même qu'elles seront différéntes. Mais de mon côté, j'aurais plus cherché ce rassemblement, ces points communs, si j'avais été HP. Aujourd’hui, par conséquent, je vais plus vers un "retour à la normale", c'est à dire à avant mes questionnements, et je vais certainement chercher à discuter avec des gens chouettes sans ajouter ce filtre "HP", contrairement à ce que j'aurais cherché à faire. Du coup, l'intérêt d'un forum rassemblant des personnes surdouées devient pour moi moindre (par rapport à un forum parlant uniquement de sujets de société, par exemple).

Voilà, j'espère avoir été claire et avoir répondu aux questionnements :)

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3411
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 49

Re: Et quand le test dit non!

Message par Grabote » lun. 30 janv. 2017 15:10

Merci pour ton retour d'expérience Nana.
Bonne continuation à la découverte de toi même. :ensoleillé:
Comme tu l'as remarqué, le forum déborde largement la question de la douance, donc si tu as envie de venir y piocher des infos ou y partager quelque chose, tu sais où le trouver !
C'est pas comme s'il y avait un canyon entre les diag+ et les autres. ;)
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
W4x
Messages : 3631
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Et quand le test dit non!

Message par W4x » lun. 30 janv. 2017 16:46

Je rejoins ce qu'a dit Grabote, merci pour le retour, ce n'est pas évident de le faire mais c'est utile à lire pour quiconque est dans le même cas ou même encore en questionnement. Comme tu le dis, c'est une histoire de se projeter dans telle ou telle grille de lecture, mais le fait que l'on n'ait pas fait la bonne hypothèse dès le début n'est pas la fin, ni du monde ni de l'histoire, mais le début d'autre chose si l'on veut continuer à creuser.
Et quoi qu'il en soit, les portes du forum sont loin d'être fermées à tout échange constructif, douance ou non. Il y a plein de sujets pour ça, si le coeur t'en dit ;)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Et quand le test dit non!

Message par Za » lun. 30 janv. 2017 17:14

Nana a écrit :je vais certainement chercher à discuter avec des gens chouettes sans ajouter ce filtre "HP"
... ce qu'on devrait sans doute tous faire, je crois :)
Merci pour ton témoignage Nana !
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Nana
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 15 déc. 2016 14:03
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8030.html
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Et quand le test dit non!

Message par Nana » mar. 31 janv. 2017 17:27

Eh ben de rien :)
Si ça peut être utile...

En effet je rejoins totalement W4x, ce n'est pas la fin du monde ! Je pensais qu'un résultat négatif me rendrait triste, honteuse, déçue. C'est vrai que pendant quelques minutes j'ai été déçue, mais finalement ni triste ni honteuse. Je pense qu'avant de se lancer, il faut se faire confiance sur sa capacité à bien prendre la nouvelle, au cas où :). Il faut se lancer au bon moment.

Et merci, j'ai en effet constaté que ce canyon diag + /- n'existe pas ici ! (j'ai parcouru beaucoup de sujets en sous-marin :) ) Je viendrai sûrement faire un tour de temps en temps :D

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1209
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 39

Re: Et quand le test dit non!

Message par Riffifi » dim. 5 févr. 2017 19:35

Nana a écrit :Je viendrai sûrement faire un tour de temps en temps :D
Cool ! Installe-toi, ya toute la place pour ça :)
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Traum
Messages : 473
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 32

Re: Et quand le test dit non!

Message par Traum » lun. 6 févr. 2017 19:33

Nana a écrit :Pour répondre aux premières questions de ce topic: contrairement à ce que j'aurais cru, je vais bien, très bien même. Je ne suis pas déçue plus que ça. C'est vrai que j'aurais préféré avoir une réponse positive ne serait-ce que pour repartir de là pour aller de l'avant. La réponse est négative, ça veut juste dire que je vais passer un peu plus de temps à chercher les causes de mon trop plein émotionnel et des décalages que je perçois parfois.
Bonjour Nana,

Bonne digestion de cette restitution de bilan.

Sache que… même si tu voyais peut-être dans le haut potentiel une possible réponse, voire la réponse à tes questions, sache que cette réponse aurait aussi bien pu être un écran de fumée derrière lequel mieux se cacher pour occulter les vraies questions.
En soi, donc, non, peut-être que tu ne prendras pas plus de temps.
Tu prends ton temps. Et au fur et à mesure des hypothèses que tu testes, des facettes de toi, de ton histoire, de tes questionnements que tu explores, tu chemines aussi. À ton rythme.

