Et quand le test dit non!

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Avatar du membre
Symphonie
Messages : 59
Enregistré le : mer. 12 oct. 2016 08:55
Présentation : ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 27

Re: Et quand le test dit non!

Message par Symphonie » ven. 16 juin 2017 18:51

Après un mois d'attente, enfin le résultat du test, qui n'est pas une surprise : pas de douance.
QIT : 122 => ICV : 137 ; IRP : 100 ; IMT : 109 ; IVT : 117

Les résultats ne révèlent pas non plus de problèmes particuliers type TDA, car normaux. Pas déçue des résultats, mais un peu frustrée de revenir à la case départ. Il va falloir que je cherche l'explication de mes problèmes (émotivité, sensibilité surtout aux odeurs, au bruit et à la lumière, difficultés d'intégration au boulot, problèmes relationnels, anxiété permanente, douleurs somatiques chroniques). plus qu'à reprendre les recherches ! Mais bon, je ne suis pas mécontente d'avoir passé le test, au moins je sais que je ne suis pas débile, contrairement à ce que j'ai longtemps pensé^^

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: Et quand le test dit non!

Message par Livingstone » ven. 16 juin 2017 21:54

Hello Symphonie,
tu as cependant un ICV relativement élevé, tu pourrais donc quand même peut-être trouver du côté des profils hétérogènes des pistes utilisables pour toi.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Avatar du membre
Symphonie
Messages : 59
Enregistré le : mer. 12 oct. 2016 08:55
Présentation : ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 27

Re: Et quand le test dit non!

Message par Symphonie » ven. 16 juin 2017 22:01

Hello Livingstone ! Merci, je suis justement en train de lire le fil :D J'avais l'esprit assez clair en sortant de chez la psy, mais après discussion avec d'autres personnes j'avoue que je commence à être perplexe... (pour résumsd ce que j'ai dit sur mon fil de présentation, la psy estime que mon ICV n'est pas à prendre en compte, qu'il est artificiellement augmenté du fait de mon goût prononcé de la lecture, et que donc il y a "surinvestissement intellectuel". Du coup, elle pense que mon profil est homogène, avec un ICV (et donc un QIT) artificiellement augmenté, non significatif. A priori, je ne fais donc pas partie des profils hétérogène, justement). Sa conclusion c'est que j'ai une intelligence normale, voire légèrement supérieure, avec une affinité particulière pour la sphère verbale, et que donc les explications ne sont pas à chercher de ce côté.
Elle m'a parlé des tests de Rorchart et de TAT, mais je n'ai pas trouvé ce qu'ils permettent d'évaluer exactement...

Avatar du membre
Bradeck
Messages : 1789
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 47

Re: Et quand le test dit non!

Message par Bradeck » ven. 16 juin 2017 23:24

Symphonie a écrit :Elle m'a parlé des tests de Rorchart et de TAT, mais je n'ai pas trouvé ce qu'ils permettent d'évaluer exactement...
Ce sont des tests projectifs de "personnalité". (Projectif car en pratique tu projettes une représentation mentale sur quelque chose d'ambigu (TAT) voire de carrément, euh... comment dire : abstrait (rorschach))

Comme dit Livingstone, il y a peut-être des pistes pour toi dans le fils sur les profils hétérogène, mais également dans les topics sur l'hypersensibilité, sur l'anxiété, etc...

Si vous pouvez me passer l'expression : Etre anxieux en permanence, ou avoir des problèmes relationnels, n'est pas plus agréable une fois que l'on est surdoué que lorsqu'on ne l'était pas :P

Donc pourquoi se priver d'aller voir ce que racontent les gens qui ont ce genre de problématiques, quelque soit la hauteur de leur QI :)
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Symphonie
Messages : 59
Enregistré le : mer. 12 oct. 2016 08:55
Présentation : ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 27

Re: Et quand le test dit non!

Message par Symphonie » ven. 16 juin 2017 23:43

Merci, je vais aller lire tout ça^^
Bradeck a écrit : Si vous pouvez me passer l'expression : Etre anxieux en permanence, ou avoir des problèmes relationnels, n'est pas plus agréable une fois que l'on est surdoué que lorsqu'on ne l'était pas :P
C'est sûr, mais au moins, ça a le mérite d'expliquer le pourquoi du comment^^ Là je suis revenue au statut d'extra-terrestre :lol:

Miyu²

Re: Et quand le test dit non!