Bonne soirée !
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Lyra
Messages : 318
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Et SI le test disait non...

Message par Lyra » sam. 18 mars 2017 12:48

Bon et bien, pour moi le test a dit non ! ("Intelligente mais pas trop, tant mieux" comme il m'a dit)
Plus déçue du manque de retour que du résultat finalement... les chiffres, c'est bien, mais qu'est-ce que j'en fais ? Bref, ça ne m'avance pas trop !
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Nelle
Messages : 1192
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 13:05
Présentation : presentations/presentation-t7904.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : En bas, tout en bas, à gauche
Âge : 45

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nelle » sam. 18 mars 2017 12:54

La personne qui t'a fait passer le test a t-elle prévu une restitution par écrit, elle ne t'a rien dit à l'issue de la séance de passation ?
Tu es tout à fait en droit de lui demander plus de précisions, par mail, téléphone, c'est plus que légitime... :)
si si, les couleurs parlent

Avatar du membre
Lyra
Messages : 318
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Et SI le test disait non...

Message par Lyra » sam. 18 mars 2017 13:09

Je devrais recevoir un rapport plus détaillé dans la semaine mais je n'ai aucune idée du type de contenu. J'ai eu un compte rendu sur les chiffres et les graphiques, mais sinon rien. Je ne sais pas trop quels retours j'attendais, mais je n'ai pas l'impression d'avoir plus d'outils pour avancer...
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1826
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Et SI le test disait non...

Message par Bradeck » sam. 18 mars 2017 17:30

Il arrive aussi que ne test ne révèle rien de particulier, à savoir rien qui sorte de l'ordinaire dans le fonctionnement. Cela revient à dire : Vous veniez par rapport à la problématique de la douance, et vous n'êtes pas surdouée. Mais également, la passation montre que vous n'avez aucun problème particulier (pas de soupçon de trouble dys par exemple).

Alors bien sûr, c'est gênant car si l'on cherche à savoir si l'on est surdoué, c'est parce que quelque l'on cherche à creuser quelque chose, et l'on se dit que la douance est un élément de réponse possible.

Donc, si jamais le rapport plus détaillé que tu vas recevoir ne dit "rien de spécial", en fait, cela veut dire qu'il enlève tout plein de pistes, à savoir tout ce qu'il aurait pu révéler comme soucis. C'est déjà précieux en soi. Ensuite, il faut reprendre son bâton de pèlerin et chercher en soi, éventuellement avec l'aide d'un professionnel.

Mais Nelle a également raison de te rappeler que tu as tout à fait le droit d'appeler la personne pour lui demander des précisions.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Lyra
Messages : 318
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Et SI le test disait non...

Message par Lyra » sam. 18 mars 2017 20:23

Bradeck a écrit :Alors bien sûr, c'est gênant car si l'on cherche à savoir si l'on est surdoué, c'est parce que quelque l'on cherche à creuser quelque chose, et l'on se dit que la douance est un élément de réponse possible.
Oui, voilà, en soi je ne suis pas déçue de ne pas être dans la tranche des 130+ (je n'y croyais pas vraiment), mais juste de n'avoir aucune réponse quant à mes problématiques qui semblent proches de celles de la douance (d'où le "et si ?").
Après, est-ce qu'en étant dans la "moyenne haute" on peut retrouver certaines difficultés et caractéristiques similaires à celles d'un haut potentiel ? Peut-être, mais dans ce cas les éléments de réponses ne sont peut-être pas au même endroit.

Je vais (plus ou moins :D) sagement attendre le rapport, et j'ai envoyé un mail pour demander des précisions (et pour en ajouter quant à mon cas, ayant peu voire pas parlé au psy qui m'a fait passer le test).

Merci de vos réponses à tous en tout cas, ça me fait chaud au coeur :inlove:
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Mabac
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 2 févr. 2017 10:16
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Et quand le test dit non!

Message par Mabac » jeu. 23 mars 2017 19:42

Bonjour à tous,

J'ai aussi envie de contribuer à ce poste puisque je viens de recevoir le bilan.