Message par Miyu² » mar. 20 juin 2017 18:32

Symphonie a écrit :Après un mois d'attente, enfin le résultat du test, qui n'est pas une surprise : pas de douance.
QIT : 122 => ICV : 137 ; IRP : 100 ; IMT : 109 ; IVT : 117

Les résultats ne révèlent pas non plus de problèmes particuliers type TDA, car normaux. Pas déçue des résultats, mais un peu frustrée de revenir à la case départ. Il va falloir que je cherche l'explication de mes problèmes (émotivité, sensibilité surtout aux odeurs, au bruit et à la lumière, difficultés d'intégration au boulot, problèmes relationnels, anxiété permanente, douleurs somatiques chroniques). plus qu'à reprendre les recherches ! Mais bon, je ne suis pas mécontente d'avoir passé le test, au moins je sais que je ne suis pas débile, contrairement à ce que j'ai longtemps pensé^^
C'est vraiment étrange parce que j'ai été considérée comme positive par la psy qui m'a fait passer le test alors que j'ai des résultats très proches:
ICV: 141; IRP: 110; IMT: 91; IVT: 129 (je crois me souvenir d'avoir vu un 125 barré comme QIT mais ça voudrait dire qu'il a été calculé sur l'ICV et l'IRP ? Et comme je n'ai pas eu de restitution écrite ben ...) (j'avais déjà donné à des personnes du sites un 92 et 130 mais c'était une erreur due au fait que j'ai du mémoriser le papier pendant la restitution orale, finalement quand j'ai demandé une confirmation des chiffres par mail c'était ceux là)

Par contre pour mes problèmes relationnels et d'intégration sociale je me reconnais beaucoup plus dans mon diagnostic d'autisme de haut niveau. Mon diagnostic de surdouance devait entériné le diagnostic d'autisme (donc être négatif, prouver que ce n'est pas ça, et que c'est donc plus certainement de l'autisme), je sais pas trop quoi en faire depuis que je l'ai :nesaitpas:

Par ailleurs le fait que l'ICV soit plus élevé semble être la normalité:
Image

Avatar du membre
Traum
Messages : 443
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 31

Re: Et quand le test dit non!

Message par Traum » mer. 21 juin 2017 08:31

Quelques éclaircissements…
  • Il n'y a pas de consensus quant à ce qui fait que l'on va dire qu'un sujet est surdoué ou pas. Certains psys veulent absolument que le QIT soit supérieur à 130 et homogène pour parler de douance ; d'autres se contentent d'un seul indice > 130 pour parler de douance (même s'il est communément admis que l'IMT ou l'IVT seul > 130 ne permet pas de poser le diagnostic de douance et doit faire chercher autre chose) ; d'autres regardent aussi, parmi l'ICV — qui est, il est vrai, plus fortement corrélé à l'intelligence cristallisée (celle qui se construit au fur et à mesure des apprentissages, au contraire de l'intelligence fluide qui est la capacité d'apporter une solution face à un problème nouveau) — comment sont réparties les notes standard.
    Ainsi, un sujet qui aura certes un ICV > 130 mais Vocabulaire et Information (surtout ce dernier d'ailleurs) comme point fort pourrait voir questionner la réalité d'une douance. À l'inverse, Similitudes est plutôt bien corrélé à l'intelligence fluide et c'est notamment sur ce subtest-là que l'on pourra trancher.
    Bref, comme on peut voir : c'est loin, très loin d'être simple et il y a toutes les positions.
  • La question du « surinvestissement intellectuel » fait aussi débat chez les psys… Certains y tiennent dur comme fer, surtout si l'ICV est élevé (d'autres y tiennent juste de toute façon et rabattent la douance à du surinvestissement intellectuel…). D'autres, encore, estiment que si tel subtest / indice est élevé, ce n'est peut-être pas (que) par surinvestissement mais aussi peut-être plus simplement que le sujet a investi les sphères cognitives qui étaient déjà pleines de potentiel. Bref, que si on est bon dans un domaine, ce n'est pas que c'est surinvesti, mais peut-être que l'on devait être bon et qu'on l'a exploité. Ce qui n'est pas du tout la même perspective.
  • C'est compliqué de comparer des chiffres sans la clinique, sans… tout le reste. Il est tentant de comparer au début entre deux personnes, d'autant plus que le résultat est tout frais, que l'on est loin de tout comprendre et que l'on cherche des réponses… Mais d'une personne à une autre, les conditions de passation diffèrent, il y a tout le travail de prise en compte de la clinique de la passation par le psy, etc., etc.
Sinon, pour le Rorschach et le TAT, ce sont effectivement des tests projectifs qui visent à faire le point sur la sphère émotionnelle et les lignes de force et de faille du psychisme d'une personne.

Miyu2, je ne connais pas grand-chose au syndrome d'Asperger mais sans doute devrais-tu te renseigner auprès du CRA. Tous les CRA ne sont pas parfaits mais c'est vraiment leur domaine de compétence et il semble qu'ils ont des outils particuliers.
Ça ne me choque pas du tout que l'on puisse à la fois être surdoué et autiste.)
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Miyu²

Re: Et quand le test dit non!

Message par Miyu² » mer. 21 juin 2017 16:21

ça fait un peu plus de deux ans que je suis sur liste d'attente au CRA de ma région, du coup de suis passée par des psy libérales. J'en ai consulté deux sans le leur dire mutuellement en pensant que si elles tombaient d'accord ça rendrait le diagnostic plus sûr. D'après l'une c'est un syndrome d'Asperger, d'après l'autre c'est de l'autisme de haut niveau mais pas Asperger.

Peut être qu'un jour mon CRA me recontactera mais je me sens un peu comme Blanche Neige en espérant ça :'(

Pour ce qui est du diagnostic de douance, le fait qu'il n'y ait pas de consensus clair sur les critères de diagnostic m'a dérangé, je ne sais pas si je me considère comme HP ou pas du coup :nesaitpas: Heureusement que c'est une question secondaire pour moi parce que si ma santé psychique tenait là dessus je serais en train de mourir du coup.
Pendant la restitution j'ai l'impression qu'on a passé 60% du temps à dire qu'il ne fallait pas se focaliser trop sur les chiffres. Total on m'a rien expliqué. "T'es surdouée, crois y, ne te tracasse pas pour le QIT, lâche prise..." :pale: Même la restitution de mon froti était plus argumentée, bordel de merde. Bref, j'ai pas encore cicatrisé de cette absence de restitution.

dani
Messages : 657
Enregistré le : mer. 26 oct. 2016 16:17
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Et quand le test dit non!

Message par dani » mer. 21 juin 2017 19:32

Hors-sujet
Miyu² a écrit : Même la restitution de mon froti était plus argumentée, bordel de merde
En tout cas, tu as le même humour que certaines de mes copines HP :lol:
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett

Avatar du membre
Angèle
Messages : 2
Enregistré le : dim. 14 janv. 2018 23:21
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 77#p264277
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : ...Nuages Interstellaires...
Âge : 25

Re: Et quand le test dit non!

Message par Angèle » lun. 15 janv. 2018 20:51

Miyu² a écrit :
mar. 20 juin 2017 18:32

Par contre pour mes problèmes relationnels et d'intégration sociale je me reconnais beaucoup plus dans mon diagnostic d'autisme de haut niveau. Mon diagnostic de surdouance devait entériné le diagnostic d'autisme (donc être négatif, prouver que ce n'est pas ça, et que c'est donc plus certainement de l'autisme), je sais pas trop quoi en faire depuis que je l'ai :nesaitpas:
Comme toi Miyu² je suis un peu dans une impasse. J'ai deux pré-diagnostics ( douance et/ou TSA) à faire confirmer par des tests...

S'il s'avère que je ne suis pas surdouée (ni QI hétérogène), ce qui est bien possible, je ne me vois pas quitter ce forum pour autant car j'y apprends pleins de choses intéressantes (sur la douance ou non d'ailleurs) ; et j'ai des proches surdoués donc cela me permettra de les connaître encore mieux.

Je trouve cela dommage de quitter un forum si l'on ne correspond pas aux critères (après diagnostic officiel), tout comme j'ai discuté avec des personnes très intéressantes sur un forum spécifique pour les TED et toutes ne sont pas diagnostiquées TED (il y a d'ailleurs pas mal de HPI sur les forum d'autistes...mais bref là je m'éloigne du topic)

Répondre