Je ne suis pas HP et il n'est pas possible de déterminer réellement mon QI. La neuropsy s'est malgré tout hasardée à évaluer un éventuel 115 qui pourrait avoir été inhibé avec le stress qui pourrait grimper à un 120... Bref, j'aurais envie de qualifier cela de norme haute, simplement. Elle me parle d'une personnalité atypique avec de très grandes ressemblances aux profils de surdoués. Elle soulève un éventuel TDAH...
En réalité, je n'avais pas besoin du bilan pour le savoir : je l'ai senti dès ma sortie du test. Je savais que l'aspect cartésien du test serait problématique pour moi puisque cela a toujours été un problème. Je ne me sens pas honteuse non plus puisque tous les psys que j'ai pu rencontrer se sont cassés les dents en évoquant ce diagnostic depuis mon enfance. En fait, j'ai tous les stigmates mais pas le fonctionnement neuronal. Subsistent quelques points grinçants pour ma part comme la mémoire qui a toujours été un point fort dans mon parcours. Seulement, je possède une mémoire visuelle et non auditive (puisque mon esprit vagabonde avec l'auditif). J'avoue être un peu frustrée quant aux résultats médiocres sur ce point-là qui ne sont pas le reflet de mon quotidien. Pour le reste, les résultats sont clairement la représentation de ma vie : entre excellence et nullité, éclair de génie et moyenne : excellente en verbal, limite pathologique sur spatio/logique/calcul et moyenne haute sur rapidité/capacité de traitement.

Finalement, il me reste un sentiment de frustration et presque d'agacement envers les neurosciences. A quand la découverte (et l’étiquetage) de "ces personnalités atypiques" dont je semble faire partie qui ne sont ni surdouées ni pathologiques. A la lecture du compte-rendu, je me sens niée dans tout un pan de ma personnalité, balayant d'un trait la surdouance sans m'offrir de profil compensatoire pouvant expliquer qui je suis et pourquoi je fonctionne de la sorte. Je suis dans une espèce d'entre-deux, entre normalité et sentiment de différence, entre intelligence et bêtise (dans mon cas, je suis même faible sur la partie logique/matheuse) avec pour unique conclusion : incapacité de déterminer un QI mais pas de Haut potentiel. La neuropsy finit par me confesser qu'elle se questionne elle aussi sur le type de profils que je suis et sur la façon de mesurer ces personnalités qui présentent les traits des surdoués sans l'être. Elle oscille dans son discours entre le "non pour sûr" puis "mais bon, on n'est jamais certain".

Je reste heureuse d'être allée au bout de cette démarche car il faut un peu de courage. Je pensais que ça accentuerait mon sentiment de nullité mais non, j'ai bien assimilé que l'on peut être intelligent sans être surdoué. Je reste désarmée quant à tous ces stigmates que je partage avec le profil d'un surdoué et ne sait trop quoi en faire. En conclusion, la neuropsy m'a malgré tout proposé les coordonnées d'une psychiatre spécialisée dans la surdouance pour m'aider à gérer cette "personnalité atypique"... Je me sens pas plus avancée maintenant et je ne sais toujours pas franchement où aller chercher les solutions... La quête identitaire semble encore devoir perdurer quelques temps pour moi ! :think: :)
To infinity and beyond [all rights reserved to Buzz Lightyear]

Avatar du membre
Zyghna
Messages : 6815
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Et quand le test dit non!

Message par Zyghna » jeu. 23 mars 2017 21:27

Merci pour ce retour! La nullité n'est qu'une façon de se percevoir, elle ne caractérise pas une personne. Avec un QI oscillant dans les 115/120, tu as les capacités pour faire pas mal de choses, il faut juste trouver le bon ressort.

A te lire, je vois pas mal de positif dans ce que tu nous racontes: certes tu n'es pas estampillée surdouée, mais tu as pu mettre en lumière des caractéristiques communes, donc des caractéristiques sur lesquelles t'appuyer ou travailler. De toute façon, comme nous le rappelons souvent, beaucoup de ces fameuses caractéristiques ne sont pas l'apanage du surdoué et ce n'est donc guère étonnant de les retrouver chez des profils différents.

Ta psy t'a conseillé un bilan pour le TDA(H)?
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1142
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 47

Re: Et quand le test dit non!

Message par Cyrielle » jeu. 23 mars 2017 22:12

Merci beaucoup Mabac !

C'est grâce à des gens comme toi et ta psy qu'un jour, sans doute, on pourra définir et nommer cet "entre-deux", où se trouvent (parfois un peu coincés) les pour l'instant mal nommés "atypiques" voire "hétérogènes".

J'espère que tu continueras à partager ton parcours avec nous :) .
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar du membre
Mabac
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 2 févr. 2017 10:16
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Et quand le test dit non!

Message par Mabac » ven. 24 mars 2017 11:34

Merci pour vos messages caractérisés par la bienveillance.

Au lendemain des résultats et après une séance matinale chez la psychologue qui me suit depuis six mois, il reste une sensation étrange que je peine à définir. Je ressens à la fois un lâcher-prise tendant à me pousser vers une lassitude et une anorexie émotionnelle, et une envie d'acceptation de ma personnalité. Je reste décontenancée pour cet entre-deux. J'avais besoin, je crois, d'appartenir à une catégorie pour mettre fin à cette quête incessante de compréhension de mon cerveau. Je suis très à l'aise avec ce pseudo-chiffre qui n'est pas fixement posé et reste assurée que je continue de posséder, comme tu le soulignes @Zyghna, des capacités me permettant de faire de nombreuses choses. C'est plutôt sur le fonctionnement émotionnel que perdure une certaine insatisfaction avec cet éternel : Que suis-je alors ? Après, comme tu le rappelle Zyghna, les caractéristiques des surdoués ne leurs sont pas uniquement propres et l'on peut détenir cette "intelligence émotionnelle" fortement représentée dans cette communauté sans avoir le fonctionnement du surdoué sur tous les plans. Finalement, ma conclusion reste que la complexité du cerveau humain reste entier. Je voulais appartenir à une case et être chiffrée factuellement : je me retrouve entre deux et sans réelle étiquette numéraire. Elle se trouve peut-être là, la leçon de vie ?! ;)

La neuropsy m'a effectivement proposé un bilan TDA(H) suite à des incohérences notamment sur la mémoire puisque j'ai été capable de restituer une suite de chiffres à 6 mais pas à 4. J'ai toujours eu des problèmes d'attention que j'ai toujours réussi à compenser par des facilités, ce sont plutôt les pensées "parasites" (j'ai appris ce terme-ci hier) qui prennent beaucoup de place. Est-ce que cela expliquera ce sentiment de cerveau qui ne se repose jamais ? Les "pourquoi" qui rythment ma vie depuis que je sais causer ? Mon débit vocable proche d'un TGV ? Bref, peut-être qu'ici se trouve une certaine explication de mon fonctionnement... Et pourtant, je reste intimement convaincue qu'une fois de plus, je serais entre deux : un sempiternel "oui mais non". Finalement, est-ce grave ? Ai-je envie de mettre fin à mon fonctionnement "atypique" (c'est curieux comme désormais, je me sens parfaitement légitime d'employer ce terme... la reconnaissance par l'institution...! ^^) par un traitement médicamenteux ? Je n'en suis pas certaine... Je reste curieuse de rencontrer cette psychiatre spécialisée HP que me recommande malgré tout la neuropsy. Elle fournira peut-être des clés spéciales HP applicables à mon cerveau pour mieux vivre avec moi-même.

J'ai lu pas mal de témoignages d'individus dans la même situation qui vivent mal ce diagnostic. J'avais envie de dire que malgré tout, cette expérience reste enrichissante. Elle permet de se (re)découvrir et d'affirmer ce que l'on savait déjà (ou pas) en étant validé par un professionnel représentant, d'une certaine manière, la société. Dans mon cas, ce résultat n'enlève rien à ma curiosité insatiable ni à ma soif d'apprendre intarissable, ce test réveille même certaines envies telles que mettre fin à ma hantise de mathématiques et de la logique pour ne plus être l'esclave de mes peurs. La mise en perspective de mes grandes capacités verbales me rappelle combien j'aime la maîtrise de la langue et la beauté des mots, me redonnant envie de saisir mon clavier pour écrire. Cette expérience a aussi titillé ma curiosité sur le domaine des neurosciences (qui m'intéressait déjà grandement) me donnant presque envie d'investir ce champ d'étude pour enfin trouver une place à "ces personnalités" comme la mienne (en gros, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même ^^). Bref, à ceux qui voient cela comme un échec, ce n'en est pas un ! C'est simplement un pas de plus vers une rencontre avec soi-même ; pas une compétition avec le monde extérieur constamment en quête de performance, brandissant en étendard l'intelligence comme unique critère de réussite. J'ose également espérer et penser que je pourrais continuer de venir sur ce forum pour le plaisir de partager et d'échanger. Finalement, il ne s'agit pas d'opposer les surdoués aux non-surdoués mais plutôt de s'entre-aider sur nos points communs plutôt que divergents. C'est donc avec plaisir que je continuerai de partager mon parcours avec vous, parce que l'on n'est jamais intelligent tout seul :) !
To infinity and beyond [all rights reserved to Buzz Lightyear]

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Et quand le test dit non!

Message par Za » ven. 24 mars 2017 12:29

:clap: :clap:
Peut-être que les surdoué ne sont pas si hypersensibles que ça comparés à beaucoup d'autres ?... (peut-être que ce sont juste de gros casse-couilles)
Peut-être bien qu'il n'ont pas le monopole du cœur ?? :D
Et oui, c'est assez vrai : on n'est jamais intelligent tout seul...
En tout cas merci pour ce message, Mabac ! Et au plaisir de continuer à te lire.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Zéphyr
Messages : 456
Enregistré le : lun. 1 sept. 2014 09:15
Présentation : Ma petite histoire
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Yvelines
Âge : 33

Re: Et quand le test dit non!

Message par Zéphyr » ven. 24 mars 2017 15:05

On sent dans ton message que le test t'a beaucoup apporté même si ce n'est pas ce que tu en attendais. Tu as l'air d'avoir bien avancé dans l'acceptation de toi-même. Et tout ça, ça fait plaisir :ensoleillé:
Mabac a écrit : Je voulais appartenir à une case et être chiffrée factuellement : je me retrouve entre deux et sans réelle étiquette numéraire. Elle se trouve peut-être là, la leçon de vie ?! ;)
Je voulais juste souligner cette phrase qui me plaît beaucoup.

Au plaisir de lire tes prochaines contributions au forum :)

Avatar du membre
lady space
Messages : 2021
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 54

Re: Et quand le test dit non!

Message par lady space » ven. 24 mars 2017 16:24

Mabac a écrit :J'ose également espérer et penser que je pourrais continuer de venir sur ce forum pour le plaisir de partager et d'échanger. Finalement, il ne s'agit pas d'opposer les surdoués aux non-surdoués mais plutôt de s'entre-aider sur nos points communs plutôt que divergents. C'est donc avec plaisir que je continuerai de partager mon parcours avec vous, parce que l'on n'est jamais intelligent tout seul :) !
Ce sera avec plaisir que je lirai tes futures contributions ici !

Tu résumes en deux phrases ce que d'autres mettent longtemps à comprendre : il ne s'agit pas d'entrer en compétition ni d'opposer les uns aux autres, le binaire n'est jamais très constructif. On arrive à aller bien plus loin les uns avec les autres, chacun ayant le droit d'être comme il est, en s'appuyant sur les forces de tout le monde, typique, atypique, porc-épic... peu importe. :D
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3605
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Et quand le test dit non!

Message par madeleine » ven. 24 mars 2017 18:21

+1
Ces histoires de chiffre ne pèsent pas grand chose face aux échanges constructifs et enrichissants pour chacun. Je comprends bien ce désir innocent de trouver la sécurité apparente d'un "diagnostic" pour échapper au besoin de justifier son étrangeté...
Finalement, avec ou sans mesurage de cui, il faut vivre avec soi et finir par se trouver au moins confortable ;)
Au plaisir de discuter avec toi de ton "atypisme ordinaire"ou d'autres choses qui te plairont.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2658
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : Bon ben ... Bon bain ...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 50

Re: Et quand le test dit non!

Message par sanders » ven. 24 mars 2017 20:38

Bâtir des ponts pour faire se rejoindre les murs ... c'est ce que m'évoque ce très beau message constructif que tu fais passer.

Grand merci.
Le premier jour du reste de ma vie : Un jour, J'ai pu observer que la poutre que je voyais dans l'oeil de mon voisin, je l'avais fait devenir paille dans le mien. Alors même que nous buttions sur les mêmes (em)bûches. Depuis, plus rien n'est pareil..

Répondre